Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 1 heure, Elemorej a dit :

Et aussi c'est si gênant de devoir faire la manutention à l’abri à l'arrière? Vu que l'idée de départ est de tirer puis repartir pour pas se faire shooter en contre batterie ou autre, je n'y vois pas un gros inconvénient pour le coup. Ce n'est pas un engin infaillible ni révolutionnant le conflit. Par contre il a l'air de pouvoir remplir une tache qui pour le moment était généralement hors de porté.

A ce titre ça me semble un plus, bien que oui, ça demande une organisation derrière. La question c'est "Est ce mieux maintenant qu'avant?" On le saura avec certitude dans les temps qui viennent, mais pour le moment ça m'a l'air d’être Oui, c'est mieux.

Oui

Il apporte une capacité que les ukrainiens n'avaient pas (frappe à 70-80 km quand le Smerch plafonne à 70 km -90 km pour du Smerch M-) sur un petit véhicule discret et plus mobile rapidement (plus que le Smerch)

La manutention à l'abri à l'arrière, théoriquement elle peut être faite avec tous les systèmes.

Tu réduis la durée de rechargement (10 min contre 35 minutes) mais dans une optique je tire - je me barre à l'arrière pour recharger à l'abri, ce n'est ama pas significativement discriminant

La durée de tir non plus (donnée à 3 minutes entre la mise en batterie et le départ de la zone de feu pour les 2 systèmes)

C'est surtout la portée accrue et la mobilité sur route (85 km/h en pointe contre 60)  (primordial pour éviter le contre batterie) qui doivent jouer

PS : peut être aussi un gain de CEP pour le HIMARS

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 14/07/2022 à 18:17, Gibbs le Cajun a dit :

Bon je suis tombé sur la chaîne d'un russe , Maxim Fadeev  qui fait des documentaires , et il avait suivi lors de la bataille de Marioupol le bataillon Somalie, une unité de la République de Donestk .

Ça a l'air d'être une unité a vocation interarmes équipée de tanks mais aussi de BTR , BMP etc...

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bataillon_Somalie

Je parle de cette bataille de Marioupol car on a souvent mis en avant les Tchétchénes de Kadyrov et le régiment Azov ,alors que côté ukrainien il y avait aussi une brigade d'infanterie de Marine, et côté russe des unités de l'armée , une brigade d'infanterie de marine , des séparatistes comme cette unité constitué du bataillon somalie .

Bon les images sont très impressionnante , on est en mode immersion , qui est en train de monter un documentaire avec les images filmé au combat de l'unité qu'il suivait ,en attendant il a mis sur youtube une bande annonce.

J'essaie de trouver des images des 2 camps , ça me permet d'analyser les 2 adversaires.

En ayant vu le travail de se Maxim Fadeev via sa bande annonce , je me suis dit que l'on verra des trucs intéressants quand il aura fini le montage de son documentaire.

Le titre et la description de la vidéo sont en anglais , le titre est assez parlant 

At the edge of the abyss/Au bord du gouffre .

 

Édit :

Pour ceux qui aiment la musique d'immersion et d'ambiance , les gens qui  travaillent sur se documentaire ont fait un excellent choix en mettant en fond pour la bande annonce en choisissant se titre qui est vraiment en symbiose avec les images de la bande annonce . 

 

 

Comme convenu je vous partage cette incroyable documentaire qui est une immersion dans les combats urbains durant la bataille de Marioupol vu côté pro russe . Comme on est toujours obligé de se justifier pour tout est n'importe quoi de nos jours ... Bref Je rappelle que bien évidemment je ne perçois pas de salaire via le gvt russe ... hein les copain ! 

 

  • Thanks 2
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, Akhilleus a dit :

PS : peut être aussi un gain de CEP pour le HIMARS

La CEP c'est LA caractéristique numéro 1 des HIMARS. La trajectoire est corrigée en vol rendant la précision  quasiment métrique quelque soient les conditions atmosphériques. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Aldo a dit :

La CEP c'est LA caractéristique numéro 1 des HIMARS. La trajectoire est corrigée en vol rendant la précision  quasiment métrique quelque soient les conditions atmosphériques. 

Seulement à partir des M30 qui sont des GMLRS

Les M26/M26A2 non

image.png

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le HIMARS apporte avant tout de la précision, c'est cela la capacité principale, bien plus forte que la distance.

Frapper loin est une chose, frapper là ou il faut sans s'y reprendre vingt fois c'est autre chose.

Que serait le résultat d'un Smerch à 80km contre cette cible traitée par un HIMARS ? Il y a une concentration des impacts même avec des tirs différés de 2 jours qui n'est pas comparable, la distance ne fait pas l'efficacité. Peu importe que ça s'appelle HIMARS ou je ne sais quoi, l'artillerie de précision amène son effet, comme la bombe ou le missile de précision.

C'est un peu comme comparer le tir en automatique à la hanche (façon Rambo) et un tir au coup par coup en prenant sa visée avec un optique. Les balles iront à la même distance, auront la même dangerosité mais ce n'est pas forcément celui qui va en tirer le plus en automatique à la hanche qui sera plus efficace que le type d'en face tirant au coup par coup derrière son viseur.

Le HIMARS est un problème pour la Russie pour sa précision avant tout, il en aurait été autrement si cela avait été qu'un simple LRM équivalent au Smerch, comme pouvait l'être le M270 par le passé. Ce sont bien les munitions couplées à ces systèmes ainsi qu'à un renseignement efficace qui amène le danger "nouveau" pour les russes. Ces systèmes pouvant accueillir dans un délai très bref des missiles de plus longue portée qui inquiètent les russes, qu'espèrent les ukrainiens et dont les américains pourraient en fournir un certain nombre, aussi sûrement qu'ils refusaient de livrer de l'armement lourd...

La photo ci-dessous que tout le monde connait maintenant, au-delà de ce qu'elle montre, donne aussi une information plus globale, l'Ukraine peut du jour au lendemain couper les ponts qui relient Kherson au reste du territoire occupé par les russes et qui sont essentiels pour que les russes ne soient pas isolés de l'autre côté du fleuve. Et il n'aura échappé à personne que les ukrainiens voudraient bien en faire de même avec le pont en Crimée. Les ukrainiens sont de plus en plus proche de parvenir à réaliser la destruction de ce genre de liaisons stratégiques qui seraient problématiques pour les russes en cas de contre-offensive ukrainienne, comme je le pressens en direction de Melitopol avec l'objectif de casser la liaison terrestre avec la Crimée. La destruction des passages vers Kherson isolera la force russe dans cette zone, les ukrainiens n'auront pas à craindre un renforcement russe dans ce coin.

Je pense qu'on ne tardera pas longtemps avant que les américains livrent des missiles ATACMS aux ukrainiens

Screen-Shot-2022-07-21-at-09.40.44.webp

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, Akhilleus a dit :

Seulement à partir des M30 qui sont des GMLRS

Les M26/M26A2 non

On parle bien entendu des GMLRS depuis le début lorsque sont évoqués les frappes sur les dépôts des HIMARS

Link to comment
Share on other sites

La destruction du pont de Crimée pose plusieurs problèmes potentiels :

  • militaire : de la base aérienne de Kulbakino (Mykolaiv) à la pile la plus à l'ouest du pont, il faut compter 380 kilomètres à vol d'oiseau
  • militaire bis : en admettant que les armes ukrainiennes soient interceptables, il y a une partie du 18è Régiment de missiles sol-air à Kerch (sur S-300PM) et une autre à Feodosia (sur S-400)
  • politique : la cible est d'une importance stratégique pour la Russie et plus particulièrement pour celui qui en est à l'origine, Vladimir Poutine. Toute atteinte à ce pont serait extrêmement mal considéré par celui-ci (d'où une possible réaction... disons virulente)
  • politique bis : ce même point pourrait susciter une certaine prudence à Washington et à Kiev
  • politique ter : et en fait, mieux vaudrait sans doute ne pas le frapper mais laisser croire qu'on va le faire

Pour l'anecdote, un bon gros reste de missile 9M335 est arrivé ce matin en Bulgarie, par la mer. En provenance de l'île aux Serpents ? :

Révélation

 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Aldo a dit :

On parle bien entendu des GMLRS depuis le début lorsque sont évoqués les frappes sur les dépôts des HIMARS

Je sais pas

Tu sais quelles munitions sont fournies par les US toi ?. Moi non

Déjà qu'au début ils n'ont pas voulu fournir le système de traitement GPS intégré sur les M777 et qu'ils n'auraient fournis des Excaliburs en petite quantité que tout récemment

 

Edit : la photo dans le post de Xavier au dessus semble indiquer des têtes unitaires HE donc GMLRS. Est ce que c'est vrai pour toutes les nacelles fournies par les US j'en sais rien. Je dirais même qu'en contre batterie, les M26 truffés de sous munitions ne sont peut être pas plus cons que du M31

Citation

Je pense qu'on ne tardera pas longtemps avant que les américains livrent des missiles ATACMS aux ukrainiens

C'est prévu (dixit le MoD ukrainien) mais c'est un risque d'escalade (je recites @Ciders 

Citation

politique : la cible est d'une importance stratégique pour la Russie et plus particulièrement pour celui qui en est à l'origine, Vladimir Poutine. Toute atteinte à ce pont serait extrêmement mal considéré par celui-ci (d'où une possible réaction... disons virulente)

Idem pour toute frappe sur la Crimée ou même eventuellement Belgorod dans une moindre mesure (vu que cette dernière cible a été frappée à plusieurs reprises par des Tochka, mais politiquement un ATACMs ca sera autre chose et en tout cas ca alimentera le storytelling russe)

Link to comment
Share on other sites

Hors ATACM, il ne reste pas beaucoup d'options aux Ukrainiens :

  • les opérations spéciales : dans Tom Clancy ou un jeu Ubisoft, passe encore. Là... difficile d'envisager quelque chose d'assez destructeur et surtout réaliste (personnellement, je tenterai bien le caboteur bourré d'engrais façon Beyrouth mais il n'arriverait jamais à destination)
  • une frappe aérienne : là, en admettant que les avions passent les différentes lignes de défense, est-ce que les Ukrainiens ont quelque chose en rayon qui pète assez fort ?

Une option plus réaliste serait peut-être de cibler les points de passage routiers au nord de la Crimée, soit les anciens poste-frontières soit tenter par exemple les deux ponts qui franchissent le détroit de Chonhar/Chongar par la route M18 et la voie ferrée parallèle... là on est à 216 kilomètres de Kulbakino. Donc c'est plus près et le détroit est sur l'ancienne frontière russo-ukrainienne, donc c'est politiquement plus legit.

Edited by Ciders
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Ciders a dit :

militaire : de la base aérienne de Kulbakino (Mykolaiv) à la pile la plus à l'ouest du pont, il faut compter 380 kilomètres à vol d'oiseau

Depuis les alentours de Zaporija (on entre à moins de 300km)

il y a 9 minutes, Ciders a dit :

militaire bis : en admettant que les armes ukrainiennes soient interceptables, il y a une partie du 18è Régiment de missiles sol-air à Kerch (sur S-300PM) et une autre à Feodosia (sur S-400)

Oui c'est un risque qui impliquerait soit une diversion, soit une saturation

Mais on peut légitimement avoir plusieurs doutes sur les capacités réelles d'interception et sur la théorie qu'on connait entend depuis des années.

il y a 14 minutes, Ciders a dit :

politique : la cible est d'une importance stratégique pour la Russie et plus particulièrement pour celui qui en est à l'origine, Vladimir Poutine. Toute atteinte à ce pont serait extrêmement mal considéré par celui-ci (d'où une possible réaction... disons virulente)

Parfaitement d'accord. Le pont est extrêmement stratégique mais également très symbolique. C'est ce qui en fait une cible de choix. La destruction de ce pont sans qu'il y ait les ukrainiens en action pour reconquérir la Crimée, cela va t-il pousser la Russie dans une escalade? Mais avec quoi et comment?  C'est continuer à penser que la Russie serait en ce moment à faire une guerre avec "retenue" et sans l'ensemble de ses moyens engagés, c'est penser qu'une mobilisation générale changerait la situation favorablement pour eux. Mais la Russie ne peut pas faire plus, ça ferait une grosse claque pour Poutine, son orgueil en prendrait un coup, on assisterait à des discours et une propagande très apocalyptique , mais la Russie n'ira pas plus loin. Elle fera quoi? Mobiliser des russes qui aujourd'hui sont incités par des grosses sommes d'argent à rejoindre un combat qui va devenir de moins en moins sensé? Mettre ces types avec un fusil et les anciens uniformes à l'arrière de camions pour foncer dans le dispositif ennemi? Il n'y aura pas plus de chars, pas plus d'avions, pas plus d'artillerie,pas plus d'avions qu'il n'y en a aujourd'hui. Ils ne tireront pas plus de missiles non plus. Ce ne serait pas une nouvelle armée russe qui émergerait dans la lignée de ce qu'on connait, ce serait de la chair à canon qu'on lancerait contre des positions défensives et qui amènerait des morts en paquets et qui pourrait retourner violemment la population russe contre cette guerre. Ce n'est pas pour rien si du côté russe on agite le bâton nucléaire, ils n'ont pas autre chose qui est vraiment menaçant.

il y a 32 minutes, Ciders a dit :

politique bis : ce même point pourrait susciter une certaine prudence à Washington et à Kiev

Si on remonte 6 mois en arrière, la prudence américaine c'était de ne rien faire sauf à évacuer Zelensky de Kiev. On donnait des armes "défensives" en petit nombre, on ne voulait surtout pas prendre de risques. Mais je pense que du côté américain, la constatation des limites militaires de la Russie et des possibilités de lui infliger une défaite militaire a changé la donne. On le voit depuis le début, l'armement livré monte en gamme et ils peuvent aussi se déresponsabiliser sur certaines choses en refilant cela à d'autres plus entreprenants, comme les britanniques.

L'ambition de Kiev est de récupérer tout son territoire et ils réclament ces missiles comme hier ils réclamaient des HIMARS quand les américains disaient non. On connait et on voit depuis le début que la réticence américaine semble un contrefeux adressé aux russes mais qui au final ouvre les vannes et constate que les russes ne font rien car ils n'ont pas les moyens de faire plus. Idem quand les russes menaçaient presque la Finlande et la Suède de rejoindre l'Otan, on connait la suite ou Poutine semble presque faire comme si ça ne changeait rien. Les russes sont dans une limite militaire réelle, ils ne peuvent pas faire contrepoids à l'Otan quand ils sont déjà en déséquilibre en Ukraine. Je ne crois pas les russes suffisamment cons pour utiliser du nucléaire en dernier recours pour se sauver la face d'un échec, ils feront comme du temps de l'URSS en Afghanistan ou des américains au Vietnam, on arrête de s'obstiner dans une guerre perdue et qui ne menace en rien le pays car on est l'agresseur.

La Russie ne mène pas une nouvelle guerre patriotique pour sa survie, le jusqu'au boutisme n'a pas lieu d'être.

il y a 49 minutes, Ciders a dit :

politique ter : et en fait, mieux vaudrait sans doute ne pas le frapper mais laisser croire qu'on va le faire

Aucun intérêt, il y a 6 mois j'aurai dit que oui dans un aspect de dissuasion, mais aujourd'hui la guerre est ouverte et elle amène à une logique de victoires. Fallait-il que les ukrainiens évitent de couler le navire amiral de la flotte de la mer noire par peur de la réaction russe? Peur de frapper des dépôts de carburant en Russie? Non

En période de paix on menace, on fait croire, on intimide, on dissuade.

En temps de guerre on agit et on démontre à l'adversaire qu'il peut perdre plus qu'il ne peut gagner.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Citation

Parfaitement d'accord. Le pont est extrêmement stratégique mais également très symbolique. C'est ce qui en fait une cible de choix. La destruction de ce pont sans qu'il y ait les ukrainiens en action pour reconquérir la Crimée, cela va t-il pousser la Russie dans une escalade? Mais avec quoi et comment?  C'est continuer à penser que la Russie serait en ce moment à faire une guerre avec "retenue" et sans l'ensemble de ses moyens engagés, c'est penser qu'une mobilisation générale changerait la situation favorablement pour eux. Mais la Russie ne peut pas faire plus, ça ferait une grosse claque pour Poutine, son orgueil en prendrait un coup, on assisterait à des discours et une propagande très apocalyptique , mais la Russie n'ira pas plus loin. Elle fera quoi? Mobiliser des russes qui aujourd'hui sont incités par des grosses sommes d'argent à rejoindre un combat qui va devenir de moins en moins sensé? Mettre ces types avec un fusil et les anciens uniformes à l'arrière de camions pour foncer dans le dispositif ennemi? Il n'y aura pas plus de chars, pas plus d'avions, pas plus d'artillerie,pas plus d'avions qu'il n'y en a aujourd'hui. Ils ne tireront pas plus de missiles non plus. Ce ne serait pas une nouvelle armée russe qui émergerait dans la lignée de ce qu'on connait, ce serait de la chair à canon qu'on lancerait contre des positions défensives et qui amènerait des morts en paquets et qui pourrait retourner violemment la population russe contre cette guerre. Ce n'est pas pour rien si du côté russe on agite le bâton nucléaire, ils n'ont pas autre chose qui est vraiment menaçant.

Ca a déjà été abordé ici même

Une campagne stratégique de destruction systématique des infrastructures ukrainiennes y compris dans la partie encore vive du pays (à l'Ouest donc) et potentiellement une/des frappes sur les hubbs logistiques ukrainiens en territoire OTAN (type aéroport Polonais)

Du moment que le territoire "non militaire" de la Russie est touché, le risque d'escalade est réel

Belgorod est différent c'est la BA et une centrale logistique qui ont été frappées

Pas une infratructure vitale pour le fonctionnement d'un Oblast complet

Le même raisonnement est applicable si le système/barrage de retenue d'eau alimentant la Crimée est touché

Link to comment
Share on other sites

Utilisation de drones Kamikaze "ZALA" par la Russie contre un obusier ukrainien, le système est très récent (2019)

Bon par cotre c'est surtout le camion qui était visé

 

 

Edited by Banzinou
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Akhilleus a dit :

Je sais pas

Tu sais quelles munitions sont fournies par les US toi ?. Moi non

 

Il y a plusieurs indices. D'abord les déclarations Américaines mais surtout la précision chirurgicale des frappes. Viser le tablier d'un pont à plusieurs dizaines de km c'est pas un sport de masse. 

Ce qui me surprend c'est que les Russes n'arrivent visiblement pas à brouiller le signal GPS. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, Aldo a dit :

Ce qui me surprend c'est que les Russes n'arrivent visiblement pas à brouiller le signal GPS. 

Le guidage des M30 M31... est à la fois GPS et INS.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Rob1 a dit :

Les US estiment que la Russie aurait engagé 85% de son armée en Ukraine : https://edition.cnn.com/europe/live-news/russia-ukraine-war-news-07-22-22/h_b1be92832b4d1d53aec250d31076b7c2

le chiffre est trompeur. je dirais oui 85% des effectifs professionnels, mais surement pas ce pourcentage pour toutes l'armée russe. Rien qu'avec les conscrit on double l'effectif présent en ukraine.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Rob1 a dit :

Les US estiment que la Russie aurait engagé 85% de son armée en Ukraine : https://edition.cnn.com/europe/live-news/russia-ukraine-war-news-07-22-22/h_b1be92832b4d1d53aec250d31076b7c2

85% je trouve ça exagéré, donc la guerre est bientôt gagné pour l Ukraine sans la mobilisation russe. Au vue de la rapidité de l avancement russe. 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Rob1 a dit :

Les US estiment que la Russie aurait engagé 85% de son armée en Ukraine : https://edition.cnn.com/europe/live-news/russia-ukraine-war-news-07-22-22/h_b1be92832b4d1d53aec250d31076b7c2

On était dans les mêmes estimations il y'a plusieurs mois, non ?

On dirait que les chiffresx du mois de Mars sont recyclés, ce Juillet

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Akhilleus a dit :

On était dans les mêmes estimations il y'a plusieurs mois, non ?

On dirait que les chiffresx du mois de Mars sont recyclés, ce Juillet

Je crois qu'en mars on parlait par rapport aux troupes mobilisées aux frontières de l'Ukraine. Là ça semble englober toute l'armée de terre russe. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, MeFi_Toi(dina) a dit :

85% je trouve ça exagéré, donc la guerre est bientôt gagné pour l Ukraine sans la mobilisation russe. Au vue de la rapidité de l avancement russe. 

Voila les chiffres des effectifs, qui font à peu près consensus. Faudrait savoir si ces 85 % font référence à l'ensemble des forces armées, ou uniquement aux troupes engagées à terre.  

spacer.png

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,797
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Dalariel
    Newest Member
    Dalariel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...