Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 1 minute, loac a dit :

Etonnant dans quels sens ?

Les impacts sur le BMP arrive sur un blindage relativement faible mais avec une forte incidence .

Ceux sur le T72 arrive sur le bas de la caisse (qui ne doit pas être beaucoup plus blindé) mais sur une surface plane et donc avec une efficacité maximum .

Je trouvais étonnant vu le faible blindage des BMP, et le nombre d'impacts qu'on voit sur la vidéo. Je m'attendais à ce que du 30mm en fasse de la charpille. Mais c'est vrai que l'angle du blindage avant est très incliné.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Hilariovespasio a dit :

Si, ça va bien se passer... ça s'est toujours passé comme ça, c'est comme ça qu'il y a des villes au-delà du cercle polaire, on monte les salaires et tout le monde y va. La grande erreur est de les comparer à nous occidentaux.

Plus maintenant. Les villes arctiques tombent en déliquescence, à l'exception de la péninsule de Yamal. Les salaires ne retiennent plus vraiment sur le long terme. L'Ukraine orientale attirerait davantage par son climat et parce que le pouvoir mettrait des sommes folles dans la reconstruction - comme en Crimée. Mais vider la Russie septentrionale pour remplir les parties conquises serait délicat à défendre.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Ciders a dit :

Plus maintenant. Les villes arctiques tombent en déliquescence, à l'exception de la péninsule de Yamal. Les salaires ne retiennent plus vraiment sur le long terme. L'Ukraine orientale attirerait davantage par son climat et parce que le pouvoir mettrait des sommes folles dans la reconstruction - comme en Crimée. Mais vider la Russie septentrionale pour remplir les parties conquises serait délicat à défendre.

Voilà, on trouve une bonne raison avec le climat et zou! D'ailleurs c'est une méthode qui marche bien en Europe de l'ouest aussi.

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, loac a dit :

Etonnant dans quels sens ?

Les impacts sur le BMP arrive sur un blindage relativement faible mais avec une forte incidence .

Ceux sur le T72 arrive sur le bas de la caisse (qui ne doit pas être beaucoup plus blindé) mais sur une surface plane et donc avec une efficacité maximum .

Moi ce que je note c'est une prodigalité dans l'usage des munitions.

Bon à la place de l'équipage du BTR4 j'aurais fait pareil (arroser jusqu'à un départ de flammes) mais le 30 mm il ne perce pas du premier coup..... même un BRM1K de face

Link to comment
Share on other sites

@metkow T'aurais pu faire un effort, on parle justement de cette vidéo depuis tout à l'heure :wink:

 

il y a 42 minutes, Akhilleus a dit :

Moi ce que je note c'est une prodigalité dans l'usage des munitions.

Bon à la place de l'équipage du BTR4 j'aurais fait pareil (arroser jusqu'à un départ de flammes) mais le 30 mm il ne perce pas du premier coup..... même un BRM1K de face

Je pense qu'il perce le blindage à de nombreuses reprises, c'est juste qu'avec la fumée on ne le voit pas, et je doute même qu'on arrive à voir des petits trous d'obus vu la qualité de la vidéo...

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Akhilleus a dit :

Moi ce que je note c'est une prodigalité dans l'usage des munitions.

Bon à la place de l'équipage du BTR4 j'aurais fait pareil (arroser jusqu'à un départ de flammes) mais le 30 mm il ne perce pas du premier coup..... même un BRM1K de face

prodigalité =dépense excessive ? J ai du aller voir sur internet !

Et bien de mon point de vu ,il y a la toute la différence entre l'instruction (ISTC en France) et le vrai combat.

Je suis un fervent défenseur de l instruction de l'ISTC , mais dans la mesure ou nous admettons quelle ne réponds pas a toute les solutions.

Au combat le volume du feu est très important dans certaines situations et parfois au dépends des bases de l'ISTC.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, loac a dit :

prodigalité =dépense excessive ? J ai du aller voir sur internet !

Et bien de mon point de vu ,il y a la toute la différence entre l'instruction (ISTC en France) et le vrai combat.

Je suis un fervent défenseur de l instruction de l'ISTC , mais dans la mesure ou nous admettons quelle ne réponds pas a toute les solutions.

Au combat le volume du feu est très important dans certaines situations et parfois au dépends des bases de l'ISTC.

D'où l'intérêt de munitions puissantes, alors je ne connais pas l'instruction de l'ISTC, mais si on te parle d’économie de munitions pour privilégié l'efficience, pourquoi pas sur le papier ou sur du conflit de basse intensité mais on se rend vite compte des limites.

Pour faire un parallèle, vous imaginez un Griffon et sa 12.7mm dans cette situation ? (J'aurais pu prendre l'exemple du VBCI, mais en réalité le BTR-4 se rapproche davantage d'un Griffon dans son rôle d'APC)

Alors oui, l'armement est sans doute dimensionné pour l'Afrique, mais c'est bien les états-majors qui parlent de haute-intensité depuis des années...

Edited by Banzinou
  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Akhilleus a dit :

Sur le principe je suis d'accord

Je note juste qu'il met 10-11 obus de 30 sur un BTR 80

On doit être à entre 15 et 20 obus sur le BRM1K dans la vidéo précédente (avec certains tirés trop haut)

En situation d'exercice se serait overkill

En situation réelle, bas mieux vaut plus de tir et en sortir que se restreindre et prendre une avoinée en retour

Mais ca montre aussi la dépense de consommables pour un conflit HI

Le truc c'est quand situation d'exercice, on considère que "X" véhicule est neutralisé à partir de "X" nombre de munition, et c'est peut être vrai !

Mais dans le cas du BMP-1 de la vidéo, qui ne nous dit pas que le tout premier obus ne neutralise pas le conducteur ? On ne le saura jamais, mais ça montre bien le nécessité comme tu dis de mettre beaucoup plus d'obus que théoriquement nécessaire (la théorie, la pratique tout ça....) 

Ce conflit risque de remettre pas mal d'acquis au tiroir, bon en réalité on le savait sans doute avant, mais là on ne pourra pas faire semblant

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Hilariovespasio a dit :

Voilà, on trouve une bonne raison avec le climat et zou! D'ailleurs c'est une méthode qui marche bien en Europe de l'ouest aussi.

Ah bon ?

Tu as un exemple récent de déplacement de population forcé ou fortement incité à coup de salaires subventionnés en Europe de l'Ouest ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Métal_Hurlant a dit :

le fil vert sur le bouton vert, le fil rouge sur le bouton rouge

"...Des combattants affiliés à Azov ont fait exploser un pont ferroviaire clé pour perturber les lignes d'approvisionnement russes près de la frontière.
Bien que l'événement lui-même soit remarquable, ce qui est encore plus intéressant, c'est que la charge était une boîte remplie de charges de TNT réutilisées à partir d'un tuyau de déminage DKR-4..."

 

 

Il y a 16 heures, Clairon a dit :

Mouais, ça a quand même l’air grosse mise en scène, filmés de près, en plein jour, avec aussi un drone, les cocos qui sabotent un pont en territoire ennemi ou presque et qui ont l’air bien calme comme avant une partie de pêche…

et les dégâts, ok, la voie est sans doute touchée, mais ça n’a pas l’air impossible a reparer, bon j’ai pas fait ponts et chaussées non plus …

Clairon 

Le pont est effectivement détruit : le tablier est brisé sur toute la largeur, il va falloir plusieurs jours voire une grosse semaine pour réparer et si il y a un drone qui passe tous les jours pour frapper, c'est mission impossible. Si en plus un train passe sans voir les dégâts, ça se compte en semaines mais un mécanicien devrait voir le problème et s'arrêter avant (sauf de nuit...)

L'opération est surveillée par un drone, les artificiers peuvent travailler sereinement, surtout s'il s'agit de FS.

Il est donc plus qu'improbable qu'il s'agisse d'une mise en scène sur une ligne en territoire ukrainien mais plus probablement d'une réelle action qui va aggraver les problèmes logistiques russes. Pour rappel, le réseau ferré ukrainien est fortement sollicité en ce moment et je vois mal une telle destruction juste pour le plaisir d'une action de propagande.

Reste l'hypothèse d'une destruction devant l'avance russe mais comme le front a très peu bougé depuis un moment dans le nord (ça n'a vraiment pas l'air d'être dans le sud vues la végétation et la couverture neigeuse), c'est très improbable.

  • Thanks 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Paschi a dit :

Au départ, Zelensky a "invité les Européens ayant une expérience du combat à se rendre en Ukraine pour combattre l'armée russe". Son but était bien d'avoir des hommes pouvant être rapidement engagés au front et éventuellement servir d'instructeurs. Pas de voir un afflux d'étrangers inexpérimentés à former. Et les Ukrainiens forment déjà leurs nationaux, jeunes et moins jeunes.

C'était la déclaration de départ en effet. Maintenant sans trop chercher tu vois qu'ils enrôlent bien plus large et qu'ils ne semblent pas trop regardant sur la qualité. Il y a des témoignages qui pointent où ils ne sembles pas trop tendres avec les loufoques qui décident que finalement non ils veulent rentrer au pays.
Si ce n'est pas pour la propagande qu'elle raisons? Ils ont peut être besoins de troupe de 2° rang pour du contrôles des lignes logistiques?
Quand à leur population, ils sont encore loin d'avoir équipé enrôlé tout le potentiel. Avec >40 millions d'habitant et une mobilisations de 18-45, même en ayant une population déclinante et âgée tu dois pouvoir mobiliser plus de 1,5 millions de soldats. Ce n 'est pas le cas pour le moment et je doute qu'ils aient même de quoi les équiper.

Edited by Pousse allemand
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Akhilleus a dit :

Moi ce que je note c'est une prodigalité dans l'usage des munitions.

Bon à la place de l'équipage du BTR4 j'aurais fait pareil (arroser jusqu'à un départ de flammes) mais le 30 mm il ne perce pas du premier coup..... même un BRM1K de face

A ton avis, les quelques obus de 30 qu'il tire juste devant le blindé derrière lequel sont planqués des soldats, c'est pour :

  • Aveugler / Salir les optiques de l'adversaire ?
  • Toucher les soldats derrière ?
  • Autre-chose ?
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Obelix38 a dit :

A ton avis, les quelques obus de 30 qu'il tire juste devant le blindé derrière lequel sont planqués des soldats, c'est pour :

  • Aveugler / Salir les optiques de l'adversaire ?
  • Toucher les soldats derrière ?
  • Autre-chose ?

Difficile à dire

Il s'est peut être planté de munitions et arrose au 30 antipersonnel le véhicule

Il tire peut être sciemment du 30 HE-Frag dans l'espoir de toucher les fantassins derrière le véhicule

Il tire peut etre en suppression pour éviter qu'un fantassin ne surgisse avec un RPG

Il sort d'un déplacement rapide, son 30 n'est peut être pas bien stabilisé (voir la séquence ou il en colle pas mal au dessus quand il revient pour une deuxième passe)

J'en sais rien

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

J'ai quand même l'impression qu'il modifie volontairement le viseur vers le bas pour toucher les pieds des fantassins derrière.

Après, n'oublions pas que le BTR-4 à un blindage STANAG 4569 level 2, et donc protégé de manière efficace contre du 7.62×39mm tout au plus (pour ça que la comparaison avec le VBCI ne fait pas sens).

C'est aussi pour ça que l'équipage ne peut pas non plus se permettre d'être trop agressif dans son avancée, une DShK embusquée suffirait à neutraliser son personnel

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, loac a dit :

Pour le T72 il connais clairement les points faibles du blindage. 

D'un autre coté c'est normal qu'un opérateur ukrainien sache où taper sur un MBT faisant partie de l'arsenal de son pays, après ça reste un vieux châssis largement connu. Là il cherche à taper assez bas, sans doute le 20mm bas de caisse, à cette distance au 30mm AP ça rentre comme dans du beurre et tu peux toucher les charges des obus direct. Par contre le T72 semble complètement inactif, la tourelle ne bouge pas d'un poil et aucun tir venant de lui. Ça ressemble plus à une fin de bataille avec nettoyage des survivants et destruction du matériel que tu peux/veux pas reprendre.

Le BTR là c'est simple il n'a aucune chance, il ne dépasse pas 20mm de blindage et même incliné à cette distance tous les tirs ont pénétrés et vu le nombre de tirs, il sera certainement irrécupérable et si il y avait un gus qui se cachait dedans (voire même derrière) il ne doit plus rester grand chose de lui.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Arland a dit :

D'un autre coté c'est normal qu'un opérateur ukrainien sache où taper sur un MBT faisant partie de l'arsenal de son pays, après ça reste un vieux châssis largement connu. Là il cherche à taper assez bas, sans doute le 20mm bas de caisse, à cette distance au 30mm AP ça rentre comme dans du beurre et tu peux toucher les charges des obus direct. Par contre le T72 semble complètement inactif, la tourelle ne bouge pas d'un poil et aucun tir venant de lui. Ça ressemble plus à une fin de bataille avec nettoyage des survivants et destruction du matériel que tu peux/veux pas reprendre.

Le BTR là c'est simple il n'a aucune chance, il ne dépasse pas 20mm de blindage et même incliné à cette distance tous les tirs ont pénétrés et vu le nombre de tirs, il sera certainement irrécupérable et si il y avait un gus qui se cachait dedans (voire même derrière) il ne doit plus rester grand chose de lui.

Les 2 véhicules semblent effectivement abandonnés (le BTR derrière un berme de pneus, le T72 canon légèrement vers le haut, tourelle immobile, chassis immobile, pas de fumée d'échappement alors que ca grouille de fantassins autour). Par contre ca tiraille autour et les fantassins cherchent des couverts donc probablement destruction de matériel sans équipage lors d'un échange de tirs dans une section urbaine

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 19/03/2022 à 15:09, Pierre_F a dit :

No comment ! 

 

Peut-être une référence à leur grande guerre patriotique et la course vers Berlin sur la fin. Vu que Poutine semble surtout miser sur la gloire passée contre l'Allemagne nazi pour tenter de galvaniser ses troupes contre l'Ukraine ça collerai avec l'ambiance.

Link to comment
Share on other sites

https://www.lefigaro.fr/international/guerre-en-ukraine-kiev-craint-une-attaque-bielorusse-dans-l-ouest-20220320

Guerre en Ukraine : Kiev craint une attaque biélorusse dans l'Ouest


Le gouvernement ukrainien a encore alerté sur une possible entrée en guerre de la Biélorussie pour créer un nouveau front dans l'Ouest encore épargné.

L'Ukraine craint une attaque biélorusse en Volhynie, dans le nord-ouest du pays, a déclaré ce dimanche le bureau du président Volodymyr Zelensky sur la base d'informations de son armée.
L'invasion russe s'est pour le moment concentrée principalement sur les régions du nord, du sud et de l'est de l'Ukraine, bien que des missiles aient également touché la base militaire de Yavoriv la semaine dernière, près de la frontière polonaise. L'ouverture d'un nouveau front dans l'Ouest serait un coup dur pour la défense ukrainienne.


Réticences
La possibilité d'un engagement militaire biélorusse aux côtés de la Russie, au-delà de son soutien logistique, était jusqu'à aujourd'hui jugé peu probable. La faiblesse de son armée est d'abord régulièrement invoquée, les militaires biélorusses ne disposant pas des effectifs, du matériel, et surtout de l'entraînement nécessaire à une opération de grande ampleur en coordination avec l'armée russe qui rencontre déjà elle-même des difficultés d'organisation. «Sur le papier, elle a des moyens», ajoutait début mars le spécialiste Joseph Henrotin, chercheur au Centre d'analyse et de prévision des risques internationaux, «mais en réalité, la maintenance et l'entraînement ne suivent pas. Cette armée a été conceptualisée pour la défensive, avec des forces blindées mécanisées au niveau terrestre mais sans logistique de projection». Pour la journaliste spécialisée Défense Illia Ponomarenko du Kyiv Independent, «on peut parler de 20.000 soldats, sans expérience de combat [...] avec un grave manque de motivation».Ce manque de motivation traduit enfin une grande réticence plus générale dans la société biélorusse à s'engager dans ce conflit. «Que ce soit les partisans de Loukachenko, ou ses adversaires, dans la société et les élites, un consensus se dégage sur le fait qu'il serait désastreux de participer directement à la guerre», rapportait début mars Tatiana Kastouéva-Jean, directrice du Centre Russie à l'Ifri. Le problème reste que le président Loukachenko n'a pas vraiment de marge de manœuvre vis-à-vis de Moscou à qui il doit son maintien au pouvoir en 2020.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Pousse allemand a dit :

C'était la déclaration de départ en effet. Maintenant sans trop chercher tu vois qu'ils enrôlent bien plus large et qu'ils ne semblent pas trop regardant sur la qualité. Il y a des témoignages qui pointent où ils ne sembles pas trop tendres avec les loufoques qui décident que finalement non ils veulent rentrer au pays.  Je ne sais pas s'ils enrôlent ou, face à l'afflux de volontaires, ils prennent tout le monde et laissent faire la sélection naturelle

Si ce n'est pas pour la propagande qu'elle raisons? Je ne nie pas qu'il peut y avoir un côté propagande après, voir ci-dessus

Ils ont peut être besoins de troupe de 2° rang pour du contrôles des lignes logistiques? Je pense que pour ce rôle il y aurait suffisamment d'ukrainiens disponibles

Quand à leur population, ils sont encore loin d'avoir équipé enrôlé tout le potentiel. Avec >40 millions d'habitant et une mobilisations de 18-45, même en ayant une population déclinante et âgée tu dois pouvoir mobiliser plus de 1,5 millions de soldats. Ce n 'est pas le cas pour le moment et je doute qu'ils aient même de quoi les équiper. Je suis d'accord avec toi

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.lefigaro.fr/international/en-ukraine-les-drones-civils-sont-devenus-des-armes-20220318

En Ukraine, les drones civils sont devenus des armes

Ils repèrent les colonnes russes, alertent les populations grâce à des alarmes ou fournissent des images pour la propagande de guerre. Parfois, ils peuvent transporter une bombe ou un cocktail molotov. Le ministère ukrainien de la Défense regroupe les propriétaires de drones en brigades pour résister à l'invasion russe.
«Vous avez un drone ? Vous êtes un pilote expérimenté ? Rejoignez la patrouille, et intégrez l'une des 112 brigades de Kiev ! Kiev est à nous, et la défense de la patrie est notre devoir. Nous avons besoin de vous et de votre drone dans ce moment acharné !» Dès le lendemain du début de l'invasion russe, le ministère ukrainien de la Défense invitait sur Facebook les particuliers possédant un drone de se faire connaître des autorités pour mettre leur appareil à disposition du pays. Le message renvoie vers une autre page, sur laquelle chacun peut se signaler et préciser le type d'appareil qu'il possède, son expérience de pilotage, et surtout l'endroit où il habite. Dans les jours qui ont suivi, des stories publiées sur les réseaux sociaux montraient des commerçants vendant ce type d'appareils dévalisés, la rupture de stock laissant imaginer que l'appel du gouvernement a été massivement entendu.
 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Banzinou a dit :

Oui oui, le fameux mythe d'un T-72 abandonné qui avance ou d'un BMP abandonné avec l'infanterie d'accompagnement...

Mettons qu'ils ne soient pas abandonnés (c'était une supposition), en quoi ces deux vidéos présentant trois destructions de véhicules sont-elles significatives d'un carnage? Encore une fois on a une extrapolation à partir de quelques images pour construire un mythe. Il n'est pas impossible que les faits confirment plus tard cela, mais pour l'heure il s'agit de pure spéculation utilisée pour cette construction. [edit: il semble bien abandonné effectivement, ou bien c'est l'heure de la sieste, ou un équipage complètement sonné, mais cela ne change rien à ma remarque initiale].

Il y a 5 heures, loac a dit :

Pour moi il n y a pas de mythe a y  voir mais des enseignements :

1/ les défenseurs connaissent la zone et cela leur donne un premier avantage.

2/il doit s'agir d un groupe entrainé , avec des combattants qui débarquent pour protéger le blindé ,un tireur au canon qui maitrise et un pilote avec qui il communique bien.

3/vu le bilan c est pas un carnage mais un BTR qui arrête un (ou 2 T72)  c est du bilan .

Je réagissais à déduire de ces vidéos très ponctuelles un carnage. Il y a effectivement un équipage clairement très performant, de là à en déduire que les BTR4 font un carnage des blindés russes on est dans la pure spéculation...

Edited by gustave
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...