Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Sinon j'ai essayé d'évaluer le nombre de point de passage sur le système de canal au sud du Dniepr (qui est assez large pour empêcher des véhicules de passer, mais pas toujours plein d'eau d'après ce que j'ai vu, donc parfois praticable à gué) en me demandant si les Ukrainiens pouvaient tenter un isolement de la section à l'ouest du canal Nova Kakhova en détruisant les ponts.
C'est compliqué. Il faudrait au moins en démolir une dizaine (dont le barrage du canal), pour gêner les russes, et presque une trentaine (dont certains ont l'air costaud, pas juste un tablier à crever) pour réellement isoler cette section du front. Et encore faut il pouvoir le faire régulièrement sachant que les russes sont relativement ingénieux quant aux moyens de franchissement, ils pourraient reproduire ce qu'ont fait les ukrainiens sur l'Inhulets en créant des gués artificiels.

Par ailleurs comment maintenir un franchissement durable sur le Dniepr pour les moyens lourds sans qu'il se fasse fracasser par l'artillerie ? On aurait sans doute une situation inversée du siège de Kherson.

Edited by Berezech
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

 

Je viens d'écouter le podcast 'Ukraine: the latest': du Telegraph. Selon leur expert militaire Dom Nichols, se retirer en bon ordre de la rive droite du Dniepr est une opération qui prend de l'ordre de grandeur d'une semaine. Donc selon lui, il y a forcément des soldats russes  piégés (peut-être se déguisant en civils). Il cite un chiffre en ordre de grandeur de l'ordre de 4000. 

Ce sont des suputations, mais, tout béotien que je suis, j'ai du mal à imaginer que la russie ait pu évacuer tous les hommes (en tous cas les hommes résiduels)  de son dispositif en une nuit. Pour le matériel, on verra.

Edited by Valy
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Banzinou a dit :

Un hélico qui n'a pas bougé depuis des années à mon avis, comme la majorité des hélicoptères ukrainiens laissés sur place.

Vieux camouflage 

Oryx est déjà sur le coup, il y en aurait potentiellement d'autres. Mais ce qui est bizarre, c'est que les Russes ne les ont pas pris alors qu'on sait qu'ils en avaient récupéré d'autres (enfin de mémoire, je ne suis plus sûr).

il y a 11 minutes, Berezech a dit :

Sinon j'ai essayé d'évaluer le nombre de point de passage sur le système de canal au sud du Dniepr (qui est assez large pour empêcher des véhicules de passer, mais pas toujours plein d'eau d'après ce que j'ai vu, donc parfois praticable à gué) en me demandant si les Ukrainiens pouvaient tenter un isolement de la section à l'ouest du canal Nova Kakhova en détruisant les ponts.
C'est compliqué. Il faudrait au moins en démolir une dizaine (dont le barrage du canal), pour gêner les russes, et presque une trentaine (dont certains ont l'air costaud, pas juste un tablier à crever) pour réellement isoler cette section du front. Et encore faut il pouvoir le faire régulièrement sachant que les russes sont relativement ingénieux quant aux moyens de franchissement, ils pourraient reproduire ce qu'ont fait les ukrainiens sur l'Inhulets en créant des gués artificiels.

Par ailleurs comment maintenir un franchissement durable sur le Dniepr pour les moyens lourds sans qu'il se fasse fracasser par l'artillerie ? On aurait sans doute une situation inversée du siège de Kherson.

Je partage cette analyse.

Ca va donner plus de poids aux hypothèses de passer soit par Tokmak, soit d'attaquer ailleurs.

Link to comment
Share on other sites

Citation

Oryx est déjà sur le coup, il y en aurait potentiellement d'autres. Mais ce qui est bizarre, c'est que les Russes ne les ont pas pris alors qu'on sait qu'ils en avaient récupéré d'autres (enfin de mémoire, je ne suis plus sûr).

Ils ont récupéré des Mi-2 (J'ai du mal à comprendre pourquoi)

Mais les hélicos qui ont été abandonnés à Kherson sont généralement des vestiges de la période 2014-2016 qui ont participé aux opérations dans le Donbass (ou en Afrique) mais ont vite été mis au placard dû à un manque d'entretien sur la période 2000-2010.

Ils servent uniquement de pièces de rechanges et ne sont plus en état, pour ça qu'ils n'ont pas été récupérés.

edc63de698f16dcbe1fe961ecbf00058253e4190

FOowgSuXMAcO5PH?format=jpg&name=large

Dans la même veine que les Il-76 abandonnés à Melitopol

Edited by Banzinou
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

"...Pour rendre aujourd'hui encore plus remarquable - pour la première fois, les forces ukrainiennes ont été repérées en utilisant des véhicules militaires de fabrication israélienne ! Ici, nous voyons un GAIA Amir MRAP israélien, actuellement déployé dans #Kherson Oblast. Il n'y a aucune information sur la façon dont ces véhicules sont apparus en Ukraine..."

 

 

Link to comment
Share on other sites

Jamais eu de confirmation sur le nombre de 76 pris à Melitopol d'ailleurs, simplement que les volants s'étaient envolés avant l'investissement de l'aéroport.

Sinon, je ne connais pas ce véhicule mais apparemment c'est d'origine israélienne :

 

Apparemment, c'est un MRAP avec une capacité d'emport de 12 passagers ou 2,4 tonnes de charge. Châssis en V, protection évaluée aux standards Stanag 2 avec possibilités de monter au 3 (ou au 4 selon les sources).

Je vous donne le lien vers le site du constructeur : http://gaia-auto.com/en/m-r/

Pas l'impression que l'engin soit en service quelque part, sauf au sein de la police philippine.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Citation

Jamais eu de confirmation sur le nombre de 76 pris à Melitopol d'ailleurs, simplement que les volants s'étaient envolés avant l'investissement de l'aéroport.

Une vingtaine d'épaves, un en état qui était en maintenance détruit, le reste (7 de mémoire) ont réussi à s'enfuir

 

Edited by Banzinou
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, bubzy a dit :

Pourquoi feraient ils cela ? 

Pourquoi gaspiller des munitions et des tubes pour Zéro objectif miliaires, avec le risque de retombées politiques et d'image désastreuse ? 

Surtout que, depuis l'annexion, Kherson fait partie du territoire Russe pour "toujours". Ecraser sous les bombes une ville russe serait du plus mauvais effet.

Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, Valy a dit :

Bonsoir,

 

Je viens d'écouter le podcast 'Ukraine: the latest': du Telegraph. Selon leur expert militaire Dom Nichols, se retirer en bon ordre de la rive droite du Dniepr est une opération qui prend de l'ordre de grandeur d'une semaine. Donc selon lui, il y a forcément des soldats russes  piégés (peut-être se déguisant en civils). Il cite un chiffre en ordre de grandeur de l'ordre de 4000. 

Ce sont des suputations, mais, tout béotien que je suis, j'ai du mal à imaginer que la russie ait pu évacuer tous les hommes (en tous cas les hommes résiduels)  de son dispositif en une nuit. Pour le matériel, on verra.

Et donc il est exclu que les Russes aient débuté leur retrait depuis une semaine ? Globalement il semble bien qu’ils aient décidé du rythme des opérations ces derniers jours là-bas donc peu de raisons de croire qu’ils aient laissé des effectifs conséquents derrière (même si nous ne pouvons pas encore en être certains).
Pourquoi les Ukrainiens n’ont-ils pas poussé leur effort ? Incertitude quant au dispositif russe ? Préparation d’une opération de reprise de Kherson dans le doute des intentions russes? Résistance d’une arrière garde russe ?

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Kherson: les ukrainiens ont-ils raté une occasion en or d’infliger une défaite retentissante à l’armée russe?

c’est une question sincère que je me pose. Le résultat aurait il pu être plus favorable aux ukrainiens s’ils avaient déclenché une offensive full patate il y a une semaine? 

Je n’arrive pas à ne pas faire le lien avec l’évacuation réussie de Gallipoli sous le nez des turcs. Alors que l’état major anglais était convaincu que ça tournerait à la boucherie au moment où les turcs se réveilleraient.
 

Apres, les grandes défaites, ça peut souder un pays, donc paradoxalement c’est peut être mieux ainsi. Je ne serais pas surpris qu’il y ait des negotiations dans les semaines qui viennent.

Edited by vince24
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Citation

c’est une question sincère que je me pose. Le résultat aurait il pu être plus favorable aux ukrainiens s’ils avaient déclenché une offensive full patate il y a une semaine? 

Après ça coûte cher en vies humaines inutilement.

On pourrait presque croire que cette évacuation arrange tout le monde

  • Like 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, gustave a dit :

Et donc il est exclu que les Russes aient débuté leur retrait depuis une semaine ? Globalement il semble bien qu’ils aient décidé du rythme des opérations ces derniers jours là-bas donc peu de raisons de croire qu’ils aient laissé des effectifs conséquents derrière (même si nous ne pouvons pas encore en être certains).
Pourquoi les Ukrainiens n’ont-ils pas poussé leur effort ? Incertitude quant au dispositif russe ? Préparation d’une opération de reprise de Kherson dans le doute des intentions russes? Résistance d’une arrière garde russe ?

Certains ont parlé d'un deal entre ukrainiens et russes, certains même évoquent les US comme entremetteurs, mais je n'y crois pas trop. A mon avis, rien de très mystérieux dans le retrait en bon ordre des russes

 

1) Bonne préparation, avec évacuation des assets de valeur en priorité au fil des semaines, multiplication des pontons et des lieux de regroupement 

2) repositionnement de l'artillerie et des moyen anti-air rive gauche du Dniepr.

3) évacuation progressive des meilleures troupes au profit de conscrits/rosvgardia 

4) Minage et destruction des infrastructures pour ralentir la poursuite ukrainienne 

5) Evacuation soudaine de ce qu'il reste au dernier moment (ces dernières 48h) et à toute vitesse via des itinéraires préparés en pariant (à juste titre) sur le fait que la poursuite ukrainienne ne pourra pas suivre le rythme 

 

J'ajouterai que les Ukrainiens ont morflé dans les combats à Kherson depuis la fin aout. Il n'est pas impossible que les troupes de poursuite étaient diminuées, fatiguées et partiellement désorganisées, et que l'EM ukrainien n'ai en conséquence pas trop cherché à pousser. 

il y a 6 minutes, vince24 a dit :

Kherson: les ukrainiens ont-ils raté une occasion en or d’infliger une défaite retentissante à l’armée russe?

c’est une question sincère que je me pose. Le résultat aurait il pu être plus favorable aux ukrainiens s’ils avaient déclenché une offensive full patate il y a une semaine? 

Je n’arrive pas à ne pas faire le lien avec l’évacuation réussie de Gallipoli sous le nez des turcs. Alors que l’état major anglais était convaincu que ça tournerait à la boucherie.
 

Apres, les grandes défaites, ça peut souder un pays, donc paradoxalement c’est peut être mieux ainsi. Je ne serais pas surpris qu’il y ait des negotiations dans les semaines qui viennent.

C'est une bonne question. Difficile avec les éléments qu'on a d'être affirmatif, mais si les ukrainiens avaient eu à disposition 3 ou 4 brigades mécanisées/blindées fraiches, il y avait peut-être un gros coup à jouer. Maintenant, j'ignore si cette réserve existe et si elle aurait pu être réalistiquement employée dans le coin. Comme je l'ai dit, les ukrainiens ont morflé dans les combats depuis Aout, mais c'est aussi lesdits combats qui, en comprimant la poche, l'ont rendu d'autant plus intenable pour les russes. On peut aussi arguer que paradoxalement, en mettant trop de pression sur les russes, ont forcé la main à un Poutine réticent et qu'il aurait peut être été plus pertinent de jouer sur le coût politique d'un retrait de Kherson en laissant Poutine faire pourrir ses meilleures troupes ici et en jouant sur le ratio favorable entre troupes immobilisées russes/ troupes immobilisées ukrainiennes autour de cette tête de pont. Mais Kherson a aussi un intérêt symbolique et politique évident pour les ukrainiens, donc ça rend l'équation compliquée et on est dans de la pure conjecture. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, Heorl a dit :

Je serais plus circonspect. 

Je suppose que tu fais référence à l'évacuation du Nord et la fuite du chaudron d'Izioum et de Lyman ? Parce que dans les deux cas ça ne s'est pas du tout bien passé : les Russes ont laissé énormément de monde et de matériel sur le carreau les deux fois. La seule chose qu'ils sont parvenus à faire dans les deux cas c'est éviter la destruction complète, (…)

Kyiv s'est très mal passé, contrairement à ce qui est souvent dit: les Russes y ont laissé l'équivalent d'une armée entière (bon au niveau occidental ce serait plutôt une division) avec les 35ème et 36ème qui ont perdu la majeure partie de leur équipement et ont subi une attrition humaine terrible conduisant à leur fusion (comme on les a vus derrière autour d'Izioum en avril) alors que jusqu'à la décision de la retraite elles étaient encore capables d'opérer indépendamment. La 41ème a également salement dégusté.

(…)

Le retrait russe de Kherson semble être extrêmement bien réussi, oui, mais il ne semble pas s'agir d'une compétence commune dans l'armée russe. On peut sans doute attribuer ce fait à la présence de la plupart des dernières grandes unités expérimentées sur ce théâtre. Ce retrait semble être une exception, les retraits jusque-là avaient pour les deux camps été des succès/échecs relatifs avec l'essentiel de la troupe qui s'en sortait mais un massacre sur l'arrière-garde. 

Pas d’accord pour Kiev : les matériels perdus observés durant (en fait surtout après, car comme à Kherson il semble bien que les Ukrainiens n’aient pressé les forces en repli qu’une fois ce dernier largement entamé) sont pour beaucoup ceux qui avaient été perdus lors de l’avancée difficile et coûteuse des Russes, pas beaucoup de prisonniers durant ce repli, et ces deux armées n’opéraient d’ailleurs déjà plus que couplées durant les dernières tentatives d’avancée à l’Ouest de Kiev, le faible nombre de points de passage sur les coupures humides avaient fait dire à beaucoup qu’un repli d’autant de forces était impossible. D’ailleurs et comme à Kherson le repli n’avait été constaté que tardivement.

Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, gustave a dit :

Et donc il est exclu que les Russes aient débuté leur retrait depuis une semaine ? Globalement il semble bien qu’ils aient décidé du rythme des opérations ces derniers jours là-bas donc peu de raisons de croire qu’ils aient laissé des effectifs conséquents derrière (même si nous ne pouvons pas encore en être certains).
Pourquoi les Ukrainiens n’ont-ils pas poussé leur effort ? Incertitude quant au dispositif russe ? Préparation d’une opération de reprise de Kherson dans le doute des intentions russes? Résistance d’une arrière garde russe ?

Même analyse du podcast de Malcontent News : A leur connaissance des troupes résuduelles connues à la date de l'annonce, ils estiment que le déroulement normal d'une retraite sous le feu ukrainien serait d'une semaine. Par ailleurs Malcontent News  indique qu'il n'y a pas eu d'évidence de transfert conséquent de matériel russe. C'est aussi l'avis du ministère ukrainien de la défense : "Le 10 novembre, le ministre ukrainien de la Défense, Oleksiy Reznikov , a déclaré que le retrait des troupes russes de la rive droite du Dnipro prendrait au moins une semaine, car il y avait environ 40 000 militaires russes dans la région de Kherson et une partie importante d'entre eux étaient sur la rive droite du fleuve."

Le CR du conflict Intelligence Team est plus précis : un chercheur néerlandais aurait identifié seulement 8 traversées en Ferry durant la période du retrait. 

L'ISW avait indiqué qu'il n'ya avait que quatre ferrys opérationnels sur place, d'une capacité de 90 camions et 300 personnes . = seulement de quoi évacuer quelques milliers d'hommes.

Cela reste tout de même un peu mystérieux pour moi, à moins que les ukrainiens se soient fait mystifier et se soient retrouver face à quelques milliers d'hommes seulement au liu de quelques dizaines de milliers, et ceci lors de la dernière semaine.

CR du Conflict Intelligence team confirmant le don par la France de six canons CAesar de plus https://notes.citeam.org/dispatch-nov-10-11

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, CortoMaltese a dit :

J'ajouterai que les Ukrainiens ont morflé dans les combats à Kherson depuis la fin aout. Il n'est pas impossible que les troupes de poursuite étaient diminuées, fatiguées et partiellement désorganisées, et que l'EM ukrainien n'ai en conséquence pas trop cherché à pousser. 

Ils ont subi des pertes conséquentes dans le secteur en effet semble-t-il mais cela ne les empêchait pas de se montrer offensifs ces dernières semaines, aussi je ne crois guère à l’absence de capacités offensives ukrainiennes. Ce que semble confirmer l’ampleur de l’avancée actuelle pour occuper le terrain abandonné. J’imagine plutôt qu’ils préparaient un assaut mais pure conjecture en effet.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, gustave a dit :

Pas d’accord pour Kiev : les matériels perdus observés durant (en fait surtout après, car comme à Kherson il semble bien que les Ukrainiens n’aient pressé les forces en repli qu’une fois ce dernier largement entamé) sont pour beaucoup ceux qui avaient été perdus lors de l’avancée difficile et coûteuse des Russes, pas beaucoup de prisonniers durant ce repli, et ces deux armées n’opéraient d’ailleurs déjà plus que couplées durant les dernières tentatives d’avancée à l’Ouest de Kiev, le faible nombre de points de passage sur les coupures humides avaient fait dire à beaucoup qu’un repli d’autant de forces était impossible. D’ailleurs et comme à Kherson le repli n’avait été constaté que tardivement.

En effet, les pertes russes sont pour la grande majorité les colonnes qui se dirigent vers Kiev, le hub logistique d'Hostomel (pas besoin de reposter les images), le tout se faisant bombarder par l'artillerie ukrainienne, et c'était lors de la phase offensive.

Pas non plus souvenir de quantité phénoménale d'équipements abandonnés lors du retrait.

Link to comment
Share on other sites

Il faudrait quand même prendre/avoir un minimum de recul avant d'annoncer que le retrait c'est bien passé.

ça fait quoi, à peine 24h que les Ukr ont avancé massivement suite à l'annonce du retrait russe d'il y a 48h. Si il y a des image de colonnes détruites, matériels massivement "oublié" ça prendra un peu plus de temps pour que ça sorte.

On voit déjà quelques vidéos de matériels capturé/détruits par les russes pour justement ne pas être capturé. Est-ce bien à Kherson ? Est-ce significatifs ? Je me garderais bien de répondre à ce stade, mais ça me semble trop tôt pour affirmer l'inverse.

Edited by Gerad
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, gustave a dit :

Ils ont subi des pertes conséquentes dans le secteur en effet semble-t-il mais cela ne les empêchait pas de se montrer offensifs ces dernières semaines, aussi je ne crois guère à l’absence de capacités offensives ukrainiennes. Ce que semble confirmer l’ampleur de l’avancée actuelle pour occuper le terrain abandonné. J’imagine plutôt qu’ils préparaient un assaut mais pure conjecture en effet.

C'est pas impossible non plus oui c'est vrai, avec des russes qui les auraient pris de court en leur coupant l'herbe sous le pied. On manque d'éléments et il est difficile d'être certain de ce que les deux camps savaient/croyaient savoir des intentions de l'autre. 

Link to comment
Share on other sites

Un petit problème de Timing.

L'administration russe a  proposé de nommer une rue de Kherson du nom de Stremousov. Ce dernier était le chef adjoint de "l'administration russe" de la région de Kherson,  décédé dans un accident le 9 novembre et depuis Poutine lui a décerné l'Ordre du Courage à titre posthume. Cette décision a été annoncée par le représentant de l'administration russe de la région de Kherson, Sergei Moroz, sur les ondes de l'émission de propagande Soloviev Live.

Petit problème : les Russes ont quitté Kherson ce matin...

On a vraiment l'impression qu'il existe un monde paralèlle dans l'univers de la propagande russe.

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Valy a dit :

Un petit problème de Timing.

L'administration russe a  proposé de nommer une rue de Kherson du nom de Stremousov. Ce dernier était le chef adjoint de "l'administration russe" de la région de Kherson,  décédé dans un accident le 9 novembre et depuis Poutine lui a décerné l'Ordre du Courage à titre posthume. Cette décision a été annoncée par le représentant de l'administration russe de la région de Kherson, Sergei Moroz, sur les ondes de l'émission de propagande Soloviev Live.

Petit problème : les Russes ont quitté Kherson ce matin...

On a vraiment l'impression qu'il existe un monde paralèlle dans l'univers de la propagande russe.

J'ai entendu parler de Simferopol de mon côté.

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Gerad a dit :

Il faudrait quand même prendre/avoir un minimum de recul avant d'annoncer que le retrait c'est bien passé.

ça fait quoi, à peine 24h que les Ukr ont avancé massivement suite à l'annonce du retrait russe d'il y a 48h. Si il y a des image de colonnes détruites, matériels massivement "oublié" ça prendra un peu plus de temps pour que ça sorte.

On voit déjà quelques vidéos de matériels capturé/détruits par les russes pour justement ne pas être capturé. Est-ce bien à Kherson ? Est-ce significatifs ? Je me garderais bien de répondre à ce stade, mais ça me semble trop tôt pour affirmer l'inverse.

Il est en effet trop tôt pour être certain de la réussite du repli russe et de l’ampleur des pertes induites néanmoins dans les offensives précédentes les images étaient quasi simultanées aux avancées.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Banzinou a dit :

En effet, les pertes russes sont pour la grande majorité les colonnes qui se dirigent vers Kiev, le hub logistique d'Hostomel (pas besoin de reposter les images), le tout se faisant bombarder par l'artillerie ukrainienne, et c'était lors de la phase offensive.

Pas non plus souvenir de quantité phénoménale d'équipements abandonnés lors du retrait.

Moi non plus. Il faut dire que les forces ukrainiennes à Kiev étaient un mélange dépareillées de milices, FS, infanteries légères, troupes du Ministère de l'Intérieur, ect. Rien de mécanisé, et le tout sans doute trop éprouvé par les combats. Ils n'avaient probablement pas la force et la volonté de poursuivre les russes trop loin de la ville. C'était un peu une victoire à la Marne, où l'ennemi se replie mais ou tu te contente de le poursuivre très lentement faute de force. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,968
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...