Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Une interview  très intéressante d'un expert militaire ukrainien sur le déroulement de la bataille de Mariupol avec beaucoup de détails sur le dispositif ukrainien (3 brigades et le bataillon Azov), son positionnement  et ses actions, le dispositif russe (recours massif aux forces spéciales, confirmation de l'absence de valeur militaire des forces de Kadirov) ,, une évaluation de celui-ci. Des précisions sur les évacuations en hélicoptère dont il a été question dans l'enfilade (selon l'expert  4 hélicoptères ont fait l'AR dont un a été abattu par les russes. Il conclue par la possibilité de désencercler les forces ukraniennes. (sans doute un peu subjectif car il a un fils engagé dans une des brigades).

Mariupol, the fortress city, has not yet fallen. A military expert discusses the city’s defense, and its fate

Edited by pline
typo
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, pline a dit :

Une interview  très intéressante d'un expert militaire ukrainien sur le déroulement de la bataille de Mariupol avec beaucoup de détails sur le dispositif ukrainien (3 brigades et le bataillon Azov), son positionnement  et ses actions, le dispositif russe (recours massif aux forces spéciales, confirmation de l'absence de valeur militaire des forces de Kadirov) ,, une évaluation de celui-ci. Des précisions sur les évacuations en hélicoptère dont il a été question dans l'enfilade (selon l'expert  4 hélicoptères ont fait l'AR dont un a été abattu par les russes. Il conclue par la possibilité de désencercler les forces ukraniennes. (sans doute un peu subjectif car il a un fils engagé dans une des brigades).

Mariupol, the fortress city, has not yet fallen. A military expert discusses the city’s defense, and its fate

Citation

The 22nd Special Ops Brigade from Rostov was also spotted in Mariupol. In general, using these troops to assault a city is like hammering nails with an exquisite chandelier, a pointless waste of potential.

Nonobstant l'intérêt de l'article -et sa véracité ou non- j'adore cette citation. 

Edited by Heorl
Link to comment
Share on other sites

L'article Ukrainien sent très fort la propagande quand même ...

Même si on peut effectivement se poser des questions vu le délai que mettent les Russes à prendre la ville.

Les hélicos ça paraît improbable, et la comparaison avec Hiroshima ... Hum !

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Loïc C. a dit :

Bref, après ce long "bavardage" - Désolé! -,  il est fort probable - mais je peux me planter! -  que la fonction du "sous-off" subalterne et supérieur, au sein de l'armée russe actuelle, a, elle-aussi, évolué... ne serait-ce, d'une part, que par le niveau d'instruction générale de la "troupe", qui est très semblable au notre, d'autre part par ses effectifs, vu qu'elle est très loin des 4 à 5 millions de "pinpins" de 41-45... donc, très largement éloignée du concept dépassé de la "nécessaire chair à canon"! 

Ce que tu dis par ailleurs est intéressant.

Sur ce point précis: c'est pas du tout le cas! L'armée russe a une spécificité: il y a un taux d'officiers (carrière) délirant qui ne fait que compenser la nullité absolue des troupes de base et des sous officiers qui sont en général des conscrits ou des sous-contrat (à chaque fois hors exception et troupe d'élite). En fait les officiers font tout ce qui serait (bien souvent) le rôle d'un segent chef ou d'un adjudant chez nous. Ceci en particulier dans les métiers techniques.

La raison est avant tout financière: le soldat est très mal payé et régulièrement volé ou spolié (corruption rampante à tous les étages) mais il se venge en volant lui même. J'ai échangé avec des russes dans le passé et leur mépris envers les soldats est assez violent. C'est paradoxal vu leur histoire et surtout il (et elles) étaient surpris de la vision française des SSof et autres militaires du rang. Un choc culturel. 

L'officier a lui un potentiel et est largement mieux traité par le pouvoir...  

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Berezech a dit :

L'article Ukrainien sent très fort la propagande quand même ...

Même si on peut effectivement se poser des questions vu le délai que mettent les Russes à prendre la ville.

Les hélicos ça paraît improbable, et la comparaison avec Hiroshima ... Hum !

Il ne dit rien de l'état dans lequel se trouvent les troupes ukrainiennes. Mais c'est de bonne ... guerre de la part d"un militaire ukrainien.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Heorl a dit :

Oui enfin pression toute relative, puisqu'un tel convoi à lui tout seul ne permet en rien de s'emparer ne serait-ce que de la route jusqu'à Chernihiv. Ce serait un gaspillage d'infanterie pour rien. 

L'idée ce n'est pas de faire une réelle offensive, mais de faire planer suffisamment de doute sur une opération dans le coin pour inciter les Ukrainiens à ne pas trop dégarnir cette zone, ce qui fera moins de troupes en face des Russes aux endroits où ils veulent réellement attaquer . . .

(Entretenir le brouillard de la guerre en quelque sorte . . .)

Edited by Obelix38
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Heorl a dit :

Nonobstant l'intérêt de l'article -et sa véracité ou non- j'adore cette citation. 

Étonnant cette façon qu'ont les Ukrainiens de parler de Panzers en évoquant les blindés russes...

Sinon, hormis les exagérations coutumières de telles circonstances, pas mal de propos qui paraissent peu crédibles (880 pertes sur 1 BTG) ou dénoter une connaissance assez limitée des doctrines russes, ce qui parait surprenant (détachement des canons automoteurs en appui direct en combat urbain par exemple).

Edited by gustave
Link to comment
Share on other sites

Just now, gustave said:

Étonnant cette façon qu'ont les Ukrainiens de parler de Panzers en évoquant les blindés russes...

C'est un peu le jeu de leur contre narration. L'adversaire les qualifie de nazi ... Ils font pareil.

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Obelix38 a dit :

L'idée ce n'est pas de faire une réelle offensive, mais de faire planer suffisamment de doute sur une opération dans le coin pour inciter les Ukrainiens à ne pas trop dégarnir cette zone, ce qui fera moins de troupes en face des Russes aux endroits où ils veulent réellement attaquer . . .

(Entretenir le brouillard de la guerre en quelque sorte . . .)

Je pense qu'avec la couverture satellite américaine et les informations transmises en quasi temps réel aux ukrainiens, les russes ne peuvent tromper personne avec un convoi aussi modeste. Toute préparation ou mouvement de troupes important au Nord serait rapidement identifié. Les ukrainiens peuvent probablement dégarnir en conséquence.

Et les russes en sont certainement bien conscients, donc le convoi un autre objectif AMHA.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, g4lly a dit :

Le diesel ça ne brûle pas si facilement que ça ... Et pendant des siècles on transportait ça dans des vulgaire barrils de 160l ... On le fait encore.

Une fois n'est pas coutume, je suis 100% d'accord avec toi :laugh:

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, Obelix38 a dit :

L'idée ce n'est pas de faire une réelle offensive, mais de faire planer suffisamment de doute sur une opération dans le coin pour inciter les Ukrainiens à ne pas trop dégarnir cette zone, ce qui fera moins de troupes en face des Russes aux endroits où ils veulent réellement attaquer . . .

(Entretenir le brouillard de la guerre en quelque sorte . . .)

Sauf que pour une force d'une telle taille les UDT locales suffisent largement. Donc ça n'empêchera en rien les mouvements ukrainiens.

il y a 38 minutes, gustave a dit :

Étonnant cette façon qu'ont les Ukrainiens de parler de Panzers en évoquant les blindés russes...

Sinon, hormis les exagérations coutumières de telles circonstances, pas mal de propos qui paraissent peu crédibles (880 pertes sur 1 BTG) ou dénoter une connaissance assez limitée des doctrines russes, ce qui parait surprenant (détachement des canons automoteurs en appui direct en combat urbain par exemple).

Etant donné l'ignorance de leur propre doctrine que semblent avoir les Russes, ce n'est pas étonnant (ok je sors...). Goya par contre semble estimer que la 150ème Division a effectivement morflé.

Edited by Heorl
Link to comment
Share on other sites

Un élément de l'analyse de Michel Goya qui me semble intéressant

Citation

La Russie semble avoir perdu l’équivalent d’une trentaine de groupements tactiques interarmes (GTIA) sur 120 engagés et un potentiel maximum d’environ 140. 

Le GTIA russe se caractérise par une forte artillerie avec en général trois batteries d’obusiers/LRM et une bonne capacité de choc avec une compagnie de 10 chars de bataille. Il dispose également d’une composante anti-aérienne mobile, plutôt inefficace contre les drones. Il est en revanche très faible en infanterie avec au mieux 36 groupes de combat d’une dizaine d’hommes, mais souvent plutôt 24 par ailleurs assez médiocres. Il dispose également de très peu d’autonomie logistique. En résumé, le GTIA russe, complexe à gérer, combat par les obus les résistances rencontrées mais pendant un temps limité avant d’être relevé ou recomplété. Il est peu apte à combattre dans une localité un peu étendue.

Cette structure semble peu adaptée et on constate déjà la formation d’unités plus simples à commander à base uniquement de compagnies de combat rapprochées, tandis que l’on reforme d’un autre côté des groupements d’artillerie à partir des batteries récupérées.

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, pascal a dit :

Un élément de l'analyse de Michel Goya qui me semble intéressant

 

Oui ca rejoins toutes les analyses d'avant guerre

Les GTIA (ou BCT) russes ont beaucoup de dents mais pas beaucoup de muscle. Ils peuvent mordre (taper) fort mais pas très longtemps. Ce sont des groupements de frappe/destruction/rupture en principe suivi d'une exploitation

Ils ne sont pas fait pour le hachoir à attrition d'un combat urbain

 

il y a une heure, cracou a dit :

Ce que tu dis par ailleurs est intéressant.

Sur ce point précis: c'est pas du tout le cas! L'armée russe a une spécificité: il y a un taux d'officiers (carrière) délirant qui ne fait que compenser la nullité absolue des troupes de base et des sous officiers qui sont en général des conscrits ou des sous-contrat (à chaque fois hors exception et troupe d'élite). En fait les officiers font tout ce qui serait (bien souvent) le rôle d'un segent chef ou d'un adjudant chez nous. Ceci en particulier dans les métiers techniques.

La raison est avant tout financière: le soldat est très mal payé et régulièrement volé ou spolié (corruption rampante à tous les étages) mais il se venge en volant lui même. J'ai échangé avec des russes dans le passé et leur mépris envers les soldats est assez violent. C'est paradoxal vu leur histoire et surtout il (et elles) étaient surpris de la vision française des SSof et autres militaires du rang. Un choc culturel. 

L'officier a lui un potentiel et est largement mieux traité par le pouvoir...  

C'est étonnant ce que tu dis. J'avais toujours cru que le métier des armes et le statu de soldat était bien vu dans les sociétés derrière le rideau de fer. Pour ce que j'en sais c'etait le cas en RDA, Bulgarie et Yougoslavie

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

La question va également être la possibilité de rassembler suffisamment d'infanterie pour les combats urbains à venir. La Russie manque de ce type d'hommes et un tankiste hors de son bouzin n'est généralement pas très à l'aise quand il n'a pas reçu la formation adéquate. 

Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, gianks said:

Article très intéressant (en italien) avec une analyse du déroulement de la guerre aérienne en Ukraine. 

https://www.difesaonline.it/mondo-militare/analisi-sullandamento-della-guerra-ucraina-il-fronte-aeronavale-prima-parte

Très intéressant, même si me parait un peu, beaucoup, orienté (peut être la traduction google). Pour ma part je retiens la rapidité d'adaptation pour taper les défenses anti aériennes . Le journaliste évoque 4 phases 

 Phase 1: Envoyer des "troupeaux" de drones cibles ENIKS E95M dans le ciel ukrainien dans le but d'attirer les batteries de missiles sol-air ennemies pour faciliter leur destruction. Cette tactique s'est avérée être un grand succès dans les premiers jours de la guerre. Mais les Ukrainiens sont ensuite devenus intelligents et ont appris à distinguer les traces laissées par les petits E95M,

Phase 2:  Envoyer de vieux biplans Antonov An-2 transformés en drones et alourdis au moyen du installation de générateurs de bruit électroniques afin qu'ils puissent simuler des avions de transport plus gros tels que l'Ilyushin Il-76. A défaut de les distinguer initialement, les défenses anti-aériennes ukrainiennes survivantes les attaquèrent à nouveau et furent à nouveau anéanties 

Phase 3:  Envoyer à la place des drones cibles , des formations de « chasse libre » de Su-30 et Su-34 équipées d'un énorme brouilleur appelé SAP-14 accroché dans la partie centrale du fuselage et combiné avec deux brouilleurs plus petits appelés SAP-518 positionnés à la place sur les bouts d'aile. Les Ukrainiens se sont de nouveau mis à couvert et ont essentiellement cessé d'attaquer les avions russes.

Phase 4: Utiliser les drones de reconnaissance,notamment des Forposts , pour identifier les positions des systèmes de défense anti-aérienne et puis les anéantir  avec les missiles 9K720 Iskander . Il ne reste alors plus qu'à surveiller cet aspect particulier de la guerre aérienne pour comprendre quels seront les prochains rebondissements.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Heorl a dit :

Etant donné l'ignorance de leur propre doctrine que semblent avoir les Russes, ce n'est pas étonnant (ok je sors...). Goya par contre semble estimer que la 150ème Division a effectivement morflé.

Non, ils l'appliquent désormais. Sauf que le temps d'éponger le désastre initial ils ont probablement perdus beaucoup de moyens (équipement, personnel, munitions...). Et la 150ème (ainsi que les autres unités engagées) a effectivement probablement morflé pour s'emparer d'une ville telle que Marioupol avec vraisemblablement plus de 10 000 défenseurs.

il y a 2 minutes, Bocket a dit :

Très intéressant, même si me parait un peu, beaucoup, orienté (peut être la traduction google). Pour ma part je retiens la rapidité d'adaptation pour taper les défenses anti aériennes . Le journaliste évoque 4 phases 

 Phase 1: Envoyer des "troupeaux" de drones cibles ENIKS E95M dans le ciel ukrainien dans le but d'attirer les batteries de missiles sol-air ennemies pour faciliter leur destruction. Cette tactique s'est avérée être un grand succès dans les premiers jours de la guerre. Mais les Ukrainiens sont ensuite devenus intelligents et ont appris à distinguer les traces laissées par les petits E95M,

Phase 2:  Envoyer de vieux biplans Antonov An-2 transformés en drones et alourdis au moyen du installation de générateurs de bruit électroniques afin qu'ils puissent simuler des avions de transport plus gros tels que l'Ilyushin Il-76. A défaut de les distinguer initialement, les défenses anti-aériennes ukrainiennes survivantes les attaquèrent à nouveau et furent à nouveau anéanties 

Phase 3:  Envoyer à la place des drones cibles , des formations de « chasse libre » de Su-30 et Su-34 équipées d'un énorme brouilleur appelé SAP-14 accroché dans la partie centrale du fuselage et combiné avec deux brouilleurs plus petits appelés SAP-518 positionnés à la place sur les bouts d'aile. Les Ukrainiens se sont de nouveau mis à couvert et ont essentiellement cessé d'attaquer les avions russes.

Phase 4: Utiliser les drones de reconnaissance,notamment des Forposts , pour identifier les positions des systèmes de défense anti-aérienne et puis les anéantir  avec les missiles 9K720 Iskander . Il ne reste alors plus qu'à surveiller cet aspect particulier de la guerre aérienne pour comprendre quels seront les prochains rebondissements.

Si c'est vrai cela démontre une adaptation rapide et intéressante des VKS après la faiblesse initiale.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...