Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 41 minutes, Clemor a dit :

Liveuamap en parle : https://liveuamap.com/en/2022/25-june-according-to-reports-russian-planes-launched-missiles

Initialement les Ukr annonçaient un false flag des russes tirant sur les biélorusses. Bon au final c'est un barrage de MdC dans la profondeur Ukr

https://liveuamap.com/en/2022/25-june-at-least-20-missiles-were-launched-at-desna-village
https://liveuamap.com/en/2022/25-june-at-least-1-killed-as-result-of-massive-missile-strike
 

Bref, c'était le ballet des MdC cette nuit. Encore un indice que les russes sont loin d'avoir épuisé leur capacité de frappe. Par contre la DA Ukrainienne en a abattu quelques uns (plutôt 3 d'après liveuamap)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, MeFi_Toi(dina) a dit :

Que peuvent faire les ukrainiens des tirs venant de Biélorussie ? 

Riposter sur le territoire C est une déclaration de guerre non ? 

De facto, oui.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, MoX a dit :

20 tirs dont apparemment 12 kh-22 depuis le territoire bielorusse,  par tu-22M.

Donc on sort du vieux,  pour faire une salve hebdomadaire de 20 pelots... ça reste en ligne avec des hypothèses déjà formulées il y a 2 mois de cela... le reliquat d'un gros stock, à 4 tirs par jour en moyenne on peut le faire durer des mois.

Sinon,  de la même source (twitter RobLee85) - début de transfert ferroviaire de munitions des arsenaux bielorusse vers la Russie.

Les russes tirent aussi quotidiennement des iskanders depuis Belgorod, et le sud de Cherson et des Kalibr depuis la mer Noire.
Liveuamap suit assez bien cela car la plupart de leurs sources sont civiles, il y a un ballet quotidien de tirs/interceptions. De part et d'autre d'ailleurs.

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Aldo a dit :

Est-ce que le tir de missiles depuis la Biélorussie est une déclaration de guerre ?

Eh oui, comme depuis le début en fait, lorsque les troupes russes décollaient de Biélorussie ou venaient de là.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, 13RDP a dit :

:mellow:

Y'a une charte ici.

Dans les grandes lignes, ne pas relayer la souffrance/torture physique ou morale d'un individu identifiable.

On y est non?

Pas parce qu'on ne veut pas la voir, pas pour toi, pas pour nous, mais pour la personne et ses proches et au nom de certains principes (avis au prochain autre con qui se fendra d'un "bienvenu dans le monde réel"----> ta gueule).

...................................................... 

je pensais que la charte n'englobait que les images et vidéos gores, c'est mon erreur et je m'en excuse. 

ca c'est pour la vidéo, sinon pour ta parenthésé, le con te dit merde, on peut rester courtois et poli quand quelqu'un fait une erreur.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Gran Capitan a dit :

Au vu du faible nombre de HIMARS livrés ( A savoir avec combien de munitions), quelles missions vont leur être attribuées pensez-vous ? Contre-batterie ?

On ne sait pas encore. Certains conjecturaient que pour l'instant les Ukr ont plus l'air de viser les dépôts de munition comme ici (mais est ce que c'était un HIMARS ou autre chose ? Je ne sais pas) : https://liveuamap.com/en/2022/25-june-it-is-reported-about-morning-explosions-at-military

Et on a déjà de la propagande de bas étage (que je ne relaierai pas ici) destinée au public russe ou pro-russe qui dit que les Ukr l'utilisent contre les civils à Donetsk.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.lefigaro.fr/international/guerre-en-ukraine-apres-sieverodonetsk-les-forces-russes-et-prorusses-entrent-dans-lyssytchansk-20220625

Après Sieverodonetsk, les forces russes et prorusses entrent dans Lyssytchansk
Les séparatistes pro-russes ont déclaré que des «combats de rue» avaient désormais lieu dans cette ville voisine de Sieverodonetsk, verrou stratégique dans l'est de l'Ukraine.
«La milice populaire de la République populaire de Lougansk et l'armée russe sont entrées dans la ville de Lyssytchansk», a déclaré sur Telegram un représentant des séparatistes prorusses, le lieutenant-colonel Andreï Marotchko. «Certaines entreprises de la ville ont déjà été prises. Des combats de rue s'y déroulent actuellement», a-t-il ajouté.

Cette annonce, qui ne pouvait être confirmée de manière indépendante dans l'immédiat, intervient alors que les forces russes et leurs alliés séparatistes ont gagné du terrain ces derniers jours dans cette zone qui est le théâtre de rudes affrontements, notamment d'artillerie, depuis plusieurs semaines.
Les forces ukrainiennes ont ainsi reçu vendredi l'ordre de se retirer de la ville de Sieverodonetsk. La prise de ces deux bastions parachèverait le contrôle de Moscou et des séparatistes sur la région de Lougansk, l'un des deux territoires séparatistes de l'Est ukrainien, et leur permettrait de se projeter plus facilement ensuite vers les villes de Sloviansk et Kramatorsk, à l'Ouest.

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Gran Capitan a dit :

Au vu du faible nombre de HIMARS livrés ( A savoir avec combien de munitions), quelles missions vont leur être attribuées pensez-vous ? Contre-batterie ?

C'est une bonne question.

Leur usage le plus évident est celui de la destruction de tout ce qui est fragile, coûteux et loins dans les lignes russes sans avoir besoin d'une précision métrique. Typiquement

- les dépôts de munition et de carburant

- les points ferroviaires critiques

- des transformateurs (pour les trains)

- les postes de commandement

- dispersal

Rien que le fait que leur présence soit confirmée sur un front donné peut mettre le zbeu dans la logistique russe car il existe un risque que tout parte en fumée.

Dans un deuxième temps c'est évidemment de la contre batterie. C'est du gaspillage contre la ligne de font proprement dit.

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Si l'OTAN attaquait la Biélorussie pour chasser un dictateur nazie . Une operation spéciale pour mettre en place un regime pro occidenteaux. Notre amie WP nous alumerait aux champignons en représaille ?     

 

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

4 minutes ago, Scarabé said:

Si l'OTAN attaquait la Biélorussie pour chasser un dictateur nazie . Une operation spéciale pour mettre en place un regime pro occidenteaux. Notre amie WP nous alumerait aux champignons en représaille?

l'OTAN ne chasse pas les dictateurs nazis et les met en place voyons ! :bloblaugh:

Faut trouver un narratif plus convaincant...

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, cracou a dit :

C'est une bonne question.

Leur usage le plus évident est celui de la destruction de tout ce qui est fragile, coûteux et loins dans les lignes russes sans avoir besoin d'une précision métrique. Typiquement

- les dépôts de munition et de carburant

- les points ferroviaires critiques

- des transformateurs (pour les trains)

- les postes de commandement

- dispersal

Rien que le fait que leur présence soit confirmée sur un front donné peut mettre le zbeu dans la logistique russe car il existe un risque que tout parte en fumée.

Dans un deuxième temps c'est évidemment de la contre batterie. C'est du gaspillage contre la ligne de font proprement dit.

 

D'après cette source, ce serait une des premières cible des HIMARS :

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Quand on regarde les vidéos des troupes russes, on voit beaucoup de tchétchènes, bouriates, cosaques, ossétiens et même yakouts (sont pas nombreux pourtant!) . Quand on aura une photographie plus ou moins fidéle des pertes, un y trouvera peu d'habitants des régions de Moscou et St Petersbourg à mon avis. Et je n'ai pas non plus connaissance de bataillons criméens (qui n'ont pas mobilisé). On entend parfois que les occidentaux veulent faire la guerre jusqu'au dernier ukrainien, j'ai tendance à dire que les élites russes veulent la faire jusqu'au dernier "déclassé". Pas glorieux ...

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Scarabé a dit :

Si l'OTAN attaquait la Biélorussie pour chasser un dictateur nazie . Une operation spéciale pour mettre en place un regime pro occidenteaux. Notre amie WP nous alumerait aux champignons en représaille ?     

 

Pourquoi l'Otan (US) précipiterait toute fin de ce conflit ?, les méthaniers vont arriver en France par vague, d'ailleurs la France va construire au Havre un nouveau port pour le transit

https://france3-regions.francetvinfo.fr/normandie/seine-maritime/havre/un-projet-de-terminal-methanier-flottant-au-havre-pour-reduire-la-dependance-au-gaz-russe-2514824.html

le carnet de commande des USA en Europe continue de grossir 

https://air-cosmos.com/article/les-pays-bas-accroissent-leurs-achats-de-chasseurs-f-35-et-de-drones-reaper-39170

Je vais pas faire une longue liste mais je pourrai rajouter encore des éléments qui font que la Russie devient le meilleur agent Co des américains, alors si toute cette pagaille peut durer ils sont pas prêt de faire en sorte qu'un coup décisif soit porté qui mettrait fin au conflit. En europe la seule nation gagnante sur un point géostratégique, c'est la Turquie

https://www.lefigaro.fr/international/en-premiere-ligne-face-aux-cotes-turques-kalymnos-craint-un-coup-de-force-d-erdogan-20220621

Personne en l'état actuel ne pourrait empêcher les mouvements d'une armée intacte et pouvant profiter de voisins déjà bien occupé économiquement avec l'Ukraine à soutenir

Donc la Biélorussie a part des sanctions peut dormir sur ses deux oreilles

Edited by collectionneur
France, majuscule !
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Berezech a dit :


Et on a déjà de la propagande de bas étage (que je ne relaierai pas ici) destinée au public russe ou pro-russe qui dit que les Ukr l'utilisent contre les civils à Donetsk.

Pour le coup, à moins que tu consideres les Ukrainiens comme pro Russe, dans leurs canaux les frappes contre Donetsk sont largement documentées (et applaudie). 

Par contre il est plus velu de savoir si elles sont discriminées ou pas. Peut être un peu des deux 

 

Hello @Sammy que l'infanterie soit par définition larme ou la proportion de spécialistes est la plus basse signifie aussi que c'est là qu'on retrouvera les déclassés.

Si tu prenais un régiment d'infanterie Français lambda et que tu le comparais à admettons un équipage de SNA ou de Frégate ASM tu n'aurais probablement pas les même profils. 

Edited by Coriace
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Ukraine : Severodonetsk "entièrement occupée" par les Russes, "combats de rue"

https://www.zonebourse.com/cours/action/META-PLATFORMS-INC-10547141/actualite/Ukraine-Severodonetsk-entierement-occupee-par-les-Russes-combats-de-rue-40813136/

25/06/2022 | 17:57

dans une ville voisine

Ajoute Severodonetsk "entièrement" aux mains des Russes, annonce par les séparatistes de l'entrée dans Lyssytchansk des forces russes et prorusses, éléments de contexte sur Desna, départ de Biden pour l'Europe, absence de progrès sur l'adhésion de la Suède à l'Otan, selon la Turquie

KIEV (awp/afp) - La ville stratégique de Severodonetsk dans l'est de l'Ukraine, théâtre ces dernières semaines d'une féroce bataille, est "entièrement" tombée samedi aux mains des forces russes et prorusses, qui sont en outre entrées dans celle voisine de Lyssytchansk, où des "combats de rue" avaient lieu, à l'entame du cinquième mois de conflit.

Kiev a par ailleurs accusé Moscou de vouloir "attirer" le Bélarus "dans la guerre" après le tir, selon l'armée ukrainienne, de vingt missiles à partir de ce pays, ainsi que d'avions, sur un important centre militaire ukrainien, à Desna, dans le nord, samedi vers 05H00 heure locale (02H00 GMT).

Ce village de la région frontalière de Tcherniguiv, où aucune victime n'a cette fois été à déplorer, avait déjà été la cible, le 17 mai, de frappes qui, selon le chef de l'Etat ukrainien Volodymyr Zelensky, avaient alors fait 87 morts.

De premières attaques effectuées du territoire bélarusse avaient par ailleurs eu lieu au tout début de l'invasion de l'Ukraine déclenchée le 24 février.

Joe Biden est quant à lui parti samedi pour l'Europe, où il entend encore consolider, et sur la durée, les rangs des Occidentaux face à la Russie.

Le président américain doit d'abord participer, dimanche, à un sommet du G7 dans le sud de l'Allemagne, où l'aide à l'Ukraine sera évoquée, puis, à compter de mardi à Madrid, à un autre de l'Otan.

Avancées majeures de l'armée russe

Dans l'est de l'Ukraine, l'armée russe enregistrait samedi des avancées majeures.

Severodonetsk est "entièrement occupée par les Russes", a ainsi reconnu en fin d'après-midi à la télévision son maire Oleksandre Striouk, au lendemain de l'annonce par l'armée ukrainienne de son retrait de cette cité d'environ 100.000 habitants avant la guerre pour mieux défendre la localité de Lyssytchansk, située sur la rive opposée d'une rivière, la Donets.

Les séparatistes ont parallèlement déclaré avoir "pris le contrôle total de la zone industrielle de l'usine Azot" à Severodonetsk et être entrés avec les militaires russes à Lyssytchansk.

"Des combats de rue s'y déroulent actuellement", ont-ils ajouté, sans qu'une confirmation indépendante puisse être obtenue dans l'immédiat.

Une progression sur le terrain cruciale pour la Russie qui veut conquérir l'intégralité du bassin industriel du Donbass déjà partiellement aux mains des séparatistes prorusses depuis 2014.

L'armée russe a pour sa part a dit avoir tué "jusqu'à 80 mercenaires polonais" dans un bombardement, détruisant aussi 20 véhicules blindés et huit lance-roquettes multiples Grad dans des tirs d'armes de haute précision sur l'usine de zinc Megatex à Konstantinovka, dans la région orientale de Donetsk.

Cette information n'était pas non plus vérifiable, tandis que Moscou assure fréquemment "éliminer des mercenaires" étrangers allés combattre en Ukraine.

A Kharkiv (nord-est), la deuxième plus grande métropole d'Ukraine, qui résiste à la pression des troupes russes depuis le début de l'offensive, les missiles s'abattent à nouveau quotidiennement sur le centre-ville.

Dans la nuit de vendredi à samedi, l'un d'eux a touché un bâtiment administratif proche de l'hôtel où résidait une équipe de l'AFP et un incendie a été provoqué , selon les services de secours ukrainiens. L'immeuble avait déjà été bombardé auparavant. "Les Russes finissent ce qu'ils ont commencé", a commenté samedi pour l'AFP un militaire sur place qui n'a pas décliné son identité.

Dans le sud, le ministère russe de la Défense a déclaré samedi que "plus de 300 militaires ukrainiens et mercenaires étrangers et 35 unités d'armes lourdes" avaient été "liquidés en une journée dans la région de Mykolaïv".

Des unité "épuisées"

Dans le même temps, Kiev a fustigé la condamnation par Moscou du feu vert donné jeudi par l'UE à la candidature de l'Ukraine.

"Cela ne fait que montrer la faiblesse de la Russie", a tweeté le chef de la diplomatie ukrainienne, Dmytro Kouleba.

Vendredi, Moscou avait dénoncé un "accaparement géopolitique" de l'espace de la Communauté des Etats Indépendants (CEI rassemblant plusieurs pays de l'ex-URSS) pour "contenir la Russie", assurant que "cette approche agressive de l'Union européenne a le potentiel de créer de nouveaux schismes et de nouvelles crises bien plus profondes en Europe".

Les bombardements massifs dans l'est ont fini par faire céder les soldats ukrainiens, mais sans nécessairement changer fondamentalement la donne sur le terrain, selon des experts.

"Les unités ukrainiennes sont épuisées, exsangues. Elles ont eu des pertes terribles avec des bataillons complètement neutralisés", explique ainsi un officier français de haut rang sous couvert de l'anonymat, évoquant des unités de 300 ou 400 hommes dont il n'est resté qu'une vingtaine de valides.

Mais pour autant, "la vision globale - une guerre lente de positions retranchées - n'a guère changé", assure à l'AFP Ivan Klyszcz, chercheur à l'université estonienne de Tartu. "Le retrait était probablement prévu auparavant et peut être considéré comme tactique", analyse-t-il, soulignant que la résistance ukrainienne a permis à Kiev de consolider ses arrières.

Les forces ukrainiennes "sont en train d'opérer un retrait professionnel et tactique afin de consolider des positions qu'elles seront mieux à même de défendre", a également jugé une responsable au Pentagone, sous couvert d'anonymat.

"J'ai souligné la nécessité d'atteindre la parité de feu avec l'ennemi, ce qui nous permettra de stabiliser la situation dans la région la plus menacée de Lougansk" où se trouve Severodonetsk et désormais presque totalement conquise par les Russes, a à cet égard déclaré le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, Valeriï Zaloujniï, rendant compte sur sa page Facebook d'un entretien téléphonique avec son homologue américain, le général Mark Milley.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a quant à lui estimé samedi qu'aucun progrès n'avait été enregistré à propos de la volonté de la Suède de rejoindre l'Otan, à l'issue d'une conversation téléphonique avec la Première ministre suédoise Magdalena Andersson.

La Suède et la Finlande ont demandé à adhérer à l'Alliance atlantique, dans la foulée de l'invasion russe de l'Ukraine, mais se sont heurtées au blocage de la Turquie.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,806
    Total Members
    1,550
    Most Online
    De Mersuay
    Newest Member
    De Mersuay
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...