Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 25 minutes, Mangouste a dit :

J'ai hésité à réagir avec le visage effaré, et je me suis dit finalement que rien ne devait plus m'étonner.

Ca me rappelle une courte scène avec Achille Talon, qui ayant vite allumé la télé pour ne pas manquer un épisode s'exclame "C'est incroyable ! Chaque épisode de cette série est encore pire le précédent :angry: !"

Son père "Mais alors pourquoi est-ce que tu continues à la regarder :huh: ?"

Achille : "Tu ne comprends pas ? Si j'en manquais un seul, c'est toute mon échelle de valeurs qui s'écroule :ohmy: !" 

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

https://www.lefigaro.fr/international/en-direct-guerre-en-ukraine-la-bataille-de-sieverodonetsk-est-l-une-des-plus-difficiles-selon-zelensky-20220609

Entretien entre les chefs d'Etat-major français et russe

Les chefs d'Etat-major français et russe, Thierry Burkhard et Valéri Guérassimov, se sont entretenus jeudi par téléphone et ont évoqué le conflit en Ukraine et la situation au Sahel, a annoncé Moscou. Dans un communiqué, le ministère russe de la Défense a indiqué que cette conversation avait eu lieu à l'initiative de la partie française, sans plus de détails sur le contenu de l'échange.

Le dernier entretien téléphonique annoncé publiquement entre Thierry Burkhard et Valéri Guérassimov remontait au 4 mars dernier, quelques jours après le début de l'offensive russe en Ukraine. La France a livré des armes à Kiev depuis le début du conflit, notamment des canons automoteurs Caesar, fleuron de l'industrie de l'armement française.

Les relations entre Moscou et Paris sont par ailleurs tendues au Sahel, le France accusant le Kremlin d'avoir déployé au Mali des mercenaires du groupe privé russe Wagner. Bamako dit pour sa part avoir recours à de simples conseillers russes.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Ciders a dit :

Oh et d'ailleurs. Un Marocain en Ukraine ? Qu'est-ce qu'il fait là-bas ? :blink:

 

Beaucoup d'étudiants en médecine, pharma en provenance du Maghreb en Ukraine

Link to comment
Share on other sites

Prêts à l'emploi ?

https://www.lefigaro.fr/international/en-direct-guerre-en-ukraine-la-bataille-de-sieverodonetsk-est-l-une-des-plus-difficiles-selon-zelensky-20220609

L’Ukraine renforce sa défense côtière avec des missiles Harpoon

Dans un long message publié sur Facebook, le ministre ukrainien de la Défense, Oleksiï Reznikov, a annoncé que les côtes de la mer Noire avaient été dotées de missiles anti-navires Harpoon, de fabrication américaine. Ces dernières semaines, les États-Unis et le Danemark avaient fait savoir qu’ils pourraient livrer ce type d’armes à l’Ukraine. Le ministre n’a pas précisé de quel pays elles provenaient. Ce missile de près de 4 mètres de long, et d’une portée de 140 à 280 km, est extrêmement efficace contre les navires ennemis. Il peut être lancé depuis des avions, des navires de surface, des sous-marins et des batteries de défense côtière. «Les Harpoon forcent la flotte ennemie à garder ses distances, pour éviter le sort du vaisseau amiral russe de la flotte de la mer Noire, le Moska», s’est félicité le ministre sur Facebook.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Mangouste a dit :

A priori ils ont un mois pour faire appel. Cela semble plutôt positif.

Ah oui en effet ... C'est peu comme si avant une séance de torture, on vous indique que le tortionnaire est très poli et vous vouvoie lors des passages de gégènne, .... Ca rassure ...:wacko:

Clairon

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Mangouste a dit :

Ah bah voilà les  russes ont trouvé comment passer à nouveau sur les écrans occidentaux... raconter les pires conneries ! :bloblaugh:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Akhilleus a dit :

On va être limite HS mais nos trous capacitaires sont soit de l'ordre du stratégique (en général pallié par les alliés ou par des entreprises privées : cf le transport stratégique)

Soit de l'ordre du volume de forces -mais qui vient juste d'être mis en lumière par la consommation hallucinante (ou pas tant que ça si on se réfère à la littérature Guerre Froide) de matériel, de munitions et d'hommes dans un contexte de combat de Haute Intensité

Ce paradigme vaut d'ailleurs pour toutes les forces de l'OTAN (US compris - certes à moindre niveau parcequ'ils ont organiquement le volume qu'il faut-) qui ont été habituées à des bush wars ou des interventions limitées contre des adversaires peu aptes à rendre les coups de façon significative

Après, pragmatiquement, et hypothétiquement, il y'a très peu d'adversaires contre lesquels nous devrions nous engager en HI

La Russie ? (mais elle va sortir rincée de ce conflit)

La Chine ? (trop loin même en HI et paradoxalement notre format expéditionnaire est plus approprié ici en tout cas comme force d'entrée de théatre)

La CdN ? (cf au dessus)

L'Iran ? : c'est un format intermédiaire dans ce cadre que l'on peut monter au besoin

Le problème n'est pas l'entrée de théatre, c'est la durée sur le théatre et ça, ca veut dire remonter tout un volet RH, infrastructure, indus avec un cout (impots) qui ne sera peut être pas entendable

La Turquie (via l'Égypte ou lors d'une agression contre Chypre ou la Grèce) 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, Akhilleus a dit :

Beaucoup d'étudiants en médecine, pharma en provenance du Maghreb en Ukraine

Je pensais plutôt à "que fait un Marocain dans les rangs ukrainiens contre les forces russes ?". Les étudiants en pharma rentrent au Maroc après leur scolarité en général ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Ciders a dit :

Je pensais plutôt à "que fait un Marocain dans les rangs ukrainiens contre les forces russes ?". Les étudiants en pharma rentrent au Maroc après leur scolarité en général ?

Y'en a pas mal qui sont restés bloqués au début du conflit et qui ont eu du mal à s'extraire du pays. On en a une paire récupérée chez nous et on doit pas être la seule université dans le cas. Dans le lot certains ont pu rester volontairement pour combattre. Mais ça doit être de l'ordre de l'anecdotique contrairement aux volontaires des pays nordiques, anglosaxons ou d'Europe centrale (qui soit dit au passage ont l'air d'avoir morflé sur les dernières opérations

Me fait penser aux brigades internationales de la guerre d'Espagne : beaucoup d'allant, focus médiatique mais qui fait que ces unités sont souvent mises en situation chaude qui impliquent de lourdes pertes)

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Akhilleus a dit :

Y'en a pas mal qui sont restés bloqués au début du conflit et qui ont eu du mal à s'extraire du pays. On en a une paire récupérée chez nous et on doit pas être la seule université dans le cas. Dans le lot certains ont pu rester volontairement pour combattre. Mais ça doit être de l'ordre de l'anecdotique contrairement aux volontaires des pays nordiques, anglosaxons ou d'Europe centrale (qui soit dit au passage ont l'air d'avoir morflé sur les dernières opérations

Me fait penser aux brigades internationales de la guerre d'Espagne : beaucoup d'allant, focus médiatique mais qui fait que ces unités sont souvent mises en situation chaude qui impliquent de lourdes pertes)

Autre hypothèse : ils viennent se battre, donc vont volontairement dans les coins chauds, d'où de fortes pertes. Comme les BI en Espagne du reste.

Ceci dit, entre les Japonais, les Américains ou les Africains, ça va vite devenir très multinational cette affaire.

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

C'est la 1ère fois que je vois une étiquette "made in Europe" sur du matériel, fusse t-il un peu spécial... :biggrin:

"...Un char ukrainien T-72M1 intéressant a été capturé par les forces russes - celui-ci a été remis à neuf par la société bulgare Apolo Engineering en 1993 mais avec un minimum d'heures moteur. La Bulgarie n'a annoncé aucune livraison de chars, la source est donc assez mystérieuse..."

 

Edited by Métal_Hurlant
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Les objectifs de guerre russe, de la bouche de l’empereur lui-même…

…aucune mention de l’OTAN, c’est une guerre de reconquête pour la gloire de la belle Russie et puis c’est tout.

https://www.nytimes.com/live/2022/06/09/world/russia-ukraine-war-news#putin-peter-the-great

Quote

M. Poutine a marqué jeudi le 350eme anniversaire de la naissance de l’Empereur Pierre le Grand en visitant une nouvelle exposition multimédia sur le tsar à Moscou. Il a ensuite tenu une réunion avec de jeunes entrepreneurs russes, où il a commenté la conquête de la côte baltique par Pierre le Grand pendant sa guerre avec la Suède (XVIIIe siècle).

M. Poutine a décrit les terres conquises par Pierre le Grand comme légitimement russes.

"Il les a reprises et les a renforcé", a déclaré M. Poutine, à l’aise dans son fauteuil, avant de laisser entendre avec un sourire qu'il faisait maintenant la même chose dans sa guerre en Ukraine. "Eh bien, apparemment, il nous incombait aussi de reprendre et de renforcer."

Edited by HK
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Métal_Hurlant a dit :

 

On peut encore faire des efforts sur les véhicules blindés (même si je doute que les VAB soient des "heary armored vehicles") et la défense aérienne, quelques Mistral mais on en a déjà fourni.

On arrive au limite de ce qu'on peut donner et ce dont les ukrainiens ont besoin

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Métal_Hurlant a dit :

C'est la 1ère fois que je vois une étiquette "made in Europe" sur du matériel, fut-ce t-il un peu spécial... :biggrin:

Surtout que dans l'absolu cela n'a aucune valeur même aujourd'hui ce qui la rend encore plus surprenante.

Le site du fabriquant du T72M1

https://www.apolobg.com/vehicles/armored-vehicles/t-72-m1

Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, Banzinou a dit :

Nouvelle vidéo du CAESAR

 

Notamment obus OE 155 F1

D’ailleurs j'y connais pas grand chose en obus, donc si il y a des spécialistes ici

 

ndj8.jpg

Bizarre pas de casques, pas d'armes ?

Link to comment
Share on other sites

Il n'y a pas que dans les troupes ukrainiennes que l'on se plaint, ça grogne aussi chez les russes.

Un article du Guardian (traduction automatique):

https://www.theguardian.com/world/2022/jun/07/exhausted-russian-fighters-complain-of-conditions-in-eastern-ukraine


Des combattants russes épuisés se plaignent des conditions de vie dans l’est de l’Ukraine

De longs déploiements et un manque de formation, de soutien, de nourriture et d’équipement affectent le moral alors que la guerre s’éternise
L’assaut de la Russie sur l’est de l’Ukraine lui a apporté un certain succès sur le champ de bataille, car son armée a progressé lentement dans des combats féroces dans le Donbass.

Mais ces gains ont eu un prix élevé pour la force d’invasion russe, avec des preuves que les pertes de haut niveau augmentent et que certaines unités pourraient approcher de l’épuisement alors que la guerre dépasse sa barre des 100 jours.

Alors que le conflit s’éternise, certains combattants ont lancé publiquement des appels à Vladimir Poutine pour une enquête sur les conditions du champ de bataille et pour savoir si leurs déploiements sur le front sont même légaux.

Dans deux vidéos, des combattants de l’est de l’Ukraine, sous contrôle russe, se sont plaints des mauvaises conditions et des longs mandats au front, conduisant à l’épuisement. « Notre personnel a fait face à la faim et au froid », ont déclaré des combattants du 113e régiment de Donetsk, contrôlé par la Russie, dans une vidéo mise en ligne. « Pendant une période importante, nous avons été privés de tout soutien matériel, médical ou alimentaire. »

Les combattants ont ajouté: « Compte tenu de notre présence continue et du fait que parmi notre personnel, il y a des personnes ayant des problèmes médicaux chroniques, des personnes ayant des problèmes mentaux, de nombreuses questions se posent qui sont ignorées par les hauts gradés au quartier général. »
Et dans une interview, un soldat russe qui avait combattu près de Kiev, Kharkiv, et qui se trouvait maintenant dans l’est de l’Ukraine, s’est plaint d’épuisement, disant qu’il avait même contacté un avocat et s’était plaint de ne pas avoir vu sa femme depuis des mois.

« Je me bats en Ukraine depuis le début de la guerre, cela fait plus de trois mois maintenant », a déclaré Andrei, qui sert dans la 37e brigade de fusiliers motorisés de la Garde séparée basée en Bouriatie en Sibérie, au Guardian. « C’est épuisant, toute mon unité veut une pause, mais nos dirigeants ont dit qu’ils ne pouvaient pas nous remplacer pour le moment. »
Ses remarques sont cohérentes avec les rapports faisant état de difficultés russes à faire tourner ses troupes épuisées. Les efforts d’enrôlement ont été entravés car la Russie n’a pas ouvertement déclaré la guerre à l’Ukraine. Le Kremlin a continué d’insister pour l’appeler une « opération militaire spéciale ».
« L’armée russe est bien adaptée aux campagnes courtes et de haute intensité définies par une utilisation intensive de l’artillerie », ont écrit Michael Kofman et Rob Lee dans une nouvelle analyse des capacités armées de la Russie. En revanche, il est mal conçu pour une occupation soutenue, ou une guerre d’usure acharnée, qui nécessiterait une grande partie des forces terrestres de la Russie, ce qui est exactement le conflit dans lequel elle s’est trouvée. L’armée russe n’a pas les chiffres disponibles pour ajuster facilement ou faire tourner les forces si une quantité substantielle de puissance de combat est bloquée dans une guerre.

Pour les hommes sur le terrain, cela a signifié un tour de service épuisant marqué par des combats acharnés contre un ennemi endurci qui est motivé à défendre sa patrie.

« Les trois mois de combats me semblent déjà plus longs que les quatre années que j’ai passées à servir dans l’armée en temps de paix », a déclaré Andrei. « J’ai déjà contacté un avocat en ligne qui m’a dit que selon la loi, le général peut nous garder ici jusqu’à la fin de notre contrat, donc il n’y a pas grand-chose que nous puissions faire. »

Ces unités professionnelles sont peut-être parmi les plus chanceuses de la Russie, car d’autres recrutées dans les républiques contrôlées par la Russie à Donetsk et Lougansk disent qu’elles ont été jetées au combat avec peu d’entraînement. Des vidéos ont montré que certains combattants n’avaient pas de kit de base tel que des gilets de protection et étaient armés de vieux fusils.
« Notre mobilisation s’est faite illégalement, sans certificat médical », a déclaré un autre soldat qui prétendait servir dans le 107e régiment de Donetsk, fidèle au gouvernement russe. « Plus de 70 % de ceux qui sont ici ont déjà été déclassés parce qu’ils ne peuvent pas se battre physiquement. Plus de 90% n’ont jamais combattu auparavant et ont vu une kalachnikov pour la première fois. Nous avons été jetés en première ligne. »

La télévision d’État russe a affirmé que ces soldats devraient être prêts à se battre pour leur patrie, mais les habitants ont décrit des rues vides et des hommes cachés pour éviter une campagne de recrutement zélée dans les zones contrôlées par la Russie dans l’est de l’Ukraine.
Pendant ce temps, les pertes parmi les officiers russes augmentent. Un journaliste de Rossiya-1 a déclaré que le major-général Roman Kutuzov avait été tué alors qu’il menait des forces de l’est contrôlé par la Russie dans la bataille. S’il est confirmé, il serait au moins le quatrième général russe à avoir été tué au combat depuis février, et l’Ukraine affirme que le nombre est plus élevé.

« Le général avait mené les soldats à l’attaque, comme s’il n’y avait pas assez de colonels », a écrit le journaliste russe Alexander Sladkov dans un post sur Telegram.

Les responsables occidentaux ont déclaré que les officiers de rang intermédiaire et subalterne de la Russie ont également subi de lourdes pertes « parce qu’ils sont tenus à un niveau de responsabilité sans compromis pour la performance de leurs unités ».

« De même, les officiers subalternes ont dû mener les actions tactiques de niveau le plus bas, car l’armée n’a pas le cadre de sous-officiers hautement entraînés et habilités qui remplissent ce rôle dans les forces occidentales », ont affirmé les services de renseignement britanniques la semaine dernière.

La Russie a également utilisé des combattants rémunérés pour renforcer ses forces depuis le début de la guerre. On estime qu’il a déployé entre 10 000 et 20 000 mercenaires, y compris des combattants du groupe Wagner, lors de son offensive dans le Donbass, a déclaré un responsable européen en avril.

Ces unités ont également signalé des victimes très médiatisées.
Vladimir Andanov, un vétéran de Wagner originaire de Bouriatie, aurait été tué dans des combats dans l’est de l’Ukraine à la fin de la semaine dernière. Sa mort a été confirmée par les médias régionaux et les organisations militaires russes. Il avait auparavant combattu en Syrie et dans le Donbass, où il avait été accusé de participation à des exécutions extrajudiciaires.

Le mois dernier, deux combattants présumés du groupe Wagner de Biélorussie ont été accusés d’avoir assassiné des civils près de Kiev, ce qui en fait les premiers mercenaires internationaux à faire face à des accusations de crimes de guerre en Ukraine.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a une heure, Banzinou a dit :

D’ailleurs j'y connais pas grand chose en obus, donc si il y a des spécialistes ici

Bon je n'y connais pas grand chose non plus (et je me ferais potentiellement taper sur les doigts par les artilleurs^^) mais en fouillant sur internet j'ai trouvé quelque chose (pour ce que ça vaut).

Les détonateurs FRAPPE j'imagine que ce sont des détonateurs mécaniques à contact, les RALEC (radioélectriques) je suppose que ce sont des détonateurs programmables (Airburst, proximité, délais?).

Pour l'OEF4 ce serait à priori le LU 211 de Nexter, base bleed à 40 km de portée. L'OEF1 j'imagine que c'est le LU 107 (une amélioration du M107 US) avec une portée 22 km (tiré avec charge réduite depuis un L52).

Dans la deuxième vidéo on voit que le sur l'écran "Status" la correction de trajectoire (Trajectory correction) est en rouge. Étant donné que le radar de bouche peut être vu sur les Caésar Ukrainiens je suppose que ça veut dire qu'ils n'ont pas le kit SPACIDO pour les obus ou pas de BONUS (ou c'est une raison complètement différente).

En tous cas les distances aux cibles annoncées de 20+ et 22 km dans de précédentes vidéo ont plus de sens désormais si ils tirent principalement des LU 107. Ces distances me surprenaient car d'autres pièces d'artilleries peuvent tirer à cette distance et je me disais que c'était potentiellement un peu du gachis d'utiliser leurs (rares) Caésar pour ça.

Edited by Alzoc
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,771
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...