Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

36 minutes ago, Métal_Hurlant said:

Le Monde dans son édition du 25/02 a publié une interview de Kyrylo Boudanov, le chef du GUR (renseignement militaire ukr). D'après lui cette offensive est en fait celle qui est en cours actuellement.

L'armée de terre russe aurait perdu la majorité de ses meilleures soldats, les nouvelles recrues et les mobilisés (malgré le nombre) ne pourraient pas compenser les pertes :

"...la réalité est qu'après un an de guerre, la Russie n'a plus l'armée qu'elle avait au début. Beaucoup d'unités russes en sont à leur deuxième vague, voir à leur troisième vague de soldats qui n'ont évidemment pas la même qualité que l'unité initiale.

(...)

Ils n'ont plus d'unité capables de réussir des percées en profondeur..."

Bon, on est pas obligé de prendre ses propos pour argent comptant, et on peut se demander si l'armée ukr n'est pas dans la même situation. Réponse au printemps...

l'espoir fait vivre.... Wagner a servi à epuiser les troupes, à attiser les UKr et à vider les prisons... Tant que les bataillons ont changé de morfos, les tactiques sont différentes, et si pendant ce temps la la mobilisation s'entraine, ça risque de faire mal...

 

Est ce que les 140 chars peuvent faire une différence???

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, mgtstrategy a dit :

l'espoir fait vivre.... Wagner a servi à epuiser les troupes, à attiser les UKr et à vider les prisons... Tant que les bataillons ont changé de morfos, les tactiques sont différentes, et si pendant ce temps la la mobilisation s'entraine, ça risque de faire mal...

 

Est ce que les 140 chars peuvent faire une différence???

Certainement pas, mais l'essentiel est ailleurs.

J'avais lu quelque part que l'offensive de Karkhiv a débuté avec 5 ou 10 chars, et pas plus. Comme souvent, c'est une combinaison renseignement / (excellentes) décisions d'opportunités qui ont été les facteurs clés de succès et il en ira certainement de même pour les prochaines percées, si percées il y a.  

AMHA les matériels les plus intéressants sont les Bradley, les M1113, CV90 et canons autotractés, pas tant les chars. Les chars seront là en filet de sécurité, pour autoriser aux Ukr un échec tactique sans que ça ne vienne menacer stratégiquement le front, en s'exposant à une contre-offensive Russe en étant à poil en matériels lourds. C'est surtout en réserve que leur emploi, ou leur non emploi plutôt, dans un rôle de garantie de survie si l'offensive tourne au vinaigre, que leur apport est intéressant. 

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, olivier lsb a dit :

Certainement pas, mais l'essentiel est ailleurs.

J'avais lu quelque part que l'offensive de Karkhiv a débuté avec 5 ou 10 chars, et pas plus. Comme souvent, c'est une combinaison renseignement / (excellentes) décisions d'opportunités qui ont été les facteurs clés de succès et il en ira certainement de même pour les prochaines percées, si percées il y a.  

AMHA les matériels les plus intéressants sont les Bradley, les M1113, CV90 et canons autotractés, pas tant les chars. Les chars seront là en filet de sécurité, pour autoriser aux Ukr un échec tactique sans que ça ne vienne menacer stratégiquement le front, en s'exposant à une contre-offensive Russe en étant à poil en matériels lourds. C'est surtout en réserve que leur emploi, ou leur non emploi plutôt, dans un rôle de garantie de survie si l'offensive tourne au vinaigre, que leur apport est intéressant. 

 

je vais le repeter mais ce qui a fait mal aux russes a Kharkiv c'est le manque de troupes. Les ukrainiens (surtout l'infanterie) se sont infilitré a partir de tous les petits chemin de bois, et les russes n'avaient pas assez de monde pour les stopper. le matériel lourd n'a pas vraiment joué un grand rôle dans l'offensive

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Berezech a dit :

Les russes tentent de traverser l'Oskil au nord de Kupiansk.

EDIT : plus précisément ils sondent pour une traversée.

AMHA, vu qu'ils viennet de reprendre la rive de leur cote, c'est juste 

 

Il y a 10 heures, Berezech a dit :


Je sais que les russes amènent des renforts et des flux de matériels considérables en permanence, mais gardent le même ordre de grandeur de troupe en ligne.
A partir de là deux hypothèses :
1- une partie de la troupe est reconvertie en groupe folklorique jouant de la musique aux enfants de Mariupol.
2- Ils repartent dans l'autre sens en ambulance, dans des cercueils, ou ils fertilisent le sol autour de Bakhmut.
Par ailleurs tous les témoignages (russes, ukrainien, presse) sur place concordent : le volume de feu de l'artillerie russe baisse, et les unités russes d'infanterie tournent après quelques jours engagées à fond. Je ne crois pas que ce soit parce que le commandement russe soit soudainement devenu humaniste, simplement il rationalise l'utilisation se son facteur humain déficient.

Une hypothese beaucoup plus raisonnable est que les russes se sont installes dans cette guerre a long terme. Il y a donc une rotation des unites bien plus grande, donc besoin de plus de troupes meme avec autant de monde au front. De plus, on les a vu construire beaucoup de lignes de defense en arriere du front. Beaucoup de ces lignes ont clairement avec elles de grands objets blancs qui sont en fait des tentes pour les messes, cuisines, douches, laveries, ... Ce sont donc au moins en partie des casernements a long terme. Tout cela demande du personnel. Il doit aussi y avoir l'installation en grande quantite d'atelier de reparation divers pour des reparations plus lourdeds qui ont eu aussi besoin de personnel. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

5 minutes ago, Deres said:

Beaucoup de ces lignes ont clairement avec elles de grands objets blancs qui sont en fait des tentes pour les messes, cuisines, douches, laveries, ... Ce sont donc au moins en partie des casernements a long terme. Tout cela demande du personnel. Il doit aussi y avoir l'installation en grande quantite d'atelier de reparation divers pour des reparations plus lourdeds qui ont eu aussi besoin de personnel. 

et des coups de cesar / himars pr raser tt ça ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, mgtstrategy a dit :

et des coups de cesar / himars pr raser tt ça ?

Je pense que les ukrainiens ne manquent pas de cibles plus importantes et plus urgentes.

Et pour ce genre de cibles en arriere du front, il ne faut pas oublier que cela oblige a approcher du front donc a faire prendre plus de risque a des moyens qui restent limites donc precieux. Donc mieux vaut le faire pour detruire un depot avec des centaines d'obus ou un PC que pour le plaisir sadique de tuer trois cantinieres et detruire leurs precieuses casseroles en fer blanc.

Edited by Deres
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Ce conflit me fait penser à Barbarossa sur la question des moyens humains ...

En décembre 1941 la Wehrmacht est aux portes de Moscou mais l'effectif est épuisé ayant perdu une partie de son matériel lourd et une part importante de son encadrement. A cette date l'Armée rouge a été détruite 2 fois et reconstituée. Ce qui fait la différence sur le long terme c'est le réservoir humain, les pertes peuvent être compensées si le réservoir humain existe. Il en va de même du matériel. Ne pas oublier non plus (ce fut marqué pour l'Armée rouge) que les survivants des premiers chocs deviennent plus aguerris. Les Russes ont fait le pari d'emporter la mise rapidement sur un coup de main. Désormais ils sont dans une guerre longue, mais j'ai le sentiment que d'un point de vue uniquement comptable le temps joue pour eux tant sur le plan humain qu'au niveau matériel. Les 44 millions d'Ukrainiens pourront-ils tenir face à l'érosion d'une guerre d'attrition, pourront-ils maintenir le flux de l'assistance occidentale ? Quel sera la point de bascule (éventuelle) qui verra les dirigeants ukrainiens mettre en balance la situation à court terme (sur le terrain) et le long terme (l'avenir démographique de la nation).

Les Russes ont-ils intérêts à déclencher des offensives coûteuses ou bien ont-ils intérêts à user progressivement les Ukrainiens ? et par là même le soutien occidental ? Je pense qu'ils n'ont pas le choix

L'histoire a montré que le Russe sait souffrir et ce d'autant que l'opinion publique demeure cadenassée.

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, pascal a dit :

Ce conflit me fait penser à Barbarossa sur la question des moyens humains ...

En décembre 1941 la Wehrmacht est aux portes de Moscou mais l'effectif est épuisé ayant perdu une partie de son matériel lourd et une part importante de son encadrement. A cette date l'Armée rouge a été détruite 2 fois et reconstituée. Ce qui fait la différence sur le long terme c'est le réservoir humain, les pertes peuvent être compensées si le réservoir humain existe. Il en va de même du matériel. Ne pas oublier non plus (ce fut marqué pour l'Armée rouge) que les survivants des premiers chocs deviennent plus aguerris. Les Russes ont fait le pari d'emporter la mise rapidement sur un coup de main. Désormais ils sont dans une guerre longue, mais j'ai le sentiment que d'un point de vue uniquement comptable le temps joue pour eux tant sur le plan humain qu'au niveau matériel. Les 44 millions d'Ukrainiens pourront-ils tenir face à l'érosion d'une guerre d'attrition, pourront-ils maintenir le flux de l'assistance occidentale ? Quel sera la point de bascule (éventuelle) qui verra les dirigeants ukrainiens mettre en balance la situation à court terme (sur le terrain) et le long terme (l'avenir démographique de la nation).

Les Russes ont-ils intérêts à déclencher des offensives coûteuses ou bien ont-ils intérêts à user progressivement les Ukrainiens ? et par là même le soutien occidental ? Je pense qu'ils n'ont pas le choix

L'histoire a montré que le Russe sait souffrir et ce d'autant que l'opinion publique demeure cadenassée.

C'est une partie vrai, cela dit:

En 1941, le territoire et la nation Russes sont attaqués et en danger, les sacrifices humains que le peuple est capable de supporter sont associés à cette urgence.

Ici ce n'est pas le cas, même si le discours officiel tente de le démontrer en permanence, les Russes savent que l'OTAN n'a pas attaqué la Russie et son territoire et que l'armée se bat en Ukraine et uniquement en Ukraine.

Est-ce que le peuple Russes acceptera d'endurer le niveau de sacrifice humain et économique dans ce cadre ?

A court et moyen terme oui, dans le temps long je ne suis pas certain. J'ajouterais vu de chez nous les pertes matérielles Russes sont assez bien documentés, les pertes humaines non.

Pour les familles Russes c'est le contraire, le BMP touché, abandonné et détruit c'est transparent, les fistons et les maris qui ne rentre pas ou dans une boite ca se voit bien.

 

J'ai vu passer des infos, pour moi non confirmées de contre-offensives UKR sur le pivot de la pince nord de Bahkmut.
Vous avez des sources qui confirment ou infirment ?

Edited by Dwarfene
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

bon apparemment les drones ukr semblent continuer à se balader en Russie, et assez profondément, effet militaire est sans doute négligeable sur le front, mais ça peut augmenter la paranoia des militaires/gouvernants russes et faire " sentir" aux civils russes qu'il y  a vraiment une guerre...

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Dwarfene a dit :

C'est une partie vrai, cela dit:

En 1941, le territoire et la nation Russes sont attaqués et en danger, les sacrifices humains que le peuple est capable de supporter sont associés à cette urgence.

Ici ce n'est pas le cas, même si le discours officiel tente de le démontrer en permanence, les Russes savent que l'OTAN n'a pas attaqué la Russie et son territoire et que l'armée se bat en Ukraine et uniquement en Ukraine.

Est-ce que le peuple Russes acceptera d'endurer le niveau de sacrifice humain et économique dans ce cadre ?

A court et moyen terme oui, dans le temps long je ne suis pas certain. J'ajouterais vu de chez nous les pertes matérielles Russes sont assez bien documentés, les pertes humaines non.

Pour les familles Russes c'est le contraire, le BMP touché, abandonné et détruit c'est transparent, les fistons et les maris qui ne rentre pas ou dans une boite ca se voit bien.

 

J'ai vu passer des infos, pour moi non confirmés de contres-offensives UKR sur le pivot de la pince nord de Bahkmut.
Vous avez des sources qui confirment ou infirment ?

A priori rien de confirmer, surement des petites contre attaques locales, mais pas de quoi couper la pince nord en 2 comme le suggérait certains tweets ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, mgtstrategy a dit :

Est ce que les 140 chars peuvent faire une différence???

Tout dépend. D'abord, il n'y a pas que les chars occidentaux en Ukraine. La Pologne était en train de former une division blindée (ukr) avec du matos PAVA, ceci avant la décision d'envoi de chars par l'OTAN.  Si tu constitues une autre division (ou des brigades)) avec 140 chars occidentaux, articulés avec les VBCI Oc. les tubes supplémentaires, des blindés de réco (AMX 10,  Stryker, etc..) ainsi que les brigades méca en voie de constitution, ça va finir par faire une armée de choc.  

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Ciders a dit :

Guerre psychologique toujours, avec de nouveaux piratages de médias russes (bruits de sirènes d'alertes, messages en boucle sur des arrivées imminentes de missiles) :

 

 

Auto-piratage russe pour entretenir la flamme de la paranoïa ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Boule75 a dit :

Auto-piratage russe pour entretenir la flamme de la paranoïa ?

Aucune idée. On a déjà eu récemment de fausses émissions radio, maintenant on passe à la télévision. Je pense que les Russes n'ont pas besoin de ça pour entretenir la paranoïa d'une partie de l'opinion et on sait qu'en Iran, il y a eu aussi des piratages de ce type (enfin pas exactement, mais des diffusions de messages pendant des discours importants, ça oui).

Toujours en vrac, évacuation d'une station de métro hier à Moscou (fumée) et application du plan anti-drones sur l'aéroport de Poulkovo (signalement de drones). A lier à la situation militaire ou pas, impossible à savoir.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, pascal a dit :

Ce conflit me fait penser à Barbarossa sur la question des moyens humains ...

En décembre 1941 la Wehrmacht est aux portes de Moscou mais l'effectif est épuisé ayant perdu une partie de son matériel lourd et une part importante de son encadrement. A cette date l'Armée rouge a été détruite 2 fois et reconstituée. Ce qui fait la différence sur le long terme c'est le réservoir humain, les pertes peuvent être compensées si le réservoir humain existe. Il en va de même du matériel. Ne pas oublier non plus (ce fut marqué pour l'Armée rouge) que les survivants des premiers chocs deviennent plus aguerris. Les Russes ont fait le pari d'emporter la mise rapidement sur un coup de main. Désormais ils sont dans une guerre longue, mais j'ai le sentiment que d'un point de vue uniquement comptable le temps joue pour eux tant sur le plan humain qu'au niveau matériel. Les 44 millions d'Ukrainiens pourront-ils tenir face à l'érosion d'une guerre d'attrition, pourront-ils maintenir le flux de l'assistance occidentale ? Quel sera la point de bascule (éventuelle) qui verra les dirigeants ukrainiens mettre en balance la situation à court terme (sur le terrain) et le long terme (l'avenir démographique de la nation).

Les Russes ont-ils intérêts à déclencher des offensives coûteuses ou bien ont-ils intérêts à user progressivement les Ukrainiens ? et par là même le soutien occidental ? Je pense qu'ils n'ont pas le choix

L'histoire a montré que le Russe sait souffrir et ce d'autant que l'opinion publique demeure cadenassée.

 

On va faire un parallèle entre la guerre en Russie et Star wars

Du moins précisément un parallèle entre les soldats russes et les stormtroopers de l'empire ... 

En regardant la dernière vidéo de Tytelman, il a souligné de nouveau que pour la bataille de Bakhmout   les soldats russes et notemment ceux de Wagner étaient en grande partie considéré comme de la chair à canon. 

Ils étaient envoyés sur le champ de bataille sans aucun soutien d'artillerie efficace et ainsi les chars russes et les fantassins de Wagner étaient liquidés par paquet de 12 toute les 5 minutes lors des vagues successives. 

Ca me rappelait aussi un vieux de film de cowboy de mon enfance : "Fort Alamo"  . On y voyait les différentes vagues de cavaliers et soldats mexicains se faire décimer par centaines par les tireurs américains retranchés dans le fort. 

Du coup, comme dans "Stars Wars" , on a l'impression que la Russie comme l'Empire a un degré de résilience infinie alors que c'est une guerre qui ne met pas en danger son intégrité territoriale ! 

Les troupes de l'armée rouge tombent comme des mouches  comme les Storm troopers et le peuple russe accepte cela comme à l'époque de 41/45 ou alors  comme-ci les soldats qui tombaient n'étaient pas les leurs ! 

J'ai l'impression que les soldats de Wagner sont comme les stormtroopers, ils n'ont pas de familles, il n'y aura personne qui les attendra à la maison

Du coup, jaimerai bien savoir dans quel état psychologique se trouve le peuple russe pour accepter un tel degré de résilience ??? 

Comment l'empereur PAL-POUTINE a-t-il réussi à enthanasier son peuple de toute émotion de tristesse et d'empathie !???

Si l'armée française (ou autre armée européenne)  avait eu ,aujourd'hui, ne serait-ce que 1% des pertes russes dans une guerre lointaine, il y aurait déjà des manifestations monstres dans tout le pays !

 

Bref, le peuple russe vit carrément dans un environnement particulier melant de résignation, de propagande et de peur...

Biensur la propagande fait partie de la guerre et tout les pays le pratiquent plus ou moins mais avec l'accès à l'information accesible pour tous , cela ets moins évident

Edited by Claudio Lopez
Link to comment
Share on other sites

Photo de l'A-50U, alors à première vue il ne semble pas endommagé, il faut noter qu'il a changé de son emplacement initial sur la base

En revanche, chose étonnante, entre le 19 février et aujourd'hui, il semble quand même avoir d'étranges tâches sombres sur le dessus (et une partie du radar), de l'humidité ?

@MeisterDorf, une idée ?

19 février

FqEAUTAXoAEdopS?format=png&name=900x900

 

28 février

FqEDRQ1WIAYMVVP?format=jpg&name=large

Edited by Banzinou
Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, Claudio Lopez a dit :

 

On va faire un parallèle entre la guerre en Russie et Star wars

Du moins précisément un parallèle entre les soldats russes et les stormtroopers de l'empire ... 

En regardant la dernière vidéo de Tytelman, il a souligné de nouveau que pour la bataille de Bakhmout   les soldats russes et notemment ceux de Wagner étaient en grande partie considéré comme de la chair à canon. 

Ils étaient envoyés sur le champ de bataille sans aucun soutien d'artillerie efficace et ainsi les chars russes et les fantassins de Wagner étaient liquidés par paquet de 12 toute les 5 minutes lors des vagues successives. 

Ca me rappelait aussi un vieux de film de cowboy de mon enfance : "Fort Alamo"  . On y voyait les différentes vagues de cavaliers et soldats mexicains se faire décimer par centaines par les tireurs américains retranchés dans le fort. 

Du coup, comme dans "Stars Wars" , on a l'impression que la Russie comme l'Empire a un degré de résilience infinie alors que c'est une guerre qui ne met pas en danger son intégrité territoriale ! 

Les troupes de l'armée rouge tombent comme des mouches  comme les Storm troopers et le peuple russe accepte cela comme à l'époque de 41/45 ou alors  comme-ci les soldats qui tombaient n'étaient pas les leurs ! 

J'ai l'impression que les soldats de Wagner sont comme les stormtroopers, ils n'ont pas de familles, il n'y aura personne qui les attendra à la maison

Du coup, jaimerai bien savoir dans quel état psychologique se trouve le peuple russe pour accepter un tel degré de résilience ??? 

Comment l'empereur PAL-POUTINE a-t-il réussi à enthanasier son peuple de toute émotion de tristesse et d'empathie !???

Si l'armée française (ou autre armée européenne)  avait eu ,aujourd'hui, ne serait-ce que 1% des pertes russes dans une guerre lointaine, il y aurait déjà des manifestations monstres dans tout le pays !

 

Bref, le peuple russe vit carrément dans un environnement particulier melant de résignation, de propagande et de peur...

Biensur la propagande fait partie de la guerre et tout les pays le pratiquent plus ou moins mais avec l'accès à l'information accesible pour tous , cela ets moins évident

Nan mais t'es sérieux là ?

Et après on va dire que je râle sur l'ambiance JV.net de cette partie du forum

Y'a un truc pourtant simple : réflechir avant de poster (surtout un monceau de .... jme comprends)

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,986
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...