Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 39 minutes, Heorl a dit :

Euh par contre excuse-moi mais la Pologne faisait clairement partie des cibles du Kremlin, tout comme la Moldavie, les Roumains, Bulgares et les pays baltes, en tant que zone d'influence considérée comme légitime par la Russie. En janvier il ne faisait aucun doute que si l'Ukraine tombait, cela pourrait tourner au château de cartes avec la Moldavie ensuite, puis les Polono-Baltes pour profiter de la stupeur et de l'indécision des Occidentaux et forcer le discrédit sur l'OTAN, le reste de l'Alliance n'osant pas intervenir. 

C'est en tout cas ce qui apparaît en filigrane des exigences extravagantes du Kremlin en décembre (le fameux retour aux positions d'avant 90).

« Clairement » mais « en filigrane »? Je ne vois aucune déclaration ne serait-ce qu’évoquant cela… La Russie se sait militairement inférieure à l’OTAN. Elle a fondé sa stratégie militaire sur ce constat. Qu’elle rêve de sa disparition ou de son recul est une chose, par ailleurs cohérente avec ledit constat, qu’elle envisage une attaque en est une toute autre en totale contradiction avec lui! On est dans l’exacte symétrique de la paranoïa russe.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, CortoMaltese a dit :

[Si mon Message est HS je suis vraiment désolé, n'hésitez pas à supprimer le cas échéant]

 

On en revient à une discussion que j'avais eu avec certains forumeurs ici il y a peut-être un mois : Je ne comprends absolument pas comment la Russie gère son parc de blindé. 

Quel est l'intérêt de s'emm*rder à faire rouler des vieux T-62, avec, outre sa moindre efficacité au combat, des problèmes de logistiques supplémentaires, alors qu'ils ont 10 000 T-72 en réserve. Tout comme je ne comprend pas qu'ils aient des T-90 en "réserve" tout en envoyant au front du T-72B non modernisé. Quelle est la logique de tout ça ? Une question de coût ? De formation des équipages ? Ca m'échappe totalement. 

Bon alors 1

Les 10000  (plutot 8000) ca vient d'un chiffrage de l'ISS qui a jamais été foutu de faire les comptes pour les materiels en parc/reserve (suffit de voir les reserves supposés des ukrainiens qui aurait, d'après la même source 1000 T72 en reserve)

Donc les chiffres publiés, bof

2- Ensuite combien ont été vendus à l'export (que ce soit par le Russie ou l'Ukraine .... grande habituée jusqu'en 2014 au point qu'elle en a fournie a des pays comme le Soudan ou l'Erythrée je crois, pas les banquiers du monde pourtant)

3 - combien sont restés stockés à la Russe (quel que soit le camp) cad en champ ouvert sous le climat soviét... ahem russo-ukrainien (tiens les biélorusses ont fait pareil avec leurs T64, ca fait des beaux cimetierres de chars)

4- combien ont été cannibalisés

5- combien ont été pillés (quand on sait que même le TU214R stratégique aurait été pillé, des T72 qui trainent n'importe ou)

6- combien sont remettables en état rapidement (plus rapidement que des T62 plus simples mécaniquement)

Pour pasticher : les T55 a l'époque étaient connus pour avoir des finesses de finition de merde mais démarrer même avec de la limaille d'usinage dans le moteur. Pas sur que des T72, plus complexes soient aussi simple

Enfin, il y'a plusieurs dépots de remise en forme opérationnelle pour le matériel qui doivent tourner à plein pour remettre en route les T72, T80 et T90 endommagés, le nombre de techs n'etant pas infini, remettre en route du matériel plus simple est aussi un moyen d'aller plus

Note que toutes ces explications combinées sont à moitié satisfaisante et comme on a peu d'infos coté russe, peut être qu'ils sont aussi en train de remettre en route des T72 et T80

Accessoirement (toujours dans le thème maintenance de chars) il semble que les slovaques et la république tchèque autorisent l'entrée sur leur territoire de blindés ukrainiens endommagés, les réparent et les renvoient au combat

La par contre, on se rapproche dangereusement de la ligne de co-belligérance

  • Like 2
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Robert a dit :

La Russie dépense la plus grande partie de son budget dans les "nouveautés" T14, T15, Su-57 et autres gadgets !

Qu'en est il du budget pour l'entretien des vieilleries ?

Non, c’est justement parce que ce n’est pas le cas que ces nouveautés ne sont pas en ligne…

Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, gustave a dit :

Ceci dit il est vrai que je n’ai jamais compris pourquoi on pouvait avoir des Msta-S stockés et des 2S3 en ligne…

Probablement une histoire de gestion de parc. 

On pourrait imaginer une telle saine gestion en France

Quand on aligné 100 Rafales à la place des Mirage on aligné pas 100 Rafale Volant. On nourrit un groupe d'escadrilles qui tournent avec un parc à 100 Rafales mais certains seront en réserve, en entretien voir même sous cocon. Car c'est le potentiel total des appareils remis à l'unité qui représente son potentiel. 

Pendant ce temps là en parallèle tu auras des appareils plus anciens regroupés dans d'autres groupes qui resteront en unité jusqu'à fin de leur potentiel

Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, Robert a dit :

La Russie dépense la plus grande partie de son budget dans les "nouveautés" T14, T15, Su-57 et autres gadgets !

Qu'en est il du budget pour l'entretien des vieilleries ?

ça c'est ce qu'on veut te faire croire, mais les multiples reports et le non déploiement de ces matériels montrent bien qu'une grande partie du budget va dans les "vieilleries"

Link to comment
Share on other sites

J'aimerais qu'on se trouve un pilote de l'ALAT qui puisse expliquer en quoi cette forme de tir à la moindre chance d'avoir un peu de précision, il doit y avoir une explication, tant Russes qu'Ukrainiens le font.

Clairon

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Clairon a dit :

J'aimerais qu'on se trouve un pilote de l'ALAT qui puisse expliquer en quoi cette forme de tir à la moindre chance d'avoir un peu de précision, il doit y avoir une explication, tant Russes qu'Ukrainiens le font.

Clairon

il ne pourra pas l'expliquer car ca a l'air d'être une maneuver des armées du bloc URRS, mais en gros c'est un tir de MLRS mais depuis un hélicoptére (avec le manque de précision qui va avec)

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Clairon a dit :

J'aimerais qu'on se trouve un pilote de l'ALAT qui puisse expliquer en quoi cette forme de tir à la moindre chance d'avoir un peu de précision, il doit y avoir une explication, tant Russes qu'Ukrainiens le font.

Un ancien pilote de l'Aéronavale, ça compte ? :tongue:

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, Métal_Hurlant a dit :

Les agriculteurs vont devoir travailler la peur au ventre...

 

C'est atroce. 

 

Edit quant aux Roquettes c'est pourtant assez simple. 

Contrairement à l'image d'Épinal des Typhoon déchargeant leurs rockets dans le cul de Tigre en tir tendus l'utilisation moderne des roquettes, comme l'artillerie, est la frappe statistique. 

On arrosé une zone, relativement limitée, et on va taper ce qu'on cible dans cette zone qu'on sature, statistiquement , ou bien on va interdire le déplacement, ce qui revient souvent au même. 

Edited by Coriace
Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 2 heures, gustave a dit :

« Clairement » mais « en filigrane »? Je ne vois aucune déclaration ne serait-ce qu’évoquant cela… La Russie se sait militairement inférieure à l’OTAN. Elle a fondé sa stratégie militaire sur ce constat. Qu’elle rêve de sa disparition ou de son recul est une chose, par ailleurs cohérente avec ledit constat, qu’elle envisage une attaque en est une toute autre en totale contradiction avec lui! On est dans l’exacte symétrique de la paranoïa russe.

Il convient d'arréter de prendre les Russes pour des "arriérés". La Russie actuelle n'a, strictement  rien à secouer du sort de la Pologne ou des Etats Baltes; qu'ils aient adhéré à l'Union Européenne, grand bien leur fasse.

Par voie de conséquence, il n'y a aucun risque quant à leur intégrité nationale, à un tout petit détail près, pour les Pays Baltes, l'existence de l'Oblast de Kaliningrad, où, en réalité, il existe le seul port ouvert sur la Baltique, libre de glace, même durant l'hiver, sauf que la Russie s'y montre, plutôt, très discrête, pour éviter d'inquiéter, inutilement, ses voisins baltes.

Je sais fort bien que je vais, dès lors, me retrouver classé, d'emblée, dans les "pestiférés" pro-russes, sauf que, depuis les événements de Maïdan, à Kiev, en février 2014, la communication  générale de nos "bons" média s'était découverte une âme ukrainienne.

A noter qu'on avait constaté le  même phénomène en Syrie, dès 2011, avec la rébellion "anti-Assad", jusqu'à ce qu'elle ne vire ou ne se fasse bouffer par les mouvances Al-Kaïda, puis Daesh, cette dernière "importée" d'Irak et, en gros, résultat de l'occupation "catastrophique" américaine!

Qui avons-nous trouvé, dès lors, aux côtés d'Afez el Assad, la Syrie étant, historiquement, plus ou moins de culture chiite? ... Les Russes et les Iraniens, d'où, au passage, la trouille légitime d'Obama et de ses conseillers, d'un risque de conflit étendu.  Fambly Ier, en France, s'était, alors, retrouvé comme une aimable truffe, dans ce nécessaire équilibre mondial.  Résultat,  les troupes françaises, déployées localement s'étaient contentées de filer un coup de main aux Kurdes, tandis que, sur le terrain, l'armée syrienne, à deux doigts d'agoniser, s'était refaite une santé, grâce  à l'Iran et la Russie!

Là, où çà devient très enquiquinant pour les Américains, en dépit de leur puissance militaire (supposée) avérée c'est que, hormis la Grenade, en 1983, et la première Guerre du Golf, en 1991,- en partie, dû aux renforts internationaux, dont l'armée française - ils n'ont cessé d'accumuler les "vestes"  depuis la Somalie, en 1993, de même que la  résultante de la Seconde Guerre du Golfe, ainsi que le catastrophique retrait de l'US Army en Afghanistan, géré par l'équipe Biden, l'été dernier, réplique dans une mesure très amplifiée, de ce qui s'était passé en 1975, avec la chute "définitive"  (et "programmée"!) de la gouvernance  sud-vietnamienne!

Ayez, juste, l'amabilité de me citer dans quel conflit, hormis, la Guerre de Corée - mais, où, les Américains avaient, très largement, tiré "la couverture" vers eux, vu que, dans la réalité, certes, aidée par les fournitures de matériels US, c'était, avant tout, l'armée coréenne "sudiste" qui avait fini par casser la progression des Rouges!- , depuis 1945, serait victorieuse ?... Que dalle, zob!

Ce  qui ne l'empêche pas, au demeurant, vu les effectifs et la puissance de feu (au sens large) de son armée, de se "considérer" comme le "garant" d'une supposée défense européenne! C'est sûr que çà marche avec des Brits, qui, désormais, louchent, militairement, vers Washington, avec une armée terrestre dont les effectifs frôlent le ridicule - elle a été, totalement, rincée, notamment, en Irak, mais elle a l'extrême chance de  pouvoir disposer d'un service de communications performant, et, par voie de conséquence,  ainsi, bénéficier d'un recrutement professionnel à "minima".

Sinon,  çà coince grave, au 'niveau européen",  car on aura beau faire des "moulinets vengeurs" en direction du Kremlin, la seule puissance militaire continentale, digne de ce nom, c'est la France qui la possède... sauf, que, il y a peu, notre commission parlementaire, chargée de la Défense, a eu la malheureuse initiative d'annoncer que nous n'avions que huit jours de stock de munitions, en cas de conflit... c'est ballot!

Dès lors, résumons, nous,... en France, nous n'aurions que huit jours de réserve de munitions, tandis que l'abominable Russie, elle, lâche ses pélots, "à volonté" et sans discontinuer sur l'Ukraine, depuis plus trois mois? Nous avons du louper "kèke chose"!

 

 

 

 

 

 

 

Edited by Loïc C.
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Clairon a dit :

J'aimerais qu'on se trouve un pilote de l'ALAT qui puisse expliquer en quoi cette forme de tir à la moindre chance d'avoir un peu de précision, il doit y avoir une explication, tant Russes qu'Ukrainiens le font.

Clairon

En théorie, tant que tu arrive à une vitesse connue, à une altitude connue et à un angle connu c'est le même principe qu'un MLRS. Tu arrose des coordonnées en espérant toucher quelque chose. Évidemment ça se calcule avant le vol et la précision dépend fortement du pilote (bonne vitesse, bonne altitude, bon angle de tir). Aucune idée de la précision qu'ils obtiennent avec ça mais en soit ce sont des calculs d'artillerie tout ce qu'il y de plus classique.

Edited by Alzoc
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Clairon a dit :

J'aimerais qu'on se trouve un pilote de l'ALAT qui puisse expliquer en quoi cette forme de tir à la moindre chance d'avoir un peu de précision, il doit y avoir une explication, tant Russes qu'Ukrainiens le font.

Clairon

Cela porte plus loin et donc ne nécessite pas de risquer de s’exposer aux MANPADs…

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Alzoc a dit :

En théorie, tant que tu arrive à une vitesse connue, à une altitude connue et à un angle connu c'est le même principe qu'un MLRS?

Une roquette d'hélico, c'est pas une roquette d'artillerie, je me vois pas tirer avec mon HK416 un chargeur avec une inclinaison de 65° en me disant "ça va arroser" à 956m d'ici ...

Clairon

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,984
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...