Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Le rumble.

Les russes commencent à fermer la poche à l'ouest d'izium.

Intensification des combats d'infanterie au nord de sloviansk.

Combats très intenses autour de bakmut pluie d'artillerie russe notamment.

A Kherson aucune nouvelle. Juste de l'artillerie Russe.

https://rumble.com/v1ergg3-ukraine.-military-summary-and-analysis-04.08.2022.html

https://liveuamap.com/en/time/04.08.2022

 

Edited by herciv
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Banzinou a dit :

Une nouvelle frappe des obus mystères en Ukraine

Le second véhicule, sans doute sonné et aveugle suite à la fumée, rate son virage et part en tonneau

 

possiblement un ATGM, le tir est sur le côté de la voiture et non pas par le haut

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Une longue série de twitts commencée par ChrisO qui reprend une autre de Trent Telenko

La discussion porte sur la vulnérabilité de la chaine d'approvisionnement en munition chez les russes

Le début en traduction automatique :

https://twitter.com/ChrisO_wiki/status/1555113171840638977

1/ La récente attaque HIMARS de l'Ukraine contre un train de munitions russe semble avoir fait un nombre inhabituel de victimes – 80 Russes auraient été tués et 200 autres blessés. Je n'y avais pas vraiment pensé jusqu'à ce que Trent Telenko fasse un point important.
2/ Dans un fil de discussion utile qu'il a publié hier, Trent a souligné la vulnérabilité de l'approche non palettisée de la Russie en matière de logistique et sa dépendance à l'égard du travail manuel, ce qui rend le chargement et le déchargement beaucoup plus lents que dans les armées occidentales.


début du fil de Trent Telenko :
Très bien les garçons et les filles, nous allons avoir un thread Logistique Camion - Train & Intel commençant par cet échec de sécurité opérationnelle russe incroyablement stupide dans l'image ci-dessous,Ce qui confirme une prédiction de schéma opérationnel perso en mai 2022

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Métal_Hurlant a dit :

Une longue série de twitts commencée par ChrisO qui reprend une autre de Trent Telenko

La discussion porte sur la vulnérabilité de la chaine d'approvisionnement en munition chez les russes

Le début en traduction automatique :

https://twitter.com/ChrisO_wiki/status/1555113171840638977

1/ La récente attaque HIMARS de l'Ukraine contre un train de munitions russe semble avoir fait un nombre inhabituel de victimes – 80 Russes auraient été tués et 200 autres blessés. Je n'y avais pas vraiment pensé jusqu'à ce que Trent Telenko fasse un point important.
2/ Dans un fil de discussion utile qu'il a publié hier, Trent a souligné la vulnérabilité de l'approche non palettisée de la Russie en matière de logistique et sa dépendance à l'égard du travail manuel, ce qui rend le chargement et le déchargement beaucoup plus lents que dans les armées occidentales.


début du fil de Trent Telenko :
Très bien les garçons et les filles, nous allons avoir un thread Logistique Camion - Train & Intel commençant par cet échec de sécurité opérationnelle russe incroyablement stupide dans l'image ci-dessous,Ce qui confirme une prédiction de schéma opérationnel perso en mai 2022

 

Bon après Christo il est gentil mais il construit quand même beaucoup d'hypothèses sur pas grand chose (comme Telenko d'ailleurs). Récemment il a fait un très long thread sur le moral des soldats russes et leur entrainement à partir d'un seul témoignage anonyme posté sur un forum russe. Le témoignage est peut-être vrai (il est "crédible" en tout cas), mais ça fait peu pour tirer des conclusions sur une armée de 200 000 hommes. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Valy a dit :

En fait Spriteer a été suspendu sur Twitter. Peut être qu'il a été identifié comme un compte de désinformation...

Une de ses dernières perles était un twitt du 17 juillet  sur des manifestatiuons de masse en France en opposition au support de la France à l'Ukraine.

Donc herciv  doit bien trouver d'autres sources

Du coup Twitter suspends aussi à propos du Ghost of Kiev ou des Il76 ? 

Cette entreprise qui a de facto une influence supérieure aux canaux étatiques et modére toujours dans le même sens (d'après Jack Dorsey, son fondateur  "our mods are leaning left") devrait inquiéter les électeurs plutôt qu'autre chose. 

Il y aurait un bouquin d'anticipation sympa à écrire entre des gens abreuvés à la propagande progressiste de Twitter qui entreraient en guerre contre des gens abreuvés à la propagande PCCiste de Weibo et qui se foutraient avec conviction sur la gueule tout en se considérant comme bien plus brillants et informés que leurs ancêtres respectifs. On pourrait appeler ça la Tragédie humaine. 

Parce que celui qui ramasserait la mise à la fin serait celui qui ne s'en serait pas mêlé et qui subjuguerait les deux géants déchus. 

 

 

@Métal_Hurlantla non paletisation me semble effectivement un retard inexplicable. Il me sens que les débuts de la palette en masse c'est l'US Navy en 42/ 43

Et n'importe quel pays Européen peut trouver des centaines de milliers de jeunes hommes qui savent manier le transpal, gerber et optimiser le zoning sur une 80/120.

Je ne sais pas si la France a le même problème mais effectivement ça me surprends de ne pas voir plus de vidéos hors US Army ou on en utilise. 

 

De la même façon ça me semble étonnant de ne pas voir plus de camion (militaire) de ferry avec un haillon. On sait faire, ce n'est pas si dispendieux... Et le jour où il y a un conflit ce n'est pas avec une remorque civile que tu t'approcheras du front. C'est une vraie question pour moi, comment on fait les derniers km dans l'armée Française (ou n'importe quelle armée ouest Européenne) 

Edited by Coriace
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

La palettisation c'est bien, c'est beau, c'est propre et c'est performant, mais c'est de l'équipement en plus à avoir et à entretenir. Ils ont déjà du mal à avoir une flotte de camions suffisante et entretenue, si en  plus il leur faut des chariots élévateurs au plus proche du front c'est pas gagné. Visiblement, l'humain sacrifiable est plus abordable que ces engins dans l'armée russe.

Après, là encore, je pense que la corruption et un commandement négligeant ont leur importance face à cette situation, il y a la façade, les missiles et les balles que l'on tire face à Vladimir dans les grand exercices pour se la péter et il y a le travail de logistique invisible derrière, sous équipé, sous financé et sans recherche de l'amélioration car trop ingrat pour le politique. Du coup, quand il faut aller faire le mariole chez le voisin, le merdier vous éclate à la figure car les rythmes, la durée et le volume des besoins n'ont rien à voir avec les exercices. Ils ont bien eu du retex avec la Syrie sur la logistique mais avec un petit contingent et visiblement ce n'était pas suffisant.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

C'est certain. Et le problème pour la Russie est accentué par deux faiblesses générales du pays depuis des siècles : son réseau de transport plus faible (quantitativement et qualitativement) que la moyenne européenne et les distances à franchir. Quand on doit transporter des véhicules des Pyrénées vers Paris ou mener un exercice à Mourmelon depuis les Maures, les difficultés sont nettement  supérieures à celles que peuvent rencontrer les Russes.

Que là-dessus la corruption et les difficultés post-1991 se soient rajoutées n'a fait que renforcer le problème, problème qui n'a pas été perçu avec suffisamment d'acuité en 2008 ou en 2014.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Ciders a dit :

C'est certain. Et le problème pour la Russie est accentué par deux faiblesses générales du pays depuis des siècles : son réseau de transport plus faible (quantitativement et qualitativement) que la moyenne européenne et les distances à franchir. Quand on doit transporter des véhicules des Pyrénées vers Paris ou mener un exercice à Mourmelon depuis les Maures, les difficultés sont nettement  supérieures à celles que peuvent rencontrer les Russes.

Que là-dessus la corruption et les difficultés post-1991 se soient rajoutées n'a fait que renforcer le problème, problème qui n'a pas été perçu avec suffisamment d'acuité en 2008 ou en 2014.

 

Peut-être qu'elles ont pu être perçues, mais il faut voir aussi le scénario d'emploi. Au-delà de la propagande officielle, les militaires russes s'estimaient ils prêts à lancer une guerre de haute intensité avec 80% de l'ORBAT russe mobilisé ? On en sait rien. 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Ciders a dit :

problème qui n'a pas été perçu avec suffisamment d'acuité en 2008 ou en 2014.

2008 c'était vraiment trop court dans le temps dans l'espace pour mettre vraiment la pression sur la logistique et 2014 c'était une guerre par proxy et avec beaucoup de mercenaires sur une intensité bien moindre du coup moins de projecteurs braqués sur l'armée russe et sa logistique, en clair le tapis était encore assez grand pour le tas de poussière.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, CortoMaltese a dit :

Peut-être qu'elles ont pu être perçues, mais il faut voir aussi le scénario d'emploi. Au-delà de la propagande officielle, les militaires russes s'estimaient ils prêts à lancer une guerre de haute intensité avec 80% de l'ORBAT russe mobilisé ? On en sait rien. 

Il faudrait lire les RETEX des grands exercices de niveau district menés côté Ouest et Sud depuis les années 2010. Voir ce qui a été engagé niveau logistique et comment, par exemple.

il y a 6 minutes, Arland a dit :

2008 c'était vraiment trop court dans le temps dans l'espace pour mettre vraiment la pression sur la logistique et 2014 c'était une guerre par proxy et avec beaucoup de mercenaires sur une intensité bien moindre du coup moins de projecteurs braqués sur l'armée russe et sa logistique, en clair le tapis était encore assez grand pour le tas de poussière.

2008 s'est mené finalement assez près des bases russes du Nord-Caucase mais il y avait le problème du manque de routes empruntables. Ça a peut-être déjoué la perception de ce qui s'est vraiment passé. Pour 2014, peut-être aussi là encore ce côté frontalier et finalement d'engagement "limité" (50 k au maximum ?).

Mais les problèmes du transport russe lui-même étaient connus. Au-delà même de questions sur le sexe des anges ou le nombre de Kamaz en service dans chaque brigade de fusiliers, il y avait le souci du ferroviaire civil, des routes et des ponts. Là encore, peut-être a t-on manqué de recul, de visibilité.

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Coriace a dit :

De la même façon ça me semble étonnant de ne pas voir plus de camion (militaire) de ferry avec un haillon

Peut-être que les bâches sont plus résistantes et ne se transforment pas en haillons (vieux lambeaux d'étoffe servant de vêtement) :biggrin:

Peut-être tu voulais dire hayon élévateur.

 

+++++++++++++++++++++++++++++++++++++

 

L'Ukraine met les civils en danger en installant des bases militaires dans des zones résidentielles, déclare Amnesty.

Citation

 

Amnesty International a déclaré que l'armée ukrainienne mettait en danger la vie des civils en se basant dans des zones résidentielles, dans un rapport rejeté par les représentants du gouvernement ukrainien qui lui reprochent d'être responsable de l'invasion russe.

Les chercheurs du groupe de défense des droits de l'homme ont constaté que les forces ukrainiennes utilisaient certaines écoles et certains hôpitaux comme bases, tiraient près des maisons et vivaient parfois dans des appartements résidentiels. Le rapport conclut que cela signifie que, dans certains cas, les forces russes répondraient à une attaque ou viseraient des zones résidentielles, mettant ainsi les civils en danger et endommageant les infrastructures civiles.

Il reproche également à l'armée ukrainienne de ne pas avoir évacué les civils susceptibles d'être pris dans les tirs croisés.
"Nous avons constaté que les forces ukrainiennes mettent systématiquement en danger les civils et violent les lois de la guerre lorsqu'elles opèrent dans des zones peuplées", a déclaré Agnès Callamard, secrétaire générale d'Amnesty International. 

Cependant, la responsable du bureau d'Amnesty Ukraine, Oksana Pokalchuk, a écrit sur Facebook que son opération était en désaccord avec le rapport. Elle a déclaré qu'ils ont été écartés du processus de pré-publication lorsqu'ils se sont plaints que le rapport était basé sur des preuves incomplètes compilées par des collègues étrangers.

"Les arguments de notre équipe concernant l'inadmissibilité et le caractère incomplet de ce matériel n'ont pas été pris en compte", a écrit Mme Pokalchuk. "Les représentants du bureau ukrainien ont fait tout ce qu'ils pouvaient pour empêcher la publication de ce matériel."

La vice-ministre ukrainienne de la Défense, Hanna Maliar, a accusé Amnesty de "déformer le tableau réel" et de ne pas comprendre la situation sur le terrain. Elle a déclaré que les soldats ukrainiens étaient déployés dans les villes et les zones peuplées pour les défendre contre les attaques russes.
...
Les journalistes du Guardian ont constaté au moins sept cas, dans trois régions d'Ukraine, où des écoles et des crèches situées dans des zones résidentielles ont été utilisées comme bases par l'armée ukrainienne. Cinq des écoles et des crèches que le Guardian a visitées avaient été bombardées. Dans chaque cas, plusieurs bâtiments environnants ont été endommagés lors de l'attaque.

Dans un cas, dans la région de Donetsk, au moins trois personnes sont mortes lorsque l'onde de l'explosion qui a détruit une base a touché un immeuble résidentiel voisin.

Dans une école utilisée comme base par les forces ukrainiennes dans le centre de l'Ukraine, le commandant a déclaré que les écoles et les jardins d'enfants de toute l'Ukraine étaient bombardés parce qu'ils étaient utilisés comme bases. Le commandant a déclaré que les écoles fournissaient les installations nécessaires : douches, toilettes multiples, grandes cuisines, salles à manger, sous-sols et chambres. Il a ajouté que l'invasion avait obligé l'armée à accueillir rapidement des masses de nouvelles recrues.

...

 

 

 

https://www.theguardian.com/world/2022/aug/04/ukraine-civilians-army-bases-amnesty-russia-war

Edited by Zalmox
  • Thanks 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, CortoMaltese a dit :

Autant il peut y avoir des choses très limites quand on défend une ville (prendre les civils en otage, utiliser des hopitaux comme base

Mais c'est ce qui disent aussi :

"les forces ukrainiennes utilisaient certaines écoles et certains hôpitaux comme bases"

 

Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, CortoMaltese said:

Amnesty a raison. Il est honteux que les soldats ukrainiens se permettent de chercher des couverts et de s'appuyer sur le tissu urbain pour se battre. Ils devraient plutôt se mettre en rang serré au milieu des champs pour être bien sûr que la Russie puisse les viser sans faire de dommage collatéral. 

 

Plus sérieusement, je trouve le rapport d'Amnesty ridicule. Autant il peut y avoir des choses très limites quand on défend une ville (prendre les civils en otage, utiliser des hopitaux comme base, ect.) autant reprocher à une armée, qui plus est en position défensive et attaquée, de se retrancher dans les villes est ridicule, surtout que les ukrainiens essayent vraisemblablement de les évacuer dans la mesure du possible. 

Mmmmm,

Artillerie sur le terrain de foot d'une école ? Du coup le site devient une cible légitime.

On peut par contre penser que l'école était vide. Mais néansmoins, en cas de bombardement du site par les Russes,  dans nos grands media cela se traduit par "les Russes bombardent les écoles"

Il y aussi les cas de snipers UKR sur le toit d'immeuble d'habitation plein d'habitants. Quand ce n'est pas carrément a la fenetre d'un appartement.

Une petite recherche Google, en anglais de préference, vous sortira plein d'exemples.

Le rapport d'Amnesty est loin d'etre bidon !

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, CortoMaltese a dit :

Amnesty a raison. Il est honteux que les soldats ukrainiens se permettent de chercher des couverts et de s'appuyer sur le tissu urbain pour se battre. Ils devraient plutôt se mettre en rang serré au milieu des champs pour être bien sûr que la Russie puisse les viser sans faire de dommage collatéral. 

 

Plus sérieusement, je trouve le rapport d'Amnesty ridicule. Autant il peut y avoir des choses très limites quand on défend une ville (prendre les civils en otage, utiliser des hopitaux comme base, ect.) autant reprocher à une armée, qui plus est en position défensive et attaquée, de se retrancher dans les villes est ridicule, surtout que les ukrainiens essayent vraisemblablement de les évacuer dans la mesure du possible. 

La population ukrainienne elle-même reproche à ses forces de se positionner au cœur de zones habitées comme cela a été rapporté plusieurs fois ici. Il n’y a rien de choquant à cela si tu évacue les civils (ou a minima leur laisse la possibilité de le faire) et ne t’offusque pas que l’adversaire rase les zones en question…

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, jmdc33 a dit :

Mmmmm,

Artillerie sur le terrain de foot d'une école ? Du coup le site devient une cible légitime.

On peut par contre penser que l'école était vide. Mais néansmoins, en cas de bombardement du site par les Russes,  dans nos grands media cela se traduit par "les Russes bombardent les écoles"

Il y aussi les cas de snipers UKR sur le toit d'immeuble d'habitation plein d'habitants. Quand ce n'est pas carrément a la fenetre d'un appartement.

Une petite recherche Google, en anglais de préference, vous sortira plein d'exemples.

Le rapport d'Amnesty est loin d'etre bidon !

Ben, comme déjà fait remarqué plus haut, c'est la guerre voulue par les dirigeants Russe, sur un territoire défendu bec et ongles par les Ukrainiens.
Déjà que les Russes ne se mettent pas trop de gants pour détruire plus qu'il n'en faut, on aura pu le voir dans les différents conflits ou ils se sont engagés, alors si les Ukrainiens vident les villes pour ne garder que des soldats, ce sera du pain béni pour les Russes qui n'auront alors aucunes scrupules à raser la ville.
Là, ces derniers se sentent un peu "obligé" d'y aller "chirurgicalement" tant les reportages diffusés pourraient leurs revenir comme un boomerang dans les dents sur l'après guerre.
Les civils, hélas, en sont toujours victimes !

Je vois mal les soldats Ukrainiens se serrer en rangs d'oignons dans les champs pour combattre et faciliter la tâche des Russes, ou alors on impose des règles pour faire des guerres comme il y a quelques siècles sur des plaines avec  l'artillerie contre l'artillerie, la cavalerie (chars) et fantassins contre fantassins, ah, personne semble d'accord !

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Ciders a dit :

Il faudrait lire les RETEX des grands exercices de niveau district menés côté Ouest et Sud depuis les années 2010. Voir ce qui a été engagé niveau logistique et comment, par exemple.

2008 s'est mené finalement assez près des bases russes du Nord-Caucase mais il y avait le problème du manque de routes empruntables. Ça a peut-être déjoué la perception de ce qui s'est vraiment passé. Pour 2014, peut-être aussi là encore ce côté frontalier et finalement d'engagement "limité" (50 k au maximum ?).

Mais les problèmes du transport russe lui-même étaient connus. Au-delà même de questions sur le sexe des anges ou le nombre de Kamaz en service dans chaque brigade de fusiliers, il y avait le souci du ferroviaire civil, des routes et des ponts. Là encore, peut-être a t-on manqué de recul, de visibilité.

 

D’une part la logistique russe ne fait pour l’heure pas défaut de façon notable (évidemment que comme les drones, les hommes et les canons il n’y en a jamais assez, mais il ne me semble pas qu’elle soit la seule limite aux actions russes). Je mets à part la séquence initiale dont les causes sont, comme plus généralement pour l’ensemble de la manœuvre russe, largement à rechercher dans l’absence de toute planification dans un contexte extrêmement défavorable (météorologie, géographie…). Mais elle a su soutenir le repli de Kiev, les régulières bascules d’effort, la bataille d’attrition du Dombass et le front sud où les Russes se reposent beaucoup sur l’artillerie. Parler de faillite structurelle me semble donc très inexact.

D’autre part la logistique russe est dimensionnée pour une guerre défensive à proximité du réseau ferroviaire russe, réseau qui bénéficie d’unités dédiés conséquentes (dont on voit actuellement la pertinence). Sa conception dans ce cadre est loin d’avoir été négligée. On peut même penser que sa place dans l’institution militaire russe est probablement meilleure que dans bien d’autres armées… 

Ceci dit elle souffre des maux globaux de l’armée russe bien connus (faiblesse de l’encadrement, manque d’initiative…).
Pour l’adéquation ou non de solutions palettisées avec cette conception je suis avec intérêt les avis des uns et des autres, manquant de connaissance sur ce point.

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...