Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 10 heures, gustave a dit :

Sans exclure une source très bien placée, ni une "incarnation" de la synthèse des déductions des observations effectuées par les moyens US, je ne sous-estimerais pas la capacité de la CIA ou d'autres services US à avoir la capacité d’écouter un certain nombre de réseaux radios et/ou internets voire téléphoniques... Rappelons-nous de l'ampleur des écoutes US démasquées en Europe ces dernières années.

Mouais

D'abord l'écoute des réseaux militaires n'est plus trop du ressort de la CIA mais des renseignements militaires

Vu le nombre d'appareil ELINT sur la ffrontière ukrainienne, le volet technique est là

Par contre, qui peut encore croire que un général russe lambda donnerait un signal en calir à ses subordonnés pour préparer une attaque à une date précise.....

En général ce qui met la puce à l'oreille avant une attaque c'est soit beaucoup d'échanges radio (communications radios pour coordonner la mise en position de départ des unités), soit un silence radio (la coordination est déjà faite)

Pour moi c'est à mettre dans le même registre que pas mal d'infos bidonnées depuis des semaines.....

(et les alliés ne disent toujours rien, les ukrainiens qui ont probablement plus d'HUMINT sur place non plus ....)

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Jésus a dit :

Le problème d'un débarquement c'est de le réussir et être en mesure de tenir le temps qu'il faut. Les russes n'ont pas de gros moyens de débarquement, ils pourront également utiliser des aéronefs en compléments. Mais il suffit que sur zone les ukrainiens aient quelques moyens sol-air pour remettre en cause un soutien héliporté voir d'aéronefs à voilure fixe, il suffit de quelques moyens anti-chars, de tenir un peu, les munitions côté russe peuvent partir plus vite que ne viendront les renforts. Il y a aussi les aléas de la planification, les imprévus...

Les Ukrainiens développent aussi de nouveaux missiles sol-mer. J'ignore s'ils en possèdent déjà d'opérationnels mais, si c'est le cas, cela rendrait une opération maritime russe bien plus compliquée et aléatoire. (Pendant longtemps, cela a été la stratégie russe de se doter de puissants missiles sol-mer pour contrer la supériorité navale occidentale ; la situation se verrait ici renversée.)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, DAR a dit :

Les Ukrainiens développent aussi de nouveaux missiles sol-mer. J'ignore s'ils en possèdent déjà d'opérationnels mais, si c'est le cas, cela rendrait une opération maritime russe bien plus compliquée et aléatoire. (Pendant longtemps, cela a été la stratégie russe de se doter de puissants missiles sol-mer pour contrer la supériorité navale occidentale ; la situation se verrait ici renversée.)

Oui ils en développent mais au jour d'aujourd'hui je doute qu'ils aient ce qu'il faut.

Le Neptune est effectivement un nouveau missile de défense côtière avec 280km de portée max.

Je l'avais expliqué dans un autre commentaire, le réarmement ukrainien sur plusieurs aspects va représenter des contraintes et des risques de plus en plus important pour les russes sur le rapport de force "local". Aujourd'hui en mer noire , les russes sont confrontés à des petits patrouilleurs ukrainiens et environ un aéronef de l'Otan par jour, de temps en temps un navire de l'Otan sur lequel on croirait vivre à chaque fois le spectre d'une invasion tant les russes en font une grande menace. Demain vous allez avoir des bandes côtières ukrainiennes de près de 300km (la distance Odessa-Sebastopol) couvertes de missiles, vous allez avoir de plus en plus de drones dans le ciel, vous allez avoir une marine ukrainienne d'un autre niveau avec des navires plus armés et plus conséquents qui nécessitera de la part de la Russie d'engager autre chose que des patrouilleurs de sa garde côte. C'est aussi sans compter le développement de missiles frappant dans la profondeur, d'ailleurs le Neptune va être modifié pour frapper des cibles à terre, donc on peut très bien imaginer le risque et une certaine vulnérabilité russe autour de la Crimée. Le truc n'est pas de savoir si l'armée ukrainienne sera supérieure à celle de la Russie, non elle ne le sera pas, mais c'est de comprendre qu'il y aura une contestation de ce qui est actuellement une hégémonie russe dans cette zone et que les russes devront y aller avec des pincettes car en face ils ne seront pas sans moyens. Et on ne peut pas nier que les ukrainiens cherchent et chercheront à développer la défense sol-air.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Jésus a dit :

Et on ne peut pas nier que les ukrainiens cherchent et chercheront à développer la défense sol-air.

Pas pour l'instant. Leurs missiles sont vieillissants et pas modernisés. Les livraisons actuelles se concentrent sur les MANPADS, et on parle de dotations OTAN en urgence, pas d'équipements dernier cri.

L'industrie ukrainienne aurait pu se charger des mises à jour voire de développer des versions locales des SA-10 ou des SA-11... mais elle aussi a été abandonnée après 1991 et ce qui reste paraît insuffisant, sans parler du problème de moyens financiers.

Un truc qui pourrait être intéressant à l'avenir niveau naval serait une combinaison de batteries côtières longue portée (on parle du Neptun, on pourrait évoquer aussi le nouveau système israélo-singapourien sur base Gabriel que viennent d'acheter les Estoniens) avec des unités navales rapides et bien armées façon Corée du Sud de la Guerre Froide (pour contrer les essaims nord-coréens).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Ciders a dit :

Pas pour l'instant. Leurs missiles sont vieillissants et pas modernisés. Les livraisons actuelles se concentrent sur les MANPADS, et on parle de dotations OTAN en urgence, pas d'équipements dernier cri.

L'industrie ukrainienne aurait pu se charger des mises à jour voire de développer des versions locales des SA-10 ou des SA-11... mais elle aussi a été abandonnée après 1991 et ce qui reste paraît insuffisant, sans parler du problème de moyens financiers.

Un truc qui pourrait être intéressant à l'avenir niveau naval serait une combinaison de batteries côtières longue portée (on parle du Neptun, on pourrait évoquer aussi le nouveau système israélo-singapourien sur base Gabriel que viennent d'acheter les Estoniens) avec des unités navales rapides et bien armées façon Corée du Sud de la Guerre Froide (pour contrer les essaims nord-coréens).

Oui à l'heure d'aujourd'hui ils sont bien entendu très loin du compte. Bien que pouvant compter sur quelques vieux systèmes de l'ère soviétique plus ou moins fonctionnel, c'est trop peu et sans doute d'une piètre qualité (car on ne conserve pas des missiles pendant 30 ans, pas propre à l'Ukraine). L'urgence de la situation fait qu'ils reçoivent des manpads qui ont un intérêt local perturbant, en particulier pour des aéronefs à voilure tournante. Ces manpads sont une contrainte et peuvent faire du dégât au point de restreindre et contraindre l'usage des aéronefs pour la Russie, surtout pour l'appui aux troupes au sol, moins pour les frappes "stratégiques". Ces manpads ne nécessitant pas de grandes compétences pour la mise en oeuvre contrairement à des systèmes plus évolués qui ont besoin de compétences pouvant prendre des mois.

Après si rien ne se passe, il n'est pas impossible que les ukrainiens voient directement l'achat de système Patriot, voir qu'ils se les font donner par les aides américaines, qu'ils en achètent d'occasion à d'autres pays. Je vois aussi Kiev développer de plus en plus son partenariat avec les turcs. En tout cas les ukrainiens chercheront bien plus à développer une défense sol-air qu'une défense air-air (avec des avions) car c'est bien moins onéreux.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Akhilleus a dit :

Par contre, qui peut encore croire que un général russe lambda donnerait un signal en calir à ses subordonnés pour préparer une attaque à une date précise.....

Le retrait du personnel de l'ambassade américaine pourrait être le signal - ce n'est pas un scoop - un signe d'accompagnement du fait que Biden et Poutine sont en train de négocier.

On peut imaginer le scénario suivant :

Biden dit : voilà, c'est ma dernière offre, je ne ferai pas plus de concessions que celles que Blinken a transmises à Lavrov la dernière fois.

Poutine veut envoyer à Biden un message subliminal comme quoi ce n'est pas une très bonne idée, et qu'il ferait mieux de relancer la négociation avec des propositions un peu plus appétissantes.

Que fait Poutine ? il fait dire à ses généraux sur un canal qu'ils savent espionnés par les Américains que l'offensive est déclenchée pour le 16.

Les Américains tombent dans le panneau, et évacuent leur personnel de l'ambassade.

Du coup tout le monde se met à paniquer, et les Allemands, certains Ukrainiens, des gens qui ont des choses à perdre en cas de conflit, se mettent à faire une pression supplémentaire sur Biden pour qu'il lâche du lest.

Autre version : les Américains ne tombent pas dans le panneau mais disent à Poutine : chiche, fais-la ta guerre on t'a prévenu de toute la misère qu'on va te faire avec des sanctions si tu la fais. La preuve que cela ne nous émeut pas plus que ça c'est qu'on retire notre personnel de l'ambassade. On vit ça très bien. C'est des Russes et des Ukrainiens, accessoirement des Allemands qui souffriront. On s'en lave les mains.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Jésus a dit :

Après si rien ne se passe, il n'est pas impossible que les ukrainiens voient directement l'achat de système Patriot, voir qu'ils se les font donner par les aides américaines, qu'ils en achètent d'occasion à d'autres pays. Je vois aussi Kiev développer de plus en plus son partenariat avec les turcs. En tout cas les ukrainiens chercheront bien plus à développer une défense sol-air qu'une défense air-air (avec des avions) car c'est bien moins onéreux.

Des Patriot. D'occasion. Ou donnés. Là je ne te suis absolument pas. Parce que contrairement aux Roumains, aux Suisses ou à tous les récentes acheteurs autre que pays du Golfe, l'Ukraine a une ligne de front. Et que pour le prix de trois batteries Patriot, il y a de quoi rééquiper de neuf plusieurs formations blindées et mécanisées.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Puisqu'on parlait de Bandera (je me protège des missiles car c'est un interview de madame Hélène Carrère d'Encausse publié dans Le Point du 10 février et qui touche aussi le conflit russo-ukrainien - je mets les extraits sans le lien car c'est réservé aux abonnés)

Citation

...

Puis est venue l’invasion allemande en 1941...

Pour de nombreux Ukrainiens, ce n’était pas une mauvaise nouvelle. Le peuple martyrisé voyait les armées allemandes dominer leurs tortionnaires, et il pensa : ils viennent nouslibérer. Les généraux allemands étaient favorables pour la plupart à une politique nationale en Ukraine. Certains ont parfaitement reçu le message, comme Stepan Bandera. Pour les Ukrainiens, ce n’est pas seulement un traître, il a voulu incarner la résistance ukrainienne, alors que pour nous il a collaboré avec les nazis… avant d’être arrêté par Hitler. Et la répression en Ukraine, le sort fait aux Ukrainiens déportés en Allemagne après guerre ont laissé des rancoeurs profondes et légitimes.

Pendant la période post-stalinienne, l’Ukraine a pourtant était  présentée comme le second grand frère de l’URSS  …

Oui, et en 1954 Nikita Khrouchtchev a rattaché la Crimée à la république d’Ukraine pour célébrer le tricentenaire du traité de Pereïaslav, signé entre le tsar Alexis et l’hetman Khmelnitski, quifaisait entrer l’Ukraine dans l’espace russe. Mais cela n’intéressa personne à l’époque. Personne n’imaginait la disparition de l’URSS.

Une Crimée qu’ils ont récupérée par la force en 2014…

Certes. Pour les Russes, la Crimée est une conquête de Catherine II. Il y a là des résidences impériales, la maisonde Tchekhov, et puis Sébastopol. Lors de la liquidation del’Union Soviétique en 1991, dans la datcha de Belovej, la seule préoccupation d’Eltsine était de ne pas rompre avec l’Ukraine. Or le président ukrainien Kravtchouk se fermait dès qu’il était question de la Crimée. Pourquoi vouliez-vous qu’il lâche un pouce de territoire ? Eltsine a préféré oublier la Crimée pour garder le lien avec l’Ukraine. Il croyait à un monde fraternel. On remplaçait un monde nouveau.

Mais il y a tout de même le droit international…

Les traités comptent…Il n’y avait pas de traité, cela s’est fait par une décision interne de l’état soviétique en 1954, transférant un territoire russe à une république de l’Union Soviétique, en l’occurrence la république d’Ukraine. En 1991, les trois états fondateurs de l’URSS (Russie, Ukraine, Biélorussie) ont décrété la dissolution de l’URSS et la fin du traité de 1922. Ils ont décidé  en même temps l’inamovibilité des frontières telles qu’elles existaient jusqu’à la dissolution de l’URSS. Ce qui implique la reconnaissance de l’intégration de la Crimée à l’Ukraine. En 2014, à la suite du référendum en Crimée, quand Poutine a réintégré la Crimée dans l’espace russe, il marquait par là qu’il considérait non valide cette intégration de la Crimée à l’Ukraine, qui a duré  soixante ans au regard d’une histoire qui remonte au XVIIe siècle.

...

De plus, quoi qu’on raconte, la vérité est que Gorbatchev a demandé, pour accepter la réunification allemande, que l’Otan n’approche jamais des frontiéres de la Russie. Baker et Kohl lui ont promis qu’il en serait ainsi.

C’est très contesté  aujourd’hui…

Contesté par le pouvoir américain, mais les historiens savent que c’est la vérité, et les archives sortiront un jour.

Certes, il n’y a rien d’écrit. J’ai posé personnellement la question à James Baker et à Gorbatchev, il y a une dizaine d’années.

Lorsque j’ai demandé à ce dernier pourquoi il n’avait pas demandé de garantie écrite, il m’a répondu : écoutez, nous entrions dans le monde libre, nous avons cru qu’il s’agissait de gens convenables.

... 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Ciders a dit :

Des Patriot. D'occasion. Ou donnés. Là je ne te suis absolument pas. Parce que contrairement aux Roumains, aux Suisses ou à tous les récentes acheteurs autre que pays du Golfe, l'Ukraine a une ligne de front. Et que pour le prix de trois batteries Patriot, il y a de quoi rééquiper de neuf plusieurs formations blindées et mécanisées.

L'Ukraine dans sa confrontation avec la Russie est aidée, si les américains veulent lui donner les moyens de se défendre, ils peuvent très bien faire ce qu'ils font déjà avec d'autres pays, des dons matériels comme des dons financiers servant à acquérir de l'armement américain. En lissant le budget sur plusieurs années, ça se fait. Il n'y a rien de fou là-dedans.

L'Ukraine a besoin et aura de plus en plus besoin d'armes défensives de "valeurs", si elle veut dissuader la Russie de s'en prendre à elle.

Link to comment
Share on other sites

"Emmanuel Macron n'a pas la même évaluation des renseignements que les Américains"

A l'époque, quand l'armée américaine et les alliés ont envahi l'Irak, c'était basé sur les rapports de divers services secrets, américains en premier lieu, comme quoi Saddam Hussein avait des armes chimiques et l'intention de les utiliser. Ca s'est avéré faux,

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/ukraine-emmanuel-macron-n-a-pas-la-meme-evaluation-des-renseignements-que-les-americains-selon-une-historienne_4958034.html#xtor=CS2-765-[twitter]-

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, kmltt a dit :

"Emmanuel Macron n'a pas la même évaluation des renseignements que les Américains"

A l'époque, quand l'armée américaine et les alliés ont envahi l'Irak, c'était basé sur les rapports de divers services secrets, américains en premier lieu, comme quoi Saddam Hussein avait des armes chimiques et l'intention de les utiliser. Ca s'est avéré faux,

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/ukraine-emmanuel-macron-n-a-pas-la-meme-evaluation-des-renseignements-que-les-americains-selon-une-historienne_4958034.html#xtor=CS2-765-[twitter]-

Ce n'est pas la première fois. Quand Kadafi a voulu faire croire qu'il détruisait son usine de produits chimiques et que les US nous incitaient à le croire, nous avions pu montrer à l'époque que tout cela n'était que de l'enfumage. Kadafi avait en effet monté un gigantesque bûcher de pneus autour de l'usine pour faire croire qu'elle était en feu !

  • Thanks 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, mudrets a dit :

tout cela n'était que de l'enfumage. Kadafi avait en effet monté un gigantesque bûcher de pneus autour de l'usine pour faire croire qu'elle était en feu !

Ben, oui. Il n'y a pas de fumée sans feu.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 12/02/2022 à 12:13, Jésus a dit :

 

Du point de vue russe, effectivement, il n'ont rien obtenu car ce qu'on leur a proposé ne les intéresse pas. Ce qu'ils veulent ce sont des pays sur lesquels elle peut exercer une influence, sur lesquels elle est libre d'exercer des pressions, libre d'agir pour presque en faire des vassaux à la manière de la Biélorussie.

Effectivement il y a une lecture comme quoi ce qu'ils cherchent n'est pas juste faire reculer l'OTAN, mais aussi faire reculer l'UE. En effet avoir l'Ukraine dans la sphère économique russe donne à celle-ci des débouchés supplémentaires, et la garde dans la sphère politique empèche la création d'une démocratie slave "à l'occidentale", qui pourrait donner des idées à certains en Russie.

Ce n'est pas une demande formulée explicitement mais il faut se souvenir que l'invasion Russe de 2014 a été lancée après que l'Ukraine ait commencé à discuter d'un accord de libre-échange avec l'UE.

il y a 36 minutes, kmltt a dit :

 

A l'époque, quand l'armée américaine et les alliés ont envahi l'Irak, c'était basé sur les rapports de divers services secrets, américains en premier lieu, comme quoi Saddam Hussein avait des armes chimiques et l'intention de les utiliser. Ca s'est avéré faux,

Un des officier en charges du programme de satellites Helios avait même utilisé la 2e guerre du Golfe pour prouver la rentabilité du programme: le coût des satellites était de beaucoup inférieur au prix que la France aurait payé si elle avait suivi les US.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Khadafi me fait une transition toute trouvée.

Le proverbe qui vient en tête est "be careful what you wish for". Méfiez-vous que vos rêves les plus fous ne s'accomplissent.

Les Occidentaux surtout anglo-saxons et Polonais souhaitent l'effondrement de la Russie et l'élimination de Poutine, comme naguère ils ont souhaité l'effondrement de la Libye et l'élimination de Khadafi.

Mais l'Afrique est-elle plus et mieux gérable aujourd'hui qu'elle ne le serait si Khadafi ou son clan étaient toujours au pouvoir ?

La question qui se pose derrière la Russie, c'est l'Asie avec la Chine et l'Inde. L'Indopacifique comme on dit de nos jours pour faire chic.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, hadriel a dit :

. En effet avoir l'Ukraine dans la sphère économique russe donne à celle-ci des débouchés supplémentaires, et la garde dans la sphère politique empèche la création d'une démocratie slave "à l'occidentale", qui pourrait donner des idées à certains en Russie.

Ce n'est pas une demande formulée explicitement mais il faut se souvenir que l'invasion Russe de 2014 a été lancée après que l'Ukraine ait commencé à discuter d'un accord de libre-échange avec l'UE.

Effectivement c'est vers ça qu'aurait du déboucher une Ukrainisation intelligente : une interface économique entre les 2 zones économique :dry:

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, BPCs a dit :

Effectivement c'est vers ça qu'aurait du déboucher une Ukrainisation intelligente : une interface économique entre les 2 zones économique :dry:

Sauf que c'est pas possible, ça voudrait dire du libre-échange en Russie et UE. Et ça les Russes n'en veulent pas je pense. Et accessoirement une libre circulation des capitaux implique que ces capitaux soient relativement propres, ce qui n'est pas forcément le cas en Russie...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Akhilleus a dit :

 

En général ce qui met la puce à l'oreille avant une attaque c'est soit beaucoup d'échanges radio (communications radios pour coordonner la mise en position de départ des unités), soit un silence radio (la coordination est déjà faite)

Ça normalement tu n'as plus moyen de le savoir. 

Les radios numériques cryptés envoi un flux continue de 'bruit' crypté pour éviter qu'on détecte justement si ça communique 'oui ou non' 

Link to comment
Share on other sites

On peut aussi se demander ce que serait l'Ukraine dans l'UE et  à quoi elle servirait....

Ce pays ultra corrompu ... devrait déjà être assaini pour y rentrer... sans compter l'ultra droite . Si c'est pour avoir une Hongrie bis et un nouveau promu dans le pacte de Visegrad amateur de subventions de l'UE et acheteur de matos US et de voitures Allemande er nous reforguer du mais, du Tournesol et des pommes de terre ..  

Renforcer ainsi les USA, l'Allemagne et la Pologne quel plaisir !!!!

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, hadriel a dit :

Sauf que c'est pas possible, ça voudrait dire du libre-échange en Russie et UE. Et ça les Russes n'en veulent pas je pense. Et accessoirement une libre circulation des capitaux implique que ces capitaux soient relativement propres, ce qui n'est pas forcément le cas en Russie...

D'où l'intérêt d'une interface...

Mais probablement pas si insoluble que cela :

Car si l'UE prévoyait un accord de libre échange avec l'Ukraine, c'est qu'elle avait moyen d'en tenir compte.

Un Mr de la BCE remarquait sur un crobard sur sa nappe, que si le fric détourné par la corruption en Ukraine pouvait être ramené dans l'économie, les problèmes budgétaires Ukrainiens devenaient solvables :biggrin:

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, rendbo a dit :

oui il y avait des Ukrainiens, mais Banderas est il passé devant le tribunal de Nuremberg ?

un idéologue nazi ça passe devant ce tribunal, mais pas un idéologue ukrainien collaborant avec ??? pourtant l'un comme l'autre n'ont tué personne en propre....

Et bien je vous invite à donner un élément de référence sur ce sujet, parceque moi, je ne vois aucun ukrainien dans cette liste :

  • Hermann Göring
  • Rudolf Hess
  • Joachim von Ribbentrop
  • Robert Ley
  • Wilhelm Keitel,
  • Julius Streicher
  • Ernst Kaltenbrunner.
  • Alfred Rosenberg
  • Hans Frank
  • Wilhelm Frick
  • Hjalmar Schacht
  • Arthur Seyss-Inquart
  • Karl Dönitz
  • Walther Funk
  • Albert Speer
  • Baldur von Schirach
  • Fritz Sauckel
  • Alfred Jodl
  • Franz von Papen
  • Konstantin von Neurath
  • Erich Raeder
  • Hans Fritzsche
  • Gustav Krupp von Bohlen und Halbach

@Rochambeau et @Amexis ont apporté des éléments vérifiables appuyant leur affirmations. Quid des vôtres?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, rendbo a dit :

mhhh, tu veux dire que les livres d'histoires sont faux et que les ss ukrainiens combattant contre l'Union Soviétique n'ont jamais existés ? Ni que les responsables ne sont pas passé à Nuremberg parce qu'ils apportaient un bon réseau dormant en territoire ukrainien en cas de guerre USA/URSS ???? Et que penser de ce fameux grand héros dont on n'a pas le droit de dire le nom en mal ?

Dans ce post, à l'origine de cette polémique, et dans un français un peu approximatif, je crois lire que si certains responsables Ukrainiens ont échappés au procès de Nuremberg, c'est parce qu'ils avaient une utilité potentielle en cas de conflit USA / URSS. Et donc, "on" aurait détourné le regard...

et donc, oui, tout le monde est d'accord, pas d'Ukrainiens à Nuremberg...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Eau tarie a dit :

Ça normalement tu n'as plus moyen de le savoir. 

Les radios numériques cryptés envoi un flux continue de 'bruit' crypté pour éviter qu'on détecte justement si ça communique 'oui ou non' 

Je suis d'accord

Faut il encore que tous les échelons soient équipés des derniers modèles (or toute armée à l'habitude de faire cohabiter du neuf nec plus ultra et du vieux "qu'il faut pas jeter ma bonne dame")

Et que même si équipés, ils résistent aux tentatives de pénétration du réseau

un bruit blanc ca se filtre (un peu comme le fond sonore de l'océan pour une oreille d'or)

C'est un peu toujours la même histoire, action-réaction

Link to comment
Share on other sites

Problème d'assurance pour les avions traversant le ciel Ukrainien à partir du 14 Février ce qui entraîne des annulations.

https://kyivindependent.com/national/ukrainska-pravda-mass-cancellation-of-ukraine-flights-from-feb-14/

Citation

Les avions traversant l'espace aérien ukrainien ne seront plus assurés par les compagnies d'assurance internationales à partir du 14 février, ce qui obligera les vols à rester au sol ou à être annulés, selon la publication ukrainienne Ukrainska Pravda.

Le média a cité des informations provenant de sources anonymes du secteur de l'aviation.

Anatoliy Ivantsiv, directeur de la société d'assurance ukrainienne Expo, a déclaré à Interfax que le géant britannique de la réassurance Lloyds avait annoncé qu'il cesserait temporairement toute assurance contre les risques de conflit dans l'espace aérien ukrainien à partir du 14 février.

Le ministère ukrainien des infrastructures a annoncé le 13 février qu'il fournirait des "garanties financières supplémentaires" aux transporteurs pour assurer la poursuite des liaisons internationales.

"En cas de nécessité (de le faire), le gouvernement assurera le retour de tous les Ukrainiens de l'étranger", a annoncé le ministère.

La révocation des polices d'assurance signifiera probablement que les compagnies aériennes ukrainiennes, qui louent presque tous leurs avions, ne pourront pas faire voler la plupart de leurs flottes au-dessus de l'Ukraine.

La compagnie néerlandaise KLM a annulé tous ses vols à destination de Kiev le 12 février, tandis que le même jour, la compagnie ukrainienne SkyUp a été contrainte de détourner un vol vers la Moldavie, la société de leasing à laquelle appartenait l'avion ayant refusé de le laisser entrer dans l'espace aérien ukrainien.

Cette situation s'inscrit dans le contexte de tensions croissantes le long des frontières de l'Ukraine avec la Russie et le Belarus. La Russie a stationné environ 140 000 soldats le long des frontières orientale, méridionale et septentrionale de l'Ukraine, et le gouvernement des États-Unis a désormais averti qu'une menace d'invasion était "imminente".

Lors d'une conférence de presse tenue le 11 février, le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Jake Sullivan, a prévenu qu'une invasion de l'Ukraine pourrait commencer à tout moment et qu'elle débuterait probablement par des "bombardements aériens et des attaques de missiles" menaçant de "tuer des civils sans tenir compte de leur nationalité".

Les craintes internationales d'une invasion russe à grande échelle risquent maintenant de fermer les voies de transport hors d'Ukraine. Avianews a averti que l'Ukraine pourrait bientôt devenir une "zone d'exclusion aérienne" en raison de l'annulation des vols commerciaux en Ukraine.

Selon la publication, à moins qu'un accord ne soit conclu entre le ministère ukrainien des infrastructures et les assureurs et compagnies aériennes internationales, l'Ukraine sera progressivement fermée au trafic aérien.

Le gouvernement ukrainien insiste toujours sur le fait qu'il ne voit aucune raison de fermer l'espace aérien ukrainien au trafic commercial. Le conseiller du chef de cabinet du président ukrainien, Mykhailo Podolyak, a déclaré dimanche à Reuters que la fermeture de l'espace aérien ukrainien était "absurde" et s'apparentait à un "blocus partiel".

Toutefois, le 13 février, l'entreprise publique ukrainienne de services de trafic aérien a déconseillé aux compagnies aériennes de survoler la mer Noire. L'entreprise d'État a qualifié la zone de "potentiellement dangereuse" et conseille aux avions de ne pas survoler les eaux libres de la mer du 14 au 19 février.

 

il y a 17 minutes, Rob1 a dit :

Encore un signe que les Américains y croient vraiment à leur renseignement d'il y a quelques jours :

Les conseillers US et Britanniques ont déjà fuit l'Ukraine de même que les membres de ces pays de la mission de l'OSCE.

Il n'y a pas à dire, les ukrainiens doivent vraiment se sentir soutenus aujourd'hui, j'en connais un qui doit jubiler au Kremlin.

Link to comment
Share on other sites

  • collectionneur changed the title to Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires
  • Akhilleus locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,773
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...