Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 49 minutes, Akhilleus a dit :

Des opérateurs de systèmes Oerlikon 35 mm il y'en a plein d'autres

https://fr.wikipedia.org/wiki/Oerlikon_35_mm

Il y en a beaucoup qui voudront rester neutre dans la liste... Et vu la position de la Suisse si les pays donnent leur munition ce n'est même pas sûr qu'ils acceptent de leur en fournir à nouveau. 

Le seul moyen de contourner le blocage Suisse c'est de produire les munitions ou trouver un pays qui ne se sert plus des canon 

Link to comment
Share on other sites

https://www.thedrive.com/the-war-zone/ukraine-has-now-received-over-a-million-artillery-rounds-from-the-u-s

Selon les derniers chiffres du ministère de la Défense, les États-Unis ont fourni à l'Ukraine plus d'un million de munitions d'obusiers depuis qu'ils ont commencé à envoyer des armes à ce pays en guerre pour l'aider à lutter contre la Russie.

Ce chiffre comprend 903 000 obus standards de 155 mm ainsi que 3 000 obus guidés M982 Excalibur, 7 000 projectiles RAAMS (Remote Anti-Armor Mine System) et 180 000 obus de 105 mm.

Au total, cela représente plus de 1,09 million d'obus qui pèsent bien plus de 50 000 tonnes, soit près de deux fois le poids de la Statue de la Liberté.

Ces munitions font partie d'une aide à la sécurité de plus de 18,2 milliards de dollars accordée à l'Ukraine depuis le début de l'administration Biden, dont environ 17,6 milliards depuis le début de l'invasion totale de la Russie le 24 février.

Le projectile M795 est la munition standard des obusiers tractés M777 de 155 mm utilisés par l'armée et le corps des Marines des États-Unis. Il s'agit d'un "projectile de 155 mm de 103 livres en acier à haute fragmentation (HF1) rempli de 23,8 livres de TNT ou d'IMX-101 avec une bande rotative en métal doré pour la compatibilité avec tous les obusiers de 155 mm tractés et autopropulsés actuels et futurs", selon son fabricant, General Dynamics.

Le M982 Excalibur est un projectile de 155 mm qui utilise le GPS et le guidage inertiel pour trouver sa cible tout en augmentant la distance à laquelle il peut frapper. Pour utiliser la munition guidée, les troupes saisissent les données de localisation dans l'unité de guidage du canon qui les charge dans le projectile avant de le tirer. Des salves plus complexes peuvent également être programmées.

Le RAAMS est un obus d'artillerie de 155 mm contenant neuf mines antichars individuelles qui sont libérées le long d'une partie de la phase terminale de la trajectoire de vol de l'obus. Ces obus peuvent être utilisés pour placer rapidement des champs de mines afin de compliquer les mouvements des véhicules blindés ennemis.

Bien que l'introduction de systèmes de roquettes à lancement multiple tels que les systèmes de roquettes d'artillerie à haute mobilité M142, ou HIMARS, et de roquettes guidées M31 de 227 mm leur permettant de tirer, ait donné à l'Ukraine une plus grande portée sur le champ de bataille, les obusiers ont été et restent absolument essentiels et un pilier de son combat.

Si les États-Unis ont fourni 20 HIMARS à l'Ukraine et 18 autres promis - des alliés de l'OTAN ont également fait don de systèmes de roquettes à lancement multiple (MLRS) M270 capables de tirer les mêmes munitions - ils ont fourni 142 obusiers tractés M777A2 et 36 obusiers de 105 mm. D'autres pays ont également fourni des obusiers.

Avec un tel nombre d'obusiers standard expédiés en Ukraine, on se demande de plus en plus s'il y a suffisamment de munitions pour les États-Unis s'ils devaient eux-mêmes entrer dans un conflit majeur.

En août, le Wall Street Journal a rapporté que l'armée menait actuellement "un examen approfondi de la base industrielle des munitions" afin de déterminer comment soutenir l'Ukraine tout en protégeant "nos propres besoins en approvisionnement".

L'armée, selon le Journal, a également demandé au Capitole 500 millions de dollars par an pour moderniser les usines de munitions de l'armée.

"Entre-temps, le service s'appuie sur les contrats existants pour augmenter la production de munitions, mais il n'a pas signé de nouveaux contrats pour tenir compte des quantités plus élevées dont il aura besoin pour reconstituer ses stocks, selon les responsables de l'armée."

Selon le Center for Strategic & International Studies (CSIS), l'armée n'a prévu d'acheter que 29 000 projectiles explosifs de base (M795) au cours de l'exercice 2023. "La capacité de pointe était de 288 000 projectiles par an, mais avec un délai de 48 mois", écrivait le CSIS le mois dernier.

La bonne nouvelle pour l'Ukraine est que les États-Unis ne sont pas la seule nation à lui fournir des obusiers et les munitions associées. Les États-Unis et leurs alliés ont tenu six réunions du Groupe de contact pour la défense, une cinquantaine de pays qui collaborent pour fournir des armes à l'Ukraine tout en veillant à ce que leurs propres approvisionnements soient suffisants, compte tenu de la possibilité d'un élargissement de la guerre en Europe et d'un déclenchement des hostilités avec la Chine. Même le Pakistan a été mis à contribution pour fournir des munitions d'artillerie à l'Ukraine, ce que vous pouvez lire dans notre article précédent.

"Comme il s'agit d'une munition standard de l'OTAN, une douzaine de pays peuvent fournir ces projectiles", écrit le CSIS. "Par conséquent, il est peu probable que les transferts vers l'Ukraine soient limités lorsque le marché mondial est pris en compte."

 

Si je comprends bien, en environ 8 mois de guerre, les USA ont livrés 913'000 obus de 155mm mais leur capacité de production de pointe, sous un délai de 48 mois, n'est que de 288'000 projectiles par année.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Paschi a dit :

 

 

Si je comprends bien, en environ 8 mois de guerre, les USA ont livrés 913'000 obus de 155mm mais leur capacité de production de pointe, sous un délai de 48 mois, n'est que de 288'000 projectiles par année.

Les USA ne sont certainement pas le seul pays au monde a produire des munitions de 155.

 

Link to comment
Share on other sites

Une nouvelle enquête fouillée, cette fois de l'agence AP, sur l'utilisation assumée de la violence par les forces russes près de Kiev.

https://apnews.com/article/russia-ukraine-kyiv-europe-middle-east-government-and-politics-e3756976cf33cf5de29aa62d61ea7eb6?

C'est pas propre. Un officier visé, le colonel-général Chaiko. Et derrière, tout un écosystème qui rappellera des souvenirs aux lecteurs du front russe.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Robert a dit :

Les USA ne sont certainement pas le seul pays au monde a produire des munitions de 155.

 

Ma réflexion portait en fait sur une hypothétique participation directe des USA à un conflit de haute intensité et sa capacité à se fournir de manière autonome en munitions.  Soit le rapport entre la consommation annuelle de projectiles de 155 mm sur une année VS la production maximale durant la même année.

Après, il se peut bien que je fasse une erreur de réflexion et je me laisse volontier corriger (tant que c'est fait aimablement)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Paschi a dit :

Ma réflexion portait en fait sur une hypothétique participation directe des USA à un conflit de haute intensité et sa capacité à se fournir de manière autonome en munitions.  Soit le rapport entre la consommation annuelle de projectiles de 155 mm sur une année VS la production maximale durant la même année.

Après, il se peut bien que je fasse une erreur de réflexion et je me laisse volontier corriger (tant que c'est fait aimablement)

La reflexion reste pertinente

Le plus gros producteur mondial ne peut produire annuellement (en l'état actuel et avec délai de montée en puissance) qu'un tiers de la consommation d'un champ de bataille HI de 9 mois

Et ce sans compter que les ukrainiens n'ont pas balancé que du 155, loin de là (et même quasi pas du tout sur les 4 premiers mois) et que les USA n'ont pas été les seuls fournisseurs de 155

En bref, les capacités indus actuelles ne couvrent clairement pas les besoins hypothétiques

Ne parlons même pas des partenaires juniors comme la Fr ou la GB qui ne produisent pas ce volume annuel, probablement loin de là (la dernière annonce de la LPM pour 2023 c'etait 10 000 obus de 155 pour nous)

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Akhilleus a dit :

La reflexion reste pertinente

Le plus gros producteur mondial ne peut produire annuellement (en l'état actuel et avec délai de montée en puissance) qu'un tiers de la consommation d'un champ de bataille HI de 9 mois

Et ce sans compter que les ukrainiens n'ont pas balancé que du 155, loin de là (et même quasi pas du tout sur les 4 premiers mois) et que les USA n'ont pas été les seuls fournisseurs de 155

En bref, les capacités indus actuelles ne couvrent clairement pas les besoins hypothétiques

Ne parlons même pas des partenaires juniors comme la Fr ou la GB qui ne produisent pas ce volume annuel, probablement loin de là (la dernière annonce de la LPM pour 2023 c'etait 10 000 obus de 155 pour nous)

 

 

Apparemment les américains jouent le fais que les 2 grosses menaces actuelles pour eux sont la Russie et la Chine, donner les obus de 155 de l'us army à l'Ukraine c'est réduire d'autant la menace russe.

Quand aux chinois en cas de guerre elle serait dans un premier temps pratiquement exclusivement aero-navale et donc limiter à l'us navy et l'usmc donc si on garde les stocks intact de ces deux branches des forces armées américaines ça passerait. Du moins dans un premier temps.

Même constat pour les européens la Chine en moins, tout ce qui tombent sur les russes aujourd'hui c'est tout ce qu'on aurait pas besoin de tirer en cas de débordement du conflit. 

 

Bien sur il est temps de remuscler le jeu et ceux pour tous le monde maintenant que l'on sait que la guerre de haute intensité est belle est bien de retour.

Edited by Connorfra
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Ciders a dit :

Une nouvelle enquête fouillée, cette fois de l'agence AP, sur l'utilisation assumée de la violence par les forces russes près de Kiev.

https://apnews.com/article/russia-ukraine-kyiv-europe-middle-east-government-and-politics-e3756976cf33cf5de29aa62d61ea7eb6?utm_campaign=position_02&utm_medium=TopNews&utm_source=homepage

C'est pas propre. Un officier visé, le colonel-général Chaiko. Et derrière, tout un écosystème qui rappellera des souvenirs aux lecteurs du front russe.

Tien, cela me fait penser à la tactique du double tap abondamment utilisée en Syrie et reprise en Ukraine. J'ai vu un reportage là dessus, mardi il me semble, sur la chaine allemande ZDF.

En gros, ils procèdent à un premier bombardement puis attendent quelques (longues) minutes le temps de laisser arriver les secours et procèdent à un second bombardement. Le but étant de toucher les secours et d'éventuels survivants sortant des décombres.

Je ne connais pas la qualité de ce média mais le principe de ces frappes y est bien expliqué : https://korii.slate.fr/et-caetera/ukraine-double-tap-doubles-frappes-quand-second-missile-russe-vise-secouristes-civils-blesses

  • Sad 4
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Paschi a dit :

Tien, cela me fait penser à la tactique du double tap abondamment utilisée en Syrie et reprise en Ukraine. J'ai vu un reportage là dessus, mardi il me semble, sur la chaine allemande ZDF.

En gros, ils procèdent à un premier bombardement puis attendent quelques (longues) minutes le temps de laisser arriver les secours et procèdent à un second bombardement. Le but étant de toucher les secours et d'éventuels survivants sortant des décombres.

Je ne connais pas la qualité de ce média mais le principe de ces frappes y est bien expliqué : https://korii.slate.fr/et-caetera/ukraine-double-tap-doubles-frappes-quand-second-missile-russe-vise-secouristes-civils-blesses

Tactique aussi vieille que le monde mais qui restera toujours efficace.

 

Les américains avait développé des robots en Irak pour aller chercher les blessés, car l'ennemis avait tendance à shooter un pax un peu trop à découvert et attendre l'aide pour envoyer du plus lourd sur eux quand tout ce petit monde était immobilisé à s'occuper des blessés. En Syrie le cynisme poussait à utiliser la méthode sur des civils.

Edited by Connorfra
  • Sad 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 52 minutes, Paschi a dit :

Ma réflexion portait en fait sur une hypothétique participation directe des USA à un conflit de haute intensité et sa capacité à se fournir de manière autonome en munitions.  Soit le rapport entre la consommation annuelle de projectiles de 155 mm sur une année VS la production maximale durant la même année.

Après, il se peut bien que je fasse une erreur de réflexion et je me laisse volontier corriger (tant que c'est fait aimablement)

Ce fil tourne à nouveau autour de la logistique qui est le cœur de la victoire en HI. J'en suis ravi.

Ton constat est vrai et tu peux le faire sur toutes les munitions. Mais il faut le pondérer en y rajoutant l'efficacité de cette munition pour savoir combien de munition il te faut pour exploser l'armée adverse. Maintenant tu sais que pour éliminer 10000 véhicules et 80000 PAX russe il te faut 1 millions de munitions. La question devient à quel vitesse PAX et véhicules russes sont remplacés par rapport à la fabrication des 10 munitions nécessaires à l'élimination de l'un ou l'autre.

Tu fais le même calcul pour l'autre camp et tu sauras si cette guerre est soutenable par les deux côté et combien de guerre équivalentes peuvent être menées. On pense à Taïwan bien sûr mais on peut rajouter la Corée assez rapidement je pense.

Edited by herciv
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

1 minute ago, herciv said:

C'est sur la base de cette analyse que je pense que la Chine a intérêt à rentrer en guerre rapidement. SI elle attend les US et l'Europe auront relancer leur production et l'avantage industriel Chinois sera beaucoup moins évident.

Le potentiel industriel US est monstrueux. 

Pendant la guerre du Vietnam, ils ont produit 750 F4 Phantoms en 1 seule année. Un avion bien plus lourd et coûteux que le mirage III. Pourtant ils n’étaient même pas directement menacés, ni même au taquet.

Franchement je ne me fais pas de soucis pour l’industrie US dans une guerre haute intensité - leur opinion publique craquera longtemps avant leur capacité logistique à fournir des munitions.
 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, herciv a dit :

C'est sur la base de cette analyse que je pense que la Chine a intérêt à rentrer en guerre rapidement. SI elle attend les US et l'Europe auront relancer leur production et l'avantage industriel Chinois sera beaucoup moins évident.

Chuuuut ne le dit pas si fort !!

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, herciv a dit :

Ben ... pas d'accord. Il était monstrueux pour fabriquer des F-4. Maintenant on parle de f-35. Il faut combien de temps pour sortir un F-35 ?

… Hum, ils n'en sortiront certainement pas 750, quoique, mais beaucoup plus que la centaine annuel (grosso modo). 

Et comme le F-35 (quand il fonctionne, hein) et quand même (faut pas déconner) un appareil redoutable (ou dit redoutable) je suppose que l'attrition sera supportée par les US et qu'a terme les forces aériennes chinoises ont du mouron a se faire ! :wink:

Personnellement, si j'étais Xi, je me préoccuperai plus de l'état de mon économie que de plan d'invasion de l'île de Taïwan ! 

Edited by Ardachès
Coquille + correction by Herciv (fab./an F-35)
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

10 minutes ago, herciv said:

Ben ... pas d'accord. Il était monstrueux pour fabriquer des F-4. Maintenant on parle de f-35. Il faut combien de temps pour sortir un F-35 ?

Ils sont pas au taquet. S’ils peuvent fabriquer 200 F35 par an facile en temps de paix, Ils en fabriqueront 1.000 par an en temps de guerre s’il le faut. 

Pour mémoire en 67, ils ne fabriquaient pas que des phantoms, mais aussi des A4, des intruders, des Corsair II, des F111, des F5 etc.

Il y aura peut être un petit trou avec les pertes et le temps que la machine monte en puissance, m’enfin ça ne durera pas longtemps. 
 

Edited by vince24
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Heorl a dit :

Ils ont encore les ventilos pour faire de l'aéroporté ?

Des ventilos ils en ont. Mais je vois plus leur emploi comme infanterie d'élite, au sol.

Formation avec les Britanniques, équipement mixte (chars et MRAP), y'a potentiellement de quoi faire. Après, ça reste une brigade donc numériquement quelques milliers d'hommes qu'il faudra engager judicieusement pour ne pas en détruire le potentiel.

Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    ConradTib
    Newest Member
    ConradTib
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...