Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 1 minute, Dedieu a dit :

Vous êtes une équipe de va-t-en guerre, avec des techniques de communication bien rodées,

je vous laisserais juge de l'avance ou recul votre rhétorique selon vos souhaits, mais ne perdrait pas trop de temps à jouer votre jeu.

tiens donc !  vaut mieux jouer celui de Poutine alors selon toi ?

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Alexis a dit :

Tiens, allonge-toi et explique... Cette équipe de va-t-en-guerre, elle est avec nous dans la pièce en ce moment 

Excellent.:biggrin:

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Alexis a dit :

Donc la variété d'opinions, de discussions, parfois de disputes sur ce forum... C'est en fait "une équipe" ?

Vous savez très bien qu'il y a au moins une équipe de pro sur ce forum,, après libre à vous de les ignorer, ce qui les arrangent.

 

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

J'avoue. Je suis un soutien féroce du Sporting Club de Bastia. J'en suis même le douzième socio (c'est le numéro sur ma carte de membre).

Sinon, je reconnais être un partisan acharné de la crêpe sucre. Sans beurre. Ne tirez pas bordel !

Edited by Ciders
  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

Une brigade ukrainienne sera également préparée sur le sol tricolore pour aller au front. Il s'agirait de 4500 soldats ukrainiens, principalement pour «leur apporter des munitions et des armes». «On passe à un nouveau stade», a-t-il ajouté. Sans vouloir être dans «l'escalade», Emmanuel Macron a rappelé que la «limite était fixée par ce que font les Russes». Le président n’a pas «exclu» l’envoi de troupes pour former des soldats ukrainiens, mais la décision se fera «collectivement». Quant au ressortissant Français arrêté en Russie et accusé d’espionnage, le locataire de l’Élysée a affirmé que l’intéressé «travaille par une ONG suisse, qui fait de la diplomatie». «Ce n’était pas quelqu'un qui travaillait pour la France», a dit Emmanuel Macron.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, herciv a dit :

C'est officiel on cède des Mirage 2000-5.

On forme une brigade de 4500 soldats en les équipant et en les formant sur place.

Pour les Mirages 2000-5 ca peut aussi être un moyen d'envoyer des forces aériennes sous fausse cocarde (ukrainienne) avec des pilotes français sur appareil français (comme les soviétiques l'avaient fait en Corée)

Mais ça on ne le saura (éventuellement) que bien plus tard

Par contre, même problème que pour les F-16 (même si moindre), les 2000-5 c'est pas des Jaguars, pas des F-1 et donc pas trop des appareils faits pour décoller de pistes non aménagées correctement (même si il me semble que des exercices de poser/décollage sur autoroute ont été effectués avec succès en Pologne il y'a quelques années ..... mais avec des volants et rampants sélectionnés pour l'échange donc la crème de la crème)

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, GOUPIL a dit :

une brigade française équipée de matériel Français ? Quels matériels ? des VAB ultimas et le surplus de VBCI ? des caesars en sup ? des VBL ? déshabiller Pierre pour habiller Paul ?

où alors  le président à en tête  un autre plan pour  pallier aux dons ?

 

On a des VBCI en surplus ? :ohmy:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, olivier lsb a dit :

On a des VBCI en surplus ? :ohmy:

En déshabillant Paul. Deux régiments mécanisé VBCI ont migré motorisé sur Griffon ... donc leur engins doivent être inutilisés.

Ça s'appelle recrédibiliser l'armée française :bloblaugh:

  • Haha 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, herciv a dit :

C'est officiel, on cède des Mirage 2000-5.

On forme une brigade de 4500 soldats en les équipant et en les formant sur place.

Je trouve intéressant qu'il y a une semaine, on ait annoncé que les Suédois ne livraient pas de Gripen parce qu'ils ne voulaient pas surcharger les capacités logistiques des Ukrainiens lorsqu'ils recevraient des F-16.

Pourrait-on potentiellement leur donner plus de Mirage que de Gripen ?

https://www.euractiv.de/section/europa-kompakt/news/schweden-setzt-plaene-fuer-gripen-kampfflugzeuge-an-ukraine-aus/

Le ministre suédois de la Défense, Pål Jonson, a déclaré mardi (28 mai) que la Suède avait été priée de suspendre ses projets d'envoi d'avions de combat Jas-Gripen en Ukraine. L'accent est désormais mis sur les avions de combat américains F-16. 

Cette annonce fait suite à des « discussions intensives » entre les Etats membres de la coalition de défense aérienne, qui soutient l'Ukraine avec des avions et des systèmes de défense aérienne.

"Nous avons été poussés par les autres pays qui dirigent la coalition à attendre le système Gripen. Cela s'explique par le fait que l'accent est désormais mis sur l'introduction du système F-16", a déclaré Jonson mardi à l'agence de presse suédoise TT.

La Belgique, les Pays-Bas, le Danemark et la Norvège ont déjà annoncé l'envoi de F-16 en Ukraine. Les premiers appareils devraient être livrés cette année, le Gripen devra donc encore attendre.

« Nous n'excluons pas qu'il puisse être pertinent à l'avenir, mais pour le moment, l'accent est mis sur la mise en œuvre du programme F-16 du côté ukrainien », a déclaré le ministre suédois de la Défense.

L'opposition suédoise avait demandé que le pays livre immédiatement le Gripen à l'Ukraine - mais cette idée est désormais abandonnée.

« Il n'est pas dans l'esprit de la coalition d'introduire deux systèmes d'avions de combat en même temps », a déclaré Jonson.

 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Ciders a dit :

je reconnais être un partisan acharné de la crêpe sucre. Sans beurre. Ne tirez pas bordel !

Des gens se sont fait tuer pour moins que ça

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Manuel77 a dit :

« Il n'est pas dans l'esprit de la coalition d'introduire deux systèmes d'avions de combat en même temps », a déclaré Jonson.

 

La France, arrogance ou indépendance? :biggrin:

  • Like 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Fanch a dit :

Des gens se sont fait tuer pour moins que ça

Ah et oui, j'aime bien aussi quand le sucre est du sucre glace. Voilà voilà.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 59 minutes, herciv a dit :

Une brigade ukrainienne sera également préparée sur le sol tricolore pour aller au front. Il s'agirait de 4500 soldats ukrainiens, principalement pour «leur apporter des munitions et des armes». «On passe à un nouveau stade», a-t-il ajouté. Sans vouloir être dans «l'escalade», Emmanuel Macron a rappelé que la «limite était fixée par ce que font les Russes». Le président n’a pas «exclu» l’envoi de troupes pour former des soldats ukrainiens, mais la décision se fera «collectivement». Quant au ressortissant Français arrêté en Russie et accusé d’espionnage, le locataire de l’Élysée a affirmé que l’intéressé «travaille par une ONG suisse, qui fait de la diplomatie». «Ce n’était pas quelqu'un qui travaillait pour la France», a dit Emmanuel Macron.

Aucun de nos ressortissants arrêtés et pris en otage diplomatique ne travaille officiellement pour l'Etat.... :rolleyes: (bon à part les 4 de la DGSE au Burkina)

Cependant, le CV et le parcours de cette personne laisse quand même très songeur. On essaye même plus de se cacher derrière un paravent de "chercheur académique" qui n'aurait mais alors absolument rien à voir avec nos services. 

Il est l'incarnation même de ce que beaucoup ici pense qu'on ne faisait pas ou plus: se parler, en toute circonstance. De toute façon, c'est dans la mission de la DGSE de faire de la diplomatie discrète, quand l'officielle est tenue de prendre ses distances. Les pays se parlent tous, en toute circonstances, a fortiori quand elles sont mauvaises. Le message envoyé en s'en prenant certainement à un personnage de la maison (mais dont on peut nier l'appartenance), est un message de défi et d'escalade. Bon, on s'y attendait et ça fait partie des risques à prendre. 

Spécialiste de l’espace post-soviétique et impliqué dans des tentatives de médiation informelle dans le conflit russo-ukrainien, En 2014, il rejoint le Centre pour le dialogue humanitaire, [...] qui œuvre [...] dans le domaine de la diplomatie informelle et de la médiation des conflits. Le président de son conseil d’administration est l’ancien diplomate français Pierre Vimont. [...] « La spécificité du Centre est d’être un lieu de rencontres neutre, qui subsiste quand les autres canaux sont dégradés, précise une autre source. Cette mission est parfaitement connue des Russes, et Laurent Vinatier a des interlocuteurs très bien identifiés côté russe, et de haut niveau. » Le nom de Dmitri Kozak, conseiller du Kremlin, revient à plusieurs reprises. La veille de son arrestation, le chercheur était encore dans les couloirs du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, lieu de rencontre de l’élite russe.


https://www.lemonde.fr/international/article/2024/06/06/l-arrestation-d-un-francais-a-moscou-nouvelle-escalade-de-la-part-de-la-russie_6237742_3210.html

Citation

L’arrestation d’un Français à Moscou, nouvelle escalade de la part de la Russie

Laurent Vinatier, 48 ans, représentant d’une ONG suisse, a été interpellé dans la capitale russe pour ne pas s’être déclaré « agent de l’étranger », un « message » selon Paris dans le contexte d’une relation bilatérale de plus en plus tendue.

Par Benoît Vitkine et Elise Vincent

Publié aujourd’hui à 21h38, modifié à 21h39

5740263_1717687707692-vinatier-22-2.jpg

Laurent Vinatier, spécialiste du monde post-soviétique, du Caucase et de l’Asie centrale. INSTITUT JACQUES DELORS

Dans le climat de confrontation aiguë entre Moscou et Paris, l’arrestation dans la capitale russe du Français Laurent Vinatier, jeudi 6 juin, a tout de l’événement diplomatique susceptible de gripper encore un peu plus la relation bilatérale. Le président de la République, Emmanuel Macron, a évoqué son cas en intervenant dans la soirée à la télévision, l’inscrivant dans la droite ligne des « intoxications », « menaces » et « provocations » menées par le Kremlin contre la France.

Les images de l’interpellation de cet homme de 48 ans, spécialiste de l’espace post-soviétique et impliqué dans des tentatives de médiation informelle dans le conflit russo-ukrainien, ont été diffusées à la mi-journée par le Comité d’enquête, un puissant organe judiciaire russe, dépendant directement du Kremlin. On y voit M. Vinatier, dont le visage est flouté, abordé à la terrasse d’un café moscovite par des hommes masqués et en uniforme, qu’il suit, sans résistance, jusqu’à un van garé à proximité.

Dans la foulée, la partie russe faisait état d’accusations graves : M. Vinatier aurait, durant plusieurs années, « recueilli des informations dans le domaine des activités militaires et militaro-techniques de la Fédération de Russie », informations « pouvant être utilisées contre la sécurité de l’Etat ».

L’emploi d’un tel vocable a pu laisser penser, dans un premier temps, à une accusation d’espionnage. Mais l’argument juridique avancé, pour l’heure, par Moscou est plus subtil – mais aussi moins grave. Laurent Vinatier se voit reprocher de ne pas s’être signalé en tant qu’« agent de l’étranger », un label se voulant infamant, qui empoisonne la vie de ceux ainsi désignés et qui, depuis 2019, a été élargi aux étrangers.

 

Edited by olivier lsb
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

partie 2

Citation

« En aucun cas il ne travaille pour la France »

Selon la justice russe, M. Vinatier aurait dû, de lui-même, comprendre qu’il pouvait tomber sous le coup de cette législation et demander à être placé sur le registre dédié. C’est sur la base de cette même accusation que la journaliste russo-américaine Alsu Kurmasheva est détenue depuis octobre 2023.

Laurent Vinatier possède un profil atypique sur la place moscovite. Docteur en philosophie, chercheur spécialisé sur la Russie, le Caucase et l’Asie centrale, sujets de la plupart de ses livres, il faisait des séjours réguliers dans la capitale russe. Enseignant, il avait collaboré avec plusieurs centres de réflexion, dont l’institut Thomas More.

En 2014, il rejoint le Centre pour le dialogue humanitaire, institution discrète basée en Suisse, qui œuvre, souvent en coopération avec les Nations unies, dans le domaine de la diplomatie informelle et de la médiation des conflits. Le président de son conseil d’administration est l’ancien diplomate français Pierre Vimont.

L’ONG suisse a confirmé l’arrestation de son collaborateur, jeudi, pendant qu’Emmanuel Macron insistait : « En aucun cas il ne travaille, ou travaillait pour la France, mais nous lui fournirons toutes les protections consulaires nécessaires. »

Laurent Vinatier et le Centre pour le dialogue humanitaire ont été impliqués dans de nombreux dossiers régionaux, du Haut-Karabakh à l’Ukraine. En 2014, selon une source du Monde, l’homme a contribué à faire dialoguer, hors des cadres formels, les représentants de Kiev et les séparatistes du Donbass. Le Centre pour le dialogue humanitaire aurait aussi joué un rôle de premier plan dans la conclusion de l’accord céréalier signé en juillet 2022 entre Kiev et Moscou, sous le patronage de la Turquie et de l’ONU.

« La spécificité du Centre est d’être un lieu de rencontres neutre, qui subsiste quand les autres canaux sont dégradés, précise une autre source. Cette mission est parfaitement connue des Russes, et Laurent Vinatier a des interlocuteurs très bien identifiés côté russe, et de haut niveau. » Le nom de Dmitri Kozak, conseiller du Kremlin, revient à plusieurs reprises. La veille de son arrestation, le chercheur était encore dans les couloirs du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, lieu de rencontre de l’élite russe.

« On s’attendait à ce type d’escalade »

A Paris, cette arrestation est clairement interprétée comme étant liée au contexte de montée de l’agressivité russe, depuis qu’Emmanuel Macron a décidé de durcir le ton vis-à-vis de Moscou, évoqué l’envoi d’instructeurs militaires en Ukraine et la possibilité pour Kiev de frapper le territoire russe avec des armes françaises. L’association entre graves accusations frisant l’espionnage et le motif parfaitement bureaucratique choisi pour justifier cette interpellation ressemble même à un message explicite, disant en substance à Paris : « A vous de décider de la suite… »

« On s’attendait à ce type d’escalade, nous ne sommes malheureusement pas surpris », admet une source au sein de l’exécutif. D’autant que l’arrestation de Laurent Vinatier intervient quelques jours seulement après une vague de manœuvres de déstabilisation sur le sol français, rapidement attribuées à Moscou par le renseignement français.

Le 1er juin, la découverte, au pied de la Tour Eiffel, de cercueils, recouverts d’un drapeau français portant l’inscription « soldats français de l’Ukraine », faisant suite à d’autres provocations attisant les tensions liées au conflit à Gaza. Puis, le 3 juin, la direction générale de la sécurité intérieure a arrêté un Russo-Ukrainien, à Roissy-en-France (Val-d’Oise), blessé par des explosifs, et soupçonné d’avoir voulu mener une action violente.

« Toutes ces actions font partie d’une sorte de politique de coups d’épingle et de harcèlement de la part de la Russie. Mais, pour l’instant, cela ne prend pas trop, car la main de Moscou est rapidement identifiée à chaque fois », reprend la même source. Il y a, toutefois, à travers ces manœuvres, clairement un « accompagnement de la montée en puissance du rapport de force » qui a lieu dans le champ militaire. « On s’installe dans une logique de confrontation durable, et la France fait l’objet d’un traitement de faveur indéniable » par rapport à d’autres pays occidentaux, même si des actions de déstabilisation ont aussi eu lieu ces dernières semaines en Allemagne et en Pologne.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...