Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Un article de Forbes (traduction automatique) :

https://www.forbes.com/sites/davidaxe/2022/09/18/russia-has-no-reserves-left-as-ukrainian-troops-surround-a-key-eastern-town/?sh=468e4553126d


La Russie n’a plus de réserves alors que les troupes ukrainiennes encerclent une ville clé de l’est
David Axe (Forbes)


Le 27 mai a été un jour sombre pour l’Ukraine. C’était le jour où Lyman, la dernière ville libre au nord du fleuve Donets dans la région du Donbass, dans l’est de l’Ukraine, est finalement tombée aux mains des forces russes. La capture de Lyman a aidé l’armée russe à consolider sa position dans le Donbass et à sécuriser les lignes d’approvisionnement dans toute la région.
Lyman était un domino. En tombant, il a renversé Severodonetsk, la dernière ville libre à l’est des Donets. Et comme Severodonetsk est tombé, il a renversé Lysychansk, sa ville jumelle de l’autre côté de la rivière.

Près de quatre mois plus tard, les dominos tombent dans la direction opposée. Une contre-offensive ukrainienne qui a débuté à l’est de Kharkiv, la deuxième ville d’Ukraine à 100 miles au nord-ouest de Lyman, en deux semaines grisantes, a libéré un millier de miles carrés du nord-est de l’Ukraine.

Fuyant une douzaine de brigades ukrainiennes enthousiastes, les forces russes de l’oblast de Kharkiv – y compris la 1re armée de chars de la Garde, autrefois d’élite – ont fui vers l’est de l’autre côté de la rivière Oskil, laissant derrière elles des centaines de véhicules et potentiellement des milliers de victimes.

L’élan des Ukrainiens, pondéré par un soutien aérien et d’artillerie agressif, les a transportés sur une courte distance à travers l’Oskil et vers le sud vers Lyman. Maintenant, plusieurs des brigades de Kiev – un mélange de parachutistes et de territoriaux – se rapprochent également de Lyman d’une direction différente.

C’est un nœud coulant proverbial pour les Russes de la ville.
L’Institut pour l’étude de la guerre à Washington, D.C., a expliqué ce qui est en jeu. « De nouvelles avancées ukrainiennes vers l’est le long de la rive nord de la rivière Siverskyi Donets pourraient rendre les positions russes autour de Lyman intenables et ouvrir les approches de Lysychansk et finalement de Severodonetsk. »

Les Russes, en d’autres termes, pourraient bientôt perdre une grande partie du territoire qu’ils ont passé l’été – et une grande partie de leur puissance de combat – à capturer.
La disposition des forces dans et autour de Lyman favorise les attaquants. Pas plus tard que la semaine dernière, un analyste n’a placé que quatre bataillons russes dans la région, principalement de l’infanterie motorisée. Un bataillon peut n’avoir que quelques centaines de soldats de première ligne. Une brigade comprend généralement plusieurs bataillons.

La propre évaluation d’ISW est encore moins favorable pour les Russes. « Les défenseurs russes de Lyman semblent toujours être constitués en grande partie de ... les réservistes et les restes d’unités gravement endommagées dans la contre-offensive de l’oblast de Kharkiv », a déclaré le groupe de réflexion.

Pire encore, « les Russes ne semblent pas diriger des renforts d’ailleurs sur le théâtre vers ces zones », a ajouté ISW.

Ce dernier point ne devrait pas surprendre. La contre-offensive de Kharkiv à son apogée il y a une semaine a consumé un bataillon russe tous les jours. La 1re armée de chars de la Garde a perdu au moins la moitié de ses quelque 200 chars T-80 alors qu’elle se retirait sur l’Oskil.

Peut-être le plus embarrassant pour Moscou, le 3e corps d’armée de réserve – que le Kremlin a eu du mal à former cet été – s’est rendu à Kharkiv dans une tentative désespérée de ralentir l’attaque ukrainienne, a rapidement perdu quelques escarmouches puis a rejoint la retraite russe plus large.
C’est-à-dire qu’il n’y a pas de réserves pour renforcer la garnison de Lyman parce que le Kremlin a déjà dépensé la majeure partie de ses réserves – le 3e AC – dans un effort infructueux pour arrêter la contre-attaque ukrainienne initiale. La Russie est à court de jeunes hommes en bonne santé et d’équipements modernes et ne peut plus supporter de nouvelles unités efficaces. Du moins pas rapidement.

La garnison russe de Lyman est en infériorité numérique, de plus en plus isolée – et seule. Il y a fort à parier que les troupes russes occupant Lysychansk et Severodonetsk surveillent de près la deuxième bataille de Lyman.

Après tout, ils sont les prochains.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

La livraison de Tanks occidentaux à l'Ukraine serait sur la table selon un responsable américain qui pointe toutefois la problématique du MCO 

https://twitter.com/JackDetsch/status/1571949385080254465?t=Aj8oCYlEHdt-9goO1fb8Vg&s=19

Si les US devaient livrer des tanks, plusieurs options s'offrent à eux

Old school : M60A3 (à voir l'état réel des milliers d'exemplaires en stockage)

Intermédiaire : M1/M1IP (a priori au moins un gros millier en stockage longue durée) 

Récent : M1A1 et +

 

 

Edited by CortoMaltese
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, CortoMaltese a dit :

La livraison de Tanks occidentaux à l'Ukraine serait sur la table selon un responsable américain qui pointe toutefois la problématique du MCO 

https://twitter.com/JackDetsch/status/1571949385080254465?t=Aj8oCYlEHdt-9goO1fb8Vg&s=19

Si les US devaient livrer des tanks, plusieurs options s'offrent à eux

Old school : M60A3 (à voir l'état réel des milliers d'exemplaires en stockage)

Intermédiaire : M1/M1IP (a priori au moins un gros millier en stockage longue durée) 

Récent : M1A1 et +

Les M-60 sont âgés mais pour taper du blindé léger ou du T-72, ça devrait faire l'affaire... si ils sont bien employés. Mais ils ont un profil assez haut, ça pourrait être un appeau à missiles antichars dans les plaines ukrainiennes. L'avantage comme tu dis, c'est qu'il y en a pas mal en stock.

il y a 6 minutes, Amnésia a dit :

Moi c'est ce qui me frappe le plus ces derniers temps, c'est de voir une armée ukrainienne qui a une confiance parfois presque arrogante. Ils ont le moral, ils ont le sourire, ils ont l'envie.

Nous ne voyons pas ou plus du tout cela du côté russe et ils font presque de la peine à voir. Au début du conflit on voyait une armée qui quand même avait de la gueule, bien équipée, ils montraient un certain visage de professionnalisme, mais tout cela a disparu. C'est carrément du côté ukrainien qu'on voit persister voir se renforcer cet aspect de professionnalisme, cette pauvre armée ukrainienne qui après 7 mois de guerre contre l'énorme Russie, ceci grâce évidemment à des soutiens extérieures, arrive à maintenir une image de son armée qui donne confiance et semble apprendre du conflit.

Il y a d'un côté une constatation d'une dégradation d'une armée, de ses capacités, de ses moyens (avec un président du "tout va bien, vous verrez ce que vous verrez), de l'autre une armée qui monte en puissance, malgré les pertes et prend l'ascendant.

On peut regarder les chiffres de wikipédia sur l'armée russe autant qu'on veut, les développements de ce conflit montrent que la Russie est dans une limite qui ne peut pas s'inverser par magie, que le temps ne joue pas pour elle, qu'avec une armée sans envie, sans espoir, sans buts, sans motivations, ben vous ne gagnez pas une guerre, aussi sûrement que des saoudiens avec tous ses moyens ne pouvaient pas vaincre les Houthis.

Mais c'est encore dure à accepter pour certains, ils restent là à espérer un retournement de situation en regardant leur montre, mais les faits finiront par amener au silence ceux qui persévèrent dans l'erreur mais dont l'égo est trop fort pour retourner leur veste.

Les Ukrainiens se battent chez eux, pour libérer leur sol. Ils ont reçu du matériel moderne, ils ont vu la progression russe se ralentir puis presque s'arrêter. Et là, ils lancent de petites opérations qui fonctionnent à peu près puis mieux et vient la contre-offensive à Izyum. Le moral remonte chez les militaires, les civils reprennent aussi du poil de la bête.

En face, les Russes ne savent pas ce qu'ils font, leur population les soutient peu ou pas (après tout, il n'y a pas de guerre), ils commencent à prendre des coups, la perspective d'une guerre longue dans la boue et le froid ne les amuse plus du tout. Etc, etc.

Ca n'aura peut-être aucune véritable incidence sur la conclusion du conflit, mais pour l'instant les Ukrainiens sont dans le vert et les Russes dans le rouge. Ca peut très vite changer.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Amnésia a dit :

Moi c'est ce qui me frappe le plus ces derniers temps, c'est de voir une armée ukrainienne qui a une confiance parfois presque arrogante. Ils ont le moral, ils ont le sourire, ils ont l'envie.

Il y a 3 mois de cela, c'était exactement l'inverse Severodonetsk tombait aux mains des russes et beaucoup (dont moi) pensaient que le reste du Dombass allait y passer. Finalement le front s'est stabilisé et force est de constater que les ukr cachaient bien leur jeu. Il apparait de plus en plus évident qu'ils ont sacrifié une partie de leur troupe pour préparer et former des unités pour reconquérir le terrain perdu... Et ça marche pour l'instant

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

24 minutes ago, CortoMaltese said:

La livraison de Tanks occidentaux à l'Ukraine serait sur la table selon un responsable américain qui pointe toutefois la problématique du MCO 

https://twitter.com/JackDetsch/status/1571949385080254465?t=Aj8oCYlEHdt-9goO1fb8Vg&s=19

Si les US devaient livrer des tanks, plusieurs options s'offrent à eux

Old school : M60A3 (à voir l'état réel des milliers d'exemplaires en stockage)

Intermédiaire : M1/M1IP (a priori au moins un gros millier en stockage longue durée) 

Récent : M1A1 et +

 

 

J’ai quand même l’impression que la livraison de tanks est un gros tabou et je peux comprendre.

Quand les russes auront les images d’un Abraham ou pire d’un Léopard tout fumant, ils pourront vraiment dire que l’Occident leur a déclaré la guerre.

Je préférerais vraiment qu’on mette le paquet sur une aide plus discrète, munitions, artillerie, missiles, blindés légers…

Psychologiquement, le MBT, c’est autre chose.

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

La livraison de chars occidentaux modernes (abrams ou léo2, Leclerc) exigerait une formation de plusieurs mois, sans parler du MCO.

C'est le problème principal. Des M60 A3 seraient plus simple à maitriser mais moins performants...

un article de blablachars sur un T90M capture

https://blablachars.blogspot.com/2022/09/premieres-images-dun-t-90m-capture.html

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Amnésia a dit :

Moi c'est ce qui me frappe le plus ces derniers temps, c'est de voir une armée ukrainienne qui a une confiance parfois presque arrogante. Ils ont le moral, ils ont le sourire, ils ont l'envie.

Nous ne voyons pas ou plus du tout cela du côté russe et ils font presque de la peine à voir. Au début du conflit on voyait une armée qui quand même avait de la gueule, bien équipée, ils montraient un certain visage de professionnalisme, mais tout cela a disparu. C'est carrément du côté ukrainien qu'on voit persister voir se renforcer cet aspect de professionnalisme, cette pauvre armée ukrainienne qui après 7 mois de guerre contre l'énorme Russie, ceci grâce évidemment à des soutiens extérieures, arrive à maintenir une image de son armée qui donne confiance et semble apprendre du conflit.

Il y a d'un côté une constatation d'une dégradation d'une armée, de ses capacités, de ses moyens (avec un président du "tout va bien, vous verrez ce que vous verrez), de l'autre une armée qui monte en puissance, malgré les pertes et prend l'ascendant.

On peut regarder les chiffres de wikipédia sur l'armée russe autant qu'on veut, les développements de ce conflit montrent que la Russie est dans une limite qui ne peut pas s'inverser par magie, que le temps ne joue pas pour elle, qu'avec une armée sans envie, sans espoir, sans buts, sans motivations, ben vous ne gagnez pas une guerre, aussi sûrement que des saoudiens avec tous ses moyens ne pouvaient pas vaincre les Houthis.

Mais c'est encore dure à accepter pour certains, ils restent là à espérer un retournement de situation en regardant leur montre, mais les faits finiront par amener au silence ceux qui persévèrent dans l'erreur mais dont l'égo est trop fort pour retourner leur veste.

C'est exactement l'histoire de l'armée Française au feu pendant 14-18: Goya avait longuement développé ces aspects sur son blog. Je me souviens d'un billet notamment assez éloquent ou il expliquait les transformations de l'armée FR entre 14 et 18, jusqu'à qualifier l'armée FR de plus puissante au monde en 1918 (par sa tactique, ses innovations doctrinales, sa capacité d'apprentissage, de transmission des expériences etc...)... après 4 ans du conflit qu'on sait. 

Link to comment
Share on other sites

Alors qu'on avait hier des débats passionnés sur l'opportunité pour la France de prendre sa part dans la formation des soldats ukrainiens, il semble que les choses se décantent à travers une proposition d'initiative conjointe avec la Pologne et l'Allemagne

 

 

 

Si les trois pays s'y mettent sérieusement ça peut commencer à faire un joli potentiel en terme de volume de forces pouvant être entraînée, et l'éventualité d'une formation localisée en Pologne pourrait simplifier pas mal de problèmes logistiques 

Edited by CortoMaltese
  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, CortoMaltese a dit :

Alors qu'on avait hier des débats passionnés sur l'opportunité pour la France de prendre sa part dans la formation des soldats ukrainiens, il semble que les choses se décantent à travers une proposition d'initiative conjointe avec la Pologne et l'Allemagne

Si les trois pays s'y mettent sérieusement ça peut commencer à faire un joli potentiel en terme de volume de forces pouvant être entraînée, et l'éventualité d'une formation localisée en Pologne pourrait simplifier pas mal de problèmes logistiques 

Comme toujours, on peut faire / donner: mais dieu que c'est long. 

Vidéo intéressante d'un tir à l'ATGM sur une cible, en ce qu'elle est filmée depuis un drone sur tous le trajet du missile. La distance est assez conséquente. 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, olivier lsb a dit :

Comme toujours, on peut faire / donner: mais dieu que c'est long. 

Vidéo intéressante d'un tir à l'ATGM sur une cible, en ce qu'elle est filmée depuis un drone sur tous le trajet du missile. La distance est assez conséquente. 

 

Ça ne cesse de confirmer ce que je pressent depuis le 24 février : la raison de la faiblesse de l'engagement français et bien plus politique que capacitaire. Cette initiative est très bonne, mais pourquoi diable avoir attendu 7 mois pour la lancer ? Si on a avait planifié ça dès avril-mai, les premiers soldats Ukrainiens auraient finis leurs formations et seraient déjà en train de se battre à Lyman ou à Kherson. Tout semble se faire par à-coups, au gré des volontés politiques immédiates, sans plan d'ensemble bien défini. 

Edited by CortoMaltese
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

44 minutes ago, vince24 said:

J’ai quand même l’impression que la livraison de tanks est un gros tabou et je peux comprendre.

Quand les russes auront les images d’un Abraham ou pire d’un Léopard tout fumant, ils pourront vraiment dire que l’Occident leur a déclaré la guerre.

Que vont-ils faire à ce sujet ? Je vais vous le dire - rien, ils ne feront absolument rien, ils ne peuvent rien y faire, et au fond d'eux-mêmes, ils savent déjà qu'ils ne peuvent rien y faire.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, CortoMaltese a dit :

Alors qu'on avait hier des débats passionnés sur l'opportunité pour la France de prendre sa part dans la formation des soldats ukrainiens, il semble que les choses se décantent à travers une proposition d'initiative conjointe avec la Pologne et l'Allemagne

Si les trois pays s'y mettent sérieusement ça peut commencer à faire un joli potentiel en terme de volume de forces pouvant être entraînée, et l'éventualité d'une formation localisée en Pologne pourrait simplifier pas mal de problèmes logistiques 

Un EUTM Ukraine ?

Pourquoi pas mais ça va être complexe à organiser. Cela me semble plus être un "machin politique" moins efficient qu'une formation faite par un seul pays.

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, U235 a dit :

Que vont-ils faire à ce sujet ? Je vais vous le dire - rien, ils ne feront absolument rien, ils ne peuvent rien y faire, et au fond d'eux-mêmes, ils savent déjà qu'ils ne peuvent rien y faire.

L'adage qui va bien. Ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tuer.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Fanch a dit :

Un EUTM Ukraine ?

Pourquoi pas mais ça va être complexe à organiser. Cela me semble plus être un "machin politique" moins efficient qu'une formation faite par un seul pays.

Si le truc avait été uniquement franco-allemand je n'aurait eu aucune confiance. Mais que les Polonais soient dans la boucle me rassure un peu (et ça me fait chier de dire ça)

  • Haha 1
  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

"...Le principal propagandiste de la télévision d'État russe appelle à des mesures plus strictes pour empêcher de nouvelles retraites militaires : des procès sur place "pour les traîtres, les déserteurs et tous ceux qui ont peur". Il semble assez irrité par la situation avec les drones. Le chef de RT intervient pour féliciter le gouvernement..."

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, CortoMaltese a dit :

La livraison de Tanks occidentaux à l'Ukraine serait sur la table selon un responsable américain qui pointe toutefois la problématique du MCO 

https://twitter.com/JackDetsch/status/1571949385080254465?t=Aj8oCYlEHdt-9goO1fb8Vg&s=19

Si les US devaient livrer des tanks, plusieurs options s'offrent à eux

Old school : M60A3 (à voir l'état réel des milliers d'exemplaires en stockage)

Intermédiaire : M1/M1IP (a priori au moins un gros millier en stockage longue durée) 

Récent : M1A1 et +

 

 

Des M60A3 aux derniers standards sont quand même de petits abrams exemple du M60A3 slep, je suis sur que des M60 ne serait-ce que avec peut-être des optiques modernisé et un blindage réactif façon T64 ça ferait largement le café face aux T72, T62, T80(je dirait aussi les t90qui ne sont que du pimp de t72 modernisé) que l'ont trouvent du côté russe. Ce serait un minimum d'investissement pour une efficacité suffisante et ça fera moins désordre que de voir des abrams tomber aux mains des russes... (les abrams tombés aux mains de Daesh et du Hezbollah m'ayant particulièrement marqué en Syrie et en Irak). 

 

Après dans quelle état sont t'ils après 10 ans de stockage longue durée c'est ça la question... bien que les désert secs américains soient plus adaptés que la Sibérie pour le stockage des tanks russes 

Edited by Connorfra
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,809
    Total Members
    1,550
    Most Online
    O.livier
    Newest Member
    O.livier
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...