Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

à l’instant, bubzy a dit :

Je serai taquin, je dirai qu'il faut qu'on les menace d'aller au front pour être subitement contre la guerre...

 

Mais bon je suis pas taquin, mais on va dire que l'opinion devrait franchir un point de bascule. je comprends mieux maintenant pourquoi dans mes vieux jeux de stratégie, on se prend du malus de bonheur quand on déclare la guerre... Les gens veulent pas mourir en fait. Sont cons, les gens... On va pas à la guerre pour mourrir mais pour faire don de la vie... Celle de celui d'en face de préférence.

"L'objet de la guerre n'est pas de mourir pour son pays, mais de faire en sorte que le salaud d'en face meure pour le sien." George S. Patton 

"L'ennemi est con, il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui." Pierre Desproges 

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, CortoMaltese a dit :

Après il faut pas se faire d'illusion, ceux qui ont les moyens de partir au pied levé en Turquie en payant un billet à plusieurs centaines de dollars sont typiquement ceux que Poutine ne mobilisera pas sauf extrême urgence. On sait très bien quel va être le profil des conscrits "chairs à canons" : des pauvres des régions périphériques du pays, avec une surreprésentation des minorités ethniques. Sergueï le fils de bonne famille moscovite ne sera probablement pas mobilisé, ou alors à un poste relativement tranquille s'il a des compétences particulières, pas en infanterie de choc au Donbass. 

Certainement, mais cela risque d'accélérer encore plus la fuite des cerveaux constatée depuis le début du conflit.

Il y a 5 heures, Aldo a dit :

Il n'y à pas des centaines de vols quotidien vers Istanbul. Ça représente peu de personnes. Et comme le fait remarquer Corto, des gens qui peuvent se payer le vol puis vivre à l'étranger pendant des mois. 

On est d'accord mais je pensais plus aux files de voitures en direction de la Finlande

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Paschi a dit :

Certainement, mais cela risque d'accélérer encore plus la fuite des cerveaux constatée depuis le début du conflit.

Je suis même pas sûr. Les plus malins/riches/compétents se sont déjà barrés quand la situation restait "fluide" dans les premières semaines/mois de la guerre. Là, la Russie parle déjà de fermer ses frontières. Honnêtement je serais pas étonné que les chiffres de cette deuxième vague d'émigration soient parfaitement anecdotiques en terme de nombre de départ. Il faut désormais essentiellement considérer la Russie comme un pays fermé où les rares départs ne peuvent se faire qu'avec l'accord ou la bienveillance des autorités, comme à l'époque de l'URSS.

 

Pas mal d'images de prisonniers d'Azovstal récemment libérés dans un échange de prisonnier (apparemment). Assez étonné que la Russie ait accepté ça, sachant que l'histoire d'azovstal était parfaite pour "faire un exemple" concernant les fameux néo-nazis ukrainiens. Pas impossible que ce soit des "petits poissons" qui aient été libérés. 

 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Fusilier a dit :

J'imagine qu'une armée comme l'armée russe doit avoir des stocks de vêtements, armes, casques et toussa qui datent d'avant la professionnalisation, s'ils n'ont pas été vendus ou mal stockés.  

Tu veux dire dans un champ comme les chars ? :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

Puisqu'on parle des stocks et que la mobilisation russe va nécessairement nécessiter d'aller puiser du matériel dans la réserve, je partage (désolé si ça a déjà été partagé quelque part avant) cet article qui propose une estimation du nombre de chars russes stockés - et de leurs conditions de stockages - à partir d'images satellites des dépots. C'est publié sur un site affilié au MoD ukrainien donc pas neutre, mais la méthodologie me semble sérieuse et les estimations qui en découlent relativement en phase avec d'autres sources. 

https://mil.in.ua/uk/blogs/analiz-zapasiv-tankiv-rf-na-bazah-zberigannya-za-uralom/

1300 Chars en stockage (état variable, globalement mauvais et nécessitant de lourdes opérations de remise en conditions) 

2000 "prêts au combat" dont 886 placés sous conservation à l'air sec. Les 886 sont certainement utilisables avec des réparations minimes, les 1200 autres avec un peu plus de remise à niveau 

2300 chars à démolir dont l'état est trop dégradé 

+ 1300 places de stockage dans des hangars, dont on ne peut estimer ni le niveau de remplissage, ni l'état des chars. 

Donc ça ferai une réserve totale comprise entre 3300 et 4600 chars (selon que les hangars soient vides ou pleins), en plus des quelques 3000 chars en service dans l'armée. soit entre 6 300 et 7 600 chars au total, auxquels il faut évidemment soustraire les pertes en Ukraine (au moins 1 200 confirmées). Bref, la Russie manquera peut-être de beaucoup de choses mais pas de chars à priori, à condition que la remise en condition opérationnelle soit capable de suivre le rythme (ce qui est déjà moins certain) 

  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, CortoMaltese a dit :

Pas mal d'images de prisonniers d'Azovstal récemment libérés dans un échange de prisonnier (apparemment). Assez étonné que la Russie ait accepté ça, sachant que l'histoire d'azovstal était parfaite pour "faire un exemple" concernant les fameux néo-nazis ukrainiens. Pas impossible que ce soit des "petits poissons" qui aient été libérés. 

 

Effectivement. On annonce tout de même la libération de deux britanniques qui avaient été condamnés à mort par un "tribunal" des républiques séparatistes.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://soldat-und-technik.de/2022/09/streitkraefte/32858/ukraine-krieg-potenziale-und-grenzen-einer-russischen-generalmobilmachung/

Guerre d'Ukraine : potentiel et limites d'une mobilisation générale russe

Révélation

Le fait que la soi-disant opération militaire spéciale - la désignation russe interne pour l'invasion de l'Ukraine - ne se déroule pas comme prévu après plus de six mois de guerre s'est répandu, même dans de larges couches de la société russe, après les reconquêtes réussies des Ukrainiens. Les soldats sous contrat des forces armées russes, les mercenaires, les volontaires recrutés - dont des prisonniers - et les légionnaires tchétchènes disponibles ne suffisent manifestement pas à réaliser les objectifs de guerre du Kremlin. C'est pourquoi de plus en plus de voix se font entendre en Russie pour réclamer une mobilisation générale russe. Les récentes déclarations de Vladimir Poutine, faites dans le cadre du sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) à Samarkant en Ouzbékistan, peuvent être interprétées comme signifiant que ces réflexions sont également considérées avec beaucoup d'attention au Kremlin. Il n'est toutefois pas certain qu'une mobilisation générale puisse changer la donne du point de vue russe, car elle comporte de grands risques et ne résout qu'une partie des problèmes.

Potentiel d'une mobilisation générale


D'une manière générale, la proclamation d'une mobilisation générale et de la loi martiale permettrait de résoudre plusieurs problèmes quantitatifs d'effectifs de l'armée russe en Ukraine. Certaines de ces conséquences auraient déjà un effet immédiat.

La Russie serait ainsi en mesure d'envoyer à la guerre des conscrits qui servent déjà dans les forces armées depuis des mois, afin de combler les lacunes de la troupe combattante.

Parallèlement, l'armée russe aurait la possibilité de "prolonger" unilatéralement les contrats des soldats sous contrat arrivant à échéance, ou d'empêcher leur résiliation, ce qui est toujours possible selon la loi actuellement en vigueur - même s'il faut s'attendre à de sévères représailles.

Parallèlement, il serait possible de réengager des soldats ou des réservistes récemment démobilisés. Comme ce personnel dispose d'une formation encore fraîche, les réserves qui en sont issues pourraient également être amenées assez rapidement en Ukraine. Etant donné que ce personnel ne se compose pas uniquement de simples soldats, mais également de chefs et de sous-chefs militaires expérimentés, il serait théoriquement possible de mettre sur pied des formations plus puissantes que ce qui est actuellement possible.

En outre, du point de vue russe, cela offrirait la possibilité à long terme de recruter plusieurs dizaines ou centaines de milliers de soldats supplémentaires parmi la population russe.

Les limites de la mobilisation générale


Le fait que cela n'ait pas encore été fait a de bonnes raisons, car une mobilisation générale comporte de nombreux risques et a la force explosive de porter un conflit, localisé du point de vue russe, à l'intérieur de la Russie.

La stratégie russe a consisté depuis plus de six mois à protéger sa propre population des événements de la guerre en Ukraine. Du matin au soir, la machine de propagande de l'Etat a fait savoir que l'opération militaire menée de manière chirurgicale se déroulait comme prévu et que la population était protégée de tous les aspects négatifs de la guerre. Cette image a été clairement écornée au plus tard après les attaques réussies des forces armées ukrainiennes contre les bases militaires russes en Crimée. La reconquête des territoires occupés par la Russie, qui a débuté peu après, a définitivement brisé cette image déformée.

Si ses propres enfants pouvaient soudainement être exposés au risque de devoir partir à la guerre, le mécontentement augmenterait considérablement dans de larges pans de la société russe. Le soutien à la politique de Poutine chuterait ou pourrait même s'effondrer.

Le risque politique est donc énorme. Celui-ci serait en outre encore accru par les inconvénients économiques d'une mobilisation générale. Une grande partie de la population active russe ne pourrait plus contribuer au maintien de la prospérité, déjà mise à mal par les sanctions, mais devrait se battre dans les forces armées ou travailler pour leur capacité opérationnelle.

De plus, la valeur opérationnelle des troupes levées dans le cadre de la mobilisation générale n'est pas claire. Outre le niveau de formation extrêmement hétérogène de ces troupes, il y a aussi la question du moral d'une troupe qui doit obligatoirement aller à la guerre alors qu'elle ne le souhaite pas. Il est probable que tous ceux qui souhaitent se battre de leur plein gré ou pour des sommes importantes sont déjà en Ukraine ou en route pour y aller.

Enfin, la mobilisation ne résoudrait pas les graves faiblesses des forces armées russes, qui sont à l'origine des récentes pertes. En effet, la mobilisation ne peut pas contribuer à réformer la culture de commandement des forces armées russes, qui s'avère être inférieure. Elle ne permet pas non plus de remédier aux faiblesses des forces armées russes dans le domaine de la génération d'images de situation précises en temps réel et de l'action de précision à distance. Une mobilisation apporterait certes de nouveaux soldats, mais pas de nouvelles capacités. Les soldats nouvellement recrutés ne peuvent pas non plus contribuer positivement à l'amélioration des capacités de l'armée de l'air russe ou au renforcement de la défense antiaérienne, car les moyens et les systèmes d'armes nécessaires à cet effet font défaut.

Le facteur le plus important concerne toutefois l'approvisionnement. L'armée russe n'est pas en mesure d'approvisionner de manière adéquate les troupes actuelles avec tous les moyens nécessaires, car les forces armées ukrainiennes parviennent de mieux en mieux à perturber ou à couper complètement les lignes d'approvisionnement de l'armée russe. Des troupes plus nombreuses et sous-équipées, qui n'ont pas les outils nécessaires pour combattre un adversaire mieux armé et mieux dirigé, sont donc plus nuisibles qu'utiles.

Conclusion


Une mobilisation générale russe offre uniquement la possibilité de recruter du personnel supplémentaire dont la valeur opérationnelle n'est pas claire. Mais elle ne contribue pas à compenser les faiblesses de l'armée russe par rapport à l'armée ukrainienne, car elle ne renforce pas la capacité de commandement et n'apporte pas au front des systèmes d'armes modernes dont la Russie a un besoin urgent. Elle pourrait en outre éroder le soutien de la population russe à la politique de Poutine.

Le potentiel d'escalade conventionnelle d'une mobilisation générale russe est donc extrêmement incertain, étant donné que la Russie ne reçoit pas d'assistance militaire pertinente de l'étranger. En revanche, le potentiel d'escalade conventionnelle de l'Occident est énorme. Jusqu'à présent, l'Ukraine a reçu presque exclusivement de la vieille technologie d'armement. Les systèmes modernes de défense antiaérienne, qui ont le potentiel d'influencer positivement la lutte pour la domination aérienne en Ukraine, ne seront livrés que dans les prochaines semaines. Les avions de combat occidentaux modernes, les chars de grenadiers ou de combat avec l'armement correspondant n'ont pas encore été livrés du tout. De même, les systèmes d'armes de précision qui peuvent agir à plusieurs centaines de kilomètres et affaiblir encore plus l'approvisionnement russe n'ont pas été livrés jusqu'à présent. Tout cela pourrait changer si l'Occident se voyait contraint d'augmenter l'aide à l'Ukraine suite à une mobilisation générale russe.

Dans un tel cas, la mobilisation russe pourrait avoir un effet boomerang et affaiblir le rapport de force de l'armée russe au lieu de le renforcer.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/09/21/guerre-en-ukraine-en-direct-plus-de-1-000-arrestations-dans-plusieurs-villes-de-russie-apres-la-mobilisation-militaire-partielle-decretee-par-poutine_6142501_3210.html

La Turquie condamne les référendums russes en Ukraine

La Turquie a condamné, mercredi, les référendums d’annexion à la Russie organisés dans quatre régions ukrainiennes sous le contrôle de Moscou. « De tels faits accomplis illégitimes ne seront pas reconnus par la communauté internationale », a affirmé le ministère des affaires étrangères turc dans un communiqué.

La Turquie n’a jamais reconnu l’annexion par Moscou de la péninsule ukrainienne de Crimée, survenue au cours des premiers mois d’un conflit larvé qui a éclaté en 2014 et a abouti à l’intervention russe en Ukraine, le 24 février. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, qui entretient des relations avec Kiev et avec Moscou, a tenté d’ouvrir des pourparlers et d’aboutir à une trêve, pour l’instant sans succès.

Mais la décision russe d’organiser prochainement des référendums sur l’annexion des territoires conquis et de mobiliser partiellement les réservistes marque une aggravation du conflit. Mardi, M. Erdogan a déclaré aux dirigeants mondiaux réunis au siège des Nations unies, à New York, que Moscou et Kiev avaient besoin d’aide pour trouver une « issue digne » à la crise.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le plan diabolique de Kadyrov pour, promis cette fois ci, passer aux choses sérieuses (mettez le son, c'est la partie la plus importante !):

Je préfère encore la VO !!

 

il y a 5 minutes, CortoMaltese a dit :

Le commandant du bataillon Azov a aussi été libéré, donc on a pas affaire qu'à du petit poisson. Encore une fois, je suis très surpris par cette histoire. 

 

Oui difficile à comprendre qu'ils aient pris le risque de libérer l'incarnation du néo-nazi en personne, au moment de décréter la mobilisation anti-nazi. C'est à en perdre son Molotov-Ribbentrop

Et paradoxalement, je trouve que l'info a rencontré peu d'écho (pour l'instant). 

Edited by olivier lsb
  • Thanks 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Je pense que Poutine va passer par une 'vallée de la mort' politique avant de recueillir un quelconque avantage de sa mobilisation.

- Les réticences montent dès à présent sur l'idée même de la mobilisation, avant même le premier départ.

- on va venir chercher des jeunes chez eux...

- les premiers mois des conscrits/mobilisés au front vont être terribles (hiver+ impréparation)=>Les premiers cercueils de conscrits/mobilisés vont rentrer avant même qu'il ait quelques résultats à présenter, l'association des mères de soldats va vite se ranimer...

- il va quand même avoir un creux capacitaire pendant quelques mois avant de voir un quelconque effet de sa mesure . S'il enregistre un nouveau revers humiliant cela va encore creuser le déficit coût/bénéfice dans l'opinion publique.

Je me demande dans quelle mesure cette annonce ne participe pas autant de la communication pour se repositionner par rapport à l'Ukraine et ses alliés que de l'action militaire. Peut-être pour enfin enclancher des pourparler? Ce qui me fait douter c'est qu'il mette en avant de nouveau la menace nucléaire en paralèlle de l'annonce de la mobilisation. S'il croyait vraiment en sa mobilisation, il aurait pas à agiter le spectre du champignon nucléaire...

Enfin tout ceci fait l'hypothèse que ceci est réfléchi, alors que jusque à présent Poutine n'a vécu que d'expédients à la petite semaine pour gérer cette guerre...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, olivier lsb a dit :

Oui difficile à comprendre qu'ils aient pris le risque de libérer l'incarnation du néo-nazi en personne, au moment de décréter la mobilisation anti-nazi. C'est à en perdre son Molotov-Ribbentrop

Et paradoxalement, je trouve que l'info a rencontré peu d'écho (pour l'instant). 

@CortoMaltese

Et voilà la réponse: le VIP s'appelle Medvechouk. Je pensais qu'il avait complètement foiré sa mission, en relayant des informations totalement erronées (source: la encore, la série d'articles Road to War du WaPo et déjà partagée par votre serviteur, cet été, sur le fil géopolitique) et que les Russes n'étaient que peu intéressés pour le récupérer, sinon pour lui passer l'interrogatoire sur ce qu'il a fait des fonds lui ayant été confiés. 

Traitement du prince, ou séance d'interrogation à venir ? 

 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 2 heures, CortoMaltese a dit :

Pas mal d'images de prisonniers d'Azovstal récemment libérés dans un échange de prisonnier (apparemment). Assez étonné que la Russie ait accepté ça, sachant que l'histoire d'azovstal était parfaite pour "faire un exemple" concernant les fameux néo-nazis ukrainiens. Pas impossible que ce soit des "petits poissons" qui aient été libérés.

Peut être un ou deux officiers supérieurs russes ont-ils finalement été capturés du côté de Kupiansk.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

"...La Russie a libéré 10 prisonniers de guerre internationaux à la suite de la médiation du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman, responsable saoudien selon Reuters La liste comprend des ressortissants américains, britanniques, suédois, croates, marocains ; l'avion qui les transportait a atterri dans le royaume..."

 

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Boule75 a dit :

 

Peut être un ou deux officiers supérieurs russes ont-ils finalement été capturés du côté de Kupiansk.

Et possiblement que la non médiatisation de ces captures visait à préserver la valeur d'échange (on a jamais eu le fin mot de l'histoire de ce soit-disant Lieutenant colonel ou général je sais plus) de ceux qui avait été capturés lors de l'offensive de kharkiv. Vu le gratin qui a été libéré aujourd'hui (prisonnier étrangers via l'AS, commandant et second d'Azov à Marioupol), on peut penser que l'information concernant le lieutenant colonel/général n'était pas forcément erronée mais que consigne a été donnée de ne pas ébruiter l'affaire, pour conserver la valeur de marché de ces prisonniers spéciaux, vis à vis des Russes.

Edited by olivier lsb
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Métal_Hurlant a dit :

"...La Russie a libéré 10 prisonniers de guerre internationaux à la suite de la médiation du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman, responsable saoudien selon Reuters La liste comprend des ressortissants américains, britanniques, suédois, croates, marocains ; l'avion qui les transportait a atterri dans le royaume..."

 

Quand 2 grands pacifistes s’associent, tu obtiens de bons résultats 

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

Je n'avais pas fait très attention sur la formulation de l'allocution De VP ce matin :

Je cite VP :

"... J'ai donné mon accord à la sollicitation faite par le ministre de la défense pour une mobilisation "partielle", je répète une mobilisation "partielle" ... le décret est déjà signé et entre en vigueur ce 21 septembre ..."

=> Donc il n'a pas les "coui**es" d'en prendre la responsabilité et d'en assumer les conséquences lui-même en se défaussant sur son coquer de ministre (l'idiot utile), et mobilise mais (toujours) pas pour faire la guerre, car c'est (toujours) pas la guerre ...

Délirant ... Il est en panique totale le VP, c'est de l'improvisation XXXXL !

Sinon 1300 arrestations dans les manifestations anti guerre / anti mobilisation / et donc anti VP, dans 38 villes ... (AFP ce soir, et ce chiffre est minimaliste)

Il est en train de creuser sa tombe, le VP, à s'obstiner jusqu'au bout du bout du bout dans son fou délire mégalo ... Ce sont les propres mères de familles russes qui vont l'enterrer elles-même, et non pas les ukrainiens et autres soutiens ...

il y a 35 minutes, Métal_Hurlant a dit :

"...La Russie a libéré 10 prisonniers de guerre internationaux à la suite de la médiation du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman, responsable saoudien selon Reuters La liste comprend des ressortissants américains, britanniques, suédois, croates, marocains ; l'avion qui les transportait a atterri dans le royaume..."

 

Sûr que VP à son oreille, MBS lui achète son brut ... 

Edited by jojo (lo savoyârd)
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,830
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Staurn
    Newest Member
    Staurn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...