Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 18 minutes, jean-françois a dit :

Les pro-russes n'ont pas été exclus del'armée ukrainienne ? je vaguement le souvenir d'un truc comme cela il y a de cela quelques mois

Pas que je sache.

Pros-russes, certainement. Mais qui s'est déclaré "pro-russe" dans les territoires qui ne sont pas passés aux mains des Russes ?

Par contre, les russophones pas spécialement pro-russes ont pu rester dans l'armée.

Il y a même un (petit) contingent de nationalistes russes qui se battent aux côtés des Ukrainiens et dont la fidélité n'est pas à remettre en cause tant qu'il s'agit de lutter contre ce qu'ils considèrent comme une dérive poutinienne de la Russie.

Edited by FATac
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, Connorfra a dit :

Je viens d'avoir la news via lci les américains disent oui aux missiles longues portés... ligne rouge depuis 1 an. Glsb (150 km) 

 

 

(Les avions avant Mars ce sera acté pour moi)

Ça pour le coup c'est un vrai "game changer". Un officier réserviste ukrainien avait fait un excellent thread sur Twitter sur la manière dont l'arrivé des Himars avait totalement désorganisé la logistique russe à l'été et au printemps, pavant la voie aux succès ukrainiens, et aussi comment les russes avaient fini par s'adapter assez efficacement en déplaçant progressivement leurs gros dépôts au delà de la ligne fatidique des 60-70km. Si cette "zone de la mort" double, ça va une nouvelle fois poser des problèmes, même si j'imagine que les US n'autorisont pas de frappes sur le territoire russe proprement dit. 

Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

Ils se sont évaporés ou ces gens? Parce que par ici autant je côtoies quantité de "réfugié" ukrainiens autant je vois aucun réfugiés russes correspondant au profil que tu cites.

On parle beaucoup de 700 000 russes qui ont esquivé la mobilisation. Quelqu'un parle de 1 million d'Ukrainiens qui travaillaient en Russie avant guerre (m'étonnerait que tous soient rentrés pour faire le coup de feu) mais aussi du 1,5 million qui travaillait en Pologne

Et de probablement un certain nombre qui ne se sent pas aller tirer et se faire tirer dessus et qui sont partis vers l'Ouest

Dont evidemment on a pas le chiffre puisque il vaut mieux se faire des gorges chaudes de ce qui se passe de l'autre coté du No Man's Land

Bref, c'est encore une discussion de comptoir, il reste visiblement suffisamment de troupes pour activer les armes de part et d'autre -pour l'instant-

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Akhilleus a dit :

 

On parle beaucoup de 700 000 russes qui ont esquivé la mobilisation. Quelqu'un parle de 1 million d'Ukrainiens qui travaillaient en Russie avant guerre (m'étonnerait que tous soient rentrés pour faire le coup de feu) mais aussi du 1,5 million qui travaillait en Pologne

Et de probablement un certain nombre qui ne se sent pas aller tirer et se faire tirer dessus et qui sont partis vers l'Ouest

Dont evidemment on a pas le chiffre puisque il vaut mieux se faire des gorges chaudes de ce qui se passe de l'autre coté du No Man's Land

Bref, c'est encore une discussion de comptoir, il reste visiblement suffisamment de troupes pour activer les armes de part et d'autre -pour l'instant-

La France, en 1914, a mobilisé presque 8 millions d'hommes pour la seule France métropolitaine sur une population de 40 millions d'habitants, certes avec une pyramide des âges plus favorable du fait d'une population plus jeune. Quand bien même l'Ukraine aurait perdu 200 000 hommes, le vivier humain théorique n'est vraiment pas le facteur limitant (et encore moins pour la Russie). Les soldats correctement formés, le matériel, manqueront bien avant. Un chiffre qui passait fréquemment il y a quelque mois était de 700 000 - 900 000 hommes sous les drapeaux, pour la plupart dans des unités de deuxième ligne ou paramilitaire (gardes-frontière, police). Autant dire que même en admettant que le vivier réel ne concerne qu'une population de 25 millions d'habitants, hypothèse très pessimiste, ce ne sont pas les bras qui manquent.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, CortoMaltese a dit :

La France, en 1914, a mobilisé presque 8 millions d'hommes pour la seule France métropolitaine sur une population de 40 millions d'habitants, certes avec une pyramide des âges plus favorable du fait d'une population plus jeune. Quand bien même l'Ukraine aurait perdu 200 000 hommes, le vivier humain théorique n'est vraiment pas le facteur limitant (et encore moins pour la Russie). Les soldats correctement formés, le matériel, manqueront bien avant. Un chiffre qui passait fréquemment il y a quelque mois était de 700 000 - 900 000 hommes sous les drapeaux, pour la plupart dans des unités de deuxième ligne ou paramilitaire (gardes-frontière, police). Autant dire que même en admettant que le vivier réel ne concerne qu'une population de 25 millions d'habitants, hypothèse très pessimiste, ce ne sont pas les bras qui manquent.

En 14 le Français moyen était soit un paysan soit un type bien bourru (je caricature un peu). Qui ferait les tranchés de nos jours ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, casoucasou a dit :

Les futurs avion de combat occidentaux pourrait être opéré depuis des pays frontaliers de l’Ukraine, comme la Pologne. Un risque d’escalade réel.

Soyons fous ! Pourquoi pas de l'Alaska ?

  • Like 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, CortoMaltese a dit :

Si jamais ils passent par la route, ça peut le faire. Ça ne serait pas très différents du MCO des autres véhicules. Pour l'instant les occidentaux ont été très précautionneux à ce niveau, je vois mal les polonais et les USA se mettre à faire n'importe quoi et à laisser décoller des avions en partance pour le front depuis un autre pays alors qu'on refuse à l'Ukraine des ATACM pour éviter justement l'escalade.

Le risque pour les ukrainiens et ceux qui leur fournissent des avions est de recevoir une pluie de MdC . Les bases opérant les chasseurs et les chasseurs eux-mêmes deviendront des cible de haute valeur stratégique et symbolique.

Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, casoucasou a dit :

Le risque pour les ukrainiens et ceux qui leur fournissent des avions est de recevoir une pluie de MdC . Les bases opérant les chasseurs et les chasseurs eux-mêmes deviendront des cible de haute valeur stratégique et symbolique.

Pourquoi la Russie irait frapper des bases de l'OTAN ? Quel est le rationnel derrière ça, alors que toute confrontation directe ne pourrait se finir que par une destruction complète de l'armée russe et/ou l'apocalypse nucléaire ? Et tu parles de la Biélorussie, c'est un bon exemple, est-elle bombardée par l'Ukraine ? Non. Alors si l'Ukraine estime que ça n'est pas rentable de se retrouver en guerre contre la terrible Biélorussie alors même qu'elle a servi de base à l'invasion terrestre de son territoire, je vois mal pourquoi la Russie se mettrait à croire qu'il est rentable de rentrer en guerre contre l'OTAN pour 30 F-16 qui retournent y faire leur MCO 1 fois par mois.

  • Haha 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, CortoMaltese a dit :

La France, en 1914, a mobilisé presque 8 millions d'hommes pour la seule France métropolitaine sur une population de 40 millions d'habitants, certes avec une pyramide des âges plus favorable du fait d'une population plus jeune. Quand bien même l'Ukraine aurait perdu 200 000 hommes, le vivier humain théorique n'est vraiment pas le facteur limitant (et encore moins pour la Russie). Les soldats correctement formés, le matériel, manqueront bien avant. Un chiffre qui passait fréquemment il y a quelque mois était de 700 000 - 900 000 hommes sous les drapeaux, pour la plupart dans des unités de deuxième ligne ou paramilitaire (gardes-frontière, police). Autant dire que même en admettant que le vivier réel ne concerne qu'une population de 25 millions d'habitants, hypothèse très pessimiste, ce ne sont pas les bras qui manquent.

On est d'accord, le vivier de fond d'un conflit de cette ampleur ne sera pas limitant (dans un premier temps, si ca dure plusieurs années, on en rediscute)

Ce qui sera limitant c'est la capacité de turn over (formation des nouveaux soldats, mise au repos et capitalisation sur l'expérience)

Mais un des 2 protagoniste voit aussi ses capacités industrielles s'effondrer au fur et à mesure et ce qui sera determinant c'est l'apport extérieur, sa durée, son intensité et sa constance

On est dans un paradigme de "guerre totale" avec tout ce que ca sous entend au niveau industriel, social et militaire

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Concernant les forces engagées côté russe, on évoque  300 000 mobilisés et environ 30 000 Wagner et probablement autant de DPR/LPR. Mais je ne trouve pas de chiffres concernant les forces régulières et encore moins pour les volontaires (hors Wagner) . Pas impossible qu'on atteigne le demi-million ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, CortoMaltese a dit :

Si jamais ils passent par la route, ça peut le faire. Ça ne serait pas très différents du MCO des autres véhicules. Pour l'instant les occidentaux ont été très précautionneux à ce niveau, je vois mal les polonais et les USA se mettre à faire n'importe quoi et à laisser décoller des avions en partance pour le front depuis un autre pays alors qu'on refuse à l'Ukraine des ATACM pour éviter justement l'escalade.

On ne déplace pas un F16 par la route (sauf à avoir un appareil en pièces détachées à l'arrivée et pas de celles qu'on peut remonter comme un mécano); c'est pas un Mig21 (oui avec un Mig21 on peut le faire mais l'avion est plus petit et plus robuste)

Link to comment
Share on other sites

En mobilisant proportionnellement beaucoup plus (mobilisation totale) que la Russie (qui est en mode mobilisation partielle pour éviter l'agitation en interne) et plus longuement les appelés ; je pense que l'Ukraine doit au minimum faire jeu égale et plus probablement surclasse l'adversaire russe en terme d'effectifs.

Mais j'avoue parler sans chiffres solides.

Si on ajoute le soutient matériel militaire et économique (c'est le plus important), plus la compétence tactique et opérationnelle qui semble du coté ukrainien, et je pense, le restera dans le futur*, ainsi d'autres menus avantages (moral qui va de bon à élevé, renseignement occidental, géographie...ecetera) ; l'Ukraine est un bloc presque impénétrable pour les russes qui ne peuvent que jouer l'attrition.

Et autant je crois capable Poutine de mener cette stratégie de long terme plutôt qu'une grosse tape sur la gueule, en faisant "rouler" les contingents de mobilisés pour saigner l'Ukraine, autant cela représenterait un coup d'opportunité - et un coup humain tout court !- ahurissant pour la Russie aussi, si on part sur des "taux d'échange" entre belligérants qui ne devrait osciller qu'entre le 1vs1 à 1vs3.

 

*même si je soupçonne que le gap avec les russes ira en s'amoindrissant.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Shorr kan a dit :

En mobilisant proportionnellement beaucoup plus (mobilisation totale) que la Russie (qui est en mode mobilisation partielle pour éviter l'agitation en interne) et plus longuement les appelés ; je pense que l'Ukraine doit au minimum faire jeu égale et plus probablement surclasse l'adversaire russe en terme d'effectifs.

Mais j'avoue parler sans chiffres solides.

 

 

Il me semble avoir entendu dire par le min ukrainien de la défense dans son interview sur BFM qu'il y avait un million d'ukrainiens dans l'armée actuellement. Mais j'étais un peu distrait, je ne suis pas certain à 100% que c'était ça.

Edited by Poivre62
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Step by step

1. D'abord les MBT

2. Les avions ... depuis l'Ukraine (à voir pour du Fox 3)

3. Les avions depuis les pays OTAN (si ça coince en 2. ou s'il faut plus et que les infra Ukr ne peuvent pas le permettre)

C'est l'histoire d'une grenouille dans une casserole d'eau

Edited by John92
fox3, fox3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Poivre62 a dit :

Il me semble avoir lu "quelque part" que l'essentiel des troupe de défense actuellement à bakhmut seraient issus des gardes frontières donc je suppose pas les meilleures ou les plus lourdement équipés de l'armée ukrainienne.  Sous toute réserve.

 

J'ai plutôt l'impression que les FAU ont engagé de tout y compris du lourd à Bakmut d'après un certain nombre de témoignages. En tout cas il est très probable que l'effort consenti par l'Ukraine là-bas soit réel. L'utilité de cet effort dépend de beaucoup de choses: conséquences de la perte de la ville (militaires et politiques), réserves locales et générales, projets d'offensives et moyens associés, etc...

Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Poivre62 a dit :

Il me semble avoir entendu dire par le min ukrainien de la défense dans son interview sur BFM qu'il y avait un million d'ukrainiens dans l'armée actuellement. Mais j'étais un peu distrait, je ne suis pas certain à 100% que c'était ça.

Il y a déjà plusieurs mois, avant l'été, on évoquait 700 000 pax, un million aujourd'hui cela semble possible.  A mon sens, le pb principal c'est d'organiser, entraîner et équiper la masse mobilisée, pour former des unités cohérentes tactiquement.  

Notez que, au début de la guerre, ils avaient fait feu de tout bois; Actuellement, on voit les athlètes UKR de retour dans les compétitions internationales, biathlon par exemple; alors qu'ils avaient été mobilisés au début. Ca ne porte pas sur des masses, c'est plutôt un indicateur de retour à une forme plus ordonnée... 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, CortoMaltese a dit :

Ça pour le coup c'est un vrai "game changer". Un officier réserviste ukrainien avait fait un excellent thread sur Twitter sur la manière dont l'arrivé des Himars avait totalement désorganisé la logistique russe à l'été et au printemps, pavant la voie aux succès ukrainiens, et aussi comment les russes avaient fini par s'adapter assez efficacement en déplaçant progressivement leurs gros dépôts au delà de la ligne fatidique des 60-70km. Si cette "zone de la mort" double, ça va une nouvelle fois poser des problèmes, même si j'imagine que les US n'autorisont pas de frappes sur le territoire russe proprement dit. 

Il "suffit" d'enterrer les dépôts

Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...