Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 25 minutes, Ciders a dit :

L'opposition a également été beaucoup moins vive à l'exception de Marioupol et des abords de Mykolaiv. Alors que côté nord et nord-ouest, ça a commencé à mal tourner dès le moment où Chernihiv a tenu, bloquant ainsi une artère vitale pour la logistique russe. Ensuite, il y a eu le blocage à Hostomel, le gros freinage à Sumy, l'incapacité à prendre Kharkiv, etc.

Dans le sud, ça a été open bar jusqu'au Dniepr et un peu au-delà, ce que les Ukrainiens ont expliqué par des manquements (voire des trahisons) locaux et que l'on peut peut-être aussi expliquer par des troupes russes meilleures que la moyenne (beaucoup de troupes de marine par exemple).

Le sud etait aussi en terrain plus ouvert (d'ou des colonnes ukrainiennes accrochées par l'aviation)

Par contre la 58th armée (celle du Caucase) est aussi celle qui avait (a) l'equipement le moins moderne/mis a jour (legerement compensé par l'adjonction d'unités de la garnison de Crimée, plus modernes)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, Shorr kan a dit :

Je crois me souvenir que les troupes qui ont attaqués par le Sud-Est viennent de la région militaire du Caucase qui a l'armée la plus expérimenté/aguerri. Au surplus, leurs unités n'ont pas été désarticulés par le retrait des conscrits comme dans le Nord. Si je ne dis pas de bêtises.

 

il y a 31 minutes, CortoMaltese a dit :

Un doute pour les conscrits mais j'ai le même souvenir que toi. Globalement tout ce qui a été du ressort du district militaire Ouest s'est très mal déroulé, dont l'attaque par le nord. 

Le district militaire de l'Ouest, qui rassemblait sur le papier les régiments les plus prestigieux et les plus compétents, a complètement merdé. Au démarrage de la guerre, j'avais le souvenir que les troupes les plus performantes étaient:

- celles de la 58e armée du front Sud, pas tant pour son armement en troupe de Marine (les VDV étaient au Nord, ça n'a pas suffit) mais parce que son ossature a eu l'expérience de la manœuvre ensemble, lors de l'annexion de la Crimée (et les troupes y sont d'un bon niveau en moyenne, c'est vrai aussi).

- celles de la L/DPR, étant donné qu'elles combattent depuis 2014 et connaissent bien les troupes Ukr en face. Je me souviens de témoignages Ukr, qui disaient que les L/DPR se battaient globalement bien mieux que les Russes (en début de conflit... le choc de l'affrontement a été bien moins rude pour les L/DPR que pour les Russes). Manque de chance, par volonté politique et peut être un bon brin de mépris colonial aussi, ces troupes ont reçu le pire équipement pour faire face au front le plus durci (on le voit encore aujourd'hui). S'en est suivi une attrition stupide des troupes les plus expérimentées du camp Russe... 

il y a 4 minutes, CortoMaltese a dit :

Je crois pas. Temps très nuageux, les satellites en lumière visible ne donnent rien 

 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Akhilleus a dit :

Le sud etait aussi en terrain plus ouvert (d'ou des colonnes ukrainiennes accrochées par l'aviation)

Par contre la 58th armée (celle du Caucase) est aussi celle qui avait (a) l'equipement le moins moderne/mis a jour (legerement compensé par l'adjonction d'unités de la garnison de Crimée, plus modernes)

Peut-être aussi que l'aviation russe du secteur a été plus efficace. Il y avait proportionnellement plus d'avions d'attaque et de chasseurs dans le coin qu'au nord.

Pour le matériel de la 58è Armée, à part le fait que ses deux divisions de fusiliers motorisés étaient assez récentes dans leur constitution, je n'ai pas assez de billes sous la main pour infirmer ou non. Mais oui, des unités comme le 22è CA ou les unités paras déployées en Crimée ont donné plus de poids à l'offensive sud.

Link to comment
Share on other sites

Suite au déplacement de Lecornu en Ukraine qui a rencontré Zelenski, quelques annonces :

Le ministre de la Défense Sébastien Lecornu a rencontré Volodymyr Zelensky ce mercredi à Kiev, pour évoquer notamment le soutien militaire français. La France pourrait notamment livrer des missiles Mistral supplémentaires. 

Par ailleurs, "un nouveau programme pour les officiers de l’armée de l’air sur des nouveaux systèmes qui pourraient équiper l’Ukraine à l’avenir" va être mis en place dès à présent. (Comprendre formation sur MAMBA ?)

https://www.tf1info.fr/international/en-direct-guerre-en-ukraine-la-russie-contre-attaque-sur-le-front-du-petrole-les-informations-de-ce-mercredi-28-decembre-2243223.html

Edited by Banzinou
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Banzinou a dit :

Suite au déplacement de Lecornu en Ukraine qui a rencontré Zelenski, quelques annonces :

Le ministre de la Défense Sébastien Lecornu a rencontré Volodymyr Zelensky ce mercredi à Kiev, pour évoquer notamment le soutien militaire français. La France pourrait notamment livrer des missiles Mistral supplémentaires. 

Par ailleurs, "un nouveau programme pour les officiers de l’armée de l’air sur des nouveaux systèmes qui pourraient équiper l’Ukraine à l’avenir" va être mis en place dès à présent. (Comprendre formation sur MAMBA ?)

https://www.tf1info.fr/international/en-direct-guerre-en-ukraine-la-russie-contre-attaque-sur-le-front-du-petrole-les-informations-de-ce-mercredi-28-decembre-2243223.html

C'est un peu léger pour justifier une visite. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, CortoMaltese a dit :

C'est un peu léger pour justifier une visite. 

C'était uniquement les annonces officielles, par ailleurs, la visite était surtout symbolique qui ne dure qu'une partie de la journée (et je ne doute pas qu'il a évoqué d'autres choses avec Zelenski, reste à voir si il a répondu aux attentes)

Par ailleurs il a assisté à un entraînement de l'armée locale, équipée par du matériel français et il s'est rendu devant le mur du souvenir pour un hommage

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, CortoMaltese a dit :

C'est un peu léger pour justifier une visite. 

D'accord sur ce point, et d'accord avec Banzinou, pour ce qui relève des déclarations officielles. D'ailleurs, si on lit bien entre les lignes

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/12/28/guerre-en-ukraine-en-direct-le-ministre-des-armees-francais-est-arrive-a-kiev-le-premier-deplacement-d-un-membre-du-gouvernement-depuis-le-24-fevrier_6155862_3210.html

Citation

A Kiev, le ministre français des armées a affirmé vouloir travailler à répondre aux besoins militaires ukrainiens

Le ministre français des armées a affirmé mercredi, lors de son premier déplacement à Kiev, vouloir travailler à répondre aux besoins militaires ukrainiens « pour les semaines à venir ». « Les présidents [Volodymyr] Zelensky et [Emmanuel] Macron ont demandé (…) de leur faire des propositions pour le mois de janvier pour redéfinir un agenda » commun sur le soutien militaire français, a précisé Sébastien Lecornu, lors d’une conférence de presse avec son homologue ukrainien, Oleksiï Reznikov.

Il a expliqué avoir eu des échanges avec le ministre ukrainien sur la « situation tactique et stratégique » sur le terrain et sur « les besoins de l’armée ukrainienne pour les semaines à venir ». M. Lecornu a également rencontré le président ukrainien lors d’une réunion de travail à la mi-journée. Devant la presse, le ministre français a évoqué « le fonds innovant de 200 millions d’euros » qui permet à l’Ukraine d’acheter directement du matériel auprès d’industriels français, en fonction des priorités de l’Ukraine pour faire face à l’armée russe.

Autre sujet de discussion entre les deux dirigeants : le problème des réparations des équipements militaires occidentaux endommagés sur le champ de bataille. « La maintenance de ce qui a été déjà donné à l’Ukraine est tout aussi importante que les équipements nouveaux », a affirmé M. Lecornu. « La lutte et la défense antiaérienne », « les systèmes d’artillerie comme les Caesar » (français), l’approvisionnement en munitions et en véhicules blindés, ainsi que la lutte « contre les drones iraniens » font actuellement partie des priorités de l’armée ukrainienne, a fait valoir Oleksiï Reznikov. Paris a dit réfléchir à fournir à Kiev davantage de missiles sol-air.

De là à oser croire que le précédent agenda portant sur le soutien militaire Français était mal "calibré" (sans mauvais jeu de mots)... C'est mon humble avis depuis quelque temps, mais bon, à voir ce qu'il en ressortira. 

Edited by olivier lsb
Précision
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Shorr kan a dit :

Je crois me souvenir que les troupes qui ont attaqués par le Sud-Est viennent de la région militaire du Caucase qui a l'armée la plus expérimenté/aguerri. Au surplus, leurs unités n'ont pas été désarticulés par le retrait des conscrits comme dans le Nord. Si je ne dis pas de bêtises.

Effectivement, ce sont, comme indiqué par d'autres, les troupes du District militaire du Sud qui ont pris part à l'attaque depuis la Crimée. Dans un article qui date de juin, ce même RUSI émettait l'hypothèse que son commandant, le général Dvornikov, qui avait peu auparavant commandé le front syrien, avait une approche de l'entraînement qui se voulait plus réaliste que les autres commandant de District russes. Après, est-ce que c'est avéré ?

 

il y a une heure, Ciders a dit :

L'opposition a également été beaucoup moins vive à l'exception de Marioupol et des abords de Mykolaiv. Alors que côté nord et nord-ouest, ça a commencé à mal tourner dès le moment où Chernihiv a tenu, bloquant ainsi une artère vitale pour la logistique russe. Ensuite, il y a eu le blocage à Hostomel, le gros freinage à Sumy, l'incapacité à prendre Kharkiv, etc.

Dans le sud, ça a été open bar jusqu'au Dniepr et un peu au-delà, ce que les Ukrainiens ont expliqué par des manquements (voire des trahisons) locaux et que l'on peut peut-être aussi expliquer par des troupes russes meilleures que la moyenne (beaucoup de troupes de marine par exemple).

L'impression que je retire de ce rapport justement, c'est que pour les troupes russes qui débouchaient de Biélorussie, si ça n'a pas été open bar, c'était quand même happy hour pour filer la métaphore éthylo-commerciale. 

À Tchernihiv, il y a une brigade blindée, à Kiev une brigade mécanisée et deux brigades d'artillerie. Les Ukrainiens sont pris complètement par surprise et sont obligés de racler les fonds de tiroirs en urgence pour constituer une force capable de s'opposer aux Russes en attendant que d'autres troupes remontent du sud. Et malgré cela, les Russes conservent une supériorité de 12 contre 1...

A priori, on peut légitimement se dire qu'en dépit de l'indéniable courage, de la combativité des unités ukrainiennes ainsi que du sens tactique élevé de beaucoup, la partie est jouée d'avance du fait du rapport de force extrêmement déséquilibré. 

il y a une heure, Akhilleus a dit :

Le sud etait aussi en terrain plus ouvert (d'ou des colonnes ukrainiennes accrochées par l'aviation)

C'est également la zone où la DCA ukrainienne est la moins nombreuse et la plus vétuste. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, olivier lsb a dit :

TRF1 je crois, plutôt que FH70 on dirait.

 

Vu le camouflage en plus...

Seulement 6 ont été acquis, ils sont positionnés à Bakhmut... Si c'est comme les M777, sans doute qu'ils ne feront pas long feu, il faudra s'attendre à des pertes, et avec 6 exemplaires, peut être même la totalité du stock

Edited by Banzinou
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Ciders a dit :

Et c'est très exactement ce qu'on s'est dit sur ce forum par exemple.

A mon sens, la première grosse avanie dans le plan russe, c'est la résistance plus qu'inattendue de Chernihiv qui entrave le seul axe majeur entre Gomel et Kiev. Ca plus l'incapacité des Russes à véritablement déboucher de Konotop, ce qui affaiblit leur avancée vers Nijyn et Brovary sur la rive gauche du Dniepr. Je pense qu'il y aurait beaucoup à dire et à apprendre sur la bataille de Chernihiv. Il s'est passé quelque chose là-bas qu'il est difficile d'expliquer avec de simples chiffres.

La question (que je me pose depuis J1) c'est pourquoi engager l'unité la plus puissante mais aussi la plus lourde (a savoir la 1ere ABG constituée de 3 corps blindés) dans le couloir nord alors que c'est le pire endroit pour des unités blindées...

Celle la, je la comprend toujours pas tellement elle est contre intuitive

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Akhilleus a dit :

La question (que je me pose depuis J1) c'est pourquoi engager l'unité la plus puissante mais aussi la plus lourde (a savoir la 1ere ABG constituée de 3 corps blindés) dans le couloir nord alors que c'est le pire endroit pour des unités blindées...

Celle la, je la comprend toujours pas tellement elle est contre intuitive

Persuasion qu'ils profiteraient de l'effet de sidération et certainement autopersuasion qu'ils seraient accueillis à bras ouvert par la population qui ne soutenait pas un gouvernement d'ukro-nazis.

Bon ben finalement non. 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, CortoMaltese a dit :

Faiblesse de l'analyse du terrain ? Objectif le plus important = on y colle la plus grosse formation, peu importe si ça implique concrètement d'envoyer des divisions blindées au milieu des marécages et des forêt.s On a quand même l'impression que le plan initial des russes a méprisé à peu près tous les fondamentaux les plus basiques de la guerre de haute intensité.

Peut être parce que ce n'était pas une guette mais une opération militaire spéciale. 

Ils devaient débouler sur Kiev sans tirer un coup de feu et renverser un gouvernement illegitime. C'est certainement ce à quoi ils devaient s'attendre. Avec seulement la vraie guerre côté est.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Akhilleus a dit :

La question (que je me pose depuis J1) c'est pourquoi engager l'unité la plus puissante mais aussi la plus lourde (a savoir la 1ere ABG constituée de 3 corps blindés) dans le couloir nord alors que c'est le pire endroit pour des unités blindées...

Celle la, je la comprend toujours pas tellement elle est contre intuitive

Mettons que l'on n'envisage pas une seule seconde de la déployer ailleurs (sur l'axe Hloukhiv-Konotop par exemple) et qu'on en reste au déploiement initial.

A première vue, ça ressemble à un gros rush blindé des familles. La route empruntée (la E95) est a deux voies de chaque côté, chacune large d'environ huit mètres. Il n'y a pas de barrière sur le terre-plein central. De Novaja Huta en Biélorussie à Chernihiv, il y a environ soixante kilomètres et environ quatre vingt si on part de Novye Yurkovichi. En allant plein pot et en escomptant une résistance minimale, ça peut sûrement se gérer en trois ou quatre jours au moins pour les éléments de pointe.

Une fois la ville prise, on peut poursuivre sur la E95 quasiment en ligne droite vers Brovary sur cent dix kilomètres, tenter une progression parallèle sur la P69 plus à l'ouest ce qui ici nous fait arriver au pont-barrage au nord de Kiev.

Bien sûr, il y a quelques gros bourgs au nord et au sud de Chernihiv si on suit les axes cités (notamment Desna ou Smolyn) mais un peu d'artillerie pour disperser les quelques défenseurs ou une frappe aérienne et en avant.

Ensuite... eh bien on s'enfonce dans le encore moins solide. J'imagine qu'il aurait fallu tabler sur l'établissement d'une tête de pont russe à Hostomel et/ou la prise de l'aéroport de Kiev-Borispol. Mais comment franchir un Dniepr peut-être privé de ses ponts, sauf à compter sur une aide interne ?

Edited by Ciders
Link to comment
Share on other sites

Interception téléphonique qui vient corroborer à merveille le témoignage de Topaz, via le thread de wartranslated. 

 

Çà ne renversera peut être pas la guerre, dans un sens ou l'autre, mais l'emploi de mobilisés doit augmenter le coût humain pour les russes de façon assez sidérante. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/12/28/guerre-en-ukraine-en-direct-le-chef-de-la-diplomatie-russe-convaincu-que-la-russie-atteindra-ses-objectifs-en-ukraine-a-force-de-patience_6155862_3210.html#id-801000

L’Ukraine s’équipe en drones

L’Ukraine a acheté près de 1 400 drones, principalement des modèles destinés à des missions de reconnaissance, et prévoit de développer des modèles de combat pour pouvoir attaquer les drones explosifs utilisés par les Russes dans l’invasion du pays, a annoncé le ministre chargé des technologies ukrainien.

Dans une interview accordée à l’agence Associated Press, le ministre de la transformation digitale, Mykhaïlo Fedorov, a décrit la guerre en Ukraine comme étant le premier conflit majeur de l’ère Internet. Il estime que les drones et les systèmes d’accès à Internet par satellite, comme le Starlink d’Elon Musk, ont participé a métamorphoser ce conflit.

« La prochaine étape, maintenant qu’on est plus ou moins équipés avec des drones de reconnaissance, ce sont des drones de combat », a poursuivi Mykhaïlo Fedorov.

Les autorités russes ont assuré que ces dernières semaines, plusieurs de leurs bases militaires avaient subi des attaques aériennes de drones ukrainiens. Moscou a rapporté avoir abattu un drone approchant de la base aérienne Engels, lundi, située à plus de six cents kilomètres de la frontière avec l’Ukraine.

Les autorités ukrainiennes n’ont, elles, jamais formellement confirmé avoir mené de telles actions en territoire russe.

Link to comment
Share on other sites

"...les troupes ukrainiennes testent un obus RPG thermobarique GTB-7VS bulgare. Utilisant le projectile thermobarique GTB-7S, il est très efficace contre les cibles légèrement blindées. Ceux-ci ont été achetés par l'Ukraine quelques années avant février et ont été utilisés de manière dispersée depuis..."

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Ciders a dit :

Mettons que l'on n'envisage pas une seule seconde de la déployer ailleurs (sur l'axe Hloukhiv-Konotop par exemple) et qu'on en reste au déploiement initial.

A première vue, ça ressemble à un gros rush blindé des familles. La route empruntée (la E95) est a deux voies de chaque côté, chacune large d'environ huit mètres. Il n'y a pas de barrière sur le terre-plein central. De Novaja Huta en Biélorussie à Chernihiv, il y a environ soixante kilomètres et environ quatre vingt si on part de Novye Yurkovichi. En allant plein pot et en escomptant une résistance minimale, ça peut sûrement se gérer en trois ou quatre jours au moins pour les éléments de pointe.

Une fois la ville prise, on peut poursuivre sur la E95 quasiment en ligne droite vers Brovary sur cent dix kilomètres, tenter une progression parallèle sur la P69 plus à l'ouest ce qui ici nous fait arriver au pont-barrage au nord de Kiev.

Bien sûr, il y a quelques gros bourgs au nord et au sud de Chernihiv si on suit les axes cités (notamment Desna ou Smolyn) mais un peu d'artillerie pour disperser les quelques défenseurs ou une frappe aérienne et en avant.

Ensuite... eh bien on s'enfonce dans le encore moins solide. J'imagine qu'il aurait fallu tabler sur l'établissement d'une tête de pont russe à Hostomel et/ou la prise de l'aéroport de Kiev-Borispol. Mais comment franchir un Dniepr peut-être privé de ses ponts, sauf à compter sur une aide interne ?

Ca ne répond pas à ma question dans le sens ou la 1ere ABG a été engagée à l'Ouest du Dniepr. L'axe Chernyiv c'est une combinaison de la 41th CAA et de la 11thAAB (avec des éléments séparés de la 36thCAA)

Du coté Ouest la E73 est très loin(et n'a jamais été réellement sous controle russe), le reste dans le triangle Ivankiv-Irpin-Malyn jusqu'aux foubourgs de Kiev n'étant que des petites routes

 

Citation

Tchernihiv, il y a une brigade blindée, à Kiev une brigade mécanisée et deux brigades d'artillerie. Les Ukrainiens sont pris complètement par surprise et sont obligés de racler les fonds de tiroirs en urgence pour constituer une force capable de s'opposer aux Russes en attendant que d'autres troupes remontent du sud. Et malgré cela, les Russes conservent une supériorité de 12 contre 1...

Attention aux extrapolations de rapport de force

A Tchernihiv et autour les ukrainiens ont effectivement 4 brigades régulières complètes plus des unités de la DT et de la GN contre l'essentiel de la 41th armée combinées (2 divisions de fusiliers motorisés, 1 division blindée) et une brigade d'assaut aérien (renforcé en cours d'engagement par des éléments indépendants de la 36e armée combinée avec une divisionde fusliers moto

On est donc grosso modo dans le périmètre à 4 brigades format ukrainien versus 4 divisions + 1 brigade VDVformat russe

Or 1 division de maneuvre au format russe = en volume et effectif 1 brigade ukrainienne

A part dans distribution de certains matériels spécifiques (SAM mobiles, certains systèmes d'artillerie) jevois mal comment on aurait pu atteindre un rapport de 1 pour 12

Cette légende de supériorité numérique des russes s'est d'ailleurs effondrée dans les premiers jours avec un corps expeditionnaire centré sur 190000  hommes (voir moins, peut etre 150 000) versus 205 000 ukrainiens

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Akhilleus a dit :

Ca ne répond pas à ma question dans le sens ou la 1ere ABG a été engagée à l'Ouest du Dniepr. L'axe Chernyiv c'est une combinaison de la 41th CAA et de la 11thAAB (avec des éléments séparés de la 36thCAA)

Du coté Ouest la E73 est très loin(et n'a jamais été réellement sous controle russe), le reste dans le triangle Ivankiv-Irpin-Malyn jusqu'aux foubourgs de Kiev n'étant que des petites routes

La 2è Division de Fusiliers motorisés de la Garde a bien participé aux combats à Chernihiv, soit une des trois divisions de la 1è Armée blindée de la Garde (hors brigades indépendantes).

Pour le reste... il me semble que nous avons un souci. La 4è Division blindée de la Garde n'était pas elle plutôt à Trostianets, soit bien loin de Kiev ? Et on sait qu'au moins le 26è Régiment de chars, composante de la 47è DBG, était aussi du côté de Kharkov. Je crains que nous ne nous trompions d'armée. :laugh:

Pour la E73, tu confonds sûrement avec la E373.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, CortoMaltese a dit :

Faiblesse de l'analyse du terrain ? Objectif le plus important = on y colle la plus grosse formation, peu importe si ça implique concrètement d'envoyer des divisions blindées au milieu des marécages et des forêt.s On a quand même l'impression que le plan initial des russes a méprisé à peu près tous les fondamentaux les plus basiques de la guerre de haute intensité.

C'est un peu facile aussi avec le recul. Le contexte préparatoire Russe de l'invasion, c'est a minima :

- un état major de planification qui n'est pas majoritairement militaire mais plutôt constitués d'officiers du FSB 

- Un secret total et absolu, une nécessité de cacher toute préparation sérieuse qui permettrait de distinguer autre chose que l'exercice Zapad. D'ailleurs, c'était une des principales conclusions du renseignement Ukr venant de leurs propres sources: les Russes ne se préparaient pas sérieusement et donc, il était très difficile de croire que les plans d'invasion étaient sérieux. Confirmé par la suite par tous les Russes un peu paumés qui ont été capturés au début du conflit.  

- Quelques jours d'opérations prévus pour atteindre Kiev, avec les unités les plus prestigieuses parées des uniformes d'apparat pour la prise de la capitale, étant entendu que les analyses du renseignement (comprendre la seule parole de Medvetchouk, j'exagère à peine) prévoyaient un accueil avec des fleurs 

Forcément, dans ce contexte, les considérations sur la dureté du sol pour une armée blindée ou la disponibilité d'espaces pour vaincre l'ennemi par la manœuvre sont finalement assez secondaires. Je pense qu'il ne faut pas chercher midi à 14h: le plan des Russes, c'était de foncer tout droit dans le tas, selon des axes à peu près logiques et de toute façon, il n'y avait pas masse d'options par le Nord. Les VDV pour sécuriser quelques heures, jours maximum, un point de chute en amont. 

 

Edited by olivier lsb
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,877
    Total Members
    1,749
    Most Online
    AlexandreLeclerc123
    Newest Member
    AlexandreLeclerc123
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...