Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

"...Les forces armées ukrainiennes ont libéré Kup'yans'k-Vuzlovyi du côté est de la rivière Oskil. Ils sont entrés dans Vyshche Solone et dans d'autres colonies dans la région où se rencontrent les régions de Kharkiv, Donetsk et Lougansk. En direction de Lyman, Novoselivka est désormais sous contrôle ukrainien..."

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, herciv a dit :

 mais il y a des endroits où ils progressent exemple autour de Bakmut ou au sud de Siversk, 

Et Girkin explique que la seule direction dans laquelle les Russes avancent actuellement, celle de Bakhmut, est complètement inutile puisqu'ils sont encadrés par les Ukrainiens dans le nord de la soi-disant LPR.

http://www.air-defense.net/forum/topic/26223-guerre-russie-ukraine-2022-opérations-militaires/?do=findComment&comment=1573073

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Picdelamirand-oil a dit :

Et Girkin explique que la seule direction dans laquelle les Russes avancent actuellement, celle de Bakhmut, est complètement inutile puisqu'ils sont encadrés par les Ukrainiens dans le nord de la soi-disant LPR.

http://www.air-defense.net/forum/topic/26223-guerre-russie-ukraine-2022-opérations-militaires/?do=findComment&comment=1573073

 

Certe mais çà montre aussi que certaines unités russes sont restées combatives.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Alexis a dit :

Cinq jours après le discours de Poutine, il y aurait déjà "un train de mobilisés" à Luhansk :laugh: ?

Parfois la propagande de guerre est habile. Parfois... :rolleyes:

Bon cela dit je comprends les Ukrainiens. S'il y a des hommes russes mobilisables prêts à y croire, pourquoi se priver de les paniquer :happy: ?

Poutine a toutefois permis que les conscrits qui font leur service militaire actuellement puissentt être mobilisés dans les territoires ukrainiens tenus par les forces armées russes. Il y en a 250000 d'immédiatement dispos . Beaucoup  avaient été prépositionnés à la frontière auparavant (voir https://news.yahoo.com/russian-conscripts-sent-border-ukraine-103000027.html) Donc la loi de mobilisation permet à Poutine d' envoyer dès à présent des troupes en Ukraine de jeunes faisant leur service militaire sans attendre la formation des derniers mobilisés. La nouvelle est peut-être une connerie. Mais elle n'est pas techniquement impossible.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, olivier lsb a dit :

C'est quand même une histoire de fous: si un jour on m'avait dit que la Russie remettrait des blindés à la frontière Géorgienne, canons pointés vers l'intérieur du pays...

Fonction première du rideau-de-fer : empêcher la fuite des serfs.

----

Il y a 12 heures, bubzy a dit :

Bon apparemment, après quelques renseignements pris, si le referendum est positif, cela permettrai surtout à la Russie de mieux légitimer sa levée de troupes, ainsi que, peut être, une assistance de l'OTSC, en faisant du coup participer d'autres pays à l'opération militaire spéciale. (groooosseuuu pincetteuuu)

Quelque chose me dit que le résultat décevra Poutine.

----

Il y a 2 heures, Kelkin a dit :

Igor Girkin n'a pas de compte twitter, il me semble que le compte @GirkinGirkin est un imposteur, tenu en réalité par quelqu'un de Bellingcat.

Il y a 2 heures, Banzinou a dit :

Ah oui, tu sais où tu as trouvé ça ? Le mec est quand même suivi par 205 000 personnes...

Il y a 2 heures, Kelkin a dit :

Je l'avais lu sur ce forum... Et quand on voit l'activité de son compte, elle me semble être quand même surtout remplie de contenu pro-Ukrainien. D'ailleurs, il écrit en ukrainien, pas en russe.

C'est moi qui vous ai dit l'autre jour qu'il était explicitement lié à Bellingcat. Je ne sais plus d'où je le tiens (probablement de Christo Gozev je pense), mais le compte est spécialisé dans la dénonciation des méfaits russes. Au début de l'année, le message épinglé contenait la vidéo d'une série d'enregistrements de drones de l'OSCE (et probablement des US) qui prouvait que, contrairement à leurs engagements, les russes laissaient librement les camions assurer le trafic entre les DNR/LPR et le territoire russe en ne contrôlant strictement rien de la frontière.

Comme on avait bien été basés par la propagande russe, on n'y croyait guère, ça n'avait pas pris, mais c'était un élément ancien à charge pour la partie russe et qui prouvait leur peu d'entrain à respecter leur part des accords de Minsk.

---

Combat urbain dans l'est, séquence prise du casque, 2:30.

 

 

Edited by Boule75
Link to comment
Share on other sites

Concernant Bakmut on annonçait les Russes dans les faubourgs à la mi juillet, depuis on a dit un bon paquet de fois qu'ils 'avancent" et finalement ils n'ont toujours pas pris cette ville.

Ils finiront peut être par y arriver mais ça aura été bien laborieux. Et même s'ils la prennent pourra t'on parler d'une grosse victoire étant donné leurs pertes probables pour prendre ce bastion et le chemin qui restera à parcourir pour Kramatorsk/Sloviansk?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

L'Ukraine aurait frappé le centre de contrôle et d'entraînement des drones iraniens. Il est rapporté que les russes l'ont équipé dans le village de Chulakivka dans la région de Kherson
Les informations sur l'impact ont été confirmées par Bratchuk

 

Alors ça pourrait correspondre vu les frappe sur Odessa, mais si la portée annoncée par les iraniens (2500 km), à laquelle je ne crois pas mais soit, ça serait étonnant de les déployer directement Ukraine et ne pas les faire décoller de Crimée

Info à prendre avec des pincettes donc

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Analyse intéressante des drones iraniens par Justin Bronk. Traduction automatique de son fil. Si vous voulez voir les images qui accompagnent le texte, vous devrez le lire sur Twitter.

Quote

Compte tenu de l'intérêt suscité par les munitions de rôdeur iraniennes Shahed-136 (et Shahed-131, plus petites) actuellement utilisées à une échelle de plus en plus grande par la Russie en Ukraine, et de certaines des affirmations à l'emporte-pièce faites à leur sujet, voici un bref aperçu de ce qu'elles peuvent et ne peuvent pas faire par rapport aux avions à réaction.

      Loin d'être à la pointe de la technologie, les munitions de rôdeurs existent depuis la fin des années 1980, le Harpy israélien étant le plus abouti. Il s'agit essentiellement de missiles lents, propulsés par des hélices. Les premières variantes étaient dotées d'un système de recherche anti-radiation pour se concentrer sur les radars SAM ennemis.

     Ils ont été développés pour combiner les capacités des leurres de cible avec celles des missiles anti-radiation. Grâce à un vol lent et économe en carburant, ils pouvaient parcourir des centaines de kilomètres et flâner pendant plusieurs heures. Si les radars SAM ennemis s'illuminaient pour s'engager, ils étaient touchés.

 

La technologie de base requise est extrêmement sommaire par rapport aux avions de combat traditionnels. Un petit moteur à piston conçu pour les avions légers ou les modèles réduits, une aile volante simple en plastique, en métal ou en matériaux composites, des capacités de navigation de base et une sorte d'autodirecteur.

 

Le grand changement de la dernière décennie a été la disponibilité croissante de micro-électronique grand public bon marché, dotée d'une grande puissance de traitement et d'une navigation par GPS (par exemple, les composants des smartphones). Cela a permis à des groupes non étatiques d'accéder à une précision raisonnable par rapport à des cibles fixes.

 

L'Iran a adopté cette technologie avec enthousiasme et a fourni des formations et des composants essentiels à ses alliés houthis au Yémen. Les munitions de rôdeur qui en résultent ont permis de frapper les infrastructures pétrolières et les bases militaires de l'Arabie saoudite depuis de nombreuses années.

 

L'Iran lance aussi régulièrement des munitions de rôdeur depuis la Syrie vers Israël, y compris des modèles plus sophistiqués dotés de caractéristiques de furtivité. Elles sont presque toutes interceptées et abattues, comme celle-ci par les F-35 de l'IAF, car Israël dispose d'un réseau de défense aérienne dense et multicouche.

 

Aujourd'hui, les munitions de rôdeur comme le Shahed-136 constituent un moyen relativement bon marché pour les États et certains groupes non étatiques d'organiser des attaques à longue portée contre des cibles fixes (à l'aide de la navigation GPS/INS) ou des radars (à l'aide d'un autodirecteur anti-radiation). Cependant, il existe des limitations importantes

 

Premièrement, ils dépendent du GPS commercial pour la navigation et la précision terminale. Si le GPS est brouillé, les deux se dégradent rapidement. Deuxièmement, la capacité de l'ogive est faible (généralement de 5 à 30 kg), ce qui limite les dommages et les ensembles de cibles viables par rapport aux bombes, missiles ou pièces d'artillerie ordinaires.

 

Troisièmement, les composants sont généralement commerciaux, avec peu ou pas de protection contre les systèmes anti-drones qui utilisent des micro-ondes de forte puissance ou d'autres effets électroniques. Quatrièmement, les simples ne peuvent pas facilement être utilisés pour frapper des cibles mobiles, ce qui limite la flexibilité sur un champ de bataille.

 

Cinquièmement, ils volent lentement et à basse altitude, ce qui limite considérablement leur utilité en tant qu'armes réactives contre une menace soudaine à distance et les rend également relativement faciles à intercepter avec des canons antiaériens à l'ancienne équipés de radars comme le SPAAG de Gepard allemand.

 

Nombre de ces limitations peuvent être atténuées. Des viseurs multimodes peuvent être ajoutés. Des ogives avancées peuvent permettre d'atteindre davantage de cibles dans les limites de poids, de petits turboréacteurs peuvent augmenter la vitesse. L'électronique de qualité militaire peut améliorer la résistance aux armes chimiques. Mais toutes ces améliorations sont coûteuses et complexes.

 

Par exemple, le Maroc aurait payé 22 millions de dollars en 2021 pour 15 des Harops israéliens avancés. Bien qu'ils soient très performants, il ne s'agit pas d'un "essaimage" car peu de pays pourraient les acheter en nombre suffisant. À ce prix, ils sont en concurrence avec les missiles traditionnels pour de nombreuses missions.

 

Les Shahed-136 russes constituent certainement un problème croissant pour l'Ukraine. Les défenses aériennes ne peuvent pas tous les intercepter, et ils causeront des dommages aux villes, aux bases et probablement aux radars SAM. Les partenaires occidentaux devraient augmenter leurs livraisons de systèmes de défense aérienne à courte et moyenne portée.

 

Les dommages causés seront tragiques et militairement gênants. Toutefois, l'Ukraine est unie et victorieuse malgré la destruction de villes entières et de lourds barrages de missiles de croisière et balistiques. Il est très peu probable que les Shahed-136, même si des centaines d'entre eux parviennent à passer, changent le cours des choses.

 

Presque toutes les armées (à l'exception d'Israël) ont été beaucoup trop lentes à prendre au sérieux la menace des munitions volantes (et surtout des petits UAS). Mais, contre des types simples et bon marché qui peuvent essaimer, il existe de nombreux moyens de les contrer, depuis les SHORAD jusqu'aux systèmes de GE et aux MANPADS.

 

La physique s'applique toujours, et tout ce qui est suffisamment petit et bon marché pour être déployé en grand nombre peut aller soit vite, soit loin, mais pas les deux, et la charge utile sera faible. Si l'on ajoute des autodirecteurs multimodes, une navigation avancée, une furtivité et une résistance aux armes électriques, les coûts seront comparables à ceux des autres missiles modernes.

 

En revanche, les avions à réaction rapides sont coûteux et complexes à entretenir, mais ils offrent une puissance de feu beaucoup plus lourde et plus souple, des ensembles de capteurs beaucoup plus puissants, la possibilité de les réutiliser, des options de signalisation, une dissuasion visible et une capacité de survie. Ils sont bien plus que des plateformes de frappe de précision.

S'il faut encore convaincre quelqu'un que (bien qu'extrêmement utiles et destinés à rester) ils ne remplacent pas les avions à réaction rapides, il suffit de regarder le premier utilisateur et le développeur le plus prolifique (et la cible) des munitions de rôdeur. Israël l'a bien compris et pourtant, il injecte des fonds dans les F-35 et les F-15.

Une dernière demande (en vain). Arrêtez de les appeler drones "suicides" ou "kamikazes". Shahed, Harop, Qasef, Switchblade, etc. sont des munitions. Le fait qu'ils soient entraînés par une hélice et qu'ils puissent flâner en vol ne signifie pas qu'un terme que nous n'appliquerions pas à n'importe quel autre missile soit approprié...

https://twitter.com/Justin_Br0nk/status/1574414714469335046?t=B87wjEgmuHICA8hST4d1pg&s=19

 

 

Edited by U235
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Banzinou a dit :

L'Ukraine aurait frappé le centre de contrôle et d'entraînement des drones iraniens. Il est rapporté que les russes l'ont équipé dans le village de Chulakivka dans la région de Kherson
Les informations sur l'impact ont été confirmées par Bratchuk

Alors ça pourrait correspondre vu les frappe sur Odessa, mais si la portée annoncée par les iraniens (2500 km), à laquelle je ne crois pas mais soit, ça serait étonnant de les déployer directement Ukraine et ne pas les faire décoller de Crimée

Info à prendre avec des pincettes donc

Comment ces drones sont-ils censés être guidés ?

  1. destination programmée au départ, localisation par GPS, et plongeon sur la cible ?
    ou
  2. liaison de données bidirectionnelle + géoloc par GPS + observation vidéo + guidage en direct ?

 

Dans le premier cas, ce serait bien étonnant qu'ils parviennent à une portée de 2500km, mais au moins on conçoit que l'appareil soit autonome. La précision des frappes dépendrait de la bonne marche du GPS (probablement pas garantie) et de la bonne programmation.  Glonass ?

Dans le second cas, sans liaison satellite, ça ne peut pas marcher sur 2500km. Or satellite il n'y a pas.

Bref : il faut flinguer la base ou le système GPS utilisé. Ou apporter la DCA à courte portée...

Link to comment
Share on other sites

Citation

Comment ces drones sont-ils censés être guidés ?

destination programmée au départ, localisation par GPS, et plongeon sur la cible ?
ou

liaison de données bidirectionnelle + géoloc par GPS + observation vidéo + guidage en direct ?

Je crois que c'est guidé de A à Z, après si c'est comme le HAROP tu as plusieurs modes disponibles, notamment le guidage avec opérateur depuis station de contrôle et là comme tu dis, hors satellite ça ne fonctionne pas.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Selon des témoignages receuillis sur Mediazona, il y aurait des mobilisés envoyés au front dans le Donass; apres une journée d'entrainement : https://zona.media/chronicle/214#49986

L'épouse d'un mobilisé de Lipetsk a déclaré que son mari est "envoyé au front avec le Donbass" après une journée d'entraînement; il y en aurait 1000 dans ce cas.

Révélation

L'épouse d'un mobilisé de Lipetsk a déclaré que son mari est "envoyé au front avec le Donbass" après une journée d'entraînement

L'épouse d'un homme mobilisé de Lipetsk, Tatyana Dotsenko, a déclaré à Mediazona que son mari de 45 ans, le soldat Andrei Kozyrev, avait été "envoyé en première ligne avec le Donbass" après une journée d'entraînement.

Tatyana a déclaré que son mari avait reçu une convocation à cinq heures du matin le 22 septembre et qu'à sept heures, il s'était rendu au bureau d'enregistrement et d'enrôlement militaire. "A 10h30, deux bus ont été rassemblés quelque part et emmenés dans la région de Belgorod", a-t-elle ajouté.

Selon la femme, "les exercices étaient un jour", et aujourd'hui son mari a dit qu'ils étaient envoyés au front. "Ils étaient 1 000, il n'y a pas eu d'examen médical", a-t-elle ajouté.

Dotsenko dit que son mari a été envoyé au 237th Tank Regiment. Selon elle, il a été appelé comme lance-grenades. "Il a rappelé il y a environ une demi-heure, ils étaient debout sur le terrain de parade, ils ont distribué un gilet pare-balles et un casque", a-t-elle ajouté.

Mediazona n'a pas encore connaissance d'autres informations faisant état de l'envoi de mobilisés dans la zone de guerre.

Corrigé à 23h07. Le reportage a été déclaré à tort que la spécialité militaire de Kozyrev était un soldat, en fait, c'était un grade.

 

  • Confused 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Valy a dit :

Bonsoir,

 

Dernier podcast de Mike Kofman à War on the Rocks ici : https://warontherocks.libsyn.com/russias-plan-to-stay-in-the-war

Je viens d'écouter. Je trouve que Kofman est définitivement l'un des experts les plus pertinents sur cette guerre. Toujours dans la nuance, prêt à admettre les zones d'ombres et les inconnues d'une situation. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Banzinou a dit :

L'Ukraine aurait frappé le centre de contrôle et d'entraînement des drones iraniens. Il est rapporté que les russes l'ont équipé dans le village de Chulakivka dans la région de Kherson
Les informations sur l'impact ont été confirmées par Bratchuk

 

Alors ça pourrait correspondre vu les frappe sur Odessa, mais si la portée annoncée par les iraniens (2500 km), à laquelle je ne crois pas mais soit, ça serait étonnant de les déployer directement Ukraine et ne pas les faire décoller de Crimée

Info à prendre avec des pincettes donc

Si les drones sont pilotés à distance, ils doivent l'être via des contrôles au sol, car comment utiliser les satellites russes et les adapter en si peu de temps ? Si c'est le cas, les renseignements américains peuvent certainement trianguler la position des émissions. Ce qui fonctionne à priori facilement dans une guerre "low cost" contre un ennemi qui ne dispose pas de moyens ISR ne l'est plus contre un ennemi qui dispose de moyens d'écoute électronique efficaces. 

Ce ne sont que des conjectures, mais certainement que sans l'aide américaine, les ukrainiens seraient loin d'être là où ils en sont aujourd'hui 

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...