Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

D'autant que l'aviation d'assaut russe a déjà fait de gros carton dans les éléments blindé mécanisées.

Source?

Il y a 2 heures, Heorl a dit :

Si je devais faire des suppositions, les grignotages des positions russes au nord de Karkhiv et sur la route de Koupiansk me feraient penser à des préparations pour une offensive de grande ampleur.

Je crois qu'il y a une erreur de lecture: ce qu'on voit est DEJA la grand offensive prévue. A quoi s'attendre de plus exactement? Des centaines de char foncer en rangs dans les lignes UKR en même temps? De nos jours c'est pas une excellente idée. Les russes sont en pleine offensive, avec leur méthode: applatir et ré-applatir. 

Il y a 2 heures, Heorl a dit :

La masse blindée ukrainienne doit donc être "cachée" quelque part en arrière du front pour pouvoir rapidement colmater une brèche, et si l'offensive russe s'épuise, pouvoir à la place les culbuter sur leurs arrières en direction de Koupiansk.

Je ne pense pas que les UKR aient les possibilité d'avoir les chars en ligne pour le moment. D'ailleurs c'est pas très intéressant pour eux d'en mettre dans ce coin. Si on me demandait, je placerai les réserves de chars juste à l'extérieur du Dombass pour prendre de flanc l'encerclement potentiel. Aller au fond c'est pas terrible vu les quantités de ravitaillement nécessaire.

Une autre version est de les utiliser pour taper à Kherson et mettre Kupiansk sous le feu (ce qui serait une catastrophe pour les russes à Izium). En clair taper avec des mobiles là où les russes ne sont pas en force pour les forcer à stopper une offensive pour ne pas tout perdre.

Ceci dit on ne connait pas réellement la situation sur le terrain.

Edited by cracou
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Aldo a dit :

J'ai fait une lecture rapide, je n'ai pas lu mention d'un système formidable de guerre électronique dédié à la menace du TB2 ? 

Relis moins vite : ce dispositif n'est pas spécialement consacré au TB2 ; Les munitions guidées par GPS (ex Excalibur) sont concernées

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, hadriel a dit :

Les américains ont normalement un shutter control réglementaire qui interdit à leurs opérateurs commerciaux de prendre des images d'une zone, je ne sais pas si ils l'ont activé pour l’Ukraine.

Mais de toute façon le gouvernement US doit utiliser quasi 100% de la capacité commerciale de prise de vue de l'Ukraine, ne laissant rien à des faux-nez russes.

Pour Airbus ont doit faire pareil, de toute façon pour Pléiades l'état a un droit de prise de vue prioritaire, et Pléiades Neo n'est pas encore en service commercial je crois.

Reste les autres opérateurs, comme les Coréens. A mon avis ils regardent à deux fois les clients qui veulent des images de l’Ukraine.

Et une obligation de différer la diffusion de quelques jours à tous les clients (sauf ceux directement concernés : UKR, US, UK, etc...) pour tout le territoire de l'Ukraine, ça pourrait suffire à le rendre inutile pour les Russes ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Encore une action de la 110e DBMTSDPU, je présume ?

Clairon

Edited by Clairon
Pour ceux qui ne suivent pas : DBMTSDPU = Demi Brigade Mixte de Techniciennes de Surface et Dames Pipi Ukrainiennes
  • Like 2
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

ca fait beaucoup de ponts, d'usines et de centres technologiques/de stockages qui se suicident de manières diverses et variées

Le FSB/GRU aurait intérêt a se secouer les miches

Par ailleurs, en apparté, c'est intéressant mais on voit (à petite échelle) ce qu'aurait pu donner des opérations derrières les lignes ennemies en cas de guerre chaude CE pendant la guerre froide

Après tout les cellules du KGB ont donné les cellules du FSB et du SBU ukrainien

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Un autre reportage AFP au sein d'une brigade ukr dans le Dombass. Pas la joie...

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/guerre-en-ukraine-sur-le-front-l-armée-tente-de-tenir-de-toutes-ses-forces-face-à-l-offensive-russe/ar-AAWNU61?ocid=msedgdhp&pc=U531&cvid=db114c84a10c4b3da0cb812d611999ab

Guerre en Ukraine : Sur le front, l'armée « tente de tenir de toutes ses forces » face à l'offensive russe


REPORTAGE - Face aux troupes russes qui grignotent village après village, les soldats ukrainiens sont confrontés à « des combats très durs »
Un camion Kamaz fonce à toute allure, dos au front, chargé d’un amas compact de soldats exténués et le visage serré. Ces hommes de la 81e brigade des forces ukrainiennes viennent de recevoir leur ordre de retrait du front est, où les troupes russes progressent. La section a marché samedi 12 kilomètres, camouflée dans les bois, sous les tirs croisés d’artillerie, jusqu’à son point d’extraction à Sviatoguirsk.

Pendant un mois, la « 81e » a participé à la contre-offensive et a tenté de freiner l’avancée russe sur ce front du Donbass ukrainien, où les troupes de Moscou grignotent du terrain, village après village. « Tout le monde comprend que nous devons garder la ligne ici, nous ne pouvons pas laisser l’ennemi se rapprocher, on tente de tenir de toutes nos forces », explique à l’AFP leur lieutenant, Yevguen Samoïlov, nerveux alors que l’unité, à découvert sous les bombardements, peut être visée par un tir russe à tout moment.


Le bilan des pertes n’est pas chiffré
« Comme vous pouvez l’entendre, l’ennemi est très, très près », dit le lieutenant en désignant le ciel. La ligne de chars russe est de l’autre côté de la colline, à environ 7 kilomètres.

A 21 ans, cet officier de l’Académie militaire d’Odessa se retrouve à diriger 130 conscrits, souvent le double de son âge. « C’est ma première guerre, je devais recevoir mon diplôme dans 4 mois, mais on m’a envoyé ici », s’excuse presque le jeune officier. La section de soldats parachutistes, a été mobilisée dès le 23 février, la veille du déclenchement de la guerre par Moscou.
Au début de la guerre, elle a passé plus d’un mois à la défense d’Izioum, tombée le 1er avril, avant de décrocher pour rejoindre les combats autour du village Oleksandrivka. « Des combats très durs », dit le lieutenant Samoïlov. Dans cette brigade, comme dans les autres, on ne chiffre pas le bilan des pertes.


Des petites blessures et usure psychologique
Un silence de mort règne dans le camion militaire pendant l’heure de route jusqu’au bâtiment de l’arrière, où ils doivent stationner pour leur période de repos d’une semaine. Quand le convoi croise sur la nationale déserte un camion chargé de munition, des missiles longue portée, qui fonce vers le front, les soldats font par réflexe le V de la victoire avec les doigts avant de fixer de nouveau leurs pieds ou l’horizon en silence.
Arrivé à la base, c’est le moment de décharger son arme, d’extraire son paquetage et de filer immédiatement dans l’une des pièces de l’édifice, une ruine sans électricité où les attend une visite médicale de retour de mission.

Pour ces rescapés opérationnels du combat, « il y a les petites blessures du front, les fractures pour ceux qui ont été ensevelis sous des décombres pendant un bombardement et celles liées aux éclats d’obus », indique à l’AFP, Vadym Kyrylov, 25 ans, le médecin de la brigade envoyé à leur rencontre.

« Reprendre pied plus ou moins avec la vie »
« Mais nous voyons principalement des problèmes somatiques, comme l’hypertension et des maladies chroniques exacerbées », complète-t-il. Les hommes souffrent aussi massivement de blessures mineures liées à une exposition prolongée à l’humidité, à l’insalubrité, au froid. « Pendant un mois ils n’ont pas pu faire sécher leurs chaussures (…) il y a donc beaucoup de blessures au pied, principalement des champignons et des infections », explique le docteur.
Après la visite médicale, tous ont le même réflexe : s’isoler et rebrancher son téléphone pour appeler une femme, un enfant ou un parent. Sur le front l’utilisation du téléphone, notamment de toute application nécessitant la géolocalisation est interdite. « Ils vont dormir au chaud, manger de la nourriture normale et essayer de reprendre pied plus ou moins avec la vie ».

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Coriace a dit :

Ce conflit risque d'être intéressant en terme de retex pour les petits véhicules blindés de combat, le curseur mobilité / blindage, armement / fiabilité etc va peut être trahir des concepts morts nés 

Après je doute qu'avec une 12.7×108mm tu perces un BMP (à confirmer)

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Banzinou a dit :

Après je doute qu'avec une 12.7×108mm tu perces un BMP (à confirmer)

Non mais on pourrait (je dis ça au hasard) imaginer une généralisation du 20mm qui serait un bon compromis dans la destruction de drone, de véhicule, de personnel tout en restant dans une enveloppe physique et financière limitée etc. 

 

Après je soupçonne que ça soit en partie ce qui pousse les dons de matériels par certains, ça permets du combat proven et du retex pour un coût somme toute limité et inexistant en terme humain... Pour le donateur 

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Coriace a dit :

Après je soupçonne que ça soit en partie ce qui pousse les dons de matériels par certains, ça permets du combat proven et du retex pour un coût somme toute limité et inexistant en terme humain... Pour le dona

Il n'y a pas vraiment de matériels novateurs ou conceptuels ni pas déjà combat proven.

A part les Switchblade, les brimstones et quand même les Caesar (qui vont être confronté à  leurs équivalents blindés) rien de bien moderne ou neuf...

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, BPCs a dit :

Il n'y a pas vraiment de matériels novateurs ou conceptuels ni pas déjà combat proven.

A part les Switchblade, les brimstones et quand même les Caesar (qui vont être confronté à  leurs équivalents blindés) rien de bien moderne ou neuf...

Effectivement à part les matériels novateurs il y a aussi des matériels moins novateurs. Mon idée n'est pas de dire que les donateurs sont Insinceres et je pense même qu'il serait intéressant de donner ce qu'on peut si ça signifie un reequipement massif de l'armée française (en qualité et quantité), simplement que ça peut faire partie des éléments. 

Link to comment
Share on other sites

Source ukrainienne dont il sera difficile de vérifier le véracité. Des soldats tchétchènes et bouriates se seraient affrontés. Une histoire de butin et de répartition des rôles dans la guerre. 

https://www.blick.ch/ausland/waffengefecht-zwischen-tschetschenen-und-burjaten-wegen-gestohlener-beute-jetzt-toeten-sich-putins-truppen-schon-gegenseitig-id17450868.html 

je traduits uniquement la partie de l'article relatant cet épisode :

Selon ces informations, un combat a eu lieu entre les Tchétchènes de Kadyrov et les troupes de Bouriatie, une autre république autonome de Russie, dans le village de Kiselivka, occupé par la Russie, dans la région de Kherson. Une cinquantaine de soldats des deux côtés auraient été impliqués. Il y aurait eu des morts et des blessés, écrit le ministère ukrainien de la Défense, sans donner d'informations plus précises.

Plusieurs raisons sont avancées pour expliquer les combats. D'une part, les Tchétchènes auraient volé un butin que les Bouriates avaient fait auparavant.

Mais il s'agirait avant tout d'un conflit ethnique. Alors que les Bouriates, qui faisaient autrefois partie de l'empire mongol de Gengis Khan, se battent en première ligne, les Tchétchènes doivent attendre en arrière-plan. Leur mission principale, rapporte l'Ukraine : motiver leurs propres troupes à poursuivre le combat. Autrement dit : abattre les déserteurs. On ne sait pas si cette répartition des rôles ne convenait plus aux Bouriates ou s'ils estimaient avoir plus de chances de lutter contre les Tchétchènes que contre les Ukrainiens. Dans tous les cas, il s'agit d'une histoire de plus qui montre à quel point le moral de l'armée de Poutine est en berne.

Propagande des deux côtés

Si elle est vraie. Les informations ne sont pas vérifiables et l'Ukraine ne cesse de mentir dans cette guerre pour en tirer profit.

Ce qui est sûr, c'est que des Tchétchènes se battent également du côté ukrainien. Ceux-ci sont dirigés par Adam Osmaev (40 ans), un politicien tchétchène en exil. Pour lui, les soldats de Kadyrov sont des traîtres. "Les vrais Tchétchènes sont à vos côtés. Ils saignent avec vous, comme ils ont saigné au cours des huit dernières années", déclare Osmaev.

La haine tchétchène envers Poutine

Après l'effondrement de l'Union soviétique en 1991, la Tchétchénie a voulu devenir indépendante. La Russie l'a empêchée par des moyens militaires. Un accord de paix a été signé en 1996. Mais celui-ci n'a été que de courte durée. Des attentats terroristes ont été perpétrés à plusieurs reprises par des Tchétchènes en Russie, jusqu'à ce que les Russes retournent en Tchétchénie en 1999 et y restent pendant plus de dix ans. Le siège de la capitale Grozny a été le triste point culminant de ce conflit, plusieurs dizaines de milliers de civils ont trouvé la mort.

En 2000, un an après le début de la guerre, Poutine est arrivé au pouvoir en Russie. Peu après, il a nommé Akhmat Kadyrov (1951-2004), le père de Ramsam, à la tête de la Tchétchénie. Ramzan a repris le flambeau en 2007.

Alors qu'il est un partisan de Poutine, il y a de nombreux Tchétchènes qui restent fidèles à Adam Osmaev et soutiennent l'Ukraine. Ils craignent que l'Ukraine ne connaisse des scénarios d'horreur similaires à ceux de Grozny. On ne sait pas combien de Tchétchènes combattent du côté ukrainien.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...