Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Bonsoir,

 

J'ai repéré ces derniers jours un peu de buzz sur le Peoples's satellite. C'est issu d'un crowdfunding. Je n'ai pas bien compris ce dont il s'agissait ( si j'ai bien compris achat d'un satellite radar  finlandais (déja lancé?)  et achat de données satellitaires existantes). Les Services Secrets Ukrainiens revendiquent avoir identifié la localisation de 2600 matériels russes. Ce que je ne comprends pas bien, c'est pourquoi ils avaient besoin de données satellitaires sachant qu'ils avait le support des occidentaux . Volonté de s'autonomiser? Ou propagande?

Citation

Ukraine's 'People's Satellite' Helping Expose Russian Equipment: Kyiv

 

Ukraine's defense intelligence (GUR) has said it has managed to detect thousands of pieces of Russian military equipment using space reconnaissance.

The GUR said in a Telegram post that a crowdfunded satellite purchased from Polish-Finnish manufacturer ICEYE has been used to find 150 areas where Russian forces were located.

Serhiy Prytula, a Ukrainian public and political figure, is pictured on September 17, 2022 in Lviv, Ukraine. He has helped crowdfund the purchase of an ICEYE SAR (synthetic-aperture radar) satellite.GETTY IMAGES

The device revealed the concealed deployments of Russian troops and uncovered the locations of tanks, self-propelled guns, anti-aircraft missiles and helicopters.

Ukrainian intelligence was also able to locate Russia's Iskander, S-300 and Pantsir-S1 anti-aircraft missile systems, enemy radars, pontoon crossings, as well as boats and tents.

This satellite data helped identify antenna systems and positions of anti-aircraft weapons and "made it possible to effectively determine the hidden location of the enemy in forest plantations, in any weather and at night," the GUR posted, according to a translation.

The satellite was purchased after a 600 million hryvnia ($16.25 million) fundraising campaign that started in June, led by the Serhiy Prytula Foundation, named after the prominent Ukrainian actor and politician.

The initial aim was to buy three Bayraktar attack drones but after the money was raised, the Turkish firm decided to give away the aircraft for free.

The money was instead used to purchase the radar satellite, which was handed over to the GUR. The fundraising has allowed Ukraine to purchase access to the entire database of ImageSat International (ISI) satellite images for more than a year.

Prytula tweeted that "the People's Satellite" had detected 2,600 pieces of Russian equipment and discovered enemy locations in Ukraine, Russia and its allied countries.

"I am more than happy that donations of so many Ukrainians and [Ukrainian] friends from abroad turned into incredible results," he wrote.

On Friday, Prytula tweeted: "On behalf of our foundation and on behalf of our defenders, I would like to thank all those incredible Ukrainians and those who cheer for Ukraine from beyond its borders, for giving us the opportunity to realize this (in all senses of the word) cosmic project!"

 

 

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Valy a dit :

Bonsoir,

 

J'ai repéré ces derniers jours un peu de buzz sur le Peoples's satellite. C'est issu d'un crowdfunding. Je n'ai pas bien compris ce dont il s'agissait ( si j'ai bien compris achat d'un satellite radar  finlandais (déja lancé?)  et achat de données satellitaires existantes). Les Services Secrets Ukrainiens revendiquent avoir identifié la localisation de 2600 matériels russes. Ce que je ne comprends pas bien, c'est pourquoi ils avaient besoin de données satellitaires sachant qu'ils avait le support des occidentaux . Volonté de s'autonomiser? Ou propagande?

 

D'accord avec ta remarque, ça m'avait interpelé aussi à l'époque. J'avoue avoir du mal à cerner les raisons de cet investissement, beaucoup doit nous échapper.

Combinaison chargeur / tireur Mk19 40mm (lance grenades automatique) / cadreur au DJI. Je mets la vidéo en caché, elle est limite hors-charte je pense. Je l'enlèverai si demandé par la modération. En tout cas, les pertes sont effroyables pour ce genre d'actions insignifiantes et ultra localisées, et avec pas mal d'effectifs au départ coté Ru.

Révélation

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Valy a dit :

Ce que je ne comprends pas bien, c'est pourquoi ils avaient besoin de données satellitaires sachant qu'ils avait le support des occidentaux

Les US ne donnent pas de renseignement sur les cibles sur le territoire russe si j'ai bien suivi. La France le fait peut-être.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

CR  du Conflict Intelligence Team du 25 au 28/11 ici https://notes.citeam.org/dispatch-nov-25-28

– Sur l'axe de Bakhmut, les forces russes ont capturé Ozarianivka ;

– À tout moment, environ un tiers des 350 obusiers transférés en Ukraine sont en cours de réparation ;

– Le Canada alloue 10 millions de dollars canadiens pour des générateurs pour l'Ukraine.

 

 

Citation

Sitrep du 25 au 28 novembre (jusqu'à 15h00, heure normale de Moscou)

La situation en première ligne

Sur l'axe Bakhmut , les forces russes ont pu capturer Ozarianivka . Des sources pro-russes (WarGonzo) ont été les premières à transmettre cette information. Plus tard, une vidéo ukrainienne est apparue où des grenades ont été larguées sur des positions russes à partir d'un quadricoptère.

Les cartes de l'analyste OSINT Def Mon et DeepState montrent que le village est sous contrôle russe. De plus, Mayorsk (sur l'axe Bakhmut) est désormais sous contrôle russe.

Lorsque l'on parle de fortifications près de la ville de Svatove, il est important de noter que puisque les forces ukrainiennes sont déjà assez proches de la ville, les forces russes ont dû construire les fortifications à l'est — sinon elles devraient le faire sous des bombardements continus (tel un l'emplacement des fortifications ne signifie pas que le commandement russe a décidé de quitter Svatove.)

Les nouvelles images satellites montrent des tranchées, des fortifications antichars en « dents de dragon » en béton armé et des casemates en béton avec des ports de tir.

Le 27 novembre, plusieurs sources pro-russes ont fait état d'attaques ukrainiennes contre Donetsk et d'autres colonies dans la partie de la région de Donetsk contrôlée par la « RPD ». Selon la chaîne Telegram du Centre conjoint de contrôle et de coordination de la « RPD », deux personnes ont été blessées à Donetsk et trois personnes ont été tuées à Makiivka.

Le 26 novembre, les forces russes ont frappé la ville de Dnipro , détruisant ou endommageant gravement plusieurs maisons privées et blessant 13 personnes.

La ville de Kurakhove située dans la partie sous contrôle ukrainien de la région de Donetsk a été attaquée le 27 novembre. Deux personnes ont été tuées et une a été blessée.

Le 27 novembre, les forces russes ont frappé la gare de Musiivka à 10 kilomètres de Kryvyi Rih, endommageant gravement l'infrastructure ferroviaire. Le ministère russe de la Défense a déclaré qu'à la suite de la frappe, 8 véhicules blindés et 5 voitures ont été détruits et plus de 100 militaires ukrainiens ont été tués (nous n'avons vu aucune confirmation). Les précédentes grèves similaires sur les chemins de fer ukrainiens ont été inefficaces et n'ont pas considérablement aggravé la logistique, car le réseau ferroviaire ukrainien compte plusieurs branches.

Mise à jour de la mobilisation

Anton Getman, un conscrit de 19 ans de la région de Rostov, a été tué le 10 novembre. Après être devenu soudeur, il a terminé son service militaire et est rentré chez lui. Il a été mobilisé le 23 septembre et a été tué peu après.

Nous supposons que les conscrits qui devraient être transférés dans la réserve en avril-mai 2023 seront également mobilisés immédiatement après avoir terminé le service.

Le New York Times, citant un représentant de l'OTAN, a rapporté que 20 des 30 pays de l'OTAN (c'est-à-dire les plus petits) ont considérablement épuisé leur potentiel d'aide militaire à l'Ukraine. Des alliés majeurs tels que la France, l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas sont toujours capables de fournir un soutien militaire. Au total, l'OTAN a transféré pour 40 milliards de dollars d'armes à l'Ukraine, ce qui est comparable au budget de la défense de la France.

À tout moment, environ un tiers des 350 obusiers transférés en Ukraine sont en cours de réparation  en raison de la nécessité de remplacer les canons des armes à feu.

Le Luxembourg a livré six drones Primoco One 150 de fabrication tchèque à l'Ukraine.

Le Canada alloue 10 millions de dollars canadiens (~7,5 millions USD) pour l' achat de générateurs pour l'Ukraine.

En signe de solidarité avec l'Ukraine, la session de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE à Varsovie a débuté dans l'obscurité.

Il existe de nombreuses vidéos liées aux conditions météorologiques sur la ligne de front, tant du côté ukrainien que russe . De telles conditions compliquent grandement la logistique, augmentent le risque pour les soldats de tomber malades et entraînent également l'usure des uniformes.

Les images satellite de Maxar montrent des fortifications dans la partie orientale de la région de Kherson, que les forces russes construisent le long des routes et des carrefours routiers clés pour contenir une éventuelle percée des forces ukrainiennes en cas de traversée du Dniepr.

Plusieurs échanges de prisonniers de guerre ont eu lieu ces derniers jours. En particulier, selon le chef de la soi-disant LPR Leonid Pasechnik, 23 combattants de la "LPR" ont été renvoyés.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Boeing propose de livrer à l'Ukraine des petits missiles low-cost de haute précision fabriqués avec Saab

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/boeing-pourrait-fournir-des-petites-bombes-de-precision-a-l-ukraine-942411.html

"le système Ground-Launched Small Diameter Bomb (GLSDB) est présenté comme la prochaine génération d'armes à faible coût conçues pour les frappes dites "chirurgicales"

@BP2 Info mise hier, il y a entre autre un article d'opex360 qui en parle. Collectionneur.

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, BP2 a dit :

Boeing propose de livrer à l'Ukraine des petits missiles low-cost de haute précision fabriqués avec Saab

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/boeing-pourrait-fournir-des-petites-bombes-de-precision-a-l-ukraine-942411.html

"le système Ground-Launched Small Diameter Bomb (GLSDB) est présenté comme la prochaine génération d'armes à faible coût conçues pour les frappes dites "chirurgicales"

Je suis curieux de savoir comment est effectuer le guidage terminal pour une cible tel qu'une voiture, comme évoqué dans l'article. Il n'est pas indiqué quel type de guidage est utilisé.

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Clemor a dit :

Je suis curieux de savoir comment est effectuer le guidage terminal pour une cible tel qu'une voiture, comme évoqué dans l'article. Il n'est pas indiqué quel type de guidage est utilisé.

il y a une version à guidage laser

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, vincenzo a dit :

il y a une version à guidage laser

Pas vraiment utile dans le cas d'une munition lancée par LRM destinée à taper à 120 km à l'intérieur du dispo ennemi, avoir sur place un gus avec un designateur laser est une gageure.

Le guidage laser de la bombe GBU39 est intéressant lors d'opérations de CAS au plus près d'une ligne de front, et qu'il existe un JTAC ou équivalent au sol, ou bien un autre avion/aéronef illuminateur.

Clairon

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Es ce qu'on pourrait envisager un drone équipé d'un désignateur laser pour des frappes à l'intérieur du dispositive de défense de l'ennemi. Ou alors soi éventuellement soutenir les troupes à l'offensive contre des ennemis retranché. Avec une portée de 120-150 km, les batteries sont hors de portée de la contre batterie adverse tout en pouvant soutenir au travers de frappes précis en avant des troupes à l'attaque (par exemple frapper une position lourdement défendue).

Edited by Clemor
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Clairon a dit :

Pas vraiment utile dans le cas d'une munition lancée par LRM destinée à taper à 120 km à l'intérieur du dispo ennemi, avoir sur place un gus avec un designateur laser est une gageure.

Le guidage laser de la bombe GBU39 est intéressant lors d'opérations de CAS au plus près d'une ligne de front, et qu'il existe un JTAC ou équivalent au sol, ou bien un autre avion/aéronef illuminateur.

Clairon

oui d'accord, mais c'est ce qui est marketté, dans le cas ukrainien c'est sur que le guidage laser sur cible mobile  à 120 km de profondeur parait tres compliqué ( à part peut etre des fs/partisans sur des trains bourrés de munitions)

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Clemor a dit :

Es ce qu'on pourrait envisager un drone équipé d'un désignateur laser pour des frappes à l'intérieur du dispositive de défense de l'ennemi. Ou alors soi éventuellement soutenir les troupes à l'offensive contre des ennemis retranché. Avec une portée de 120-150 km, les batteries sont hors de portée de la contre batterie adverse tout en pouvant soutenir au travers de frappes précis en avant des troupes à l'attaque (par exemple frapper une position lourdement défendue).

C'est quasiment standard sur les drones militaires autres que léger. C'est comme cela que les russes utilisent leurs obus Krasnopol par exemple. Le TB2 et le Reaper aussi en ont déjà un pour faire la désignation de leurs propres projectiles.

C'est bien de mettre ses batteries hors de portée, mais les drones ne sont pas invulnérables au dessus de la ligne de front comme l'ont constaté les ukrainiens avec le TB2. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, mgtstrategy a dit :

bon alors, il se passe quoi? Statu quo? Négotiations?  Renforcement? Pas trop inquiet de la mobilisation des conscrits russes?

Mini Verdun sur la ligne du Donbass.

Les Ukrainiens reconstituent leurs stocks de munitions et attendent que le sol soit assez dur. Côté Russe ça joue l'attrition en attendant les mobilisés. Je pense que les deux camps attendent que l'autre fasse une erreur.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, mgtstrategy a dit :

Pas trop inquiet de la mobilisation des conscrits russes?

Selon le dernier post du Col Goya, les russes auraient envoyé quasi directement 80.000 conscrits pour boucher les trous du front, même avec des pertes énormes, et 200.000 autres recevraient actuellement une formation plus poussée pour pouvoir être utilisés à partir de début 2023.

Si c'est la cas, l'Ukraine doit en effet au plus vite pouvoir faire encore très mal à l'armée Russe encore en position défensive

Clairon

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Berezech a dit :

D'après Andrew Perpetua, les progrès russes au sud de Bakhmut date du 23/11, et à priori les villages d'Ozarianivka et Kurdiumivka sont contestés.

On a les infos avec plusieurs jours de retard sur Bakhmut.

Il y a quand même semble-t-il eu des gains significatifs tous les jours sur 3 jours d'affilée ce qui ne s'est pas vu depuis un certain temps sur ce front. Après, vu la taille des gains, parler de "percée" comme j'ai vu me semble largement exagéré. Mais cela veut probablement dire que localement les ukrainiens ne sont temporairement plus dans des positions défensives préparés leur donnant un avantage significatif le temps de restabiliser le front.

Il y a 17 heures, olivier lsb a dit :

Combinaison chargeur / tireur Mk19 40mm (lance grenades automatique) / cadreur au DJI. Je mets la vidéo en caché, elle est limite hors-charte je pense. Je l'enlèverai si demandé par la modération. En tout cas, les pertes sont effroyables pour ce genre d'actions insignifiantes et ultra localisées, et avec pas mal d'effectifs au départ coté Ru.

  Révéler le contenu masqué

 

 

Les images sont impressionnantes mais le fait qu'un barrage d'artillerie même modeste, même de mortier léger suffit à stopper une attaque d'infanterie à découvert est un fait connu. D'où l'intérêt des véhicules blindés pour amener les troupes d'assaut au contact ou à couvert. La tactique classique de la seconde guerre mondiale était de bloquer l'infanterie avec les mortiers ce qui faisait que les tanks menaient l'assaut seul en étant vulnérable.

Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, Clairon a dit :

Selon le dernier post du Col Goya, les russes auraient envoyé quasi directement 80.000 conscrits pour boucher les trous du front, même avec des pertes énormes, et 200.000 autres recevraient actuellement une formation plus poussée pour pouvoir être utilisés à partir de début 2023.

Si c'est la cas, l'Ukraine doit en effet au plus vite pouvoir faire encore très mal à l'armée Russe encore en position défensive

Clairon

Les Ukrainiens ne se tournent pas les pouces non plus, mais j'ai pas vu de chiffres de leur mobilisation. Vous avez des infos ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, Clairon a dit :

Selon le dernier post du Col Goya, les russes auraient envoyé quasi directement 80.000 conscrits pour boucher les trous du front, même avec des pertes énormes, et 200.000 autres recevraient actuellement une formation plus poussée pour pouvoir être utilisés à partir de début 2023.

Si c'est la cas, l'Ukraine doit en effet au plus vite pouvoir faire encore très mal à l'armée Russe encore en position défensive

Clairon

C'est ce que j'avais écris ici au début de l'envoi des mobilisés (et en retour des réactions plutot bof:rolleyes:)

Le truc c'est que l'armée ukrainienne a aussi souffert (y compris pendant l'offensive sur Kherson), le matériel pareil (100% des Pzh2000 HS, 33 à 66% des 155 divers HS -pas nécessairement au combat- et on doit être pas mal dans le genre pour les AFV)

Elle avait le momentum qui s'est bloqué par les premières boues. Ca va laisser un moment pour souffler mais aussi à l'autre bord de quoi se renforcer ou préparer les défenses

Bref la course contre le montre n'est plus jouable. Ca va se re-transformer en conflit statique d'attrition jusqu'à ce que l'un des 2 bords ouvre une brêche a exploiter (mais ca c'est aucune garantie ni pour l'un ni pour l'autre)

Après vient pour les 2 bords

le problème des munitions : peu d'infos fiables coté russe, par contre on commence a taper dans le rouge pour les stocks 155 OTAN. La relance d'une chaine 122 et 152 risque de prendre un peu de temps avant un volume de croisière (pas pour rien que ca commence a utiliser du 100 et 85 mm en artillerie de champ)

la reconstitution des unités dégradées (pour les 2 camps) autant au niveau personnel que matériel

la recherche d'un point de basculement où reprendre l'initiative sur le front. Pas avant un gros gel, pas dans les conditions de Raspoutista en tout cas

Ils vont ama passer les prochaines semaines a s'envoyer des politesses à base d'artillerie essentiellement

On rediscute de la dynamique des opérations à partir des premières grosse gelées durables

Citation

Les Ukrainiens ne se tournent pas les pouces non plus, mais j'ai pas vu de chiffres de leur mobilisation. Vous avez des infos ?

Les ukrainiens ont moins de marge de maneuvre que les russes, ils ont déjà fait 4 appels de mobilisation successifs depuis Février 2022, à moins d'appeler les - de 18 ans et les plus de 50, ils sont quasi au taquet

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Akhilleus a dit :

Les ukrainiens ont moins de marge de maneuvre que les russes, ils ont déjà fait 4 appels de mobilisation successifs depuis Février 2022, à moins d'appeler les - de 18 ans et les plus de 50, ils sont quasi au taquet

au taquet par rapport à quoi ? Quelle est la base appelable et le nombre de militaires sur le terrain ? 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Clairon a dit :

Pas vraiment utile dans le cas d'une munition lancée par LRM destinée à taper à 120 km à l'intérieur du dispo ennemi, avoir sur place un gus avec un designateur laser est une gageure.

Le guidage laser de la bombe GBU39 est intéressant lors d'opérations de CAS au plus près d'une ligne de front, et qu'il existe un JTAC ou équivalent au sol, ou bien un autre avion/aéronef illuminateur.

Clairon

Hum... pourquoi 120 Km à l'intérieur du dispo ennemi?

Il n'y a pas aussi une utilité à taper sur la ligne de front mais de plus loin?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Altocumulus
    Newest Member
    Altocumulus
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...