Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 1 minute, Heorl a dit :

C'est bien pour ça que j'ai l'impression qu'il ne reste pas grand-chose d'autre que l'arrière-ban en Russie. Ils ont déjà engagé le deuxième échelon dès que l'offensive a commencé à cafouiller, et aujourd'hui ils grattent pour essayer de rassembler des réserves.

Et en ce qui concerne les chars de réserve, on sait le temps que prennent nos propres bouzins à être réactivés, alors imagine l'état des chars russes qui pour certains n'ont pas bougé depuis la fin de l'Union Soviétique et sont restés sous la pluie, le vent et la neige à rouiller alors que leur matériel était détourné ou utilisé pour entretenir le matos d'active. Les 8000 T-72 de réserve me feraient peur si l'état de ceux d'active ne me faisait pas déjà sourire. 

Effectivement la manœuvre initiale, on part jeudi , réservez une chambre et un resto à Kiev lundi soir n'a pas été couronnée d'un grand succès. Ils ont sûrement également depuis beaucoup appris des forces, faiblesses, tactiques des Ukrainiens. Pour le moment nous n'avons pas d'information sur  l'objectif final donné qu'il soit territorial, en durée ou en coût humain et matériel.

Link to comment
Share on other sites

Citation

Et de matos divers gillets par balles, casques, trouses de secours et tout les FRF1 en stocks pour leur miliciens (fusil simple d'emploi )  à la demande de l'ukraine.    

Tu as une source pour le FRF1 ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Akhilleus a dit :

Après pour la prod, tu affirmes des choses dont personne n'a le moindre début de réponse valide si ce n'est des rumeurs et des images d'Epinal. Je te rappelle qu'ils produisaient des chargeurs auto dès 1963, que la stab du canon est un système hydraulique et que comme indiqué dans mon poste, l'électronique (ou en tout cas l'optique) embarquée est indigène

Correction: quelqu'un en union soviétique en produisait en 63. Maintenant cette usine peut être hors de la Russie (oups) ou peut avoir fermé en 91. 

Sur les compétences, il est évident que les russes savent faire. Est ce que par contre ils ont l'outil industriel pour le faire.... Exemple pratique: s'ils ont découvert qu'un composant électronique à 3€ pouvait faire le boulot de tout un calculateur électromécanique de 63, ils peuvent l'utiliser. sauf que ce machin peut dater des années 90 et n'est plus produit en occident. Ou bien que le truc qui ne vaut rien reprend un élément de processeur qui sert dans les rétroviseurs mais actuellement il y a pénurie de ces composants. Alors oui normalement il y a un stock de composants critiques.... si tout va bien.... si personne tape dedans... s'il n'y a pas de corruption.

Autre exemple: avec un simple collimateur / viseur laser, il y a quelques composants plus "rares" et chers. Le truc léger et facile à piquer dans des chars stockés... Et la production peut être compliquée. 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, cracou a dit :

Correction: quelqu'un en union soviétique en produisait en 63. Maintenant cette usine peut être hors de la Russie (oups) ou peut avoir fermé en 91. 

Sur les compétences, il est évident que les russes savent faire. Est ce que par contre ils ont l'outil industriel pour le faire.... Exemple pratique: s'ils ont découvert qu'un composant électronique à 3€ pouvait faire le boulot de tout un calculateur électromécanique de 63, ils peuvent l'utiliser. sauf que ce machin peut dater des années 90 et n'est plus produit en occident. Ou bien que le truc qui ne vaut rien reprend un élément de processeur qui sert dans les rétroviseurs mais actuellement il y a pénurie de ces composants. Alors oui normalement il y a un stock de composants critiques.... si tout va bien.... si personnne tape dedans... s'il n'y a pas de corruption.

Autre exemple: avec un simple colimateur / viseur laser, il y a quelques composants plus "rares" et chers. Le truc léger et facile à piquer dans des chaRs stockés... Et la production peut être compliquée. 

@Akhilleus C'est à peu près ça qu'on m'avait sorti dans mon cours sur la Russie post-soviétique. Tu as une activité industrielle, oui, mais elle est et même doit être qualifiée de résiduelle par rapport à ce qu'était l'URSS. Par exemple, la haute technologie russe, quand elle existe, tient plus de l'artisanat (dans le mauvais sens du terme) que de l'industrie. 

Je pense entre autres aux travaux de Jacques Sapir en 98, qui a bien montré la disparition presque spontanée de tout ce que l'URSS possédait d'industrie de pointe. Sapir a dit beaucoup de conneries depuis, mais ses analyses sur l'économie russe au tournant des années 2000 restent LA référence sur le sujet. Poutine a littéralement dû repartir de zéro dans bien des cas, car dans plusieurs domaines les ingénieurs spécialisés étaient presque tous géorgiens, ukrainiens (spatial), baltes ou de différents pays du pacte de Varsovie, et ils n'ont eu qu'une seule envie, dégager à l'Ouest pour trouver un boulot rémunérateur. Tu as donc eu un effondrement très rapide de l'industrie russe, tant en moyens qu'en capital humain, et sans les capacités d'en former de nouveaux car les universités étaient très vite devenues trop pauvres pour le faire. Certains domaines ont pu tant bien que mal sauver quelques meubles (le spatial, par exemple, bien que les dommages aient été incroyables) et d'autres se lever, comme la cyberguerre, mais ça reste anecdotique. Toutes proportions gardées, imagine un pays qui passe d'une puissance industrielle massive organisée façon USA et qui s'effondre presque du jour au lendemain, et dans lequel il faut dix ans avant qu'un homme (Poutine) pompe notre idée d'Etat-stratège pour essayer de conserver "la capacité de la capacité", avec un succès en demi-teinte. 

il y a 27 minutes, MakSime a dit :

 

J'aime bien le titre. "Les Russes sont en passe d'atteindre leurs objectifs". C'était vrai il y a un mois, aujourd'hui ils veulent sauver les meubles, c'est plus du tout pareil. 

https://t.me/bbbreaking/122558

Sinon, d'après Poutine, "les opérations se passent comme l'avait prévu le plan initial de l'Armée rouge". ça me rappellerait presque le "Just as planned".

https://1d4chan.org/wiki/Just_As_Planned

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, HK a dit :

Surtout Goya ajoute un commentaire très intéressant sur l’état de l’infanterie Russe

Oui, je ne l'ai pas mentionné parce que beaucoup ici savent déjà que les unités russes sont très peu manœuvrables : tu les lances dans une direction et tu espères que ça passe parce que sinon ça casse. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Heorl a dit :

@Akhilleus C'est à peu près ça qu'on m'avait sorti dans mon cours sur la Russie post-soviétique. Tu as une activité industrielle, oui, mais elle est et même doit être qualifiée de résiduelle par rapport à ce qu'était l'URSS. Par exemple, la haute technologie russe, quand elle existe, tient plus de l'artisanat (dans le mauvais sens du terme) que de l'industrie. 

Je pense entre autres aux travaux de Jacques Sapir en 98, qui a bien montré la disparition presque spontanée de tout ce que l'URSS possédait d'industrie de pointe. Sapir a dit beaucoup de conneries depuis, mais ses analyses sur l'économie russe au tournant des années 2000 restent LA référence sur le sujet. Poutine a littéralement dû repartir de zéro dans bien des cas, car dans plusieurs domaines les ingénieurs spécialisés étaient presque tous géorgiens, ukrainiens (spatial), baltes ou de différents pays du pacte de Varsovie, et ils n'ont eu qu'une seule envie, dégager à l'Ouest pour trouver un boulot rémunérateur. Tu as donc eu un effondrement très rapide de l'industrie russe, tant en moyens qu'en capital humain, et sans les capacités d'en former de nouveaux car les universités étaient très vite devenues trop pauvres pour le faire. Certains domaines ont pu tant bien que mal sauver quelques meubles (le spatial, par exemple, bien que les dommages aient été incroyables) et d'autres se lever, comme la cyberguerre, mais ça reste anecdotique. Toutes proportions gardées, imagine un pays qui passe d'une puissance industrielle massive organisée façon USA et qui s'effondre presque du jour au lendemain, et dans lequel il faut dix ans avant qu'un homme (Poutine) pompe notre idée d'Etat-stratège pour essayer de conserver "la capacité de la capacité", avec un succès en demi-teinte. 

J'aime bien le titre. "Les Russes sont en passe d'atteindre leurs objectifs". C'était vrai il y a un mois, aujourd'hui ils veulent sauver les meubles, c'est plus du tout pareil. 

https://t.me/bbbreaking/122558

Sinon, d'après Poutine, "les opérations se passent comme l'avait prévu le plan initial de l'Armée rouge". ça me rappellerait presque le "Just as planned".

https://1d4chan.org/wiki/Just_As_Planned

J'entends et j'ai bien conscience que il y'a eu une chute de la capacité industrielle (associée qui plus est à une fuite des cerveaux qui est plus dommageable sur le long terme) en ... 1991

Maintenant, ca fait + de 30 ans

Alors autant je veux bien entendre que ils ne savent pas produire de puces à 5 µm

Autant ils ont encore l'appareil industriel pour produire entre autre des moteurs d'avions que les chinois n'arrivent toujours pas a copier correctement

Autant je veux bien croire qu'ils n'auront pas l'optique CCD HD dernier cri en collimateur de chars

Autant l'extrême inverse (ils ne produisent plus rien et ne peuvent plus produire) me fait tiquer

A la limite que leurs optiques/conduites de tir/tout ce que tu veux soient moins bonnes que les derniers cris Thalès ou Rayethon, OK

Ils 'en s'en (visiblement) pas revenus aux collimateurs mécaniques (gentiment surnommés "à roulettes" dans mon ancien régiment)

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Akhilleus a dit :

J'entends et j'ai bien conscience que il y'a eu une chute de la capacité industrielle (associée qui plus est à une fuite des cerveaux qui est plus dommageable sur le long terme) en ... 1991

Maintenant, ca fait + de 30 ans

Alors autant je veux bien entendre que ils ne savent pas produire de puces à 5 µm

Autant ils ont encore l'appareil industriel pour produire entre autre des moteurs d'avions que les chinois n'arrivent toujours pas a copier correctement

Autant je veux bien croire qu'ils n'auront pas l'optique CCD HD dernier cri en collimateur de chars

Autant l'extrême inverse (ils ne produisent plus rien et ne peuvent plus produire) me fait tiquer

A la limite que leurs optiques/conduites de tir/tout ce que tu veux soient moins bonnes que les derniers cris Thalès ou Rayethon, OK

Ils 'en s'en (visiblement) pas revenus aux collimateurs mécaniques (gentiment surnommés "à roulettes" dans mon ancien régiment)

Je ne dis pas qu'ils ne savent pas produire. Seulement qu'ils ne peuvent pas produire sans apports externes. Ce qui est très similaire à notre cas d'ailleurs. Produire des Leclercs en utilisant que du matériel maison ? ça risque d'être compliqué. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Heorl a dit :

Je ne dis pas qu'ils ne savent pas produire. Seulement qu'ils ne peuvent pas produire sans apports externes. Ce qui est très similaire à notre cas d'ailleurs. Produire des Leclercs en utilisant que du matériel maison ? ça risque d'être compliqué. 

Ben tu m'excuseras mais il me semble que tous les composants du Leclerc sont franco français (y compris le canon qui aurait pu être, un moment, un Rheinmetal mais non)

Cela dit on s'éloigne du topic

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, Akhilleus a dit :

Ben tu m'excuseras mais il me semble que tous les composants du Leclerc sont franco français (y compris le canon qui aurait pu être, un moment, un Rheinmetal mais non)

Cela dit on s'éloigne du topic

Les verres des optiques sont me semble-t-il tchèque ou chinois (et sujet d'un caca nerveux franco-français sur divers sites).

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Benoitleg a dit :

Les verres des optiques sont me semble-t-il tchèque ou chinois (et sujet d'un caca nerveux franco-français sur divers sites).

Oui c'est ce qu'on m'a fait passer comme message. Mais c'est pas de la haute tech, c'est probablement plus lié au prix. On a de très bons équipementiers optiques et auto (pour l'étanchéité puisque c'etait le problème) en France. Mais bon ce n'est pas le sujet

Bon, pour y revenir le commandant du bataillon Azov indique que les 3 "empoisonnés au gaz" dans l'usine Azovsta se portent bien :tongue:. Franchement, les neurotoxique russes c'est plus ce que c'était ....

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Heorl a dit :

J'aime bien le titre. "Les Russes sont en passe d'atteindre leurs objectifs". C'était vrai il y a un mois, aujourd'hui ils veulent sauver les meubles, c'est plus du tout pareil. 

Ceci dit, les objectifs "officiels" des russes ont toujours été annoncés comme les deux oblasts séparatistes plus la fameuse "dénazification" très très vague.

Dans les faits, leurs manœuvres effectuées  ont montré qu'ils avaient des objectifs "officieux" plus ambitieux que cela, c'est à dire la prise de Kiev avec probable chute du gouvernement plus la continuité avec la Crimée. Pour la prise d'Odessa et la continuité avec la Transnistrie, c'est moins clair car avec le peu de moyen sur ce front on voit mal comment ils auraient été capable de sécuriser vers l'ouest et vers l'est à la fois. Ces objectifs ambitieux ont en grande partie échoués puisque Kiev n'a pas été prise et que le gouvernement UK a tenu le coup menant à des combats prolongés (et ce n'est pas grâce à la fuite instantanée des occidentaux et leur pessimiste complet menant même à la proposition indécente à Zelinky de s'enfuir dès le début des combats ...)

Cette faiblesse des objectifs "officiels" devant les objectifs "officieux" est peut être un indice que même les russes pensaient que leur opération contre Kiev était assez culotté et pas certaine de réussir.

 

Link to comment
Share on other sites

Je pense que dans leurs objectifs il y avait aussi une notion de temporalité. Une opération spéciale courte plutôt qu'une guerre de haute intensité. Là dessus c'est pas gagné. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Deres a dit :

Cette faiblesse des objectifs "officiels" devant les objectifs "officieux" est peut être un indice que même les russes pensaient que leur opération contre Kiev était assez culotté et pas certaine de réussir.

Je n'y crois pas un seul instant. La simple proportion des moyens employés pour prendre Kyiv fait que le plan Donbass est au contraire un plan de défaut qu'ils ont élaboré en fonction de leurs besoins géopolitiques et de leurs maigres succès. Rappelons que les Russes n'ont jusque-là pris que du terrain cédé volontairement par l'Ukraine sauf dans les oblasts de Kherson et Melitopol. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Donc, maintenant que la "balade" pour annexer toute l'Ukraine est terminée.

L'armée Russe, va appliquer une vrai offensive (dead-Line 9 mai), on devrait voir les MBT de la Garde, les T72 les plus modernes (T90), ainsi que les derniers T80, avec des équipages plus aguerris logiquement ? :sinterrogec:

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, xekueins a dit :

Donc, maintenant que la "balade" pour annexer toute l'Ukraine est terminée.

L'armée Russe, va appliquer une vrai offensif (dead-Line 9 mai), on devrait voir les MBT de la Garde, les T72 les plus modernes (T90), ainsi que les derniers T80, avec des équipages plus aguerris logiquement ? :sinterrogec:

On risque surtout de voir des pilonnages d'artillerie en règle des lignes ukrainiennes avant tout assaut. Je ne donne pas cher des villages sur la ligne de front au nord du saillant.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, xekueins a dit :

Donc, maintenant que la "balade" pour annexer toute l'Ukraine est terminée.

L'armée Russe, va appliquer une vrai offensif (dead-Line 9 mai), on devrait voir les MBT de la Garde, les T72 les plus modernes (T90), ainsi que les derniers T80, avec des équipages plus aguerris logiquement ? :sinterrogec:

Aguerris pas certain. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, HK a dit :

En privilégiant le nombre de sections sur sa puissance propre et à l’intérieur des sections les véhicules (en particulier leur puissance de feu et leur petite taille) sur les hommes à l’intérieur, on aboutit à une section réduite à trois véhicules et 29 hommes dont 23 seulement débarqués. Le commandement est réduit à un lieutenant et un sous-officier adjoint. Chacun des trois petits groupes débarqués est composé d’un sergent et de trois binômes (mitrailleur PKM et assistant, grenadier et assistant, deux fusiliers).

- Première faiblesse. Les véhicules, BMP 2/3 ou BRT 82, sont remplis à plein. Si l’un est endommagé ou en panne, il n’y a aucun moyen de répartir les hommes à bord dans les autres véhicules. S’il est détruit, c’est un tiers de la capacité de la section qui est perdue.

Ce qu'il dit est LOIN d'être spécifique vu que c'est la norme pour pas mal de pays (qui ne vont pas aller en vadrouille avec plein de places vides).

Le groupe est "petit" mais à la fin c'est une question de répartition:  on a moins de véhicules avec plus de monde dedans et eux moins (en fait avoir plus de véhicules blindés devrait aider....)

Il y a 1 heure, HK a dit :

Outre que l’on sort souvent fatigué de chaque déplacement inconfortable surtout en tout terrain,

exact .... comme presque tous

Il y a 1 heure, HK a dit :

- Le groupe de combat russe ne manœuvre pas. 

Les groupes manoeuvent ils? Dit autrement: la tactique est elle conçue pour de multiples petites actions ou bien pour une action massive unique? (dans ce cas l'encadrement suffit). 

C'est une manière de dire que les GTB manquent d'infanterie. Ca on le sait.

Toutes choses égales par ailleurs, les forces russes c'est la force de réaction rapide + daguet: comme on ne peut pas engager les conscrits, on récupère tout ce qui est de carrière et sous contrat dans toutes les unités. Aussi chaque division, au lieu d'arriver comme une division, arrive comme un groupe tactique avec tout ce qui est utilisable dans l'unité. Sauf que les "carrière" sont plus dans les armes technique et moins dans l'infanterie (sauf forces d'élite). Aussi cela manque d'infanterie.

En fait non, ça ne manque PAS d'infanterie. Ca en manque uniquement car les UKR refusent de combattre de la manière prévue qui avantage les russes (rase campagne, assault blindé). Ce qui est logique mais doit être souligné.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Banzinou a dit :

On apprend que l'Ukraine a reçu également des missiles Mistral de la France, mais livrés AVANT l'invasion russe

https://www.lopinion.fr/international/la-france-a-forme-des-soldats-ukrainiens-juste-avant-linvasion-russe?utm_source=twitter

https://www.lopinion.fr/international/la-france-a-forme-des-soldats-ukrainiens-juste-avant-linvasion-russe?utm_source=twitter

La France a formé des soldats ukrainiens juste avant l’invasion russe


EXCLUSIF. Le montant de l’aide militaire française à l’Ukraine est de 120 millions d’euros: des missiles, des images satellitaires et de la formation
La France a déjà dépensé environ 120 millions d’euros pour aider l’armée ukrainienne à lutter contre l’invasion russe, selon les informations de l’Opinion. Depuis le début de la guerre, les autorités françaises refusent de communiquer sur le montant et la nature de l’assistance militaire à l’Ukraine : nos informations ne sont donc ni confirmées ni infirmées de source officielle. D’autres pays européens ont été beaucoup plus transparents sur l’aide fournie à Kiev.

L’aide française est de plusieurs natures. L’un des apports les plus importants porte sur l’imagerie satellitaire. La France dispose en effet de plusieurs satellites d’observation (Hélios, Pléiades et CSO) qui lui permettent de fournir des images plusieurs fois par jour à l'état-major ukrainien. Il est probable que cela se déroule en étroite collaboration avec les alliés, notamment américains.
Missiles légers. Au niveau matériel, la France a livré au moins trois types de missiles légers. Des vieux systèmes antichars Milan (fabrication franco-allemande) et des Javelin, des engins plus récents acquis aux Etats-Unis durant la guerre d’Afghanistan et stockés depuis lors. Des missiles anti-aérien à très courte portée (SATCP) Mistral ont également été fournis. Nous ne connaissons pas le volume de ces livraisons, mais il n’est sans doute pas très élevé, vu la faiblesse des stocks de munitions de l’armée française, pointée par un récent rapport parlementaire.

La fourniture de ses systèmes d’armes s’est accompagnée de la formation des personnels militaires ukrainiens appelés à les mettre en œuvre. Celle-ci s’est déroulée avant le début de l’invasion russe le 24 février. « On n’est pas resté les bras croisés, même si on n’avait pas la certitude que la Russie allait attaquer », assure une source proche du dossier. On ignore si ces formations se poursuivent depuis lors et les conditions dans lesquelles elles ont été délivrées.
Par ailleurs, du carburant et des tenues ont été fournis par la France aux forces ukrainiennes. En revanche, pas de systèmes de transmissions : ceux-ci proviennent pour l’essentiel des Etats-Unis, qui s’assurent ainsi de la sécurité et du contrôle des réseaux.
 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,805
    Total Members
    1,550
    Most Online
    FLOMED
    Newest Member
    FLOMED
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...