Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 2 heures, olivier lsb a dit :

Je ne sais pas quel dénominateur tu prends, mais j'avais entre 180 et 200k pour l'orbat de départ. Donc hypothèse haute à 100k tués + blessés, ça fait max 55% de l'orbat. Sur ce total et depuis le tout début du conflit, certains blessés (pas les plus graves) ont pu retourner au front. Sans parler des levées de Wagner et des efforts de recrutements parmi les réservistes et autres conscrits dont on a retrouvé la trace à plusieurs reprises.

En ajoutant un raccourcissement très important du front (par rapport au départ) et une progression plus "bourrine" dans le Donbass basée sur l'artillerie, en défense retranchée dans la région de Kherson / Zaporijjia, ces chiffres ne me paraissent pas incompatibles et la tactique servie dépend comparativement moins de la qualité de l'infanterie de mêlée. 

 

Délirant

Les russes alignaient au max 195 000 hommes

100 000 pertes tu es au delà du 50% et même si une partie des blessés peuvent retourner au combat (rarement plus d'un tiers dans les 3 à 5 j) et même si ils ont récupéré quelques dizaines de prisonniers par ci, par là, on est sur des forces armées pour ainsi dire détruites que ce soit en terme d'organisation, d'opérabilité, de cohérence voire même d'existence pour la moitié des unités (ben oui si tu ne distribue pas de façon équivalente les pertes et que tu considères que les russes opérent des unités à mettons 75% de potentiel ca veut dire que pour une seule unité de ce type, tu as une unité et demi qui a tout bonnement disparue de la surface de la terre)

Je sais bien que bcp d'entre vous veulent "croire" mais à un moment donné, on est sur un forum de défense pas dans un temple Haré Krishna, hein....

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Force est de constater que les fronts d'attaque sont maintenant très réduits en largeur. Tous les rapports parlent de "raids légers" qui se replient dès qu'il y a une résistance et ensuite artillerie. Ca marche mais c'est très très lent (et c'est pas logique si tu as une infanterie nombreuse).

Link to comment
Share on other sites

Quatre mois d'une guerre haute intensité avec ses échecs et ses combats urbains. 35K morts, la moitié d'un stade de France, ça ne paraît pas si délirant. 

Edited by Aldo
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, cracou a dit :

Force est de constater que les fronts d'attaque sont maintenant très réduits en largeur. Tous les rapports parlent de "raids légers" qui se replient dès qu'il y a une résistance et ensuite artillerie. Ca marche mais c'est très très lent (et c'est pas logique si tu as une infanterie nombreuse).

Les pertes dans les unités de pointes russes, je ne les discute pas

Je discute de l'impossibilité technique, empirique, théorique et pratique d'avoir une armée opérationnelle en offensive avec plus de 50%  de pertes par rapport a ses effectifs initiaux et ce sans pouvoir compter sur un ré approvisionnement en hommes conséquent puisque il n'ya pas de rappel des reservistes ni des appelés. Armée qui en plus progresse (lentement mais progresse quand même)

Je mets au défi de trouver un seul exemple de ce type dans l'histoire militaire

En défense je dis pas, c'est plus facile d'autant plus si tu part sur une idéologie d'autoprotection existentielle

En offensive ? heu non, lol

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Akhilleus a dit :

et ce sans pouvoir compter sur un ré approvisionnement en hommes conséquent puisque il n'ya pas de rappel des reservistes ni des appelés. 

Il y a les incorporations de force dans les territoires occupés, l'ouverture du recrutement aux plus de 60ans et des bruits de mobilisation déguisés. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Aldo a dit :

Il y a les incorporations de force dans les territoires occupés, l'ouverture du recrutement aux plus de 60ans et des bruits de mobilisation déguisés. 

Pis-aller, un peu comme les conscrits soviétiques des territoires libérés en 1944. On perd dix soldats, on récupère deux gamins mal nourris et un vieillard. Ça ne remplace pas, c'est moins qualitatif aussi. Le seul "avantage", c'est que la mort de ces recrues peut sauver des vétérans qui eux, ne feront pas d'erreurs de débutants.

il y a 6 minutes, Akhilleus a dit :

Les pertes dans les unités de pointes russes, je ne les discute pas

Je discute de l'impossibilité technique, empirique, théorique et pratique d'avoir une armée opérationnelle en offensive avec plus de 50%  de pertes par rapport a ses effectifs initiaux et ce sans pouvoir compter sur un ré approvisionnement en hommes conséquent puisque il n'ya pas de rappel des reservistes ni des appelés. Armée qui en plus progresse (lentement mais progresse quand même)

Je mets au défi de trouver un seul exemple de ce type dans l'histoire militaire

En défense je dis pas, c'est plus facile d'autant plus si tu part sur une idéologie d'autoprotection existentielle

En offensive ? heu non, lol

L'armée d'Hannibal ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a des sessions de formation pour les volontaires en Tchétchénie (venant de tout le pays) envoyés au front par la suite. Pas à ma connaissance d'incorporation de force, je ne sais pas d'où ça sort çà ? sauf si on parle de DPR et LPR où il y a eu mobilisation (ce qui est un auttre nom d'incorporation de force si vous voulez) comme dans tout le pays côté Ukraine. 

Link to comment
Share on other sites

Zolotarevka and Spornoe near Lisicansk under control Russian troops

In the evening summary, the General Staff of the Armed Forces of Ukraine reports on the successes of the Russian SVO in three directions

Edited by herciv
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Ciders a dit :

 

L'armée d'Hannibal ?

Même pas puisqu'il a pu se reconstituer après le passage des Alpes grace à des contingents gaulois

Et la quantité de pertes qu'il a subit est de toute façon très disputée (3/4 selon Polybe, moins de 10% selon des historiens plus récents .... pas négligeable, pas neutralisant non plus)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Akhilleus a dit :

Les pertes dans les unités de pointes russes, je ne les discute pas

Je discute de l'impossibilité technique, empirique, théorique et pratique d'avoir une armée opérationnelle en offensive avec plus de 50%  de pertes par rapport a ses effectifs initiaux et ce sans pouvoir compter sur un ré approvisionnement en hommes conséquent puisque il n'ya pas de rappel des reservistes ni des appelés. Armée qui en plus progresse (lentement mais progresse quand même)

Je mets au défi de trouver un seul exemple de ce type dans l'histoire militaire

En défense je dis pas, c'est plus facile d'autant plus si tu part sur une idéologie d'autoprotection existentielle

En offensive ? heu non, lol

 

il y a une heure, gustave a dit :

Trois fois rien donc...

Ni trois fois rien, ni impossibilité technique. Je ne sais plus quelle source avait fait une longue analyse expliquant, et ça se corroborait aux nombreuses vidéos partagées, que l'infanterie débarquée Russe était le parent pauvre des assauts (tactique, sous effectifs dans les APC/IFV). Sans aller jusqu'à dire qu'il y a bien eu 50% de mise hors combat (55 était l'hypothèse max que j'avais évoquée, et je pense que ça inclut DPR/LPR mais la réalité est surement moindre), le raccourcissement du front, la fusion / réorganisation des BTG et le changement d'approche ou l'assaut de mêlée est moins mis en avant qu'auparavant, permet à mon sens à l'armée Russe de continuer de progresser.

En face, la résistance s'érode car l'Ukraine prend de plein fouet l'attrition, donc la résistance est moins vigoureuse également. On est dans le combat pour l'atteinte du point omega pour reprendre Goya. Ca n'invalide pas l'idée de progression Russe malgré ce que je décris, simplement, on est complètement en dehors des procédures et des classiques. C'est le chaos total, les Russes avancent comme ils peuvent, c'est moche et ça se passe pas comme la doctrine le prévoyait. Mais si en face ça faiblit, alors ça progresse quand même. Les rustines de part et d'autre pour combler les besoins de l'armée Russe sans décréter la mobilisation générale permettent d'acheter un peu de temps supplémentaire. 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je trouve que 30 000 morts pour les Russes c est rien du tout. Pour un pays d environ 140 millions. 

Surtout quand on sait qu ils ont environ 40 000 morts par an dans les accidents de la route.

 il faut compter les pertes global avec leur Alliés. Celles des 2 provinces séparatistes, les tchétchènes,et bien sûr les volontaires des autres ex Républiques soviet. 

Les vrais pertes du corps de bataille Russes doit être d environ 10 000 morts et 30 000 blessés. 

Et vue la propagande chez eux un mort qui rentre chez lui au fin fond de la Sibérie. La famille reçoit le corps avec une belle médaille et une lettre de remerciement de wladimir. Et basta. A Moscou ou à Saint Petersbourg ils doivent pas en voir beaucoup des cercueils de héros morts 

Par contre côté Ukrainiens ils commencent à y avoir une lassitude de la guerre. Non seulement des morts civiles. Mais aussi des destructions qui entraîne des privations. Et en plus leurs hommes meurent en masse aux combats. 

A un moment c est les Ukrainiens qui vont pousser Zelinski à négocier. Pour arrêter le massacre. 

Les Russes a la fin vont garder les régions qu ils occupent. Avec un zone démilitarisée entre les deux. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/06/30/guerre-en-ukraine-les-russes-se-retirent-de-l-ile-des-serpents-territoire-strategique-en-mer-noire_6132802_3210.html

 les Russes se retirent de l’île des Serpents, territoire stratégique en mer Noire

(...)

L’armée ukrainienne s’est rapidement félicitée d’avoir contraint les forces de Moscou, « incapables de résister au feu de [son] artillerie et de [ses] frappes aériennes », à quitter l’île. « Je remercie les défenseurs de la région d’Odessa qui ont fait le maximum pour libérer un territoire stratégiquement important », a écrit sur Telegram le commandant en chef des forces armées ukrainiennes, Valeri Zaloujny.

« Nos forces armées ont fait un super boulot », s’est aussi félicité sur Twitter Andriy Yermak, le chef de l’administration du président ukrainien, Volodymyr Zelensky.

Frappes ukrainiennes

Kiev a revendiqué la destruction d’un système antiaérien russe Pantsir C1 et d’une station radar. Un clip de l’armée montre le drone turc Bayraktar et l’obusier automoteur de conception ukrainienne 2S22 Bohdana comme les principaux artisans de la destruction des forces russes sur l’île des Serpents.

Des chaînes Telegram russes évoquent plutôt l’obusier français Caesar et les missiles balistiques de conception soviétique Totchka-U comme « responsables de la multiplication du feu d’artillerie contre l’île, venant de la région d’Odessa ». Le 2S22 Bohdana ne tire cependant qu’à 40 kilomètres, une distance moindre que celle qui sépare l’île des côtes ukrainiennes. La portée des tirs des Caesar est un peu plus longue, mais reste cependant limitée pour des tirs précis, d’autant que les canons se sont probablement déployés en retrait des côtes pour être masqués par la végétation et être donc moins vulnérables aux tirs russes. Le rôle des obusiers reste toutefois plausible s’ils ont utilisé des obus de nouvelle génération de type Excalibur, guidés par GPS et permettant de frapper avec précision des cibles jusqu’à 40 kilomètres.

 

Edited by Métal_Hurlant
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Pour les hommes alignés par Moscou on compte peut-être 195 000 réguliers ont à aucune chiffres fiable pour la dnr, lnr surtout avec la conscription ( on parle de tous les 18-60 ans tout de même) combien d'hommes de wagner, la ligue roussich ou la légion impérial russe qui sont des milices non intégrés ou de tchétchènes dont les russes ce foutent actuellement du nombre combien de syrien ? Puisque il y en aurait...

 

Additionner du bout de chandelle comme ça avec des troupes avec plus ou moins de valeur et on peut y arriver au 30 000 morts et 75 000 blessés sans entamer le potentiel russe plus que ça.

Pour exemple. Pendant la guerre d'Irak de 2003 puis la guerre civile irakienne qui en a suivis ( jusqu'au retrait US de 2011) il y a eu 4500 soldats américains de tués et 300 autres soldats de la coalition mais il y a eu 16000 morts parmi les troupes et la police irakienne qu'on ne compte pas dans l'orbat US.

Donc en résumé dans quel mesure on peut réellement savoir les troupes d'obtenir disposent les russes sur place?

Pour moi 195 000 c'est uniquement l'armée régulière russe et pas tous les supplétifs et rien qu'avec la mobilisation générale dans le Donbass ça doit ajouter un sacré nombre d'homme très certainement très mauvais mais la masse y est.

Merci de me dire si je me trompe. ( je sais qu'il fois y avoir des erreurs par exemple je sais qu'une partie des tchétchènes sont intégrés à la garde nationale russe et donc des réguliers)

Edited by Connorfra
Orthographe
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 7 heures, Scarabé a dit :

Les Russes a la fin vont garder les régions qu ils occupent. Avec un zone démilitarisée entre les deux. 

Mais jusqu'à où ? Est-ce que les russes auront encore assez de moyens pour se lancer dans l'assaut des 2 grosses agglomérations Sloviansk et Kramatorsk ?

J'ai envie de dire que le no man's land, à la sauce séparation entre les 2 corées,  s'établira en amont de ces villes.

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

 

il y a 4 minutes, BPCs a dit :

Mais jusqu'à où ? Est-ce que les russes auront encore assez de moyens pour se lancer dans l'assaut des 2 grosses agglomérations Sloviansk et Kramatorsk

Pour Sloviansk en tous cas çà a commencé.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

@herciv

Ce Tweeter pour me rappeler que l'opération spéciale devrait aller jusqu'à la frontière du 2eme oblast...

J'ai tendance à penser que ces 2 villes vont être un bien gros morceau pour une fin  de campagne ?

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Connorfra a dit :

et rien qu'avec la mobilisation générale dans le Donbass

Faudrait commencer par se demander quelle est la population mobilisable... Depuis 2014 /15 Il y a eu des migrations soit vers l'Ukraine soit vers la Russie. S'il ne reste que des vieux...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Connorfra a dit :

on peut y arriver au 30 000 morts et 75 000 blessés sans entamer le potentiel russe plus que ça.

Sérieusement, tu te rends compte de ce que tu écris?

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 14 minutes, Fusilier a dit :

Faudrait commencer par se demander quelle est la population mobilisable... Depuis 2014 /15 Il y a eu des migrations soit vers l'Ukraine soit vers la Russie. S'il ne reste que des vieux...

Oui c'est un fait. Toutefois ça doit ce compter tout de même en dizaine de milliers les gens les plus pauvres qui ne peuvent pas partir et ceux qui ne pensaient pas que ça prêterait aussi fort. On sait qu'il y en a; on a vue passer les vidéos de ces gens parfois encore en tenue panaché ou de vielles gorka klmk, ak74 ancien modèle, voir ak47 plus souvent même des mosin 1896, avec en tout et pour tout un porte chargeur et un casque M52.

Edited by Connorfra
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, olivier lsb a dit :

 

Ni trois fois rien, ni impossibilité technique. Je ne sais plus quelle source avait fait une longue analyse expliquant, et ça se corroborait aux nombreuses vidéos partagées, que l'infanterie débarquée Russe était le parent pauvre des assauts (tactique, sous effectifs dans les APC/IFV). Sans aller jusqu'à dire qu'il y a bien eu 50% de mise hors combat (55 était l'hypothèse max que j'avais évoquée, et je pense que ça inclut DPR/LPR mais la réalité est surement moindre), le raccourcissement du front, la fusion / réorganisation des BTG et le changement d'approche ou l'assaut de mêlée est moins mis en avant qu'auparavant, permet à mon sens à l'armée Russe de continuer de progresser.

En face, la résistance s'érode car l'Ukraine prend de plein fouet l'attrition, donc la résistance est moins vigoureuse également. On est dans le combat pour l'atteinte du point omega pour reprendre Goya. Ca n'invalide pas l'idée de progression Russe malgré ce que je décris, simplement, on est complètement en dehors des procédures et des classiques. C'est le chaos total, les Russes avancent comme ils peuvent, c'est moche et ça se passe pas comme la doctrine le prévoyait. Mais si en face ça faiblit, alors ça progresse quand même. Les rustines de part et d'autre pour combler les besoins de l'armée Russe sans décréter la mobilisation générale permettent d'acheter un peu de temps supplémentaire. 

 

Une certitude, l'armée russe progresse. Ce qui est difficilement compatible avec des pertes de 50% en l'absence de génération d'une ressource nouvelle massive (mobilisation), même en tenant compte du raccourcissement du front. Donc soit ils ont su générer une ressource importante, et cela se serait probablement su (par exemple ils n'ont pas désengagé leurs forces de Syrie), soit leurs pertes sont moins importantes.

Par ailleurs je ne vois pas en quoi les Russes sont en dehors de leur doctrine ni en quoi c'est "le chaos total"...

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
il y a 44 minutes, gustave a dit :

Sérieusement, tu te rends compte de ce que tu écris?

Oui ... tu as été compter toi ? Je prend le chiffre de 25000 à 30 000 morts avancé par les britishs avec le ratio de 3 blessés pour 1 mort classique de ce genre de battaille. C'est un postulat de départ pour donner de la cohérence à ce chiffre je n'ai en aucun cas dit que c'était le chiffre réel des pertes que personne n'a pas même les russes.

 

Personnellement aux vues des combats et des pertes en matériels et du type de combats je pense que le chiffre et à peine sous évalués....

 

Je me base sur ce que je sais du combat étant fantassin moi même. (Eh oui ça me fait froid dans le dos).

 

Quand à entamé l'armée russe bien évidemment mais utiliser des supplétifs ça sert à ça épargner ces propres troupes...

 

Des bmp1 bmp2 et t62 antiques et une centaine de bonhomme de la dmr ça compte rien dans l'orbat russes même si ils ce font mettre en pièce sur un assaut.

 

Même si le dit assaut échoue ça entamera le potentiel en face et une fois le potentiel attaqué tu peux faire intervenir tes bonnes troupes ou troupes précieuses.

 

C'est le principe de la réforme post Constantin de l'armée romaine, tu envoies des troupes fédérés et des limitanii pour harceler l'ennemis et ensuite tu envoies le comitatus avec la vrai légion régler le problème... bien sûr la on parle de le faire de façon offensive et non défensive.

Edited by Connorfra
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...