Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Armées Européennes de l'Ancien Bloc de l'Est


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a 4 minutes, g4lly a dit :

Je pense que le MEADS n'est pas ici proposé avec le PAC3 mais plutot avec la solution Iris-T SLM qui porte jusqu'à 40km ou 20 000m d'altitude.

normalement c'est Diehl qui commercialise les différentes versions du missile Iris-T ? et ce qu'il existe une version SAM du MICA NG en développement ? 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
  • 2 months later...

On dirait bien une unité de la classe Jehu : https://en.wikipedia.org/wiki/Jehu-class_landing_craft

Si tel est bien le cas comme il semblerait, c'est une unité finlandaise. Les flottes baltes n'ont pas ça en rayon. Elles sont plus composites avec une prédominance pour les chasseurs de mines (généralement d'anciennes unités de l'OTAN) et les patrouilleurs légers, et quelques unités de conception nationale (comme mes préférées, les petits Skruna lettons).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Grandes manoeuvres en cours en Roumanie ( Getica Saber 2017 ). Troupes roumaines, américaines, croates, monténégrines, arméniennes, ukrainiennes. Moyens aériens et blindés roumains et américains. 

 

Edited by Zalmox
Link to comment
Share on other sites

Les Arméniens aussi ? Les Azéris et les Russes vont apprécier. Un peu d'information en plus, côté officiel américain : https://www.defense.gov/News/Article/Article/1246654/getica-saber-17-exercise-participants-practice-collective-defense/

Et pendant ce temps, on a Sea Breeze 2017 en Ukraine entre les Américains (participation visible de CV-22B et de P-8) et les Ukrainiens : http://defence-blog.com/news/us-cv-22b-osprey-and-p-8-poseidon-aircraft-join-the-sea-breeze-2017-exercise-in-ukraine.html

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le Département d'État a approuvé une possible vente d'un ensemble de systèmes Patriot à la Roumanie

"The Government of Romania has requested the possible sale of seven (7) Patriot Configuration-3+ Modernized Fire Units consisting of:  seven (7) AN/MPQ-65 radar sets, seven (7) AN/MSQ-132 engagement control stations, thirteen (13) antenna mast groups, twenty-eight (28) M903 launching stations, fifty-six (56) Patriot MIM-104E Guidance Enhanced Missile-TBM (GEM-T) missiles, one hundred and sixty-eight (168) Patriot Advanced Capabilty-3 (PAC-3) Missile Segment Enhancement (MSE) missiles, and seven (7) Electrical Power Plants (EPP) III."

"This notice of a potential sale is required by law and does not mean the sale has been concluded."

 

http://www.dsca.mil/major-arms-sales/romania-patriot-air-defense-system-and-related-support-and-equipment

 

 

Link to comment
Share on other sites

Le Patriot devient vraiment le marqueur (comme le F-35) de la vassalisation aux États-Unis. Maintenant... ça fait cher et ce n'est pas si utile que ça. Les Roumains auraient mieux fait d'investir dans leurs avions de chase.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 45 minutes, Ciders a dit :

Le Patriot devient vraiment le marqueur (comme le F-35) de la vassalisation aux États-Unis. Maintenant... ça fait cher et ce n'est pas si utile que ça. Les Roumains auraient mieux fait d'investir dans leurs avions de chase.

C'est mon avis aussi. J'espère que ça restera dans le domaine de l'intention, Néanmoins, la proximité de la Crimée (400 km en vol d'oiseau, ou de missile) fait du territoire roumain une cible facile pour des missiles.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 9 months later...
  • 3 months later...
  • 4 months later...

Les Slovaques ont acheté 25 obusiers 155 mm Zuzana 2 de 155 mm pour 172,2 millions d’euros.

Le contrat comprend un simulateur, des pièces de rechange, une formation et un stock de munitions 238 pièces par obusier pour 17 jours de combat (85 cartouches classiques d’une  portée de 32 km et 153 cartouches avec un gazogénérateur de 41 km).

01786011bc2b2457gen.jpg

https://www.armadninoviny.cz/slovenska-armada-ziska-samohybne-houfnicee-zuzana-2.html#diskuze

 

  • Like 4
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

L'armée hongroise reçoit cette semaine ces premiers chars Léopard 2 devant remplacer d'ici 2023 ses T-72. Elle a commandé 44 chars Leopard 2A7+ et 12 chars Leopard 2A4 d'occasion pour l'entraînement plus 24 obusiers Pzh 2000 en décembre 2018.

http://www.opex360.com/2018/12/21/la-hongrie-commande-44-chars-leopard-2a7-et-24-obusiers-pzh-2000-aupres-de-krauss-maffei-wegmann/

2 chars d'occasion par mois d'abord :

https://hungarytoday.hu/hungary-leopard-battle-tanks/

Léopard 2a4hu :

D_KOS20200703016-1024x683.jpg

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
Quote

La Hongrie choisit le Lynx, le véhicule blindé de combat d'infanterie du groupe allemand Rheinmetall

Depuis quelques temps, la Hongrie met les bouchées doubles pour moderniser ses forces armées, dans le cadre du plan « Zrinyi 2026 ». Ainsi, après une commande de 36 hélicoptères [dont 20 H145M et 16 H225M Caracal], Budapest a annoncé, le 13 août, son intention de se procurer des systèmes anti-aériens NASAMS [National/Norwegian Advanced Surface to Air Missile System] pour environ 840 millions d’euros… auprès des États-Unis, via la procédure dite des Foreign Military Sales [FMS].

En effet, le NASAMS est le fruit d’une coopération entre le norvégien Kongsberg et l’américain Raytheon, lequel fournit les missiles SL-120 AMRAAM ER ainsi que le radar 3D AN/MPQ-64 Sentinel.

Mais c’est surtout vers l’industrie allemande que la Hongrie se tourne pour moderniser ses forces terrestres. En juillet, ces dernières ont pris possession de leurs premiers chars Leopard 2A4 améliorés par Krauss Maffei Wegmann [KMW]. De quoi les patienter jusqu’à la livraison, à partir de 2023, des 44 chars Leopard 2A7+ commandés en décembre 2018. En outre, 24 obusiers automoteurs PzH 2000 doivent aussi leur être livrés.

Toujours dans le même domaine, Budapest a choisi le véhicule blindé de combat Lynx, développé par Rheinmetall, pour ses unités d’infanterie mécanisée. L’annonce en a été faite par le ministère hongrois de l’Innovation et de la Technologie, et non par celui de la Défense.

Et pour cause : Rheinmetall produira les Lynx en question en Hongrie, via une co-entreprise. « Nous sommes très fiers de pouvoir apporter une contribution importante à l’expansion soutenue des capacités technologiques de défense de la Hongrie, en coopération avec l’industrie locale. Nous sommes impatients de travailler avec nos amis et partenaires hongrois et ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour assurer le succès à long terme de cette entreprise », a commenté Armin Papperger, le Pdg du groupe allemand.

Le montant de ce marché est d’environ 2 milliards d’euros. Outre l’aspect industriel, il doit permettre aux forces terrestres hongroises de remplacer leurs véhicules BTR-80 hérités de la période soviétique.

« Dans le cadre de son engagement envers l’Otan, la Hongrie modernise ses forces terrestres. Après les chars et l’artillerie, c’est maintenant au tour des véhicules de combat d’infanterie, qui forment l’épine dorsale de leurs capacités. En tant que système le plus avancé du genre, le Lynx a démontré son aptitude à jouer un rôle central dans l’éventail des capacités que l’armée doit avoir pour mes décennies à venir. Conformément aux promesses antérieures du gouvernement hongrois de renforcer les forces armées du pays, cet effort de coopération va bien au-delà de cette modernisation », a déclaré László Palkovics, le ministre hongrois de l’Innovation et de la Technologie.

Pour rappel, le Lynx a été présenté pour la première fois en 2016, à l’occasion du salon EuroSatory. Se déclinant en deux versions, ce blindé, monté sur des chenilles, est doté d’un canon de 30 ou de 35 mm sur une tourelle Lance 2.0 ainsi que d’une mitrailleuse de 7,62 mm. Il peut être armé de missiles Spike. En configuration de combat, sa masse peut atteindre les 44 tonnes [pour le KF-41] ou 38 tonnes [pour le KF31, capable de transporter 9 soldats].

La Hongrie est le premier pays de l’Otan et de l’UE à choisir ce véhicule. « La percée du Lynx sur le marché est un succès majeur pour nous. Et le fait que nous ayons réussi à convaincre la Hongrie – un partenaire important de l’UE et de l’OTAN – de choisir ce véhicule innovant rend ce succès d’autant plus grand », a d’ailleurs souligné Armin Papperger.

http://www.opex360.com/2020/08/20/la-hongrie-choisit-le-lynx-le-vehicule-blinde-de-combat-dinfanterie-du-groupe-allemand-rheinmetall/

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • 11 months later...

L'exercice a eut lieu au Danemark mais deux des trois armées impliquées sont de l'ex-bloc de l'est.

2800 soldats du Danemark, de Lituanie et d'Estonie s'entraînent à Oksbøl, au Danemark, pendant deux semaines dans le cadre de l'exercice conjoint Brave Lion.

 

Link to comment
Share on other sites

Le ministère tchèque de la Défense renonce à l’achat de nouveaux véhicules blindés de combat d’infanterie,

Si elle est bien engagée, avec l’acquisition de 52 CAESAr [Camions équipés d’un système d’artillerie de 155 mm] et blindés Titus auprès du français Nexter, la modernisation des forces terrestres tchèques n’en est qu’à mi-chemin. Et ce sera d’ailleurs l’un des dossiers qu’aura à traiter le futur ministre de la Défense du pays.

En effet, afin de répondre aux demandes de l’Otan, l’armée tchèque doit porter sa 7e Brigade mécanisée aux derniers standards requis, ce qui passe par le remplacement de ses véhicules blindés BMP-2 et ses chars T-72M4CZ, hérités de la période soviétique.

Deux procédures furent lancées en 2017 à cette fin. S’agissant des chars, l’affaire tourna rapidement court, faute de solutions satisfaisantes. Deux modèles étaient en lice, dont une reposant sur le Leopard 2 allemand, jugée trop coûteuse, et une autre basée sur le Sabra, un char M60 Patton amélioré par Israel Military Industries [IMI]. Finalement, il fut décidé de moderniser à nouveau [et a minima] la trentaine de T-72M4CZ du 73e bataillon de chars, afin de prolonger leur vie opérationnel jusqu’en 2030.

Seulement, cette décision n’a rien réglé sur le fond. « Après 2026, les T-72M4CZ seront tellement obsolètes qu’il faudra les remplacer », a ainsi fait valoir Jana Černochová, députée du parti ODS [désormais membre de la majorité après les élections d’octobre dernier] et pressentie pour être la prochaine ministre de la Défense. « Le remplacement des chars T-72 de la 7e brigade mécanisée sera l’une des principales tâches du nouveau gouvernement dans le domaine de l’armement », a confirmé son collègue Jan Bartošek.

La suite : http://www.opex360.com/2021/11/06/le-ministere-tcheque-de-la-defense-renonce-a-lachat-de-nouveaux-vehicules-blindes-de-combat-dinfanterie/

Link to comment
Share on other sites

Programmes d'acquisition de véhicules blindés de transport de troupes slovaques

https://euro-sd.com/2021/10/articles/exclusive/24124/slovak-ifv-procurement-programmes/

Après de nombreuses années de négligence, les forces armées de la République slovaque ont enfin une chance d'obtenir des véhicules blindés de combat (VBC) modernes. Dans le cadre de deux programmes d'acquisition, le ministère de la défense prévoit d'acheter 228 véhicules blindés à chenilles et 500 véhicules blindés à roues dans différentes variantes de combat et d'appui au combat.

Depuis 1993, année de la création des forces armées de la République slovaque (Ozbrojené sily Slovenskej republiky, OS SR), l'épine dorsale de leurs unités d'infanterie mécanisée est constituée non seulement des véhicules de combat d'infanterie (VCI) BVP-2, mais aussi des anciens BVP-1. Aujourd'hui, ces véhicules sont toujours utilisés par les 11e, 12e et 13e bataillons mécanisés de la 1re brigade mécanisée, ainsi que par les 21e et 22e bataillons mécanisés de la 2e brigade mécanisée.

La situation défavorable de la flotte de véhicules blindés de combat chenillés slovaques n'a été que partiellement et provisoirement rectifiée ces dernières années avec l'introduction de 17 véhicules de combat d'infanterie BVP-M et de 18 véhicules blindés de reconnaissance (VBR) BPsVI. Ces deux types ont été créés en reconstruisant le BPzV Svatava ARV, qui était la dernière variante du BVP-1 IFV produit en Tchécoslovaquie entre 1988 et 1990. Ainsi, malgré leur âge, ils faisaient partie des véhicules blindés chenillés les plus récents de l'armement de l'OS SR.

La principale différence entre les véhicules BVP-M et BPsVI réside dans l'équipement de renseignement, de surveillance, d'acquisition de cibles et de reconnaissance (ISTAR) transporté par ces derniers et dans la variante de la station d'armes télécommandée TURRA 30, qui dispose d'un viseur panoramique de commandant COAPS fabriqué par Elbit Systems sur le véhicule BVP-M. Les entreprises slovaques KONŠTRUKTA - Defence, EVPÚ et MSM LAND SYSTEMS ont participé à la production et à l'assemblage des véhicules modernisés qui se sont déroulés entre 2016 et 2019. Alors que les BVP-M ont été introduits dans l'inventaire du 13e bataillon mécanisé, les BPsVI servent avec le bataillon ISTAR de la 2e brigade mécanisée. La première unité remplit les fonctions dans le cadre de l'initiative de préparation de l'OTAN.

Approvisionnement infructueux

La priorité absolue des forces terrestres de l'OS SR est la création d'une brigade mécanisée lourde conformément aux objectifs de capacité de l'OTAN pour 2017. La formation sera basée sur l'actuelle 1ère Brigade mécanisée avec trois bataillons d'infanterie mécanisée qui seront complétés par :

un bataillon de chars
un bataillon ISTAR
un bataillon d'artillerie automotrice
un bataillon de défense radiologique, chimique et biologique
un bataillon d'aide au commandement
un bataillon de soutien des services de combat
un bataillon logistique
un bataillon du génie
un hôpital de campagne ROLE2E
un centre CIMIC/PSYOPS
une compagnie de police militaire

Malgré l'importance de cet engagement, peu de choses ont été faites dans le domaine de l'acquisition du principal type d'armement de la brigade - le nouveau VFI chenillé. Au lieu de cela, lors de sa réunion du 15 novembre 2017, le gouvernement slovaque a approuvé l'achat de véhicules blindés à roues 8×8 (81 unités de BOV 8×8) et 4×4 (404 véhicules BOV/VTV 4×4) pour l'OS SR.

Le premier s'est matérialisé sous la forme du VYDRA IFV, qui était une combinaison du châssis finlandais AMV XP 8×8 SK avec le poste d'armement télécommandé slovaque TURRA 30. Selon les plans de l'époque, les véhicules BOV 8×8 devaient servir à armer trois bataillons mécanisés moyens. Cependant, dès le début, le projet BOV 8×8 a fait l'objet de critiques sévères de la part de l'opposition politique et des analystes de la sécurité, qui lui ont reproché plusieurs lacunes, notamment un manque de transparence dans la méthode d'acquisition choisie. D'un autre côté, le ministère de la Défense de la République slovaque avait toujours rejeté ces allégations et insisté sur le fait que le véhicule répondait à toutes les exigences de l'OS SR. En novembre 2018, l'unique prototype VYDRA a été acheté par le ministère de la Défense pour 4,3 M€. Cette étape devait être suivie d'une décision du gouvernement slovaque de lancer la production en série. Cependant, le gouvernement de l'époque n'a pas pris une telle décision et la nouvelle direction du ministère de la Défense formée après les élections de février 2020 a annulé le projet.

Par rapport au projet BOV 8×8, les véhicules BOV/VTV 4×4 devaient être achetés dans le cadre d'un appel d'offres public international. L'Institut militaire technique et d'essai Záhorie (Vojenský technický a skúšobný ústav Záhorie, VTSÚ) a évalué les véhicules blindés des candidats potentiels afin de vérifier leurs spécifications techniques. Ainsi, en 2017 et 2018, le VTSÚ a effectué des essais des types suivants sur le champ de tir de Záhorie :

COBRA II

EAGLE IV

EJDER YALCIN

PATRIOT I

DINGO 2

AJBAN 440A

ALIGATOR MASTER II

SHERPA Light

GERLACH

PERUN 4×4.

Selon le plan initial, sur un total de 404 unités, le ministère de la Défense prévoyait d'acquérir 327 véhicules tactiques polyvalents VTV 4×4 avec une protection balistique de niveau 2 et 77 véhicules blindés de combat BOV 4×4 avec une protection balistique de niveau 3 selon le STANAG 4569. Les deux types devaient répondre à une protection contre les mines de niveau 2a/2b selon la norme STANAG 4569. Leur capacité de transport devait être de quatre à six soldats. L'armement de base était constitué d'une mitrailleuse Browning 50 ou 7,62×51 mm dans une tourelle mécanique ou un poste d'armement télécommandé, d'un lance-grenades automatique ou d'un lanceur de quatre missiles guidés antichars.

L'appel d'offres sous une forme légèrement modifiée a finalement été annoncé en juin 2019. Le ministère de la Défense a demandé la livraison d'un maximum de 424 véhicules VTV 4×4 dotés d'une protection balistique de niveau 3 et d'une protection contre les mines de niveau 2a/2b conformément à la norme STANAG 4569. Le véhicule blindé devait être capable de transporter au moins cinq personnes. Sur le total, 20 VTV 4x4 devaient être livrés au ministère de l'intérieur.

Cependant, l'appel d'offres a fait l'objet de critiques publiques dans la mesure où ses exigences étaient adaptées à un seul soumissionnaire présélectionné. Début juillet 2019, l'Office des marchés publics (Úrad pre verejné obstarávanie) a lancé un audit de la procédure d'appel d'offres et, en novembre de la même année, a ordonné au ministère de la Défense d'annuler l'achat des véhicules. Le ministère a d'abord déposé un recours qui a ensuite été retiré après le changement de sa direction suite aux élections de février 2020. Ainsi, le programme d'acquisition de VTV 4×4 a également été annulé.

L'armement de la brigade lourde

Ainsi, début 2021, parmi les projets d'armement prioritaires pour la brigade lourde mécanisée, seuls les achats de camions moyens et lourds, ainsi que d'obusiers automoteurs ZUZANA 2, ont été réalisés de manière satisfaisante. Entre-temps, les projets d'acquisition de BOV 8×8 et de VTV 4×4 étant en cendres, le ministère de la Défense a réévalué ses programmes d'acquisition et mis l'accent sur l'achat de véhicules de combat d'infanterie chenillés dans le cadre du programme PBV (Pásové bojové vozidlo - Véhicule de combat chenillé). L'étude de marché a été l'une des premières étapes de ce processus. En conséquence, le ministère a entamé des négociations préliminaires avec les entreprises sélectionnées, en recueillant des informations et des offres préliminaires. Ces négociations ont été accompagnées d'essais pratiques des véhicules blindés chenillés respectifs au VTSÚ au printemps 2021.

Le premier de la gamme était le LYNX KF41 fabriqué par Rheinmetall Landsysteme GmbH en Allemagne. La présentation qui a eu lieu en mars avait pour but de présenter les caractéristiques techniques, les paramètres fonctionnels et de fournir des démonstrations pratiques de conduite et de tir. L'événement comprenait également des discussions avec des représentants de Rheinmetall sur les possibilités d'impliquer des entreprises slovaques dans une coopération pour la production et la livraison de nouveaux véhicules blindés chenillés pour l'OS SR, ainsi qu'une présentation des capacités de production actuelles de l'entreprise publique DMD Holding.

Le mois suivant, le champ d'essai du VTSÚ a été visité par l'ASCOD 42 proposé par General Dynamics European Land Systems-Santa Bárbara Sistemas SA. Des négociations ont à nouveau eu lieu entre des fonctionnaires du ministère de la défense et des représentants du fabricant sur la production et la livraison de nouveaux véhicules de combat d'infanterie en utilisant les capacités de l'industrie de défense slovaque. En juin, une présentation pratique et une évaluation du dernier prétendant ont eu lieu sur le polygone de VTSÚ. Contrairement aux entreprises précédentes, BAE Systems Hägglunds AB a apporté de Suède en Slovaquie trois véhicules CV90 dans les versions APC, IFV et Fire Support Vehicle.

Entre 2022 et 2030, le ministère de la Défense prévoit d'acquérir un total de 228 véhicules blindés chenillés en deux étapes et dans deux sous-variantes de base : PBOV (Pásové bojové obrnené vozidlo - véhicule blindé de combat chenillé) et POV (Pásové obrnené vozidlo - véhicule blindé chenillé). Alors que le premier servira principalement de plate-forme pour le VFI, le second constituera la base d'une ligne de véhicules d'appui au combat. À l'origine, il était prévu que trois bataillons d'infanterie mécanisée soient entièrement équipés de véhicules PBOV et POV. Cependant, afin d'économiser des coûts financiers, certaines des modifications prévues à l'origine (comme le véhicule d'évacuation médicale) seront remplacées par la plate-forme BOV 8×8 à roues.

Selon les exigences de l'OS SR, le IFV comprendra un équipage de trois personnes, un compartiment de troupes pour au moins sept soldats, le canon principal en calibre 30 à 40 mm, une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm et un système de missiles guidés antichars. Le véhicule répondra à l'exigence de transporter des fournitures pour un minimum d'un jour d'opérations de combat sans avoir besoin de se réapprovisionner.

L'acquisition proprement dite sera traitée comme un marché public de gouvernement à gouvernement. Ainsi, le ministère de la défense envoie la demande de proposition gouvernementale aux pays capables d'assurer la fourniture de nouveaux véhicules blindés chenillés par le biais de producteurs nationaux. À la réception des réponses, ces offres seront évaluées et les résultats seront soumis au gouvernement slovaque pour qu'il décide de négocier avec le pays en question afin de parvenir à un accord. L'évaluation des offres soumises - une étude de faisabilité pour l'acquisition de véhicules PBOV et POV, ainsi que leurs paramètres techniques et un calendrier pour leur acquisition - sera fournie au gouvernement slovaque avant le 30 juin 2022.

Au cours de la première phase du projet, entre 2022 et 2026, l'intention est d'armer trois bataillons d'infanterie mécanisée de la 1ère brigade mécanisée et la base de réapprovisionnement en formation et en mobilisation de Martin d'ici 2026. Le coût total estimé de la première phase du programme PBV est d'environ 1,739 milliard d'euros, TVA comprise, dont le coût de 156 véhicules est d'environ 1,512 milliard d'euros, TVA comprise.

Relance du projet BOV 8×8

Le ministère de la Défense a relancé le projet BOV 8×8 (Bojové obrnené vozidlo 8×8 - Combat Armoured Vehicle 8×8) à peu près au même moment que le projet PBV. L'objectif principal du programme est d'équiper un bataillon d'infanterie mécanisée de taille moyenne désigné pour des opérations dans le cadre de l'initiative de préparation de l'OTAN. Dans le même temps, le BOV 8×8 en version de soutien au combat et de soutien de service sera introduit dans l'inventaire de la brigade mécanisée lourde.

La version de combat de base du BOV 8×8 sera un IFV à roues avec un équipage de trois personnes, un compartiment pour au moins sept soldats, un canon principal de 30 mm, une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm et un système de missiles guidés antichars. Compte tenu des possibilités budgétaires et des priorités du ministère de la Défense, les livraisons des différentes versions du BOV 8×8 seront effectuées par phases. Il est actuellement prévu que l'acquisition se déroule en cinq étapes, au cours desquelles un total de 500 véhicules BOV 8×8 dans 20 variantes seront achetés.

L'intention initiale est d'armer deux bataillons d'infanterie mécanisée moyenne des forces terrestres de l'OS SR avec 76 véhicules BOV 8×8 dans la première phase d'acquisition entre 2023 et 2025. Le coût estimé de la première phase du projet est d'environ 323 millions d'euros, TVA comprise (le prix estimé des véhicules réels est d'environ 296 millions d'euros, TVA comprise). Les coûts estimés comprennent également le prix du soutien logistique initial, des aides à la formation, des munitions et des infrastructures nécessaires au stockage, à l'exploitation et à la maintenance des nouveaux véhicules.
Le ministère de la défense est tenu de fournir au gouvernement une évaluation des offres soumises (une étude de faisabilité pour l'acquisition de véhicules BOV 8×8 avec les paramètres techniques des différentes variantes et un calendrier pour leur acquisition) jusqu'au 31 mars 2022.

Le processus d'acquisition dans les phases suivantes dépendra des capacités de production du fournisseur sélectionné et du budget alloué et approuvé par le ministère de la défense. Chaque phase d'approvisionnement sera soumise à son propre processus d'approbation par le gouvernement slovaque.

L'acquisition de BOV 8×8 est organisée de la même manière que le programme PBV. Par conséquent, ce projet sera également traité comme un processus d'approvisionnement de gouvernement à gouvernement. Le ministère de la défense prévoit actuellement d'approcher des fournisseurs des membres de l'Union européenne, des États-Unis et du Royaume-Uni. Le ministère peut donc théoriquement choisir parmi une gamme relativement large de véhicules blindés à roues. Toutefois, le choix réel sera limité pour un certain nombre de raisons.

Selon les exigences actuelles de l'OS SR, le BOV 8×8 doit être doté d'une capacité amphibie, ce qui constitue l'un des facteurs les plus importants limitant la sélection des candidats. En outre, un niveau suffisamment élevé d'implication de l'industrie nationale dans la production de nouveaux véhicules sera requis. L'Association de l'industrie de la sécurité et de la défense de la République slovaque a exigé que l'implication de l'industrie de défense slovaque dans le processus d'acquisition soit d'au moins 50 %, avec la priorité de fabriquer les sections principales des véhicules directement sur le territoire de la République slovaque. Au final, le gouvernement slovaque a approuvé une part minimale de 40 % (une participation identique est également requise pour le projet PBV). On peut donc supposer que le ministère exigera que la BOV 8×8 soit équipée de la station d'armement locale TURRA 30. Cela peut poser des problèmes aux fournisseurs potentiels qui pourraient ne pas avoir suffisamment de temps pour intégrer la station d'armes dans leurs véhicules en raison du calendrier serré de la première étape de l'acquisition.

Les principaux candidats sont donc l'AMV (AMV XP) produit par la société finlandaise PATRIA et le PANDUR II 8×8 de General Dynamics European Land Systems (GDELS). Ces deux véhicules existent déjà dans des versions équipées du poste d'armement TURRA 30, ont une capacité amphibie et, en outre, bénéficient d'une forte présence industrielle en Slovaquie. Le premier a déjà participé à l'appel d'offres initial pour la BOV 8×8, où il a été proposé par l'entreprise publique KONŠTRUKTA - Defence dans la variante VYDRA. Le second type a été présenté aux responsables slovaques pour la première fois dans la version IFV CORSAC 8×8 déjà en 2016 par MSM Martin, la branche slovaque de la holding CZECHOSLOVAK GROUP, qui a acquis en janvier 2015 le droit exclusif de promouvoir, vendre et entretenir les véhicules blindés PANDUR II 8×8 en République tchèque et sur d'autres marchés sélectionnés en Europe de l'Est et en Asie. L'accord avec GDELS-Steyr comprenait également les droits de production sous licence du PANDUR II 8×8 en République tchèque et en Slovaquie.

Quoi qu'il en soit, la situation du trésor public slovaque sera l'aspect le plus critique pour l'avenir des programmes PBV et BOV 8×8. Déjà à la fin du mois d'août, le ministère des finances a averti que, compte tenu du montant élevé des fonds nécessaires à l'achat, l'acquisition des deux véhicules blindés pourrait limiter considérablement l'assainissement des finances publiques dans la période post-COVID.

La première étape de l'acquisition des deux PBV (152 véhicules) et BOV 8×8 (76 véhicules) a été approuvée par le gouvernement slovaque le 8 septembre 2021. Contrairement à la proposition initiale, l'achat de la série de véhicules PBV se fera sans quatre véhicules d'entraînement PBOV dans la première étape et sans un véhicule de combat d'infanterie PBOV régulier dans la deuxième étape.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...