Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

L'interview complète de Lecornu dispo ici ->

https://www.lefigaro.fr/international/guerre-en-ukraine-sebastien-lecornu-en-visite-a-kiev-20221228

«La défense sol-air, c’est un radar, un dispositif de tir et un poste de commandement. Chacun peut apporter un morceau»

(Donc un pays livre les lanceurs, l'autre le radar et PC ? )

"L’Ukraine a manifesté son intérêt pour le radar de détection GM200, dont Thales détient un exemplaire en stock."

"Les deux systèmes Crotale promis sont quant à eux déjà arrivés sur le champ de bataille."

"En attendant, l’armée ukrainienne s’inquiète du taux de disponibilité des canons qui s’usent après des cadences de tir infernales. «Certains dégâts deviennent sérieux sur les Caesar», admet Sébastien Lecornu. Un canon, sur les dix-huit livrés, est complètement hors d’usage. D’autres sont immobilisés pour maintenance. La partie «camion» a souffert. Des tourelles doivent parfois être remplacées. Les tubes des canons vont aussi bientôt devoir être réparés."

«Nous avons trois niveaux de maintenance», détaille ministre ukrainien: les réparations de base sur le champ de bataille, celles qui peuvent être assurées par les entreprises ukrainiennes, «de complexité moyenne», et celles qui nécessitent un transfert du matériel à l’étranger.

«C’est ce qui affaiblit les Russes, ils n’ont pas la capacité d’entretenir leurs matériels», souligne Sébastien Lecornu. «La maintenance et la formation» sont discriminantes pour la poursuite de la guerre, assure-t-il. C’est aussi pour cette raison que Paris ne livrera pas, a priori, de chars Leclerc, assure le ministre: leur entretien est trop complexe pour une armée qui en aurait besoin immédiatement.

Dans le huis clos des réunions, les Français ont aussi mis en garde leurs interlocuteurs. L’administration ukrainienne est jugée trop lourde et trop lente alors que la France a mis en place un fonds de soutien doté de 200 millions d’euros, grâce à l’amendement du député Benjamin Haddad, présent mercredi dans la délégation. Il permettra à l’Ukraine de passer commande directement avec les industriels. Trois centrales d’achat se chargent de passer commande, se lamente-t-on en France. Depuis plusieurs mois, Paris invite ses interlocuteurs à passer commande de pièces de rechange. Sans perdre de temps.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Banzinou a dit :

«C’est ce qui affaiblit les Russes, ils n’ont pas la capacité d’entretenir leurs matériels», souligne Sébastien Lecornu. [...]

Dans le huis clos des réunions, les Français ont aussi mis en garde leurs interlocuteurs. L’administration ukrainienne est jugée trop lourde et trop lente alors que la France a mis en place un fonds de soutien doté de 200 millions d’euros, grâce à l’amendement du député Benjamin Haddad, présent mercredi dans la délégation. Il permettra à l’Ukraine de passer commande directement avec les industriels. Trois centrales d’achat se chargent de passer commande, se lamente-t-on en France. Depuis plusieurs mois, Paris invite ses interlocuteurs à passer commande de pièces de rechange. Sans perdre de temps.

Alors ces deux points là, c'est vraiment un scoop.

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Banzinou a dit :

L'interview complète de Lecornu dispo ici ->

https://www.lefigaro.fr/international/guerre-en-ukraine-sebastien-lecornu-en-visite-a-kiev-20221228

«La défense sol-air, c’est un radar, un dispositif de tir et un poste de commandement. Chacun peut apporter un morceau»

(Donc un pays livre les lanceurs, l'autre le radar et PC ? )

"L’Ukraine a manifesté son intérêt pour le radar de détection GM200, dont Thales détient un exemplaire en stock."

"Les deux systèmes Crotale promis sont quant à eux déjà arrivés sur le champ de bataille."

"En attendant, l’armée ukrainienne s’inquiète du taux de disponibilité des canons qui s’usent après des cadences de tir infernales. «Certains dégâts deviennent sérieux sur les Caesar», admet Sébastien Lecornu. Un canon, sur les dix-huit livrés, est complètement hors d’usage. D’autres sont immobilisés pour maintenance. La partie «camion» a souffert. Des tourelles doivent parfois être remplacées. Les tubes des canons vont aussi bientôt devoir être réparés."

«Nous avons trois niveaux de maintenance», détaille ministre ukrainien: les réparations de base sur le champ de bataille, celles qui peuvent être assurées par les entreprises ukrainiennes, «de complexité moyenne», et celles qui nécessitent un transfert du matériel à l’étranger.

«C’est ce qui affaiblit les Russes, ils n’ont pas la capacité d’entretenir leurs matériels», souligne Sébastien Lecornu. «La maintenance et la formation» sont discriminantes pour la poursuite de la guerre, assure-t-il. C’est aussi pour cette raison que Paris ne livrera pas, a priori, de chars Leclerc, assure le ministre: leur entretien est trop complexe pour une armée qui en aurait besoin immédiatement.

Dans le huis clos des réunions, les Français ont aussi mis en garde leurs interlocuteurs. L’administration ukrainienne est jugée trop lourde et trop lente alors que la France a mis en place un fonds de soutien doté de 200 millions d’euros, grâce à l’amendement du député Benjamin Haddad, présent mercredi dans la délégation. Il permettra à l’Ukraine de passer commande directement avec les industriels. Trois centrales d’achat se chargent de passer commande, se lamente-t-on en France. Depuis plusieurs mois, Paris invite ses interlocuteurs à passer commande de pièces de rechange. Sans perdre de temps.

Après, j'ai un peu l'impression que Paris refourgue un peu le bébé à Kiev. A ce que je sache, les autres pays se chargent eux même d'acheter les pièces, de mettre en place les infrastructures de réparation (comme l'Allemagne avec ses plots de réparation pour Pzh2000) et de gérer tout le merdier. Là, Paris donne une enveloppe budgétaire à Kiev et veut que l'Ukraine se débrouille pour acheter et gérer les centaines de pièces détachés et de consommable nécessaires. Il me semble que MoD ukrainien a peut être plus urgent à gérer et que si la France, qui connait les industriels et le matos, s'en occupait ça marcherait mieux. 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, collectionneur said:

@vince24 En mars 1944, sur un parc total d'artillerie allemande de 17 589 canons, pas moins de 47 % étaient d'origine étrangère, dont le plus grand nombre était français: 5 017 pièces d'artillerie française capturés en 40, sans compter des dizaines de milliers de camions et autres.

N'était-ce pas là l'un de leurs problèmes majeurs? Justement parce que cela rendait la maintenance impossible, mobilisait des effectifs énormes pour la réaliser, ainsi que des stocks de pièces détachées à la fois insuffisants dans l'ensemble, mais aussi impossiblement complexes à gérer? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Banzinou a dit :

Possible, mais je préciserais aussi une chose, c'est que lorsque ces matériels (et plus globalement les PzH 2000, KRAB etc...) ont été livrés, l'urgence de la situation fait que l'entretien est passé après au niveau des unités, il fallait les utiliser énormément vu leur efficacité, au détriment de l'entretien.

A l’échelle plus large, entre juin et août, l'Ukraine a reçu massivement ces systèmes et a peut être naïvement considéré qu'ils changeraient le cours de la guerre, et qu'on pouvait donc les utiliser massivement durant 2-3 mois avant l'hiver jusqu'à ce que les tubes meurent, ce qui n'aurait pas été un problème puisque la Russie aurait théoriquement été chassée loin, et tant pis pour le matos qui aurait pu être remplacé.

Du coup l'Ukraine s'est retrouvée dans une situation où les tubes ont commencé à souffrir (ce qui a commencé assez tôt avec les PzH 2000) et où les autres tubes ont dû être davantage utilisés pour compenser ces matériels indisponibles, et donc ça arrive maintenant aux autres exemplaires, comme les Caesar, et la situation globale des tubes de 155 semble être un gros problèmes.

Si on traduit les propos du ministre, entre l'exemplaire cassé, ceux avec les tubes, les tourelles, les châssis etc... je ne serais pas surpris qu'une dizaine d'exemplaires soit hors d'usage...

On en revient toujours à l'inadéquation entre nos moyens de production et de MCO et l'immensité des besoins lorsqu'il s'agit de tenir une guerre longue. 

il y a 13 minutes, Tancrède a dit :

N'était-ce pas là l'un de leurs problèmes majeurs? Justement parce que cela rendait la maintenance impossible, mobilisait des effectifs énormes pour la réaliser, ainsi que des stocks de pièces détachées à la fois insuffisants dans l'ensemble, mais aussi impossiblement complexes à gérer? 

Si. C'est pour ça que dans une guerre industrielle, il vaut mieux du matos "simple", standardisé et commun au maximum d'unités. L'approche soviétique était beaucoup plus conforme à cet état de fait que l'approche allemande qui a dilapidé un potentiel industriel déjà inférieur dans des matériels complexes, divers et couteux. Une histoire contrefactuelle de la seconde guerre mondiale où la production industrielle allemande aurait été géré "à la soviétique" avec 2 modèles de chars et la priorité donné à la simplicité serait intéressante. 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, CortoMaltese a dit :

Après, j'ai un peu l'impression que Paris refourgue un peu le bébé à Kiev. A ce que je sache, les autres pays se chargent eux même d'acheter les pièces, de mettre en place les infrastructures de réparation (comme l'Allemagne avec ses plots de réparation pour Pzh2000) et de gérer tout le merdier. Là, Paris donne une enveloppe budgétaire à Kiev et veut que l'Ukraine se débrouille pour acheter et gérer les centaines de pièces détachés et de consommable nécessaires. Il me semble que MoD ukrainien a peut être plus urgent à gérer et que si la France, qui connait les industriels et le matos, s'en occupait ça marcherait mieux. 

Oui sauf que les français ne sont pas sur le terrain. Et que c'est bien mieux de permettre à un client de lui filer du pognon pour lui dire qu'il achète ce dont il a besoin, plutôt que de lui filer du matos qui ne sera peut être pas très utile. 

il y a 32 minutes, Teenytoon a dit :

ouuuuuuuuuuuuh qu'elle est vilaine la guette, j'aime pas du tout ça moi...

 

 

 

(2nd degré inside)

Je sais pas ce qu'il m'a fait le correcteur là... Un gros doigt certainement de ma part...

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, bubzy a dit :

Oui sauf que les français ne sont pas sur le terrain. Et que c'est bien mieux de permettre à un client de lui filer du pognon pour lui dire qu'il achète ce dont il a besoin, plutôt que de lui filer du matos qui ne sera peut être pas très utile. 

Je sais pas ce qu'il m'a fait le correcteur là... Un gros doigt certainement de ma part...

Ouais enfin, on va ptet attendre de voir ce que les ukrainiens ont à en dire, parce qu'en terme de capacité d'adpatation depuis 10 mois, je pense qu'on a pas des masses de leçons à leur donner ( et pareil pour la lourdeur de l'administration, limite j'ai eu un fou rire de 5 minutes en lisant ça venant d'un ministre français...).

Mais bon, dans ce cas spécifique, peut-être que c'est vrai, va savoir, mais parole à la défense avant de se faire une opinion.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Citation

Les Américains ont fourni de nombreux renseignements mais n'ont pas été impliqués dans la préparation de l'attaque.

Il semble même qu'ils aient été contre, considérant toute contre attaque mobile sans supériorité aérienne et/ou de feu indirect comme suicidaire

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Niafron a dit :

Ouais enfin, on va ptet attendre de voir ce que les ukrainiens ont à en dire, parce qu'en terme de capacité d'adpatation depuis 10 mois, je pense qu'on a pas des masses de leçons à leur donner ( et pareil pour la lourdeur de l'administration, limite j'ai eu un fou rire de 5 minutes en lisant ça venant d'un ministre français...).

Mais bon, dans ce cas spécifique, peut-être que c'est vrai, va savoir, mais parole à la défense avant de se faire une opinion.

Je pense qu'il faut lire que les Ukrainiens n'ont pas un équivalent de la DGA et donc une "centrale" d'achat pour les armées, ce qui force l'interlocuteur a avoir a faire a divers guichets etc.

Mais effectivement la France en guerre ne ferait probablement pas mieux, et je crains, même bien pire.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Coriace a dit :

Je pense qu'il faut lire que les Ukrainiens n'ont pas un équivalent de la DGA et donc une "centrale" d'achat pour les armées, ce qui force l'interlocuteur a avoir a faire a divers guichets etc.

Mais effectivement la France en guerre ne ferait probablement pas mieux, et je crains, même bien pire.

Après, dans notre ( longue ) Histoire, y a eu à boire et à manger. Des périodes de conservatisme et de frilosité, d'autres où on évoluait avec une vitesse stupéfiante.

Ce qui caractèrise la France au final, c'est peut-être le fait de verser dans l'un ou l'autre extrême sans jamais de juste milieu.

Pour le coup, j'ignore totalement si ce que dit le ministre est fondé ou pas, le seul truc que je pourrais faire remarquer, c'est que si c'est vrai, l'info n'avait peut-être pas vocation à sortir.

Et vu de loin par temps de brouillard pour quelqu'un qui irait un peu vite aux conclusions, ça ressemble à une auto-justification un peu mal venue.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Banzinou a dit :

Possible, mais je préciserais aussi une chose, c'est que lorsque ces matériels (et plus globalement les PzH 2000, KRAB etc...) ont été livrés, l'urgence de la situation fait que l'entretien est passé après au niveau des unités, il fallait les utiliser énormément vu leur efficacité, au détriment de l'entretien.

A l’échelle plus large, entre juin et août, l'Ukraine a reçu massivement ces systèmes et a peut être naïvement considéré qu'ils changeraient le cours de la guerre, et qu'on pouvait donc les utiliser massivement durant 2-3 mois avant l'hiver jusqu'à ce que les tubes meurent, ce qui n'aurait pas été un problème puisque la Russie aurait théoriquement été chassée loin, et tant pis pour le matos qui aurait pu être remplacé.

J'ai tout de même l'impression que le matériel occidental a bien participé à ce qu'on peut bien considérer comme un double changement dans le cours de la guerre :
- point d'arrêt aux offensives russes ;
- contre-offensive de Kharkiv puis de Kherson.

Rien que pour ça, leur emploi massif, au risque d'une usure prématurée des matériels, était justifié. Ne pas le faire eut été, AMHA, une erreur majeure.

Tu as bien raison de parler de l'urgence de la situation qui a motivé cette utilisation massive.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, funcky billy II a dit :

En dernier recours, les Ukrainiens avaient imaginé faire exploser le barrage de Nova Kakhovka pour que empêcher les Russes de traverser le fleuve.

Attention à la formulation : les Ukrainiens n'ont aucun moyen de faire exploser le barrage, ils ne disposent pas de Dam Buster ni des vecteurs adéquats pour les lancer.

L'article parle de faire des trous dans les "floodgate", c'est à dire les portes des écluses ou les vannes des déversoirs, pour faire monter le niveau du Dniepr suffisamment pour entraver le passage des Russes sans inonder les villages voisins.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, DMZ a dit :

J'ai tout de même l'impression que le matériel occidental a bien participé à ce qu'on peut bien considérer comme un double changement dans le cours de la guerre :
- point d'arrêt aux offensives russes ;
- contre-offensive de Kharkiv puis de Kherson.

Rien que pour ça, leur emploi massif, au risque d'une usure prématurée des matériels, était justifié. Ne pas le faire eut été, AMHA, une erreur majeure.

Tu as bien raison de parler de l'urgence de la situation qui a motivé cette utilisation massive.

Je précise, je n'ai pas dit qu'ils n'avaient pas aidé aux différentes manœuvres, bien au contraire.

C'était surtout pour souligner que forcément l'entretien n'a sans doute pas beaucoup existé durant cette période, et on se retrouve fin décembre avec cette situation, sans doute prévisible, ne serait-ce que par les ukrainiens eux mêmes.

D'ailleurs on a sans doute pas de chiffres mais je suppose que le rythme d'utilisation d'artillerie a aussi été réduit

Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Rafale28
    Newest Member
    Rafale28
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...