Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 7 minutes, Ciders a dit :

La différence c'est qu'ils ont des wagons entiers de BM-21. Alors que les Tornado-G, ils remplissent le hall de la gare de Dijon, au mieux. Et les BM-30, celui de celle de Nevers.

Les Ukrainiens tirent mieux avec moins mais ils n'ont pas vraiment le choix. Si on leur donnait 3 000 BM-21 avec des roquettes serbes de 50 bornes de portée, je pense qu'ils seraient ravis.

Si je te dis que le BM-21 peut tirer des roquettes à portée étendu pourquoi vouloir des tornado G. 

Ils vont peut être en consommer plus après la fabrication d'une roquettes est simple surtout celle qui ne sont pas guidé... ils vont concentré la production sur les roquette longues portée et ils arroseront avec des grosses salves à la place de chercher la précision rien de plus mais sa aura le même résultat. 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Ciders a dit :

C'est con d'avoir autant investi dans ce modèle dans ce cas. :happy:

Je n'ai pas dit que les améliorations ne servait à rien mais qu'elle n'était pas essentiel pour tirait des roquettes à portée étendu...

La conduite de tire et la mise en batterie automatique sont des améliorations notable. Le temps de mise en position et de replis sont plus court qui limite les risques de contre batterie et la précision améliorer donc ils utiliseront moins munition. Après comme tu l'a si bien dit des BM-21 ils en ont une chier donc le premier problème et en partie régler.... Et le deuxième n'en ai pas vraiment un vue le volume de roquette qui balance 1 ou 3 ne va pas changer grand chose...

A quand y s'agit de matériel Russe tu devient vite assez borné et obtu... 

Link to comment
Share on other sites

Citation

Si je te dis que le BM-21 peut tirer des roquettes à portée étendu pourquoi vouloir des tornado G. 

La précision ?

Les BM-30 ont été utilisés au début du conflit pour tenter de faire de la contre-batterie et pour trouver une alternative au HIMARS sur les frappes en profondeur, ça n'a pas très bien fonctionné notamment dû à la dispersion des roquettes, la problématique doit être la même avec les BM-21, qui sont d'ailleurs assez proches du front

Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Vince88370 a dit :

Je n'ai pas dit que les améliorations ne servait à rien mais qu'elle n'était pas essentiel pour tirait des roquettes à portée étendu...

La conduite de tire et la mise en batterie automatique sont des améliorations notable. Le temps de mise en position et de replis sont plus court qui limite les risques de contre batterie et la précision améliorer donc ils utiliseront moins munition. Après comme tu l'a si bien dit des BM-21 ils en ont une chier donc le premier problème et en partie régler.... Et le deuxième n'en ai pas vraiment un vue le volume de roquette qui balance 1 ou 3 ne va pas changer grand chose...

A quand y s'agit de matériel Russe tu devient vite assez borné et obtu... 

C'était bien la peine de me casser le cul à revenir des salons du Bourget avec des caisses de prospectus et à aller me battre (presque physiquement, à coups de tessons de Mort Subite vides) avec Dorf pour défendre les productions MiG.

Enfin. J'attends de voir les unités de LRM entièrement remplacées avec des Tornado et des Smerch. Je t'avoue que je reste sceptique.

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

D'ailleurs, concernant l'utilisation des Smerch, le dernier exemple connu (et c'est rare), semble tirer sur une plage allant de 40 à 50 km

z73y.jpg

Position -> 47.379915, 36.727414

Avec son orientation par rapport aux arbres et son pod roquettes levé, on peut facilement voir que sa zone d'action est aux alentours de Rivnopil, 45 km précisément

l95i.jpg

 

Et que c'est lui qui se fait avoir, sans doute par un HIMARS

gkbr.jpg

Edited by Banzinou
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, Ciders a dit :

Et a priori, il y a du montage vénère sur la réunion (c'est le colonel Goya qui signale des disparitions/réapparitions subites de lunettes chez Choigou par exemple).

Encore quelques semaines et les monteurs passent au thug life sur l'ensemble des étoilés 

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Le 25/09/2023 à 18:13, Akilius G. a dit :

Ma compréhension est la suivante : pour "faciliter" la prise et défense de Verbove, il faudrait prendre Novopokrovka avant Novofedorivka, à ne pas confondre avec Novokarlivka et Novoprokopivka à proximité... 

J'ai l'impression que les ukrainiens veulent afficher une percée avant d'élargir le saillant de Robotyne. Il faudra quand même élargir ce saillant rapidement.

 

Rabotyne est constamment sous les bombes donc difficile d'y assembler des forces et de relancer l'offensive par là. Ce matin deux bombes sont tombées sur le village. En tout depuis une semaine on en ait a 8-10 de tetes

________

 

De nouvelles vidéos sont apparues concernant Verbove...

Tout d'abord, une vidéo globale en provenance des russes datant d'il y a deux jours qui montre une grande partie du champ de bataille entre Rabotyne et Verbove. Le paysage est jonché de véhicules ukrainiens détruits, notamment sur la route principale reliant les deux villages (ou ce qui l'en reste). J'ai comptabilisé un total de 30 véhicules détruits en seulement 28 secondes de vidéo... et je n'ai même pas pris en compte les véhicules à la fin, qui correspondent au convoi du Challenger et du BMP-1, dont j'avais déjà réalisé la cartographie précédemment. Je recommande à tous de suivre le compte Twitter VigorousFalcon, qui effectue d'excellentes géolocalisations.

 

F6-WIfmbwAE0pxJ?format=jpg&name=large

 

30 pertes sur 3 kilomètres de route... et ce n'est même pas la totalité de la route, mais 2/3 vers Verbove. La majorité des pertes sont inconnues, car les précédentes vidéos en POV d'Ukrainiens suivant la route s'arrêtaient toutes dans les 300 premiers mètres. Je n'ai pas la force de compter les pertes dans les champs, mais Vigorous Falcon l'a fait, donc pour les intéressés, ça vaut le coup de regarder le tweet.

Pertes plus récentes autour de Rabotyne, deux tweets compilent les pertes d'aujourd'hui - 2 Marder détruits, 3 véhicules non identifiables. Pour ne pas spammer et rendre le message trop long, je cache tout ça :

Révélation

F69pbGnWsAEVGmG?format=jpg&name=large

F69pbS3XAAANRrI?format=jpg&name=900x900

Capture_decran_2023-09-26_202958.png?ex=Capture_decran_2023-09-26_202939.png?ex=

Capture_decran_2023-09-26_202859.png?ex=

Tout ça pour ne pas encore avoir capturé la première maison de Verbove... 

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, bubzy a dit :

 

Verbove est dans une zone accessible par une seule route fortement défendue. Donc oui ça implique des pertes. Est ce que la prise de ce village et de ces positions vaut 3 dizaines de véhicules perdu ? (Et certainement un paquet d'hommes aussi). Quelle est l'importance de ce point au niveau tactique, stratégique ?

Il faut raisonner plus loin que la perte de matériel et homme VS nombre de maisons prises. 

Sinon autant arrêter immédiatement toute offensive.

De toute façon il n'en restera plus grand chose des maisons.

Le scénario de la percée ukrainienne, qui aurait pour conséquence l'effondrement de tout le dispositif russe après la prise d'un petit village, ne semble pas réaliste. Un exemple concret : les Ukrainiens se sont retrouvés bloqués à Rabotyne et n'ont pas réussi à avancer vers Novoprokopivka. La 47e brigade mécanisée a subi d'importantes pertes, perdant environ 30 % de ses véhicules pour atteindre Rabotyne (soit 30 sur 90). Lorsque Rabotyne a enfin été totalement libérée au début du mois de septembre, la 47e brigade avait perdu entre 40 et 45 Bradley, soit environ la moitié de son effectif de M2A2. À cause de ces pertes, il était pratiquement impossible pour la brigade de maintenir la même intensité offensive, expliquant ainsi l'échec des Ukrainiens à progresser vers Novoprokopivka.

De la même manière, ils n'ont pas réussi à avancer au-delà de Staromaiors'ke/Urozhaine en direction de Zavitne. Plusieurs raisons expliquent cela. Premièrement, les Ukrainiens ont réussi à repousser les Russes hors de ces villages, mais cela a simplement déplacé l'ennemi plus au sud. Deuxièmement, lorsque vous subissez une perte aussi importante que 60 % d'une brigade pour la capture d'un village, il est irréaliste de s'attendre à ce que cette unité puisse poursuivre l'offensive avec la même rapidité. Les Russes ont montré à plusieurs reprises leur incompétence dans certaines opérations, mais il est fantasmatique de penser qu'ils maintiennent toutes leurs unités sur deux petits villages.

==> Compter les pertes ukrainiennes n'est pas simplement un passe-temps macabre et sinistre ; cela permet de mettre en lumière la nature des combats et, surtout, l'effort déployé pour atteindre un objectif. Pour revenir à ta question sur Verbove...

Seul l'avenir nous le dira, mais à mon avis, Verbove ne semble pas justifier la perte d'au moins 30 véhicules (si l'on compte le minimum, on pourrait être proche de 50 véhicules si l'on prend en compte ceux dispersés dans les champs environnants). En effet, derrière Verbove, il y aura probablement un autre village au nom tout aussi inhabituel, dont la capture pourrait nécessiter un nombre similaire, voire double, de pertes ukrainiennes. Cette série de villages inaccessibles pourrait se poursuivre.... jusqu'à Tokmak dans le pire des cas.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Clairon a dit :

Mode trollon

Et les yeux fermés derrière ses lunettes ... Il dort ? il est sous morphine ? on va l'enterrer ?

Mode trolloff

Clairon

Il y a quelques mois, il a été fortement question du côté russe de la mort du commandant de l'armée ukrainienne le général Zaloujny. Lequel avait certainement été tué par une frappe russe.

Bon, un peu plus tard, le Zaloujny il est reparu... L'avait l'air en forme ma foi :happy:

Viktor Sokolov semble avoir fait le même coup.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Alexis a dit :

Il y a quelques mois, il a été fortement question du côté russe de la mort du commandant de l'armée ukrainienne le général Zaloujny. Lequel avait certainement été tué par une frappe russe.

Bon, un peu plus tard, le Zaloujny il est reparu... L'avait l'air en forme ma foi :happy:

Viktor Sokolov semble avoir fait le même coup.

Personnellement, je n'ai toujours pas vu Sokolov lever ne serait-ce qu'un sourcil. 

Zaluzhny, il y a eu depuis de nombreuses vidéos de lui bien vivant, tournée par la presse et non par Pravda 1. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, olivier lsb a dit :

il ne faut pas également oublier les quantités très significatives d'équipements capturés au début du conflit. Je suis tombé sur un graphique très intéressant, basé sur les données Oryx, et qui suit le total des équipements capturés, degrevés ensuite des pertes, captures adverses ou abandon. S'agissant de l'Ukraine, la courbe vient seulement de passer en négatif en juillet. Certes, cette unique courbe se présente tout équipement confondu, et peu cacher des disparités par catégorie (artillerie, APC, IFV, chars etc..) mais elle vaut surtout pour sa tendance. 

Autrement dit, l'Ukraine a vécu sur ses captures de matériels Russes jusqu'au 1er juillet 2023. Elle commence donc seulement à attaquer son inventaire en parc, et dispose en réserve des matériels occidentaux. Ou bien on peut inverser les propositions, considérer qu'elle a attaqué son stock de  matériels occidentaux et conserve son inventaire soviétique en réserve. Ou bien un mix. 

Le lien du tracker et son code source.

https://github.com/leedrake5/Russia-Ukraine

 

current_absolute_total.jpg

Légende

"This calculation subtracts units captured by each combatant with their other loss types (destroyed, damaged, and abandoned). It is arguable if a proportion of abandoned should be included as captures. Ukraine has a net positive change in equipment - meaning that known visible evidence has more cases of new captured eqipment that of losses. Russia however has lost many more units than it has acquired from Ukraine."

Donc les 30 pertes tout matériel confondu à Verbove, l'un des points les plus chauds de la ligne de front sur une phase particulièrement aigu de la contre-offensive, c'est malheureux et regrettable, mais c'est pas dramatique. 

<mauvaisefoi>On pourrait faire exactement le meme graphique avec les couleurs inversées en représentant les matériels sortis des stocks. Celui de l'Ukraine plongerait, alors que celui de la Russie se maintiendrait vaillant au dessus de la ligne de flottaison. Le graphique n'est pas faux, mais il isole une spécificité et en tire des conclusions générales non pertinentes </mauvaisefoi> 

Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, john74 a dit :

<mauvaisefoi>On pourrait faire exactement le meme graphique avec les couleurs inversées en représentant les matériels sortis des stocks. Celui de l'Ukraine plongerait, alors que celui de la Russie se maintiendrait vaillant au dessus de la ligne de flottaison. Le graphique n'est pas faux, mais il isole une spécificité et en tire des conclusions générales non pertinentes </mauvaisefoi> 

C'est une remarque intéressante, mais qui viendrait brouiller la lecture de l'argument principal de ce graphique : celui de l'attrition de chaque camp, dans son "autarcie" de matériel. La destruction nette des captures est clairement défavorable à la russie, peu importe la taille du stock. 

Cette dernière variable permet effectivement de donner la profondeur maximale de la courbe, et on sait qu'elle est de toute façon plus importante que pour l'Ukraine. 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, Fusilier a dit :

Ce n'est pas réaliste, par ce que ce n'est pas le scénario... Le commandant en chef UKR, l'a lui-même dit explicitement : "on ne peut pas espérer des mouvements mécanisés "rapides" avant Tokmak".

Oui c'est compliqué, c'est coûteux en hommes et en matériel. Comment cela pourrait être autrement, étant donné l'organisation du terrain par les Ru et le fait qu'ils jettent dans la bataille ce qu'ils ont de mieux en termes de troupes. Donc oui, les unités UKR ont des pertes (je ne suis pas certain que ce soit au niveau que tu prétends, mais bon...)  mais les russes aussi ont des pertes, dans le secteur ils perdent beaucoup de matos d'artillerie, des véhicules et des hommes. Les UKR avancent et les Ru reculent, 100 m par 100 m, mais ils reculent. Le pb de fond, outre les aspects tactiques, prendre tel point, tel village, tel axe, etc... c'est l'usure. La 58e Ru était out, c'est pourquoi des divisions aéroportées Ru sont arrivés et ces divisions payent un prix fort pour leurs actions de contre attaque, et quand elles seront consommées, il n'y a, à priori, rien d'équivalent pour les remplacer.  Tu me diras c'est kif kif pour les UKR; Possible, mais en fait on n'en sait rien. Par exemple, que foutaient des Leo 2 suédois du côté de Kupianks ou environs.  Où sont les brigades blindées UKR, quelques unes sur le front, mais pas toutes, où sont les unités / hommes en formation dans les divers pays UE, GB , et Ukraine (c'est en sus de celles formées avant l'offensive) Pour les Ru ont sait plus ou moins, leur armée de réserve est déjà employée, avant d'être au format... 

Quand à savoir si tout ça, ces pertes, c'est utile ou pas, c'est d'abord l'affaire des ukr, c'est leur pays. 

Rien ne sert de prêcher à un convaincu d'une opinion différente. L'hiver nous dira qui, de l'Ukraine ou de la Russie, sait le mieux gérer ses réserves ; Même si Zelensky, en optant pour la poursuite de l'offensive en hiver, a indirectement reconnu son échec.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Coriace a dit :

Tant que les équipages s'en tirent les Ukrainiens peuvent perdre du matos. Ils ont virtuellement les stocks entiers de l'OTAN derrière eux

Dans un monde idéal peut-être, dans la réalité ça n'existe pas, il y a forcement de lourdes pertes dans les équipages même si c'est moindre que leurs équivalents russes. Même si l'équipage n'est pas tué sur le coup par une pénétration de blindage à leur niveau encore faut-ils qu'après le débarquement ils arrivent à rejoindre une position sûre en un seul morceau.

Il ne s'agit pas d'un jeu où les gentils auraient un mode invincibilité.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Umbria a dit :

Le scénario de la percée ukrainienne, qui aurait pour conséquence l'effondrement de tout le dispositif russe après la prise d'un petit village, ne semble pas réaliste

D'accord, mais qui a dit ça ? Personne à ma connaissance. 

Si ils veulent percer, dire que la prise de ce village fait partie de l'équation est une chose, dire que la seule prise de ce village aura pour conséquence l'effondrement du dispositif Russe en est une autre. 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Umbria a dit :

Le scénario de la percée ukrainienne, qui aurait pour conséquence l'effondrement de tout le dispositif russe après la prise d'un petit village, ne semble pas réaliste. Un exemple concret : les Ukrainiens se sont retrouvés bloqués à Rabotyne et n'ont pas réussi à avancer vers Novoprokopivka. La 47e brigade mécanisée a subi d'importantes pertes, perdant environ 30 % de ses véhicules pour atteindre Rabotyne (soit 30 sur 90). Lorsque Rabotyne a enfin été totalement libérée au début du mois de septembre, la 47e brigade avait perdu entre 40 et 45 Bradley, soit environ la moitié de son effectif de M2A2. À cause de ces pertes, il était pratiquement impossible pour la brigade de maintenir la même intensité offensive, expliquant ainsi l'échec des Ukrainiens à progresser vers Novoprokopivka.

De la même manière, ils n'ont pas réussi à avancer au-delà de Staromaiors'ke/Urozhaine en direction de Zavitne. Plusieurs raisons expliquent cela. Premièrement, les Ukrainiens ont réussi à repousser les Russes hors de ces villages, mais cela a simplement déplacé l'ennemi plus au sud. Deuxièmement, lorsque vous subissez une perte aussi importante que 60 % d'une brigade pour la capture d'un village, il est irréaliste de s'attendre à ce que cette unité puisse poursuivre l'offensive avec la même rapidité. Les Russes ont montré à plusieurs reprises leur incompétence dans certaines opérations, mais il est fantasmatique de penser qu'ils maintiennent toutes leurs unités sur deux petits villages.

==> Compter les pertes ukrainiennes n'est pas simplement un passe-temps macabre et sinistre ; cela permet de mettre en lumière la nature des combats et, surtout, l'effort déployé pour atteindre un objectif. Pour revenir à ta question sur Verbove...

Seul l'avenir nous le dira, mais à mon avis, Verbove ne semble pas justifier la perte d'au moins 30 véhicules (si l'on compte le minimum, on pourrait être proche de 50 véhicules si l'on prend en compte ceux dispersés dans les champs environnants). En effet, derrière Verbove, il y aura probablement un autre village au nom tout aussi inhabituel, dont la capture pourrait nécessiter un nombre similaire, voire double, de pertes ukrainiennes. Cette série de villages inaccessibles pourrait se poursuivre.... jusqu'à Tokmak dans le pire des cas.

Ta description ne prend pas en compte les effectifs et matériels que les RU doivent engager pour contrer ces avancées UKR, certes couteuses en matériel.

Les données dispos semblent montrer que les RU doivent régulièrement renforcer cette zone, notamment avec des troupes de qualités.

Si perdre 40 bradley (définitivement ?) pour prendre Verbove obligent les Ru à "gaspiller leur forces vivent, c'est probablement un bilan favorable aux UKR.

Les Russes perdent des VDV et de l'artillerie à un rythme important ces dernières semaines.

Est-ce que le Rythme de la progression UKR pourra toutefois continuer à s'accélérer les prochaines semaines, nous verront.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, Dwarfene a dit :

Ta description ne prend pas en compte les effectifs et matériels que les RU doivent engager pour contrer ces avancées UKR, certes couteuses en matériel.

Les données dispos semblent montrer que les RU doivent régulièrement renforcer cette zone, notamment avec des troupes de qualités.

Si perdre 40 bradley (définitivement ?) pour prendre Verbove obligent les Ru à "gaspiller leur forces vivent, c'est probablement un bilan favorable aux UKR.

Les Russes perdent des VDV et de l'artillerie à un rythme important ces dernières semaines.

Est-ce que le Rythme de la progression UKR pourra toutefois continuer à s'accélérer les prochaines semaines, nous verront.

On ignore le rythme de perte russe, que ce soi des VDV ou de l’artillerie (cela fait des semaines qu’on nous affirme que l’artillerie russe est neutralisée dans ce secteur non?). Ensuite je ne suis pas certain que les Russes gaspillent leurs forces en freinant (au moins) voire saignant à blanc (au pire) les forces ukrainiennes. On pourrait par ailleurs inverser ta phrase en disant que les Russes obligent les Ukrainiens à gaspiller leurs forces pour le moindre village… Seule ma connaissance des capacités respectives de chaque camp permettrait de réellement interpréter cela.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Rafale28
    Newest Member
    Rafale28
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...