Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : Opérations militaires


Recommended Posts

Djankoï = Dzhankoi je suppose !?

https://www.lemonde.fr/international/live/2022/08/16/guerre-en-ukraine-en-direct-incendie-et-explosion-de-munitions-sur-une-base-militaire-russe-en-crimee_6138133_3210.html

La Russie attribue finalement l’explosion de munitions en Crimée à un « acte de sabotage »

L’explosion de munitions qui s’est produite mardi matin sur une base militaire russe en Crimée, péninsule annexée par la Russie en 2014, était due à un « acte de sabotage », a assuré l’armée russe dans un communiqué. Le dépôt militaire situé près de Djankoï, dans le nord de la Crimée, « a été endommagé le 16 août dans la matinée à la suite d’un acte de sabotage », affirme le communiqué, cité par les agences de presse russes, qui ne désigne pas de responsables.

« Des infrastructures civiles, parmi lesquelles une ligne à haute tension, une centrale électrique, une voie ferroviaire, ainsi que plusieurs maisons ont également été endommagées », a détaillé l’armée russe. Dans un premier temps, dans la matinée, le ministère de la défense russe avait lié l’explosion de ce dépôt de munitions à un incendie, sans préciser la cause de ce dernier.

Réagissant à ces explosions, Andriy Yermak, chef de l’administration présidentielle ukrainienne, a salué sur Telegram une « opération “démilitarisation” façon travail d’orfèvre par les forces armées ukrainiennes », qui continuera selon lui « jusqu’à la libération complète des territoires ukrainiens ».

 

11:24

Plus d’informations sur l’explosion dans une base militaire russe en Crimée

L’explosion sur une base militaire russe mardi matin en Crimée a endommagé les lignes de chemin de fer se situant à proximité. Le trafic ferroviaire a donc été interrompu, a annoncé le chef de la « république de Crimée », Sergueï Aksionov, sur Telegram. Selon un conseiller du ministère de l’intérieur ukrainien, Anton Gerashchenko, Moscou utilisait ces lignes pour transporter du matériel militaire vers le sud de l’Ukraine, notamment vers la région de Zaporijia.

Le ministère de la défense russe a affirmé qu’un incendie ayant provoqué une explosion de munitions s’était produit dans cette base russe du district de Djankoï, dans le nord de la Crimée. L’agence de presse russe RIA a, elle, rapporté qu’un poste de transformation avait pris feu après une explosion dans la ville de Djankoï.

Un responsable ukrainien a affirmé au New York Times, sous couvert d’anonymat, qu’une unité militaire d’élite ukrainienne opérant derrière les lignes ennemies était à l’origine de l’explosion. Comme pour « l’incident » survenu sur l’aérodrome de Saky, Kiev n’a pas revendiqué d’attaque sur Djankoï, un conseiller présidentiel, Mykhaïlo Podoliak, se contentant de confirmer l’explosion.

Edited by Métal_Hurlant
Link to comment
Share on other sites

"...Fumée noire au-dessus d'une autre base aérienne militaire en Crimée La base aérienne militaire du village de Hvardiyske dans le district de Simferopol est en feu, écrit Kommersant faisant référence aux habitants https://t.me/kommersant/37638… Le chef de Bellingcat écrit que 12 avions russes SU-24M et 12 SU-25SM à la base aérienne..."

 

Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Banzinou said:

Mais avec quelle arme l'Ukraine fait ça, c'est la question

Tir au delà de la portée visuelle… drone, missile guidé (cable fibre optique ou liaison radio), ou mortier avec obus GPS.

Je vois pas trop d’autres options… le sabotage ou le tir à vue directe serait du suicide.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, HK a dit :

Tir au delà de la portée visuelle… drone, missile guidé (cable fibre optique ou liaison radio), ou mortier avec obus GPS.

Je vois pas trop d’autres options… le sabotage ou le tir à vue directe serait du suicide.

On parle de frappe à plus de 200 km de la ligne de front quand même... ça limite vachement les possibilités

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, HK a dit :

Je vois pas trop d’autres options… le sabotage ou le tir à vue directe serait du suicide.

1° Vous imaginez le stress de l'EM russe qui doit sans doute détourner des troupes pour essayer de démasquer ces unités secrètes et renforcer la sécurité des autres bases susceptibles d'être les prochaines cibles 

2° La Crimée ne semble pas si facile d'atteinte pour les Ukrainiens et ils y arriveraient, ça peut être alors un "massacre" pour les bases russes en Biélorussie

3° Les Russes sont pas plus cons que les autres (quoi qu'à la vue de pas mal de trucs ces derniers temps, je commence à douter), comment se fait-il qu'eux ne soient pas capables de telles actions en Ukraine ?

Clairon

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Clairon a dit :

1° Vous imaginez le stress de l'EM russe qui doit sans doute détourner des troupes pour essayer de démasquer ces unités secrètes et renforcer la sécurité des autres bases susceptibles d'être les prochaines cibles 

2° La Crimée ne semble pas si facile d'atteinte pour les Ukrainiens et ils y arriveraient, ça peut être alors un "massacre" pour les bases russes en Biélorussie

3° Les Russes sont pas plus cons que les autres (quoi qu'à la vue de pas mal de trucs ces derniers temps, je commence à douter), comment se fait-il qu'eux ne soient pas capables de telles actions en Ukraine ?

Clairon

Oui et les ukrainiens communiquent sur les "civils russes fuyant la Crimée et autres embouteillages sur le pont de Kerch".
Aucune info à ma dispo qui démontrerait que le phénomène est d'ampleur, donc je pense qu'à ce stade c'est de l'agit-prop.

Par contre, une vraie dégradation, une vraie inquiétude des civils en Crimée, ça serait un renversement par rapport au gain initial déjà présenté et célébré à travers toute la Russie (la sécurisation de l'alimentation en eau douce).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Clairon a dit :

3° Les Russes sont pas plus cons que les autres (quoi qu'à la vue de pas mal de trucs ces derniers temps, je commence à douter), comment se fait-il qu'eux ne soient pas capables de telles actions en Ukraine ?

Ils en ont longtemps été capables et ne s'en sont pas privés. Peut-être ont-ils plus de mal maintenant vu toutes les chasses aux saboteurs que les Ukrainiens ont fait depuis l'invasion... Ou peut-être préfèrent-ils utiliser des missiles à longue portée, malgré leur précision pas toujours au rendez-vous, maintenant qu'ils ne font plus semblant de ne pas faire la guerre.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, CortoMaltese a dit :

- Les US urgent Zelenski de préparer son opinion publique à l'inévitable. Zelenski les prends totalement à contrepied : si je dis au gens de stocker de la nourriture et de se préparer à la guerre, la moitié du pays fuira avant même que les russes arrivent, et ils prendront le pays en 3 jours. L'essentiel, c'est de garder les gens au pays, là où ils peuvent se battre. 

- La position de Zelenski ne faisait pas l'unanimité au sein de son entourage et des SR ukrainiens qui pressaient le Président de prendre des mesures préventives sérieuses. Il semble d'ailleurs que ça a été fait localement sans ordre d'en haut : stockage de carburant et de munition, ect. 

- Blinken a dit à Zelenski en Janvier qu'il devait envisager d'avoir à quitter Kiev si les russes s'approchaient de la ville, Zelenski a répondu que c'était hors de question. 

- Zelenski s'est même mis à penser que ces appels du pied des américains pouvaient être une manière déguisée de l'écarter rapidement après le début de la guerre afin que l'Ouest puisse négocier avec le pantin russe qui sera installé à sa place.

Et oui, c'est un fait que nous ne cessons de vérifier au cours de notre existence : in fine, l'histoire est faite par un petit nombre d'êtres humains qui déjouent la froide logique du cours des évènements.

Poutine pensait l'éjecter d'un coup de pichenette mais en fait c'est lui qui n'avait rien compris...

Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Clairon a dit :

1° Vous imaginez le stress de l'EM russe qui doit sans doute détourner des troupes pour essayer de démasquer ces unités secrètes et renforcer la sécurité des autres bases susceptibles d'être les prochaines cibles 

2° La Crimée ne semble pas si facile d'atteinte pour les Ukrainiens et ils y arriveraient, ça peut être alors un "massacre" pour les bases russes en Biélorussie

3° Les Russes sont pas plus cons que les autres (quoi qu'à la vue de pas mal de trucs ces derniers temps, je commence à douter), comment se fait-il qu'eux ne soient pas capables de telles actions en Ukraine ?

Clairon

Sur le point 3 : qui dit qu'ils ne le font pas

Les ukrainiens controlent bien l'info chez eux mais ca n'empeche pas regulierement des trucs de sauter et pas seulement par frappe SrBM

On peut par exemple rappeler le bateau coulé a 80 km derriere les lignes ukrainiennes probablement par nageurs de combat

On sait que des FS ukrainiennes operent derriere les lignes russes depuis le debut du conflit (y compris en Bielorussie) et on subodorre fortement que les russes font pareil, notamment lors de ciblage tres loin a l'Ouest

Et les 2 camps ont des cellules parmi les civils qui y aide

Link to comment
Share on other sites

"...Les habitants de Kherson rapportent que les Russes effectuent des travaux avec de vieilles barges dans un chantier naval de Kherson. Le mouvement des barges est visible sur les images satellites. Les habitants sont d'avis que les Russes veulent réparer des barges pour transporter du matériel à travers Dnipro..."

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Banzinou a dit :

Car si c'est un sabotage à chaque fois, ça va commencer à devenir inquiétant.

Ce qui est dingue, c'est que ca s'enchaîne pratiquement jour après jour... Logiquement, je m'attendrais à ce qu'on attende que les choses se tassent après un coup d'éclat avant de re-passer à l'action.

il y a une heure, Akhilleus a dit :

On peut par exemple rappeler le bateau coulé a 80 km derriere les lignes ukrainiennes probablement par nageurs de combat

Dans le cas de ce bateau, j'avais montré que les pseudo 80 km étaient une erreur : http://www.air-defense.net/forum/topic/26223-guerre-russie-ukraine-2022-opérations-militaires/page/449/#comment-1509023

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

De toute façon :

  • soit les Ukrainiens sont super efficaces et c'est inquiétant parce que sécurité sur les arrières zéro et ça, c'est pas bon et ça encourage aussi la résistance des civils
  • soit les Russes sont très maladroits et c'est inquiétant parce que plus ça va devenir tendu, plus ils vont stresser et plus ça risque d'exploser
  • soit c'est une série de coïncidences inexplicables et c'est TRÈS INQUIÉTANT parce que ça peut vouloir dire qu'un démon niveau 3 de Kobal se balade avec de la dynamite et une perruque, et honnêtement vous ne voudriez pas savoir la suite

La pire option étant probablement que les Ukrainiens soient super efficaces et que les Russes sont incapables d'élaborer des contre-mesures, par exemple de disperser leurs dépôts ou au moins de les camoufler.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, HK a dit :

Tir au delà de la portée visuelle… drone, missile guidé (cable fibre optique ou liaison radio), ou mortier avec obus GPS.

Je vois pas trop d’autres options… le sabotage ou le tir à vue directe serait du suicide.

Autant pour Soki le sabotage me semblait possible mais difficile à envisager, notamment du fait d'explosions de jour, autant ici on parle d'un dépôt étendu en bordure de route, sans protections passives au vu des vidéos, et d'explosions de nuit. C'est déjà bien plus simple pour des commandos.

Il y a 2 heures, Clairon a dit :

1° Vous imaginez le stress de l'EM russe qui doit sans doute détourner des troupes pour essayer de démasquer ces unités secrètes et renforcer la sécurité des autres bases susceptibles d'être les prochaines cibles 

2° La Crimée ne semble pas si facile d'atteinte pour les Ukrainiens et ils y arriveraient, ça peut être alors un "massacre" pour les bases russes en Biélorussie

3° Les Russes sont pas plus cons que les autres (quoi qu'à la vue de pas mal de trucs ces derniers temps, je commence à douter), comment se fait-il qu'eux ne soient pas capables de telles actions en Ukraine ?

Clairon

1- Clairement, sans parler des discussions houleuses qu'il doit y avoir à haut niveau...

2- Paradoxalement, les services biélorusses ont peut-être plus de ressources à consacrer à leur défense que des Russes fort sollicités en beaucoup d'endroits. Et politiquement pas certain que ce soit très bon pour les Ukrainiens d'attaquer trop visiblement la Biélorussie, même si c'est discutable (en fait j'ai des arguments dans les deux sens).

3- Ils le font, beaucoup même, mais les Ukrainiens ne communiquent pas dessus et exercent un très efficace contrôle de l'information sur leur territoire, et de plus cela n'intéresse pas, ou très peu, les médias occidentaux.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, gustave a dit :

Autant pour Soki le sabotage me semblait possible mais difficile à envisager, notamment du fait d'explosions de jour, autant ici on parle d'un dépôt étendu en bordure de route, sans protections passives au vu des vidéos, et d'explosions de nuit. C'est déjà bien plus simple pour des commandos.

1- Clairement, sans parler des discussions houleuses qu'il doit y avoir à haut niveau...

2- Paradoxalement, les services biélorusses ont peut-être plus de ressources à consacrer à leur défense que des Russes fort sollicités en beaucoup d'endroits. Et politiquement pas certain que ce soit très bon pour les Ukrainiens d'attaquer trop visiblement la Biélorussie, même si c'est discutable (en fait j'ai des arguments dans les deux sens).

3- Ils le font, beaucoup même, mais les Ukrainiens ne communiquent pas dessus et exercent un très efficace contrôle de l'information sur leur territoire, et de plus cela n'intéresse pas, ou très peu, les médias occidentaux.

Ce qui est dingue aujourd'hui c'est que non seulement le dépôt en Crimée a sauté en répandant des munitions non explosées tout autour, mais il y a aussi eu des attaques sur plusieurs autres sites simultanément (le transfo, la voie de chemin de fer, la base de Hvardyskie) et on peut ajouter les attaques sur les voies de chemin de fer autour de Melitopol.
Surtout que même le plus poutinolatre des russes sait aujourd'hui par la très puissante Rumeur que l'opé spéciale de courte durée et sans répercussion pour son mode de vie, c'est du pipo, que la phase 1 a foiré, que la phase 2 n'a pas donné les résultats espérés, qu'on ne voit pas trop ou ça va ensuite, que la guerre va durer et qu'il va falloir faire des sacrifices, qu'on y sera encore cet hiver dans la neige. Les discours de propagande russe trop éloigné de ce qui se passe minent la confiance de leur propre population. Encore plus quand les "accidents" et les sabotages se succèdent de manière spectaculaire. De ce point de vue la guerre psyops / propagande Ukr marque des points avec ces opérations. Le tout pour un coût/résultat plutôt exceptionnel.
Après Poutine n'est pas Hitler dans Untergang, il a construit sa carrière sur un certain sang-froid / sérénité d'affichage. L'opinion publique ça oublie (même les désastres) et tout peut changer rapidement si les ukrainiens ont moins de chance.

Biélorussie je suis tout à fais de cet avis, à surveiller dans les semaines qui viennent.

Edited by Berezech
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, CortoMaltese a dit :

Les concentrations sont faibles, oui, mais des deux côtés. A Kiev (et dans tout le nord du pays en général) on a eu un front en tâche de léopard car les russes avançaient sans sécuriser leurs flancs alors même que les ukrainiens, intelligemment, n'hésitaient pas à se laisser dépasser plutôt que de combattre la pointe lourde des colonnes russes. Ce n'est pas le cas dans la région de Kherson, où le front est globalement fixe depuis la fin Mars (quand les avant-gardes russes qui tentaient de contourner Mikolaïv vers Odessa se sont repliées) et raisonnablement retranché des deux côtés. En plus, la géographie ne se prête vraiment pas à des infiltrations multiples : Le triangle Mikolaïv - Kryvyï Rih - Kherson, c'est plat, très peu boisé et avec une densité urbaine très faible. Autant dire que ce genre de chose se voit facilement. 

Paradoxalement, vues les forces et les faiblesses ukrainiennes, ils auraient sans doute, toute chose égale par ailleurs, bien plus de faciliter à progresser dans un territoire style Donbass où la présence de couverts, de petits reliefs et le maillage urbain assez dense rend plus facile les opérations de grignotage en saut de puce par une infanterie de qualité. 

Ci-joint un article qui date de 1 mois mais qui décrit bien le scénario de contre attaque qui s'est dessiné  à Kherson depuis : https://kyivindependent.com/national/what-would-a-ukrainian-counter-offensive-in-kherson-look-like

Un aspect intéressant est qu'ils jugent que le front est poreux et qu'une stratégie d'infiltration est possible : je cite :

"Les Russes ne sont pas capables de sécuriser complètement toute la durée de la ligne de front géante à Kherson", a déclaré Kirill Mikhailov de la Conflict Intelligence Team (CIT), un projet d'enquête open source.

«Ils ne peuvent pas avoir une ligne saine de tranchées. Le mieux qu'ils puissent avoir, ce sont des points forts dans certaines zones peuplées ou des carrefours routiers. Dans de nombreux cas, ils ne seront pas en mesure de coordonner leurs actions. Et l'Ukraine aura la possibilité de les éliminer un par un.

La ligne de front de Kherson, distincte du Donbass concentré, est plutôt lâche et poreuse, ce qui permettrait aux avant-gardes ukrainiennes de la percer.

"Je ne serai pas surpris s'il s'avère que des groupes  ukrainiens infiltrent la zone sous contrôle russe pour sonder leurs défenses et voir jusqu'où il est possible d'aller", a déclaré Igal Levin, un expert israélien de la défense né en Ukraine.

"L'infanterie ukrainienne a jusqu'à présent bien réussi à mener des opérations dans des unités plus petites."

Il est clair  que les ukrainiens ne sont pas entrainés pour  faire une grande opération de manoeuvre. Alors pourquoi pas un pourrissement du front par infiltrations? Pas classique peut-être (je ne sais pas) mais je demande à voir.

Edited by collectionneur
Orthographe
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Valy a dit :

 Il est clair  que les ukrainiens ne sont pas entrainés pour  faire une grande opération de manoeuvre. Alors pourquoi pas un pourissement du front par infiltrations? Pas classique peut-être (je ne sais pas) mais je demande à voir.

Le problème de ce genre de tactique c'est qu'il faut pouvoir la coordonner et en plus derrière pouvoir exploiter la désagrégation du front pour réduire les forces russes. 

Ça nécessite des capacités de coordination et de collaboration interarmes de haut niveau et les Ukrainiens n'ont pas encore montré qu'ils disposaient des moyens pour. Le RETEX du dégagement de Karkhiv a du leur donner beaucoup d'enseignements sur la manière d'employer ce genre de tactique (notamment sur l'emploi généralisé du drone léger chargé de grenades pour faire de l'éclairage ou de la reconnaissance en coordination avec l'unité qui avance). Mais ça reste à un niveau moindre : avec ça ils pourraient sans doute complètement dégager Kryvii Rih, et encore, mais reprendre Kherson c'est non.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,800
    Total Members
    1,550
    Most Online
    FredX
    Newest Member
    FredX
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...