Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 12 heures, olivier lsb a dit :

109 Bradley, mais avec un potentiel de dons encore bien supérieur, peut on penser vu que c'est les US et qu'ils donnent au compte goutte mais régulièrement.

Les chars, c'est 120 Léo2/Challenger/M1, avec 75/80 Léo2. Mais au total, les dons de chars c'est 575 livrés et encore 212 à livrer, et les dons d'IFV, c'est 500 livrés et encore 275 à livrer. Avec de grandes disparités puisque ça va du T-55s au M1, du BMP-1 au CV90.

Une précision importante, les M1 américains ne participent pas à l'offensive.

Les Etats-Unis avaient initialement annoncé leur livraison pour 2024, ils ont dit ensuite qu'ils pourraient faire plus vite, mais ce n'est pas encore fait.

L'Ukraine doit disposer d'environ 90 chars occidentaux modernes (principalement des Léopard 2 + 14 Challenger 2)

Elle dispose bien sûr de plusieurs centaines d'autres chars soviétiques anciens / revalorisés, de la génération T-72 au mieux. Mais même compte tenu de ses pertes très lourdes en 2022, la Russie en a probablement davantage, voire bien davantage. Elle dispo encore peut-être des premiers parmi 100+ Léopard 1 que l'Allemagne prévoit de lui livrer progressivement d'ici un an, mais il s'agit de chars de la même génération que les T-62 / T-72.

 

Il y a 8 heures, CortoMaltese a dit :

Sur la taille de l'économie russe : c'est à nuancer. En PPA on se rapproche de l'Allemagne, et avec une mobilisation, un gouvernement qui a les latitudes pour flécher le budget vers l'armée plutôt que les pensions sans se manger une révolution et des stocks de matos pléthoriques, on peut faire beaucoup de choses, l'Ukraine, encore incomparablement plus pauvre en étant la preuve. D'ailleurs le soutien économique occidental, pour essentiel qu'il soit, n'est pas enorme. On est en dessous de 200 milliard, soit moins de 10% du PIB russe, en comparaison. 

L'Ukraine avait avant le début de la guerre une économie environ 10 fois plus petite que celle de la Russie. Depuis, la Russie s'est pris une récession de -3%, l'Ukraine -30%

L'aide occidentale à l'Ukraine se monte à environ 150 milliards de dollars sur 1 an entre février 2022 et février 2023, dont moins de la moitié est une aide militaire, le reste est de l'aide civile et humanitaire qui sert à éviter l'effondrement complet de l'économie ukrainienne.

Par comparaison, l'économie russe calculée avec le PIB nominal est d'environ 2 000 milliards c'est-à-dire que le montant nominal de l'aide militaire occidentale représente moins de 4% de l'économie russe.

Calculé en PPA, ce serait beaucoup moins.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, gustave a dit :

Pertes prouvées par des images connues. Bref encore un peu tôt pour en déduire quoi que ce soit. 
Le niveau de pertes de M2/3 est lui assez impressionnant : 17 prouvés sur 109 en quelques jours! Cela dit il peut y avoir diverses causes : qualité de la manœuvre, des équipages, de l’adversaire, positionnement dans l’échelon d’attaque…

Surtout ce dernier point, bon ce n'est pas le seul exemple dans cette guerre, mais je ne pense pas que les Bradley aient été conçus pour être en première ligne face a des ATGM, chars, mines et multiples défense adverse.

Ils ont dans doute un avantage en second échelon une fois que la première grosse vague est franchie, avec leur TOW et le canon de 25 qui peut faire quelques trous sur les BTR et consort, sans compter qu'il peut débarquer des troupes.

D'ailleurs la vidéo prise a l' intérieur du Bradley montre bien qu'ils sont chargés en hommes, sans doute pour prendre d'assaut les tranchées une fois qu'elles sont atteintes...

Mais la configuration à 1 ou 2 Léo escortés par 5 ou 10 Bradley (ce qu'on a pu voir sur les images dispos), me semble peut être pas optimal, de ce qu'on a pu voir, je ne préjuge pas de la suite

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Janmary a dit :

Mais nous n'en somme pas à ce stade et vu les défenses mises en place par la Russie, "le corps à corps" pour trouver une faille dans le dispositif ennemi va être lourd en perte comme le fut - en comparaison - la bataille des haies en Normandie après le débarquement.

La Russie a érigé plusieurs lignes de défense dans ce secteur. Pour l'instant, les ukrainiens sont dans la défense molle des tranchés avec des troupes  et des  systèmes anti char. Quelques blindés pour appuyer et surtout des champs de mines. Au faire et à mesure qui recule il recharge les champs de mine avec les isdm ou des roquettes...

Après plus loin ou il était à l'abri de l'artillerie ukrainienne, c'est des gros fossés anti char, des fortifications, et sûrement tout ce qui ça bien pour les accueillir les Ukrainiens. Pour l'instant ils sont dans le "facile"des défenses... 

Mais le gros problème, ça être les champs de mine. Ils ont assez peu de système de déminage et quand l'on voit se qui ont déjà perdu en 2 jours... 

Edited by collectionneur
Orthographe
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Connorfra a dit :

Deux interprétations soit c'est la merde et il nous en faut plus sinon on va crever.

Soit c'est des engins super si on en reçoit plus on est sur d'étaler les russes. 

Ça ressemble plus à l'option 1 mais l'Ukraine et St obligé de jouer en permanence ce jeu d'equilibriste entre montrer sa puissance et ces capacités à la Russie et en même temps faire les mendiants pour toujours plus de nouvelles fournitures de matériels.

 

Il y a 2 heures, Niafron a dit :

Hum... tu aurais l'intégralité de la décla?

Parce que ce que je lis là, c'est qu'ils demandent des MBT occidentaux... pas des Léo 2. 

Sachant que des Léo dispo, doit plus en rester des masses... des M1 par contre, ça y en a un sacré paxon.

Hier ist es, meine Herren :happy:

La source originale est le Tageszeitung

"Chaque Léopard 2 vaut de l'or pour l'offensive" : L'Ukraine demande nettement plus de chars allemands

Au vu de la situation militaire, le vice-ministre des Affaires étrangères de Kiev demande des chars de combat Leopard 2 supplémentaires et d'autres équipements lourds. A Berlin, on trouve déjà des soutiens.

Avec le début de la contre-offensive ukrainienne, confirmée vendredi par le président russe Vladimir Poutine et ce week-end, avec certaines restrictions, par le chef d'Etat de Kiev Volodymyr Selenskyj, les appels à un soutien occidental plus important se multiplient à nouveau.

En outre, la perte d'équipements lourds fournis par les alliés semble avoir eu lieu dès la phase initiale. Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a ainsi décerné dimanche des médailles à des soldats qui, selon Moscou, auraient détruit quatre chars Leopard allemands et cinq véhicules de combat Bradley de fabrication américaine en repoussant une contre-attaque ukrainienne.

"Le besoin le plus urgent de l'armée ukrainienne est de disposer de beaucoup plus de chars de combat, de véhicules blindés de combat d'infanterie et d'autres véhicules blindés occidentaux", a déclaré au Tagesspiegel le vice-ministre des Affaires étrangères de Kiev, Andrij Melnyk, auparavant ambassadeur de son pays à Berlin : "Chaque Léopard 2 vaut littéralement de l'or pour l'offensive décisive".

Selon lui, la Bundeswehr serait en mesure de mettre à disposition plus que les 18 exemplaires déjà livrés sur son stock de plus de 300. Le nombre actuel pourrait être "triplé sans mettre en danger la capacité de défense de l'Allemagne".

(...) Cette demande est soutenue par Roderich Kiesewetter, membre de la CDU en charge de la politique de sécurité. Le ministre de l'Intérieur a déclaré que "les soutiens devraient remplacer immédiatement tout le matériel détruit - y compris les chars de combat Leopard et les véhicules blindés de combat d'infanterie - et fournir du matériel supplémentaire".

Je trouve très compréhensible et pour tout dire absolument pas surprenant que les Ukrainiens demandent davantage de matériel en urgence. Il faut rappeler qu'à la fin de l'année dernière Zaloujny estimait les besoins de matériels occidentaux pour une contre-offensive sérieuse (permettant de revenir à la ligne de front du 24 février 2022) à entre autres choses 300 chars lourds et 600 blindés de combat d'infanterie

Naturellement, s'agissant de nombres à la fois relativement conséquents mais aussi relativement petits par comparaison à l'arsenal russe même amputé des lourdes pertes subies, et même par comparaison à l'arsenal ukrainien début 2022, Zaloujny avait certainement en tête des matériels occidentaux modernes. Pas des T-72, pour ne rien dire des T-55

Comme rappelé il y a quelques posts, Kiev dispose finalement pour sa contre-offensive de juin 2023 de 90 chars lourds modernes occidentaux... Soit 30% de ce que Zaloujny estimait nécessaire ! L'Ukraine demande donc davantage. Nettement davantage. Le problème, c'est que

- Les délais pour convaincre les Occidentaux - qui ne l'ont pas été ces derniers mois - sont inconnus

- Il y a les délais pour livrer les matériels, et renforcer la chaîne logistique associée

- Il y a les délais pour former des personnels ukrainiens supplémentaires. Peut-être y a t il eu un surplus de personnels formés ces derniers mois. Peut-être certains des servants des matériels détruits pourront retourner au combat - s'ils ont survécu. Mais s'il s'agit d'augmenter sérieusement les forces blindées disponibles, ça ne suffira pas, il faudra un cycle de formation supplémentaire avec de nouvelles "promos"

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Suite des Bradleys, vu de l'intérieur du groupe  :

Vous avez probablement vu des photos de Bradleys gonflés, l'une d'entre elles est la mienne, hélas.
Vous trouverez ci-dessous une courte vidéo de la façon dont l'équipage a été évacué.
Je demande vraiment votre aide, parce que presque toutes les affaires des garçons sont restées dans la voiture
Détails de l'aide ici

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Banzinou a dit :

4 Super Puma d'un coup, pas courant, et je ne pense pas qu'ils en disposent de beaucoup plus.

21 ont été commandés, 1 a été détruit (Ministre de l'Intérieur), mais je ne sais pas combien ont été livrés en tout.

Clairon

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Des nouvelles de la gueguerre entre le MoD et Wagner. 

L'un des comptes Telegram principaux de Wagner vient de poster ça (traduction très approximative via Google) 

"Il est déjà clair que l'effondrement du front a commencé. Tout le reste n'est que bla bla bla et complaisance. La région de Kharkov se répète. Ensuite, Borya Rozhin a également parlé d'opérations défensives ingénieuses, du fait que les léopards des neiges tenaient bon et que les réserves étaient sur le point de monter. En fait, à cette époque, les troupes de coq, sous la direction du dégénéré Tuvan, s'enfuyaient partout où elles regardaient et jetaient le dernier T90M en bon état. La ligne Surovikin, derrière laquelle les correspondants militaires se cachent maintenant, ce sont les cabines et les pyramides de Kuzmich qui ne peuvent arrêter personne. Dans la région de Belgorod, il y avait aussi la ligne Surovikin, et elle ne pouvait retenir aucun des DRG ennemis." 

J'invite tout le monde à ne pas surinterpréter la portée du message. Déjà lors de la petite contre-offensive ukrainienne autour de Bakhmout il y a quelques semaines, Wagner et Prigojine lui même abreuvaient leurs réseaux de messages apocalyptiques selon lesquels le front était au bord de l'effondrement à cause de ces incapables de l'armée russe qui ne savent pas se battre et s'enfuient devant leur ombre - contrairement aux vrais gars de Wagner. On sait ce qu'il en a été : quelques kilomètres de progression par endroit, rien de décisif pour l'instant. Mais ça signifie (on le savait déjà mais ça le confirme) qu'on a atteint le stade où Wagner espère presque voir les ukrainiens foutre une branlée à l'Armée russe dans l'oblast de Zaporijia, ce qui en dit quand même beaucoup de l'ambiance en coulisse. 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, CortoMaltese a dit :

Mais ça signifie (on le savait déjà mais ça le confirme) qu'on a atteint le stade où Wagner espère presque voir les ukrainiens foutre une branlée à l'Armée russe dans l'oblast de Zaporijia, ce qui en dit quand même beaucoup de l'ambiance en coulisse. 

Oui.

Je commence à me dire que ça pourrait vraiment indiquer que Prigojine commence à paniquer au sujet de son avenir. Qu'il pourrait vraiment craindre d'avoir aux yeux de Poutine passé sa date de péremption...

Même sans aller jusqu'à imaginer qu'il fasse connaissance avec une fenêtre à un étage élevé, le limogeage est sans doute quelque chose que la grande gueule aurait du mal à supporter 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Clemor a dit :

Si les équipages des Leo sont indemnes, alors on peut dire que ces blindés ont fait le boulot. On peut même dire que c'est un gros progrès et cela change des Txx qui en sautant condamne leurs équipages.:combatc:

J'ai bien peur que la réalité soit plus froide que celà.

Les vies ont un prix, d'ailleurs variable. Dans un crash aviation civile, le PAX des USA ne vaut pas celui d'un Erythréen.

Les financeurs attendent des victoires stratégiques, l'Ukraine est contrainte à en obtenir. Les victoires tactiques sont des intermédiaires, ça permet de faire patienter un peu, mais ça ne suffit pas.

Disons 8 millions le char et 4 personnes, ça fait 2 M la vie sauvée. Sauvée 1 fois avant d'y revenir plus tard....200 Mds d'aide, ça sauve à ce tarif 1 fois 100 000 soldats. Mais à ce stade, ça ne fait pas une victoire stratégique. 

Je suis désolé pour cette approche, vous aurez compris que ça m'emballe pas, mais c'est une vision que certains ont probablement, et il faut en tenir compte.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, gustave a dit :

Cela a tout de même un impact sur le coût salarial d’autant plus important que la production est intensive en main d’œuvre. Il faut y ajouter le coût des matières premières et de l’énergie dont la Russie dispose largement. Bref ces facteurs jouent réellement dans des mesures très variables.

mais c’est HS ici je pense 

La Russie est vraiment un mauvais exemple pour parler de coût salarial. Les salaires sont bas mais la productivité est catastrophique de manière générale. Par exemple dans la pétrochimie faire fabriquer pour le marché Russe des équipements process complexes (pour le raffinage ou la chimie) et qui vont faire avant tout appel à des savoirs-faire humains pour réaliser ces équipements, coûte aussi cher voir plus à fabriquer en Russie qu’en Allemagne ou en Italie… et ce malgré le coût de transport additionnel pour les équipements provenant d’Europe de l’Ouest.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, CortoMaltese a dit :

Bien sûr, il n'empêche qu'un équipage qui survit, c'est un équipage qui, à condition qu'on lui trouve un autre tank, peut reprendre le combat, avec son expérience, sa formation, ect. Les bons tankistes (ceux avec un sens tactique, une formation à la guerre de mouvement) ne courent sans doute pas les rues dans l'armée ukrainienne, et ça reste une ressource extrêmement précieuse. Tout le monde préférerai que le char ne soit pas out, mais quitte à ce qu'il soit out, il vaut mieux que les types dedans aient une chance raisonnable de s'en tirer, d'un point de vue froid et rationnel. 

Et je dirais qu'ils ont au minimum une expérience que n'ont pas d'autres tankistes. Ils ont sauté sur une mine, ou se sont fait piégés en troupeau par des missiles. Pas sûr qu'on les y reprenne deux fois...

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Delbareth a dit :

Et je dirais qu'ils ont au minimum une expérience que n'ont pas d'autres tankistes. Ils ont sauté sur une mine, ou se sont fait piégés en troupeau par des missiles. Pas sûr qu'on les y reprenne deux fois...

Et il ont maintenant confiance dans leur matos, en plus de ça. Franchement faire la guerre dans un truc qui n'attend que de te satelliser à la moindre pénétration, ça doit pas être marrant (à l'échelle de la guerre qui est déjà pas marrante à la base).  

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, CortoMaltese a dit :

Bien sûr, il n'empêche qu'un équipage qui survit, c'est un équipage qui, à condition qu'on lui trouve un autre tank, peut reprendre le combat, avec son expérience, sa formation, ect. Les bons tankistes (ceux avec un sens tactique, une formation à la guerre de mouvement) ne courent sans doute pas les rues dans l'armée ukrainienne, et ça reste une ressource extrêmement précieuse. Tout le monde préférerai que le char ne soit pas out, mais quitte à ce qu'il soit out, il vaut mieux que les types dedans aient une chance raisonnable de s'en tirer, d'un point de vue froid et rationnel. 

De plus un char se construit relativement rapidement !

Un homme, il faut mini 18 ans pour en faire un !

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, olivier lsb a dit :

109 Bradley, mais avec un potentiel de dons encore bien supérieur, peut on penser vu que c'est les US et qu'ils donnent au compte goutte mais régulièrement.

Les chars, c'est 120 Léo2/Challenger/M1, avec 75/80 Léo2. Mais au total, les dons de chars c'est 575 livrés et encore 212 à livrer, et les dons d'IFV, c'est 500 livrés et encore 275 à livrer. Avec de grandes disparités puisque ça va du T-55s au M1, du BMP-1 au CV90.

Edit: source, que je vous invite à consulter de temps en temps pour se rendre compte de la masse créée par les petites rivières qui font les grands fleuves

https://www.oryxspioenkop.com/2022/04/answering-call-heavy-weaponry-supplied.html

 

les dons sont effectivement conséquents au global. Pour la "soutenabilité" des pertes j'envisage une moyenne simple comme suit :

- quantités disponibles pour l'offensive (début juin + arrivées de début d'été) ;

- durée de l'offensive estimée à 100 jours (après c'est l'automne et la fatigue générale, potentiellement de nouveaux dons) ;

- disparition de la capacité opérationnelle à 50 % de la quantité disponible, car certaines pertes sont non connues, la maintenance impose ses contraintes et certains engins ne peuvent atteindre l'endroit nécessaire ...

En stock de départ, de manière peut être optimiste je prendrai : 500 chars (les ukrainiens sont habitués au T72, je ne dévaluerai donc pas ces dons, même si un leo2 c'est sans doute mieux), 500 Infantry Fighting Vehicles (dont les 109 bradleys) et 1200 Armoured Personnel Carriers (dont nos VAB) et env 85 engins de déminage type Wisent ou Leo2 mine clearing. De manière théorique, les ukrainiens  peuvent perdre 500 * 50 % / 100 = 2.5 chars jours, autant de Infantry Fighting Vehicles et 6 Armoured Personnel Carriers / jours et 0.42 engins de déminage jours. Au delà c'est vraiment pas bon.

La perte de char ne me semble pas encore trop problématique à ce stade, mais c'est plus un soucis pour les Infantry Fighting Vehicles et surtout les engins de déminages...  Les bradleys ont peut être manqué de bol - un concours de circonstance malheureux peut arriver - mais je suis dubitatif sur la perte de 2 Leo2 mine clearing + 1 Wisent au même endroit. C'est potentiellement le manque d'engins de déminages qui pourrait limiter les actions ukrainiennes.

 

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, Akilius G. a dit :

Les bradleys ont peut être manqué de bol - un concours de circonstance malheureux peut arriver - mais je suis dubitatif sur la perte de 2 Leo2 mine clearing + 1 Wisent au même endroit. C'est potentiellement le manque d'engins de déminages qui pourrait limiter les actions ukrainiennes.

A mon sens c'est pas vraiment un probleme de chance.

  • Les russes ont eu tout le temps de miner largement le secteur.
  • Les russes dispose de solutions fusée pour disperser rapidement à nouveau des mines
  • Les russes semblent être plus adroit avec leur artillerie, bien guidé par des drones.

A partir de là quand ton unité est planté dans un champ de mine ... c'est la merde noire.

Les solution de brechage par charrue avancent très lentement ... si l'artillerie est réactive c'est bof.

La zone de prairie n'est vraiment pas favorable à l'attaquant, surtout quand le défenseur à la maîtrise du ciel.

On a vu les russes à Vuledar, ils ont essayé de faire dans les règles de l'art, ils n'avait pas de menace aérienne ... et bien il se sont largement fait planté aussi.

La question maintenant c'est est ce que ce qu'on voit aujourd'hui sont seulement des tests, ou est l'objectif principal prévu pour l'offensive du débarquement. Est que l'objectif n'était pas plutôt la zone de Kherson, et que les inondation n'ont pas remis le plan en question ... est ce que l'offensive n'aurait pas intéret à viser un autre endroit etc.

Pour le moment ça ne me semble pas évident de répondre à ces question.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, g4lly a dit :

A mon sens c'est pas vraiment un probleme de chance.

  • Les russes ont eu tout le temps de miner largement le secteur.
  • Les russes dispose de solutions fusée pour disperser rapidement à nouveau des mines
  • Les russes semblent être plus adroit avec leur artillerie, bien guidé par des drones.

A partir de là quand ton unité est planté dans un champ de mine ... c'est la merde noire.

Les solution de brechage par charrue avancent très lentement ... si l'artillerie est réactive c'est bof.

La zone de prairie n'est vraiment pas favorable à l'attaquant, surtout quand le défenseur à la maîtrise du ciel.

On a vu les russes à Vuledar, ils ont essayé de faire dans les règles de l'art, ils n'avait pas de menace aérienne ... et bien il se sont largement fait planté aussi.

La question maintenant c'est est ce que ce qu'on voit aujourd'hui sont seulement des tests, ou est l'objectif principal prévu pour l'offensive du débarquement. Est que l'objectif n'était pas plutôt la zone de Kherson, et que les inondation n'ont pas remis le plan en question ... est ce que l'offensive n'aurait pas intéret à viser un autre endroit etc.

Pour le moment ça ne me semble pas évident de répondre à ces question.

 

L'offensive s'est déclenchée quoi, 2 ou 3 jours après le coup du barrage?

Du coup, je les vois mal changer leur fusil d'épaule en si peu de temps si le franchissement du Dniepr était le plan d'origine.

Link to comment
Share on other sites

par concours de circonstance, je me suis dis que les russes ne pouvant pas miner chaque mètre, il n'est pas impossible qu'une colonne en mode yolo/confiance passe au hasard dans un champ de mines sans le savoir et ne prenne rien...  Après comment réagir si tu prends champ de mines + artillerie + drones ou Ka52  en même temps...  je ne sais pas s'il y a de bons commandants pour ces moments. Les engins de déminages étant plus stratégiques je ne trouve pas normal de les associer par groupe comme pour les bradleys. La photo de leur destruction en groupe donne l'impression que les ukrainiens ont souhaités créer un passage pour plusieurs véhicules de front, peut être pour faire passer une brigade entière rapidement. Le problème c'est qu'en grattant la terre et retirant l'herbe, tu génères une autoroute super visible.

Sur un plan plus stratégique, je comprends que ce n'est plus de la chance et que pour les troupes à l'assaut c'est horrible de  devoir surveiller le sol, l'horizon et le ciel en même temps... On doit avoir envie de trouver une haie, de négocier avec le sanglier local et d'y faire un trou pour l'été...  

Sur la question du débarquement potentiel, à la place des russes je casserai le barrage après le débarquement, pas avant... les ukrainiens ayant été doté d'engins de franchissement de coupures humides, est-il possible qu'avec 5 ou 10 mètres de niveau d'eau en moins dans le barrage, la largeur du dniepr redevienne plus franchissable ?

 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Akilius G. a dit :

Sur la question du débarquement potentiel, à la place des russes je casserai le barrage après le débarquement, pas avant... les ukrainiens ayant été doté d'engins de franchissement de coupures humides, est-il possible qu'avec 5 ou 10 mètres de niveau d'eau en moins dans le barrage, la largeur du dniepr redevienne plus franchissable ?

L'important pour franchir c'est l'état des berges ... et avec l'inondation brutale ca doit etre un joyeux gros bordel.

Link to comment
Share on other sites

il y a l'aval et l'amont... et dans 30/60 jours les berges peuvent se stabiliser et commencer à sécher. On peut imaginer que les américains ont fourni de nombreux matériels amphibies de manière secrète.

Un  débarquement aurait plus de facilité à fonctionner lorsque les réserves russes sont engagées ailleurs. Je suppose qu'avec de nombreux bacs et une solide couverture anti air, le ravitaillement puisse passer. Cela ne me semble pas facile non plus... 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Akilius G. a dit :

il y a l'aval et l'amont... et dans 30/60 jours les berges peuvent se stabiliser et commencer à sécher. On peut imaginer que les américains ont fourni de nombreux matériels amphibies de manière secrète.

Un  débarquement aurait plus de facilité à fonctionner lorsque les réserves russes sont engagées ailleurs. Je suppose qu'avec de nombreux bacs et une solide couverture anti air, le ravitaillement puisse passer. Cela ne me semble pas facile non plus... 

 

En amont les berges sont très découpé ... puisque le niveau à largement baissé. En plus il doit etre difficile d'évaluer leur tenu avec l'eau qui est partie.

En aval c'est saturé d'eau, mais surtout toute la merde promené par le courant doit encombrer les berges. Des champs de mines ont été emporté on ne sait pas ou ont atterri les mines etc. Beaucoup d'incertitude sur la topo du fleuve ... c'est le genre de truc gentiment casse gueule.

Un autre souci, visiblement l'aviation russe semble à nouveau rentrer dans le jeu ...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,908
    Total Members
    1,749
    Most Online
    LucieLeroy789
    Newest Member
    LucieLeroy789
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...