Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

1 hour ago, Valy said:

En fait quand le réseau tombe, il tombe du fait d'un déséquilibre global du réseau (production/consommation/distribution). Donc frapper des cibles non nucléaires peut faire tomber le réseau globallement et engendrer un incident nucléaire.

Les centrales nucléaires sont autonome en énergie ... bien heureusement. Elle fonctionnent aussi bien connectée que déconnectée.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

19 juillet, ça a peut-être changé depuis.

Frappes de missiles russes signalées sur Mykolaiv et Odessa cette nuit. Je ne sais pas ce qui a pris mais ce serait dommage que ce soient des installations portuaires ou de stockage de grains.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, g4lly a dit :

Les centrales nucléaires sont autonome en énergie ... bien heureusement. Elle fonctionnent aussi bien connectée que déconnectée.

Euhhh.... Pas du tout, mais alors pas du tout du tout. 

Pour rappel la rupture d'alimentation en énergie est la cause principale des plus grands accidents mondiaux. Tchernobyl où l'expérience avait pour but de regarder comment la centrale réagissait à une coupure d'alimentation (scoop: pas bien). et Fukushima où la rupture d'alimentation a flingué le contrôle des électro vannes du circuit de secours.

Ce qu'il est possible de dire est "tant qu'une tranche de la centrale produit, elle peut alimenter les autres". Sauf que la fin de la phrase est " et si toutes les tranches s'arrêtent ou passent en arrêt d'ugence à cause des obus, la centrale a environ 24h-72h de réserve (batteries; diesel...) avant que tout parte en couille par manque de refroidissement.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Valy a dit :

Oui, en effet. C'est au dela d'un certain niveau de destructions que cela poserait problème. En + on a relié le réseau ukrainien à l'Europe au début de la guerre ce qui le stabilise. Mais à quel niveau le réseau tomberait? Vaste question. Et s'il tombe, l'Europe pour se protéger risque de se déconnecter afin de ne pas faire tomber les autres réseauxen chaine(c'est la stratégie de protection). Cela n'empèeche donc  pas que le réseau Ukraineien en guerre, avec se production nucléaire, doit être une menace nucléaire civile extrêmement sérieuse. Donc peut-être que les russes, à leur corps défendant, ont du sanctuariser le réseau électrique ukrainien.  Mais il ya peut être des personnes plus du métier que moi dans le forum pour conforter ou non l'analyse.

Toutes les centrales nucléaires ont la possibilité d'îloter normalement. Nombre de centrales françaises n'ont pas eu d'autre choix durant la tempête de 1999, les câble de 400 000 Volts bougeaient tellement qu'ils se rapprochaient et amorçaient des arcs électriques. Je ne donne pas plus de détail, j'ignore ce qui est classifié ou pas aujourd'hui.

Pas sur à cet époque du conflit que l'armée Ukrainienne soit la plus impactée par une chute du réseau électrique. Ils ont eu le temps de se préparer et connaissent parfaitement leurs moyens, sans parler des équipe de maintenance. Les Russes utilisent manifestement le réseau électrique et téléphonique, sans parler des stations services. Autre problème pour eux, perte d'énergie et coupure des réseaux, va leur faire perdre leurs réseaux de renseignement dissimulés dans la population.

Il y a 12 heures, Manuel77 a dit :

En faisant quelques recherches, on apprend qu'un grand transformateur peut alimenter 500000 foyers au niveau de la très haute tension. Il s'agit des grands postes de transformation. Supposons qu'il y ait 15000000 foyers en Ukraine, donc 30 transformateurs.

Quel est le problème de les frapper avec des SU34 et des bombes à guidage laser ? Ce sont des cibles géographiques connues. Ils ne peuvent pas être remplacés rapidement.  

 

Les TU22M sont de trés gros avions volant à haute altitude. Difficile de les faire passer inaperçus pour les radars de l'OTAN. Ils attireraient probablement vers eux tous les missiles anti-aérien adaptés à leur profil de vol en survolant l'Ukraine. Le stock d'avion est restreint et sert à porter beaucoup d'armes différentes qui deviendraient orphelines rapidement.

  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Banzinou a dit :

Le lendemain de l'accord russo-ukrainien sur le grain, la Russie frappe Odessa

 

Un message à destination de tous les amis africains et moyen orientaux de la Russie certainement.

Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, vno a dit :

Toutes les centrales nucléaires ont la possibilité d'îloter normalement. Nombre de centrales françaises n'ont pas eu d'autre choix durant la tempête de 1999, les câble de 400 000 Volts bougeaient tellement qu'ils se rapprochaient et amorçaient des arcs électriques. Je ne donne pas plus de détail, j'ignore ce qui est classifié ou pas aujourd'hui.

Pas sur à cet époque du conflit que l'armée Ukrainienne soit la plus impactée par une chute du réseau électrique. Ils ont eu le temps de se préparer et connaissent parfaitement leurs moyens, sans parler des équipe de maintenance. Les Russes utilisent manifestement le réseau électrique et téléphonique, sans parler des stations services. Autre problème pour eux, perte d'énergie et coupure des réseaux, va leur faire perdre leurs réseaux de renseignement dissimulés dans la population.

Les TU22M sont de trés gros avions volant à haute altitude. Difficile de les faire passer inaperçus pour les radars de l'OTAN. Ils attireraient probablement vers eux tous les missiles anti-aérien adaptés à leur profil de vol en survolant l'Ukraine. Le stock d'avion est restreint et sert à porter beaucoup d'armes différentes qui deviendraient orphelines rapidement.

Je ne sais pas si en Ukraine on peut iloter ou pas . Je mes suis basé sur l'article suivant : https://carnegieendowment.org/2022/02/24/most-immediate-nuclear-danger-in-ukraine-isn-t-chernobyl-pub-86521

Citation De plus, les centrales nucléaires pourraient être ciblées par inadvertance. Ces installations utilisent l'énergie du réseau électrique de l'État pour aider à refroidir le réacteur en cas d'arrêt forcé. Bien que des systèmes d'alimentation de secours, tels que des générateurs diesel, soient disponibles, le réseau électrique est une ligne de défense importante. Il existe un risque très réel qu'une telle puissance soit perdue en Ukraine si les forces russes attaquent l'infrastructure électrique du pays - comme les forces de l'OTAN l'ont fait contre la Serbie pendant la guerre du Kosovo de 1999.

C'est peut être inexact. Mais peut-être aussi que les centrales Ukrainiennes n'ont pas le même niveau de sécurité que les françaises.

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, vno a dit :

 

Pas sur à cet époque du conflit que l'armée Ukrainienne soit la plus impactée par une chute du réseau électrique. Ils ont eu le temps de se préparer et connaissent parfaitement leurs moyens, sans parler des équipe de maintenance. Les Russes utilisent manifestement le réseau électrique et téléphonique, sans parler des stations services. Autre problème pour eux, perte d'énergie et coupure des réseaux, va leur faire perdre leurs réseaux de renseignement dissimulés dans la population.

 

Justement (je suis ni pro russe ni ukr) mais l arrêt(destruction) de certaines centrales peuvent être stratégique. Si stratégiquement ça emmerde les russes pourquoi ne pas le faire et l inverse aussi. 

Le besoin énergétique et de communication sont importants  dans une guerre quelque soit la  nature de celui ci, et au prix d une guerre reconstruire 2 centrales C est dérisoire comme prix. 

il y a 12 minutes, Banzinou a dit :

Le lendemain de l'accord russo-ukrainien sur le grain, la Russie frappe Odessa

 

Contournement de l accord entre les 2 pays autoriser mais détruire le port c est malin :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

Juste pour rappel : les Russes ont deux centrales nucléaires pas loin de Koursk : la première a été arrêtée récemment, la seconde est en cours de construction.

D'où peut-être une certaine retenue vis-à-vis des installations ukrainiennes.

Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, vno a dit :

 

Les TU22M sont de trés gros avions volant à haute altitude. Difficile de les faire passer inaperçus pour les radars de l'OTAN. Ils attireraient probablement vers eux tous les missiles anti-aérien adaptés à leur profil de vol en survolant l'Ukraine. Le stock d'avion est restreint et sert à porter beaucoup d'armes différentes qui deviendraient orphelines rapidement.

Pourquoi des TU22M ? Ils n'ont pas de bombes à guidage laser, à ma connaissance. Je connais les bombes au graphite, mais elles ne doivent pas faire de dégâts permanents, d'après Wikipedia. Est-ce que Siemens/ABB etc. a des transformateurs en stock ?

Un KAB-500L sur une cible de la taille d'un conteneur maritime, est-ce vraiment difficile ? Les Américains ont ainsi touché des chars isolés. Dans quel profil de vol attaque-t-on ?
Le SU34 a un rayon de 1300 km, presque toute l'Ukraine serait atteignable. 

Est-ce vraiment si délicat politiquement de commencer par déconnecter une partie de l'Ukraine ? En 1991, les Etats-Unis ont coupé 85% de l'électricité irakienne.

 

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Yorys a dit :

On ne sait, à ma connaissance pas réellement sur quoi ils ont tapé... si c'est sur un silo à blé, effectivement c'est pas bien, si c'est sur une batterie de Neptune ou de Harpoon opportunément planquée entre ou dans un entrepôt, ça se comprend mieux...

Tout à fait raison mais le message est passé. 

Si au pire ils ont raté les Neptune's et détruit 2 grues ou des silots. C est aussi une opération réussie. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, cracou a dit :

Euhhh.... Pas du tout, mais alors pas du tout du tout. 

Pour rappel la rupture d'alimentation en énergie est la cause principale des plus grands accidents mondiaux. Tchernobyl où l'expérience avait pour but de regarder comment la centrale réagissait à une coupure d'alimentation (scoop: pas bien). et Fukushima où la rupture d'alimentation a flingué le contrôle des électro vannes du circuit de secours.

Ce qu'il est possible de dire est "tant qu'une tranche de la centrale produit, elle peut alimenter les autres". Sauf que la fin de la phrase est " et si toutes les tranches s'arrêtent ou passent en arrêt d'ugence à cause des obus, la centrale a environ 24h-72h de réserve (batteries; diesel...) avant que tout parte en couille par manque de refroidissement.

Alors déjà le test d'ilotage ça fait partie des fondamentaux de la sécurité nucléaire  et ensuite même en URSS ce n'était pas une "expérience" mais une procédure préalable avant la mise en service d'un nouveau réacteur. En 86, le test d'ilotage en retard de 2 ans (bah oui c'était l'URSS faut pas pousser non plus) n'est pas la cause directe de l'accident. Aux dernières nouvelles, un défaut de conception des systèmes de sécurité du réacteur, des conditions initiales de fonctionnement du réacteur incompatibles avec un test d'ilotage (réacteur pollué par des certains isotopes suite à un fonctionnement en régime réduit prolongé) et un chef d'équipe sous pression et particulièrement borné sont les causes de la catastrophe.

il y a 29 minutes, Valy a dit :

Je ne sais pas si en Ukraine on peut iloter ou pas . Je mes suis basé sur l'article suivant : https://carnegieendowment.org/2022/02/24/most-immediate-nuclear-danger-in-ukraine-isn-t-chernobyl-pub-86521

Citation De plus, les centrales nucléaires pourraient être ciblées par inadvertance. Ces installations utilisent l'énergie du réseau électrique de l'État pour aider à refroidir le réacteur en cas d'arrêt forcé. Bien que des systèmes d'alimentation de secours, tels que des générateurs diesel, soient disponibles, le réseau électrique est une ligne de défense importante. Il existe un risque très réel qu'une telle puissance soit perdue en Ukraine si les forces russes attaquent l'infrastructure électrique du pays - comme les forces de l'OTAN l'ont fait contre la Serbie pendant la guerre du Kosovo de 1999.

C'est peut être inexact. Mais peut-être aussi que les centrales Ukrainiennes n'ont pas le même niveau de sécurité que les françaises.

https://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Actualites/Pages/20220322_dispositions-perte-totale-alimentation-electrique-zaporizhzhya.aspx

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, MeFi_Toi(dina) a dit :

Tout à fait raison mais le message est passé. 

Si au pire ils ont raté les Neptune's et détruit 2 grues ou des silots. C est aussi une opération réussie. 

Réussie en quoi ? Question sérieuse.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Boule75 a dit :

Il faut demander à ceux qui ont fait l'annonce :

Le Kremlin a annoncé le 11 mars que les volontaires, y compris ceux venant de Syrie, étaient les bienvenus pour combattre aux côtés de l'armée russe en Ukraine, envahie par l'armée russe depuis le 24 février.

Pas uniquement: par exemple https://www.msn.com/fr-fr/actualite/monde/ukraine-des-combattants-syriens-recrutés-par-moscou-pour-prendre-kiev-selon-les-états-unis/ar-AAUIeV1

Au-delà, quelqu'un a vu passer quoi que ce soit de concret sur ce sujet?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, JeanPierre a dit :

Et bien j'ai en tête 3 points:

- Le taux d'échec lors des essais du Boulava (https://fr.wikipedia.org/wiki/R-30_Boulava). Un taux d'échec aussi élevé, sur un missile aussi critique, me semble assez parlant hehe. Ce sont des essais impossibles à dissimuler, et des échecs impossible à cacher. Taux d'échec largement inférieur sur notre M51 (https://fr.wikipedia.org/wiki/Missile_M51#Liste_des_tirs_d'essai).

- Je cherche toujours des essais de S400 sur des cibles test réalistes, de type https://fr.wikipedia.org/wiki/GQM-163_Coyote, que NOUS faisons avec nos Aster. Les seuls essais de S400 documentés que je trouve sont des lancements simples ou sur cibles simulées. C'est donc très pauvre, et je suis preneur de toute documentation de test de S400 sur cible supersonique et/ou réaliste.

- Nous attendons toujours un test documenté de missile hypersonique russe sur cible mobile réaliste. La encore, documentation très pauvre: nous sommes dans le propos rapporté par le politique jusque ici.

Sur le premier point je suppose qu'au vu des échecs répétés des US sur les missiles hypersoniques nous pouvons conclure à l'absence désormais actée de fiabilité de leurs missiles? Sinon les Russes sont parmi les rares (les seuls?) à avoir réussi des tirs en salve de leurs missiles intercontinentaux en plongée. J'en déduis donc que l'absence de tirs similaires acte l'incapacité des US, UK et autres Français ou Chinois à le faire?

Pour le reste pures suppositions de ta part. Les Russes ont réalisé des tirs sur cibles de S400 par exemple (après quelques secondes de recherche par exemple https://french.presstv.ir/Detail/2018/07/28/569529/Russie-missile-S-400-test-antimissile), contrairement à ce que tu dis. Certes c'est de la communication officielle, mais ce que nous savons de nos tests ASTER reposent également sur la communication officielle non? Je te renvoie également par exemple au sujet sur les armes hypersoniques dans lequel un officier français conclue à l'avance russe dans le domaine constatée par nos services et non pas reposant sur les déclarations officielles russes.

 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, gustave a dit :

Sur le premier point je suppose qu'au vu des échecs répétés des US sur les missiles hypersoniques nous pouvons conclure à l'absence désormais actée de fiabilité de leurs missiles?

Non le tout dernier essai est concluant. On est dans un processus de mise au point c'est un peu normale qu'il y ait des échecs.

Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Ciders a dit :

Réussie en quoi ? Question sérieuse.

Soit détruire les batteries Neptunes soit empêcher le bon fonctionnement du port dans le chargement des navires ou silots. 

https://www.tf1info.fr/international/en-direct-guerre-en-ukraine-russie-malgre-l-accord-sur-les-cereales-mer-noire-en-turquie-moscou-frappe-sans-relache-la-region-de-donetsk-les-informations-du-samedi-23-juillet-2227283.html

Ça reste tf1 mais les missiles de croisière de type Kalibr avait surpris en Syrie alors pourquoi n auraient il pas touché leur cible ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, herciv a dit :

Non le tout dernier essai est concluant. On est dans un processus de mise au point c'est un peu normale qu'il y ait des échecs.

C'était de l'ironie pour souligner l'absurdité de se baser sur l'échec même répété d'essais de mise au point pour en déduire la non fiabilité du missile final.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Confirmation de la logistique par camion depuis la frontière polonaise :

 

 

il y a 1 minute, gustave a dit :

C'était de l'ironie pour souligner l'absurdité de se baser sur l'échec même répété d'essais de mise au point pour en déduire la non fiabilité du missile final.

Bien dit

Link to comment
Share on other sites

Frappes au MdC sur le port d'Odessa, au lendemain de l'accord sur le grain :wacko:

Jomini rapporte que le 8 juillet les russes ont également tiré sur un tanker Moldave déjà endommagé au large d'Odessa.

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,806
    Total Members
    1,550
    Most Online
    De Mersuay
    Newest Member
    De Mersuay
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...