Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Un reportage pour Libération :

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/guerre-en-ukraine-à-sievierodonetsk-et-lyssytchansk-l-armée-russe-avance-à-la-force-du-canon/ar-AAYKl03?ocid=msedgdhp&pc=U531&cvid=6c36ccf0c7d94cf3a2424edd7a5ccdda


Guerre en Ukraine: à Sievierodonetsk et Lyssytchansk, l’armée russe avance à la force du canon
Célian Macé - Hier à 18:52


|Dans le Donbass, l’armée russe progresse. Lentement, kilomètre carré par kilomètre carré, au prix de pertes effroyables et de destructions massives, les soldats du Kremlin gagnent du terrain. Tous leurs efforts se concentrent désormais sur les villes jumelles de Sievierodonetsk et Lyssytchansk. La première, sur la rive orientale de la rivière Donets, est quasiment entièrement passée sous contrôle russe. Seul le complexe industriel Azot, où se sont retranchés des combattants, résiste encore. Selon le chef du district, 568 personnes dont 38 enfants – essentiellement des employés et leurs familles – sont réfugiées à l’intérieur de l’usine. Tous les ponts reliant Sievierodonetsk à Lyssytchansk ont été détruits.

«La physionomie des combats a changé»
Le lancement de l’offensive terrestre sur Lyssytchansk, lourdement bombardé, est une question de jours. Plutôt qu’un assaut frontal à partir de Sievierodonetsk, qui obligerait à une délicate manœuvre de franchissement de la rivière, exposée aux tirs surplombant des positions ukrainiennes depuis Lyssytchansk, les troupes russes cherchent à contourner par le Sud la ville de la rive occidentale. Mardi, elles se sont emparées des villages de Pidlisne, Myrna Dolyna et Ustynivka, a reconnu l’état-major ukrainien. Un coup dur pour la défense de Lyssytchansk. «Certaines positions conquises sont situées en hauteur, cela donne un avantage aux Russes, qui continuent de progresser par la puissance de leur artillerie, explique Vincent Tourret, chargé de recherche pour la Fondation pour la recherche stratégique. Dans cette seconde phase de la guerre, la physionomie des combats a changé. Excepté dans les villes, il y a peu de combats rapprochés. Les Russes envoient des unités spéciales pour faire de la reconnaissance et diriger le feu de leur artillerie, avant de se retirer, puis de recommencer jusqu’à occuper ces nouvelles positions.»


Dans ce domaine, la supériorité de l’armée du Kremlin est écrasante. Le rapport serait de 1 à 10 avec la défense ukrainienne. Directeur adjoint du renseignement militaire ukrainien, Vadym Skibitsky, cité par le Guardian, estimait à entre «5 000 et 6 000» le nombre de tirs d’artillerie quotidien de son armée. Ce qui signifierait qu’en face, les obus et roquettes russes qui s’abattent chaque jour en Ukraine dépassent certainement les 50 000. Un déluge de feu qui cause de très lourdes pertes dans les rangs ukrainiens. Le président Volodymyr Zelensky avait indiqué le 1er juin que dans le Donbass, son armée perdait «entre 60 et 100 soldats» par jour, et «près de 500 blessés». La bataille de Sievierodonetsk et Lyssytchansk est avant tout symbolique. Elle permettrait à Moscou de contrôler la totalité de l’oblast de Louhansk, l’un des objectifs de guerre affichés de Vladimir Poutine. «Pour le reste, Sievierodonetsk et Lyssytchansk sont des villes anéanties, vidées de leurs habitants et situées à l’extrême pointe du dispositif ukrainien dans le Donbass. On peut s’interroger sur la pertinence pour les Ukrainiens de s’y maintenir», relève Vincent Tourret.

Le temps, facteur décisif
Pourquoi, dans ce cas, les Ukrainiens n’ont-ils pas opté pour un repli ? «Il y a peut-être eu un surinvestissement dans cette bataille, parce que Kyiv avait besoin de crédibiliser ses capacités de défense aux yeux des Occidentaux et surtout de ralentir au maximum la progression des Russes», indique le chercheur. Le temps est devenu un facteur décisif : «L’armée ukrainienne va connaître une véritable pénurie de munitions et une usure prématurée de ses matériels par leur utilisation constante. Les livraisons occidentales l’obligent à changer de système d’armement (pour se rapprocher de celui de l’Otan) en pleine guerre ! Cela requiert une période d’adaptation conséquente.» Depuis près de deux mois, Moscou a concentré tous ses efforts militaires sur la prise de Sievierodonetsk et Lyssytchansk – encore très loin d’être achevée. «Les hommes comme le matériel sont usés. Il y aura mécaniquement un essoufflement après cette bataille.» Entre-temps, Kyiv espère que les armes occidentales, et leur maniement, auront atteint un niveau suffisant pour lancer une contre-offensive. Selon ce scénario, optimiste, une nouvelle phase de la guerre s’ouvrirait alors, plus favorable aux Ukrainiens. Encore leur faut-il tenir jusque-là.

 

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Mangouste a dit :

Franchement je ne vois pas le côté insultant et arrogant. Je juge effectivement et je pense qu'avant de se filmer lorsque tu es au combat, il existe d'autres actes fondamentaux qui sont visiblement absents tout au long de la vidéo. 

J'estime qu'effectivement ils auraient pu faire un effort sur la stabilisation et le cadrage au lieu de chercher à se planquer pendant que ça pète à tout va autour d'eux... Quelle bande de lopettes...

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, olivier lsb a dit :

Train militaire Russe en Ukraine: escorte, défense AA et postes de tir aménagés. De l'importance des voies logistiques. 

Livraison finalement prévue des 12 MIG-29 Slovaques à l'Ukraine

 

Hmmm no

Les FA slovaques transfereront leur Mig29A dès que les polonais et les tchèques seront d'accord pour protéger leur espace aérien. Ce qui ama est loin d'etre fait, politiquement ou même techniquement (les Tchèques ont 12 Gripen en leasing de la Suède et les Polonais sont aussi un peu short en avions puisqu'ils doivent tourner à 36 F16 en escadrons de combat)

Link to comment
Share on other sites

Bon un des indicateurs que je vais suivre suie à la chute de Zolote c'est la rapidité à laquelle les trois chaudron vont se refermer maintenant.

Il y a des signes inquiétants de fatigues des Ukrainiens qui n'ont pas vraiment de réserve autre que des bataillons formés sur le tard à l'aide de gens sans aucune expérience militaire. Un de ces bataillons envoyé sur ZOLOTE pour couvrir l'évacuation aurait refusé de rentrer dans la poche.

Edited by herciv
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 57 minutes, bubzy a dit :

J'estime qu'effectivement ils auraient pu faire un effort sur la stabilisation et le cadrage au lieu de chercher à se planquer pendant que ça pète à tout va autour d'eux... Quelle bande de lopettes...

Ce n'est en rien mon propos ! Ni sur le premier point, ni le second.

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Mangouste a dit :

Ce n'est en rien mon propos ! Ni sur le premier point, ni le second.

Ben alors ? Quel est le propos ? Ils sont pas au combat, ils sont dans un entrepos logistique de munitions à l'arrière du front. Ils se sont fait bombarder ou il y a eu un accident (on sait pas), que pourraient ils faire d'autre à part sauver leur peau ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, herciv a dit :

Bon un des indicateurs que je vais suivre suie à la chute de Zolote c'est la rapidité à laquelle les trois chaudron vont se refermer maintenant.

Il y a des signes inquiétants de fatigues des Ukrainiens qui n'ont pas vraiment de réserve autre que des bataillons formés sur le tard à l'aide de gens sans aucune expérience militaire. Un de ces bataillons envoyé sur ZOLOTE pour couvrir l'évacuation aurait refusé de rentrer dans la poche.

Il y a pleins de rumeurs divergentes sur ce qui s'est passé. Ce qui semble certain c'est que certains villages lors de la fermeture de la poche semblent être tombé très vite au lieu de la résistance acharnée habituelle des ukrainiens sur le secteur. Historiquement, une certaine confusion régnant chez les défenseurs tentant en même temps d'évacuer une poche en passe de se fermer et de la défendre est assez courante. Il y a donc souvent des erreurs tactiques avec des ordres mal interprétés, des retrait trop précoces ou des déplacements non coordonnées avec les unités voisines. En fait, c'est peut être la manœuvre la plus compliqué à effectuer, d'autant plus que l'adversaire est aussi à la manœuvre.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Deres a dit :

Il y a pleins de rumeurs divergentes sur ce qui s'est passé. Ce qui semble certain c'est que certains villages lors de la fermeture de la poche semblent être tombé très vite au lieu de la résistance acharnée habituelle des ukrainiens sur le secteur. Historiquement, une certaine confusion régnant chez les défenseurs tentant en même temps d'évacuer une poche en passe de se fermer et de la défendre est assez courante. Il y a donc souvent des erreurs tactiques avec des ordres mal interprétés, des retrait trop précoces ou des déplacements non coordonnées avec les unités voisines. En fait, c'est peut être la manœuvre la plus compliqué à effectuer, d'autant plus que l'adversaire est aussi à la manœuvre.

C'est possible. Mais la fatigue et l'inexpérience sont aussi à prendre en compte. Donc les erreurs de manœuvres risquent de s'accumuler. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, bubzy a dit :

Ben alors ? Quel est le propos ? Ils sont pas au combat, ils sont dans un entrepos logistique de munitions à l'arrière du front. Ils se sont fait bombarder ou il y a eu un accident (on sait pas), que pourraient ils faire d'autre à part sauver leur peau ? 

Je ne sais pas. Si tu montes dans l'ural avec le conducteur tu pourrais éventuellement t'échapper en démarrant. Ou tant qu'à courir, j'ai tendance à penser que sortir dans la verte te laisse plus de chance que de rester dans la zone d'impacts.

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Mangouste a dit :

Je ne sais pas. Si tu montes dans l'ural avec le conducteur tu pourrais éventuellement t'échapper en démarrant. Ou tant qu'à courir, j'ai tendance à penser que sortir dans la verte te laisse plus de chance que de rester dans la zone d'impacts.

J'ai tendance à penser qu'ils ont un meilleur point de vue de la situation que ce que tu peux voir au travers de la vidéo prise d'un téléphone qui bouge dans tous les sens. 

Juger de leur prise de décision dans l'instant confortablement assis devant un écran présente des biais évident entre leur perception et la tienne. Après tout, c'est leur vie qui est en jeu. 

Ensuite, ton propos faisait référence au fait qu'il filmait et tu posait ça, ironiquement, comme un acte fondamental, ce qui est absent de ton explication. 

Je pense que tu as dû comprendre le problème mais que tu ne l'admet pas. 

Link to comment
Share on other sites

Autant pour la vidéo dans le dépôt d'armes, on peut dire que c'est de la bêtise pure, autant pour al vidéo où on voit le char tirer, il y a quand même le gars qui donne les ordres qui filme avec son téléphone à la main et au moins deux gars en plus en train de filmer. Cette dernière vidéo est plus choquante de mon point de vue

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Mangouste a dit :

Je ne sais pas. Si tu montes dans l'ural avec le conducteur tu pourrais éventuellement t'échapper en démarrant. Ou tant qu'à courir, j'ai tendance à penser que sortir dans la verte te laisse plus de chance que de rester dans la zone d'impacts.

Dans la vidéo, à 2.20, il dit en russe "on a vendu tout ce qui pouvait l'être". Les russophones l'interpèrent comme "on a vendu les pièces du camion et il est mort". 

il y a 38 minutes, jean-françois a dit :

Attention, Herciv, quelqu'un va te demander les sources de tes affirmations :biggrin:

voilà voilà, j'arrive. tout est possible avec Hassan Cehef (qui a la ref?)

logo_lasource.jpg

Ca c'est plus pour les sources de merde, avec explication de la cause.

logo-menu-la-source-distillerie.png

Edited by cracou
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, cracou a dit :

Dans la vidéo, à 2.20, il dit en russe "on a vendu tout ce qui pouvait l'être". Les russophones l'interpèrent comme "on a vendu les pièces du camion et il est mort". 

voilà voilà, j'arrive. tout est possible avec Hassan Cehef (qui a la ref?)

logo_lasource.jpg

Ca c'est plus pour les sources de merde, avec explication de la cause.

logo-menu-la-source-distillerie.png

Moi j'avais plutôt çà en référence, mais bon, peu importe, tant qu'on donne...."la souuuurce"

Révélation

 

 

  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Les russes annoncent qu'il y aurait des pourparler pour la reddition des force encerclées à Zolote et les environs. Ils estiment les effectifs à 2000 combattants.

Les russes sont à l'assaut de Vovchoiarivka par le sud.

Le long de la rivière, rive droite, les russes sont à l'entrée de Bila Hora, par le sud.

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, g4lly a dit :

Les russes annoncent qu'il y aurait des pourparler pour la reddition des force encerclées à Zolote et les environs. Ils estiment les effectifs à 2000 combattants.

Quelque soit le chiffres des redditions, ce serait une différence notable avec Marioupol si il y a directement reddition et non un siège interminable. Cela voudrait dire que si la poche plus importante se referme sur Lysychank et Severodonetz, il n'y aura peut être pas siège mais reddition rapide. Cela voudrait dire que les russes pourront peut être garder la dynamique de leur offensive par grignotage.

Link to comment
Share on other sites

8 minutes ago, jean-françois said:

ca doit aussi vouloir dire que les troupes en face n'ont pas la même motivation et pas les même conditions permettant de tenir

A priori ce sont des troupes peu aguerries, et les conditions pour résister ne semble pas plus réunies que ça ... ça se trouve ils manquent de munitions. Certaines sources expliquent que les prisonniers fait récemment par les russes dans le coin n'avaient pas mangés depuis trois jours. La qualité de la troupe dans le coin expliquerait la rupture rapide - ou du moins brutale - du front.

Sur l’arrière du dispositif de Lysychansk il resterait en dehors de l'infanterie légère/moto, une unité de char.

Ce qui est un peu surprenant c'est de n'avoir pas essayé d'organiser la retraite de Zolote en bon ordre ... meme si la qualité de la troupe n'y est pas la meilleur pour le moral de ceux qui combattent à Severodonetsk et à Lysychansk c'est moyen.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, bubzy a dit :

J'ai tendance à penser qu'ils ont un meilleur point de vue de la situation que ce que tu peux voir au travers de la vidéo prise d'un téléphone qui bouge dans tous les sens. 

Juger de leur prise de décision dans l'instant confortablement assis devant un écran présente des biais évident entre leur perception et la tienne. Après tout, c'est leur vie qui est en jeu. 

Ensuite, ton propos faisait référence au fait qu'il filmait et tu posait ça, ironiquement, comme un acte fondamental, ce qui est absent de ton explication. 

Je pense que tu as dû comprendre le problème mais que tu ne l'admet pas. 

Dont acte et merci de faire ma contrition. 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...