Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a une heure, John92 a dit :

L'offensive Ukr me fait penser à l'opération "Wacht am Rhein" (la bataille des Ardennes fin44-début 45) avec des Allemands qui frappent des troupes US mise au repos dans un secteur réputé calme à ce moment de la guerre. Pour rappel, les objectifs de cette opération étaient:

1. Prendre Anvers pour casser la logistique alliée (là encore grosse ressemblance)

2. Couper les US des brits dans l'espoir de briser leur alliance (je fais court, lire/relire Lopez pour plus de détails)

Espérons pour les ukrainiens que ca se termine mieux.

Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, funcky billy II a dit :

Au cas-où, il y ait des complets béotiens comme moi sont un peu largués et cherchent à comprendre ce qui se passe (je m'excuse pour le dérangement auprès de ceux qui savent lire une carte), voici des cartes (certes grossières mais instructives) glanées sur Twitter pour y voir plus clair. (en tout cas c'est ce que j'en ai compris, j'espère que je ne raconte pas trop n'importe quoi vous me corrigerez le cas échéant)

L'intérêt pour les Ukrainiens de s'en prendre à Kupyansk, c'est qu'il s'agit d'un hub ferroviaire majeur comme illustré (en rouge) sur cette carte du réseau ferroviaire ukrainien. 

Beau travail. Tes cartes montrent juste que Kupiansk et Izium sont des points d'importance majeure, vitales aussi bien pour les russes que pour les ukrainiens. On n'en a jamais parlé depuis le début de ce conflit mais c'est évident maintenant.

Il faut en déduire que ces deux villes ne vont pas être abandonnées ni par les uns ni par les autres. On est parti pour plusieurs semaines de combats intenses.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, Berezech a dit :

C'est le pire point de la ligne de front, avec des troupes rincées, beaucoup de matos, mais pas des masses d'infanterie (ou plus exactement beaucoup d'unités d'infanterie qui doivent être loin de leur effectif théorique), défendre face aux Ukr au sud ils peuvent sans doute, mais mener une contre attaque au nord c'est une autre paire de manche.

Et pour encore  compliquer la tâche des russes il semble du coup que les ukrainiens attaquent par le sud d'Izium.

 

Edited by Valy
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

6 minutes ago, herciv said:

Beau travail. Tes cartes montrent juste que Kupiansk et Izium sont des points d'importance majeur vitale aussi bien pour les russes que pour les ukrainiens. On n'en a jamais parlé depuis le début de ce conflit mais c'est évident maintenant.

Il faut en déduire que ces deux villes ne vont pas être abandonnées ni par les uns ni par les autres. On est parti pour plusieurs semaines de combats intenses.

D'un autre coté le front d'Yzium n'apporte pas grand chose aux russes depuis des semaines ... ils se replieraient sur la rivière ça serait pareil.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, g4lly a dit :

D'un autre coté le front d'Yzium n'apporte pas grand chose aux russes depuis des semaines ... ils se replieraient sur la rivière ça serait pareil.

Avec l'automne il faut quand même des zones habitables avec du dur sous les pieds. 

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, g4lly a dit :

D'un autre coté le front d'Yzium n'apporte pas grand chose aux russes depuis des semaines ... ils se replieraient sur la rivière ça serait pareil.

Voire mieux 

 

Edited by Mangouste
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Mais Poutine est conscient de la réalité du front ? Sur quoi il se base pour se dire je continue je vais engager tel ou tel moyen qui va faire basculer le conflit (hormis l'usure ou le temps) ? Est ce que les Russes ont une possibilité pour remettre d'aplomb concrètement leur armée ? je parle d'un délai ou une date ou ils seront en moyen de faire mal sans autant encaisser

Link to comment
Share on other sites

Conflict Intelligence Team vient de sortir un nouveau point de situation.

https://te.legra.ph/Dispatch-for-September-8-09-09

Notamment :

Description de la manoeuvre rapide de la prise de Balakliya

Des cartes de l'avancée

Description d'une nouvelle stratégie de l'aviation russe plus risquée (usage de bombes d'assaut hautement explosives)

Le commandement Ukrainien optimiste pour le sud (Kherson)

Des collections de cartes d'identité de soldats russes très jeunes, qui sont en fait des cartes provisoires émises quand ils avaient 14 ans (sensation d'avoir des enfants au front).

& Much more

 

Citation

La contre-offensive ukrainienne 

La chaîne pro-russe Telegram "Two Majors" décrit les combats pour Balakliya. Au moment où l'offensive de l'AFU a commencé, les forces du ministère russe de la Défense et les séparatistes en avaient déjà été retirées, et seules deux compagnies de la Garde nationale restaient dans la ville. En raison du fait que cette direction était entièrement couverte par la défense aérienne ukrainienne, l'aviation russe n'a pas pu leur venir en aide à temps. La détection des systèmes ukrainiens de défense aérienne est la tâche du renseignement militaire russe et des forces spéciales du GRU. Cependant, en raison de la pénurie d'infanterie et de personnel dans l'armée russe, ils ont été redirigés vers l'assaut des villes et d'autres positions détenues par l'AFU. Ainsi, l'armée de l'air russe était impuissante à aider les combattants de Balakliya. De plus,  les forces spéciales ukrainiennes ont utilisé la tactique de l'assaut rapide : une petite colonne de véhicules blindés à grande vitesse se précipite au centre d'un village, supprime rapidement toutes les positions de tir de l'ennemi, puis le groupe blindé principal entre et s'empare du règlement. Grâce à cette tactique, nous avons vu une avancée si rapide au-delà de la ligne de front dans la contre-offensive actuelle.

Une photo d'un soldat ukrainien a été géolocalisée dans la région d'Izyum. Elle a été primée dans le village de Kunje, à 10 km d'Izyum.

Il y avait aussi une vidéo géolocalisée de véhicules ukrainiens circulant à Borivske sur la route de Kupyansk.

Sur la tour radio de Yasynuvata, les soldats ont planté le drapeau ukrainien et enlevé le drapeau russe.

Une vidéo est apparue montrant le drapeau ukrainien hissé sur l'un des bâtiments de Blahodativka (tête de pont des Inhulets, axe de Kherson)

Les chercheurs Nathan Ruser et Def Mon ont décrit sur la carte l'étendue de l'avancée des forces ukrainiennes dans l'axe d'assaut de Kharkiv. Même selon leur évaluation conservatrice, les forces ukrainiennes ont avancé presque jusqu'à Kupiansk.

Le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a diffusé une vidéo de militaires ukrainiens sur le toit d'un immeuble, tenant le drapeau ukrainien et déclarant la ville de Balakliya libérée et sous contrôle ukrainien.

Balakliya est déjà considérée comme une zone à l'arrière (sous le contrôle total de l'AFU). Il y a des plans d'un M270 MLRS et d'un véhicule blindé turc Kirpi pris à l'entrée de la ville.  

Une vidéo est apparue d'une base de réparation de véhicules militaires à Balakliya, avec des véhicules blindés de transport de troupes russes BTR-82A capturés.

De plus, lors de la contre-offensive, deux obusiers automoteurs Msta-SM2 (une modernisation du Msta-S) ont été capturés . Ainsi, le [Groupe des forces russes] Ouest a fourni des armes à l'Ukraine.

Lors de la préparation de l'offensive Balakliia, l'AFU a détruit une plate-forme semi-cachée pour stocker les missiles des systèmes S-300 (environ 20 pièces).

L'une des chaînes pro-russes Telegram a publié un billet , selon lequel dans la nuit du 7 au 8 septembre, les forces de la 20th Guards Motor Rifle Division situées dans le village de Kyselivka (nord de Chornobaivka) se sont retirées de leurs positions et se sont repliées vers le fleuve Dnipro. Par conséquent, les forces ukrainiennes ont fait quelques progrès en direction de Kherson. 

Vitalii Kim, le chef de l'administration militaire régionale de Mykolaïv, rapporte qu'il s'attend à de bonnes nouvelles dans le sud sous peu.

Le maire de Melitopol, Ivan Fyodorov, rapporte que le siège du parti Russie unie de Poutine dans la ville, situé dans le bâtiment de Nova Poshta, a explosé.

Le résumé de l'état-major général des Forces armées ukrainiennes indique que les combats ont commencé dans la région de Bilohorivka et Verkhnyokamianka (ligne de défense Bakhmut-Soledar-Siversk). C'est un message très inattendu, puisqu'il semble que l'AFU ait pu repousser significativement les forces pro-russes en direction de Siversk.

La chaîne Telegram Fighterbomber, qui entretient des liens étroits avec l'armée de l'air russe, écrit que les avions russes ont commencé à utiliser des bombes d'assaut hautement explosives (FAB) près de Kharkiv. Comme leur utilisation nécessite de voler plus près de la cible que lors de l'utilisation de missiles, et donc d'entrer dans la zone de couverture de la défense aérienne, les risques pour les pilotes sont considérablement accrus. 

Dans la nuit du 7 au 8 septembre, une attaque à la roquette a été menée sur Kharkiv.   Selon les données préliminaires, il y a eu des coups sur une infrastructure critique dans le district de Saltivskyi et sur une entreprise dans le district de Kholodnohirskiy. Des informations sur les victimes sont précisées.

Le matin du 8 septembre, une explosion s'est produite près du stade Donbass Arena dans le quartier Kiyvskyi de Donetsk, pas encore de détails.

De nouvelles images satellites du pont routier Antonivskyi sont apparues montrant les dommages le long du bord du pont, qui sont probablement le résultat de collisions avec les barges placées sous le pont.

L' inventaire  détaillé du nouveau programme d'aide américain à l'Ukraine a été publié :

munitions supplémentaires pour HIMARS;

quatre obusiers de 105 mm et 36 000 obus pour eux ;

HARM, missiles anti-radar ;

100 HMMWV, voitures blindées ;

1,5 millions de cartouches pour armes légères ;

plus de 5 000 systèmes de missiles antichars (TOW, peut-être) ;

1000 obus de 155 mm pour la dispersion à distance des mines antichar (RAAMS) ;

lance-grenades et armes légères ;

50 véhicules médicaux blindés ;

appareils de vision nocturne et autres équipements.

Les États-Unis ont également approuvé 2,2 milliards de dollars sous forme de subventions et de prêts pour les objectifs de défense de l'Ukraine et de ses pays voisins. 

CNN a publié un article dans lequel ils écrivent que les États-Unis se préparent à un soutien à long terme de l'Ukraine. 

L'Ukraine a acheté des obusiers tractés TRF1 de 155 mm à la France. Ils ont été mis en service en 1979 (il reste actuellement plusieurs dizaines d'unités en France ; ils sont déjà à la retraite ou le sont progressivement). Selon ses caractéristiques balistiques, les obusiers correspondent approximativement aux obusiers M777. 

Le Royaume-Uni a promis de fournir à l'Ukraine plus de 120 véhicules (dont des dizaines de camions surbaissés) indispensables à la logistique.

La Norvège a remis des missiles AGM-114 Hellfire (vraisemblablement une modification de haute précision avec une portée de vol allant jusqu'à 8 km) et des systèmes de missiles pour les lancer depuis le sol. 

Le 4 septembre, le Boeing 747-21AC (EP-ICD) de la compagnie aérienne iranienne Iran Air est arrivé de Téhéran à Sheremetyevo, Moscou. Depuis le 21 août, trois vols de ce type ont été effectués. 

Une série d'images de documents de soldats russes (passeports internes et cartes d'identité militaires) circule sur Internet. Les chaînes ukrainiennes Telegram l'ont appelé : « Les lycéens sont allés se battre dans la région de Kharkiv. Leur combat est terminé." A en juger par les dates de naissance, ces soldats ont moins de 20 ans et utilisent donc toujours des passeports internes délivrés à l'âge de 14 ans.

 

 

Il y a 1 heure, Colstudent a dit :

Mais Poutine est conscient de la réalité du front ? Sur quoi il se base pour se dire je continue je vais engager tel ou tel moyen qui va faire basculer le conflit (hormis l'usure ou le temps) ? Est ce que les Russes ont une possibilité pour remettre d'aplomb concrètement leur armée ? je parle d'un délai ou une date ou ils seront en moyen de faire mal sans autant encaisser

Il est connu que Poutine ne se connecte pas à Internet. Il dépend des points de situation de ses adjoints. Ce qui doit nécessiter de vraies compétences en ce moment...

Edited by collectionneur
mise en page
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Colstudent a dit :

Mais Poutine est conscient de la réalité du front ? Sur quoi il se base pour se dire je continue je vais engager tel ou tel moyen qui va faire basculer le conflit (hormis l'usure ou le temps) ? Est ce que les Russes ont une possibilité pour remettre d'aplomb concrètement leur armée ? je parle d'un délai ou une date ou ils seront en moyen de faire mal sans autant encaisser

Bonnes questions !!! le temps donnera des réponses

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Colstudent a dit :

Mais Poutine est conscient de la réalité du front ? Sur quoi il se base pour se dire je continue je vais engager tel ou tel moyen qui va faire basculer le conflit (hormis l'usure ou le temps) ? Est ce que les Russes ont une possibilité pour remettre d'aplomb concrètement leur armée ? je parle d'un délai ou une date ou ils seront en moyen de faire mal sans autant encaisser

Je crois qu'on a du mal à se figurer l'immensité des stocks Russes en matériels, même si l'on prend un abattement de précaution pour état non opérationnel.

Je regardais hier les BTR-80/82 détruits ou capturés, y'en a environ 320 documentés à la louche. Mettons 500 machines dans la vraie vie. Les estimations de la famille BTR-80/82x en parc chez les seuls Russes (hors Biélorussie et autres pays copains) varient entre 3500/400 pour wikipédia (sans source apparente) à 20 000 unités pour Army Recognition. Et ce n'est là qu'un exemple pour les BTR-80xx, mais c'est idem pour les chars, les BMP etc.... (surement moins vrai pour les matériels plus pointus type pontons de franchissement / matériels de génie / guerre électronique etc... encore que).

https://www.armyrecognition.com/february_2020_global_defense_security_army_news_industry/russian_army_operates_over_20000_btr-80_btr-82_apcs.html

Les stocks russes sont d'une immensité à peine croyable, seuls les pertes humaines pourront constituer un frein sérieux dans l'équation. Mais l'aspect visuellement important des pertes que l'on constate à un instant t, sur une séquences de quelques jours, ce sont à peine quelque dizièmes de % des inventaires disponibles. 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, olivier lsb a dit :

Je crois qu'on a du mal à se figurer l'immensité des stocks Russes en matériels, même si l'on prend un abattement de précaution pour état non opérationnel.

Je regardais hier les BTR-80/82 détruits ou capturés, y'en a environ 320 documentés à la louche. Mettons 500 machines dans la vraie vie. Les estimations de la famille BTR-80/82x en parc chez les seuls Russes (hors Biélorussie et autres pays copains) varient entre 3500/400 pour wikipédia (sans source apparente) à 20 000 unités pour Army Recognition. Et ce n'est là qu'un exemple pour les BTR-80xx, mais c'est idem pour les chars, les BMP etc.... (surement moins vrai pour les matériels plus pointus type pontons de franchissement / matériels de génie / guerre électronique etc... encore que).

https://www.armyrecognition.com/february_2020_global_defense_security_army_news_industry/russian_army_operates_over_20000_btr-80_btr-82_apcs.html

Les stocks russes sont d'une immensité à peine croyable, seuls les pertes humaines pourront constituer un frein sérieux dans l'équation. Mais l'aspect visuellement important des pertes que l'on constate à un instant t, sur une séquences de quelques jours, ce sont à peine quelque dizièmes de % des inventaires disponibles. 

Tu dois tout de même avoir un sacré bémol sur l'état du matériel stocké lorsque tu vois l'état de celui de première ligne.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, olivier lsb a dit :

Je crois qu'on a du mal à se figurer l'immensité des stocks Russes en matériels, même si l'on prend un abattement de précaution pour état non opérationnel.

Je regardais hier les BTR-80/82 détruits ou capturés, y'en a environ 320 documentés à la louche. Mettons 500 machines dans la vraie vie. Les estimations de la famille BTR-80/82x en parc chez les seuls Russes (hors Biélorussie et autres pays copains) varient entre 3500/400 pour wikipédia (sans source apparente) à 20 000 unités pour Army Recognition. Et ce n'est là qu'un exemple pour les BTR-80xx, mais c'est idem pour les chars, les BMP etc.... (surement moins vrai pour les matériels plus pointus type pontons de franchissement / matériels de génie / guerre électronique etc... encore que).

https://www.armyrecognition.com/february_2020_global_defense_security_army_news_industry/russian_army_operates_over_20000_btr-80_btr-82_apcs.html

Les stocks russes sont d'une immensité à peine croyable, seuls les pertes humaines pourront constituer un frein sérieux dans l'équation. Mais l'aspect visuellement important des pertes que l'on constate à un instant t, sur une séquences de quelques jours, ce sont à peine quelque dizièmes de % des inventaires disponibles. 

Oui, mais dès le début, le déficit a été sur le nombre de personnes disponibles. Et là il est face à une équation beaucoup moins simple qui va à l'encontre même de son 'contrat social' avec le peuple russe , à savoir ne contrariez pas  mon despotisme soit disant éclairé et je vous foutrai la paix.  Il va pas pouvoir mobiliser simplement, et ses tentatives de mobilisation masquées font un bide.

Edited by Valy
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Valy a dit :

Oui, mais dès le début, le déficit a été sur le nombre de personnes disponibles. Et là il est face à une équation beaucoup moins simple qui va à l'encontre même de son 'contrat social' avec le peuple russe , à savoir ne contrariez pas  mon despotisme soit disant éclairé et je vous foutrai la paix. 

Tout à fait. 

Mais pour l'instant, Moscou et Saint Pétersbourg ne sont pas emmerdés et c'est tout ce qui compte pour le Kremlin. Le jour ou les citoyens de ces deux grandes villes commencent à être sollicités.... Eh bien ce jour a peu de chance d'arriver. 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,809
    Total Members
    1,550
    Most Online
    O.livier
    Newest Member
    O.livier
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...