Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a une heure, Gran Capitan a dit :

Question de béotien, mais c'est un nombre conséquent de brigades... Les russes n'ont rien remarqué de leur (re)déploiement ? Leur places sur le front ont été remplies avec des unités de l'arrière ? Ca fait quand même beaucoup de mouvements...

Sinon je pense que le renseignement occidental a grandement joué en faveur des Ukr, à savoir où taper et avec quelles forces.

Hola, buenos dias,

Il me semble qu'en juillet ou en août, des relèves d'unités  UKR ont eu lieu (dans le Donbass je crois) De mémoire, on pensait que c'étaient des unités usées remplacées des territoriaux entre autres. En tout cas, en dehors de ces mouvements d'unités,  Il semble que des relèves avaient bien lieu, voir reportages télé sur des soldats UKR  déployés au Donbass en permission à kiev. Par ailleurs, les RU semblent avoir concentré leur attention sur Kherson et déployé des réserves sur la rive gauche (réserves venant probablement du Donbass ou de la région de Karkiv) Beaucoup d'experts occidentaux doutaient de la capacité offensive, au niveau brigade ou plus, des UKR...  Pas si étonnant que les RU  puissent être surpris...

Saludos

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Non ça c'est un dépôt en Crimée, ça a été identifié hier.

Les chars T-80 capturés près d'Izyum appartiendraient à la 4è Division de chars. A confirmer, je ne connais pas les emblèmes divisionnaires russes.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, gustave a dit :

Des AUF1 auraient été observés vers Kharkov. Quelqu’un aurait-il eu vent d’un tel envoi?

Tu est sur que ce ne serait pas plutôt des TRF1?

Apparemment les Ukrainiens auraient acheté un nombre indéterminés de canons retirés du service.

Si j'en crois Wiki on en avait plus que 12 en service en 2016 sur les 105 livrés. Potentiellement ça fait pas mal de tubes en plus pour l'armée Ukrainienne (même si les canons sont peut être fatigués et restent de simples L39 tractés avec tous les inconvénients que ça implique).

http://www.opex360.com/2022/09/09/lukraine-a-achete-danciens-canons-tractes-trf1-de-155-mm-autrefois-utilises-par-larmee-de-terre/

Edited by Alzoc
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Alzoc a dit :

Tu est sur que ce ne serait pas plutôt des TRF1?

Apparemment les Ukrainiens auraient acheté un nombre indéterminés de canons retirés du service.

Si j'en crois Wiki on en avait plus que 12 en service en 2016 sur les 105 livrés. Potentiellement ça fait pas mal de tubes en plus pour l'armée Ukrainienne (même si les canons sont peut être fatigués et restent de simples L39 tractés avec tous les inconvénients que ça implique).

http://www.opex360.com/2022/09/09/lukraine-a-achete-danciens-canons-tractes-trf1-de-155-mm-autrefois-utilises-par-larmee-de-terre/

Non les TRF1 ne sont pas encore livrés, ils viennent d'être achetés

 

---

Avancée Ukrainienne, ils ont même dépassés la rivière

 

 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, Ciders a dit :

Non ça c'est un dépôt en Crimée, ça a été identifié hier.

 

 

C'est quand même étonnant que des civils en scooter puisse se balader tranquille au milieu d'un tel amoncellement de blindés, non?  En pleine période de guerre en plus.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, metkow a dit :

c'est une vidéo prise en Crimée

Effectivement la personne dit "je 'e te filme pas mais je veux montrer ça à mes enfants / je pense qu'ils sont là (mes véhicules) pour être réparés "

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, Ciders a dit :

Non ça c'est un dépôt en Crimée, ça a été identifié hier.

Les chars T-80 capturés près d'Izyum appartiendraient à la 4è Division de chars. A confirmer, je ne connais pas les emblèmes divisionnaires russes.

On en est sûrs au moins?

J'ai effectivement vu les démentis affirmant que c'était en Crimée, par contre, ça manquait d'éléments pour étayer l'affirmation.

Du moins hier soir, si quelqu'un a plus d'éléments, qu'il n'hésite pas à partager.

Edit: @Coriace ah bah tu as répondu à la question 5 secondes avant que je ne la pose... ça c'est de la réactivité!

 

Edited by Niafron
Link to comment
Share on other sites

J'avais émis sur ce fil mon étonnement quant aux moyens apparemment relativement légers employés par les forces ukrainiennes pour faire leur percée sur un point, à savoir Balaklyia, qui aurait dû être un minimum durci. Il s'avère d'une part et étrangement que les forces russes n'étaient sans doute pas si conséquentes que cela, que ce soit en quantité et en qualité, en face. Par ailleurs, quelqu'un avait mentionné sur ce fil le recours à une quinzaine de chars. Je suis tombé sur ce fil twitter.

On n'était donc donc pas sur du si léger que cela. Pas des moyens immenses à l'échelle du conflit, mais une concentration de chars et de moyens anti-aériens sur un point donné à un moment donné... qui ont apparemment fait pas mal de dégâts. On s'interroge tout de même sur l'apparente faible profondeur du dispositif de défense russe. Une fois que la première ligne est franchie...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, Niafron a dit :

On en est sûrs au moins?

J'ai effectivement vu les démentis affirmant que c'était en Crimée, par contre, ça manquait d'éléments pour étayer l'affirmation.

Du moins hier soir, si quelqu'un a plus d'éléments, qu'il n'hésite pas à partager.

Edit: @Coriace ah bah tu as répondu à la question 5 secondes avant que je ne la pose... ça c'est de la réactivité!

 

Après techniquement on entends pas vraiment ce que dit le conducteur et les véhicules peuvent être réparés après avoir été capturés donc ça n'apporte pas tant d'informations 

Edited by Coriace
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Niafron a dit :

On en est sûrs au moins?

J'ai effectivement vu les démentis affirmant que c'était en Crimée, par contre, ça manquait d'éléments pour étayer l'affirmation.

Du moins hier soir, si quelqu'un a plus d'éléments, qu'il n'hésite pas à partager.

Crois bien que si les Ukrainiens avait mis la main sur autant de blindés parqués de la sorte sans combat, on aurait vu d'autres images. Et Oryx aurait pété un câble sur Twitter. Et ça a été géolocalisé, de mémoire près de Dzhankoy. Mais là, je te dis vraiment de mémoire pour la localisation présumée.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Ciders a dit :

Crois bien que si les Ukrainiens avait mis la main sur autant de blindés parqués de la sorte sans combat, on aurait vu d'autres images. Et Oryx aurait pété un câble sur Twitter. Et ça a été géolocalisé, de mémoire près de Dzhankoy. Mais là, je te dis vraiment de mémoire pour la localisation présumée.

Oui, Dzhankoy effectivement, on en parlait déjà hier soir.

Mais le démenti était accompagné d'une vue aérienne, or, plusieurs éléments de la dite vue ne collaient pas avec la vid. D'où le fait que je suis sceptique même si tes arguments sur les ukrainiens et Oryx se tiennent.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Gran Capitan a dit :

Question de béotien, mais c'est un nombre conséquent de brigades... Les russes n'ont rien remarqué de leur (re)déploiement ? Leur places sur le front ont été remplies avec des unités de l'arrière ? Ca fait quand même beaucoup de mouvements...

Sinon je pense que le renseignement occidental a grandement joué en faveur des Ukr, à savoir où taper et avec quelles forces.

 Il apparait de plus en plus évident que le narratif sur l'offensive de Kherson jouait un double rôle. Je pense comme comme @CortoMaltese qu'il s'agit d'une offensive sincère, mais dont la physionomie consiste plus à appliquer une attrition prudente, compte tenu désormais du fait que Kherson peut être considéré comme une île, laquelle les Ukrainiens en contrôlent les accès. Dès lors, il n'y a pas d'urgence à progresser, surtout si tu es précautionneux de la vie des hommes. Autant laisser faire à l'attrition logistique son oeuvre sur le moral et la capacité de résistance des troupes Ru.

Pour te répondre plus précisément, l'article cité précise que le SBU a fait un travail des nettoyage des informateurs Russes au sol dans la région de Kharkiv, rendant ces derniers a priori aveugle. Difficile de vérifier la véracité d'une telle information, mais force est de constater qu'ils ont été pris au dépourvu. Et ça, c'est un travail qui fait honneur au service Ukr plus qu'au rens occidental. 

Toujours est-il que cette offensive de Kherson a également servi à masquer une autre priorité stratégique, le front de Kharkiv. Cela semble de plus en plus publiquement assumé. Le Guardian à ce sujet

https://www.theguardian.com/world/2022/sep/10/ukraines-publicised-southern-offensive-was-disinformation-campaign?CMP=Share_iOSApp_Other

Citation

L'offensive ukrainienne très médiatisée dans le sud du pays était une campagne de désinformation destinée à détourner l'attention de la Russie de la véritable offensive qui se prépare dans la région de Kharkiv, ont déclaré les forces spéciales ukrainiennes.

Les forces ukrainiennes continuent de réaliser des avancées rapides et inattendues dans le nord-est du pays, reprenant en trois jours plus d'un tiers de la région occupée de Kharkiv. Une grande partie des gains territoriaux de l'Ukraine a été confirmée par le ministère russe de la défense samedi.

"Il s'agissait d'une grande opération spéciale de désinformation", a déclaré Taras Berezovets, ancien conseiller à la sécurité nationale devenu attaché de presse de la brigade Bohun des forces spéciales ukrainiennes. "[La Russie] pensait que ce serait dans le sud et a déplacé ses équipements. Puis, au lieu du sud, l'offensive a eu lieu là où ils s'y attendaient le moins, ce qui les a fait paniquer et fuir."

Le 29 août, le commandement sud de l'Ukraine a annoncé que l'offensive tant attendue dans la région de Kherson avait commencé. Mais les soldats présents sur la ligne de front de Kherson ont déclaré à l'époque qu'ils ne voyaient aucune preuve de cette offensive ou que les batailles actives en cours étaient une réaction à une tentative d'offensive russe plusieurs jours auparavant. Au cours des deux dernières semaines, les forces ukrainiennes ont pris plusieurs villages dans le sud, ce qui n'est pas un mince exploit compte tenu de la force des positions russes et qui a néanmoins fait des blessés. Mais ces gains n'étaient pas très différents des progrès constants mais limités que les forces ukrainiennes avaient réalisés dans la région de Kherson en juillet et août.

Et pourtant, la prise de ces minuscules villages de Kherson, peuplés de quelques milliers d'habitants, est soudain devenue une grande nouvelle internationale. Natalia Humeniuk, porte-parole du commandement sud de l'Ukraine, avait insisté sur un "régime de silence" et interdit temporairement aux journalistes de se rendre sur les lignes de front à Kherson. Mais M. Berezovets a déclaré que l'agitation médiatique autour de l'offensive dans le sud était une campagne de désinformation coordonnée par l'Ukraine, visant les forces russes, qui se développait depuis plusieurs mois. Elle a réussi à inciter la Russie à déplacer des équipements et du personnel vers le front sud, y compris en partie depuis la région de Kharkiv, a déclaré M. Berezovets.

"Pendant ce temps, nos hommes à Kharkiv ont reçu les meilleures armes occidentales, principalement américaines", a-t-il ajouté.

Une partie de l'opération spéciale consistait à débusquer les informateurs dans les quartiers de Kharkiv contrôlés par les Ukrainiens afin de les empêcher de transmettre aux Russes des informations sur les préparatifs de l'Ukraine, a déclaré une source militaire ayant connaissance de l'opération. "Les [informateurs] ont été presque entièrement nettoyés. Ils étaient pour la plupart composés de civils ukrainiens normaux, mais il y avait quelques agents russes sous couvert de civils ukrainiens", a déclaré la source. "Les Russes n'avaient aucune idée de ce qui se passait".

Le ministère russe de la défense a confirmé le repli, le décrivant comme un regroupement. Il indique qu'elle s'est retirée d'Izium et de la ville de Balakliia pour "renforcer les efforts" sur le front de Donetsk. "Une opération de trois jours a été menée sur le retrait et le transfert organisé du groupe de troupes d'Izium-Balakliia sur le territoire de la République populaire de Donetsk", a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. "Afin d'éviter tout dommage aux troupes russes, une puissante défaite par le feu a été infligée à l'ennemi".

Les médias d'État et les blogueurs russes ont confirmé que les soldats russes ont été contraints de battre en retraite à grande échelle de Kharkiv. Ces derniers jours, les troupes ukrainiennes ont repoussé les forces russes hors d'un certain nombre de localités de la région que Moscou occupait depuis les premiers jours de son invasion. Dans une allocution vidéo diffusée tard vendredi, le président ukrainien, Volodymyr Zelenskiy, a déclaré que les forces ukrainiennes avaient libéré plus de 30 localités dans la région de Kharkiv.

Un habitant d'Izium, qui a préféré garder l'anonymat, a déclaré que les troupes ukrainiennes étaient entrées dans la ville. Avant cela, "les forces d'occupation russes se retiraient rapidement, laissant derrière elles des munitions et des équipements". La reprise d'Izium par l'Ukraine pourrait être son succès le plus important pour repousser les Russes depuis le début de l'invasion.

En s'emparant de la ville voisine de Kupiansk, les forces ukrainiennes ont réussi à couper les lignes d'approvisionnement des formations russes qui contrôlent la zone d'Izium", a déclaré Serhiy Kuzan, expert militaire au Centre ukrainien de sécurité et de coopération. Kuzan a déclaré que les formations russes en charge de la zone sud-est de Kharkiv, appelée zone d'Izium par les experts militaires, étaient des soldats russes professionnels, et non des mercenaires ou des conscrits du Donbas occupé par la Russie.

L'offensive a été menée à la vitesse de l'éclair, un tiers de la ville occupée de Kharkiv ayant été capturé par les forces ukrainiennes en quelques jours seulement, a-t-il ajouté. Le ministère britannique de la défense a déclaré que la contre-offensive ukrainienne avait pris les forces russes par surprise, ajoutant que les forces de Kiev avaient avancé de 50 km le long d'une étroite ligne de front et repris ou encerclé plusieurs villes.

Avec les opérations ukrainiennes qui se poursuivent également à Kherson, le front défensif russe est sous pression sur ses flancs nord et sud", a-t-il ajouté. "Nous sommes en fait surpris par la faiblesse de la retraite des Russes", a déclaré Kuzan. "La retraite fait partie de l'art de la guerre. Lorsque nous avons battu en retraite, nous nous sommes assurés qu'ils subissaient des pertes au fur et à mesure de leur progression et nous avons fait en sorte qu'ils n'avancent que de 1, 2 ou 3 kilomètres. "Ils étaient tellement confiants qu'ils n'ont pas préparé leurs défenses", a-t-il ajouté. "Cela a montré que le seul avantage qu'ils ont est dans le nombre de pièces d'artillerie et d'équipements lourds. Nous n'avons donc besoin que de la même quantité."

Après les importants gains territoriaux réalisés cette semaine par l'Ukraine, Moscou envoie des colonnes de renforts militaires dans la région de Kharkiv, selon les informations des médias russes.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

Situation au sol. Visiblement c'est confirmé pour Lyman, pensais pas que c'était déjà fait. C'est allé à une vitesse...

 

Montage go pro des combats de l'offensive de Kharkiv, par la légion étrangère. J'ai du mal à apprécier à quel point ça s'est tiré dessus ou à quel point c'était plus l'exception que la règle.

 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, olivier lsb a dit :

Pour te répondre plus précisément, l'article cité précise que le SBU a fait un travail des nettoyage des informateurs Russes au sol dans la région de Kharkiv, rendant ces derniers a priori aveugle. Difficile de vérifier la véracité d'une telle information, mais force est de constater qu'ils ont été pris au dépourvu. Et ça, c'est un travail qui fait honneur au service Ukr plus qu'au rens occidental. 

Si tu regardes les rumbles de la semaines dernières avant l'offensive il se posait plein de question sur les renforcement important en cours à Kharkiv et disait par exemple que les sous-sols de kharkiv était un vrai gruyère dans lesquels on pouvait loger énormément d'éléments mécanisés. Les russes étaient donc parfaitement au courant mais par contre n'ont pas su déterminer les axes de l'offensive ni la date de cette offensive. 

Les ukrainiens ont fait un tour de passe-passe entre Kherson et Kharkiv et quand les russes ont déterminé où envoyer leur armée en rab ils ont fait le choix de Kherson.

Moi je retiens que les ponts sont super importants dans un sens ou dans l'autres et que les russes devraient tous les neutraliser.

Edited by herciv
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Liveuamap rapporte qu'un SU-34 ce serait crashé dans le nord de la Crimée, cause inconnue. Pilote a pu s'éjecter.

https://t.me/bazabazon/13140

Citation

Russian military aircraft crashed in Crimea. According to preliminary information, the pilots managed to eject.

The crash occurred on the border of Transdelnensky and Krasnoperekop district. Eyewitnesses reported to «Baz» that a military aircraft fell in the field around 6 am. Presumably it could have been a Su-34 fighter.

The pilots managed to eject, later they were taken by the military. The reasons for the fall are still unknown.

 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Skw a dit :

On s'interroge tout de même sur l'apparente faible profondeur du dispositif de défense russe. Une fois que la première ligne est franchie...

J'ai cru comprendre qu'ils n'ont pas vraiment les effectifs pour occuper le terrain. Si les russes se battent en infériorité numérique d'une manière générale, la concentration de forces ukrainiennes doit modifier le ratio R VS U de manière assez significative pour rentrer dans des ventres mous. Es-ce le cas pour cette contre-offensive ou les Ukrainiens sont-ils rentrés "dans le dur" ? Le nombre de blindés abandonné laisse à penser que c'est le cas.

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, herciv a dit :

Si tu regardes les rumbles de la semaines dernières avant l'offensive il se posait plein de question sur les renforcement important en cours à Kharkiv et disait par exemple que les sous-sols de kharkiv était un vrai gruyère dans lesquels on pouvait loger énormément d'éléments mécanisés. Les russes étaient donc parfaitement au courant mais par contre n'ont pas su déterminer les axes de l'offensive ni la date de cette offensive.

La propagande pervertit le "savoir" et une brèche congénitale se creuse naturellement entre le "savoir" et le "pouvoir". La brèche semble a un stade irréversible.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

La guerre est une épreuve de fond, le sprint c'est pour la dernière ligne droite, la finale. Ces raids commandos ne sont pas des avant-gardes. La vraie bataille c'est Kherson et Crimée ; les incursions plus au nord ne changent rien à la donne. 

 

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Alfredo a dit :

La guerre est une épreuve de fond, le sprint c'est pour la dernière ligne droite, la finale. Ces raids commandos ne sont pas des avant-gardes. La vraie bataille c'est Kherson et Crimée ; les incursions plus au nord ne changent rien à la donne. 

 

Moralement ça joue, aussi bien pour l'Ukraine que la Russie 

Link to comment
Share on other sites

35 minutes ago, casoucasou said:

J'ai cru comprendre qu'ils n'ont pas vraiment les effectifs pour occuper le terrain. Si les russes se battent en infériorité numérique d'une manière générale, la concentration de forces ukrainiennes doit modifier le ratio R VS U de manière assez significative pour rentrer dans des ventres mous. Es-ce le cas pour cette contre-offensive ou les Ukrainiens sont-ils rentrés "dans le dur" ? Le nombre de blindés abandonné laisse à penser que c'est le cas.

A priori ils sont surtout rentré dans le mou pour contourner le dur.

Le plus amusant c'est que les unités mécanisées se sont occupés de Kupiansk et que ce sont quelques unité légère qui sont allées vers Izyium, et a priori en large infériorité numérique.

Les infos qu'on a, laissent à penser que sur tout ce segment du front les Ukrainiens étaient à 1 contre 2 ...

Je ne sais pas si c'est pour alimenter le narratif sur David et Goliath mais c'est intéressant.

En gros a aucun moment les forces sud ne semble avoir reçu l'ordre d'attaquer le saillants.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,812
    Total Members
    1,550
    Most Online
    GOUPIL
    Newest Member
    GOUPIL
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...