Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 21 minutes, Ciders a dit :

Et un dernier point, même si avec l'hiver à venir les besoins seront moins grands. Si l'Ukraine reprend bien Nova Khakovka, elle reprendra également le contrôle des vannes du canal de Crimée. Avec toutes les conséquences que cela peut impliquer.

Le barrage du canal est sur la rive gauche non ? (entre Nova Khakovka et Tavriisk)
Le barrage sur le Dniepr je me demande comment ils vont le gérer en plein No Man's land ...

Et pour le canal lui même, je me demandais si les Ukr pourraient couper les ponts pour faire comme les alliés dans le Cotentin en forçant les russes à devoir passer plus au sud.

C'est la fiesta au centre de Kherson :

https://t.me/hueviyherson/28772

Edited by Berezech
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Berezech a dit :

Le barrage du canal est sur la rive gauche non ? (entre Nova Khakovka et Tavriisk)
Le barrage sur le Dniepr je me demande comment ils vont le gérer en plein No Man's land ...

C'est la fiesta au centre de Kherson :

https://t.me/hueviyherson/28772

La ville de Nova Khakovka est en rive gauche, d'où ma supposition initiale. Si les Russes parviennent à s'y maintenir, ils conserveraient et le barrage et l'entrée du canal. Bien sûr, il est probable que les Ukrainiens installés juste en face ne les laisseraient pas tranquilles et que le barrage et ses environs deviennent un dangereux no man's land.

https://www.google.fr/maps/place/Centrale+hydroélectrique+de+Kakhovka/@46.7694172,33.3592679,14.46z/data=!4m13!1m7!3m6!1s0x40c38ffaf953e55b:0xe7dd49fae35d59f8!2sNova+Kakhovka,+Kherson,+Ukraine,+74900!3b1!8m2!3d46.7515251!4d33.3678207!3m4!1s0x40c3854022407b99:0x8b499c66946348c!8m2!3d46.774826!4d33.3718376

Question liée au problème posé ici : est-ce que les Ukrainiens seront en mesure de se saisir de têtes de pont sur la rive gauche et si oui, de quelle ampleur ?

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, funcky billy II a dit :

Peut-être que ma maîtrise de la langue de Shakespeare est déficiente mais je n'ai pas du tout la même interprétation que toi des propos du général. 

Quand tu vas sur l'article de la BBC que tu mets en lien, ils disent bien que le général estime que les Ukrainiens ont envoyé des signaux qui laissent à penser qu'ils sont enclins à recommencer un cycle de pourparlers avec les Russes, notamment depuis que Zelensky ne réclame plus le départ de Poutine comme préalable à toute négociation (le panache y perd ce que le réalisme y gagne :biggrin:). 

Je cite : 

Mais l'article continue en disant: 

Ce que j'interprète moins comme un conseil d'ami à destination de la direction politique ukrainienne que comme un constat assez pessimiste : les deux camps estiment encore qu'il est possible de remporter des succès sur le terrain militaire, ce qui, par conséquent, augure mal de la réussite de négociations. Si vraiment, il voulait envoyer un message, il l'aurait exprimé différemment je pense (rien qu'un will au lieu de would aurait fait toute la différence).

Je traduirais la phrase ainsi (je n'ai pas fait de version depuis la prépa, vous me pardonnerez les imprécisions et le style assez médiocre)

Personnellement, j'y vois moins une incitation à ouvrir des négociations qu'un constat lucide, au vu de ce que l'on sait de la situation sur le champ de bataille et de l'état d'esprit des dirigeants, quant aux chances de réussites de pourparlers qui s'ouvriraient maintenant. 

D'autant que les dernières fuites précisent bien que si Washington demande aux Ukrainiens de revenir à la table des négociations, c'est d'abord et avant tout pour amuser la galerie.

Je cite le Washington Post :

Depuis le début ou presque, on a toute une population de commentateurs qui cherchent à toute force à voir des pressions occidentales sur Kiev destinées à imposer une négociation avec Moscou, par désir plus-que-légitime de faire cesser l'hécatombe pour certains, chez d'autres pour confirmer la main-mise de Washington sur Zelensky, ou enfin pour casser du sucre sur la France et l'Allemagne et prouver leur duplicité (propagande anglo-polonaise constante).

Ces soit-disant pressions occidentales, en dépit de clarifications répétées par Biden comme par Macron, sont valorisées par Moscou depuis le printemps.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Ciders a dit :

La ville de Nova Khakovka est en rive gauche, d'où ma supposition initiale. Si les Russes parviennent à s'y maintenir, ils conserveraient et le barrage et l'entrée du canal. Bien sûr, il est probable que les Ukrainiens installés juste en face ne les laisseraient pas tranquilles et que le barrage et ses environs deviennent un dangereux no man's land.

https://www.google.fr/maps/place/Centrale+hydroélectrique+de+Kakhovka/@46.7694172,33.3592679,14.46z/data=!4m13!1m7!3m6!1s0x40c38ffaf953e55b:0xe7dd49fae35d59f8!2sNova+Kakhovka,+Kherson,+Ukraine,+74900!3b1!8m2!3d46.7515251!4d33.3678207!3m4!1s0x40c3854022407b99:0x8b499c66946348c!8m2!3d46.774826!4d33.3718376

Question liée au problème posé ici : est-ce que les Ukrainiens seront en mesure de se saisir de têtes de pont sur la rive gauche et si oui, de quelle ampleur ?

 

Je partais sur l'hypothèse plus conservatrice qu'ils n'allaient pas essayer de se précipiter rive gauche en commettant la même erreur que les russes et que la ligne de Front se stabiliserait sur le Dniepr, mais plus je regarde le fleuve plus je me rends compte que cette notion est floue tellement il y a de bras, de marais, d'aménagements pour le cabotage, et en prenant en compte le fait que la rive droite est plus haute que la gauche. Il va y avoir de nouveaux combats pour déterminer la nouvelle ligne de front et pas mal d'escarmouches à venir.
Les Russes n'ont à mon sens aucun intérêt à faire péter le barrage, les Ukrainiens non plus. La centrale est plutôt rive gauche.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Berezech a dit :

Je partais sur l'hypothèse plus conservatrice qu'ils n'allaient pas essayer de se précipiter rive gauche en commettant la même erreur que les russes et que la ligne de Front se stabiliserait sur le Dniepr, mais plus je regarde le fleuve plus je me rends compte que cette notion est floue tellement il y a de bras, de marais, d'aménagements pour le cabotage, et en prenant en compte le fait que la rive droite est plus haute que la gauche. Il va y avoir de nouveaux combats pour déterminer la nouvelle ligne de front et pas mal d'escarmouches à venir.
Les Russes n'ont à mon sens aucun intérêt à faire péter le barrage, les Ukrainiens non plus. La centrale est plutôt rive gauche.

Oui, toutes les installations sont sur la rive gauche.

Entre Nova Khakovka et l'estuaire, c'est un lacis de marais, d'îles plus ou moins submergées, avec quelques chenaux pour la navigation. Pas dit que ce soient des endroits hospitaliers mais ça peut se franchir avec des embarcations légères et des bacs. Le souci, c'est que toute traversée sera dangereuse et que les points de départ seront visés par les Russes s'ils le peuvent.

En fait... il serait peut-être "plus simple" de tenter une traversée en amont du barrage et ensuite de filer vers le nord ou le sud-ouest par la route qui longe le fleuve en rive gauche.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Métal_Hurlant a dit :

vi vi...

"...Le ministère russe de la Défense déclare que le retrait des troupes de la rive droite du Dnipro est terminé. "Pas un seul militaire ou équipement perdu"..."

 

 

Ils doivent être content ceux qui sont pas passé a temps, pour leur ministre ils n'existent pas...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Bon, avec l'arrivée de l'hiver, on va sans doute assister à un ralentissement des opérations, possible que jusqu'au printemps prochain, si rien n'est négocié, on assiste simplement à des duels d’artillerie pour jouer l'attribution, il y aura peut être des infiltrations ukrainiennes dans la péninsule de Kinbourn et peut être au printemps la fameuse offensive du sud ?

Mais ça va laisser plusieurs mois à la Russie pour se préparer également, mais il faudra prendre en compte de nombreux éléments, l'efficacité des sanction, la difficulté pour s'approvisionner etc...

hrkc.jpg

Edited by Banzinou
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Joab a dit :

C'est suite au refus de Yanoukovitch de conclure un accord d'association avec l'Union Européenne suite aux pressions de Moscou et contrairement à ses promesses électorales que cette histoire a commencé il y a 8 ans.

9 ans : le début du Maïdan c'est 2013, et ça n'est pas un début anecdotique.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, herciv a dit :

C'est que tu n'as pas compris la manœuvre de ce char. Il est utilisé pour pousser l'obstacle certe. Ca a fonctionné sur quelque décimètre et puis la dent s'est plantée dans le sol. 

Mais ce que tu as râté c'est que cette dent est suffisamment gênante pour devoir être écarté ... Peut-être que les ukrainiens ont décidé de pousser cette dent et avec elle toutes ces voisines pour se frayer un chemin. Ce faisant ces dents ont effectivement permis de concentrer les flux de véhicules tout terrain ukrainiens. La manœuvre Ukrainienne est donc ralenti alors qu'une analyse simpliste aurait dit de faire le tour de cette dent et de ne pas s'en préoccuper. Faut croire que le ukrainiens ne sont pas simplistes.

moi, ce que j'ai vu, c'est que le char a poussé la dent ; c'est quand il a acceléré que la dent s'est plantée dans le sol... pas certain que s'il avait continué à pousser lentement, elle se soit plantée.

Il y a 3 heures, magnum gts a dit :

Il a avancé trop lentement sur l'obstacle le bloquage était inévitable, j'ai plus l'impression que c'était un char russe et non ukrainien

une démonstration de l'utilité ? (et en poussant vite, on montre, justement, l'efficacité... mais, si on pousse lentement ???)

Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Banzinou a dit :

Bon, avec l'arrivée de l'hiver, on va sans doute assister à un ralentissement des opérations, possible que jusqu'au printemps prochain, si rien n'est négocié, on assiste simplement à des duels d’artillerie pour jouer l'attribution, il y aura peut être des infiltrations ukrainiennes dans la péninsule de Kinbourn et peut être au printemps la fameuse offensive du sud ?

Mais ça va laisser plusieurs mois à la Russie pour se préparer également, mais il faudra prendre en compte de nombreux éléments, l'efficacité des sanction, la difficulté pour s'approvisionner etc...

hrkc.jpg

Ça ne serait pas justement le moment de lancer la grande offensive sud?

Si j'ai bien suivi, il y a une partie relativement importante de l'armée ukr dont on a pas entendu parler depuis un moment et du matériel occidental qui est censé y être mais n'a pas encore été vu. Les soldats évacués de kherson sont les troupes expérimentés les plus disponibles mais elles ne doivent pas être très fraîches.

Il vaut peut être mieux ne pas leur laisser le temps de se reconstituer et de former de nouveaux conscrits?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Tyler a dit :

Ça ne serait pas justement le moment de lancer la grande offensive sud?

Si j'ai bien suivi, il y a une partie relativement importante de l'armée ukr dont on a pas entendu parler depuis un moment et du matériel occidental qui est censé y être mais n'a pas encore été vu. Les soldats évacués de kherson sont les troupes expérimentés les plus disponibles mais elles ne doivent pas être très fraîches.

Il vaut peut être mieux ne pas leur laisser le temps de se reconstituer et de former de nouveaux conscrits?

Le risque étant de s'enliser en cours de route

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Tyler a dit :

Ça ne serait pas justement le moment de lancer la grande offensive sud?

Si j'ai bien suivi, il y a une partie relativement importante de l'armée ukr dont on a pas entendu parler depuis un moment et du matériel occidental qui est censé y être mais n'a pas encore été vu. Les soldats évacués de kherson sont les troupes expérimentés les plus disponibles mais elles ne doivent pas être très fraîches.

Il vaut peut être mieux ne pas leur laisser le temps de se reconstituer et de former de nouveaux conscrits?

Les Ukr attendent la fin de la raspoutitsa et le gel (fin novembre, début décembre). Ou bien ils estiment que ce n'est pas faisable, et continuent à attritionner les russes en attendant la prochaine opportunité.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Altocumulus
    Newest Member
    Altocumulus
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...