Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

il y a 7 minutes, Am39Exocet a dit :

Encore faut il pouvoir leur donner a bouffer et pas les armer avec des frondes et des pistolets en plastique...

S'il y a bien un truc sur lequel je n'ai aucun doute c'est la possibilité pour la Russie de donner des fusils d'assaut à ses troupes. 

Le reste.. Il faut trouver 100 000 hommes formés, les payer et les entretenir. Ce n'est pas hors de portée mais c'est vrai que de ce côté les frappes contre la Crimee peuvent être utile politiquement 

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Am39Exocet a dit :

Encore faut il pouvoir leur donner a bouffer et pas les armer avec des frondes et des pistolets en plastique...

la problème actuel des russes en ukraine, c'est le manque d'infanterie pas de matériel

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Am39Exocet a dit :

Encore faut il pouvoir leur donner a bouffer et pas les armer avec des frondes et des pistolets en plastique...

On pourrait eviter les posts  a la con?

Pour l'instant et malgre les pertes materielles, les FAFR ont pu reconstituer des BCT entamés voir constituer de nouveaux BCT

Ce qui manque comme dit au dessus ce ne sont pas les vehicules, les tubes d'arty ou les blindés mais bien une infanterie d'assaut aussi bien en nombre qu'en qualité

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Akhilleus a dit :

On pourrait eviter les posts  a la con?

Pour l'instant et malgre les pertes materielles, les FAFR ont pu reconstituer des BCT entamés voir constituer de nouveaux BCT

Ce qui manque comme dit au dessus ce ne sont pas les vehicules, les tubes d'arty ou les blindés mais bien une infanterie d'assaut aussi bien en nombre qu'en qualité

Je pense qu'il était ironique... en même temps on a de quoi être un peu déçu (militairement parlant) du niveau de l'armée Russe.

Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, Ciders a dit :

Pour le tremplin... vu l'état de l'aéronavale russe, est-ce bien utile de le taper ?

 

T'as vu la dernière doctrine navale russe en date? Je pense que la réponse (sur leurs intentions) est assez claire... :happy:

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, MeisterDorf a dit :

T'as vu la dernière doctrine navale russe en date? Je pense que la réponse (sur leurs intentions) est assez claire... :happy:

Je peux t'assurer que le Sporting Club de Bastia a aussi l'intention de remporter la L1. Mais niveau moyens, c'est là que ça pêche. :mellow:

Après, si les Russes veulent un truc qui ressemble vaguement à un porte-avions à pas cher, j'ai une idée. Dispo moyennant quelques travaux mais tout de suite. Faudra juste virer le casino qu'ils voulaient mettre dedans. :happy:

Pas d'images supplémentaires encore de la base mais :

 

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, HK a dit :

Compte tenu de la taille des explosions, de la fumée, et des fenêtres soufflées à des centaines de mètres il me semble évident que ce ne sont pas quelques vieux Su-24 stockés en plein air qui ont été ciblés.

Au minimum il s’agit d’avions armés et avec les pleins, et plus probablement les dépôts de munition ou de carburant à proximité…

… lesquels ne servaient certainement pas qu’à faire des ronds au dessus de l’eau en Mer Noire.

Je te rejoins, soit c'est vraiment la faute à pas de chance (= cause interne, plus probablement accidentel ou très hypothétique sabotage lone wolf) sur une base des VMF, donc ça va juste soulager la flotte ukrainienne (lol).

Soit c'est une frappe ukrainienne, et on pourrait donc supposer un intérêt fort à frapper cet endroit.

Link to comment
Share on other sites

il y a 57 minutes, Saladin a dit :
il y a une heure, Akhilleus a dit :

 

Je pense qu'il était ironique... en même temps on a de quoi être un peu déçu (militairement parlant) du niveau de l'armée Russe.

Ironique en effet,  c 'est encore ce qui va le mieux pour qualifier la situation, a mon sens les russes on déjà perdu cette guerre , avant qu ils deviennent a nouveau fréquentables , bcp de personnes de ce forum auront des couches senior ....

ps : les chinois savent ce qui les attends s'ils font la même erreur ...

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Un portrait du général Marchenko, celui a dirigé les opérations autour de Mykolaiv en mars et contribué à stopper l'avancée Russe. Otage d'une sombre affaire politico financière, qui masque un affrontement politique entre Zelensky et... Porochenlo, il semble qu'il ait été déclaré bon pour reprendre le service, après avoir été retiré du front pour un placard à Kiev. Histoire assez incroyable tout de même, vu ses états de service et quand on connait maintenant le degré d'infiltration Russe des forces militaires et renseignements Ukr du front Sud. D'ailleurs quelques anecdotes dans cet article viennent enrichir la plus grande image qui se dessine à propos des infiltrations réussies par le FSB/GRU de l'administration civilo militaire dans le sud Ukraine.

Quelques passages flatteurs et des anecdotes pourries dans l'article, pas le meilleur du Monde à cause de çà. Mais rien de rédhibitoire. Beaucoup plus intéressant, on y découvre aussi les commentaires instructifs du général sur les combats en cours dans Kherson et la grande offensive voulue par le politique Ukr. 

Citation

En Ukraine, le retour en grâce du général Marchenko, héros de Mykolaïv

Ecarté par Kiev après avoir assuré la défense de la ville du sud, au début de la guerre, le responsable militaire, soutenu par Petro Porochenko, est de nouveau sur le terrain pour coordonner la contre-offensive.

Par Thomas d'Istria (Mykolaïev (Ukraine), envoyé spécial)

35b39ec_1659682287197-choix-dmytro-march

Le général Dmytro Marchenko, à Mykolaïv (Ukraine), le 2 août 2022. ADRIEN VAUTIER / LE PICTORIUM POUR «LE MONDE»

Dmytro Marchenko est de retour. Dans la ville de Mykolaïv, bombardée sans relâche, l’arrivée du général major des forces armées ukrainiennes qui avait assuré la défense de cette cité du sud de l’Ukraine, en février et en mars, a été célébrée par une partie de la population et des personnalités locales. « Marcello », de son nom de guerre, a les cheveux rasés et des yeux bleu vif qui fixent ses interlocuteurs. C’est un personnage massif, calme, très demandé. Les soldats qu’il croise dans l’avenue principale d’un quartier du centre réservé aux militaires, bloqué à toutes ses entrées par des checkpoints, le saluent avec respect.

Depuis le 27 juillet, Dmytro Marchenko est chargé de la coordination entre l’administration régionale de Mykolaïv et les forces armées ukrainiennes dans le cadre de la contre-offensive sur l’oblast de Kherson, occupé par la Russie dans les premiers jours de la guerre. Un retour en grâce rendu possible, semble-t-il, après que l’ex-président ukrainien, Petro Porochenko, qui l’a toujours soutenu, et son successeur, Volodymyr Zelensky, paraissent s’être accordés sur une trêve dans leur guerre politique. Quatre mois plus tôt, en avril, le général était en effet retourné à Kiev, après avoir été remplacé.

Ce mardi 2 août, dans le bâtiment de l’administration régionale soufflé par une explosion en mars, le militaire ne s’embarrasse pas de pointer les faiblesses du discours officiel. « Cela fait quelque temps que nos autorités, à Kiev, ont commencé à parler d’une contre-offensive pour libérer les territoires occupés, lâche-t-il, accoudé à la table sur laquelle repose une roquette russe. Nous comprenons cette ambition et nous la partageons. Mais nous, nous prenons en compte la réalité de la situation sur le terrain : pour lancer une contre-offensive, il nous faudrait tripler le nombre de soldats, d’avions et de système d’artillerie. » Or, poursuit-il, « je ne veux pas envoyer mes soldats se faire tuer inutilement pour une attaque contre des positions qui sont aujourd’hui très bien équipées ».

Rien n’était prêt

Il connaît le terrain. Le 25 février, au deuxième jour de l’invasion lancée par le Kremlin, le général avait été envoyé par le commandant en chef des forces armées d’Ukraine, Valeri Zaloujny, afin de contrer les forces russes. La défense de la ville, marquée par de lourdes pertes militaires et civiles, s’était achevée par le retrait des troupes du Kremlin de la quasi-totalité de la région. Cette victoire avait résonné comme une revanche pour Dmytro Marchenko. Avant l’invasion, l’homme étudiait au sein de l’université nationale de défense de l’Ukraine Ivan-Chernyakhovsky, après être « tombé » dans une affaire politique dont l’Ukraine a le secret.

b7aa802_1659682287209-dmytro-marchenko-3

Le général Dmytro Marchenko, à Mykolaïv (Ukraine), le 2 août 2022. ADRIEN VAUTIER / LE PICTORIUM POUR «LE MONDE»

En 2019, alors qu’il dirigeait une division du ministère de la défense ukrainien dont l’objectif était d’améliorer la qualité de l’équipement militaire ukrainien, il avait été accusé de fournir à l’armée des produits de mauvaise qualité, achetés à des prix gonflés, notamment 20 000 gilets pare-balles. En novembre, il était envoyé en prison. Un mois plus tard, une collecte de fonds avait permis de rassembler 1 million de hryvnias (26 000 euros) afin de payer une partie de la caution. Le reste de la somme, 19 millions, avait été versé par le président sortant ukrainien, sixième fortune du pays, Petro Porochenko. Le général major, qui a toujours dénoncé une affaire « fabriquée », était libéré. D’autres tests effectués sur le matériel militaire jugé défectueux ont par la suite prouvé qu’il respectait les normes de qualité.

Le 25 février, à son arrivée à Mykolaïv, rien n’était prêt. La ville était menacée par les troupes russes, qui venaient de s’emparer de l’oblast de Kherson. Dès le 2 mars, les forces du Kremlin atteignent la base aérienne de Koulbakino, dans les faubourgs de la ville, et commencent à entourer une partie de Mykolaïv, ne laissant qu’une porte de sortie vers l’ouest.

L’anecdote la plus fameuse qui circule sur son arrivée est celle de sa rencontre avec un citoyen qui tentait de retirer le drapeau ukrainien de la façade d’un bâtiment. Le général major l’interpelle. L’homme, perché sur son échelle, lui explique que Kherson a été capturée et que la ville n’a aucune chance de s’en sortir. « Je lui ai dit que nous n’allions pas laisser entrer les Russes comme ça. Le gars me regardait comme si j’étais un dingue », rigole doucement Dmytro Marchenko.

Préparer le terrain

A Mykolaïv, dans les premiers jours de guerre, la situation est plus ou moins la même que celle décrite à Kherson : la population est paniquée et une partie des autorités a décidé de fuir. La cité portuaire n’a ni checkpoints à ses entrées ni tranchées pour la protéger. « Les policiers, la garde nationale et le SBU [service de sécurité d’Ukraine ] étaient prêts à quitter la ville », affirme Dmytro Marchenko, qui se souvient avoir vainement tenté de joindre le chef de la police. Ce dernier et certains de ses hommes seront finalement arrêtés à 100 kilomètres de la ville, puis ramenés dans Mykolaïv.

Les autres régions du pays, moins touchées, envoient également des hommes pour défendre la ville stratégique. Une histoire à ce sujet provoque l’hilarité du général major. Début mars, un bus arrive en ville. Sitôt arrêtés, les soixante-quatre passagers s’échappent afin de se cacher. Selon Dmytro Marchenko, ces hommes, originaires de l’ouest de l’Ukraine, avaient négocié avec le chauffeur pour quitter le pays en traversant la frontière polonaise en échange d’une somme de 1 000 euros par personne. Arrêtés par les gardes-frontières, ils sont emmenés à Mykolaïv pour se battre. Le général finira par les convaincre de prendre les armes.

Depuis son retour, Dmytro Marchenko coordonne également désormais les réseaux de résistants ukrainiens dans les territoires occupés par la Russie, principalement dans l’oblast de Kherson, et dans une petite partie de la région de Mykolaïv. Les partisans ukrainiens envoient les coordonnées des positions russes dans les villes qu’ils occupent.

Alors que les autorités ukrainiennes affirment que quarante-six villages ont été libérés par les forces armées, il considère que ces prises servent avant tout à préparer le terrain. « Toutes ces petites batailles sont faites pour organiser une vraie contre-offensive », dit-il. Chaque jour, selon lui, les frappes ukrainiennes avec des armes occidentales comme des lance-roquettes multiples américains Himars et des obusiers américains M777 détruisent « quatre dépôts de munitions, avec des soldats et des équipements ». Trois ponts cruciaux pour le ravitaillement des troupes du Kremlin ont également été touchés.

Les forces russes « rassemblent beaucoup de troupes ici et n’ont pas renoncé à leur plan originel de lancer une offensive sur Mykolaïv », assure le général. Mais, ajoute-t-il, « Si nous avons pu les repousser, en mars, alors que nous n’étions pas prêts, aujourd’hui, nous sommes bien mieux équipés et préparés… »

 

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, g4lly a dit :

Laquelle? Celle de ne pas frapper assez fort assez tôt?

Non de ne plus rien vendre , entre autre choses , le contexte actuel fait que la finalité du conflit ukrainien donnera les éléments du conflit suivant c'est a dire Taïwan car il aura une guerre c'est certain , quand c'est la question

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, olivier lsb a dit :

Un portrait du général Marchenko, celui a dirigé les opérations autour de Mykolaiv en mars et contribué à stopper l'avancée Russe. Otage d'une sombre affaire politico financière, qui masque un affrontement politique entre Zelensky et... Porochenlo, il semble qu'il ait été déclaré bon pour reprendre le service, après avoir été retiré du front pour un placard à Kiev. Histoire assez incroyable tout de même, vu ses états de service et quand on connait maintenant le degré d'infiltration Russe des forces militaires et renseignements Ukr du front Sud. D'ailleurs quelques anecdotes dans cet article viennent enrichir la plus grande image qui se dessine à propos des infiltrations réussies par le FSB/GRU de l'administration civilo militaire dans le sud Ukraine.

Quelques passages flatteurs et des anecdotes pourries dans l'article, pas le meilleur du Monde à cause de çà. Mais rien de rédhibitoire. Beaucoup plus intéressant, on y découvre aussi les commentaires instructifs du général sur les combats en cours dans Kherson et la grande offensive voulue par le politique Ukr. 

 

en parlant de Mykolaiv, il y'a eu une rafle il y'a quelques jours contre des personnes présentés comme 'sympathisant russe', au moins une centaine d'arrestation. 

Link to comment
Share on other sites

"...Les responsables américains ont précisé que les cibles en Crimée étaient un jeu équitable, y compris le pont du détroit de Kertch, car ils le considèrent comme un territoire ukrainien occupé par la Russie. Pas de plafond d'escalade pour l'utilisation d'armes américaines contre des cibles de Crimée. Quant à ce qui a été utilisé ici, beaucoup de doigts pointés…"

 

Impressionnantes explosions... 2 stocks de bombes ?

 

Edited by Métal_Hurlant
Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, Métal_Hurlant a dit :

"...Les responsables américains ont précisé que les cibles en Crimée étaient un jeu équitable, y compris le pont du détroit de Kertch, car ils le considèrent comme un territoire ukrainien occupé par la Russie. Pas de plafond d'escalade pour l'utilisation d'armes américaines contre des cibles de Crimée. Quant à ce qui a été utilisé ici, beaucoup de doigts pointés…"

 

Impressionnantes explosions... 2 stocks de bombes ?

 

C'est quand même inquiétant pour eux de ne pas être en mesure de protéger leur site ou qu'ils soient dans les territoires qu'ils occupent... les Ukrainiens peuvent frapper ou ils veulent et surtout ils frappent avec des résultats semble t-il pour bien moins de munitions utilisées.  Au final l'occident et son bloc et quelque part heureusement pour nous n'ont aucun pays capable de nous inquiéter (hormis le nucléaire)

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Colstudent a dit :

C'est quand même inquiétant pour eux de ne pas être en mesure de protéger leur site ou qu'ils soient dans les territoires qu'ils occupent... les Ukrainiens peuvent frapper ou ils veulent et surtout ils frappent avec des résultats semble t-il pour bien moins de munitions utilisées.  Au final l'occident et son bloc et quelque part heureusement pour nous n'ont aucun pays capable de nous inquiéter (hormis le nucléaire)

Pour le moment il y a une version russe, des Ukrainiens qui semblent s'en moquer et des réseaux sociaux qui extrapolent .

Edited by Mangouste
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Boule75 a dit :

Le fameux "warmonitor", fidèle retranscripteur des déclarations de l'EM ukrainien, associe (avec prudence) la frappe sur l'aéroport de Crimée à un système ukrainien "Grom" :

 

http://www.military-today.com/missiles/grom_ballistic_missile.htm

Sur cette fiche, son CEP est estimé à 35-50 m ; ça me semble trop imprécis pour le double "coup au but" réalisé sur la base en Crimée (à moins que les bombes étaient étalées à l'extérieur sur une surface importante ?)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Am39Exocet a dit :

Ironique en effet,  c 'est encore ce qui va le mieux pour qualifier la situation, a mon sens les russes on déjà perdu cette guerre , avant qu ils deviennent a nouveau fréquentables , bcp de personnes de ce forum auront des couches senior ....

ps : les chinois savent ce qui les attends s'ils font la même erreur ...

En étant alliés avec les Chinois et les Indiens les Russes sont alliés avec quasi 40% de la planète. Et ils ont des ressources illimitées. 

Il faut sortir de l'occidentalo centrisme. Ce que les Russes ont foutus en l'air c'est l'opportunité dingue qu'ils avaient de devenir le poste frontière entre la Chine et L'UE. Là ils se condamnent à jouer un rôle moins grand tout en restant une puissance fondamentale en Asie et en Afrique. Reste à voir leur agenda en Amérique du Sud (honnêtement je ne sais pas qui est pro ou Anti Russes la bas). 

Y a un paquet de pays Européens qui ne peuvent même pas se permettre d'en rêver (d'ailleurs ils ne le font pas, la défense de L'UE c'est l'OTAN). 

 

Maintenant effectivement, tout ça pour le Dombas ça semble cher payé. Si à la rigueur ils avaient récupérés les Terres Noires et l'île des Serpents et son Gaz on aurait pu comprendre. 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • Rob1 locked this topic
  • Rob1 unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...