Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

à l’instant, Lezard-vert a dit :

une réaction ou un commentaire venu  de l'OTAN ?

Une condamnation de Stoltenberg :

Révélation

 

Une conférence de presse à venir :

Révélation

 

Et une réunion avec Von der Leyen :

Révélation

 

 

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Parmi les infos que j'aimerais avoir, ce qu'il y a sur et au dessus des eaux internationales en mer noire des deux côtés ( j'entends OTAN et Russie).

C'est là que le risque d'incident est le plus élevé à mon avis.

Par ailleurs, oui, bonne question la Moldavie.

Link to comment
Share on other sites

Les troupes entrent en Ukraine depuis le territoire de la Biélorussie

CNN fait référence à des enregistrements du poste frontière de Senkivka en Ukraine. Des unités militaires devaient franchir ce passage frontalier vers 6h48 heure locale.

Selon certaines informations, l'offensive russe depuis la Biélorussie est soutenue par l'armée biélorusse.

https://www.rp.pl/konflikty-zbrojne/art35747751-wojska-wchodza-na-ukraine-z-terytorium-bialorusi

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Pierre_F a dit :

J’adhère malheureusement à tout ce que tu dis, c’est pourquoi je parlais des occidentaux.

Dans tous les cas pour vaincre Poutine sans risquer un affrontement nucléaire, il faudra penser en dehors de la boîte traditionnelle. 

Que signifie exactement "vaincre Poutine"? La première chose qui importe est de définir l'objectif recherché précisément, et c'est bien la difficulté des occidentaux en général plus que la problématique des moyens qui est assez maitrisée...

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, LunchTime a dit :

Selon certaines informations, l'offensive russe depuis la Biélorussie est soutenue par l'armée biélorusse.

Autre point d'interrogation : comment va réagir la population du Belarus, déjà largement hostile à son gouvernement dictatorial, à cet état de fait ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, prof.566 a dit :

Pourrait on déplacer un max de système A2D2 près des frontières ukrainiennes ? 

Pour faire quoi exactement? Risquer un incident pour le moins facheux? Si nous voulions intervenir il fallait s'y préparer et surtout l'annoncer, on ne s'engage pas en catastrophe sur un tel conflit..

il y a 1 minute, DAR a dit :

Autre point d'interrogation : comment va réagir la population du Belarus, déjà largement hostile à son gouvernement dictatorial, à cet état de fait ?

Je doute qu'elle ait une possibilité de s'exprimer, surtout maintenant. Les forces de sécurité ne feront pas dans la dentelle vu le contexte...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, Rochambeau a dit :
il y a 48 minutes, Pierre_F a dit :

Ben ...Depuis Bob Denard, il y a aussi la Syrie et la Lybie pour nous.

Mais j’avais effectivement une pensée vers la Tchétchènie, Géorgie etc

coté cyber nous avons quelques moyens aussi.

Tchétchènes les même qui ont traité en héros l'homme qui a tué de manière effroyable un de nos citoyens, non merci !

La question tchétchène évoque pour moi aussi le massacre du marathon de Boston de 2013. Pour aller au coeur de cette question très complexe, très douloureuse, on peut commencer par les avertissements d'Anatol Lieven concernant le traitement médiatique occidental : http://www.air-defense.net/forum/topic/6454-russie-et-dépendances/page/355/#comment-1414131

 

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

1 minute ago, gustave said:

Pour faire quoi exactement? Risquer un incident pour le moins facheux? Si nous voulions intervenir il fallait s'y préparer et surtout l'annoncer, on ne s'engage pas en catastrophe sur un tel conflit..

c'est clair, il y a eu quelques appel au RU pour intervenir, ca me parait completement hors de propos. Soit nous etions pret a defendre l'Ukraine, dans ce cas la il fallait le dire et l'inclure dans l'OTAN, soit on deplore et on en reste aux sanctions. Mais il faut que la politique etrangere soit suffisament constante pour qu'elle soit previsible et ainsi se donner une possibilité d'eviter les clashs.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

L’armée allemande est « plus ou moins à sec », affirme son chef

Sur le réseau social LinkedIn, le général Alfons Mais, chef de l’armée allemande, a partagé sa colère face à une situation que « nous avons tous vu venir » et estimé que les options qui pouvaient êtres proposées « aux politiques pour soutenir l’alliance [étaient] extrêmement limitées ».

C'est pas d'elle qui viendra l'espérance  ni de beaucoup d'autres ....

Edited by Lezard-vert
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Ciders a dit :

Une condamnation de Stoltenberg :

  Révéler le contenu masqué

 

Une conférence de presse à venir :

  Révéler le contenu masqué

 

Et une réunion avec Von der Leyen :

  Révéler le contenu masqué

 

 

Et réunion des Ministres de la défense demain jeudi je crois. L'article 4 qui oblige à des consultations quand l'un des pays de l'Alliance se sent menacé a été invoqué par la Lituanie et au moins évoqué par d'autres (Pologne...).

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Pierre_F a dit :

Je crains que notre réponse au delà des sanctions soit l’instauration d’une no fly zone qui sera très risquée en en engrenage..

Si on avait voulu défendre activement l'Ukraine, cette no-fly-zone aurait été mise en place avant le début du conflit.

De toute évidence, toutes les actions militaires occidentales de ces derniers jours ont été consacrés à l'exfiltration de nos formateurs militaires, de notre personnel d'ambassade et de nos ressortissants. On a juste vu quelques renforts dans les pays baltes par contre, mais plus symboliques qu'autre chose. Après, on ne sait pas tout. Par exemple, si ces derniers jours, on avait plein de photos satellite et d'annonce sur les mouvements russes, c'était le silence complet sur les troupes ukrainiennes qui je suppose devait quand même se préparer un minimum. Mais vu que les russes ont décidé d'y aller, cela semble vouloir dire que nous n'avons pas mis de troupes dans la balance.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Boule75 a dit :

Ca dépend si ça dure ou pas. Dans beaucoup de pays, ça supposerait un effort dans la longue durée pour reconstruire des forces armées.
Le plus sage serait de reconstruire des forces mutualisées entre plusieurs pays ; selon quelle architecture, quelles modalités, quelle gouvernance politique ? Ce sont bien les questions épineuses qui se posent...

Les forces mutualisées ne valent qu'une fraction de forces nationales: difficulté à générer un cadre d'engagement commun, culture, équipements et langues différentes... Pas brillant en général pour faire la guerre et pas une présence symbolique.

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Lezard-vert a dit :

L’armée allemande est « plus ou moins à sec », affirme son chef

Sur le réseau social LinkedIn, le général Alfons Mais, chef de l’armée allemande, a partagé sa colère face à une situation que « nous avons tous vu venir » et estimé que les options qui pouvaient êtres proposées « aux politiques pour soutenir l’alliance [étaient] extrêmement limitées ».

Ca sent la remontée brutale du budget de la Défense et la reconversion des usines Mercedes. Extrait plus large tiré du fil du Monde :

Révélation

L’armée allemande est « plus ou moins à sec », affirme son chef

Sur le réseau social LinkedIn, le lieutenant-général Alfons Mais, chef de l’armée de terre allemande, a partagé sa colère face à une situation que « nous avons tous vu venir » et estimé que les options qui pouvaient êtres proposées « aux politiques pour soutenir l’alliance [étaient] extrêmement limitées ».

« Tu te réveilles le matin et tu constates : c’est la guerre en Europe, a-t-il dit. Hier, nous avons organisé une “journée des valeurs” au sein de l’armée. Au cœur de cette journée se trouvait la question : “Pourquoi servons-nous ?” Il n’a jamais été aussi facile de le faire comprendre à la génération qui n’a pas connu la guerre froide.

« Au cours de ma quarante et unième année de service en temps de paix, je n’aurais jamais cru devoir vivre une autre guerre. Et la Bundeswehr, l’armée de terre que j’ai le privilège de diriger, est plus ou moins à sec. Les options que nous pouvons proposer aux politiques pour soutenir l’Alliance sont extrêmement limitées. 

Nous l’avons tous vu venir et nous n’avons pas été en mesure de faire valoir nos arguments, de tirer les conclusions de l’annexion de la Crimée et de les mettre en œuvre. Cela ne me semble pas bon ! Je suis en colère ! 

Le territoire de l’OTAN n’est pas encore directement menacé, même si nos partenaires à l’Est ressentent une pression constante et croissante. C’est le moment de laisser derrière nous la mission en Afghanistan, sur le plan structurel et matériel, et de nous réorganiser, faute de quoi nous ne pourrons pas mettre en œuvre notre mission constitutionnelle et nos engagements envers l’Alliance avec des chances de succès. »

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, gustave a dit :

Je doute qu'elle ait une possibilité de s'exprimer, surtout maintenant. Les forces de sécurité ne feront pas dans la dentelle vu le contexte...

Les opposants biélorusses ne pourront certes pas manifester leur mécontentement dans les rues mais dans le cybermonde ils pourraient potentiellement faire quelque chose.

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Boule75 a dit :

Ca sent la remontée brutale du budget de la Défense et la reconversion des usines Mercedes. Extrait plus large tiré du fil du Monde :

  Masquer le contenu

L’armée allemande est « plus ou moins à sec », affirme son chef

Sur le réseau social LinkedIn, le lieutenant-général Alfons Mais, chef de l’armée de terre allemande, a partagé sa colère face à une situation que « nous avons tous vu venir » et estimé que les options qui pouvaient êtres proposées « aux politiques pour soutenir l’alliance [étaient] extrêmement limitées ».

« Tu te réveilles le matin et tu constates : c’est la guerre en Europe, a-t-il dit. Hier, nous avons organisé une “journée des valeurs” au sein de l’armée. Au cœur de cette journée se trouvait la question : “Pourquoi servons-nous ?” Il n’a jamais été aussi facile de le faire comprendre à la génération qui n’a pas connu la guerre froide.

« Au cours de ma quarante et unième année de service en temps de paix, je n’aurais jamais cru devoir vivre une autre guerre. Et la Bundeswehr, l’armée de terre que j’ai le privilège de diriger, est plus ou moins à sec. Les options que nous pouvons proposer aux politiques pour soutenir l’Alliance sont extrêmement limitées. 

Nous l’avons tous vu venir et nous n’avons pas été en mesure de faire valoir nos arguments, de tirer les conclusions de l’annexion de la Crimée et de les mettre en œuvre. Cela ne me semble pas bon ! Je suis en colère ! 

Le territoire de l’OTAN n’est pas encore directement menacé, même si nos partenaires à l’Est ressentent une pression constante et croissante. C’est le moment de laisser derrière nous la mission en Afghanistan, sur le plan structurel et matériel, et de nous réorganiser, faute de quoi nous ne pourrons pas mettre en œuvre notre mission constitutionnelle et nos engagements envers l’Alliance avec des chances de succès. »

 

Euh... ils ont pas le devoir de réserve en Allemagne?

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, gustave a dit :

Les forces mutualisées ne valent qu'une fraction de forces nationales: difficulté à générer un cadre d'engagement commun, culture, équipements et langues différentes... Pas brillant en général pour faire la guerre et pas une présence symbolique.

Tu as raison, mais ça aurait du sens pour toute la partie logistique / formation / achats / stocks de munitions même entre pays "neutres" (Irlande, Autriche et peut être d'autres).

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Boule75 a dit :

Tu as raison, mais ça aurait du sens pour toute la partie logistique / formation / achats / stocks de munitions même entre pays "neutres" (Irlande, Autriche et peut être d'autres).

 

Logistique probablement, sauf que concrètement cela signifiera souvent acheter US...

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Boule75 a dit :

Ca sent la remontée brutale du budget de la Défense et la reconversion des usines Mercedes. Extrait plus large tiré du fil du Monde :

  Masquer le contenu

L’armée allemande est « plus ou moins à sec », affirme son chef

Sur le réseau social LinkedIn, le lieutenant-général Alfons Mais, chef de l’armée de terre allemande, a partagé sa colère face à une situation que « nous avons tous vu venir » et estimé que les options qui pouvaient êtres proposées « aux politiques pour soutenir l’alliance [étaient] extrêmement limitées ».

« Tu te réveilles le matin et tu constates : c’est la guerre en Europe, a-t-il dit. Hier, nous avons organisé une “journée des valeurs” au sein de l’armée. Au cœur de cette journée se trouvait la question : “Pourquoi servons-nous ?” Il n’a jamais été aussi facile de le faire comprendre à la génération qui n’a pas connu la guerre froide.

« Au cours de ma quarante et unième année de service en temps de paix, je n’aurais jamais cru devoir vivre une autre guerre. Et la Bundeswehr, l’armée de terre que j’ai le privilège de diriger, est plus ou moins à sec. Les options que nous pouvons proposer aux politiques pour soutenir l’Alliance sont extrêmement limitées. 

Nous l’avons tous vu venir et nous n’avons pas été en mesure de faire valoir nos arguments, de tirer les conclusions de l’annexion de la Crimée et de les mettre en œuvre. Cela ne me semble pas bon ! Je suis en colère ! 

Le territoire de l’OTAN n’est pas encore directement menacé, même si nos partenaires à l’Est ressentent une pression constante et croissante. C’est le moment de laisser derrière nous la mission en Afghanistan, sur le plan structurel et matériel, et de nous réorganiser, faute de quoi nous ne pourrons pas mettre en œuvre notre mission constitutionnelle et nos engagements envers l’Alliance avec des chances de succès. »

 

même brutale  il  faudra gérer l'entre deux... il y a des couleuvres qui vont devoir être avalée

....  Pour l'heure c'est l'offensive russe  qui est brutale et personne n'a les moyen de faire une défense brutale qui ne soit pas nucléaire.

C'est clair que le quoi qui l'en coute a de beaux jours désormais

Edited by Lezard-vert
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 53 minutes, leclercs a dit :

Les déclarations de Mr Poutine sont claires: dénazifier l'Ukraine ... le pays va être envahit ... au moins la capitale ...

Pas du tout. Lis le communiqué dans son ensemble. Ne prends pas juste une phrase sortie de son contexte avec une interprétation biaisée par dessus. Je cite:

Citation

Dans ce contexte, conformément à l'article 51 (chapitre VII) de la Charte des Nations Unies, avec l'autorisation du Conseil de la Fédération de Russie, et en exécution des traités d'amitié et d'assistance mutuelle avec la République populaire de Donetsk et la République populaire de Lougansk, ratifiés par le Assemblée fédérale le 22 février, j'ai pris la décision de mener une opération militaire spéciale.

Le but de cette opération est de protéger des personnes qui, depuis maintenant huit ans, font face à l'humiliation et au génocide perpétrés par le régime de Kiev. À cette fin, nous nous efforcerons de démilitariser et de dénazifier l'Ukraine, ainsi que de traduire en justice ceux qui ont perpétré de nombreux crimes sanglants contre des civils, y compris contre des citoyens de la Fédération de Russie.

Ce n'est pas notre plan d'occuper le territoire ukrainien. Nous n'avons pas l'intention d'imposer quoi que ce soit à qui que ce soit par la force. Dans le même temps, nous avons entendu un nombre croissant de déclarations venant de l'Occident selon lesquelles il n'est plus nécessaire de se conformer aux documents énonçant les résultats de la Seconde Guerre mondiale, tels qu'ils ont été signés par le régime soviétique totalitaire. Comment pouvons-nous répondre à cela?

Clairement ils veulent couper à l'Ukraine les moyens utilisés pour faire la guerre dans le Dombass. 
une grosse claque militaire à l'échelle du pays d'abord, et une "occupation" des territoires de l'est qui les intéresse. Ils n'ont pas la volonté et/ou les moyens de faire plus. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • collectionneur changed the title to Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires
  • Akhilleus locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,773
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...