Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Posted (edited)
il y a 41 minutes, herciv a dit :

Je résume. Le courage ne suffit pas face à des char même datant de 50 ans ?

Un jour il faudra se rendre compte que les pays qui acceptent l'entrisme US peuvent le payer très cher. 

Dans le genre "je veux plaquer ma réalité sur n'importe quoi du moment que ça soutien mon postulat".

Ton postulat c'est "les US c'est mal" et donc tu arrives à lire dans un article qui parle de tout sauf de ça que "les USA c'est mal". Tu pourrais nous expliquer très clairement comment tu fais la liaison "vlad est arrivé sur le front sans trop de formation parce que mobilisation en vrac" et "c'est la faute de l'entrisme des USA". Même en cherchant loin dans l'enculage de truc  divers, faut y arriver. 

Edited by cracou
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, cracou a dit :

Le signal évident depuis un mois est: alignement du front sur la riviè

Donc d'après toi il le front ne bouge pas. 

Mais que se passerait-il si les russes passaient la rivière ? Imaginons que cette info deviennent "évidente" çà te dira quoi ?

Tu cherches à te rassurer. Mais les variables évidentes de cette guerre c'est la ressource humaine et les stocks de munitions disponible plus ou moins facilement. Ni l'un, ni l'autre ne sont à l'avantage des ukrainiens. Comme personne n'enverra de troupe aider les Ukrainiens, il est peut probable que çà se termine bien pour eux. 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Métal_Hurlant a dit :

Mais bon, si tu es anti-américain primaire je pense qu'aucun argument ne te fera entendre raison...

Moi je me demande si c'est anti-américain primaire ou primaire anti-américain. 

  • Haha 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 9 minutes, cracou a dit :

Je suis aussi assez surpris de la non prise de Severodosk

C'est une question de jour probablement.

il y a 9 minutes, cracou a dit :

Mais que se passerait-il si les russes passaient la rivière ? Imaginons que cette info deviennent "évidente" çà te dira quoi ?

Eh bien supposons que la rivière soit franchies en plusieurs points dès la semaine prochaine à quoi nous servira ton "alignement sur la rivière" ?

il y a 9 minutes, cracou a dit :

Comme pour le reste, tu peux expliquer comment tu en déduit ça? 

Tu encenses l'efficacité de nos armes. Moi je vois que les unes après les autres les villes ukrainiennes sont prises. Moi je te dis que le problème de nos munitions c'est la vitesse pour les produire et les acheminer sur le front alors que les russes eux ils ont seulement des T-62 à déstocker et à amener à quelques dizaines de kilomètres du front.

Les ukrainiens ont plein de missile anti-aérien mais ils sont devenu inutile parce que les SU-25 passe de moins en moins la ligne de front.

Les combats actuellement ce sont surtout des combats d'artillerie et d'infanterie.

Edited by herciv
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, herciv a dit :

Tu encenses l'efficacité de nos armes. Moi je vois que les unes après les autres les villes ukrainiennes sont prises. 

Ce sont des villages qui sont pris. La grande chevauchée du Dombass débutée il y a plus d'un mois et qui devait voir l'enveloppement rapide des forces Ukrs n'a pas encore aboutit. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Boule75 a dit :

Les russes.
Il faut vraiment avoir des œillères pour refuser de l'admettre, c'est même revendiqué ! Je dois avouer ne pas te suivre, @herciv

Dans les discours de Poutine ou Medvedev récemment, l'OTAN (qui n'était pas en Ukraine) passe d'ailleurs totalement au second plan, c'est vraiment l'Ukraine qu'il faut ratiboise, redresser, réaligner mentalement par la force.

Révélation

Mais alors pourquoi en 2014 Poutine voulait faire parti de l'Europe ? Ce n'était que il y a 7 ans. Je ne proclame rien d'anormale, encore une fois KISSINGER dit la même chose que moi.

Si par contre tu me demandes qui a déclenché cette guerre. Alors oui clairement Poutine et sûrment une partie de la nomenclatura.

 

il y a 8 minutes, Boule75 a dit :

Tous les pro-russes : "ahah, non, non, qu'il est vieux/con."

Cette attaque était prévisible depuis bien avant le 12 compte tenu de ce pseudo exercice et on en avait même parlé l'année dernière avec le même exercice et on avait commencé à s'inquièter.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, herciv a dit :

Les ukrainiens ont plein de missile anti-aérien mais ils sont devenu inutile parce que les SU-25 passe de moins en moins la ligne de front.

Euh......non.

Les missiles anti-aérien sont très utiles parce-qu'ils obligent la russie à sous employer leur aviation. A partir du moment ou un SU-25 ne passe plus la ligne de front, on peut considérer que le SU-25 est neutralisé. 

Il y a 1 heure, herciv a dit :

Les combats actuellement ce sont surtout des combats d'artillerie et d'infanterie

Oui, mais quand on voit la débauche de moyen du côté russe et le peu de résultats, leur artillerie me donne plus l'impression d'être un bouclier que la pointe d'une lance.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Minitel a dit :

on peut considérer que le SU-25 est neutralisé. 

Disons qu'il est surtout employé pour attaquer les concentrations d'engin qui sont sur la ligne de front donc  inutile de passer cette fameuse ligne. 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, herciv a dit :

Disons qu'il est surtout employé pour attaquer les concentrations d'engin qui sont sur la ligne de front donc  inutile de passer cette fameuse ligne. 

Bon, ok : disons qu'il est partiellement neutralisé.

Et c'est la même chose avec les chars et VCI russes : les missiles antichars ukrainiens neutralisent (disons) partiellement leurs emplois.

Donc, avec l'aviation et les blindés partiellement neutralisé, que reste t'il à la russie comme mode d'action efficasse et économe en soldat à part l'artillerie ? Rien.

Derrière ce déluge de feu se cache une certaine impuissance à reprendre l'initiative et l'arrivée des 155 occidentaux et des switchblade 600 (ça devrait bien finir par arriver) va obliger les russes à adopter une stratégie beaucoup plus risqué que ce barrage d'artillerie qui, par certains côtés, semble désespéré.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Minitel a dit :

Bon, ok : disons qu'il est partiellement neutralisé.

Et c'est la même chose avec les chars et VCI russes : les missiles antichars ukrainiens neutralisent (disons) partiellement leurs emplois.

Donc, avec l'aviation et les blindés partiellement neutralisé, que reste t'il à la russie comme mode d'action efficasse et économe en soldat à part l'artillerie ? Rien.

Derrière ce déluge de feu se cache une certaine impuissance à reprendre l'initiative et l'arrivée des 155 occidentaux et des switchblade 600 (ça devrait bien finir par arriver) va obliger les russes à adopter une stratégie beaucoup plus risqué que ce barrage d'artillerie qui, par certains côtés, semble désespéré.

Désespéré me semble être un mot un peu trop fort. Oui, la Russie s'en remet à l'artillerie qui est son arme la plus efficace. Mais force est de constater que ça marche. Il n'y a pas de chevauchées glorieuses ni de percées de 25km dans le dispositif ukrainien, mais la Russie avance pour l'instant dans le Dombass, lentement, ville par ville. Y aura-t-il une fin à cet élan ? Peut-être. Mais difficile de dire quand, et surtout le terrain perdu par l'Ukraine sera difficile à reprendre.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Aldo a dit :

Je m'interroge car depuis la semaine dernière, et sa visite sur le front, Zelensky semble devenu la nouvelle cible médiatique. Certains commentateurs affiliés Kremlin parlent même de révolution de palais et de désunion nationale.  

Bien entendu tout cela pourrait être vrai. Ceci dit je note que que toutes ces rumeurs/murmures sont très coordonnés, depuis les show télévisés Russe jusque dans les sections commentaires de nos journaux nationaux ; en passant par air-défense bien entendu. Méfiance pour ma part, d'autant que les cartes des points chauds sur Severodesk montrent bien des combats jusque loin dans la ville...    

Les divergences entre commandement militaire et Zelinski étaient déjà rapportées il y a quelques semaines dans un reportage d’une envoyée spéciale de radio France, peu suspecte d’être affiliée au Kremlin…

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.newyorker.com/news/dispatch/the-fight-to-survive-russias-onslaught-in-eastern-ukraine

Un reportage du New Yorker au Donbass, qui décrit des fantassins ukr usés et démoralisés par la puissance de feu de l'ennemi. Les pertes sont lourdes et les soldats expérimentés tués ou blessés ne sont pas facilement remplaçables 

Extraits traduits :

"... J’ai passé plusieurs jours dans le Donbass récemment, où un certain nombre d’officiers et de soldats enrôlés m’ont dit que l’infanterie ukrainienne voyait rarement l’ennemi. Au contraire, les batailles sont souvent menées à des distances de dix miles ou plus. La guerre est devenue, comme me l’a dit un soldat, un jeu de « ping-pong d’artillerie ».

(...)

"...Pourtant, l’armée ukrainienne ne manque pas de soldats; les efforts de mobilisation de masse et l’afflux de volontaires ont doublé les rangs des forces armées depuis février. Les lacunes les plus pressantes, m’a dit Tarnavskiy, sont celles de l’expérience et de l’habileté. « Beaucoup de militaires réguliers ont été tués », a-t-il dit. « Ils sont remplacés par des médecins et des mécaniciens. Nous avons de la main-d’œuvre, mais une grande partie de ce noyau » – ceux qui ont de l’expérience au combat et qui pourraient diriger et motiver de nouvelles recrues – « est soit mort, soit blessé..."

(...)

"...(des) batailles à courte portée sont rares, a déclaré Vladislav. Au lieu de cela, ces jours-ci, les unités russes ont tendance à se retirer au premier contact, puis à laisser les batteries d’artillerie positionnées derrière elles bombarder les forces ukrainiennes à longue portée..."

  • Thanks 4
Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, Mangouste said:

Face à une telle masse de pièces d'artillerie et une utilisation hallucinante de munitions, avec peu de moyens aériens et d'artillerie, quelque soit la valeur et l'encadrement, il n'y a pas grand chose à faire que de subir ou se replier en attendant que l'orage passe, s'il passe.

Il y a des solutions tactiques. Marquer l'ennemi à la culotte pour créer de l'imbrication et justement l'empêcher d'utiliser son artillerie, du moins sur les premieres ligne.

A priori c'est ce que les Ukrainiens essaient de faire quand il le peuvent.

Après si les choses se poursuivent sur ce rythme... C'est à dire l'incapacité à reprendre un tant soit peu l'initiative.

Il va falloir changer de stratégie et pourrir le conflit en combattant derrière les lignes via un combat de "partisan" de forte intensité. Les ukrainiens en ont probablement les moyens. Plus l'ennemi avance plus il prend du territoire "vraiment ukrainien" donc avec des potentiels partisans motivés dedans.

Mais ça voudra dire qu'on est parti sur des années de conflit.

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Métal_Hurlant a dit :

https://www.newyorker.com/news/dispatch/the-fight-to-survive-russias-onslaught-in-eastern-ukraine

Un reportage du New Yorker au Donbass, qui décrit des fantassins ukr usés et démoralisés par la puissance de feu de l'ennemi. Les pertes sont lourdes et les soldats expérimentés tués ou blessés ne sont pas facilement remplaçables 

Extraits traduits :

"... J’ai passé plusieurs jours dans le Donbass récemment, où un certain nombre d’officiers et de soldats enrôlés m’ont dit que l’infanterie ukrainienne voyait rarement l’ennemi. Au contraire, les batailles sont souvent menées à des distances de dix miles ou plus. La guerre est devenue, comme me l’a dit un soldat, un jeu de « ping-pong d’artillerie ».

(...)

"...Pourtant, l’armée ukrainienne ne manque pas de soldats; les efforts de mobilisation de masse et l’afflux de volontaires ont doublé les rangs des forces armées depuis février. Les lacunes les plus pressantes, m’a dit Tarnavskiy, sont celles de l’expérience et de l’habileté. « Beaucoup de militaires réguliers ont été tués », a-t-il dit. « Ils sont remplacés par des médecins et des mécaniciens. Nous avons de la main-d’œuvre, mais une grande partie de ce noyau » – ceux qui ont de l’expérience au combat et qui pourraient diriger et motiver de nouvelles recrues – « est soit mort, soit blessé..."

(...)

"...(des) batailles à courte portée sont rares, a déclaré Vladislav. Au lieu de cela, ces jours-ci, les unités russes ont tendance à se retirer au premier contact, puis à laisser les batteries d’artillerie positionnées derrière elles bombarder les forces ukrainiennes à longue portée..."

Ca confirme en creux que des MLRS combinés avec des radars de contre-batterie sont clairement quelque chose qui pourrait faciliter la tâche à l'Ukraine en rendant toute concentration d'artillerie russe difficile. Ca obligerait les russes à disperser leur artillerie ou à la bouger très fréquemment, ce qui en limitera l'effet (tout comme les Stinger inhibent par leur seul existence les capacités aériennes russes). 

il y a 3 minutes, g4lly a dit :

Il y a des solutions tactiques. Marquer l'ennemi à la culotte pour créer de l'imbrication et justement l'empêcher d'utiliser son artillerie, du moins sur les premieres ligne.

A priori c'est ce que les Ukrainiens essaient de faire quand il le peuvent.

Après si les choses se poursuivent sur ce rythme... C'est à dire l'incapacité à reprendre un tant soit peu l'initiative.

Il va falloir changer de stratégie et pourrir le conflit en combattant derrière les lignes via un combat de "partisan" de forte intensité. Les ukrainiens en ont probablement les moyens. Plus l'ennemi avance plus il prend du territoire "vraiment ukrainien" donc avec des potentiels partisans motivés dedans.

Mais ça voudra dire qu'on est parti sur des années de conflit.

Tu penses que c'est possible dans le Dombass vu la concentration de force russe ? Pour le coup sur un territoire aussi réduit et pour la plupart tenu depuis 3 mois, j'ai la sensation (peut-être fausse) que les russes ont les moyens de contrôler à peu près leurs arrières et de limiter la capacité de nuisance d'éventuels franc-tireurs 2.0. Ca me semble d'avantage possible dans le Sud où la densité de force est plus faible et les lignes de ravitaillement plus longues, laissant plus de latitudes à des forces légères pour semer la pagaille. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, CortoMaltese said:

Ca confirme en creux que des MLRS combinés avec des radars de contre-batterie sont clairement quelque chose qui pourrait faciliter la tâche à l'Ukraine en rendant toute concentration d'artillerie russe difficile. Ca obligerait les russes à disperser leur artillerie ou à la bouger très fréquemment, ce qui en limitera l'effet (tout comme les Stinger inhibent par leur seul existence les capacités aériennes russes).

Les radar de contre batterie sont des cible assez facile pour celui qui à de l'artillerie longue portée et des moyen de guerre élec. C'est un peu le probleme.

Les lance rocket multiple effectivement ça aide un peu à presser l'artillerie d'en face. Mais l'ukraine à déjà des lance rocket multiple ...

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_equipment_of_the_Ukrainian_Ground_Forces#Rocket_artillery

  • Des centaine de Grad qui portent à 40 ou 45km avec les bonnes munitions.
  • Des dizaine d'Uragan qui portent à 35km
  • Des dizaine de Smerch qui portent à +80km
  • Des dizaines de Tochka qui portent à 120km

A priori le souci c'est plus le volume de munition disponible.

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, g4lly a dit :

Les radar de contre batterie sont des cible assez facile pour celui qui à de l'artillerie longue portée et des moyen de guerre élec. C'est un peu le probleme.

Les lance rocket multiple effectivement ça aide un peu à presser l'artillerie d'en face. Mais l'ukraine à déjà des lance rocket multiple ...

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_equipment_of_the_Ukrainian_Ground_Forces#Rocket_artillery

  • Des centaine de Grad qui portent à 40 ou 45km avec les bonnes munitions.
  • Des dizaine d'Uragan qui portent à 35km
  • Des dizaine de Smerch qui portent à +80km
  • Des dizaines de Tochka qui portent à 120km

A priori le souci c'est plus le volume de munition disponible.

EH ben je ne savais pas.

Ca éclaire un peu la stratégie russe : Epuiser les stocks Ukrainiens éventuellement en pilonnant les concentrations à l'aide de missiles longues portée.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,800
    Total Members
    1,550
    Most Online
    FredX
    Newest Member
    FredX
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...