Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Nouvelles cibles en vue pour les Himars !!

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/07/27/guerre-en-ukraine-en-direct-kiev-frappe-un-pont-strategique-de-la-ville-occupee-de-kherson-qui-permet-aux-forces-russes-d-approvisionner-ses-troupes_6136273_3210.html

L’Ukraine frappe un pont important de la ville occupée de Kherson

Les forces ukrainiennes ont frappé mardi soir le pont Antonivskyi sur le Dniepr donnant accès la ville de Kherson et le détruisant partiellement. Ce dernier est stratégique et essentiel à Moscou pour approvisionner ses forces occupant la ville du sud-est du pays car il est le seul la reliant à la rive sud du fleuve et au reste de la région.

L’information a été confirmée par Mykhaïlo Podoliak, conseiller du chef du cabinet de Volodymyr Zelensky, par Natalia Goumeniouk, porte-parole du commandement sud des forces armées ukrainiennes, ainsi que par le chef adjoint de l’administration nommé par Moscou pour la région de Kherson, Kyrylo Stremooussov.

Ce dernier a déclaré à la presse russe que le pont était toujours debout mais que son tablier était percé de trous, empêchant les véhicules de le traverser. Les forces ukrainiennes ont utilisé les lance-roquettes multiples Himars, fournis par les États-Unis pour frapper le pont, a déclaré M. Stremooussov.

« Ceux qui ont tiré sur le pont ont juste rendu la vie un peu plus difficile à la population », a estimé le représentant des autorités russes dans la région de Kherson, tout en minimisant l’impact de la fermeture du pont. « Cela n’aura aucune influence sur l’issue des combats », a-t-il avancé, arguant que « tout est prévu » : l’armée russe va installer des pontons et ponts militaires pour permettre la traversée du fleuve.

Le pont, long de 1,4 kilomètre, a subi de graves dommages lors de précédentes frappes ukrainiennes la semaine dernière. Il était, depuis, fermé aux camions mais était resté ouvert aux véhicules particuliers jusqu’à mardi soir et la nouvelle frappe.

« Les occupants doivent apprendre à nager pour traverser le Dniepr. Ou quitter Kherson tant qu’ils le peuvent », a tweeté de son côté Mykhaïlo Podoliak, conseiller de la présidence ukrainienne, commentant la frappe contre le pont Antonivskyi.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 54 minutes, Banzinou a dit :

En revanche, la frappe sur le pont du barrage me semble très compliqué, car ça impose de détruire une partie de l'ouvrage, et comme c'est un barrage....

Tu n'est pas obligé de taper au centre...  les deux extrémités et/ou le tronçon entre le barrage et le canal de l'usine hydro... 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Fusilier a dit :

Tu n'est pas obligé de taper au centre...  les deux extrémités et/ou le tronçon entre le barrage et le canal de l'usine hydro... 

Pour ça il faut être certain de la précision des frappes, même si ça ne semble pas poser trop de soucis concernant les HIMARS

Link to comment
Share on other sites

Just now, Banzinou said:

Pour ça il faut être certain de la précision des frappes, même si ça ne semble pas poser trop de soucis concernant les HIMARS

Souvent le souci c'est la topographie.

Il s'agit en fait de connaître la position exacte dans un référentiel absolu de l'endroit visé.

Et ce n'est pas si simple qu'il y paraît.

Pour les ponts quelqu'un est probablement venu faire un relevé topo avant le tir pour vérifier exactement la dérive GPS a cet endroit par exemple, par rapport à la carte.

C'est une des limitations du sol sol NLOS guidé GPS. On est en positionnement absolu. En air sol avec relèvement depuis l'avion tireurs on a juste besoin d'un positionnement relatif.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Un bon coup de main aux ukr :

"...Aujourd'hui, la défense aérienne russe dans la province occupée #Kherson a abattu son propre hélicoptère d'attaque Ka-52 Alligator (coût de 15 millions de dollars) après avoir attaqué par erreur les positions russes. Source : Commandement Sud de l'UAF..."

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

38 minutes ago, Coriace said:

Pas certains de traverser le Dniepr  avec ce dispositif @Eau tarie

Non c'est fait pour d s coupure de 20 ou 30m. Il existe des chevalets pour augmenter la portée en installant deux travure successivement mais je ne sais pas quelle sont exactement les condition d'emploi dans le lit d'une rivière qui risque de fouiller au pied du chevalet.

Pour les bacs il en faut beaucoup en parallèle pour faire passer une troupe suffisante.

On l'oublie souvent mais une des limitations a la traversée c'est l'aménagement des berges. Il faut trouver des berges compatible avec le passage des engins des deux côté de la rivière. Ce n'est pas aussi évident que ça en a l'air souvent.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Delbareth a dit :

Reportage intéressant mais quel titre putaclic à la con ! Indigne de France 24 !

La gangrène dans l'univers journalistique actuel ... Aucun "titre" généraliste n'y échappe, même parmis les plus sérieux. Va falloir faire avec, c'est raccord à cette époque ...

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, g4lly a dit :

Non c'est fait pour d s coupure de 20 ou 30m. Il existe des chevalets pour augmenter la portée en installant deux travure successivement mais je ne sais pas quelle sont exactement les condition d'emploi dans le lit d'une rivière qui risque de fouiller au pied du chevalet.

Pour les bacs il en faut beaucoup en parallèle pour faire passer une troupe suffisante.

On l'oublie souvent mais une des limitations a la traversée c'est l'aménagement des berges. Il faut trouver des berges compatible avec le passage des engins des deux côté de la rivière. Ce n'est pas aussi évident que ça en a l'air souvent.

Complétement.

Et en général, tout le monde connait les endroits "possibles".

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, Coriace a dit :

Pas certains de traverser le Dniepr  avec ce dispositif @Eau tarie

Ah oui c'est même sur que non.

Mais j'essayais de comprendre et d'illustrer la proposition de pont "aerien" ?

Après si tu poses la travure sur la partie du pont très endomagé, ça doit être possible de passer sur un endroit très endommagé. Mais faut voir au niveau de la conception d'ensemble du pont, des reprises entre piliers etc.

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Clairon a dit :

Double coup de main : d'abord l'hélico tape des positions amies, puis il se fait abattre par sa propre DCA, c'est le double effet kiss-cool 

Clairon

Blue on blue masterclass.

Même si là c'est plutôt du Red on Red :combatc:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Métal_Hurlant a dit :

« Les occupants doivent apprendre à nager pour traverser le Dniepr. Ou quitter Kherson tant qu’ils le peuvent », a tweeté de son côté Mykhaïlo Podoliak, conseiller de la présidence ukrainienne, commentant la frappe contre le pont Antonivskyi.

J'ai l'impression que cette phrase résume assez bien la stratégie ukrainienne. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Métal_Hurlant a dit :

Un bon coup de main aux ukr :

"...Aujourd'hui, la défense aérienne russe dans la province occupée #Kherson a abattu son propre hélicoptère d'attaque Ka-52 Alligator (coût de 15 millions de dollars) après avoir attaqué par erreur les positions russes. Source : Commandement Sud de l'UAF..."

Dans ces circonstances, peut-être bien que l'opérateur du système DA ayant fait feu va revendiquer sa prime !? :biggrin:

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, g4lly a dit :

On l'oublie souvent mais une des limitations a la traversée c'est l'aménagement des berges. Il faut trouver des berges compatible avec le passage des engins des deux côté de la rivière. Ce n'est pas aussi évident que ça en a l'air souvent.

 

il y a 2 minutes, Eau tarie a dit :

Et en général, tout le monde connait les endroits "possibles".

C'était un des avantages de l'EFA : pouvoir faire "atterrir" les éléments transbordés entre 5 et 8 m au-delà de la berge proprement dite et jusqu'à 2 m au-dessus du niveau de l'eau si je me souviens bien.

Ca permettait de passer directement au-delà d'une berge non-préparée pour atteindre un chemin ou une route de bordure, de déposer directement sur un quai, etc.

Ca ouvrait la liste des endroit possibles.

Mais les gros soucis de l'EFA, il me semble que ça reste le débit de passage, que ce soit en mode pont ou en mode bac - en plus d'une vulnérabilité certaine aux moindres armes légères.

Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, g4lly a dit :

Souvent le souci c'est la topographie.

Il s'agit en fait de connaître la position exacte dans un référentiel absolu de l'endroit visé.

Et ce n'est pas si simple qu'il y paraît.

Pour les ponts quelqu'un est probablement venu faire un relevé topo avant le tir pour vérifier exactement la dérive GPS a cet endroit par exemple, par rapport à la carte.

C'est une des limitations du sol sol NLOS guidé GPS. On est en positionnement absolu. En air sol avec relèvement depuis l'avion tireurs on a juste besoin d'un positionnement relatif.

Le référentiel aujourd'hui c'est le satellite et il n'y a pas que le GPS comme référence pour les armées. Cela nécessite des vérifications, mais avec une superposition de données vous trouvez ce qu'il faut. Quand on a vu des véhicules (fixe bien entendu, comme pour le S-300) être pris pour cible par ces roquettes, pas besoin qu'il y ait une reconnaissance préalable pour définir précisément la marge d'erreur. On ne cherche pas le centimètre près un cercle de 10m de diamètre et c'est bon.

Je pense ici qu'on est avec des roquettes ayant été programmées sur les mêmes coordonnées et que les différents écarts sont justement un écart normal, c'est le degré d'erreur de précision du système et il est très faible.

On constate quand même qu'il manque de puissance contre de gros ouvrages, il faut y aller avec une quantité importante quand un missile de croisière pourrait (s'il est bien précis!) faire l'affaire. Ces images sont aussi utile en retex de faire valoir aux ukrainiens pour un besoin de l'ATACMS. Je pense de toute façon que ce n'est qu'une question de temps, que l'idée finisse par s'imprégner du cortège politique américain.

il y a une heure, Métal_Hurlant a dit :

Un bon coup de main aux ukr :

"...Aujourd'hui, la défense aérienne russe dans la province occupée #Kherson a abattu son propre hélicoptère d'attaque Ka-52 Alligator (coût de 15 millions de dollars) après avoir attaqué par erreur les positions russes. Source : Commandement Sud de l'UAF..."

 

Ce n'est pas surprenant en soit quand on connait les limites de communications dans l'armée russe et les tensions qu'il doit y avoir dans la zone. Je ne dis pas que du côté ukrainien c'est mieux.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Minitel a dit :
Il y a 1 heure, Métal_Hurlant a dit :

« Les occupants doivent apprendre à nager pour traverser le Dniepr. Ou quitter Kherson tant qu’ils le peuvent », a tweeté de son côté Mykhaïlo Podoliak, conseiller de la présidence ukrainienne, commentant la frappe contre le pont Antonivskyi.

J'ai l'impression que cette phrase résume assez bien la stratégie ukrainienne. 

Si on fait un parallèle avec Paris en 1944, on peut se rappeler que les US souhaitaient plutôt contourner Paris, plutôt que de devoir en assurer la logistique.

En toute logique cela devrait pousser les russes à décrocher de Kherson pour se concentrer sur la défense du pont Barrage et surtout du canal alimentant la Crimée en eau.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Métal_Hurlant a dit :

Un bon coup de main aux ukr :

"...Aujourd'hui, la défense aérienne russe dans la province occupée #Kherson a abattu son propre hélicoptère d'attaque Ka-52 Alligator (coût de 15 millions de dollars) après avoir attaqué par erreur les positions russes. Source : Commandement Sud de l'UAF..."

 

D'autres sources ou des images pour confirmer ?

Link to comment
Share on other sites

Coté "Kherson" le point critique au centre - au sud ouest de Davydiv Brid -.

t9nxdmb.png

 

26 minutes ago, Xavier said:

Le référentiel aujourd'hui c'est le satellite et il n'y a pas que le GPS comme référence pour les armées.

Le satellite ne te fait pas d'implantation topo ... et les solution de positionnement satellitaire ne te proposent que des pseudo distance. C'est pour ca que ca dérive largement parfois ... en montagne tu peux te retrouver même avec des centaines de mètres.

Pour corriger cette dérive il faut mesurer au  même endroit au même moment et dans la zone d’intérêt le décalage effectif en "GPS" et la topo terrain. Puis introduire l'erreur - du moins la correction d'erreur - dans ta solution de tir.

C'est assez facile sur le pont... n'importe qui y passant en voiture peut faire le job. Mais je suis quasi certain que quelqu'un a fait ce job.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

50 minutes ago, g4lly said:

Pour corriger cette dérive il faut mesurer au  même endroit au même moment et dans la zone d’intérêt le décalage effectif en "GPS" et la topo terrain. Puis introduire l'erreur - du moins la correction d'erreur - dans ta solution de tir.

C'est assez facile sur le pont... n'importe qui y passant en voiture peut faire le job. Mais je suis quasi certain que quelqu'un a fait ce job.

J'ajouterais que cette mesure du décalage est le "truc" qui permet de retrouver dans le monde civil une précision métrique (car la précision GPS civil est par nature "dégradée" par rapport au GPS militaire). Mais cette dérive change tout le temps donc, par exemple, pour le guidage d'avion de ligne en phase d'approche, on a une station de mesure qui est installée sur l'aéroport et la correction à appliquer à proximité de l'aéroport est diffusée par radio.

Dans le cas qui nous occupe, quelqu'un a du faire cette mesure de dérive à proximité du pont (pas forcément dessus) sur un amer visible depuis les photos satellite juste avant le tir du Himars pour fournir la correction nécessaire applicable dans la "zone du pont".

L'autre possibilité c'est que ce "recalage fin" soit fait avant le départ du coup au niveau du lanceur, et que le guidage soit ensuite réalisé uniquement avec la centrale inertielle. Mais je ne sais pas si cela permettrait d'atteindre la précision que l'on voit sur les photos.

Honnêtement, c'est impressionnant comme précision, je pensais qu'un guidage laser ou un recalage visuel TV/IR était nécessaire pour atteindre ce niveau de précision sub-metrique...

Edited by Rivelo
Link to comment
Share on other sites

il y a 55 minutes, Tonton Charlie a dit :

D'autres sources ou des images pour confirmer ?

Non

Et pourtant y a au moins 10 messages syr un tweet d'un illustre inconnu sur un fait non confirmé

Quand je disais qu'il 0 recul sur la prop ukrainienne on a l'exemple type sur les 2 dernieres pages....

J'attend toujours les images de 2 Il76 au tapis d'ailleurs

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,961
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...