Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 1 heure, bubzy a dit :

On file droit vers le HS à la vitesse d'un Kinjal, mais y'a quand même une grosse nuance... La connaissance de la situation tactique. Sans rien enlever de la difficulté de l'exécution de la manoeuvre tactique dans les batailles rangées, nous sommes dans une ère où il n'est même pas évident de savoir si les gars sur lesquels on tire sont bien des ennemis. Et ce brouillard de guerre, relativement récent dans l'histoire, avec des effecteurs qui tirent depuis bien plus loin, font qu'il est compliqué de manoeuvrer tactiquement, avant même de savoir si la conduite est bien menée ou pas. 

La dessus j'ai plus l'impression que ce qu'on gagne d'un coté (communication) on le perd de l'autre (plus forte distance de la menace par exemple).

Et qu'il s'agit plus d'une course entre les deux composantes et par moment c'est le delta que l'on aperçoit, c'est pas un changement si inéluctable.

Avant juste demander qu'une partie de l'armée manœuvre était un vrai problème et même savoir qui était qui pouvait être très compliqué.

 

Et pour le texte d'Olivier ISB sur la formation et compléter l'avis de Fanch, c'est probable que les décideurs aient demandé des bataillons prêt a l'assaut et que fasse au délais ceux qui ont mis en place les formations aient fait des choix.
Bon pour le coté drone, je pense que c'est simplement qu'actuellement les vrais experts se trouvent maintenant en Russie et en Ukraine...

Edited by Elemorej
Ajout
Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, 2020 a dit :

Un poil plus véloce et autonome et c est la fin des voilures tournantes...

Oui et c'est bien pourquoi la question de savoir ce qui remplacera notre Tigre mérite largement un débat. Pour ma part, les diverses évolutions qu'apportent les drones condamnent l'hélicoptère d'attaque comme nous le connaissons. C'est déjà la cas aujourd'hui et on peut bien penser que dans 20 ans ce sera encore plus parlant.

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, 2020 a dit :

Un poil plus véloce et autonome et c est la fin des voilures tournantes...

A voir comment ça se comporte dans le flot d'air d'un hélico, pas sûr que le drone se fasse pas éjecter en fin de trajectoire 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Tyler a dit :

A voir comment ça se comporte dans le flot d'air d'un hélico, pas sûr que le drone se fasse pas éjecter en fin de trajectoire 

Suis certain que dans un poid contenu on doit pouvoir faire un minimissile avec 200m de portée:(

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, bubzy a dit :

On file droit vers le HS à la vitesse d'un Kinjal, mais y'a quand même une grosse nuance... La connaissance de la situation tactique. Sans rien enlever de la difficulté de l'exécution de la manoeuvre tactique dans les batailles rangées, nous sommes dans une ère où il n'est même pas évident de savoir si les gars sur lesquels on tire sont bien des ennemis. Et ce brouillard de guerre, relativement récent dans l'histoire, avec des effecteurs qui tirent depuis bien plus loin, font qu'il est compliqué de manoeuvrer tactiquement, avant même de savoir si la conduite est bien menée ou pas. 

Il y a foultitudes d'exemples historiques qui témoignent que cette difficulté à appréhender la situation tactique n'a rien de nouveau...

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Heorl a dit :

Sinon en ce qui concerne la position du CdU, mon interprétation toute personnelle est que oui, dans une situation idéale le CdU fait des choix plus éclairés quand il est à proximité de l'action. Mais la situation RH dans les deux camps fait qu'on ne peut pas exposer des chefs tactiques aussi fortement. Tant que les filières de formation Ukr (internes et OTAN) ne sortiront pas les lieutenants et les capitaines par fournées, ça risque de rester le modus operandi Ukr.

Cela fait très normand mais je dirai que cela dépend (de la mission, de l'adversaire, du niveau de tes subordonnés, du niveau de la troupe, etc...)!

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Poulet Volant du jour.  Sur l'axe Robotine, on note,  sur la carte,un repositionnement des unités Ru, à la fois sur les flancs et en retraite sur l'axe plein Sud.  Radio Moscou, j'allais dire Madrid, annonce : "sin novedad en el frente"  :tongue:

 

Edited by Fusilier
  • Thanks 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, Pol a dit :

Oui et c'est bien pourquoi la question de savoir ce qui remplacera notre Tigre mérite largement un débat. Pour ma part, les diverses évolutions qu'apportent les drones condamnent l'hélicoptère d'attaque comme nous le connaissons. C'est déjà la cas aujourd'hui et on peut bien penser que dans 20 ans ce sera encore plus parlant

Effectivement le drone modifie quelque peu la donne mais nombre de forces remettent le couvert sur l'hélicoptère de combat pour quelques décennies. Genre UK, Australie, Italiens, Pologne, Japon, Corée du sud, Turquie,.... avec principalement de l'Apache notamment.

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Fanch a dit :

Il faudrait savoir précisément ce que les UKR ont demandé comme formation

Vu la durée des formations des choix ont été fait. 

La critique est facile mais former en deux mois des personnes ayant peu/pas de compétences tactiques et techniques en des entités tactiques cohérentes aptes au combat interarme de haute intensité est juste impossible.

 

Il y a 8 heures, ksimodo a dit :

la problématique serait probablement la même pour l'aérien, soit dit en passant ( je zappe la partie mer, l'Ukr n'est pas équipée ni équipable et ça ne présente pas d'intérêt ).

Je reste persuadé ( avis purement perso qui ne veut pas plus que celà, donc ) que ça participe à la frilosité sur le plan F16 et compagnie.

- Les formateurs et les formés ne se comprennent pas forcément,

- les formés trouvent que finalement, ben...C'est pas top

- les formateurs peuvent être frustrés ( leurs décideurs ) que le remerciement soit trés relatif. Ca ne contribue à la fraternité pleine.

- les réalités rencontrées in situ sont différentes des opé simulées en cadre OTAN. Et en aérien, cet écart est sans doute plus abyssal qu'en terrestre. A part dans TopGun 2 ou les buk ratent tout et les pilotes méchants sont assez moyens, il est possible que ça doit un peu  différent pour de vrai....

 

La critique des formations reste à mon sens entendable, sans pour autant considérer une forme d'ingratitude de la part des Ukrainiens. Je passe outre les considérations sur lesquelles l'Ukr mène une guerre qui pendait au nez de l'Europe Centrale et qu'on est bien content qu'elle assure seule aujourd'hui, face à un adversaire financé en partie par la cécité stratégique d'un bon nombre de pays occidentaux: ce serait trop politique pour ce topic. 

Les formations dispensées depuis le début du conflit ont débuté à l'automne 2022, plus de 6 mois après les début d'une guerre ultra documentée: je comprends les Ukrainiens quand ils disent que les pays de l'OTAN n'ont toujours pas compris la nature du conflit en cours, et n'en n'ont pas tiré de simples conséquences sur les plans de formation, dans un contexte ou l'alliance militaire est en paix. Nous même, pour ce que ça vaut, avons largement observé ce conflit, apprécié les nouveautés par rapport aux précédentes guerre, et nous sommes tous (ou presque) des profanes sans moyen. 

L'OTAN et les armées nationales ont accès à des données sur le conflit bien plus pointues que ce qui se trouve en OSINT, en cela probablement alimenté par les états majors Ukrainiens eux-mêmes (on peut penser dans l'espoir d'en tirer un petit bénéfice en retour). Je comprends le discours qui regrette qu'il n'ait pas été décidé d'adaptations élémentaires sur la formation de base pour les soldats, surtout si, comme le disait @Akhilleus, certains enseignements ont été historiquement dispensés dans le passé au "trouffion de base" (dans un contexte de guerre froide). 

Vu les conséquences que ça peut avoir ensuite sur le terrain, les choix sont pas simples à faire mais méritent une réflexion, et pas trop lente si possible. Il en va aussi du soutien de nos propres choix stratégiques, concernant l'appui politique, économique et militaire à l'Ukraine. Gageons que ces erreurs de départ soient vite corrigées. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, olivier lsb a dit :

Vu les conséquences que ça peut avoir ensuite sur le terrain, les choix sont pas simples à faire mais méritent une réflexion, et pas trop lente si possible. Il en va aussi du soutien de nos propres choix stratégiques, concernant l'appui politique, économique et militaire à l'Ukraine. Gageons que ces erreurs de départ soient vite corrigées. 

Vu je parlais en extrapolation pour le volet avion chasse, je poursuis ( pas seulement là dessus )

Il semblerait que l'infanterie de base commence sans aucune "base" justement; et donc ensuite formation en 2 mois par exemple, non seulement la formation est trop courte, et partiellement pas adaptée.

Je n'ai rien contre l'infanterie, mais j'imagine que pour former un pilote chasse, c'est plus long...bcp plus.

Dans les messages Ukr, on devine l'idée de reprendre du poil de la bête en air air. 

De l'autre côté, on a deviné que les dons s'accompagneraient de formation et de matos air sol.

Même si l'orientation décisionnelle irait vite, le temps de formation reste incompressible pour de la qualité. Enfin, pendant qu'un pilote ou un soldat ou un artilleur fait 1 mois 6 mois ou 2 ans de formation ( à la base c'est un gars motivé et capable ) il ne combat pas....On a parlé de motivation comme gage de "qualité" pour le soldat Ukr. On peut supposer que les motivés sont dans les tranchées, et / ou on eu une formation ( ou les encadrants ). Que reste t'il en reserve pour aller se former pendant un temps long ? Pas forcément les plus motivés, non ?

Link to comment
Share on other sites

certains modules de formation peuvent être dispensés à distance, ce n'est pas idéal, mais mieux que rien. Les ukrainiens ne sont pas passés directement de la case école à la case combat pour la plupart. Il y a une multitude de sujets utiles, comme reconnaitre une arme, ses caractéristiques, etc...  les ukrainiens ne nous ont sans doute pas attendu mais cela demande de l'organisation. 

Link to comment
Share on other sites

War Mapper.  Ils notent une poussée -avancée ukr à l'Ouest de Robotine. Si WM, qui est d'une prudence de sioux, le note c'est qu'il y a quelque chose. Je me demandais pourquoi les Ru avaient renforcé ce flanc, précaution, contre-attaque... Il semble que que c'est par ce que les UKR avancent, même si WM parle de progrès mineurs 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Voici un matériel militaire spécifique (:blink: :angry:) utilisé pendant l'OMS - opération militaire spéciale. L'info vient d'un compte pro-russe

Voici à quoi ressemble une église militaire mobile de campagne. 

Le véhicule est destiné au clergé militaire et aux prêtres. 

A l'intérieur : réfrigérateur, douche, lavabo, placard sec et deux lits. Le second est destiné au chauffeur du prêtre.

Elle se déploie en 10 minutes.

Révélation

F5akd4iXkAAOuj5?format=jpg

 

F5akd4gWsAAMVtT?format=jpg

La deuxième image, qui mixe une représentation du Christ de type icône avec des militaires et le fameux signe "Z", est légendée "Pour la vérité et la patrie"

 

Jean-François Colosimo, géopoliticien et théologien, traçait dès le début de la guerre dans "La Crucifixion de l'Ukraine" l'arrière-plan historique et religieux de l'Ukraine, de la guerre de 2022 et du projet politico-géopolitico-religieux des dirigeants russes. A la lecture de ce - très intéressant - livre, mon impression était que la colère, voire la fureur sacrée, qui perçait derrière l'analyse étayée - et qui réussissait la performance d'être nuancée ! - n'était pas seulement parce que la manipulation de l'histoire et de l'âme des peuples pour lancer une agression militaire est scandaleuse quoi qu'il en soit... mais parce que l'auteur est évidemment orthodoxe, et c'est sa religion chrétienne et sa confession orthodoxe qui est manipulée pour justifier meurtre à grande échelle et écrasement d'un peuple. L'affaire en devient du coup plus personnelle encore.

Mieux vaut ne pas lui montrer l'affiche de propagande sur le côté de ce matériel militaire :sad: ...

  • Confused 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, ksimodo a dit :

il y avait les BMC, maintenant il y a aussi les Eglises Militaires de Campagne....

L'Homme devient plus spirituel !

« Spirituel » est un mot fort et vaste .. pour L Omo russo sovietico nostalgico borné ..

Plus besoin de singer pour le BMC  il est passé à « viol » … simplification de « vie » .. par où l on voit que 70 ans de communisme a été un grand pas vers la barbarie ! EMC ou pas … 

Edited by Bechar06
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,943
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...