Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

2022, la covid n'a pas tué le cinéma...


Recommended Posts

Le 07/12/2022 à 22:57, Manuel77 a dit :

Quel est le livre français le plus intéressant à lire sur la Première Guerre mondiale (roman, pas Livres pratiques)?

En bande dessiné une grande partie de l'oeuvre de Tardi traite de la première avec C'était la guerre des tranché et Le dernier assaut.

Pour moi c'est un monument avec lequel j'ai grandi et appris à connaître cette guerre et à la détester.

Edited by Nec temere
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Ils l'ont fait ! ils l'ont faaiiiiiiiiiiiiiiit ! :bloblaugh:

Il ont fait quoi ? Avec l'expiration des droits sur Winnie l'ourson, ils en on fait ce qu'on appel un slasher genre Scream, qui répond au doux nom de Winnie the Pooh: Blood and Honey /Winnie l'ourson : sang et miel  :laugh:

Maintenant le trailer. Âmes sensibles s'abstenir :chirolp_iei:

 

 

Quelques éléments de contexte: https://www.horreur.quebec/winnie-the-pooh-blood-and-honey-arrive-en-salle-au-canada-en-2023-et-une-suite-et-peter-pan-neverland-nightmare-sont-en-production/

Winnie et Porcinet seront les principaux vilains qui s’adonnent à un carnage après avoir été abandonnés par un Christopher Robin trop occupé à l’université. Ce dernier s’est éloigné d’eux, et il ne leur donne pas de nourriture, ce qui a rendu la vie de Pooh et Porcinet assez difficile.

Parce qu’ils ont tellement dû se débrouiller seuls, ils sont essentiellement devenus sauvages. Ils sont donc retournés à leurs racines animales. Ils ne sont plus apprivoisés: ils sont comme un ours et un cochon dangereux qui veulent se promener et essayer de trouver une proie.

 

J'ai hâte ! Surtout qu'il y aura une suite avec Peter Pan ou Peter Pan: Neverland Nightmare:chirolp_iei:

 

 

 

 

  • Like 1
  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Tár, de Todd Field, avec Cate Blanchett

https://unherd.com/2023/01/tar-and-the-triumph-of-amoral-artists/

Dans une scène très discutée, la protagoniste, magnifiquement impérieuse, dirige un cours de direction d'orchestre à la Julliard. Elle demande à un étudiant nerveux pourquoi il n'a pas choisi de diriger un morceau de Bach plutôt qu'un morceau de la compositrice islandaise contemporaine Anna Thorvaldsdottir : "Honnêtement, en tant que personne BIPOC pangender, je dirais que la vie misogyne de Bach fait qu'il m'est en quelque sorte impossible de prendre sa musique au sérieux."

Tár tente de clarifier - "Je ne vois pas bien ce que ses prodigieux talents dans le lit conjugal ont à voir avec le si mineur" - et joue délicatement un extrait du Prélude n° 1 en do majeur sur un piano voisin pour souligner son propos. Mais l'élève s'obstine, disant : "Tu joues vraiment bien... mais de nos jours, les compositeurs cis de sexe masculin blanc, ce n'est tout simplement pas mon truc".

  • Haha 1
  • Confused 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Wallaby a dit :

"Honnêtement, en tant que personne BIPOC pangender, je dirais que la vie misogyne de Bach fait qu'il m'est en quelque sorte impossible de prendre sa musique au sérieux."

Tár tente de clarifier - "Je ne vois pas bien ce que ses prodigieux talents dans le lit conjugal ont à voir avec le si mineur" - et joue délicatement un extrait du Prélude n° 1 en do majeur sur un piano voisin pour souligner son propos. Mais l'élève s'obstine, disant : "Tu joues vraiment bien... mais de nos jours, les compositeurs cis de sexe masculin blanc, ce n'est tout simplement pas mon truc".


Plus ça va, moins je comprends.

Bon, décider de dénoncer le patriarcat (qui devient un fourre-tout de toutes les revendications et toutes les haines, même les plus absconses) partout, en tout temps, en tout film et sous n’importe quel prétexte, c’est déjà en soi d’un simplisme atterrant et à la fois puissamment mercantile (mais n’importe quel téléfilm sur nos chaînes françaises tourne également autour de ça ces 3 dernières années, et tant qu’on en dira rien, ça ne risquera pas de changer).

Mais faire de la Musique Classique un déversoir particulier de ce mouvement, ce qui revient en gros à rayer 90% des oeuvres de musique classique sans même connaître réellement les auteurs, le contexte, où le sens des œuvres elles-mêmes, c’est complètement con.
Rapprocher un Saint-Saëns d’un Wagner ou d’un Chopin, c’est d’abord faire montre d’une inculture crasse. De même pour Bach, Strauss père, fils et oncles, Milhaud, Stravinsky ou Sibelius (et je ne parle même pas par exemple d’un Tchaïkovki avec son Ouverture 1812 que je cite ici pour les fans de la chose militaire).

Imaginez qu’on fasse les mêmes films sur la scupture, l’architecture, l’écriture et autre.

Il n’y a que les américains pour cracher sur des domaines culturels dont ils ont hérité en tant que descendants des irlandais, des anglais ou des français, et auxquels ils n’ont commencé à contribuer que très récemment comparativement. À quel moment devrions-nous accepter qu’ils flinguent ainsi ces pans majeurs de notre histoire qui nous ont permis de mûrir en nous remettant en permanence en question à chaque époque, et qui font partie de notre patrimoine ?
Ce n’est par parce qu’on a décapité nos rois qu’on a décidé que toutes les évolutions sous la Royauté devaient être jetées à la poubelle et les châteaux détruits. Ce n’est pas parce qu’on a imposé la séparation de l’Église et de l’État qu’on a décidé de brûler toutes les églises et de nous éloigner de toutes les productions faites par les moines copistes (il y a évidemment eu des actions de destruction, mais avec le recul, on a compris individuellement et en tant qu’État la nécessité de préserver ce patrimoine).

 

Franchement, je ne comprends pas qu’on accepte ce genre de crachat au visage de notre culture en applaudissant bruyamment la performance et en relayant en prime et sans absolument aucun recul le message porté avec empressement.

Nos jeunes méritent vraiment mieux que ça.

Edited by TarpTent
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, TarpTent a dit :


Plus ça va, moins je comprends.

Bon, décider de dénoncer le patriarcat (qui devient un fourre-tout de toutes les revendications et toutes les haines, même les plus absconses) partout, en tout temps, en tout film et sous n’importe quel prétexte, c’est déjà en soi d’un simplisme atterrant et à la fois puissamment mercantile (mais n’importe quel téléfilm sur nos chaînes françaises tourne également autour de ça ces 3 dernières années, et tant qu’on en dira rien, ça ne risquera pas de changer).

Mais faire de la Musique Classique un déversoir particulier de ce mouvement, ce qui revient en gros à rayer 90% des oeuvres de musique classique sans même connaître réellement les auteurs, le contexte, où le sens des œuvres elles-mêmes, c’est complètement con.
Rapprocher un Saint-Saëns d’un Wagner ou d’un Chopin, c’est d’abord faire montre d’une inculture crasse. De même pour Bach, Strauss père, fils et oncles, Milhaud, Stravinsky ou Sibelius (et je ne parle même pas par exemple d’un Tchaïkovki avec son Ouverture 1812 que je cite ici pour les fans de la chose militaire).

Imaginez qu’on fasse les mêmes films sur la scupture, l’architecture, l’écriture et autre.

Il n’y a que les américains pour cracher sur des domaines culturels dont ils ont hérité en tant que descendants des irlandais, des anglais ou des français, et auxquels ils n’ont commencé à contribuer que très récemment comparativement. À quel moment devrions-nous accepter qu’ils flinguent ainsi ces pans majeurs de notre histoire qui nous ont permis de mûrir en nous remettant en permanence en question à chaque époque, et qui font partie de notre patrimoine ?
Ce n’est par parce qu’on a décapité nos rois qu’on a décidé que toutes les évolutions sous la Royauté devaient être jetées à la poubelle et les châteaux détruits. Ce n’est pas parce qu’on a imposé la séparation de l’Église et de l’État qu’on a décidé de brûler toutes les églises et de nous éloigner de toutes les productions faites par les moines copistes (il y a évidemment eu des actions de destruction, mais avec le recul, on a compris individuellement et en tant qu’État la nécessité de préserver ce patrimoine).

 

Franchement, je ne comprends pas qu’on accepte ce genre de crachat au visage de notre culture en applaudissant bruyamment la performance et en relayant en prime et sans absolument aucun recul le message porté avec empressement.

Nos jeunes méritent vraiment mieux que ça.

Justement, c'est tout le mérite du scénariste-réalisateur d'avoir inventé cette scène cocasse pour nous montrer où nous conduit aveuglément cette idéologie et finalement nous ouvrir les yeux.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Wallaby a dit :

Justement, c'est tout le mérite du scénariste-réalisateur d'avoir inventé cette scène cocasse pour nous montrer où nous conduit aveuglément cette idéologie et finalement nous ouvrir les yeux.


Ouvrir les yeux à qui ? Quand on en est à devoir se rattacher à ce genre d’œuvre pour ouvrir les yeux à qui que ce soit, c’est qu’on a déjà largement franchi les limites de toutes façons.
 

La preuve, cette critique de Marin Alsop, dont le film s’inspire ouvertement pour créer le personnage, du moins le cadre - Bernstein en mentor, Cheffe d’orchestre et lesbienne - :

« Mon souci n'a rien à voir avec Cate Blanchett, qui est une actrice impressionnante et accomplie", clarifie-t-elle auprès de l'AFP. "Mon souci est qu'il s'agit encore une fois d'un portrait misogyne d'une femme au pouvoir", ajoute-t-elle, précisant que le fait que "le personnage devienne hystérique vient renforcer ces stéréotypes millénaires que les hommes ont sur les femmes". Selon elle, il y a eu "historiquement tellement peu d'opportunités pour les femmes d'être au sommet", notamment sur les grands podiums, que montrer une cheffe d'orchestre "abusive" ne fait que "desservir la cause des femmes".

Lors de la première du film à la Mostra de Venise en septembre, Blanchett avait indiqué […] qu'il s'agissait d'une "méditation sur le pouvoir" et que "le pouvoir n'avait pas de genre".

[…] "J'aurais espéré qu'un film dont la star est une cheffe d'orchestre dirigeant un grand orchestre international ouvrirait les portes" à plus de femmes, regrette Marin Alsop, qui avait créé l'un des premiers programmes de soutien aux cheffes d'orchestre. "Je sais qu'il y a beaucoup de gens qui ont aimé le film mais, pour une fois qu'on a l'occasion de voir une femme dans cette position, (...) pourquoi choisir une femme alors qu'il y a plein d'exemples d'abus de pouvoir chez les hommes ?", s'interroge-t-elle. »
 

https://www.cinenews.be/fr/cinema/actualites/157611/tar-film-sur-le-pouvoir-ou-portrait-misogyne-d-une-cheffe-d-orchestre/

 

On va de toutes façons devoir créer un nouveau fil commençant par « 2023 » et ce qui est d’ores et déjà certain, c’est que ce que le Covid n’a pas réussi à faire - me dégoûter du cinéma - la mouvance culturelle actuelle y arrive pleinement, même si ce n’est hélas qu’un effet secondaire de tout le reste.

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

Le 20/01/2023 à 23:19, TarpTent a dit :

La preuve, cette critique de Marin Alsop, dont le film s’inspire ouvertement pour créer le personnage, du moins le cadre - Bernstein en mentor, Cheffe d’orchestre et lesbienne - :

Elle n'est pas contente parce qu'elle s'est sentie visée, probablement par ce que le film touche là où ça fait mal. Peut-être comme Cézanne dont l'amitié avec Zola avait été très ébranlée après la publication du roman l'Oeuvre, qui met en scène un artiste peintre raté où Cézanne s'est reconnu.

Mais si tu regardes Wikipédia, tu verras que la critique est très très majoritairement favorable : https://en.wikipedia.org/wiki/Tár

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Résurrection du fil cinéma :

Annonce surprise d'un film dans l'univers de Babylon 5 pour cet été 2023.

  • Non, ce n'est pas une blague ou un n-ième projet avorté :
    le film est déjà fini et doublé, et annoncé par JMS après son achèvement.

     
  • Aucun rapport avec le reboot prévu de la série TV (cf annonce plus bas).
    ça sera dans la continuité de la série d'origine de 1991.

     
  • Par contre, ça prendra la forme d'un film d'animation en image de synthèse
    c'est peut être plus sage, car les acteurs d'origine ont pris un sacré coup de vieux (ceux qui sont encore vivants hélas).
     
  • ça sortira dans les salles de cinéma, et en streaming (probablement chez Warner/HBO?)
     
  • l'histoire ?
    On s'en fiche ... heu pardon : ça serait probablement Sheridan, pris dans un voyage temporel.

@Deltafan, @collectionneur, @Extramusica, @Rochambeau

Le 30/09/2021 à 00:58, rogue0 a dit :

Autre nouvelle que j'ai apprise avec trépidation...
Reboot de la série de SF de Babylon 5.

https://www.ecranlarge.com/films/news/1397772-babylon-5-la-serie-de-science-fiction-culte-va-avoir-le-droit-a-son-reboot

  • Facteur de méfiance : c'est (encore) un reboot,
    et la série d'origine est toujours dans mon panthéon personnel du space opera même 25 ans après.
    ça va être casse gueule de revenir dessus, sans se rater, ni se répéter...
    (tout comme le remake du chef d'oeuvre Master of Orion s'est loupé)
     
  • Facteur de confiance : c'est le créateur original (JMS) qui s'y colle .

Il est urgent d'attendre avant de râler : les spin offs de babylon 5 sont le plus souvent tombés à l'eau ou sont restés des pilotes sans lendemain.

C'est dommage : à la place de JMS, je me financerais à base de kickstarter pour être indépendant des diktats de studios.
Ou à base de produit dérivé, façon George Lucas.
Je suis sûr qu'avec à peine 10% du budget de Star Citizen*, il aurait de quoi faire un petit chef d'oeuvre
(* oui tacle appuyé ... et totalement assumé)

 

Edited by rogue0
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Merci Rogue0, super nouvelle ! 

J'étais au courant pour le reboot, mais pas du tout pour ce film d'animation.

J'espère que le premier saura maintenir l'intensité dramatique et les surprises scénaristiques de la série initiale. C'est pas gagné...

Pour le second, même si je ne suis pas nécessairement un grand fan des histoires de voyage temporel (Le voyageur imprudent de Barjavel et la BD Valérian faisant exception), je pense que l'idée est de donner les explications à tous les mystères restant de la série initiale. Je pense, par exemple, au fait que, dans un épisode, ce soit Delenn plutôt que Sinclair/Valen qui arrive dans le passé sur la station Babylon précédemment disparue (dans l'un des très rares épisodes de la série où il y a voyage dans le temps).

Quoi qu'il en soit, je serai présent pour cette suite et le reboot de cette série, qui est, pour moi aussi, au sommet de mes séries préférées (Avec Game of Thrones, Lost et Star Trek Deep Space Nine).

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
Le 12/05/2023 à 12:22, Deltafan a dit :

Merci Rogue0, super nouvelle ! 

J'étais au courant pour le reboot, mais pas du tout pour ce film d'animation.

J'espère que le premier saura maintenir l'intensité dramatique et les surprises scénaristiques de la série initiale. C'est pas gagné...

Pour le second, même si je ne suis pas nécessairement un grand fan des histoires de voyage temporel (Le voyageur imprudent de Barjavel et la BD Valérian faisant exception), je pense que l'idée est de donner les explications à tous les mystères restant de la série initiale. Je pense, par exemple, au fait que, dans un épisode, ce soit Delenn plutôt que Sinclair/Valen qui arrive dans le passé sur la station Babylon précédemment disparue (dans l'un des très rares épisodes de la série où il y a voyage dans le temps).

Quoi qu'il en soit, je serai présent pour cette suite et le reboot de cette série, qui est, pour moi aussi, au sommet de mes séries préférées (Avec Game of Thrones, Lost et Star Trek Deep Space Nine).

 

 

Voilà la bande annonce du film qui sortira cet été.
(attention, ça spoile la série d'origine)

Je serais là, même si je ne suis pas très fan du graphisme cell shading.
Le scénario sera un "what if" pour explorer divers scénarios qui auraient pu se passer dans la chronologie.

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 12/05/2023 à 15:46, clem200 a dit :

Moi j'avoue que je n'étais même pas au courant de la série originelle :sleep: :biggrin:

C'est normal, c'est une très bonne série de SF, mais dont la diffusion a été confidentielle en France (C+, et TV câblée).

Il y a de bonnes rétrospectives de la série (en français), mais ils faut littéralement 1 heure pour parler des qualités de la série.
https://www.numerama.com/pop-culture/742954-un-reboot-de-babylon-5-cest-une-grande-nouvelle-meme-si-vous-ne-connaissez-pas-la-serie.html

Une référence de sa qualité, c'est qu'elle a fortement inspiré Mass Effect, et Battlestar Galactica (et a été plagiée par Star Trek Deep Space 9).
Si je devais la présenter, je dirais qu'en très gros, c'est une transposition du Seigneur des Anneaux en Space Opera.

La série joue fortement sur les prophéties, les présages et avec des voyages temporels en bonus:
certaines prophéties se réalisent ... 3 ans et 60 épisodes plus tard (avec un bon twist)

La série a quand même une bonne base de science fiction  
la station spatiale est de type O Neil, les chasseurs terriens manoeuvrent suivant la mécanique newtonienne, y a un clin d'oeil à l'hypothèse Berserker du paradoxe de Fermi.

-----------------------------
Je vais laisser la série se présenter elle-même via ses génériques 
(s'arrêter à celui de la saison 3, après, ça spoile trop).
 

---------------------

Résumé:
Nous sommes en 2258.
Les humains ont fondé un empire interstellaire et ont rencontré d'autres espèces aliens.
Ils ont mêmes déjà gagné quelques escarmouches, ce qui les rendu confiants (trop?)

Manque de chance, ils foirent le premier contact avec les Minbari.
("l'équivalent" des elfes, une espèce mystique qui a "seulement" 1500 ans d'avance technologique sur les humains).
Les humains sont écrasés pendant la guerre qui s'ensuit.
A 2 doigts de l'extermination de l'humanité, la guerre s'arrête soudainement avec la capitulation des Minbari (sans explication).

Echaudés par l'affaire, les humains proposent de mettre en place une station spatiale diplomatique en territoire neutre, pour gérer les relations avec les empires aliens, et éviter la répétition d'un tel fiasco à l'avenir.
Cette station s'appelle Babylon 5 alias "le dernier espoir de paix", et à l'aube du Troisième Age .
(Spoiler, ce projet échouera, car d'autres grands empires aliens vieux de millions d'années, tirent les ficelles en coulisse pour préparer leur grande guerre)

-----------------------------

 

Maintenant, la série est disponible sur Amazon Prime.

Attention, la saison 1 est très lente , mieux vaut demander la liste des épisodes indispensables.
C'est comme le prologue de 200 pages sur les hobbits dans Lord of the rings:
ceux qui se sont découragé sont passés à côté d'un grand moment.

------------------------
Le point fort de la série est l'écriture :
c'est une histoire originale (pas une adaptation de roman style the Expanse ou Game of Throne), racontant 1000 ans d'histoire planifiée en avance (pas comme Lost) en 110 épisodes ...

Avec à chaque épisode, une trame principale à faire avancer progressivement, et les intrigues de l'épisode de la semaine (pour divertir le spectateur).
(une série US classique aurait 75% d'épisodes "filler" de remplissage , peu importants pour l'intrigue
-> pour Babylon 5, cette proportion tombe à 50% pour la saison 2, 25% dès la saison 3, et 5% pour la saison 4)

Le tout en prévoyant des solutions scénaristiques pour chaque aléas de production d'une série TV américaine (risque d'annulation, départ d'acteur)
-> de nombreux acteurs ont changé en cours de route, sans impact sur la série (car la solution était déjà prévue en avance).
En bref, le projet était considéré comme une mission impossible par les connaisseurs.
Et ils l'ont quand même réussi.

Les points faibles :
* saison 1 poussive
* faible budget qui se voit sur les maquillages et effets spéciaux (même s'ils ont gagné des prix Emmy Awards)


A noter que c'est une série des années 90 : 

  • l'ambiance est globalement optimiste.
    pas de stress/torture/pathos à la Galactica / 24 (typique post 11 septembre).
    pas de woke ou de neocon.
     
  • c'est mâtiné d'un point de vue optimiste US (les héros sont plutôt de la branche internationaliste wilsonienne).
    Il y a quand même des conspirations, des factions fascistes et des génocides pour équilibrer tout ça.
  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
  • 2 weeks later...
Le 15/07/2023 à 12:50, clem200 a dit :

En gros c'est un peu hollywoodien mais quand même propre :tongue:

Juste un craquage sur les pyramides

Apparemment point de vue historique, Ridley Scott est capable du meilleur (Kingdom of Heaven) comme du pire (Robin des Bois). 

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Sinon Oppenheimer j'ai bien aimé, les 3 heures sont passées sans le voir. Ca brasse large entre le développement de la physique nucléaire dans les années 30, le nazisme et la Shoah, le projet Manhattan, le Maccarthysme, le début de la guerre froide...

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, hadriel a dit :

Sinon Oppenheimer j'ai bien aimé, les 3 heures sont passées sans le voir. Ca brasse large entre le développement de la physique nucléaire dans les années 30, le nazisme et la Shoah, le projet Manhattan, le Maccarthysme, le début de la guerre froide...

Et tout ça plus j'imagine l'habituel jeu temporel de Nolan ça reste compréhensible ?

Edited by clem200
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Dans la série reboot :

 

Plus d'infos 

Révélation

Si il y a bien un anime culte qui fut un monument pour toute une génération c'est bel et bien Goldorak. Et justement, la série annonce son grand retour !

Il y a des nouvelles dont on attendait clairement pas l'arrivée. Ainsi celle du jour concerne l'anime culte Goldorak. En effet inutile de faire durer le suspens vous avez compris : Goldorak est de retour via une toute nouvelle série d'animation. Le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est pas tout jeune car elle a été diffusée pour la première fois au Japon en 1975.

Le retour du roi
C'est donc lors du festival AkibaDaisuki à Tokyo que l'on a pu apprendre le retour de la série culte grâce au projet Goldorak U avec une sortie prévue pour 2024 sur différentes plateformes. Durant cet événement le teaser officiel (visible ci-dessus) a été diffusé et a eu des retours positifs de la part du public. D'ailleurs des membres éminents de l'animé et du manga étaient présents, tels que M. Go Nagai en personne, le mangaka qui n'est rien d'autre que le papa de Goldorak, ainsi que :

M. Ichinao Nagai, Producteur Exécutif de Dynamic Planning
M. Mitsuo Fukuda, Réalisateur
M. Yoshiyuki Sadamoto, Concepteur de personnages
M. Ichiro Okouchi, Scénariste
Dr. Essam Bukhary, PDG de Manga Productions
Dr. Essam Bukhary, PDG de Manga Productions, a déclaré dans ce contexte et avec enthousiasme :

Dr. Essam Bukhary, PDG de Manga Productions, a déclaré dans ce contexte et avec enthousiasme :

Le retour de la série bien-aimée Goldorak est une nouvelle passionnante pour les fans de séries animées du monde entier. Nous sommes fiers de distribuer cette série, qui a une histoire riche et une base de fans incroyable. En étroite collaboration avec Dynamic Planning, nous souhaitons faire découvrir Goldorak U à la fois aux fans de longue date mais également à la nouvelle génération de téléspectateurs

L'objectif est donc double puisqu'il s'agit de charmer les nostalgiques mais aussi tenter d'attirer du jeune public, volontiers plus porté sur du contenu plus moderne à l'image de SNK.

Un projet qui promet du lourd
Le teaser officiel de Goldorak U a révélé le casting, qui comprend donc M. Go Nagai, créateur de l'œuvre, le réalisateur M. Mitsuo Fukuda, connu pour son travail sur Mobile Suit Gundam SEED, et le concepteur de personnages M. Yoshiyuki Sadamoto, qui a travaillé sur Neon Genesis Evangelion et Summer Wars. La musique est composée par M. Kohei Tanaka, célèbre pour son travail sur One Piece... Que du beau monde pour ce retour d'entre les morts. En attendant le dessin animé l'année prochaine, vous pourrez profiter du jeu Goldorak Le Festin des Loups le 14 novembre 2023 sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series , Xbox One et PC.

https://www.gameblog.fr/geek/ed/news/goldorak-enorme-nouvelle-fan-442731

Mais je crains qu'il ne faille avoir grandi dans les années 70, pour vraiment apprécier.:bloblaugh:

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,936
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...