Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Beaucoup de choses discutées ici, mais ça fait plaisir de voir que c'est aussi repris dans un canard généraliste. 

Guerre en Ukraine : pourquoi les chars sont le maillon faible de l’armée russe

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/05/20/les-chars-maillon-faible-de-l-armee-russe_6126895_3210.html

Citation

 

La Russie pourrait avoir déjà perdu un quart de ses tanks disponibles, des modèles T-72, T-80 ou T-90, depuis le début de l’invasion de l’Ukraine, un chiffre « colossal », selon les experts militaires.

C’est l’une des multiples interrogations soulevées par le conflit ukrainien : pourquoi les Russes perdent-ils autant de véhicules blindés, et notamment de chars, dans les combats ? Depuis le début de l’« opération spéciale », lancée le 24 février par Vladimir Poutine, près de sept cents tanks aux couleurs de l’ex-Armée rouge ont été mis hors d’état de nuire, selon le site spécialisé Oryx, qui comptabilise les pertes de chaque camp, en s’appuyant sur les images diffusées dans les médias ou sur les réseaux sociaux.

Un chiffre « colossal », selon les experts militaires. « Sept cents chars, cela représente presque la totalité du parc disponible en Europe de l’Ouest », estime Léo Péria-Peigné, chercheur à l’Institut français des relations internationales (IFRI). Et encore, le niveau de pertes est sans doute sous-estimé, puisqu’il ne repose que sur des preuves visuelles : l’armée ukrainienne affirme, elle, avoir détruit mille trois cents chars et trois mille véhicules blindés russes, sans qu’il soit possible de le vérifier.

Quel que soit le chiffre retenu, ces pertes représentent une part importante de l’arsenal russe. Selon les spécialistes, Moscou disposait avant d’envahir l’Ukraine d’environ trois mille chars de combat en état de marche, auxquels il faut ajouter un stock d’environ dix mille unités plus ou moins bien entretenues. Autrement dit, Vladimir Poutine pourrait avoir déjà perdu le quart de son parc disponible. « Nous nous attendions à des pertes importantes, mais pas d’un tel niveau », reconnaît une source militaire française.

Défaut de conception

Selon les spécialistes, cette hémorragie s’explique d’abord par des caractéristiques techniques. Conçus durant la guerre froide, les chars russes actuellement engagés en Ukraine, qu’il s’agisse du T-72, modèle le plus déployé, mais aussi des T-80 ou des T-90, plus modernes, mais moins présents, ont toujours privilégié une forme compacte. Plus légers et moins hauts que leurs homologues occidentaux – un T-80 représente une cible moitié moins importante qu’un Abrams américain, par exemple –, ils sont réputés très mobiles durant la bataille.

Le hic ? Du fait de leur compacité, les chars russes ne peuvent embarquer que trois membres d’équipage, contre quatre dans les blindés occidentaux. Pour remplacer le chargeur – le soldat présent pour insérer les obus dans le canon –, les ingénieurs soviétiques ont doté leurs blindés d’un carrousel automatique, les obligeant à placer le stock de munitions directement sous la tourelle, sous les pieds des soldats. Sur les modèles américains et européens, les obus sont stockés dans la nuque du char, à l’extérieur de la tourelle, séparés des opérateurs par une paroi blindée.

Résultat : les chars russes sont particulièrement vulnérables aux missiles portatifs, comme les Javelin américains ou les NLAW britannico-suédois, largement distribués aux Ukrainiens par les Occidentaux, depuis le début du conflit. « Dès qu’il y a chaleur ou surpression dans l’habitacle d’un T-72 ou d’un T-80, il y a un risque d’explosion du stock de munitions », confirme un gradé français. Ce défaut de conception explique les vidéos venues d’Ukraine où l’on voit des tourelles de chars russes propulsées à plusieurs mètres de haut à la suite d’une explosion interne.

Facteur aggravant, nombre de chars envoyés par Moscou ne semblent pas ou peu dotés de dispositifs de défense contre les missiles, appelés soft-kills (contre-mesures électromagnétiques) et hard-kills (interceptions des projectiles). Sur des images diffusées par les réseaux sociaux, au début du conflit, des blindés russes sont apparus bardés de protections artisanales, faites de plaques de tôle ou de briques de blindage réactif – qui explose au contact d’un projectile, pour le « repousser » –, accrochées ici et là de manière aléatoire.

Intrépidité des Ukrainiens

Les Russes furent également moqués pour avoir équipé certains de leurs chars d’auvents faits de tubes en tôle, comme pour protéger leur tourelle des tirs. Un choix pas si insensé – « Le missile Javelin américain (…) adopte une trajectoire d’attaque plongeante, qui frappe le char à l’endroit le plus vulnérable, son toit », rappelle le consultant Marc Chassillan dans une note publiée fin mars dans la Revue de la défense nationale –, mais qui en dit long sur l’inquiétude des équipages à l’heure de monter en première ligne.

Ces défauts de conception sont d’autant plus gênants pour les Russes qu’ils ont été particulièrement bien exploités par les Ukrainiens. Aguerries par les combats menés au Donbass, depuis 2014, et par les entraînements effectués avec les armées de l’OTAN (rien qu’en 2021, vingt et un mille soldats ukrainiens ont participé à des exercices communs avec les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Pologne et la Roumanie, selon l’état-major français), les troupes de Kiev ont adopté au début de la guerre une tactique dite « élastique », acceptant de laisser les troupes russes pénétrer en profondeur derrière leurs lignes.

Un choix risqué, mais payant. En agissant ainsi, les soldats ukrainiens ont pu s’immiscer entre les effectifs des Russes et attaquer leurs chars « en caponnière », un terme militaire pour désigner un assaut par les flancs, là où les blindés sont les plus pénétrables, et non de face, où ils sont beaucoup mieux protégés. « Prendre le véhicule de trois quarts arrière, c’est l’idéal : il est plus vulnérable et sera plus lent à réagir », apprécie-t-on de source militaire française.

Cette intrépidité des troupes ukrainiennes s’est doublée d’errements tactiques des Russes, qui interrogent les experts. « Lors des deux premiers mois de combat, on a vu des chars envoyés par petits groupes sur les routes, sans soutien d’artillerie pour leur préparer le terrain ni d’infanterie d’accompagnement pour protéger leurs flancs », s’étonne M. Péria-Peigné, pour qui cette façon d’opérer montre que « les brigades russes maîtrisent mal le combat interarmes », indispensable dans un affrontement dit de « haute intensité ». Le manque d’entraînement des troupes est aussi flagrant, selon les militaires occidentaux, pour qui « les réflexes de base ne sont pas acquis par les équipages ».

« Un char à l’arrêt, c’est une cible »

D’innombrables images ont ainsi montré des chars russes immobiles, semblant attendre de savoir ce qu’ils devaient faire, et donc vulnérables aux frappes ukrainiennes. « C’est un héritage de la doctrine soviétique, où les plans sont conçus à l’avance et ne laissent pas de marge de manœuvre aux hommes sur le terrain, qui doivent attendre les ordres en cas d’imprévu. Sauf qu’un char à l’arrêt, c’est une cible », explique le haut gradé français. L’utilisation massive de drones par les troupes de Kiev, capables de détecter les mouvements et les positions ennemies, a été un facteur aggravant.

Nombre de blindés russes n’ont pourtant pas été détruits, mais abandonnés par leurs équipages. Selon le site Oryx, un tiers des chars mis hors d’état de nuire par les Ukrainiens ont été capturés indemnes. Un chiffre étonnant, mais qui s’expliquerait par les déficiences de la chaîne logistique de l’armée russe, sous-dimensionnée parce que les officiers s’attendaient à une victoire rapide. Incapables de réparer les pannes de leur blindé faute de mécanicien en soutien, voire simplement de les ravitailler en essence, de nombreux soldats auraient été contraints de laisser leurs véhicules sur le bas-côté, pensent les experts.

Près de trois mois après le début des hostilités, Moscou semble néanmoins avoir pris la mesure de ses erreurs, et le rythme de perte de ses blindés ralentit. Une évolution due à la nature des opérations au Donbass, où l’artillerie est davantage engagée, mais aussi à de nouveaux matériels envoyés à la frontière. Ces derniers jours, de premières images de BMPT « Terminator » sont ainsi apparues sur les réseaux sociaux. Surarmé et particulièrement efficace dans le combat urbain, ce véhicule blindé, chargé d’escorter les chars pour les protéger, est capable d’abattre des hélicoptères d’attaque comme de déjouer des tirs de missiles portatifs. L’armée russe est la seule au monde à en être dotée.

 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Si l'avancée des Russes depuis Poposna vers l'Ouest réactive leur espoir de faire une jonction vers Izium, ce sera peut-être la chance des Ukrainiens car ce sera une "grosse" pince plus fragile aux attaques UKR depuis l'ouest avec un espace d'opération plus large et plus profond et ravitaillable à l'ouest de l'axe Izium Kramatortsk Donetsk.

Par contre, si les Russes montent sur Siversk, cela obligera les Ukrainiens à s'avancer plus avant dans le saillant dans un espace plus étroit sous le feu venant de Izium, Lyman, Popasna.

 

Mais les Russes semblent se réveiller sur plein d'autres fronts en même temps.

 

C'est dingue, cette armée russe qui donne l'impression d'être un gros blob obèse, lent et maladroit mais qui est insensible aux coups et pertes.

Faudrait entendre un peu cette aspect là aussi dans notre presse...

Quelle armée OTAN  est capable de 90 jours d'offensive en continu à ce niveau d'attrition?

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, olivier lsb a dit :

Certains tirs de validation des Exocets ont lieu depuis l'ile du levant, sur des affûts adaptés terre.

L'Exocet existe en batterie côtière. Premier client le Quatar (ici avec des missiles Exocets et des Marte ER) Chypre est censé avoir commandé une batterie côtière d'Exocet 

https://www.meretmarine.com/fr/defense/chypre-va-s-equiper-d-une-batterie-cotiere-d-exocet

D'autres missiles comme le Marte etc existent en batterie côtière. L'Harpoon existe également en version côtière. 

 

Les nouvelles unités de Marines, Combat Littoral Régiment sont censées être équipées avec des missiles anti-navires (lesquels ?) montées sur véhicules à roues.   Régiment Combat Littoral :  1 Bataillon dit Combat Littoral Team infanterie et missiles anti-navire (peut-être marines + marins) 1 Bataillon d'interdiction aérienne 1 Bataillon de logistique et ravitaillement(pour des tiers) 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Les batteries côtière existe MBDA avait présenter un système de défense côtière en 2014 avec du marte ou de l'exocet

Après les harpoon en côtier cela existe chez les Danois qui en ont en service et Taiwan devrait en avoir aussi 

spacer.png

Après sinon certains pays voisin comme la Pologne ont des batteries côtières NSM 

Edited by Vince88370
Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, olivier lsb a dit :

Beaucoup de choses discutées ici, mais ça fait plaisir de voir que c'est aussi repris dans un canard généraliste. 

Guerre en Ukraine : pourquoi les chars sont le maillon faible de l’armée russe

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/05/20/les-chars-maillon-faible-de-l-armee-russe_6126895_3210.html

 

Je me demande si tous ces exercices 'Zapad" n'étaient pas en réalité que de vulgaires "chorégraphies". Un peu comme un script.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, cracou a dit :

Comme toujours: source?

Quelle contre attaque? Quelles pertes?

En fait on devrait interdire les news non sourcées... de mémoire c'était une demande de modos.

 

Tu me les broutes

Fais toi même ton boulot et croise les infos au lien de faire "source, source, source" quand ca va pas dans le sens de la petite histoire qui tourne en boucle dans ton petit crane

Le posteur est peut etre merdique (comme 99% des posteurs y compris Ukrainiens, que pourtant tu reprends allégrement sans critique cette fois ci), il y'a des photos d'au moins 10 chars ukrainiens au tapis

Tire en les conclusions que tu veux mais arrête de faire style "je demande des sources neutres" quand tu n'appliques pas cette logique à tes propres posts

Parceque ca s'appelle de l'hypocrisie ET de la malhonnêté intelectuelle (dommage pour un ER, si tu vois ce que je veux dire)

D'autant plus que contrairement à toi, je mets toujours (sauf oubli de ma part) des conditionnels lorsque je reprends un tweet

 

  • Thanks 1
  • Confused 1
  • Sad 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Akhilleus a dit :

Tu me les broutes

Fais toi même ton boulot et croise les infos au lien de faire "source, source, source" quand ca va pas dans le sens de la petite histoire qui tourne en boucle dans ton petit crane

Le posteur est peut etre merdique (comme 99% des posteurs y compris Ukrainiens, que pourtant tu reprends allégrement sans critique cette fois ci), il y'a des photos d'au moins 10 chars ukrainiens au tapis

Tire en les conclusions que tu veux mais arrête de faire style "je demande des sources neutres" quand tu n'appliques pas cette logique à tes propres posts

Parceque ca s'appelle de l'hypocrisie ET de la malhonnêté intelectuelle (dommage pour un ER, si tu vois ce que je veux dire)

D'autant plus que contrairement à toi, je mets toujours (sauf oubli de ma part) des conditionnels lorsque je reprends un tweet

 

Le problème c'est que l'endroit ou c'est censé s'être passé est une zone où les Ukrainiens sont en sous-nombre et sur la défensive, d'où l'étrangeté d'une telle action de leur part.

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Heorl a dit :

Le problème c'est que l'endroit ou c'est censé s'être passé est une zone où les Ukrainiens sont en sous-nombre et sur la défensive, d'où l'étrangeté d'une telle action de leur part.

3 solutions : l'annonce est un flan complet, pas le bon lieu, bon lieu avec une tentative ukrainienne à partir de ses reserves mobiles

On verra, on a les images de MBT ukrainiens détruits. Bien sur ca peut etre des reprises voire si on est suspicieux des blindés russes déclarés comme ukrainiens

Suffira d'attendre le backlog d'Oryx

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Akhilleus a dit :

Supposé avancées russes sur les dernières 12h (pour les suspects usuels, à prendre avec précaution, blogeur pro russe, yada yada etc)

De toutes manières, sur le fond, on ne voit pas bien comment un saillant de cette sorte, soumis à des attaques concentriques, peut tenir sans devoir réaligner... Le curieux c'est plutôt la durée de l'attaque et le prix (réel ou supposé) payé par les russes.  

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Chaps said:

Si l'avancée des Russes depuis Poposna vers l'Ouest réactive leur espoir de faire une jonction vers Izium, ce sera peut-être la chance des Ukrainiens car ce sera une "grosse" pince plus fragile aux attaques UKR depuis l'ouest avec un espace d'opération plus large et plus profond et ravitaillable à l'ouest de l'axe Izium Kramatortsk Donetsk.

Par contre, si les Russes montent sur Siversk, cela obligera les Ukrainiens à s'avancer plus avant dans le saillant dans un espace plus étroit sous le feu venant de Izium, Lyman, Popasna.

 

Mais les Russes semblent se réveiller sur plein d'autres fronts en même temps.

 

C'est dingue, cette armée russe qui donne l'impression d'être un gros blob obèse, lent et maladroit mais qui est insensible aux coups et pertes.

Faudrait entendre un peu cette aspect là aussi dans notre presse...

Quelle armée OTAN  est capable de 90 jours d'offensive en continu à ce niveau d'attrition?

Assurément LA grande force de l’armée-nation russe.

La résilience.

La Wehrmacht n’en est toujours pas revenue. Eux aussi ils comptaient les chars détruits et les cadavres et ils se disaient, comme nous aujourd’hui : « à ce rythme là, ils n’ent on plus que pour X semaines… »

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, Akhilleus a dit :

Tu me les broutes

C'est un vif plaisir.

il y a 40 minutes, Akhilleus a dit :

Fais toi même ton boulot et croise les infos au lien de faire "source, source, source" quand ca va pas dans le sens de la petite histoire qui tourne en boucle dans ton petit crane

Le posteur est peut etre merdique (comme 99% des posteurs y compris Ukrainiens, que pourtant tu reprends allégrement sans critique cette fois ci), il y'a des photos d'au moins 10 chars ukrainiens au tapis

Tire en les conclusions que tu veux mais arrête de faire style "je demande des sources neutres" quand tu n'appliques pas cette logique à tes propres posts

Plusieurs éléments factuels:

1) Ne retourne pas les choses s'il te plait. Depuis le début tu adoptes une position pro-russe que les faits ont très souvent remis en question. Je ne suis pas pro-UKR, je suis pro "les faits". Ce qui te dérange c'est que les faits en correspondent pas à ce que tu veux.

2) Le posteur est merdique... Donc à quoi ça sert de partager un posteur qui fait de la propagande honteuse et totalement délirante. Ce n'est pas biaisé, c'est juste un foutage de geule total quand il explique que la Russie va gagner car il y a des pénuries d'essence en Angleterre (c'est même assez WTF). Oui les autres font aussi de la propagande, on doit en tenir compte. Cependant je vois une différence très importante: peux tu me montrer un seul (je dis bien un seul) de mes posts où je ne remets pas en contexte le lien ou bien où je sors un posteurs délirant. Je crois sortir des posteurs dont les affirmations sont validées par les faits analysés subsequemment. 

3) La malhonnêteté c'est de mettre sur un même plan des posteurs dont la qualité est très variable. Il y a des éléments factuels indépassables (on voir des tanks détruits) que je ne remets pas en question et il y a des affirmations "le front est enfoncé" qui sont bien rapides.

il y a 40 minutes, Akhilleus a dit :

D'autant plus que contrairement à toi, je mets toujours (sauf oubli de ma part) des conditionnels lorsque je reprends un tweet

Mais tu ne reprenais pas un tweet, tu assénais une sentence.

Bref.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, Fusilier a dit :

De toutes manières, sur le fond, on ne voit pas bien comment un saillant de cette sorte, soumis à des attaques concentriques, peut tenir sans devoir réaligner... Le curieux c'est plutôt la durée de l'attaque et le prix (réel ou supposé) payé par les russes.  

Je crains qu'une retraite du saillant, y compris de nuit, avec les drones actuels et à la portée de dizaine de tubes Russes soit un désastre (un retraire de Kiev à l'envers). Sans même compter la supériorité aérienne locale qui leur permets aussi d'utiliser leurs Ka52 au mieux 

Peut être que les Ukrainiens ont tout intérêt à s'enterrer plutôt qu'à essayer de sortir du saillant. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, cracou a dit :

C'est un vif plaisir.

Plusieurs éléments factuels:

1) Ne retourne pas les choses s'il te plait. Depuis le début tu adoptes une position pro-russe que les faits ont très souvent remis en question. Je ne suis pas pro-UKR, je suis pro "les faits". Ce qui te dérange c'est que les faits en correspondent pas à ce que tu veux.

2) Le posteur est merdique... Donc à quoi ça sert de partager un posteur qui fait de la propagande honteuse et totalement délirante. Ce n'est pas biaisé, c'est juste un foutage de geule total quand il explique que la Russie va gagner car il y a des pénuries d'essence en Angleterre (c'est même assez WTF). Oui les autres font aussi de la propagande, on doit en tenir compte. Cependant je vois une différence très importante: peux tu me montrer un seul (je dis bien un seul) de mes posts où je ne remets pas en contexte le lien ou bien où je sors un posteurs délirant. Je crois sortir des posteurs dont les affirmations sont validées par les faits analysés subsequemment. 

3) La malhonnêteté c'est de mettre sur un même plan des posteurs dont la qualité est très variable. Il y a des éléments factuels indépassables (on voir des tanks détruits) que je ne remets pas en question et il y a des affirmations "le front est enfoncé" qui sont bien rapides.

Mais tu ne reprenais pas un tweet, tu assénais une sentence.

Bref.

1- paille, poutre, et ton ego que tu vas dégonfler vite fait. D'ailleurs j'en ai autant à ton service voire plus. Je ne pense pas être pro russe (sauf si être pro russe est essayer de ramener un peu d'équilibre dans un thread qui est une foire de Hools) Toi par contre .....

2- le posteur est peut être merdique, désolé, j'ai pas fait son curiculum et pas regardé ses autres tweets, j'ai autre chose à foutre.

3- Dans mon message initial (mais que tu n'as pas lu) il y'a un conditionnel express. Comme dans 90% de mes posts. Contrairement à toi.

La psychologie inversée que tu essaie, elle marche peut etre avec tes étudiants, pas avec moi. Remontes le fil, regarde le post initial, met un mouchoir sur on ego et admet que tu as tort. Ca te fera grandir. Sur ce ....

 

  • Like 1
  • Sad 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Chaps a dit :

 

Quelle armée OTAN  est capable de 90 jours d'offensive en continu à ce niveau d'attrition?

Je sais pas, mais en même temps, une armée OTAN n'aurait peut-être pas eu besoin de 90 jours face à un adversaire similaire et n'aurait peut-être pas eu un tel niveau d'attrition... donc bon, je veux bien qu'on trouve quelques qualités à l'armée russe, mais franchement, jusque là, faut vraiment bien, bien chercher.

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Akhilleus a dit :

Supposé avancées russes sur les dernières 12h (pour les suspects usuels, à prendre avec précaution, blogeur pro russe, yada yada etc)

image.png

De ce qui ressort selon l'ISW toutes les tentatives russes au nord ont été des échecs, c'est surtout autour de Popasna que ça avance.

Link to comment
Share on other sites

4 minutes ago, Coriace said:

Je crains qu'une retraite du saillant, y compris de nuit, avec les drones actuels et à la portée de dizaine de tubes Russes soit un désastre (un retraire de Kiev à l'envers). Sans même compter la supériorité aérienne locale qui leur permets aussi d'utiliser leurs Ka52 au mieux 

Peut être que les Ukrainiens ont tout intérêt à s'enterrer plutôt qu'à essayer de sortir du saillant. 

Compliqué de sortir oui mais même si les routes utilisables sont un peu "pourries" l'ouverture reste relativement large ce qui risque de ne pas durer. S'enterrer en ville, avec encore des civils maximiserait les pertes russes oui, mais à quel prix ? De toute façon, je pense que Zelynski est dans l'optique de tenir le terrain et tant pis pour les hommes, est-ce que son Etat Major est du même avis (in fine ils obéiront bien sûr) ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Heorl a dit :

De ce qui ressort selon l'ISW toutes les tentatives russes au nord ont été des échecs, c'est surtout autour de Popasna que ça avance.

Les russes ont déclaré avoir pris Dibrovna et Velikha Komashikya (ou quoi que soit le nom du bled). Si avéré, on à une pointe qui se développe au Nord Ouest

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Equipements achetés par financement participatif, coté Russe. Difficile d'évaluer la contribution en volume de ce soutien à l'arrière, mais indéniablement ce sont des équipements qui manquent massivement aux Russes et donc leur apport sur le terrain leur sera forcément bénéfique. Et coté Ukr, on ne fait pas autre chose. 

La situation du jour suggère deux axes Ru d'avancée (Huliapole et Popasna), mais une seule véritablement intéressante d'un point de vue opératif, depuis Popasna

 

 

Edited by olivier lsb
Précision
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Desty-N a dit :

Plutôt que russe, je dirais soviétique. Et de ce point de vue, l'URSS a plusieurs héritiers, à commencer par la Russie et … l'Ukraine.

Tout ça pour dire que je soupçonne Kiev d'être tout aussi tenace et résiliente que Moscou. Ils ont indiscutablement moins de potentiel humain, mais il faudra tout de même qu'ils en perdent une bonne partie, avant qu'ils envisagent de lâcher l'affaire.

Dans l'absolu oui, mais là de suite, leur potentiel humain est supérieur vu qu'ils ont proclamé la mobilisation.

Donc, à moyen terme, avec le soutien massif de l'Ouest, ils vont monter en puissance là ou les russes de leur côté brûlent les stocks... Bon, stocks considérables, il est vrai.

Link to comment
Share on other sites

Le stock humain des ukrainiens n'est pas non plus extensible à l'infini.

Il ne  se remplace ps sur un claquement de doigt et à moment ou à un autre, ils vont devoir se poser la question sur pendant combien de temps c'est encore rentable de rester dans une position maximale de tenir le terrain, voir de reconquête.

Avant de me faire insulter par Cracou, ça vaut aussi pour les Russes, mais avec l'autoritarisme de Poutine, il y a peut-être plus de marge

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, jean-françois a dit :

Le stock humain des ukrainiens n'est pas non plus extensible à l'infini.

Il ne  se remplace ps sur un claquement de doigt et à moment ou à un autre, ils vont devoir se poser la question sur pendant combien de temps c'est encore rentable de rester dans une position maximale de tenir le terrain, voir de reconquête.

Avant de me faire insulter par Cracou, ça vaut aussi pour les Russes, mais avec l'autoritarisme de Poutine, il y a peut-être plus de marge

Le problème n'est pas vraiment le "stock" humain

Ukraine : 45 millions d'habitants et dans les 10 millions d'hommes entre 20 et 49 ans

Russie : 144 millions d'habitant et dans les 30 millions d'homme entre 20 et 49 ans

Le problème est combien on peut appeler sous les drapeaux sans eventrer son économie ni se planter une écharde politique, combien on peut former, équiper pour éviter d'envoyer à l'abattoir des équivalents de peons avec des fourches dans un chaudron de haute intensité, combien de temps on peut financer sur stock ou fourniture une guerre qui est plus consommatrice de matériel que d'hommes (plusieurs dizaines de milliers d'obus balancés par semaine, en 3 jours les ukrainiens consomment les capacités de production combinées trois huits des usines polonaises et slovaques pour le 122 et le 152 mm)

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Akhilleus a dit :

Le problème n'est pas vraiment le "stock" humain

Ukraine : 45 millions d'habitants et dans les 10 millions d'hommes entre 20 et 49 ans

Russie : 144 millions d'habitant et dans les 30 millions d'homme entre 20 et 49 ans

Le problème est combien on peut appeler sous les drapeaux sans eventrer son économie ni se planter une écharde politique, combien on peut former, équiper pour éviter d'envoyer à l'abattoir des équivalents de peons avec des fourches dans un chaudron de haute intensité, combien de temps on peut financer sur stock ou fourniture une guerre qui est plus consommatrice de matériel que d'hommes (plusieurs dizaines de milliers d'obus balancés par semaine, en 3 jours les ukrainiens consomment les capacités de production combinées trois huits des usines polonaises et slovaques pour le 122 et le 152 mm)

Sur le volume, l'Ukraine est actuellement une nation en armes ce qui donne un avantage important par rapport à la Russie qui aligne pour le moment uniquement une armée. Il faut effectivement également du monde pour faire tourner l'économie mais pas mal d'emplois semblent actuellement en suspens voire perdus en Ukraine.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,764
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...