Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Il y a 3 heures, herciv a dit :

Il se pourrait que dans les 100000 nord  coréens envoyés en Ukraine une partie soit des combattants.

http://www.opex360.com/2022/08/07/ukraine-des-milliers-de-volontaires-nord-coreens-pourraient-bientot-venir-dans-le-donbass/

Arestovitch postule que ces rumeurs sont une façon de faire pression sur l'Ukraine pour les contraindre à signer un traité de paix, à des conditions favorables (pour la Russie). 

https://wartranslated.com/day-164-august-6-summary-of-arestovych-and-feygin-daily-broadcast/

Citation

North Korea:

US press published rumours of 100k North Korean solders offered to RU. Most important would be that somebody feeds them. It’s an intimidation tactic. Expecting each day to hear some similar wild news because Russians don’t know how to force to sign peace.

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, jisse a dit :

Mais il n'y a pas de KAZ sur aucun de nos réservoirs de forage.

Ah, les joies de la traduction automatique...

il y a une heure, jisse a dit :

encomparement

il y a une heure, jisse a dit :

persusifiables

Et en plus maintenant la machine invente des mots qu'existent pas dans le dico...

  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Guerre en Ukraine. Dans la région de Kherson, un cadre de l’occupation russe meurt après un attentat

https://www.ouest-france.fr/monde/guerre-en-ukraine/guerre-en-ukraine-dans-la-region-de-kherson-un-cadre-de-l-occupation-russe-meurt-apres-un-attentat-fa515e12-1620-11ed-8f2b-c79a897efa61

 

Le SBU et les partisans semblent être particulièrement actifs à Kherson

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On parle bien de ce pays ? 

https://baraqueafoot.fr/2021/04/26/coree-du-nord-un-football-presque-comme-les-autres/

 

Après s’être incliné sur le score honorable de 2-1 face au Brésil lors de la première journée de la compétition, le gouvernement nord-coréen a décidé de retransmettre en direct la prochaine rencontre de ce mondial opposant les Chollimas au Portugal. C’était un évènement incroyable pour le pays. D’ordinaire, la télévision d’État ne diffuse aucun programme étranger. 

Malheureusement, la diffusion ne dura pas longtemps en Corée du Nord. Suite au 4e but des Portugais à la 60e minute de jeu, le gouvernement décida de couper subitement le direct. Il était trop honteux pour eux de continuer à émettre ce carnage. Finalement, le match se conclu sur le lourd score de 7-0. Les trois derniers buts des hommes de Carlos Queiroz restant dans l‘ignorance la plus totale du peuple coréen.

Malgré la défaite, il fallait redorer l’image de la patrie. Alors, pour déguiser un peu cette honte nationale, le gouvernement fit croire à une victoire de l’équipe de Cristiano Ronaldo dans une finale fictive l’opposant à l’Argentine.

Si cette anecdote peut aujourd’hui faire esquisser un sourire, les dessous de cette histoire sont, eux, bien plus durs à entendre. Suite à cet échec, le sélectionneur nord-coréen a été condamné aux travaux forcés. Pendant plus de dix heures par jour celui-ci a du travailler dans les mines de charbons. Le motif d’un tel châtiment ? Une soi-disant trahison de la confiance du leader Kim Jong-il (père de l’actuel leader Kim Jong-un). Si cette punition peut nous paraître incompréhensible, elle n’est pas choquante là-bas. Malheureusement, ainsi fonctionne ce pays.

Il va envoyer 100 000 et il déclarera la victoire du communisme sur les méchants capitalistes américains. 

Link to comment
Share on other sites

Tirs d'artillerie de la LNR sur des chars Ukr. Ces images ont été géolocalisées autour de Lysychansk, donc elles doivent avoir au moins 1 mois environ.

BTR-3DA Ukr + tir de Stugna

 

Carpet bombing au drone + images de l'engin au décollage. On n'arrête pas le progrès. 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, Coriace said:

Essayons d'aller dans le sens de cette info. Que faudrait il modifier sur quelle plate-forme possédée par l'Ukraine pour tirer ce missile ? 

Dans les commentaires du tweet il y a plusieurs explications techniques assez plausibles.

Par contre il y en a aussi 2 ou 3 défendant le fake.

Link to comment
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/08/07/guerre-en-ukraine-quatre-navires-charges-de-cereales-ont-quitte-les-ports-ukrainiens_6137397_3210.html

L’armée russe handicapée par la valse des généraux

Dans son analyse de la situation sur le terrain, le ministère de la défense britannique estime, dimanche, que « les piètres performances des forces armées russes en Ukraine » ont coûté cher aux officiers supérieurs russes : « au moins six d’entre eux ont été relevés de leurs fonctions depuis le début des hostilités en février 2022 ».

Le ministère revient sur les cas du colonel-général Aleksandr Tchaïko, qui a été démis de ses fonctions de commandant du district militaire oriental en mai 2022, tandis que le colonel-général Alexander Zhouravlev, qui commandait le district militaire occidental depuis 2018, était absent lors de la Journée de la marine russe à Saint-Pétersbourg, le 31 juillet 2022. Il a très probablement été remplacé par le lieutenant-général Vladimir Kochetkov, affirme le ministère de la défense britannique.

Le général Aleksandr Vladimirovitch Dvornikov a pour sa part été démis de ses fonctions après s’être vu confier la direction de l’opération en Ukraine, et le général Sergueï Sourovikine a pris le commandement du groupement de forces sud à la place du général Guennadi Jidko. A ces remplacements s’ajoute la mort d’au moins dix généraux tués en Ukraine, ce qui contribue probablement aux difficultés tactiques et opérationnelles de la Russie.

Dans les forces armées de la Fédération de Russie, le grade de major-général est le premier grade d’officier-général dans l’ordre hiérarchique ascendant. Son insigne consiste en une étoile. Il est suivi par le grade de lieutenant-général, qui commande habituellement une division et dont l’insigne consiste en deux étoiles, puis par le colonel-général – dont l’insigne consiste en trois étoiles – et le général d’armée. Le grade de maréchal de la Fédération de Russie est un titre honorifique, puisqu’il n’en existe plus aucun depuis la mort, en 2006, d’Igor Sergueïev, qui a été le premier et seul maréchal de la Fédération de Russie.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, FAFA a dit :

ar contre lorsqu' @herciv écrit: "Il se pourrait que dans les 100000 nord  coréens envoyés en Ukraine une partie soit des combattants." j'ai l'impression qu'il adapte la réalité et je trouve que ce n'est vraiment pas bien !

Ok j'ai édité

Il y a 3 heures, FAFA a dit :

ar contre lorsqu' @herciv écrit: "Il se pourrait que dans les 100000 nord  coréens envoyés en Ukraine une partie soit des combattants." j'ai l'impression qu'il adapte la réalité et je trouve que ce n'est vraiment pas bien !

Ok j'ai édité

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, olivier lsb a dit :

Tirs d'artillerie de la LNR sur des chars Ukr. Ces images ont été géolocalisées autour de Lysychansk, donc elles doivent avoir au moins 1 mois environ.

BTR-3DA Ukr + tir de Stugna

 

Carpet bombing au drone + images de l'engin au décollage. On n'arrête pas le progrès. 

 

Ce serait bien pour la xieme fois de verifier ce qui est posté ou de ne pas poster. Le tir de Stugna est un tir d'entrainement. C'est marqué dans le tweet. Retweeter pour retweeter ca finit par s'apparenter a du spam. Si la langue de shakespeare pose probleme, ya de tres bon traducteurs en ligne....

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, FAFA a dit :

J'ai lu l'article d'Opex et à aucun instant il n'y est dit que des Nord-Coréens se trouvent actuellement en Ukraine.

Opex présente les choses de cette façon: Dans son titre: "Ukraine : Des milliers de « volontaires » nord-coréens pourraient bientôt venir dans le Donbass" et dans l'article: "En effet, Igor Korotchenko, un expert militaire russe officiant à l’antenne de la chaîne  » Rossiya 1″, a suggéré que la Corée du Nord pourrait aussi déployer des combattants pour se battre aux côtés des forces russes, parmi les « 100’000 volontaires » [selon lui, ndlr] que Pyongyang prévoirait d’envoyer dans le Donbass. Donc Opex ne se précipite pas sur cette info sans vérification et utilise le conditionnel tout en affirmant que rien n'est encore fait.

Par contre lorsqu' @herciv écrit: "Il se pourrait que dans les 100000 nord  coréens envoyés en Ukraine une partie soit des combattants." j'ai l'impression qu'il adapte la réalité et je trouve que ce n'est vraiment pas bien !

Un peu septique pour le moment sur les combattants Cela me semble très contre productif pour la Russie, sa fierté, son image, la propagande et la communication interne au pays. 

Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, Banzinou said:

On parlait il y a quelques mois des nord-coréens pour reconstruire les villes détruites, notamment Marioupol d'ailleurs

La "location" d'ouvriers a des pays étranger est depuis plusieurs années une source de revenus en devises pour la Corée du Nord.

En plus l'état ponctionne une partie des salaires.

J'avais vu un documentaire la dessus il y a qq temps.

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, jmdc33 a dit :

La "location" d'ouvriers a des pays étranger est depuis plusieurs années une source de revenus en devises pour la Corée du Nord.

En plus l'état ponctionne une partie des salaires.

J'avais vu un documentaire la dessus il y a qq temps.

Plus depuis quelques années. Les sanctions et le Covid ont tari cette source. Il restait des bûcherons en Russie et des serveuses dans des restaurants en Chine et au Cambodge, mais quasiment tout a été rapatrié en Corée du Nord. A vérifier mais il me semble que l'emploi de travailleurs nord-coréens avait fini par susciter des critiques et des tensions, notamment en Pologne (et peut-être en Chine) avec les travailleurs locaux. Au niveau du salaire et des conditions de travail des Nord-Coréens, qui pouvaient concurrencer la main d’œuvre locale.

Les A-50 survolent la mer Noire :

Révélation

 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le rumble :

Les russes avance vers Bakmut et à l'est vers le nord de new-york, également à l'ouest de donetsk.

Début d'offensive russe vers mikolaiev à partir de snihurivka (liveuamap est déjà mis à jour)

Rumble spécule qu'une partie des réserves ukrainiennes au nord pourraient être employé pour ouvrir un front directement en russie.

https://rumble.com/v1f4gn3-ukraine.-military-summary-and-analysis-07.08.2022.html

Link to comment
Share on other sites

Girkin, assez laconique :

https://wartranslated.com/igor-girkin-frontline-update-6-7-august-2022/

Je suis très réservé quant à la validité de ce qu'il annonce sur le plan opérationnel, autant son analyse stratégique est assez lucide, autant là ça dépend de ce qu'on lui dit (et je me demande si il n'a pas eu la consigne de calmer les critiques).

D'ailleurs des deux côtés je me méfie de plus en plus des news "au jour le jour" tant les canaux qui rapportent les petites avancées et gains sont biaisés, eux même ayant envie de croire certains faits plus que d'autres. Il faut plus s'intéresser aux tendances à 2-3 semaines vue la situation assez statique au global, mais fluide localement.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, Berezech a dit :

Girkin, assez laconique :

https://wartranslated.com/igor-girkin-frontline-update-6-7-august-2022/

Je suis très réservé quant à la validité de ce qu'il annonce sur le plan opérationnel, autant son analyse stratégique est assez lucide, autant là ça dépend de ce qu'on lui dit (et je me demande si il n'a pas eu la consigne de calmer les critiques).

D'ailleurs des deux côtés je me méfie de plus en plus des news "au jour le jour" tant les canaux qui rapportent les petites avancées et gains sont biaisés, eux même ayant envie de croire certains faits plus que d'autres. Il faut plus s'intéresser aux tendances à 2-3 semaines vue la situation assez statique au global, mais fluide localement.

De même, même pour des objectifs limités comme Bakhmut on ne voit aucun changement sauf à prendre le "pouls" une fois par mois, et encore. Depuis plus d'un mois il n'y a eu aucun changement d'envergure, et du point de vue stratégique rien n'a changé depuis la chute de Sievierodonetsk en juin. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Akhilleus a dit :

Ce serait bien pour la xieme fois de verifier ce qui est posté ou de ne pas poster. Le tir de Stugna est un tir d'entrainement. C'est marqué dans le tweet. Retweeter pour retweeter ca finit par s'apparenter a du spam. Si la langue de shakespeare pose probleme, ya de tres bon traducteurs en ligne....

Faut pas me faire dire ce que je n'ai pas dit (pour l'entrainement). J'ai dit "BTR-3DA Ukr + tir de Stugna", le reste, c'est comme le port-salut, c'est écrit dessus. 

Je n'ai pas écrit "action de combat" ou "destruction d'IFV Russe" ou je ne sais quoi. D'ailleurs d'une manière générale, j'évite de répéter ce qui est déjà écrit, tweet ou article. 

Simplement, je n'avais jamais encore jamais vu ce système à l'œuvre, qui n'a pas été partagé sur ce fil. Et à part des HS sur les dernières pages, la logistique encore et toujours ou la rumeur sur 100k Nord-Coréens, peu de contenu bruts ont été diffusés. J'ai même fait dans la neutralité inclusive en publiant du contenu Ukr sur Ru et Ru sur Ukr (pour une fois, l'image et la séquence vidéo étant de bonne qualité), mais visiblement, sur le topic opérations militaires, ça s'apparente toujours à du spam :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

https://www.cbsnews.com/news/ukraine-military-aid-weapons-front-lines/

Quote

Ukraine military aid doesn't always get to the front lines: "Like 30% of it reaches its final destination"

Watch the CBS Reports documentary "Arming Ukraine" in the video player above, or stream it on the CBS News app Sunday, Aug. 7, at 8 p.m., 11 p.m. or 2 a.m. ET.

In a war being fought largely in World War II era trenches, with Soviet ammunition, the vast influx of modern NATO weapons and military supplies from the West into Ukraine has proven to be among the largest determinants of whether territory is lost, or gained, along Ukraine's embattled border region with Russia. 

The bulk of these weapons and military supplies make their way to the border of Poland, where U.S. and NATO allies quickly ferry it across the border and into the hands of Ukrainian officials. That's where U.S. oversight ends. 

"All of this stuff goes across the border, and then something happens, kind of like 30% of it reaches its final destination," said Jonas Ohman, founder and CEO of Blue-Yellow, a Lithuania-based organization that has been meeting with and supplying frontline units with military aid in Ukraine since the start of the conflict with Russia-backed separatists in 2014. 

"30-40%, that's my estimation," he said in April of this year. 

The United States has committed over $23 billion in military aid to Ukraine since the start of the war at the end of February, according to the Kiel Institute for the World Economy, which has been tracking global commitments of aid to Ukraine. The United Kingdom has committed $3.7 billion, Germany $1.4 billion, and Poland $1.8 billion, with multiple other countries following suit.

A combination of Ukraine's constantly shifting front lines with its largely volunteer and paramilitary forces has made delivery of the military aid difficult for those attempting to navigate the dangerous supply lines to their destination. Some have raised concerns about weapons falling into Ukraine's black market, which has thrived on corruption since the collapse of the Soviet Union. 

Ohman relies largely on unofficial channels to deliver his supplies, which can include anything from night-vision scopes and radios to Kevlar vests, ballistic helmets and modern drones, which have proven to be essential eyes in the sky for breaking through stalemates on the battlefield. His group's status as an NGO does not permit him to deliver "lethal weapons."

"There are like power lords, oligarchs, political players," Ohman said, describing the corruption and bureaucracy he has to work around. "The system itself, it's like, 'We are the armed forces of Ukraine. If security forces want it, well, the Americans gave it to us.' It's kind of like power games all day long, and so eventually people need the stuff, and they go to us."

Andy Millburn is a retired U.S. Marine colonel who served in Iraq and Somalia and recently founded the Mozart Group, a company dedicated to training frontline Ukrainian soldiers. He traveled to Ukraine after the Russian invasion and set up a base in the capital Kyiv. 

"If you provide supplies, or a logistics pipeline, there has got to be some organization to it, right? If the ability to which you're willing to be involved in that stops at the Ukrainian border, the surprise isn't that, oh, all this stuff isn't getting to where it needs to go — the surprise is that people actually expected it to," said Millburn. 

"If United States' policy is to support Ukraine in the defense of its country against the Russian Federation, you can't go halfway with that. You can't create artificial lines. I understand that means that U.S. troops are not fighting Russians. I understand even U.S. troops are not crossing the border. But why not at least put people in place to supervise the country? They can be civilians to ensure that the right things are happening," he said. 

In July, Ambassador Bonnie Denise Jenkins, Under Secretary for Arms Control and International Security at the U.S. State Department, said "the potential for illicit diversion of weapons is among a host of political-military and human rights considerations."

But she added, "We are confident in the Ukrainian Government's commitment to appropriately safeguard and account for the U.S.-origin defense equipment." 

Ukraine has created a temporary special commission to track the flow of weapons inside the country. But still, weapons experts say they have seen situations like this before. 

"Every country and every situation is very different, but certainly if I look back, Iraq is another country where there have been cyclical deliveries. We saw a lot of weapons come in 2003 with the U.S.-led invasion of Iraq, and then 2014 happened when ISIS took over large parts of the country and took over large stocks of weapons that had been meant for Iraqi forces," said Donatella Rovera, a senior crisis adviser for Amnesty International who has been monitoring human rights violations in Ukraine.

"More recently, we saw the same situation occur in Afghanistan," she said of the U.S. withdrawal and Taliban takeover of the country. "Oversight mechanisms should be in place to avoid that."

"That's one of the reasons we have to win the war," said Ohman. "If we lose the war, if we have this kind of gray zone, semi-failed state scenario or something like that. If you do this — you funnel lots of lethal resources into a place and you lose — then you will have to face the consequences."

 

Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,943
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...