Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Une analyse assez fouillée dans un article sur le site d'Air & Cosmos qui concerne la défense aérienne russe. Je met juste la conclusion :

https://air-cosmos.com/article/comment-expliquer-les-echecs-de-la-defense-aerienne-russe-29070

Comment expliquer les échecs de la défense aérienne russe ?
Le bilan n'est pas reluisant pour l'Armée Russe. La mise en échec du SEAD et de l'aviation russe, pourtant lourde de promesse, s'explique par l'ensemble de ces éléments :

 - des systèmes anti-aériens qui connaissent de graves ratés, 
- une armée ukrainienne mieux équipée et résiliente qu'estimé, 
- une incapacité russe à détruire l'ensemble des moyens défensifs et offensifs ukrainiens malgré un mois et demi de guerre, 
- le renfort de systèmes de défense légers et efficaces par les dons des pays occidentaux,
- l’appui au renseignement par les alliés de l'Ukraine.

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je note aussi d'intéressant

Citation

La Russie dispose du système de guerre électronique Krasukha-4, officiellement capable de brouiller toutes communications sur 300km et réputé comme l'un des systèmes de guerre électronique le plus agressif de la planète. Il avait notamment été déployé en Arménie pour faire face aux drones Bayraktar TB2 turcs et interdire à leurs pilotes de les exploiter, sans succès. 

On parle rarement de guerre électronique et l'efficacité des systèmes n'est pas quantifiable. Enfin ici ça semble proche du 0 ...

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, clem200 a dit :

Je note aussi d'intéressant

On parle rarement de guerre électronique et l'efficacité des systèmes n'est pas quantifiable. Enfin ici ça semble proche du 0 ...

L'explication est peut-être à chercher du coté du mode de communication des TB2 en Ukraine : N'ont-ils pas bénéficié d'un soutien US en étant équipés d'une liaison Starlink (antenne dirigée vers le ciel) ce qui rends tout brouillage d'origine terrestre bien moins efficace ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, clem200 a dit :

Je note aussi d'intéressant

On parle rarement de guerre électronique et l'efficacité des systèmes n'est pas quantifiable. Enfin ici ça semble proche du 0 ...

Ca on en sait rien

Les ukrainiens ne communiquent pas leurs pertes et pas leurs echecs

les russes ne communiquent quasiment pas

Ce que je note c'est que l'Ukraine demande maintenant des canons, des chars, des drones et des systèmes anti aériens (alors qu'ils avaient un parc très conséquent avant guerre et que, au moins pour les drones, ils ont continué à en recevoir quasi en continue, cad chaque semaine ou presque de la part de la Turquie)

De deux choses l'une : soit c'est pour impliquer plus les occidentaux

Soient leurs pertes sont significatives et ils n'arrivent plus a compenser correctement avec ce qu'ils ont en stock, malgré l'impression générale tiktoké qu'ils se "baladent" face aux russe (ce qui est probablement pas vraiment le cas, cf l'article du journaliste US embedded avec l'infanterie de Marine ukrainienne)

  • Like 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Les russes avaient visiblement prévus de prendre toute l'Ukraine en pariant sur un effondrement de la défense, en attaquant sur plusieurs fronts. 

Ils ont désormais abandonné toute la partie nord. 

Et ne sont pas encore maîtres dans le sud. Le sors de la guerre est encore incertain, mais les russes n'ont pas atteint leur objectif principal et se sont redeployés. 

Face à la Russie on peut s'avancer en disant que c'est une victoire.

Link to comment
Share on other sites

Il est vrai que tout scénario où l'Ukraine sort indépendante et en ne perdant que le Donbass et l'hypothétique droit sur la Crimée est une victoire pour eux, ne serait-ce qu'en raison du coût absolument insupportable de la guerre pour l'armée et l'économie russe. L'Ukraine elle semble se diriger vers un rétablissement assez rapide grâce à un soutien de reconstruction occidental. 

Le simple fait que la conquête/assujettissement du pays soit devenu impossible ou à tout le moins improbable le montre. L'élément majeur maintenant est que même si les Russes parviennent à s'emparer du Donbass, la guérilla là-bas sera en permanence entretenue par l'Ukraine sans que l'armée russe ne soit plus en état de retenter une invasion. Et l'économie russe ne permettra pas de soutenir suffisamment la nouvelle conquête. 

Et avant d'imaginer que les Russes pourraient essayer de conserver Kherson et Melitopol, il faut bien imaginer que pour que ça soit viable ils devraient être à Odessa et à Dnipro. Ce qui évidemment est complètement hors de leur portée.

En ce qui concerne la mobilisation de nouvelles troupes russes, je trouve ça prévisible et normal. Par contre la question c'est comment les armer. Les camions ? Ils n'en ont déjà pas assez pour les forces impliquées. Pour les APC et IFV ça devrait passer, tout comme les armes légères. Mais l'armure, les casques (il y a déjà des cas de combattants séparatistes qui n'en ont pas), et surtout les tanks et canons, j'ai de gros doutes sur leur disponibilité. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le jeu de la Turquie est quand même très intéressant. 

Elle soutient l'Ukraine (tb2, Detroit du bosphore fermé "aux navires de guerre") mais malgré tout elle est clairement l'arbitre mutuellement choisit par Russes et Ukrainiens. 

Elle a éclipse complètement L'UE et on sait qu'elle a des aspirations dans des zones de la zone d'influence Russe (Azerbaïdjan et Arménie ; Syrie, eaux Grecques, et par définition Mer Noire).

Ma question est donc comment se fait il que la Russie trouve grâce à discuter avec un tel partenaire ? Certes L'UE a part Macron ayant réagit comme un seul troufion de l'OTAN était disqualifiée.. Mais la Turquie est aussi membre de l'OTAN

Cela traduit il un manque de partenaires "neutres" à l'ouest de l'Oural pour la Russie ? Probablement. Mais cela ne traduit il pas surtout le rôle crucial de la Turquie (aux depends de l'Europe) sur la stabilité des canaris à l'Oural ?

Rappelons qu'elle utilise l'arme migratoire (la plus insidieuse) contre l'Europe comme le fait le Maroc à petite dose mais surtout comme le fit la Biélorussie. Et rappelons qu'en même temps elle en vint presque au conflit ouvert avec les Russes en Syrie. 

 

Edit :mauvais topic 

Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, bubzy a dit :

Les russes avaient visiblement prévus de prendre toute l'Ukraine en pariant sur un effondrement de la défense, en attaquant sur plusieurs fronts. 

Ils ont désormais abandonné toute la partie nord. 

Et ne sont pas encore maîtres dans le sud. Le sors de la guerre est encore incertain, mais les russes n'ont pas atteint leur objectif principal et se sont redeployés. 

Face à la Russie on peut s'avancer en disant que c'est une victoire.

En effet, on peut dire que la Russie a perdu l'Ukraine. Il vont maintenant s'atteler à faire perdre l'Ukraine à ceux qui pensent l'avoir acquise.   

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Coriace a dit :

Le jeu de la Turquie est quand même très intéressant. 

Elle soutient l'Ukraine (tb2, Detroit du bosphore fermé "aux navires de guerre") mais malgré tout elle est clairement l'arbitre mutuellement choisit par Russes et Ukrainiens. 

Elle a éclipse complètement L'UE et on sait qu'elle a des aspirations dans des zones de la zone d'influence Russe (Azerbaïdjan et Arménie ; Syrie, eaux Grecques, et par définition Mer Noire).

Ma question est donc comment se fait il que la Russie trouve grâce à discuter avec un tel partenaire ? Certes L'UE a part Macron ayant réagit comme un seul troufion de l'OTAN était disqualifiée.. Mais la Turquie est aussi membre de l'OTAN

Cela traduit il un manque de partenaires "neutres" à l'ouest de l'Oural pour la Russie ? Probablement. Mais cela ne traduit il pas surtout le rôle crucial de la Turquie (aux depends de l'Europe) sur la stabilité des canaris à l'Oural ?

Rappelons qu'elle utilise l'arme migratoire (la plus insidieuse) contre l'Europe comme le fait le Maroc à petite dose mais surtout comme le fit la Biélorussie. Et rappelons qu'en même temps elle en vint presque au conflit ouvert avec les Russes en Syrie. 

 

Edit :mauvais topic 

La Turquie d'Erdogan parle la même langue que la Russie de Poutine. Pas de principe de valeurs (à l'occidentale), juste des relations d'intérêts et de rapport de forces. De fait ils se comprennent parfaitement et savent rester pragmatique entre-eux, même sur les sujets où leurs intérêts divergent. De plus psychologiquement ce sont deux autocrates, donc si l'un d'entre eux peut bouffer l'autre il le fera sans état d'âme. Mais paradoxalement çà ils le conçoivent, ils se comprennent très bien et savent que l'un comme l'autre ne roule que pour lui-même. Ce qui laisse la porte ouverte pour négocier entre-eux une main tendue et l'autre avec le glaive en cas d'opportunité. Ils ne sont pas contraints par quelque dogme que se soit, peuvent aussi bien l'un comme l'autre virer de bord à 180° à tout instant, et çà c'est une porte vers tous les possibles, une garantie pour tous les deux dans leur relation. En résumé, malgré certains différents assez chauds, ils ont plutôt "besoin" (actuellement) l'un de l'autre, même si c'est pour des raisons différentes.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Certains ici semblent dubitatifs quant à la présence de Forces Spéciales occidentales en Ukr actuellement (voit page précédente)

Pourtant j'avais déjà signalé un article paru dans Air & Cosmos au début du conflit ; Je poste ici le passage concernant ces FS qui ne font pas que de l'instruction...

00j.jpg

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il ne s'agit pas plutôt de personnel des services de renseignement plutôt de FS? A priori chez les US c'est la CIA qui était en charge du conseil aux forces ukrainiennes par exemple ... Pas les FS.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, g4lly a dit :

Il ne s'agit pas plutôt de personnel des services de renseignement plutôt de FS? A priori chez les US c'est la CIA qui était en charge du conseil aux forces ukrainiennes par exemple ... Pas les FS.

Oui. Et on parle d'instructeurs pour l'entraînement, pas d'engagement. Côté CIA ils ont annoncé qu'au tout début de l'invasion qu'ils avaient rapatrié tous leurs personnels d'Ukraine. Après ce sont des annonces, mais bon, vue la flippe côté USA je ne douterais guère.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Akhilleus a dit :

Bon j'arriverais pas à retrouver le post mais je pensais à un truc

A priori les ukrainiens auraient besoin de dizaines de Javelin par jour (certaines sources parlent de 500 ATGMs et 500 Manpads/jour)  ils auraient déjà consommé ce qui leur a été fourni en grande majorité (soit dans les 2000 missiles + 200 acquis en 2018). Ils avaient en ligne plusieurs centaines de lanceurs StugnaP, des Spikes, des Metis, des Kornets etc

Or ils n'ont pas détruit 2000 véhicules russes au missile (Oryx indique 1444 véhicules divers détruits et surement pas tous à l'ATGM). Donc consommation d'ATGMs supérieure au nombre de cibles détruites par ces mêmes ATGM (ratio ?)

Tout ça pour dire que encore une fois se méfier des envolées sur les RS (saint Javelin, tout ça), à l'usage sur le terrain c'est moins évident...possiblement pour tout un tas de raisons (ratage du tir, utilisation en anti bunker/infanterie, char protégé par ERA/NERA, équipage reperé et éliminé avant le tir, lanceurs ou missiles capturés etc etc)

Je suis tout à fait d'accord. D'ailleurs, même sur les vidéos, on voit une proportion non négligeable de tirs ratés (sauvés par un 2ème tir). Donc dans la vraie vie, ça doit être encore pire... Surtout qu'ils ont des matériels hyper divers à manipuler, pas de temps d'entrainement, donc l'erreur/la fausse manip doivent être fréquentes. 

Des utilisations pour autre chose que des blindés doivent aussi être fréquentes : camion, citerne, probablement des ponts, des wagons etc. dont on ne voit que les effets.

Par contre, je n'ai vu absolument aucun exemple de situation où une protection active fonctionne : soit les russes n'en ont pas, soit ça se finit mal pour le tireur (pourtant j'ai vu plusieurs exemples de tirs ratés).

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Heorl a dit :

Sauf que ces unités auront nécessairement un potentiel bien moindre pour une empreinte logistique similaire à celle d'un GTIA complet. C'est pour cela que j'ai du mal à comprendre la manoeuvre russe. Chercher à gagner de vitesse l'ennemi, d'accord, mais si c'est pour attaquer avec des unités beaucoup trop fragile pour pouvoir s'imposer derrière, ça tient plus du pari que du trait de génie.

Je ne comprends pas ce raisonnement (véritablement): pourquoi ces GTIA plus faibles auraient-ils la même empreinte logistique de ceux complets? Que signifie "s'imposer derrière"?

Et je ne crois pas avoir nul part parlé de trait de génie...

Il y a 21 heures, Heorl a dit :

J'aimerais ta source pour les communications en clair. Je n'ai rien vu qui avance un quelconque progrès de ce point de vue-là.

Sur les sites reprenant les interceptions radio amateurs en clair on pouvait les premiers jours suivre des échanges en clair, puis ces échanges en clair sont devenus codés (utilisation de mots codes mais en clair) puis le volume intercepté m'a semblé réduire considérablement. Il faudrait que je retourne voir ce qu'il en est.

Edited by gustave
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, Akhilleus a dit :

Bon j'arriverais pas à retrouver le post mais je pensais à un truc

A priori les ukrainiens auraient besoin de dizaines de Javelin par jour (certaines sources parlent de 500 ATGMs et 500 Manpads/jour)  ils auraient déjà consommé ce qui leur a été fourni en grande majorité (soit dans les 2000 missiles + 200 acquis en 2018). Ils avaient en ligne plusieurs centaines de lanceurs StugnaP, des Spikes, des Metis, des Kornets etc

Or ils n'ont pas détruit 2000 véhicules russes au missile (Oryx indique 1444 véhicules divers détruits et surement pas tous à l'ATGM). Donc consommation d'ATGMs supérieure au nombre de cibles détruites par ces mêmes ATGM (ratio ?)

Tout ça pour dire que encore une fois se méfier des envolées sur les RS (saint Javelin, tout ça), à l'usage sur le terrain c'est moins évident...possiblement pour tout un tas de raisons (ratage du tir, utilisation en anti bunker/infanterie, char protégé par ERA/NERA, équipage reperé et éliminé avant le tir, lanceurs ou missiles capturés etc etc)

Vous imaginez  si le prochain coup de butoir vois la défense ukrainienne s'effondrer,  je connais un anciens de la DRM qui rigolera  très fort !!!

:bloblaugh:

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, gustave a dit :

"s'imposer derrière"

exploitation d'un premier succès, bref on a pas la ressource nécessaire pour tenir une position prise* face à un risque de contre-attaque ou pour exploiter une percée en y insérant un second échelon capable d'agir dans la profondeur d'un dispositif**

*exemple des paras sur Éliane 2 en 1954

**credo de l'art opératif

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, gustave a dit :

Je ne comprends pas ce raisonnement (véritablement): pourquoi ces GTIA plus faibles auraient-ils la même empreinte logistique de ceux complets? Que signifie "s'imposer derrière"?

S'ils sont complétés à l'identique (ou à l'équivalent) le nombre de véhicules a approvisionner sera le même donc même empreinte logistique que l'unité complète initiale. Mais efficacité tactique moindre parceque les hommes n'auront pas appris a évoluer ensemble (sauf si le Kampfgruppe est formé par des sous unités déjà homogènes à la base

Par exemple, on peut agglomérer des compagnies en provenance de différentes unités ensemble sans trop dégrader le fonctionnement du GTIA (après tout c'est le principe des GTIA)

Par contre agglomérer des sections voir des peletons de diverses unités pour former de nouvelles compagnies qui elles mêmes vont être agglomérées conduira à la cata

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Vu la précision de ces tirs d'artillerie, il est très probable que les obus en question soient guidés. On voit même un tir sur un véhicule qui entame un mouvement. J'ignorais que l'Ukraine conçoit et produit un obus à guidage laser. Les stocks toutefois ne doivent pas être faramineux, que la production hors composants Russes a démarré au mieux qu'en 2018. 

https://militaryleak.com/2022/04/02/ukraine-strikes-russian-armed-forces-with-kvitnik-semi-active-laser-guided-ammunition/?amp

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,984
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...