Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 33 minutes, vince24 a dit :

(...) pas sûr que ça passe sous le fuselage d’un Su-24M en terme de garde au sol.

Tout dépend. 

Un Storm Shadow c'est plus ou moins gros/encombrant que ceci? 

iwnr.jpg

Link to comment
Share on other sites

42 minutes ago, MeisterDorf said:

Tout dépend. 

Un Storm Shadow c'est plus ou moins gros/encombrant que ceci? 

iwnr.jpg

C’est quoi ce beau bébé ;)

j’ai édité mon post, le Storm passe bien sur sous le Tornado, donc pour la garde au sol sous un Su-24 ça devrait être bon! (J’avais fait les deux en maquette étant ado il y’a longtemps).

 

Link to comment
Share on other sites

Visiblement la contre offensive ukrainienne dans le coin de Bakmut ne s'intéresse pas à Bakmut, mais à desserrer l'étau autour des arrières ...

Notamment éloigner les russes de la O-0506 Au nord de Khromove, et d'Ivanivske par le sud.

On peut supposer que c'est un préalable à l'évacuation de ce qui reste de la ville de Bakmut elle même, ou l'arrêt des combats pourrait libérer pas mal de russes disponible alors aux alentours.

Horses, Constructors, Nest et Dominoes sont les dernieres zones fortifiés tenues par les ukrainiens dans Bakmut.

20230511233735-49d69e93.jpg

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, vince24 a dit :

C’est quoi ce beau bébé ;)

j’ai édité mon post, le Storm passe bien sur sous le Tornado, donc pour la garde au sol sous un Su-24 ça devrait être bon! (J’avais fait les deux en maquette étant ado il y’a longtemps).

 

Su-24M bordel !! 

Signé : celui qui a franchi le premier pas de la fenêtre du 10e étage. 

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Butin et quelques images des positions russes capturées au sud ouest de Bakhmout. 

Dan

·

12 mai 2023@Danspiun

·

Suivre

En réponse à @Danspiun

14. Bilha Hora/Stupochky Returning to the first 8-9th May counterattack, the situation on the west side of the canal after the battle at 48.538584, 37.880222. There are 5 Ru corpses from earlier fighting (winter camo on 2). Two match those in film in twt 1.

En réponse à @cyber_boroshno

The video footage clearly shows high-voltage power lines with a distinctive design, trenches, and two rows of lower voltage power lines. Based on the video recorded a month ago and Sentienel satellite imagery, we were able to pinpoint the exact location of the shooting.

15. UAF Bilha Hora/Stupochky counterattack. More pics from after the battle likely also along the canal. 1 UAF soldiers at an abandoned RuAF position. Note the ammo behind is likely UAF fresh supply. 2 Same ruined RuAF position full of junk. 3+4 captured RuAF ATGMs and AT mines.

Link to comment
Share on other sites


mode provocation on:

Bah que ce soit un Su 24 (de) M ou pas, ça reste une antiquité.

Faut il rappeler que les ricains ont retiré le F111-F (un avion pourtant bien supérieur qui t’aurait embarqué 4 Storms sous voilure sans ciller) en 1996 déjà? C’est dire.

En plus il n’est même pas beau comme un MiG ce Su-24M.
Faut-il rappeler son petit nom local du temps de l’URSS? « La valise » !! (Chemodahn).

 

 

Edited by vince24
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, gargouille a dit :

Bien sur, mais il est émis par quel appareil ?

tendance à croire que ce sont les cameras de surveillance (certaines en ont  quand elles sont reliées à un systeme de securité exterieure)

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Ces missiles permettront certainement aux appareils ukrainiens de se mettre à l'abri car la chasse russe n'est pas si à la ramasse que cela si l'on en croit l'article.

Guerre en Ukraine : Les pilotes d'avion parlent de la guerre aérienne avec la Russie

https://www.bbc.com/news/world-europe-65461405

L'ordre de l'équipe au sol ukrainienne est clair : un chasseur russe Su-35 a tiré un missile sur l'avion de Silk. Ce dernier sait qu'il doit interrompre la mission pour survivre.

Silk, l'indicatif du pilote, plonge rapidement son MiG-29 si bas qu'il peut voir la cime des arbres. Le vieil avion de l'ère soviétique commence à trembler alors qu'il est poussé à la limite. Silk navigue entre les tours et les collines qu'il a méticuleusement étudiées sur la carte lors de la préparation de cette mission.

"Ces vols à proximité de la surface sont les plus difficiles", explique Silk. "Il faut se concentrer très fort. Et en raison de la faible hauteur, on n'a ni le temps ni l'espace pour s'éjecter en toute sécurité."

Les avions de chasse comme celui piloté par Silk accompagnent les avions d'attaque au sol ukrainiens lors de leurs missions de combat sur la ligne de front. Le rôle de Silk est de fournir une couverture contre les missiles air-air russes. Mais les jets ukrainiens ne peuvent pas faire grand-chose pour les arrêter.

"Notre plus grand ennemi, ce sont les chasseurs russes Su-35", explique un autre pilote de MiG-29, dont l'indicatif d'appel est Juice.

"Nous connaissons les positions de la défense aérienne [russe], nous connaissons leur rayon d'action. C'est assez prévisible, nous pouvons donc calculer combien de temps nous pouvons rester [dans leur zone]. Mais dans le cas des avions de chasse, ils sont mobiles. Ils ont une bonne image de l'espace aérien et savent quand nous nous dirigeons vers les lignes de front.

Les patrouilles aériennes russes peuvent détecter le décollage d'un avion à réaction à l'intérieur du territoire ukrainien. Leurs missiles R-37M peuvent atteindre une cible aérienne à une distance de 150 à 200 km, alors que les missiles ukrainiens ne peuvent parcourir qu'une distance de 50 km.

Les avions russes peuvent donc voir les avions ukrainiens et les abattre bien avant qu'ils ne représentent une quelconque menace.

Depuis le début de l'invasion russe, l'armée de l'air ukrainienne a subi de lourdes pertes, même si elle ne révèle pas de chiffres précis.

L'affirmation de la Russie selon laquelle elle a détruit plus de 400 avions ukrainiens ne semble pas plausible, étant donné que les estimations indépendantes de la taille de la flotte ukrainienne représentent au moins la moitié de ce chiffre.

Le rapport IISS Military Balance 2022 indique que l'armée de l'air ukrainienne disposait de 124 avions aptes au combat avant l'invasion russe à grande échelle.

Pour mettre fin à la supériorité aérienne de la Russie, l'Ukraine souhaite que ses partenaires occidentaux lui fournissent des avions à réaction plus modernes, tels que les F-16 fabriqués aux États-Unis.

"Nos pilotes volent sur le fil du rasoir", déclare le colonel Volodymyr Lohachov, chef du département de développement de l'aviation de l'armée de l'air ukrainienne. "Mais les F-16 nous permettraient d'opérer au-delà des systèmes de défense aérienne de l'ennemi.

Et leurs missiles peuvent être efficaces jusqu'à 150 km, ce qui leur permettra d'attaquer également les jets russes.

"Bien sûr, nous serons toujours pris pour cible", déclare Juice. "Mais ce sera un combat à armes égales. Pour l'instant, nous n'avons pas de réponse à leur donner.

Les F-16 sont dotés de meilleurs radars capables de détecter les missiles qui leur sont tirés dessus. Actuellement, l'équipe qui surveille les radars au sol doit communiquer verbalement avec les pilotes sur les menaces auxquelles ils sont confrontés.

"Nos avions n'ont pas de système d'alerte pour les tirs de roquettes [russes]", explique le pilote d'un avion d'attaque Su-25 portant l'indicatif d'appel Pumba. "Tout est basé sur le visuel. Si vous les voyez, vous essayez simplement de vous échapper en tirant des leures à chaleur et en manœuvrant.

La supériorité aérienne de la Russie signifie que l'Ukraine ne peut se permettre qu'un déploiement limité de son aviation militaire à proximité de la ligne de front, ce qui peut avoir un impact majeur sur le succès de toute future opération de contre-offensive. Selon Juice, les Ukrainiens effectuent jusqu'à 20 fois moins de sorties que l'armée de l'air russe.

De plus, les armes dont disposent les avions d'attaque ukrainiens proviennent du stock de vieilles bombes de l'ère soviétique et de roquettes non guidées, qui s'épuisent rapidement en raison de l'approvisionnement limité.

Mais il ne s'agit pas seulement d'un soutien aérien pour les troupes au sol. Les jets occidentaux peuvent également renforcer les systèmes de défense aérienne de l'Ukraine, selon les aviateurs.

"Nos avions ont de vieux radars qui ne voient pas les missiles de croisière [russes]. Nous sommes comme des chats aveugles lorsque nous essayons de les abattre", explique le colonel Lohachov.

La portée des armes occidentales sur les F-16 leur permettra d'intercepter les missiles de croisière "sur de longues distances à nos frontières, au lieu d'essayer de les attraper quelque part dans les régions centrales de l'Ukraine", explique M. Juice.

Selon les pilotes ukrainiens, les MiG-29 que la Pologne et la Slovaquie ont récemment transférés à l'Ukraine ne résolvent pas leurs principaux problèmes. Ces avions sont dotés des mêmes armes anciennes et de la même capacité limitée que la flotte ukrainienne.

Mais l'administration américaine a exclu d'envoyer des F-16 à l'Ukraine. Nombreux sont ceux qui craignent que le fait de fournir à l'Ukraine des avions occidentaux ne fasse qu'aggraver le conflit, entraînant directement les États-Unis et l'Europe dans la guerre.

 

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, vince24 a dit :


mode provocation on:

Bah que ce soit un Su 24 (de) M B-52 (par exemple) ou pas, ça reste une antiquité.

Antiquité ou non, si un Su-24M est en mesure de tirer un Storm Shadow: ça démontre qu'il a encore une (des?) utilité(s) en 2023. Et c'est ce que les ukrainiens attendent de lui. 

Edited by MeisterDorf
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, g4lly a dit :

Visiblement la contre offensive ukrainienne dans le coin de Bakmut ne s'intéresse pas à Bakmut, mais à desserrer l'étau autour des arrières ...

Notamment éloigner les russes de la O-0506 Au nord de Khromove, et d'Ivanivske par le sud.

On peut supposer que c'est un préalable à l'évacuation de ce qui reste de la ville de Bakmut elle même, ou l'arrêt des combats pourrait libérer pas mal de russes disponible alors aux alentours.

Horses, Constructors, Nest et Dominoes sont les dernieres zones fortifiés tenues par les ukrainiens dans Bakmut.

 

ou le début d'un encerclement :
- pour en finir et faire des dégâts
- faire des tests de manœuvres avec le nouveau matériel
- connaître l’état des Russes.

Link to comment
Share on other sites

Allez on l’aime bien ce Su-24M.

A défaut de beauté il a un certain sex-appeal bien à lui.

Ça sera intéressant après la guerre de savoir ce qui s’est réellement passé dans le ciel ukrainien.

Un article cité plus haut mentionne le R37M. J’adorerais en savoir plus sur son utilisation dans le conflit… on peut rêver.

Link to comment
Share on other sites

 

 

https://www.blick.ch/ausland/kreml-sprecher-peskow-kriegsziele-teilweise-erreicht-id18566493.html

La tâche la plus importante était de protéger les habitants du Donbass, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, dans une interview à la chaîne de télévision bosniaque ATV diffusée mercredi soir. "Nous avons réussi en partie à remplir cette mission, mais nous en sommes encore loin en partie", a ajouté Peskov. Depuis le début de la guerre, la Russie utilise la prétendue protection de la population du Donbass comme prétexte pour ses attaques, à la suite desquelles des territoires ont été occupés au-delà de l'Ukraine orientale et annexés en violation du droit international.

Peskov a expliqué l'absence de succès visibles au cours des derniers mois par le fait que l'armée russe ne fait soi-disant pas la guerre. "Faire la guerre, c'est tout autre chose, cela signifie la destruction totale de l'infrastructure, la destruction totale des villes. Nous ne faisons pas cela", a déclaré le porte-parole du Kremlin. Mais en réalité, depuis l'automne dernier, l'armée russe attaque régulièrement les villes ukrainiennes et les infrastructures - notamment le réseau d'approvisionnement en énergie - avec des missiles et des drones. Des villes comme Marioupol, Sjewjerodonezk et Bachmut se sont transformées en champs de ruines suite à la guerre de conquête russe. Des milliers de civils ukrainiens sont déjà morts.

Peskov s'est contenté de qualifier les combats autour de la ville de Bachmut, dans l'est de l'Ukraine, d'"actes d'agression graves". Il n'a pas abordé plus en détail le conflit entre le chef de Wagner Evgueni Prigoschin et la direction du ministère de la Défense à Moscou, se contentant de parler d'"émotions débordantes".

L'automne dernier déjà, après une série de défaites dans la guerre qu'il avait ordonnée, le chef du Kremlin Vladimir Poutine avait déclaré que la Russie n'avait pas encore commencé à faire la guerre. Ces paroles ont été perçues comme une menace d'escalade du conflit, même face à une mobilisation partielle. Pourtant, la Russie n'a pas réussi à gagner de grands terrains au cours de la campagne d'hiver.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Paschi a dit :

Ces missiles permettront certainement aux appareils ukrainiens de se mettre à l'abri car la chasse russe n'est pas si à la ramasse que cela si l'on en croit l'article.

Guerre en Ukraine : Les pilotes d'avion parlent de la guerre aérienne avec la Russie

https://www.bbc.com/news/world-europe-65461405

L'ordre de l'équipe au sol ukrainienne est clair : un chasseur russe Su-35 a tiré un missile sur l'avion de Silk. Ce dernier sait qu'il doit interrompre la mission pour survivre.

Silk, l'indicatif du pilote, plonge rapidement son MiG-29 si bas qu'il peut voir la cime des arbres. Le vieil avion de l'ère soviétique commence à trembler alors qu'il est poussé à la limite. Silk navigue entre les tours et les collines qu'il a méticuleusement étudiées sur la carte lors de la préparation de cette mission.

"Ces vols à proximité de la surface sont les plus difficiles", explique Silk. "Il faut se concentrer très fort. Et en raison de la faible hauteur, on n'a ni le temps ni l'espace pour s'éjecter en toute sécurité."

Les avions de chasse comme celui piloté par Silk accompagnent les avions d'attaque au sol ukrainiens lors de leurs missions de combat sur la ligne de front. Le rôle de Silk est de fournir une couverture contre les missiles air-air russes. Mais les jets ukrainiens ne peuvent pas faire grand-chose pour les arrêter.

"Notre plus grand ennemi, ce sont les chasseurs russes Su-35", explique un autre pilote de MiG-29, dont l'indicatif d'appel est Juice.

"Nous connaissons les positions de la défense aérienne [russe], nous connaissons leur rayon d'action. C'est assez prévisible, nous pouvons donc calculer combien de temps nous pouvons rester [dans leur zone]. Mais dans le cas des avions de chasse, ils sont mobiles. Ils ont une bonne image de l'espace aérien et savent quand nous nous dirigeons vers les lignes de front.

Les patrouilles aériennes russes peuvent détecter le décollage d'un avion à réaction à l'intérieur du territoire ukrainien. Leurs missiles R-37M peuvent atteindre une cible aérienne à une distance de 150 à 200 km, alors que les missiles ukrainiens ne peuvent parcourir qu'une distance de 50 km.

Les avions russes peuvent donc voir les avions ukrainiens et les abattre bien avant qu'ils ne représentent une quelconque menace.

Depuis le début de l'invasion russe, l'armée de l'air ukrainienne a subi de lourdes pertes, même si elle ne révèle pas de chiffres précis.

L'affirmation de la Russie selon laquelle elle a détruit plus de 400 avions ukrainiens ne semble pas plausible, étant donné que les estimations indépendantes de la taille de la flotte ukrainienne représentent au moins la moitié de ce chiffre.

Le rapport IISS Military Balance 2022 indique que l'armée de l'air ukrainienne disposait de 124 avions aptes au combat avant l'invasion russe à grande échelle.

Pour mettre fin à la supériorité aérienne de la Russie, l'Ukraine souhaite que ses partenaires occidentaux lui fournissent des avions à réaction plus modernes, tels que les F-16 fabriqués aux États-Unis.

"Nos pilotes volent sur le fil du rasoir", déclare le colonel Volodymyr Lohachov, chef du département de développement de l'aviation de l'armée de l'air ukrainienne. "Mais les F-16 nous permettraient d'opérer au-delà des systèmes de défense aérienne de l'ennemi.

Et leurs missiles peuvent être efficaces jusqu'à 150 km, ce qui leur permettra d'attaquer également les jets russes.

"Bien sûr, nous serons toujours pris pour cible", déclare Juice. "Mais ce sera un combat à armes égales. Pour l'instant, nous n'avons pas de réponse à leur donner.

Les F-16 sont dotés de meilleurs radars capables de détecter les missiles qui leur sont tirés dessus. Actuellement, l'équipe qui surveille les radars au sol doit communiquer verbalement avec les pilotes sur les menaces auxquelles ils sont confrontés.

"Nos avions n'ont pas de système d'alerte pour les tirs de roquettes [russes]", explique le pilote d'un avion d'attaque Su-25 portant l'indicatif d'appel Pumba. "Tout est basé sur le visuel. Si vous les voyez, vous essayez simplement de vous échapper en tirant des leures à chaleur et en manœuvrant.

La supériorité aérienne de la Russie signifie que l'Ukraine ne peut se permettre qu'un déploiement limité de son aviation militaire à proximité de la ligne de front, ce qui peut avoir un impact majeur sur le succès de toute future opération de contre-offensive. Selon Juice, les Ukrainiens effectuent jusqu'à 20 fois moins de sorties que l'armée de l'air russe.

De plus, les armes dont disposent les avions d'attaque ukrainiens proviennent du stock de vieilles bombes de l'ère soviétique et de roquettes non guidées, qui s'épuisent rapidement en raison de l'approvisionnement limité.

Mais il ne s'agit pas seulement d'un soutien aérien pour les troupes au sol. Les jets occidentaux peuvent également renforcer les systèmes de défense aérienne de l'Ukraine, selon les aviateurs.

"Nos avions ont de vieux radars qui ne voient pas les missiles de croisière [russes]. Nous sommes comme des chats aveugles lorsque nous essayons de les abattre", explique le colonel Lohachov.

La portée des armes occidentales sur les F-16 leur permettra d'intercepter les missiles de croisière "sur de longues distances à nos frontières, au lieu d'essayer de les attraper quelque part dans les régions centrales de l'Ukraine", explique M. Juice.

Selon les pilotes ukrainiens, les MiG-29 que la Pologne et la Slovaquie ont récemment transférés à l'Ukraine ne résolvent pas leurs principaux problèmes. Ces avions sont dotés des mêmes armes anciennes et de la même capacité limitée que la flotte ukrainienne.

Mais l'administration américaine a exclu d'envoyer des F-16 à l'Ukraine. Nombreux sont ceux qui craignent que le fait de fournir à l'Ukraine des avions occidentaux ne fasse qu'aggraver le conflit, entraînant directement les États-Unis et l'Europe dans la guerre.

 

J'ai une solution pour la livraison des de chasseurs qui les remettraient a armes égales avec les russes on a cas leur livrer des MiG 34.  C'est comme le MiG 28 du documentaire avec Tom Cruise.:cool:

 

Désolé c'est vendredi et la semaine à été dure :laugh:.

 

Pour poser une question sérieuse j'entends ici et là que les MiG 29 livré à l'Ukraine étaient aux standards otan. Mais en quoi ? Quelles différences avec un MiG29 ukrainien d'avant guerre concrètement ?

Edited by Connorfra
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Connorfra a dit :

Pour poser une question sérieuse j'entends ici et là que les MiG 29 livré à l'Ukraine étaient aux standards otan. Mais en quoi ? Quelles différences avec un MiG29 ukrainien d'avant guerre concrètement ?

Il y en a des plus calés que moi pour te répondre mais si je me souviens bien : systèmes de communication, IFF, tableau de bord, câblage et électronique pour utiliser des armes occidentales

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Connorfra a dit :

Pour poser une question sérieuse j'entends ici et là que les MiG 29 livré à l'Ukraine étaient aux standards otan. Mais en quoi ? Quelles différences avec un MiG29 ukrainien d'avant guerre concrètement ?

Je connais un gars qui a abordé la question en 2018 (Cfr paragraphe relatif à la Slovaquie). 

https://redsamovar.com/2018/08/08/dossier-les-derniers-mig-de-lotan/

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, vince24 a dit :

Un article cité plus haut mentionne le R37M. J’adorerais en savoir plus sur son utilisation dans le conflit… on peut rêver.

Employé en tandem avec les MiG-31BM (un peu) et Su-35S (beaucoup) pour effectuer du tir à longue portée. Les VKS exploitant les faiblesses connues des radars employés par les MiG-29 et Su-27 de la PSU. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, Teenytoon a dit :

Du coup maintenant on peut balancer des vidéos de cadavres en gros plan ça passe pépouse ? Je croyais que c'était contraire aux règles du forum :unsure:

Exactement c'est contraire à la charte du forum

LE PROCHAIN QUI COLLE DES CADAVRES PRENDRA DES POINTS D'AVERTISSEMENT

@olivier lsb je vois que tu n'en as pas encore donc je te laisse le bénéfice du doute pour cette fois... :dry:

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,967
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...