Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 31 minutes, Zalmox a dit :

Il était une fois l'Union Soviétique, son armement nucléaire, ses frontières...

Vas-y, raconte la fin de l'histoire : l'Union Soviétique a disparue parce que les Américains l'ont envahie depuis l'Allemagne et le Japon ? Des hordes innombrables de féroces Yankees assoifés de sang ont mis à sac Moscou et marché sur le Kremlin ?

  • Like 1
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, pascal a dit :

Oui pour la Russie elle ne disparaîtra pas mais son actuel leader si certainement et je ne serais pas surpris outre mesure si c'était un des objectifs désormais des occidentaux. Faire en sorte que Vladimir Poutine atteigne un niveau de nuisance tel (notamment en interne) qu’il soit poussé dans les oubliettes de l'histoire.

Je ne vois en rien la disparition de VP comme certaine ou même probable. Le niveau de propagande et l'unité nationale résultant d'un conflit me semblent d'autant plus solides que le régime se durcit et qu'une large part des opposants est soit emprisonnée soit partie de Russie. Et je ne suis pas certain qu'il existe au sein du pouvoir russe un clan qui puisse être suffisamment puissant pour prendre le dessus. Difficile évidemment d'être affirmatif, mais les témoignages de journalistes rentrant de Russie laissent supposer une lourde chape de plomb mêlant propagande et peur. Toutefois il est évidemment difficile de prétendre prédire l'avenir.

Il y a 11 heures, Neuron a dit :

Certains commencent très sérieusement à parier sur un effritement irréversible de l'armée russe qui d'elle-même finira par évacuer l'Ukraine.

En fonction des avancées Ukrainiennes, et de la pression des sanctions occidentales, cela s'accompagnera d'une évacuation russe du Donbass également ou pas.

Qui?

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Boule75 a dit :

Disons que l'opportunité n'a pas été saisie.

Disons que comme VP voulait à ce moment-là à minima la main sur l'Ukraine (sans le Gvt actuel du coup), il a bien compris que c'était au delà de ce qu'il pouvait "obtenir" des occidentaux. Donc "opération spéciale" pour destituer ce Gvt nazi et libération du peuple opprimé ... Mais la libération s'est voulue invasion, guerre, destruction et bien plus encore. Argh, zut ! On m'avait pourtant dit ...

il y a 5 minutes, gustave a dit :

Je ne vois en rien la disparition de VP comme certaine ou même probable. Le niveau de propagande et l'unité nationale résultant d'un conflit me semblent d'autant plus solides que le régime se durcit et qu'une large part des opposants est soit emprisonnée soit partie de Russie. Et je ne suis pas certain qu'il existe au sein du pouvoir russe un clan qui puisse être suffisamment puissant pour prendre le dessus. Difficile évidemment d'être affirmatif, mais les témoignages de journalistes rentrant de Russie laissent supposer une lourde chape de plomb mêlant propagande et peur. Toutefois il est évidemment difficile de prétendre prédire l'avenir.

Qui?

Si VP réussi à se maintenir après tout çà, c'est que la Russie sera devenue la sister-ship de la Corée du Nord, version XXL ...

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, g4lly a dit :

Les missiles antinavires anglais sont des Brimstone...

Ils vont les déployer comment ? Depuis le sol ? Les Britanniques n'avaient pas de lanceurs depuis le sol, non ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, olivier lsb a dit :

A mesure que l'aide international monte déjà en gamme (blindés UK, 152/155 mm tractés US et auto-propulsés Slovaques et Tchèques, anti-navire UK) je suis attristé de l'inexistence de l'aide de l'aide Française. CAESAR sans le SI Scorpion doit quand même être opérationnel pour faire les tâches de base (tirer sur coordonnées du 155 donc). Ca ne nous couperait pas un bras de donner (ou mieux, de les faire financer par le FEP) nos 6/12 tubes les plus usés par Chammal, qu'il faudra rétrofiter de toute façon. Surtout si ce don a pour but de contribuer à traiter la principale menace à laquelle CAESAR visait justement à répondre... Autant le faire par anticipation.

Et qu'on ne me dise pas que ça rajouterait de la tension ou fragiliserait notre posture vis à vis de la Russie: VVP ne veut pas discuter, a plus que dépassé les bornes, n'écoute que lui même tant que son armée ne sera pas réellement aux abois et la Turquie a bien réussi à concilier les deux rôles (fournisseurs d'armement et conciliateur). Il y avait un rôle à jouer pour la France, pour ne pas laisser le champ libre de la défense de continentale de l'Europe à deux acteurs majeurs non Européens (RU et US). Il y avait plein de rôles à jouer pour la France en vue:

- d'achever d'isoler et couper l'Allemagne de ses soutiens traditionnels en Europe du Nord et Centrale, par sa politique égocentrique et irresponsable sur le gaz

- de fédérer une initiative puissante de défense Européenne autour de la coordination et de la fourniture tous azimuts de matériels à l'Ukraine et de renseignement (à voir ce qu'on fournit en rens, le gouverneur militaire de l'oblast de Dnipro disait ne rien voir passer de la France, contrairement à d'autres pays)

- de "gagner la guerre avant la guerre" ainsi que l'avait nouvellement théorisé le CEMA (sans que ce soit non plus révolutionnaire)

Bref, de faire d'une guerre qui n'est pas la notre une dizaine de coups. Et finalement.... rien de tout çà sauf le minimum syndical. Si on considère que cette guerre est quasiment existentielle pour nos démocraties et pour l'agenda géostratégique de l'UE, qu'elle va influencer l'ordre du monde pour les 20/25 prochaines années, ce que je pense, alors ça vaudrait le coup de taper dans nos stocks au delà des simples surplus (que nous n'avons pas, j'en conviens). Mais la France reste polie, courtoise, chevaleresque et naïve dans ce monde de rapports de force brutaux. Et pourtant le PR n'est pas présumé être spécialement russophile, alors çà m'interroge. Désolé pour ce post qui finit complètement en HS. 

Donner quelques canons de 155  ne serait pas forcément une aide majeure à l'Ukraine, entre problèmes logistiques, de formation, d'entretien... Et ce serait de toute façon éclipsé par les volumes claironnés d'aide US ou UK. Par ailleurs, comme dit dans une émission de Radio France ce week end (affaires étrangères je crois) il ne faut pas être dupe des communications officielles: ceux qui clament le plus ne sont pas toujours ceux qui font le plus. Quant à l'initiative de défense européenne je crains qu'elle ne soit enterrée par cette affaire qui se traduit chez beaucoup par une attractivité renouvelée de l'ombrelle US. Donc les douze coups avec une pierre guerre....

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

60 véhicules perdus par jour. Y a t'il une armée moderne (en dehors de la Chine, peut être des USA) qui peut tenir un conflit moderne dans la durée ? Même d'intensité intermédiaire comme en Ukraine ? 

C'est important car lorsqu'une puissance nucléaire se trouve à poil... 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

26 minutes ago, g4lly said:

Les missiles antinavires anglais sont des Brimstone...

 

21 minutes ago, Ciders said:

Ils vont les déployer comment ? Depuis le sol ? Les Britanniques n'avaient pas de lanceurs depuis le sol, non ?

 

Depuis les TB2 peut-être ? Les Ukrainien semble avoir fait le constat que les MAM-L sont beaucoup trop légères pour abimer un navire de guerre. Un Brimestone fait 50kg, soit le poids de deux MAM-L à peu près. Crash program pour intégrer la munition sur cette plate-forme ?

 

PS : Les Echos parlent toujours de Harpoon (https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/les-occidentaux-se-resignent-a-fournir-lukraine-en-armes-lourdes-1401510) mais ce n'est la référence ultime en matière d'armement.

Edited by Rivelo
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Heorl a dit :

Vrai. Mais les points énoncés plus haut rendent ça peu probable. 

Les troupes du Donbass sont les mieux équipées et les plus aguerries, elles sont également plus nombreuses (près de deux tiers des réguliers se trouvent dans la région si je me souviens bien), elles sont bien retranchées et préparées, et en plus auront à coeur d'émuler leurs potos de Tchernihiv, Soumy et Kyiv, surtout si une partie des troupes du Nord les ont rejoint. Les trois seuls points de faiblesses de l'armée ukrainienne sont ses pertes, sa fatigue et son manque de munitions.

Pour le premier point, les pertes. Les combats dans le Donbass ont jusque-là été beaucoup moins importants que dans le reste du pays, Marioupol exceptée. Et cette dernière ville a énormément érodé le dispositif russe au Sud, qui est donc grandement affaibli. On a vu le destin de la 150ème DM, dont on ne parle plus du tout et des Tchétchènes (a.k.a bataillon Tiktok). Ceux qui ont donné le gros de l'effort sont les séparatistes du Donetsk, dont le CA a été très affaibli par le rôle continu qu'il a joué dans la bataille (c'est l'un des principaux fournisseurs d'infanterie au Sud). Tu as également le 810ème de Marine qui est désormais en ville, sans doute pour remplacer les éléments trop abîmés. En comparaison les unités ukrainiennes piégées en ville étaient de base considérées comme des pertes irrécupérables et abandonnées, même si toujours ravitaillées par hélicos. Les Ukrainiens ayant en outre également mis plusieurs coups au but bien placés dans la région (on pense à la destruction des entrepôts de munitions et du hangar avec une vingtaine de véhicules dont plusieurs blindés), le potentiel russe dans le coin est très affaibli pour une armée ukrainienne qui peut garder les carrefours à peu de frais. Pour la ligne de front du Donetsk pré-24 février, à part quelques assauts russes infructueux, il ne s'est rien passé et on s'y regarde en chiens de faïence depuis, sauf à Popasna depuis une semaine. Là encore les pertes ukrainiennes (comme russes, d'ailleurs) doivent être légères voire même imperceptible. Dans le Louhansk, les Ukrainiens ont abandonné la plaine aux Russes, la sachant indéfendable, et ont pu tranquillement se retirer sur Sievierodonetsk alors que les Russes étaient occupés à sécuriser leurs arrières. Ils ont peut-être eu des pertes sensibles, mais tu auras du mal à me convaincre que c'est le cas. Le seul front où les Ukrainiens ont souffert, c'est à Izioum. Et encore, ils ont fait payer le prix cher aux Russes et ont pu se redéployer sans être détruits, et c'est vers le coin que les renforts du Nord semblent avoir logiquement été dirigés. 

Pour la fatigue : à l'exception d'Izioum et de Marioupol, encore, les Ukrainiens n'ont presque pas bougé depuis le début du conflit, et le peu de mouvements de leur part (retrait vers Sievierdonetsk) s'est fait dans l'ordre et sans le moindre accent de déroute. Ils sont dans des positions préparées, stables, qui leur permettent d'attendre l'assaut ennemi sereinement. En comparaison les Russes sont en campagne depuis deux mois, leur matériel (je parle pas du matos de combat mais tout ce qui est tentes, duvets, chaussures, bref l'intendance) est utilisé à fond et donc s'use vite, et ce alors que les nuits ne sont pas encore chaudes. Leur matos est d'ailleurs sujet à plusieurs soupçons, tu as entre autres des gilets pare-balles qui ont été retrouvés avec du bois caché dans les poches à la place des plaques en céramique/Kevlar (je ne sais pas ce qu'utilisent les Russes normalement). Leurs rations sont notoirement peu fiables et manquantes. Tu me permettras donc de douter qu'ils soient en meilleure forme physique. En comparaison les Ukrainiens reçoivent en nombre nos surplus militaires, nos rations, notre matos, ou du matériel de camping quand l'équivalent militaire n'est pas disponible. 

Pour le manque de munitions : c'est le seul point où je suis d'accord avec @gustave. On est dans le noir complet là-dessus, en partie parce que les Ukrainiens nous bombardent depuis le début de demandes incessantes de munitions alors qu'ils ne semblent jamais en manquer. On entend pas parler de frappes russes sur des dépôts qui semblent donc bien cachés, mais quid de ce qui s'y trouve ? 

Je pense que ta vision de l'état des troupes UKR est trop optimiste. Pure impression de ma part je le concèdes, mais le nombre de plus en plus faible de vidéos UKR avec de lourds bilans russes, alors que ceux-ci semblent toujours subir des pertes conséquentes, me conduit à penser que le rapport de pertes est bien moins déséquilibré désormais. De même les contre attaques UKR régulières depuis quelques semaines ont vraisemblablement été plus coûteuses que la défensive "à domicile". La logistique doit aussi être complexe à entretenir dès que l'on parle équipement lourd à transférer entre l'ouest et l'est.

Il y a 8 heures, Delbareth a dit :

Mouais... Je suis dubitatif de la capacité des troupes russes à pouvoir durer sous prétexte d'être "défensives".

Tu as des troupes rincées, ayant subi des pertes, mal équipées, avec un moral dans les chaussettes, et tu vas leur dire : "Bon finalement vous arrêtez d'attaquer, vous allez vous enterrer là pendant quelques semaines. On aura pas plus les moyens de vous aider, de vous donner un équipement décent, de vous amener assez de nourriture, et y a l'artillerie ennemie qui va attaquer. Mais tenez le coup !"

Que sais-tu de ces affirmations si péremptoires? Aucun élément solide là dedans si ce n'est les pertes subies...

Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, gustave a dit :

Je ne vois en rien la disparition de VP comme certaine ou même probable. Le niveau de propagande et l'unité nationale résultant d'un conflit me semblent d'autant plus solides que le régime se durcit et qu'une large part des opposants est soit emprisonnée soit partie de Russie. Et je ne suis pas certain qu'il existe au sein du pouvoir russe un clan qui puisse être suffisamment puissant pour prendre le dessus. Difficile évidemment d'être affirmatif, mais les témoignages de journalistes rentrant de Russie laissent supposer une lourde chape de plomb mêlant propagande et peur. Toutefois il est évidemment difficile de prétendre prédire l'avenir.

Qui?

Guennadi Andreïevitch Ziouganov est en prison? :wacko:

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, mehari a dit :

Parce que c'est comme ça que la géographie marche. Je sais que ça peut en surprendre certains mais la Terre est ronde et le trajet le plus court pour aller de Téhéran à Washington DC passe au dessus de l'Europe de l'Est. Un missile en partance de Russie en revanche passerait beaucoup plus au Nord.

C’est vrai mais le système qui a été installé en Pologne à l’époque c’est du Patriot MIM 104 non?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, pascal a dit :

... comment dire ...

On menace par un équipement défensif ... Je comprends alors mieux la notion d'offensive non menaçante.

Oui, la possibilité, même future, de pouvoir neutraliser une partie de la capacité de frappe nucléaire russe (et cette interception est largement déterminée par le préavis possible, inutile de dire qu'entre des US avec des radars en Europe de l'est ou en Islande et la Russie avec des radars...en Russie, il y a une certaine dissymétrie) est légitimement une menace, surtout si tu y ajoutes la supériorité conventionnelle écrasante des USA.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Akhilleus a dit :

vous me fatiguez

Pour ceux qui auraient remis une pièce

Il y'a pléthore de littérature sur la dissuasion vue par les américains, les russes, le problème du NMD, la fragilité de la dissuassion à terre, l'imprecision des ICBMs lancés de sous marin et tutti quanti

Ca a déjà été abordé mille fois sur le forum

Mais pour faire simple et clore le HS

le NMD US déséquilibre la dissuasion russe par le fait qu'il peut abattre (en théorie) des missiles balistiques en décollage (cad avant qu'ils ne deviennent des têtes de ré entrée plus difficilement interceptable) et ce d'autant plus facilement que les silos sont proches des sites de lancement (au hasard Pologne pour les sites en Russie de l'Ouest et Alaska pour les sites de Russie d'extreme Orient)

Ce serait encore pire avec des NMD installés en Ukraine (on gagne 600 km de profondeur). Accessoirement le délai d'alerte est réduit d'autant en cas de frappe à partir des silos NMD qui peuvent potentiellement aussi abriter des SrBM ou des missiles de croisière

Le système NMD vient également avec tout un réseau radar d'alerte, renforcant le maillage de detection-poursuite des USA. Alors que la Russie a perdu près de 75% de ses stations d'alerte et poursuite des ICBMs adverses lors de l'explosion de l'URSS

Enfin la capacité de seconde frappe par sous marin ne vaut que si ceux ci sont en mer et elle n'est ni assez précise ni assez puissante pour servir de contre force. Au mieux elle servirait de contre cité, faisant changer l'échange de gamme

En gros, ce que les russes craignent c'est que en cas de première frappe, leur commandement n'ai pas le temps de réagir et que même si il réagit, les engins à terre restant soient interceptés de façon suffisemment significatve pour que le nombre tombe en deça du volume efficace pour riposter. Ne laissant que les sous marins de disponibles pour une riposte, sous marins qui seront soit pistés par des SNA soit bloqués dans leurs bastions et potentiellement détruits ou neutralisés par leur première frappe

Je vais le faire simple

Mettons 1000 têtes nucléaires à terre. Mettons que 400 soient considérées comme suffisantes pour une riposte anti force efficace. Mettons 50%  de pertes lors d'une première frappe. Soit reste 500. Mettons des taux d'erreur de 20% (mauvaise mise à feu, trajectométrie foireuse, pas de détonation, ce sont les données des systèmes dans les années 60-70 pour les 2 blocs). Reste 400. Mettons 30% d'interception. Reste 280....  Trop peu pour une riposte efficace

Voilà le problème

Merci pour la réponse très détaillé.

pas forcément convaincu quand même que ce soit de nature à rendre inopérante la dissuasion Russe, mais vu que c'est HS ici, je vais garder mes contre arguments pour moi (ou dans un fil plus approprié plus tard si j'ai le courage :happy:)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, gustave a dit :

Je ne vois en rien la disparition de VP comme certaine ou même probable. Le niveau de propagande et l'unité nationale résultant d'un conflit me semblent d'autant plus solides que le régime se durcit et qu'une large part des opposants est soit emprisonnée soit partie de Russie. Et je ne suis pas certain qu'il existe au sein du pouvoir russe un clan qui puisse être suffisamment puissant pour prendre le dessus. Difficile évidemment d'être affirmatif, mais les témoignages de journalistes rentrant de Russie laissent supposer une lourde chape de plomb mêlant propagande et peur. Toutefois il est évidemment difficile de prétendre prédire l'avenir.

Cela semble être effectivement la seule option du régime au vu de l'actuelle situation

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, g4lly a dit :

Les missiles antinavires anglais sont des Brimstone...

C'etais plus ou moins sur, c'etais soit ca soit du harpoon/exocet (je sais plus s'ils en ont encore) mais comme ils n'ont pas de lanceur terrestre... 

Je pense que le plus intelligent ce serais d'essayer d'équipper les TB2 avec (cf Rivelo) mais j'ai tout de meme un doute de la capacité d'emport de ceux-ci.

De toute facon je pense que l'idée d'un debarquement proche d'Odessa est + ou - abandonnée. 

Cela doit surtout servir aux british pour fair un retex de leur nouveaux joujou

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, mehari a dit :

Parce que c'est comme ça que la géographie marche. Je sais que ça peut en surprendre certains mais la Terre est ronde et le trajet le plus court pour aller de Téhéran à Washington DC passe au dessus de l'Europe de l'Est. Un missile en partance de Russie en revanche passerait beaucoup plus au Nord.

Tout à fait.

Bon, cela dit, comme on est entre adultes et on ne croit plus tellement au Père Noël, on ne va pas se mentir non plus. Il n'est pas improbable que des arguments supplémentaires aient joué en faveur de l'installation de bases "antimissile" en Pologne et en Roumanie :

- D'une part "sceller" et récompenser la loyauté de dépendants nouveaux

- D'autre part placer près de là où ça pourrait servir sait-on jamais de quoi installer quelques missiles de croisière en stationnement permanent - alors que ceux que transportent bombardiers intercontinentaux et même croiseurs ne sont que de passage

Ca ne révolutionne pas la situation stratégique de la Russie, ce n'est qu'un irritant. Mais c'est tout de même sans doute quelque chose qui arrange plutôt Washington.

 

il y a 22 minutes, g4lly a dit :

Les missiles antinavires anglais sont des Brimstone...

Qui ont déjà été testés dans un rôle antinavire

MBDA a testé une variante maritime destinée à être utilisée contre des essaims de petites embarcations, baptisée Sea SPEAR.[39] Le 25 juin 2012, un Tornado GR4 a largué un prototype qui a touché et coulé un canot pneumatique de 6 mètres se déplaçant à 20 nœuds dans une mer de niveau 3.[40] Le 29 mai 2013, MBDA a effectué un tir de salve de trois missiles Brimstone opérationnels à ondes millimétriques, lancés depuis une plate-forme offshore fixe, contre une formation d'attaque simulée de cinq cibles représentant des FIAC (Fast Inshore attack Craft). Ce tir d'essai réussi a démontré la capacité du Sea SPEAR à frapper de nombreuses cibles individuelles. Pendant le test, l'une des cibles, une embarcation de 15 mètres, se déplaçait à 20 nœuds.

Nos amis britanniques envisagent d'en monter sur technicals

Interrogé sur les armes anti-navires que la Grande-Bretagne envisageait d'envoyer en Ukraine pour la soutenir contre l'invasion russe, Johnson a répondu :

"L'un des systèmes que nous envisageons (...) est de voir si nous pouvons monter quelques Brimstones à l'arrière de (véhicules) techniques pour voir si cela peut faire l'affaire."

Il a également déclaré que d'autres options étaient à l'étude

Plutôt intéressant comme option pour s'opposer à un débarquement.

Aussi intéressant pour d'autres de nos amis dans certaines autres situations, s'ils parviennent à en récupérer - marché noir, toussa

Nos amis djihadistes, par exemple :unsure:

 

 

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

12 minutes ago, gustave said:

On a vu le destin de la 150ème DM, dont on ne parle plus du tout et des Tchétchènes (a.k.a bataillon Tiktok).

Les groupes Telegram russes sont inondées de vidéos de tchétchènes au combat à Marioupol. Ou alors j’ai mal compris ce que tu as voulu dire. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Alexis a dit :

"L'un des systèmes que nous envisageons (...) est de voir si nous pouvons monter quelques Brimstones à l'arrière de (véhicules) techniques pour voir si cela peut faire l'affaire."

C'est vrai que le brimstone c'est du guidage laser donc ca pourrait peut-etre le faire. Mais je vois pas pourquoi ils n'ont pas plutot envoyer une version pour de l'anti-char qui serais probablement bien plus utile. (manque de stocks / ... ?)

 

 

EDIT: J'ai rien dit apparement ca fait très bien le taf en anti-char

Edited by Patriotic
Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, Boule75 a dit :

On est quand même pas trop sûr que tu aies entendu beaucoup de mensonges, là.
Impossible de tortiller du popotin : la Russie a envahi l'Ukraine.

Par ailleurs, il est impossible aux journalistes d'exercer en Russie pour y parler de cette guerre. On n'a donc pas le "point de vue" russe.

Ca change des "débats" où on donne le même temps de parole aux scientifiques et aux gourous, certes...

Disons que, sans remettre en cause le statut d'agresseur de la Russie (ce que personne ne fait), il peut sembler étrange que tant de gens si bien éduqués et humanistes relaient sans remord le combat vu comme la lutte contre les "orcs" de "Pouttler" et autres si beaux narratifs du gouvernement ukrainien (à qui on ne peut guère en vouloir). Heureusement que la propagande ne concerne que les méchants...

  • Like 1
  • Confused 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Sans doute exagéré, mais :

https://www.lefigaro.fr/international/direct-guerre-en-ukraine-zelensky-annonce-le-debut-de-la-bataille-pour-le-donbass-20220419

 

«10 à 20.000» mercenaires de Wagner et combattants syriens ou libyens en Ukraine

Entre «10 à 20.000» mercenaires de la société paramilitaire russe Wagner ou combattants syriens et libyens luttent en ce moment aux côtés des forces russes en Ukraine, a affirmé mardi un responsable européen.

Ces hommes «n'ont pas de véhicules ou d'armes lourdes» et viennent renforcer les troupes russes, a indiqué le responsable à des journalistes à Washington, sous couvert d'anonymat. Le responsable dit avoir constaté des «transferts, de zones comme la Syrie et la Libye, vers la région est du Donbass», où Moscou a lancé une nouvelle phase de son attaque.

Il est toutefois selon lui difficile d'estimer combien exactement de ces «10 à 20.000» hommes sont du groupe privé Wagner, et combien sont des combattants de Libye ou de Syrie.

 

Des chars ukrainiens bientôt réparés par des entreprises tchèques

Des entreprises d'armement tchèques vont réparer de l'équipement militaire lourd ukrainien, suite à une demande récente émanant des autorités de Kiev, a annoncé mardi le ministère tchèque de la Défense.

Dans un premier temps, des filiales de la holding industrielle Czechoslovak Group (CSG), prendront en charge la réparation de chars moyens T-64 de conception soviétique, exploités par des forces ukrainiennes, mais à l'avenir, les réparations pourraient être étendues aux véhicules blindés BRD et BRDM, impliquant d'autres sociétés tchèques, selon un communiqué ministériel.

«La République tchèque a été le premier pays partenaire que la partie ukrainienne a officiellement approché avec une demande de coopération mutuelle dans la réparation des équipements au sol qui doivent être mis en service ou qui ont été endommagés lors des combats», a déclaré la ministre tchèque de la Défense, Jana Cernochova, ajoutant qu'il s'agissait d'un «nouvel exemple de l'aide tchèque à l'Ukraine contre l'agression de la Fédération de Russie».

Selon les médias tchèques, Prague a envoyé début avril à l'Ukraine des trains chargés de chars T-72 et de véhicules blindés de fabrication soviétique, une opération sans précédent. Les sources officielles ont refusé de confirmer cette information.

Edited by Métal_Hurlant
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,805
    Total Members
    1,550
    Most Online
    FLOMED
    Newest Member
    FLOMED
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...