Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a une heure, Akilius G. a dit :

Je citai le Lancet pour donner un ordre de taille, pas pour équiper les russes. Il faut au minimum quelques kg de charge utile pour endommager sérieusement un navire. Une difficulté technique pour le décollage du drone en cas de forte houle se pose. Sinon autant prévoir un porte drone sous marin.  Je ne crois pas que l on puisse neutraliser un navire militaire de bonne taille avec un ou plusieurs coups au but, mais on peut effectivement endommager un équipement conduisant à annuler la mission selon le schéma prévu... le développement des drones me semble inévitable Il va falloir envisager de doter les navires de systèmes type phallanx et revoir la capacité a encaisser...

Oui, j'avais bien compris quand tu parlais de Lancet, mais bon un Lancet ce n'est que 3 kg de charge explosive et un FPV va jusqu'à 2 kg (avec RPG-7 ou obus de mortier) et quand on voit les dégâts sur les tanks, ils vont rentrer dans le navire comme dans du beurre ! Donc, l'opérateur peut viser juste sous la ligne de flottaison...

Alors, biensur, il y aurait des contraintes techniques, quand la météo est mauvaise, etc... mais bon perdre un fpv ou plusieurs ce n'est pas très grave, ça coute pas cher et ils en ont des milliers ...

Munitions RPG7 pour FPV datant de 82, il doit y en avoir un stock énorme !?

 

Edited by wielingen1991
Link to comment
Share on other sites

"La Russie aurait commencé à produire des copies du drone kamikaze iranien Shahed-136. Dans un rapport publié ce 10 août 2023 par le groupe de recherche Conflict Armament Research, les experts décortiquent un appareil et révèlent des composants produits en Russie. Les chercheurs se sont rendus à Kiev fin juillet et ont inspecté les débris de deux drones d’attaque utilisés lors de combats dans le sud-est de l’Ukraine. Les engins ressemblent aux modèles iraniens, mais contiennent des modules électroniques récupérés précédemment sur des drones de surveillance russes.

Le rapport précise également que les matériaux utilisés et leur fuselage diffèrent grandement de ceux produits en Iran. Les drones sont fabriqués avec des matériaux bon marché comme de la fibre de verre sur des couches déposées sur du carbone tissé. En utilisant des systèmes de guidage russe Kometa, l’armée russe a simplifié l’électronique interne nécessaire pour piloter et guider les drones.

À noter que quasiment l’ensemble des composants sont produits en dehors de la Russie. Le pays continue à massivement s’approvisionner à travers le marché noir et la Chine. La plupart de l’électronique est un mélange de différents modules américains, suisse et chinois.

Le rapport précise également que les matériaux utilisés et leur fuselage diffèrent grandement de ceux produits en Iran. Les drones sont fabriqués avec des matériaux bon marché comme de la fibre de verre sur des couches déposées sur du carbone tissé. En utilisant des systèmes de guidage russe Kometa, l’armée russe a simplifié l’électronique interne nécessaire pour piloter et guider les drones.

Une myriade de composants chinois et américains.

Les Russes ont commencé à renommer les drones Iraniens Geran 2, abandonnant le nom original Shahed-136. Moscou a acheté plus de 1 700 drones à l’Iran, selon le renseignement ukrainien. En juin dernier, Washington avait averti que la Russie allait finalement construire une usine de drone kamikaze après le passage d’experts iraniens sur le territoire.

La plupart de ces drones kamikazes sont utilisés pour harceler les populations dans les grandes agglomérations. Ces appareils ont causé de nombreux morts civils."

https://www.numerama.com/cyberguerre/1471590-la-russie-cree-des-copies-de-drones-suicides-iraniens-avec-des-composants-occidentaux.html

Edited by jojo (lo savoyârd)
Link to comment
Share on other sites

il y a 46 minutes, wielingen1991 a dit :

Oui, j'avais bien compris quand tu parlais de Lancet, mais bon un Lancet ce n'est que 3 kg de charge explosive et un FPV va jusqu'à 2 kg (RPG-7 ou obus de mortier) et quand on voit les dégâts sur les tanks, ils vont rentrer dans le navire comme dans du beurre ! Donc, l'opérateur peut viser juste sous la ligne de flottaison...

Euh t'es sûr de toi ? Percer la coque d'un navire, bon pourquoi pas, c'est surement à la portée d'une charge RPG. Mais le trou qui en résulterait serait absolument minuscule, sans espoir de toucher quoique ce soit d'explosif derrière avec les éclats (contrairement à un blindé). 

Quand je vois les dégâts causés avec 250kg d'explosif embarqués sur les derniers USV Ukr, et que ce n'est toujours pas suffisant pour couler la baille, je pense qu'on est pas près de passer au RPG sur navire. 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, olivier lsb a dit :

Euh t'es sûr de toi ? Percer la coque d'un navire, bon pourquoi pas, c'est surement à la portée d'une charge RPG. Mais le trou qui en résulterait serait absolument minuscule, sans espoir de toucher quoique ce soit d'explosif derrière avec les éclats (contrairement à un blindé). 

Quand je vois les dégâts causés avec 250kg d'explosif embarqués sur les derniers USV Ukr, et que ce n'est toujours pas suffisant pour couler la baille, je pense qu'on est pas près de passer au RPG sur navire. 

Oui, ce ne serait pas pour couler le navire mais pour l'endommager et essayer de le mettre hors combat, bref pour emmerder la marine russe... mais bon, je dis probablement des conneries :laugh:

Faut dire qu'avec tous ces drones partout qui tapent sur tout ce qui bouge je ne sais plus quoi !

Link to comment
Share on other sites

une torpille est déjà kamikaze en soit.

La question est peuvent elles être être utilisées en munitions rodeuses ou en "mines".

c'est sur que non pour celles filoguidées.

Par contre pour celles utilisant un guidage autonome, le problème serait plutôt sur l'autonomie et la boucle de décision.

Edited by kender79
grammaire
Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, Gran Capitan a dit :

Existe-t-il des drones sous-marins ? Dans le genre soit kamikaze soit équipé en torpilles ?

 

Si oui seraient-ils efficaces pour harceler ?

 

Si non ca serait compliqué à mettre en œuvre  ?

Oui, ça existe mais le problème avec un drone sous-marin, d'abord il va pas vite (comme un drone de surface), son autonomie est limitée (à moins d'en faire un énorme) et une fois qu'il est sous l'eau on ne sait plus communiquer avec lui ! Donc, le mieux c'est de transporter le drone sous-marin par un navire au plus près de sa zone d'action mais évidemment ce ne serait pas possible...

Edited by wielingen1991
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, wielingen1991 a dit :

Je pensais que ça faisait déjà un moment que les russes fabriquaient chez eux les Geran 2 !?

ils faisaient le montage finale en russie, pour installer des composantes russes pour certaines parties (navigation glonass au lieu de gps, charge explosive,.). Mais maintenant même le fusalege est construit en russie, il faudra voir si c'est aussi le cas pour la partie moteur

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, Gran Capitan a dit :

Existe-t-il des drones sous-marins ? Dans le genre soit kamikaze soit équipé en torpilles ?

Si oui seraient-ils efficaces pour harceler ?

Si non ca serait compliqué à mettre en œuvre  ?

Y a des gens qui y travaillent, en tout cas...

Le ministère des Armées a lancé des études sur un drone sous-marin océanique armé

« La DGA a notifié à la société Naval Group un marché destiné à étudier les cas d’usage principaux et l’architecture système d’un drone sous-marin de grande taille. Dénommé UCUV, ce drone armé aura pour principales caractéristiques une grande autonomie et une grande allonge », a en effet déclaré Mme Pénichou.

« Muni de capacités multimissions, notamment en matière de renseignement, de surveillance et de frappe, il interviendra dans la lutte sous la mer », a-t-elle ajouté. (...)

 

Par ailleurs, Naval Group a déjà entamé des travaux dans ce domaine avec le DSMO [drone sous-marin océanique], dévoilé en octobre 2021. Développé sur fonds propres, avec l’appui de Thales pour les capteurs et celui de Delfox, spécialiste de l’intelligence artificielle, ce drone de dix mètres de long pour un déplacement d’une dizaine de tonnes est capable de naviguer à la vitesse de 15 noeuds, à 150 mètres de profondeur. Le tout avec une autonomie de « plusieurs semaines » grâce à une pile à combustible fonctionnant avec de l’hydrogène.

Selon l’industriel, grâce à ses capteurs, le DSMO pourrait agir comme « éclaireur » d’un groupe aéronaval ou être utilisé pour sécuriser la sortie des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins [SNLE] de l’Île-Longue, son rayon d’action étant d’une centaine de nautiques depuis un navire-mère ou une base navale.

« On l’a conçu comme un système de renseignement », avait alors expliqué Cyril Lévy, le directeur des programmes de drones chez Naval Group, avant de préciser qu’il pourrait aussi emporter des munitions.

ucuv-navalgroup-20230604.jpg

 

 

  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, olivier lsb a dit :

Euh t'es sûr de toi ? Percer la coque d'un navire, bon pourquoi pas, c'est surement à la portée d'une charge RPG. Mais le trou qui en résulterait serait absolument minuscule, sans espoir de toucher quoique ce soit d'explosif derrière avec les éclats (contrairement à un blindé). 

Quand je vois les dégâts causés avec 250kg d'explosif embarqués sur les derniers USV Ukr, et que ce n'est toujours pas suffisant pour couler la baille, je pense qu'on est pas près de passer au RPG sur navire. 

De mémoire il y a une formule semi empirique sur la taille et le nombre de missiles qu il faut balancer sur un navire d une certaine masse pour le couler. Pour le Moskova il avait fallu moins que prévu.

Link to comment
Share on other sites

Au fur et à mesure que le temps passe, la date de disponibilité de la première poignée de F-16 pour l'Ukraine est décalée toujours plus tard

L'entraînement des pilotes ukrainiens au F-16 connaît des retards et des incertitudes

Kiev veut des avions de combat américains le plus rapidement possible, mais les premiers pilotes à suivre la formation ne seront probablement pas prêts à les piloter avant l'été prochain.

Le dernier état des prévisions, c'est seulement 6 (six) pilotes formés à l'été 2024... et 6 (six) autres à la fin 2024 :blink:

L'article est assez détaillé, mais pour résumer :

- Difficultés de trouver des formateurs en Europe, et les Etats-Unis viennent juste d'approuver des formations chez eux. D'une manière générale, des "complexités" pour mettre en place une "nouvelle initiative internationale"

- Peu de pilotes ukrainiens parlent l'anglais suffisamment bien. Et même ceux qui parlent déjà couramment l'anglais commenceront par quatre mois de cours de langue pour apprendre la "terminologie" associée aux avions de combat (:huh: :wacko:), ce qui repousse le début des six mois de formation à janvier 2024

- Les alliés occidentaux proposent aussi un cours F-16 pour novices plutôt que pilotes expérimentés - mais prenant deux ans non pas six mois

Chez les VVS, on en tremble dans ses bottes...

 

Soit dit en passant, s'agissant des rumeurs comme quoi la France aurait entraîné des pilotes ukrainiens depuis février sur Mirage 2000 et un certain nombre d'entre eux seraient maintenant opérationnels en Ukraine, de deux choses l'une :

- Soit nous avons réalisé un véritable "coup fumant" en termes de système D et d'abandon total de la bureaucratie

- Soit (le plus probable)... il ne s'agit que de rumeurs

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, wielingen1991 a dit :

Ça tombe bien parce qu'on n'est pas prêt de lâcher nos F-16, vu les déboires avec le F-35 :biggrin:

De ce que j'ai compris, ce sont Pays-Bas et Danemark qui envisagent de donner des F-16. La Belgique sauf erreur ne le prévoit pas 

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Alexis a dit :

De ce que j'ai compris, ce sont Pays-Bas et Danemark qui envisagent de donner des F-16. La Belgique sauf erreur ne le prévoit pas 

C'est ce que je dit, les hollandais et les danois eux ont déjà reçus leurs F-35 et donc ils peuvent refourguer leurs F-16, par contre nous faudra attendre 2030 et là peut-être qu'ils seront prêt à les donner !?

Link to comment
Share on other sites

Tout s'explique :

"Les soldats russes sont radicalement différents des soldats ukrainiens parce qu'ils ne sont pas humains, affirme un journaliste transgenre américain récemment nommé porte-parole officiel des Forces de défense territoriale de Kiev."

https://lesobservateurs.ch/2023/08/10/la-porte-parole-americaine-et-trans-des-forces-ukrainiennes-et-la-disparition-du-journaliste-gonzalo-lira/

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, gustave a dit :

Les mots manquants dans ta traduction sont "confirmés visuellement"...

J'ai cité Oryx, rendu mondialement célèbre et légitime précisément par cette méthode : le repréciser serait un pléonasme 

il y a 29 minutes, gustave a dit :

Les véhicules de déminage sont dans une catégorie particulière (engeenering). Les 15 recensés ici sont les 2A4 et 2A6.

Autant pour moi, ils doivent avoir une dénomination particulière car en recherchant "Leo" je ne les trouvais pas. 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Rafale28
    Newest Member
    Rafale28
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...