Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il va falloir arrêter de vouloir mettre son grain de sel dirigiste dans les débats de  tous les topics @mgtstrategyça n'a rien de HS de parler de taux de pertes sur un topic de conflit qui semble devoir se jouer à l'attrition.

Et si tu veux parler du CAESAR il a un topic tout à lui dans la partie armée de terre. 

  • Thanks 1
  • Confused 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

42 minutes ago, Coriace said:

Il va falloir arrêter de vouloir mettre son grain de sel dirigiste dans les débats de  tous les topics @mgtstrategyça n'a rien de HS de parler de taux de pertes sur un topic de conflit qui semble devoir se jouer à l'attrition.

Et si tu veux parler du CAESAR il a un topic tout à lui dans la partie armée de terre. 

on se détend, j'ai mis un smiley à mon msg.... et j'ai jms dit que vos propos étaient HS... 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, mgtstrategy a dit :

Vous faites froid dans le dos avec vos débats chiffrés de blessés et de morts... Vous voulez pas revenir aux CESAR a tt hasard? :)

Malheureusement une guerre se gagne encore avec des hommes tu peux avoir le meilleur matosse du monde si tu n'as plus de troupes pour les opérer ça ne sert à rien... donc une guerre se gagne encore en mettant définitivement hors de combat le plus d'adversaires possible et plus celui-ci et gradés ou spécialisé et mieux c'est...

Un conscrit de 40 ans n'ayant pas de passé militaire c'est un consommable pour un général mais il reste un obstacle qui peut faire bouger la balance avec la quantité...

Un opérateur drone ou radar ou un équipage de matériel un poil sophistiqué à mettre en œuvre et une ressource précieuse..

Donc oui parler des pertes c'est important, parler des natures de celles-ci c'est important aussi.

Peut-être que dans le futur on ne se battra plus qu'avec du matériel autonome...

On pourrait en débattre dans le cas de cette guerre on a beaucoup de drones mais pour l'instant on est pas en mesure côté ukrainiens de se passer d'un bon vieux mig.

J'aimerais bien avoir un retour d'efficacité des drones autonomes comme le x47 sans pilote mais aussi des véhicules dronisés (je suis pas sur du terme), j'ai vu que les chinois avaient testé des Mig 15 (enfin leur version) transformés en drones les américains des F-16 et tous ces fameux robots armée (le plus gros que j'ai vu étant un humvee avec 12.7 et mk19 piloté à distance.)

Bref je pars dans un autre sujet
 

Edited by collectionneur
Orhographe, grammaire, faite attention. ce/se
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Ciders a dit :

Côté cibles, visiblement ce sont les dépôts de munitions qui sont à la mode ces derniers temps.

 

Je sais que les dépôts de munitions pètent un peu partout, mais ça ressemble tout de même beaucoup à une explosion de nitrate d'ammonium non ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, JoLeTrembleur a dit :

Je sais que les dépôts de munitions pètent un peu partout, mais ça ressemble tout de même beaucoup à une explosion de nitrate d'ammonium non ?

J'sais pas trop, en Corse on est plus C4 ou bombonne de gaz.

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

https://www.sandboxx.us/blog/who-says-ukraines-american-made-rockets-are-awesome-russia-does/


UN OFFICIER RUSSE CRAINT LES LANCE-ROQUETTES AMÉRICAINS  FOURNIS À L’UKRAINE
Michael Peck | 17 juin 2022


Les nouveaux lance-roquettes ukrainiens de fabrication américaine sont les armes les plus meurtrières de l’arsenal ukrainien.
Ce n’est pas le Pentagone qui parle, ou un entrepreneur de la défense américain qui fait la publicité de ses produits, mais plutôt un expert militaire russe écrivant dans TASS, l’agence de presse contrôlée par l’État russe.
L’expert a spécifiquement cité le système de roquettes d’artillerie à haute mobilité M142 (HIMARS), livré à l’Ukraine par les États-Unis, et le système de fusée à lancement multiple (MLRS) M270 de fabrication américaine livré par la Grande-Bretagne.
« De tous les armements possibles fournis par l’Occident collectif, le M270 MLRS et le M142 HIMARS sont les armes les plus dangereuses et les plus capables dont disposent les forces armées ukrainiennes qui peuvent influencer les opérations de combat », a déclaré Alexey Sakantsev, que TASS a identifié comme un officier de réserve dans les forces de missiles et d’artillerie russes.

Sakantsev a fait écho aux craintes de l’administration Biden que l’Ukraine puisse utiliser ces lance-roquettes, qui peuvent tirer des munitions guidées et non guidées à des distances allant jusqu’à 50 miles, pour frapper des cibles à l’intérieur de la Russie.

« Si les forces armées ukrainiennes obtiennent les roquettes à plus longue portée, elles seront en mesure de bombarder certains aérodromes russes, des bases militaires et de nombreux dépôts de munitions, postes de commandement et zones de rassemblement de troupes, ainsi que des systèmes de défense aérienne et de l’artillerie, même pas sur des positions mais sur les lieux de leur maintenance, de leur transport et de leur préparation », a-t-il déclaré.

Leur mobilité et leur précision en font une combinaison mortelle
Les éloges de Sakantsev sont de la musique aux oreilles de Lockheed Martin, le fabricant de MLRS et HIMARS.

L’officier russe a salué la mobilité des systèmes – MLRS est un véhicule à chenilles, tandis que HIMARS est un véhicule à roues plus légères – ce qui permet aux lanceurs de se déplacer rapidement vers un nouvel emplacement après le tir et d’éviter ainsi les tirs de contre-batterie. Il a salué leur capacité à recharger rapidement les roquettes et à lancer différents types de roquettes, y compris les munitions à fragmentation, les anti-blindage, les ogives antipersonnel et les mines larguées par fusée. En particulier, il a souligné les missiles MGM-140 Army Tactical Missile System (ATACMS) qui ont une portée de 190 miles.

Parce que beaucoup de ces munitions sont guidées par GPS, elles « présentent une faible probabilité d’erreur circulaire et, par conséquent, ne nécessitent aucun tir d’ajustement: la cible sera touchée soudainement et avec précision et, dans le cas des armes à sous-munitions, massivement », a déclaré Sakantsev.

Fait intéressant, alors que la Russie a investi massivement dans les systèmes de brouillage GPS, Sakantsev ne croit pas que les fusées américaines puissent être arrêtées en brouillant les signaux de guidage GPS.
« Cela peut être fait théoriquement et techniquement, mais pas en pratique », a-t-il déclaré. « C’est parce que le signal devra être « supprimé » le long de toute la trajectoire de vol de la fusée alors qu’une partie de ce parcours s’étend sur le territoire ennemi et il est presque irréaliste de bloquer la trajectoire de la fusée sur un territoire ami uniquement sur la base de l’énergie. »
Sakantsev soutient que la meilleure défense de la Russie contre les LMR et les HIMARS est de détruire les lanceurs avant qu’ils ne puissent tirer.

« Il est absolument nécessaire de détruire de tels systèmes sur leurs lieux de stationnement avant qu’ils ne se déplacent dans des positions de tir et les forces aérospatiales russes sont capables de remplir cette tâche. Dans certains cas, cette tâche peut être accomplie par les systèmes Iskander-M [missiles balistiques]. »

Les systèmes de défense aérienne russes peuvent également détruire les roquettes en vol, a déclaré Sakantsev. « Toutes les munitions de ces systèmes peuvent être détectées en vol et détruites par les systèmes de défense aérienne avancés russes comme les S-300, S-350, S-400, Buk, Tor-M2, Pantsir-S et Tunguska. »

Il n’est pas clair si la Russie pourrait se permettre de dépenser des missiles sol-air coûteux sur des roquettes, en particulier lorsque les sanctions occidentales ont réduit les importations d’électronique nécessaire aux armes russes de haute technologie. L’incapacité de la Russie à vaincre les drones ukrainiens ou l’armée de l’air ukrainienne n’inspire pas non plus confiance que les systèmes de défense aérienne russes peuvent empêcher les roquettes MLRS guidées (GMLRS) de voyager à Mach 2,5.

Par conséquent, cela soulève la question de savoir pourquoi les médias d’État russes vantent les capacités de MLRS et HIMARS. Une possibilité est que le Kremlin veuille être justifié de prendre des mesures extrêmes pour vaincre ces armes, telles que l’attaque des routes d’approvisionnement par lesquelles elles atteignent l’Ukraine. Alternativement, il pourrait chercher une justification pour riposter contre l’Occident – par exemple par la cyberguerre, ou restreindre les exportations de pétrole et de gaz – pour envoyer les lance-roquettes en Ukraine en premier lieu.
Michael Peck est un contributeur pour Sandboxx et Forbes. On peut le trouver sur Twitter et LinkedIn

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Métal_Hurlant a dit :

Fait intéressant, alors que la Russie a investi massivement dans les systèmes de brouillage GPS, Sakantsev ne croit pas que les fusées américaines puissent être arrêtées en brouillant les signaux de guidage GPS.

 

« Cela peut être fait théoriquement et techniquement, mais pas en pratique », a-t-il déclaré. « C’est parce que le signal devra être « supprimé » le long de toute la trajectoire de vol de la fusée alors qu’une partie de ce parcours s’étend sur le territoire ennemi et il est presque irréaliste de bloquer la trajectoire de la fusée sur un territoire ami uniquement sur la base de l’énergie. »
Sakantsev soutient que la meilleure défense de la Russie contre les LMR et les HIMARS est de détruire les lanceurs avant qu’ils ne puissent tirer.

Quel que soit le projectile guidé (Missile, MLRS, Obus Excalibur, etc...), le GPS GNSS n'est souvent qu'un complément servant à recaler l'inertiel. Le brouiller, qui plus est en fin de trajectoire, n'est pas très efficace et ne fait qu'au mieux réduire sa précision, car si le signal GNSS est inexistant ou trop aberrant par rapport au guidage inertiel, il est possible de l'ignorer.

En fait il faudrait "éclairer" le projectile avec une puissance supérieure à celle provenant des satellites (ça c'est relativement facile), mais en "spoofant" un signal correctement codé mais progressivement biaisé afin de dévier sa trajectoire (bien que le spoofing soit à la portée des Russes, le faire sans que le récepteur équipé de centrale inertielle ne s'en aperçoive me semble bien plus compliqué).

Edited by Obelix38
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, jojo (lo savoyârd) a dit :

Pas bon signe cette annonce. Ils se cherchent un motif pour ... ?

Vraiment aucune idée. Bluff, pouvoir ou volonté de nuisance ou obligation de faire allégeance. Est ce vraiment un État fiable pour la Russie ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Mangouste a dit :

Vraiment aucune idée. Bluff, pouvoir ou volonté de nuisance ou obligation de faire allégeance. Est ce vraiment un État fiable pour la Russie ?

Ca va être un nid à emmerdes pour tout le monde. Mais reste à savoir ce qu'ils vont faire pour de vrai.

Une chose est sûre : ils ont peu de moyens et une partie de la troupe et des officiers n'iront pas se faire tuer inutilement. Donc leurs forces sont peu fiables.

Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, Ciders a dit :

Ca va être un nid à emmerdes pour tout le monde. Mais reste à savoir ce qu'ils vont faire pour de vrai.

Une chose est sûre : ils ont peu de moyens et une partie de la troupe et des officiers n'iront pas se faire tuer inutilement. Donc leurs forces sont peu fiables.

Mais justement, continuer à faire jouer une petite musique dans le style "attention on peut intervenir à tout moment hein" permet d'occuper un certain nombre de troupes ukrainiennes à l'ouest sans trop avoir à prendre de risque. Ca permet également à Loukachenko d'avoir une utilité vis à vis de Poutine en lui disant "regarde, ma simple existence oblige les ukrainiens à maintenir x brigades loin du Dombass ou de Kherson". 

Bref, je n'ai bien évidemment aucune idée de ce qu'il se trame côté biélorusse, mais si j'étais Loukachenko et que je ne voulais pas risquer d'intervenir directement tout en essayant quand même de donner un minimum le change vis à vis de Moscou, c'est pile poil ce que je ferais. 

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Si Lisichansk est effectivement tombé (sinon c'est une question d'heures visiblement) ça signifie que que la totalité de l'Oblast est libéré/occupé. par ailleurs il y a des bruits de botte au nord de Kharkiv mais ça ressemble beaucoup plus pour l'instant à une diversion qu'à une offensive.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...