Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

Pendant qu’on parlait de paix au Bürgenstock, la guerre en Ukraine continuait de faire rage. Ce conflit, qui se déroule sur le sol européen, suscite l’inquiétude des armées du continent. En réponse à cette situation, les politiciens et les stratèges militaires élaborent divers scénarios, dont l’idée de réinstaurer l’obligation du service militaire.

https://www.rts.ch/info/monde/2024/article/le-retour-du-service-militaire-en-europe-une-reponse-aux-inquietudes-face-a-la-menace-de-guerre-28541014.html

Link to comment
Share on other sites

https://www.osw.waw.pl/en/publikacje/analyses/2024-06-13/sustaining-support-zelensky-and-ukraine-recovery-conference-berlin

[À Berlin], Zelensky a annoncé que l'Ukraine avait perdu plus de 9 GW de sa capacité de production d'énergie et environ 80 % de sa capacité de production d'énergie thermique, et a appelé les participants à la conférence à soutenir son pays. Il a déclaré qu'avec l'aide de ses partenaires occidentaux, l'Ukraine sera en mesure de construire 1 GW de capacité de production d'énergie d'ici la fin de l'année, et 4 GW supplémentaires dans les années à venir.

L'annonce de Zelensky concernant la construction d'une capacité de production d'énergie de 1 GW cette année et de 4 GW dans les années à venir doit être considérée comme irréaliste. Selon les estimations de la Kyiv School of Economics, entre février 2022 et début 2024, l'Ukraine n'a réussi à reconstruire que 2,2 GW de sa capacité de production d'énergie, et les besoins financiers liés à cette tâche dépassent largement la valeur des fonds promis par les donateurs lors de la conférence.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Paschi a dit :

Pendant qu’on parlait de paix au Bürgenstock, la guerre en Ukraine continuait de faire rage. Ce conflit, qui se déroule sur le sol européen, suscite l’inquiétude des armées du continent. En réponse à cette situation, les politiciens et les stratèges militaires élaborent divers scénarios, dont l’idée de réinstaurer l’obligation du service militaire.

https://www.rts.ch/info/monde/2024/article/le-retour-du-service-militaire-en-europe-une-reponse-aux-inquietudes-face-a-la-menace-de-guerre-28541014.html

Les réactions à la promesse électorale de Sunak sur le service militaire :

Le 29/05/2024 à 22:21, Wallaby a dit :

https://www.theguardian.com/politics/article/2024/may/26/rishi-sunaks-national-service-pledge-is-bonkers-says-ex-military-chief

Les forces armées britanniques ont besoin de plus d'argent et non d'adolescents volontaires sans formation, ont déclaré d'anciens chefs militaires et des personnalités conservatrices, ce qui porte un nouveau coup à la campagne électorale chancelante des conservateurs.

Quelques heures après son annonce, la promesse électorale de Rishi Sunak de rétablir le service militaire pour les jeunes de 18 ans a été balayée par les chefs de l'armée et un ancien secrétaire à la défense conservateur.

Rishi Sunak s'est engagé à introduire un service national obligatoire qui permettrait aux jeunes de passer un an dans l'armée ou de faire du bénévolat pendant les week-ends.

Michael Portillo, ancien secrétaire à la défense, a déclaré que cette annonce pourrait nuire davantage à la réputation des conservateurs en matière de responsabilité fiscale.

Il a déclaré à GB News dimanche : « La manière dont cette politique a été élaborée m'inquiète beaucoup. En d'autres termes, je doute fort qu'elle ait été mûrement réfléchie, et je doute que les services armés et toutes les organisations caritatives qui doivent être impliquées aient été consultés et soient d'accord ».

La promesse électorale a été lancée deux jours seulement après que le ministre de la défense, Andrew Murrison, a déclaré que le gouvernement n'envisageait pas d'instaurer un service national sous « quelque forme que ce soit », parce qu'il ferait plus de mal que de bien.

Dans une réponse à une question parlementaire écrite, M. Murrison a déclaré que le fait de placer des recrues « potentiellement réticentes » avec des soldats professionnels « pourrait nuire au moral, au recrutement et à la fidélisation, et consommerait des ressources militaires et navales professionnelles ».

John Healey, le secrétaire d'État fantôme à la défense, a déclaré que la proposition de service national des conservateurs était « un plan irréalisable et une distraction par rapport à leurs échecs en matière de défense au cours des 14 dernières années ». Même le ministre de la défense de Rishi Sunak a rejeté l'idée il y a quelques jours ».

« Depuis 2010, les ministres conservateurs n'ont pas atteint les objectifs de recrutement chaque année, ont vidé nos forces armées de leur substance et les ont sous-financées, et ont réduit la taille de l'armée britannique à sa plus petite taille depuis Napoléon. Il est temps de changer. La Grande-Bretagne sera mieux défendue avec les travaillistes", a ajouté M. Healey.

Interrogé sur cette proposition dimanche, James Cleverly, ministre de l'intérieur, a déclaré qu'aucun adolescent ne serait envoyé en prison pour avoir évité le service national « obligatoire ».

Link to comment
Share on other sites

Pas d'effets, sauf de priver de revenus un port français et un port belge :

https://www.aljazeera.com/news/2024/6/20/eu-targets-lng-sector-in-new-sanctions-against-russia

Ces mesures, qui ne prévoient pas d'interdiction d'achat de GNL russe par les pays de l'UE, interdisent la réexportation de gaz russe vers des pays tiers via les eaux européennes.

Les experts du marché du gaz estiment que l'interdiction aura peu d'effet puisque l'Europe continuera d'acheter du gaz russe et que les transbordements vers l'Asie via les ports de l'UE ne représentent qu'environ 10 % des exportations totales de GNL russe.

Le port belge de Zeebrugge et le port français de Montoir sont des plaques tournantes particulièrement importantes pour les réexportations vers des pays tels que la Chine, Taïwan et la Turquie.

Link to comment
Share on other sites

Pour relier l'Asie, on ne passe plus par la Russie, mais par la Roumanie, Turquie, Georgie, Kazakstan..  ça rallonge pas mal (photos du trajet sur l'ecran cabine )

On traverse également un bout de la mer noire.  Finalement, c'est trés fragile ces routes aériennes, il ne faudrait pas grand chose pour les rendre encore plus longues et couteuses . 

 

vol10.jpg

 

vol_210.jpg

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Commentaire intéressant de Poutine aujourd'hui sur les objectifs qu'il attribue à l'Occident dans la guerre d'Ukraine

Ce qui est intéressant c'est que la formulation est exactement la même que celle qui est citée dans la doctrine nucléaire russe. Laquelle définit (au point 22) que

La Fédération de Russie se réserve le droit d'utiliser des armes nucléaires en réponse à l'utilisation d'armes nucléaires et d'autres types d'armes de destruction massive contre elle et (ou) ses alliés, ainsi qu'en cas d'agression contre la Fédération de Russie utilisant des armes conventionnelles, lorsque l’existence même de l’État est menacée

Le texte de la doctrine définit comme condition d'emploi d'armes nucléaires le cas où "само существование государства", l'existence même de l'Etat russe est menacée. L'expression utilisée par Poutine aujourd'hui est "прекращение ее государственности", la fin de son statut d'Etat, formule logiquement équivalente

 

C'est un peu comme si le président de la République affirmait que si la France perd sur tel champ de bataille alors ses "intérêts vitaux" sont menacés. Intérêts vitaux dans le cas français est une expression codée, qui est utilisée dans un seul cas à l'exclusion de tout autre, si l'engagement de la dissuasion nucléaire est envisageable

Il me paraît évident que ce qui dit Poutine est faux, dans le sens où perdre la guerre d'Ukraine ne porterait pas atteinte au statut d'Etat de la Russie. De même, si la France envahissait la Belgique, si Emmanuel Macron disait que perdre cette guerre engagerait les intérêts vitaux de la France, ce serait faux, perdre une telle guerre n'engagerait pas la survie de l'Etat français plus que millénaire. Une telle déclaration serait tout de même remarquable. Et aussi hallucinant que ce serait sur le fond, il s'agirait d'un signal 

 

Avant cette déclaration, Poutine avait dit ceci (rapporté par un journal, donc il peut s'agir d'un résumé plutôt que d'un verbatim)

La Russie réfléchit à d'éventuels changements dans sa doctrine nucléaire. Cela est dû à l’abaissement du seuil d’utilisation des armes nucléaires en Occident. Cependant, Moscou ne voit pas l’utilité de lancer une frappe préventive – du moins pas encore

Si la Russie publie une nouvelle doctrine nucléaire, il faudra certainement regarder de près quels seront les changements

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Boule75 a dit :

Le problème étant désormais qu'on ne croit plus rien de ce que la Russie publie officiellement, vu qu'elle passe littéralement son temps à mentir.

Et on en a encore un exemple dans ta seconde citation : de quel "’abaissement du seuil d’utilisation des armes nucléaires en Occident" Poutine peut-il bien parler ? Il me semble bien que personne n'a déclaré ni publié quoi que ce soit de cet ordre.

Sûrement un rapport avec l'introduction d'armes nucléaires à charge atomique avec des gros dessins menaçants réalisés dessus, à moins de 10 000 kilomètres du territoire russe. Ou la sortie à venir du prochain album de Twice.

Notez que Poutine a expressément menacé la Corée du Sud hier, qui avait eu le culot de signaler qu'elle envisageait de modifier sa politique vis-à-vis de l'Ukraine en représailles du rapprochement russo-nord-coréen et de la possible fourniture d'armes à Pyongyang. Sûrement que les nazis sud-coréens envisagent d'annexer le Nord à l'OTAN... ce qui serait très grave !

  • Like 2
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, Alexis said:

Il me paraît évident que ce qui dit Poutine est faux, dans le sens où perdre la guerre d'Ukraine ne porterait pas atteinte au statut d'Etat de la Russie. 

Bien sûr, c'est la réalité, y a-t-il quelque chose à ajouter ?

Le problème quand on est un menteur pathologique, c'est que les gens cessent de vous croire. Dans le cas présent, personne ne croit aux lignes rouges russes. C'est manifestement la prière d'un pauvre homme pour gagner à la loterie, il espère que ses paroles vides effrayeront magiquement tout le monde pour qu'il n'aide pas l'Ukraine et n'ose pas mettre ses menaces grandioses à l'épreuve. Il perd à chaque fois qu'il le fait, ses fausses lignes rouges sont piétinées, mais il persiste à le faire, sans jamais apprendre une leçon précieuse que la plupart des gens normaux apprennent dans leur enfance. 

En fait, la voie la plus rapide entre aujourd'hui et la destruction de ce glorieux état de rêve russe vieux de 1000 ans, serait que Poutine utilise une bombe atomique. Cela mettrait fin à toute trace de civilisation russe en quelques heures, et il vaut mieux tenter sa chance avec toutes les autres options.

  • Thanks 1
  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Grosse commande allemande pour des obus.

https://www.zonebourse.com/cours/action/RHEINMETALL-AG-436527/actualite/Rheinmetall-obtient-la-plus-grosse-commande-de-son-histoire-47011099/

8,5 milliards d'€.

Si on prend en principe un obus à 4000€, on est à un peu plus de 2,1 millions d'obus. Sachant que le groupe vise une production annuelle d'1 million d'obus (700 000 prévus l'an prochain).

Ajoutons à cela l'augmentation de la production dans d'autres pays européens, c'est en tout 31 programmes qui visent la production de 2 millions d'obus par an dès l'an prochain.

Les américains visent eux une production de 1,2 million d'obus de 155mm en 2025, histoire de comparer mais aussi de cumuler avec l'Europe.

Les russes sont, faut le dire, en train de piocher dans les stocks de la Corée du Nord pour maintenir le cap, pour le camp ukrainien on peut se dire que la Corée du Sud pourrait sérieusement s'impliquer à soutenir l'Ukraine, notamment dans l'artillerie.

Les capacités de production japonaise et d'autres pays sont déjà sollicités et pourraient l'être un peu plus dans les mois à venir. L'initiative tchèque avec son million d'obus sans doute acheté dans des stocks d'autres pays, permet de faire une transition vers ce qui semble être une capacité de production suffisante d'obus dans le bloc occidental et de ses alliés pour recompléter les stocks et soutenir les ukrainiens. Les russes bien qu'ils disent que tout va bien et qu'ils produisent ce qu'il faut, semblent de plus en plus dépendant de la Corée du Nord pour maintenir sa consommation d'obus, je dis bien "maintenir" et non pas "augmenter". Car du côté ukrainien, peut-être qu'ils partent de plus bas que les russes, mais les aides qu'on lui apportera va augmenter son potentiel.

Côté américain on semble bloquer des productions de missiles anti-aériens au profit de l'Ukraine. On voit nombre de sites de production qui ouvrent, nombre de sites qui vont ouvrir ailleurs dans les mois à venir. Les livraisons d'équipements à l'Ukraine prennent une dimension de plus en plus importante avec un potentiel productif occidental (et alliés) qui est loin d'être dépassé ou submergé par la Russie. Je continue de croire que le potentiel de production russe est bien moindre de ce qu'on imagine ici, qu'elle continue de puiser sa masse dans ses stocks et que le temps qui passe ne lui donne pas l'avantage productif, même sur les segments ou ils étaient il y a 2 ans, plus avantagé que nous.

Comme souvent, regardons bien l'effet cumulé de tout, ne faisons pas du cas par cas pour se conforter avec ses idées. C'est sûre que si on se dit qu'en France "ce n'est pas en produisant 100 000 obus qu'on va permettre aux ukrainiens de tenir face aux russes" ben on ne va pas avancer bien loin. C'est le ça + le ceci + le cela + ce truc + cet autre truc + machin + chose,  qu'il faut observer et prendre en compte. Me dire depuis 2 ans que la Russie produit 1500 chars à l'année en disant que nous ne pouvons pas suivre, dans les faits nous ne voyons pas cette production de chars russes sur le terrain, car 90% d'entre eux sont en vérité des vieux chars remis en service et non des productions neuves qui sont bien rares. C'est ainsi pour énormément de choses. Moi personnellement je ne vois pas sur le terrain le remplacement des équipements perdus par la Russie se faire remplacer par des productions neuves. Je ne vois pas non plus une augmentation de leurs moyens autre que sur la masse humaine. Et quand on revoit Poutine faire sa superbe entente avec Kim, on ne peut pas continuer à me dire que les russes produisent ce qu'il faut.

 

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

La Corée du Sud va étudier la possibilité de fournir des armes à l’Ukraine, a déclaré jeudi 20 juin 2024 un conseiller de la présidence à Séoul, une annonce survenue après que la Corée du Nord et la Russie ont signé un pacte sécuritaire prévoyant une défense conjointe en cas d’attaque contre l’un des deux pays.

https://www.ouest-france.fr/europe/ukraine/guerre-en-ukraine-la-coree-du-sud-veut-aider-kiev-poutine-menace-seoul-le-point-sur-la-nuit-1e6aa02a-353f-4f58-96e6-3405d0b75f93

 

Précisons que la Corée du Sud vient de reconnaître officiellement la participation de la Russie (URSS), dans la guerre de Corée

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Cette déclaration sud-coréenne ne fait-elle pas plutôt suite à la menace (?) de la Russie de fournir des armes à la Corée du Nord ?

Le président russe Vladimir Poutine a menacé jeudi au Vietnam de “fournir des armes” à la Corée du Nord. Tout en assurant que la fourniture d’armes par la Corée du Sud à l’Ukraine serait une “très grave erreur”.

“Nous nous réservons le droit de fournir des armes à d’autres parties du monde, en gardant à l’esprit nos accords avec la Corée du Nord, et je n’écarte pas cette possibilité”, a déclaré Vladimir Poutine devant la presse.

Le Russe avait déjà menacé début juin de livrer des armes à des pays tiers, en réponse à la livraison d’armements occidentaux à l’Ukraine et à l’autorisation donnée à Kiev par les Etats-Unis et plusieurs pays européens de frapper le territoire russe avec les missiles occidentaux qui lui ont été livrés.

La suite : https://www.swissinfo.ch/fre/au-vietnam%2C-poutine-menace-de-fournir-des-armes-à-la-corée-du-nord/81227547

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Partie de poker menteur !
Fournir des armes à d'autres alors que eux semblent en manquer cruellement, il parle de quelle année pour les livraisons ?
Pour la promesse de déstabiliser, je le crois sur parole mais il le fait déjà depuis deux ans à voir ou ça le mènera avec le retour de bâton si pas de suivi à long terme.
On voit actuellement ce qui se passe en région Sahélienne ou le trio Mali,Burkina Faso et Niger risquent de se faire "déborder" !
 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Paschi a dit :

Cette déclaration sud-coréenne ne fait-elle pas plutôt suite à la menace (?) de la Russie de fournir des armes à la Corée du Nord ?

Le président russe Vladimir Poutine a menacé jeudi au Vietnam de “fournir des armes” à la Corée du Nord. Tout en assurant que la fourniture d’armes par la Corée du Sud à l’Ukraine serait une “très grave erreur”.

“Nous nous réservons le droit de fournir des armes à d’autres parties du monde, en gardant à l’esprit nos accords avec la Corée du Nord, et je n’écarte pas cette possibilité”, a déclaré Vladimir Poutine devant la presse.

Le Russe avait déjà menacé début juin de livrer des armes à des pays tiers, en réponse à la livraison d’armements occidentaux à l’Ukraine et à l’autorisation donnée à Kiev par les Etats-Unis et plusieurs pays européens de frapper le territoire russe avec les missiles occidentaux qui lui ont été livrés.

La suite : https://www.swissinfo.ch/fre/au-vietnam%2C-poutine-menace-de-fournir-des-armes-à-la-corée-du-nord/81227547

 

Non, c'est plutôt en réaction à l'accord de défense Russo-Nord-Coréen, que les Sud-Coréens ont pris la mouche. On les comprend. 70 ans qu'ils se tiennent sagement éloignés de l'OTAN, et pourtant, la Russie vient à eux... 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Vladimir Poutine avait rencontré Kim Jong Un au cosmodrome de Vostochny le 13 septembre 2023, et Barthélémy Courmont de commenter :

Barthélémy Courmont : Quelques jours avant cette rencontre entre Poutine et Kim Jong-un [le 13 septembre 2023], il y a eu la visite du ministre de la défense sud-coréen en Pologne, pour passer de nouveaux contrats d'armement avec la Pologne, dont on sait bien évidemment l'implication dans la guerre en Ukraine. Le président [sud-coréen] Yoon Suk Yeol, lui-même, à la même époque, en novembre dernier, avait suggéré la possibilité de fournir des armes à l'Ukraine. D'ailleurs, il avait reçu une protestation très vive de Sergueï Lavrov. Il a rétropédalé. [Les liens de la Russie avec Kim Jong-un] cela permet de faire pression sur la Corée du Sud qui se montrait de plus en plus volontaire dans cette guerre en Ukraine, comme l'a d'ailleurs été le Japon à une certaine époque.

Le 08/02/2024 à 01:25, Wallaby a dit :

7 février 2024

08:54 Pascal Dayez-Burgeon : Les conservateurs [sud-coréens] ont toujours intérêt à créer des tensions avec le Nord pour gagner les élections.

11:32 Juliette Morillot : Il faut remonter notamment à l'échec du sommet de Hanoï en février 2019 [1], parce qu'à ce moment là, la Corée du Nord avait véritablement fait des efforts. Elle avait même offert aux États-Unis le démantèlement complet de Yongbyon [le centre de recherche nucléaire]. Et même Siegfried S. Hecker, qui est le grand savant nucléaire américain qui accompagnait la délégation était très étonné, et un petit peu glacé par une des réactions de Choe Son-hui, qui est la négociatrice nucléaire [Nord-coréenne], qui a dit : « puisque ça ne fonctionne pas - la Corée du Nord voulait la levée des sanctions - eh bien elle a dit : cela ne se reproduira pas .

12:35 Juliette Morillot : Kim Jong-un a brusquement réalisé qu'on ne pouvait plus négocier avec les Américains.

16:29 Barthélémy Courmont : Et puis on a bien évidemment du côté japonais aussi, les modifications dans l'article 9 de la constitution avec une posture beaucoup plus martiale de la part du Japon sous le mandat du premier ministre actuel monsieur Kishida.

18:45 Juliette Morillot : La Corée du Nord a toujours eu plus confiance en Moscou qu'en Pékin. La Corée du Nord n'a jamais obéi à Pékin.

19:26 Juliette Morillot : Ce qu'ils ne sont pas capables de faire sur le plan balistique ou nucléaire, je pense qu'ils auront cette aide de la part de la Russie.

22:54 Barthélémy Courmont : Quelques jours avant cette rencontre entre Poutine et Kim Jong-un, il y a eu la visite du ministre de la défense sud-coréen en Pologne, pour passer de nouveaux contrats d'armement avec la Pologne, dont on sait bien évidemment l'implication dans la guerre en Ukraine. Le président [sud-coréen] Yoon Suk Yeol, lui-même, à la même époque, en novembre dernier, avait suggéré la possibilité de fournir des armes à l'Ukraine. D'ailleurs, il avait reçu une protestation très vive de Sergueï Lavrov. Il a rétropédalé. [Les liens de la Russie avec Kim Jong-un] cela permet de faire pression sur la Corée du Sud qui se montrait de plus en plus volontaire dans cette guerre en Ukraine, comme l'a d'ailleurs été le Japon à une certaine époque.

28:44 Barthélémy Courmont : Le vice-ministre des affaires étrangères russe, Andreï Rudenko, spécialiste des questions Asie-Pacifique, s'est rendu à Séoul à la fin de la semaine dernière, pour s'expliquer sur les propos tenus par Moscou et puis pour avoir un échange qu'on imagine assez tendu, même si nous n'avons pas d'informations précises à ce sujet.

38:47 Pascal Dayez-Burgeon : La Corée du Nord est une colonie économique de la Chine.

 

[1] https://en.wikipedia.org/wiki/2019_North_Korea–United_States_Hanoi_Summit

 

Link to comment
Share on other sites

Avec la montée en puissance de production d'obus du bloc démocratique je me demande ce qu'en pense les chinois vis à vis de leurs plans avec Taïwan.  

Jusqu'à présent ils ne faisaient face qu'à Taïwan et aux US, les autres étant plutôt moribonds. Poutine a réussi à relancer les industries d'armements, ce qui doit déplaire aux chinois puisqu'ils ne sont pas encore prêt à franchir le détroit (marine encore insuffisante). Dans qq années la marine chinoise aura pris le dessus sur la marine  US, mais les industries d'armements des pays démocratiques seront plus pechues et pourrait rendre Taïwan encore plus dure à prendre par la force. Mauvais timing pour les chinois.

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Fred974 a dit :

Avec la montée en puissance de production d'obus du bloc démocratique je me demande ce qu'en pense les chinois vis à vis de leurs plans avec Taïwan.  

Jusqu'à présent ils ne faisaient face qu'à Taïwan et aux US, les autres étant plutôt moribonds. Poutine a réussi à relancer les industries d'armements, ce qui doit déplaire aux chinois puisqu'ils ne sont pas encore prêt à franchir le détroit (marine encore insuffisante). Dans qq années la marine chinoise aura pris le dessus sur la marine  US, mais les industries d'armements des pays démocratiques seront plus pechues et pourrait rendre Taïwan encore plus dure à prendre par la force. Mauvais timing pour les chinois.

Le mantra feel good :rolleyes:

Mettons qu'effectivement il y'ait un conflit en Mer de Chine autour de Taiwan. Même si on produisait des millions d'obus annuellement il faudrait les acheminer vers une île par avion ou bateau dans une zone contestée par mer, air et sous l'eau

un C17 ou un RoRo ca fait de belles cibles et c'est pas juste un C17 ou un RoRo qu'il faut pour alimenter un conflit HI, l'exemple ukrainien est assez parlant niveau consommation

D'autant plus que Taiwan vient de descendre dans la liste des priorités US en terme de missiles de DA et autres jolis trucs qui font boum

Bref c'est plus politiquement que ca pose problème (resserrement et réalignement des pays européens autour des US) pas techniquement

Et puis, il ne faut pas croire, les chinois regardent, apprennent et testent (notamment toute la dimension drone aérien, marin et en essaim, ainsi que la dimension spatiale et GE sur lesquelles ils accélèrent les cadences alors qu'on traine encore derrière

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Fred974 a dit :

Avec la montée en puissance de production d'obus du bloc démocratique je me demande ce qu'en pense les chinois vis à vis de leurs plans avec Taïwan.  

Mauvais timing pour les chinois.

Bof.

Envisager l'utilisation massive de 155 pour que le nombre devienne problématique, c'est une guerre longue et d'attrition, pas sur que celà ait jamais fait parti d'un plan de Pékin. Pékin souhaiterait "rééduquer" les taiwanais, ce qui serait plus conforme au plan échoué sur Kiev avec effet sidérant / rapide, et prise du pouvoir en effet choc. Le terrain taiwanais n'est pas celui de l'Ukraine, les moyens majeurs non plus. 

Le 155 roi de la bataille ( en masse je veux dire ) ça ne vaut que si on croit que Vlad est vraiment trés trés méchant et prêt à bondir pour "libérer" Varsovie, comme les chars lourds ( d'un point de vue UE je veux dire, j'écarte le point de vue ukr ). Ce n'est qu'une hypothèse parmi tant d'autres. Mais si on balaie toutes les hypothèses, alors il nous faut absolument 4 PAN, 15 SNLE, 1000 rafales, 300 Caesars, etc.....et 1 M d'hommes dans l'active. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, MIC_A a dit :

Partie de poker menteur !
Fournir des armes à d'autres alors que eux semblent en manquer cruellement, il parle de quelle année pour les livraisons ?
Pour la promesse de déstabiliser, je le crois sur parole mais il le fait déjà depuis deux ans à voir ou ça le mènera avec le retour de bâton si pas de suivi à long terme.
On voit actuellement ce qui se passe en région Sahélienne ou le trio Mali,Burkina Faso et Niger risquent de se faire "déborder" !
 

Clair que Russie, en l'état, n'est pas en mesure de fournir des armes à la Corée du Nord, ou alors de manière symbolique. Mais on peut envisager d'autres choses comme de la technologie de guidage pour missiles.

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,986
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...