Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Merci pour l'histoire de la trappe

Par contre les ouvertures de tir sont bien des ouvertures de BTR70 (et pas de 80 donc de 70M) comme dit dans l'article de debunking que j'ai posté plus haut

A force de vouloir faire passer un message certains se noient dans les détails ou alors j'ai mal compris (ce que je veux bien admettre, suis pas spé à ce niveau de détail du matériel ex PAVA)

PS : en fait si le BTR70M a ses trappes latérales mais celles étroites de la famille BTR70 et pas les volets 2 panneaux que l'on peut trouver sur les BTR80

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Banzinou a dit :

Ukraine Gave Up a Giant Nuclear Arsenal 30 Years Ago. Today There Are Regrets.

When the Soviet Union collapsed, Ukraine turned over thousands of atomic weapons in exchange for security guarantees from Russia, the United States and other countries.

https://www.nytimes.com/2022/02/05/science/ukraine-nuclear-weapons.html

Amers regrets pour les ukrainiens , oui ( la vieille jurisprudence que les WMD sont l'ultime garantie de la survie du régime a été réaffirmée après cf Tonton Kim + Saddam )
 

Par contre, pour le reste du monde, il n'y a pas de regret.

<disclaimer je ne suis pas un grand fan de Poutine, même si je comprend les intérêts stratégiques de chaque puissance >

L'Ukraine était, et reste un paradis* pour tous les marchands d'arme depuis 30 ans , ceux connus ... et les autres)

L'Ukraine avait des stocks immenses d'armes en 1991, et les profiteurs de guerre se sont gavé à tous les échelons.
cf ces vieux articles occidentaux (avant les tensions avec la Russie)

Citation

A Ukrainian parliamentary inquiry concluded that between 1992 and 1998, Ukraine lost $32 billion in military assets, in part through theft, discount arms sales and lack of oversight.
(budget de la défense annuel de 1999 = 500M$


(je ne parle même pas de la vente officielle des bijoux de famille, les rachats chinois : le porte avion Varyag, les avions (de chasse T-10K , transport Myria), les moteurs d'avion et fusées ...
Si l'Ukraine avait essayé de garder une centaine de nukes (sur un stock initial de 5000 !!! ) , le niveau de confiance /sécurité aurait été presque du niveau des nukes pakistanais ...

* paradis des marchands d'arme, sauf ceux dont les ventes heurtent les intérêts russes ( et qui rencontrent des accidents fâcheux... )

  • Thanks 4
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Ciders a dit :

Cela fait des semaines que les vols ISR se multiplient sur le Dniepr, du drone TB-2 ukrainien au RC-135 en passant par les RQ-4 américains.

Les comptes visés sont ceux qui fournissent les informations sur les déploiements russes, les false flags russes (notamment la voiture détruite par un "IED" et le coup de l'incursion sur BTR-70)... ce qui donc empêche l'information non orientée par Moscou de circuler.

A noter également une vague d'attaques DDOS sur des sites gouvernementaux ukrainiens.

Ce qui ne me suprend guère... encore une fois, la question est de savoir ce qui se passera si les russes décrêtent une zone d'exclusion ( voir s'ils ne prennent même pas la peine d'en décrêter une...).

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Elemorej a dit :

C'est possible de refaire un historique des faits et suppositions sur ce BTR?

J'avoue que je m'y perds dans les debunking du debunk...

j'ai tenté d'éclairer page précédente :biggrin:

 

 

 

Ukraine: plusieurs sites du gouvernement sont victimes d'une cyberattaque

https://www.bfmtv.com/tech/ukraine-plusieurs-sites-du-gouvernement-sont-victimes-d-une-cyberattaque_AN-202202230431.html

Edited by Banzinou
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, penaratahiti a dit :

plutôt SIGINT, de l'écoute/surveillance électronique

il y a un UK (RRR7218) et un US (indicatif JAKE 12) au-dessus de l'Ukraine.

il y a un Global Hawk aussi (indicatif FORTE 11), il a survolé la quasi-totalité de l'Ukraine

 

Es ce que les informations recueilli sont uniquement à destinations de l'OTAN ou es ce que les Ukrainiens en profites?

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Ciders a dit :

Les comptes visés sont ceux qui fournissent les informations sur les déploiements russes, les false flags russes (notamment la voiture détruite par un "IED" et le coup de l'incursion sur BTR-70)... ce qui donc empêche l'information non orientée par Moscou de circuler.

Je suis peut-être fatigué, mais je butte sur la grammaire de ta phrase. Si Twitter empêche l'information non orientée par Moscou de circuler, cela semble dire que Twitter préfère l'information orientée par Moscou. Est-ce qu'il ne faudrait pas plutôt supprimer le mot "non" ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, herciv a dit :

Message à l'adresse des européens. Si vous voulez remplacer le gaz russe, il va falloir attendre. Faillais prévenir avant :

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/gaz-reunis-a-doha-les-pays-exportateurs-desoles-de-devoir-limiter-leur-aide-a-l-europe-904663.html

oui il y a déjà eu des déclarations en ce sens de la part des pays producteurs depuis plusieurs semaines. Ceci dit, les contrats d'approvisionnement en gaz naturel sont généralement des contrats à long terme. Si les Russes coupent le robinet, ceci sera légalement un motif de résiliation de contrat, et les Russes perdront des client pour 20 ans. Si les Russes ne peuvent pas être totalement évincés, alors ce seront juste leur part de marché qui baissera, ce qui leur coutera quand même un joli paquet.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Niafron a dit :

Ce qui ne me suprend guère... encore une fois, la question est de savoir ce qui se passera si les russes décrêtent une zone d'exclusion ( voir s'ils ne prennent même pas la peine d'en décrêter une...).

Les trajectoires sont globalement bien en arrière de la ligne de front et ne sont probablement même pas au-dessus des oblasts où sont les séparatistes.

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Elemorej a dit :

Merci, justement c'était suite à vos échanges ma question. Car c'est assez euh disparate et contradictoire en gros.

Justement je pensais que mon post était clair, tu voudrais une précision sur quelque chose en particulier ? :huh:

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Deres a dit :

Les trajectoires sont globalement bien en arrière de la ligne de front et ne sont probablement même pas au-dessus des oblasts où sont les séparatistes.

Peut-être... mais si nous on est courant, tu penses bien que ça n'a pas échappé aux russes... ce qui est sans doute aussi le but, on peut pas dire qu'ils font des efforts pour être discrets.

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Wallaby a dit :

Je suis peut-être fatigué, mais je butte sur la grammaire de ta phrase. Si Twitter empêche l'information non orientée par Moscou de circuler, cela semble dire que Twitter préfère l'information orientée par Moscou. Est-ce qu'il ne faudrait pas plutôt supprimer le mot "non" ?

De ce que j'ai entendu ici et là, certains des comptes "suspendus" sont plutôt pro-occident ou pro-Ukraine et l'auraient été suite à la dénonciation de leur côté "mensongèrement partisan" par d'autres comptes pro-Russes.

C'est l'avalanche de signalement qui provoque la désactivation, parfois sans contrôle humain de la véracité des signalements - ou alors seulement a posteriori.

On peut voir ça comme une forme de DoS, voire de DDoS sur l'information (DDoIS ? Distributed Denial of Information Source).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Deres a dit :

Les trajectoires sont globalement bien en arrière de la ligne de front et ne sont probablement même pas au-dessus des oblasts où sont les séparatistes.

Les trajectoires sont visibles et sont souvent autour du cours du Dniepr.

à l’instant, FATac a dit :

De ce que j'ai entendu ici et là, certains des comptes "suspendus" sont plutôt pro-occident ou pro-Ukraine et l'auraient été suite à la dénonciation de leur côté "mensongèrement partisan" par d'autres comptes pro-Russes.

C'est l'avalanche de signalement qui provoque la désactivation, parfois sans contrôle humain de la véracité des signalements - ou alors seulement a posteriori.

On peut voir ça comme une forme de DoS, voire de DDoS sur l'information (DDoIS ? Distributed Denial of Information Source).

Je suis d'accord. Sans aller forcément jusqu'au pro-Occident. Ceux qui y sont abonnés savent pourquoi le Twitter d'Air Défense a été ban.

Link to comment
Share on other sites

31 minutes ago, Julien said:

oui il y a déjà eu des déclarations en ce sens de la part des pays producteurs depuis plusieurs semaines. Ceci dit, les contrats d'approvisionnement en gaz naturel sont généralement des contrats à long terme. Si les Russes coupent le robinet, ceci sera légalement un motif de résiliation de contrat, et les Russes perdront des client pour 20 ans. Si les Russes ne peuvent pas être totalement évincés, alors ce seront juste leur part de marché qui baissera, ce qui leur coûtera quand même un joli paquet.

Depuis la grosse libéralisation du marché de l'énergie il y de moins en moins de contrat à long terme sur le gaz ... fini GDF qui achetait du gaz russe avec des contrats à 30 ans et des seuil de livraison etc.

Mêmes ces contrats long terme voient leur durée réduite ... souvent on souscrit pour 7 ans ...

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, Clemor a dit :

Es ce que les informations recueilli sont uniquement à destinations de l'OTAN ou es ce que les Ukrainiens en profites?

AMHA, Kiev en profite probablement.

vus leur positionnement et leurs trajectoires, ils semblent écouter ce qui se passe au nord de l'Ukraine, côté Biélorussie. Kiev est particulièrement vulnérable sur ce flanc.

 

Edited by penaratahiti
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

@AkhilleusBTR70M, comme d'autres l'ont très justement fait remarquer :happy:

Par contre si je puis me permettre: comparer la Chine et la Russie c'est complètement c*n. 

De un, les économies (avec un avantage massif pour la Chine, faut-il le préciser?) ainsi que les orientations géopolitiques sont incomparables et de deux les doctrines (donc les besoins et moyens liés) sont radicalement différentes. La Chine a besoin avant tout d'une puissance navale avec une force aérienne qui assure sa couverture tandis que la Russie est avant tout une puissance terrestre (elle le démontre depuis plusieurs semaines, c'est d'ailleurs le sujet ici :rolleyes:) qui dispose d'une force stratégique (ICBM/SNLE/Bombardiers) pléthorique et très moderne (n'en déplaise à certains). 

Et, comme indiqué précédemment, la situation de l'armée russe contemporaine avec ou sans PouPou serait strictement identique. Un jour le vieux râleur qu'est @Henri K. a écrit sur AD: "il faut regarder un pays en enlevant son prisme d'origine et en adoptant le prisme local" (en substance, c'était l'idée). Certainement les paroles les plus sages que j'ai lu par ici en plusieurs années :happy:

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

  • collectionneur changed the title to Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires
  • Akhilleus locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,798
    Total Members
    1,550
    Most Online
    FredX
    Newest Member
    FredX
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...