Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a une heure, olivier lsb a dit :

Possiblement deux Su-34 au tapis, le premier avec vidéo à l'appui et le 2e, je suis un peu plus circonspect car basé sur des interceptions de communications.

Celui basé sur des interceptions de communications remonterait au 10 mars. Une information relativement sérieuse, sourcée côté russe, avait circulé sur le crash d'un chasseur-bombardier - je ne me souviens plus du type - du côté de Rostov-sur-le-Don aux alentours du 15 mars. Celui-ci n'a à ma connaissance jamais été comptabilisé parmi les pertes de guerre côté russe.

Sinon, le crash de ce nouveau Su-34, si jamais il se confirmait, coïnciderait avec une reprise intensive sur les dernières heures des actions aériennes au dessus du sol ukrainien. Alors que depuis quelques semaines, celles-ci étaient devenues plus rares/prudentes.

Edited by Skw
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, olivier lsb a dit :

Ca accrédite l'hypothèse comme quoi la 150e DM doit être complètement rincée. 

Ça accrédite surtout que le nettoyage d’un tel site est inutilement coûteux et prendra autant de temps que l’assiéger, quel que soit l’état de l’attaque…

Il y a 3 heures, olivier lsb a dit :

Parfois je me demande si je ne regarde pas des vidéos issues d'une ferme à trolls US ou Ukr à l'encontre des Russes/Tchéchènes. A regarder jusqu'au bout, mais rien de hors charte. 

C’est un peu cela la vraie guerre. Tu as les mêmes avec des soldats d’à peu près toutes les armées engagées longtemps au combat.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

POTUS: nouvelle contribution de 800 mUSD supplémentaire, comprenant officiellement les matériels suivants:

Edit:

ça c'est un scoop aussi, car ça doit tenir compte d'une information actualisée sur les pertes Russes et Ukr en matériels. Quelqu'un partant pour un petit calcul de stocks à l'ouverture + acquisitions/dons - pertes = stock à l'arrivée ??

 

Edited by olivier lsb
précision
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Joab a dit :

C'est la première fois que j'entends parler de ce système, quelqu'un a des infos? 

C'est nouveau !

Les drones dits "fantômes" qui font partie d'un nouveau paquet d'armes américain de 800 millions de dollars pour l'Ukraine ont été rapidement développés par l'US Air Force pour Kiev et ont des capacités similaires à celles des drones armés "Switchblade".

Ils ne disent pas quelle version de "Switchblade".

Edited by Robert
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Joab a dit :

C'est la première fois que j'entends parler de ce système, quelqu'un a des infos? 

Je trouve ça:

https://www.airforce-technology.com/projects/phoenix-uav/

C'est assez ancien, mais de ce que je comprends du communiqué, il s'agit d'un nouveau développement de ce système "spécifiquement pour l'Ukraine et réalisé en urgence".

Link to comment
Share on other sites

Ouais, j'ai des doutes sur le développement de ces armes en urgence. J'aurais plutôt tendance à dire que les Américains sont en train d'envoyer leurs expérimentations les plus diverses pour voir les programmes qui méritent leur financement (une fois, le coup du F-35, pas deux !)

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Heorl a dit :

Ouais, j'ai des doutes sur le développement de ces armes en urgence. J'aurais plutôt tendance à dire que les Américains sont en train d'envoyer leurs expérimentations les plus diverses pour voir les programmes qui méritent leur financement (une fois, le coup du F-35, pas deux !)

Sans doute, mais par paquet de 121 ( premier lot...), elle est massive l'experimentation. Bon, tu me diras, c'est pas pire que les 500 prototypes de F 35...

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Heorl a dit :

Ouais, j'ai des doutes sur le développement de ces armes en urgence. J'aurais plutôt tendance à dire que les Américains sont en train d'envoyer leurs expérimentations les plus diverses pour voir les programmes qui méritent leur financement (une fois, le coup du F-35, pas deux !)

Encore un.... crash program !

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Niafron a dit :

Sans doute, mais par paquet de 121 ( premier lot...), elle est massive l'experimentation. Bon, tu me diras, c'est pas pire que les 500 prototypes de F 35...

En même temps si ce n'est qu'une copie du "Switchblade", je ne vois pas l'intérêt de l'expérimentation !

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Robert a dit :

En même temps si ce n'est qu'une copie du "Switchblade", je ne vois pas l'intérêt de l'expérimentation !

Sais pas...

Y a un rapport entre le Switchblade et le système Phoenix  dont on parle dans le lien que j'ai posté?

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Niafron a dit :

Sais pas...

Y a un rapport entre le Switchblade et le système Phoenix  dont on parle dans le lien que j'ai posté?

US Air Force annonce que ce drone a des capacités similaires à celles des drones armés "Switchblade".

 

https://www.usnews.com/news/world/articles/2022-04-21/us-rapidly-developed-ghost-drones-for-ukraine-pentagon-says

Edited by Robert
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Niafron a dit :

Sais pas...

Y a un rapport entre le Switchblade et le système Phoenix  dont on parle dans le lien que j'ai posté?

ça pourrait être le même physiquement mais la programmation qui aurait changé, afin de le rendre encore plus "idiot-friendly" si les retours de troupes ukrainiennes infoutues de correctement utiliser le drone s'avèrent vraies. 

D'où d'ailleurs un début rapide de production massive, vu qu'il s'agirait de la même chaîne que le Switchblade.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Métal_Hurlant a dit :

Une analyse de la 1ère phase de la guerre faite par un ukr ; Son propos est de mettre l'accent sur l'artillerie et de minorer l'impact des armes ATGM fournies par les occidentaux

Traduction automatique :

https://euromaidanpress.com/2022/04/20/javelins-are-good-but-it-is-artillery-strikes-that-coined-ukraines-military-success/?swcfpc=1


Les Javelins sont bons, mais ce sont les frappes d’artillerie qui ont créé le succès militaire de l’Ukraine


Ce sont les frappes d’artillerie et la guerre interarmes, et non les armes portatives livrées par l’Occident et les tactiques de délit de fuite, qui ont créé le succès de l’Ukraine à chasser l’armée russe, explique l’analyste militaire Mykola Bielieskov. Les rapports occidentaux alléguant le contraire ne sont pas seulement trompeurs: ils déforment le débat sur la poursuite de l’aide aux armes à l’Ukraine.
Il est tout à fait naturel que les reportages dans les médias de masse ne puissent pas brosser un tableau complet de la guerre totale entre l’Ukraine et la Russie. Mais au moins, les médias de masse devraient éviter de déformer la réalité. Hélas, c’est précisément ce qui se passe lorsque les médias occidentaux discutent des raisons pour lesquelles l’opération défensive stratégique ukrainienne est si réussie.
Toute leur histoire est la suivante: en utilisant du matériel antichar léger fourni par l’Occident, les forces ukrainiennes en petites unités ont tendu une embuscade aux colonnes russes via des tactiques de délit de fuite le long des routes principales.
Cette représentation n’est en fait qu’une fraction de ce qui s’est réellement passé. En particulier, le rôle de l’artillerie à tubes/MLRS et des missiles est totalement ignoré, avec toutes les implications stratégiques négatives qui en découlent pour l’aide occidentale future en matière de sécurité.

Dans le texte suivant, j’expliquerai pourquoi il en est ainsi.

Tout d’abord, la guerre totale entre l’Ukraine et la Russie doit être perçue pour ce qu’elle est réellement: un affrontement d’armée à armée de haute intensité où les deux parties ont des charges d’équipement lourd comme des blindés, de l’artillerie, des systèmes de défense aérienne, des avions, etc.

Les forces armées ukrainiennes sont l’adversaire le plus redoutable auquel les Russes ont été confrontés depuis 1945, car, contrairement aux Afghans, aux Tchétchènes ou aux Syriens, l’Ukraine dispose de forces armées régulières qui se préparent à cette guerre totale depuis sept ans.
L’artillerie ukrainienne a été considérablement améliorée depuis 2014
L’élargissement et l’amélioration de l’artillerie ont été l’une des facettes de cette préparation.

En 2014, l’armée ukrainienne avait à sa disposition :

- seulement trois brigades distinctes d’artillerie tubulaire (systèmes Msta-S, Msta-B);
- trois régiments de MLRS lourds (Uragan, systèmes Smerch);
- une brigade de missiles (Tochka-U).
- De plus, neuf brigades des Forces terrestres avaient leurs propres groupes d’artillerie de brigade (MLRS Grad, SPH Gvozdika et Akatsia) pour soutenir les composants de manœuvre par le feu.
La guerre active de 2014-2015 dans le Donbass a clairement montré que l’Ukraine n’avait pas la densité appropriée d’artillerie fonctionnelle pour soutenir les opérations offensives proportionnellement à la composante de manœuvre impliquée. Une autre leçon était que l’artillerie russe causait une fraction majeure des dommages par des tirs à longue portée / guerre sans contact par rapport à la guerre de contact plus classique – jusqu’à 60% des pertes ont été causées par l’artillerie ennemie.

Et pour contrer l’artillerie ennemie, on a besoin de son propre artillerie pour le soi-disant combat de contre-batterie.
Compte tenu de ces leçons, le corps d’artillerie des forces armées ukrainiennes a été élargi depuis 2015:
1. Le 27e régiment MLRS avec des systèmes Uragan a été transformé en une brigade rattachée au 4e bataillon;
2. Le 32e régiment MLRS avec des systèmes Uragan a été créé;
3. Le 107e régiment MLRS avec des systèmes Smerch a été transformé en brigade;
4. La 19e brigade de missiles a ajouté 2 bataillons de missiles Tochka-U – afin d’en avoir cinq en général.
5. Les 40e, 44e et 406e brigades d’artillerie à tubes ont été établies et armées d’obusiers tractés Giatsynt-B, Msta-B et D-20 ;
6. La 43e brigade d’artillerie lourde à tubes avec le puissant Pion SPH de calibre 203 mm a également été créée.
Toutes les brigades interarmes nouvellement créées dans les forces terrestres (7 en général), la marine (2) et toutes les brigades des forces d’assaut aérien (6) ont reçu leurs propres groupes d’artillerie de brigade. En plus de toutes ces étapes, deux brigades d’artillerie (38e et 45e) avec des systèmes Giatsynt-B et Msta-B ont été établies dans le cadre du corps de réserve stratégique.

Dans l’ensemble, l’artillerie des forces armées ukrainiennes au cours des sept dernières années s’est améliorée à la fois en quantité et en qualité. L’amélioration de la qualité a été obtenue grâce à un programme d’entraînement plus rigoureux qui comprenait chaque année plus de 35 exercices tactiques de brigade de campagne en direct et plus de 200 exercices tactiques de bataillon de campagne en direct. Au cours de ces exercices, les opérateurs de systèmes d’artillerie ont été formés pour soutenir les éléments de manœuvre offensive et défensive, ainsi que pour mener des combats de contre-batterie. C’est grâce à cette préparation rigoureuse que l’artillerie des forces armées ukrainiennes était prête à faire face à la guerre totale avec la Russie.


Le rôle de l’artillerie dans la guerre moderne
Passons maintenant un peu à la théorie pour mieux comprendre le rôle de l’artillerie dans la guerre moderne – avant de revenir à l’expérience du monde réel.

Tout d’abord, depuis la Première Guerre mondiale, la guerre moderne a suivi l’approche des armes combinées, ce qui signifie que différentes branches d’armes sont impliquées pour obtenir les résultats prévus sur le champ de bataille et dans les opérations. Et l’artillerie, avec l’infanterie, fait partie intégrante de la guerre interarmes depuis son début il y a plus d’un siècle – à la fois pour soutenir les éléments de manœuvre défensifs et offensifs, ainsi que pour les combats de contre-batterie. Malgré tous les changements dans la nature de la guerre, l’artillerie assure que 60 à 70% des cibles ennemies sont détruites, compte tenu de son bon marché et de son omniprésence.
L’emploi efficace en masse de l’artillerie est un facteur important dans la conduite d’une opération défensive stratégique.

L’artillerie et les missiles permettent de cibler les troupes et les équipements ennemis à l’arrière avant que l’ennemi ne vous surjoue dans le jeu de manœuvrer et de masser des troupes et de l’équipement et de frapper vos défenses avec des forces prépondérantes.
Un tel ciblage est effectué à la fois dans la profondeur tactique des défenses ennemies (15-20 km) par les groupes d’artillerie de brigade et les brigades d’artillerie séparées. Des systèmes comme Smerch MLRS et Tochka-U sont capables de cibler des cibles ennemies prioritaires à plus de 40 km de profondeur. L’artillerie permet également de cibler rapidement les forces ennemies dans la direction où il existe un risque de pénétration de la ceinture défensive.
En d’autres termes, l’emploi effectif de masse de l’artillerie est l’un des facteurs qui rendent la défense efficace grâce à une approche active. En termes simples, c’est une chose de détruire l’équipement ennemi un par un en combat rapproché avec le risque inhérent impliqué. Et c’est totalement autre chose de détruire l’ennemi en masse à des distances de plus de 10 km avec peu de risques pour les personnes en question.

Avec tout ce qui est mentionné ci-dessus, passons maintenant à la guerre totale en cours entre l’Ukraine et la Russie. Ce ne sera pas une surestimation de dire que sans l’artillerie, l’utilisation de missiles guidés antichars (ATGM) uniquement légers aurait simplement prolongé l’agonie des forces ukrainiennes et l’opération défensive stratégique ukrainienne n’aurait pas été aussi réussie.

Au contraire: c’est l’application de la guerre interarmes – infanterie mobile légère avec ATGM, blindage et artillerie, aviation pilotée et drones de combat – qui a perturbé le plan russe original et détruit totalement ou partiellement 40% (50 groupes tactiques de bataillon) des forces russes impliquées dans l’assaut initial. Dans cette destruction complexe de l’ennemi, l’artillerie tubulaire, le MLRS et les missiles ont joué un rôle majeur.
Juste quelques exemples pour illustrer le point:

- C’est un missile Tochka-U qui a frappé le port de Berdiansk, détruisant un grand navire amphibie russe et en incendiant d’autres;
- C’est l’implication d’Uragan MLRS qui a permis de frapper les Russes à Chornobayivka (oblast de Kherson) à plusieurs reprises, causant des pertes massives de main-d’œuvre et d’équipement;
- Le groupement des forces ukrainiennes défendant Kiev sur la rive gauche du fleuve Dnipro se composait de 11 bataillons de trois brigades interarmes (1er char, 58e motorisé, 72e mécanisé) avec ses propres groupes d’artillerie brigade ainsi que deux bataillons de la 27e brigade MLRS avec des systèmes Uragan et un bataillon de la 43e brigade d’artillerie lourde à tubes avec le puissant Pion SPH de calibre 203 mm.
D’autres bataillons de la 27e brigade MLRS étaient rattachés aux forces défendant Kharkiv. En outre, de nombreux cas pourraient être trouvés où l’artillerie a été utilisée pour défendre Kiev sur la rive droite de la rivière Dnipro, dans les combats autour de Trostianets et Okhtyrka (oblast de Soumy), dans l’oblast de Mykolayiv et dans le Donbass. Les résultats de l’emploi de l’artillerie sont facilement discernables : des quantités massives d’équipements ennemis détruits ont été anéanties au-delà de toute reconnaissance et carbonisées par le feu.
C’est pourquoi l’histoire racontée par les médias occidentaux selon laquelle les ATGM fournis par l’Occident sont employés dans des tactiques de délit de fuite par de petits groupes dans des embuscades le long des routes principales n’est qu’une partie de la véritable histoire de ce qui a permis à l’Ukraine de se défendre efficacement contre l’invasion russe. En fin de compte, c’était la même histoire de guerre interarmes – avec l’artillerie et les missiles jouant son rôle unique à l’appui des éléments de manœuvre, des combats de contre-batterie et frappant des cibles prioritaires dans la profondeur de l’arrière de l’ennemi.
De cette conclusion découle une autre chose importante – que l’artillerie à tube (M777, M109), mlRS (M142, M270) et les missiles à portée de 300 km (ATACMS) sont la priorité numéro un en cas de future assistance occidentale en matière de sécurité à l’Ukraine. Avec un nombre approprié de ces systèmes, ainsi que les munitions appropriées pour eux, l’Ukraine peut rapidement et de manière décisive inverser le cours de la guerre à son tour, sans parler de sauver d’innombrables vies.


Mykola Bielieskov est chercheur à l’Institut national d’études stratégiques sous la présidence de l’Ukraine.

Ben voilà

Enfin .....

  • Confused 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Colstudent a dit :

Les Russes peuvent accepter une perte de combien d'hélico et surtout de pilotes ? car ça commence à faire pas mal de Ka-52...au sol

Oryx est arrivé aujourd'hui au centième aéronef abattu côté russe, avions et ventilos confondus. Ça commence à faire cher.

Difficile à dire pour la capacité d'absorber les pertes. Mais si les Ukrainiens mettent la main sur la moitié des équipages, ça sera cher payé pour les VKS.

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, olivier lsb a dit :

Dans ce lot de 100 appareils, y'a 40 drones dont beaucoup d'orlan. A relativiser même si la plus value tactique du drone est indéniable, c'est surtout les 22 avions et 37 ventilos qui comptent. 

22 avions, hormis pour la flotte de su34, ça me paraît absorbable pour les VVS. Les pilotes compétents, c'est autre chose. 

Attention, ce sont les pertes pour lesquelles on a des vidéos / image. Or, ce n'est pas la totalité (tir de s300 par exemple), donc les pertes réelles doivent être supérieures. Et, au début, le taux de succès des éjections russes ne semblait pas extraordinaire, donc je dirais que le nombre de pilotes HS doit commencer à être sensible. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Ciders a dit :

Mais si les Ukrainiens mettent la main sur la moitié des équipages, ça sera cher payé pour les VKS.

Pour les équipages d'hélicoptères abattus je pense que pas grand monde ne mettra la main sur ce qui reste des équipages :sad:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Niafron a dit :

https://www.airforce-technology.com/projects/phoenix-uav/

C'est assez ancien, mais de ce que je comprends du communiqué, il s'agit d'un nouveau développement de ce système "spécifiquement pour l'Ukraine et réalisé en urgence".

Ca ne ressemble pas trop à ce qu'on attend d'un Switchblade.

Développé rapidement par l'USAF et AEVEX Aerospace en réponse aux besoins Ukrainiens. Demandent un entraînement minime. Drone "aller simple".

https://www.usnews.com/news/world/articles/2022-04-21/us-rapidly-developed-ghost-drones-for-ukraine-pentagon-says

https://twitter.com/beverstine/status/1517155250011983878

 

Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    krach
    Newest Member
    krach
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...