Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 15 minutes, Dwarfene a dit :

Les missions SEAD ont dû lourdement impacter les défenses AA Russes, l'effet est assez impressionnant quand même.

La DA UKR doit assez dissuasive pour que la chasse RU n'intervienne pas.

On ne sait pas trop pour être objectif. Au minimum cela oblige les russes à couper leur radar la plupart du temps et à se déplacer beaucoup plus, ce qui est très mauvais pour l'anticipation des menaces et leur efficacité même sans destruction. Si les ukrainiens ne bombardent que le front à basse altitude, il ne laisse que très peu de préavis, donc la DA du front devient probablement alors quasi inutile. Si les russes déploient des A50 pour compenser, peu de chance que ce soit 24/24 et que cela couvre bien tout le front qui est quand même très vaste. Et comme on les détecte de très loin, il doit être possible de tout simplement attendre que l'A50 s'en aille pour lancer les raids.

La DA ukrainienne est probablement moins impacté par l'utilisation intermittente de ses radars car elle se sert des moyens de l'OTAN qui tournent 24/24 à la frontière pour donner les préavis. C'est peut être aussi pour cela que les russes utilisent moins les aéroports de Crimée car les avions qui en décollent doivent être déjà détectés par les AWACS quand ils accélèrent sur la piste ...

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, ixnay a dit :

bonjour question surement stupide : comme les HIMARS interdisent la logistique russe de passer au-dessus du Dniepr dans la région de Kherson

Serait-ce faisable pour les russes de passer sous le fleuve en creusant un ou des tunnels?

En y allant à la dynamite et si le sous-sol le permet ça doit être faisable en quelques mois non?

Creuser un tunnel sous de l'eau, c'est très compliqué parce que le sol n'est jamais étanche, et on se retrouve aussi avec un différentiel de pression énorme entre l'air du tunnel et la paroi que tu attaque. Le mieux qu'on ait trouvé, c'est d'utiliser des tunneliers. Ça demande une infrastructure de chantier très lourde et absolument pas invisible à la surface. Tiens, regarde ça pour illustration. Autant dire qu'en zone de guerre, avec des frappes régulières sur ton installation, tu n'y penses même pas.

 

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, BP2 a dit :

Ce qui veut dire que les avions russes ne sont pas protégés contre ces menaces.  C'est normal?  C'est habituel?

Je trouve aussi cela bizarre que les Russes n'aient pas de contre-mesures électroniques "très" efficaces contre des systèmes sol-air d'origine soviétique. Je serai quand même très étonné que les Ukrainiens aient modernisés ces systèmes à ce point.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Kelkin a dit :

Creuser un tunnel sous de l'eau, c'est très compliqué parce que le sol n'est jamais étanche, et on se retrouve aussi avec un différentiel de pression énorme entre l'air du tunnel et la paroi que tu attaque. Le mieux qu'on ait trouvé, c'est d'utiliser des tunneliers. Ça demande une infrastructure de chantier très lourde et absolument pas invisible à la surface. Tiens, regarde ça pour illustration. Autant dire qu'en zone de guerre, avec des frappes régulières sur ton installation, tu n'y penses même pas.

 

ça irait plus vite de détourner le fleuve...

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, bubzy a dit :

Imagine un instant que l'armée Russe aurait su que ça n'aurai pas pu fonctionner ainsi, et qu'on serait entré dans une guerre longue. Alors les choses auraient sans doute été faites différemment. Peut- être que les moyens aérien de l'Ukraine auraient été directement frappé, ce qui aurait privé l'Ukraine de son aviation à tout jamais.

Les ukr étaient prévenus largement avant l'attaque. Ils ne sont pas stupides, ils ont dispersés leurs appareils dans tout le pays, parfois en se servant des autoroutes comme piste.

Les russes ont frappé dans le vide, ou sur des appareils hors service laissés dehors

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, FATac a dit :

La partie visible, liquide, d'une rivière représente environ 30% de son débit. Les 70% restant passent dans le sol, tout autour et en dessous, parfois à des distances significatives.

Si tu ajoutes à ça qu'en période d'étiage tu as le lit mineur de la rivière, mais que le lit majeur qu'il faut franchir est défini par les périodes de crue - y compris décennales et même centennales si tu veux être prudent - tu as une idée de l'ampleur de la tâche pour une telle infrastructure.

Tu as l'option des tunneliers étanches pour le creusement et le renforcement de la voute, ou bien celui des tunneliers qui avancent dans un sol congelé... mais ça reste lourd !

On a vu des ouvrages plus dingue en temps de guerre mais faudrait des mois d'efforts au minimum!

Link to comment
Share on other sites

Puisqu'on parle de tunnels, faut-il rappeler que français, anglais et allemands, pendant la 1ère GM, ont passé leur temps à creuser des tunnels sous les positions adverses pour faire y placer d'énormes quantités d'explosifs ? Plus étonnant encore, l'idée de creuser un tunnel sous la manche date de 1803 lorsque Napoléon préparait l'invasion de l'Angleterre :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/2013/11/06/la-memoire-du-nord-pas-de-calais-napoleon-et-le-camp-de-boulogne-1803-1805-352937.html

extrait :

"...Napoléon a installé son quartier général au château de Pont-de-Briques et dispose d'une baraque sur les hauteurs de Boulogne pour observer l'avancée des opérations. Des plans parfois étonnants sont étudiés comme la percée d'un tunnel sous la Manche, la création de grandes passerelles en bois portées par des ballons dirigeables pour "aéroporter" des régiments entiers, ou bien encore l'utilisation de bateaux à vapeur et même de sous-marins (Napoléon a rencontré l'ingénieur américain Robert Fulton, inventeur du premier bateau à vapeur en 1803)..."   

Edited by Métal_Hurlant
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Des précisions concernant l'échange de prisonniers :

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/09/22/guerre-en-ukraine-en-direct-la-mobilisation-militaire-partielle-de-la-russie-ne-sera-probablement-pas-efficace-avant-des-mois-estime-londres_6142666_3210.html

L’Ukraine et la Russie ont procédé à un échange de prisonniers militaires, le plus important depuis le début de l’offensive, le 24 février.

 215 personnes en tout ont été libérées côté ukrainien, parmi lesquelles 188 « héros » ayant défendu l’aciérie Azovstal à Marioupol (dont 108 membres du régiment Azov).

Cinq commandants militaires, dont des chefs de la défense d’Azovstal, ont été transférés en Turquie, où ils resteront « en sécurité absolue et dans des conditions confortables » jusqu’« à la fin de la guerre » a souligné Zelensky.

Dix prisonniers de guerre – y compris cinq Britanniques et deux Américains –, font partie de cet échange et transitent, eux, par l’Arabie saoudite.

La Russie, quant à elle, a récupéré 55 prisonniers dont l’ex-député Viktor Medvedtchouk, un proche du président russe Vladimir Poutine, accusé de haute trahison en Ukraine.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, CortoMaltese a dit :

D'après la Novaya Gazeta, le paragraphe secret du décret de mobilisation autoriserait la conscription non pas de 300 000 hommes mais bien de 1 million (!) 

 

Donc 1 million qui on une famille cela touche presque tout la Russie.

ça va être la fête en Russie !!!

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Poivre62 a dit :

Quand même cocasse que le jour où Poutine accroit la mobilisation pour une opération militaire destinée parait il à éliminer les nazis ukr une partie de ceux qui sont le plus susceptibles, ou en tout cas les plus accusés, de partager cette idéologie sont libérés.

Cette libération des commandants d'Azovstal est un succès pour Zelensky (sur le mode "je ne les ait pas abandonnés") ; les russes ont probablement choisi le jour de l'annonce de la mobilisation pour masquer un peu l'affaire vis-à-vis de leur propre opinion)

Reste des milliers d'autres dont on ne connait pas le sort, qu'ils soient en passe d'être jugés, torturés ou déjà morts comme les dizaines brulés vifs dans leur prison...

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Poivre62 said:

Quand même cocasse que le jour où Poutine accroit la mobilisation pour une opération militaire destinée parait il à éliminer les nazis ukr une partie de ceux qui sont le plus susceptibles, ou en tout cas les plus accusés, de partager cette idéologie sont libérés.

C'est pour ça que les nationalistes russes sont furieux. Mais bon, ça devait être les seuls à croire sérieusement en la résurgence du nazisme en Ukraine.

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, CortoMaltese a dit :

D'après la Novaya Gazeta, le paragraphe secret du décret de mobilisation autoriserait la conscription non pas de 300 000 hommes mais bien de 1 million (!) 

 

Il veut la gagner sa gueguerre !   Par contre 1 million de soldat, s'ils n'ont déjà plus d'obus en décembre, ca va se terminer façon fort alamo.

 

Mais je tire une bonne news de cette info de mobilisation tout de même : l'option nucléaire n'est pas prioritaire (et pour moi uniquement de la gesticulation sauf si les Ukrainiens s'en prennent à la Crimée), sinon Vlad n'aurait pas déclaré la mobilisation.

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, olivier lsb a dit :

Si l'appel était reparti de façon homogène, oui. 

En pratique, ce sont des familles entières à l'est qui seront mobilisées pour faire en sorte qu'à l'ouest, autour de Moscou et Saint petersbourg, personne ou presque ne soit mobilisé. 

C'est le fonctionnement de la fédération de Russie et du racisme latent à l'encontre de ses nombreuses ethnies. 

Je ne sais plus dans quel pays et dans quel conflit duquel le chef avait exigé que chaque membre de l'assemblée ayant un fils en âge de combattre devait être envoyé au front pour montrer qu'il n'y aurait aucune faveur en fonction du statut de qui que ce soit et que tout le pays devait participer à l'effort de guerre sur le plan humain. 

A moins que j'avais vu cela dans un documentaire sur l'empire romain...  Mzis je ne pense pas que c'était cela car avant la guerre froide, toute homme d'une nation était un soldat potentiel. 

Edited by Claudio Lopez
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.msn.com/fr-fr/finance/economie/invasion-russe-le-coût-pour-l-ukraine-estimé-à-près-de-1000-milliards-de-dollars/ar-AA127zLF?ocid=msedgntp&cvid=d58e803696474997a31aac21eb362877

Invasion russe: le coût pour l'Ukraine estimé à près de 1000 milliards de dollars

PS - Il y a 1 h

1000 milliards, soit cinq PIB annuels! Ce montant dévoilé jeudi par un conseiller de Volodymyr Zelensky est le coût pour l'Ukraine de la guerre lancée par la Russie.

"Dans les premiers jours de l'agression, les Russes ont détruit pour 100 milliards de dollars de nos actifs", a indiqué le conseiller économique du président ukrainien, Oleg Ustenko, lors d'une conférence organisée à Berlin par la Conseil allemand des affaires internationales."Ce montant est désormais bien plus élevé que cela. Nous parlons de coûts directs et indirects que nous avons déjà subis en Ukraine de près de 1000 milliards de dollars", a-t-il estimé, soit l'équivalent d'environ "cinq PIB annuels".

Pour l'année en cours, les autorités ukrainiennes s'attendent à une baisse de son PIB entre 35 et 40%, "soit la plus forte baisse de notre PIB depuis 1991", a également déploré Oleg Ustenko.

40 milliards de dollars de déficit

Le déficit budgétaire se creuserait ainsi, selon ce conseiller de Volodymyr Zelensky, d'"environ 5 milliards d'euros par mois".

"Ainsi, au lieu d'avoir 7 milliards (de déficit) sur toute l'année, nous gérons 5 milliards par mois", a-t-il regretté.

En 2023, le déficit pourrait atteindre 40 milliards de dollars, a précisé le conseiller. Outre les dégâts et le coût de la résistance militaire à l'invasion russe, Kiev ne peut plus non plus compter sur des rentrées fiscales.

"Evidemment, lorsque vous êtes dans ce genre de circonstances, c'est un gros problème pour le financement public que de savoir comment vous pouvez être en mesure de collecter et de recevoir les revenus pour le budget de l'Etat", a-t-il expliqué.

Certaines entreprises ont ainsi été "détruites par les Russes, ou ne fonctionnent pas toute la journée ou ne fonctionnent pas à pleine capacité", a détaillé Oleg Ustenko.

"Donc, fondamentalement, cela signifie que le budget va recevoir à coup sûr beaucoup moins par rapport à ce qui était initialement prévu".

L'Ukraine a demandé en août au FMI un nouveau programme d'aide, censé s'inscrire dans un effort international plus large porté notamment par les Etats-Unis et l'UE. La Banque mondiale avait estimé le 9 septembre le coût de la seule reconstruction à près de 350 milliards d'euros, précisant qu'il devrait "augmenter encore dans les prochains mois alors que la guerre se poursuit

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Sad 3
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,823
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...