Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

Il y a 11 heures, Boule75 a dit :

Et puis il y a des trains de mesures contraignantes quasi-indolores, quoi qu'en diront leurs détracteurs, dans une foultitude de domaines : limite de vitesse à 110km/h sur les autoroutes (y compris en Allemagne :biggrin:), contraintes sur les éditeurs de jeux pour faire cesser ces gabegies où il faut "laisser le jeu tourner" et consommer 100 ou 200 watt en continu alors que le joueur n'est pas devant l'écran, interdire cette débilité de minage de bitcoin (la ruine des spéculateurs est en cours : vendez si vous le pouvez encre) les vitrines éclairées la nuit, etc, etc, etc... dans tous les domaines. La mollesse dominante est ahurissante, les cris d'orfraie assourdissants. Dans bien des cas, il s'agit juste d'inciter les professionnels à adopter des bonnes pratiques (exemple : agents immobiliers, plus de panneaux allumés la nuit, et tant pis pour les vendeurs d'écrans. Différence de chiffre d'affaire : nulle).

Remettons le gaspi sur la liste des espèces nuisibles !

UfdpS1Y.jpg

Je sais, il ressemble vaguement à un Achille Talon naturiste, mais c'est pas une raison pour l'épargner.

Interdire les cryptomonnaies serait une excellente idée, on pourrait aussi interdire les écrans publicitaires géants.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, rendbo a dit :

J'ai regardé le diable s'habille en Prada avant hier avec ma femme, et j'ai bien compris que je n'étais pas très au fait de la mode... mais Anne Hateway dans le film, même au réveil habillée avec un sac... 

Anne Hathaway et tu dis être équipé léger?

Non mais c'est clair qu'elle ne dort pas dans la baignoire!!!

Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, Kelkin a dit :

Remettons le gaspi sur la liste des espèces nuisibles !

UfdpS1Y.jpg

Je sais, il ressemble vaguement à un Achille Talon naturiste, mais c'est pas une raison pour l'épargner.

Interdire les cryptomonnaies serait une excellente idée, on pourrait aussi interdire les écrans publicitaires géants.

Les cryptomonnaies sont effectivement un énorme non sens et gâchis, mais oui de manière générale il y a beaucoup à économiser.

Pour tenter de recoller au sujet, vous avez vu passer l'info sur le fait que l'Ukraine arrive à vendre (par moment) de l'excédent d'électricité au reste de l'Europe? C'est assez surprenant vu la situation.

 

(Pour la ressemblance, maintenant que tu le dis c'est clair!)

Edited by Elemorej
redite
Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, Elemorej a dit :

Les cryptomonnaies sont effectivement un énorme non sens et gâchis, mais oui de manière générale il y a beaucoup à économiser.

Pour tenter de recoller au sujet, vous avez vu passer l'info sur le fait que l'Ukraine arrive à vendre (par moment) de l'excédent d'électricité au reste de l'Europe? C'est assez surprenant vu la situation.

 

(Pour la ressemblance, maintenant que tu le dis c'est clair!)

Moi laisser faire les autres ... on peut toujours espérer. Je préfère agir à mon niveau. Je viens de faie l'achat de cellules solaires pour faire de l'autoconsommation. Je vous dirais ce que j'arrive à effacer de mon appel d'électricité.  

C'est juste que cette courbe là me fait un peu peur pour mes finances. Vu que toute l'Europe est interconnectée et solidaire ... J'imagine que l'indexation sur le gaz va sauter mais j'ai quand même peur que la production d'électricité soit insuffisante.

 

 

Edited by herciv
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, herciv a dit :

Moi laisser faire les autres ... on peut toujours espérer. Je préfère agir à mon niveau. Je viens de faie l'achat de cellules solaires pour faire de l'autoconsommation. Je vous dirais ce que j'arrive à effacer de mon appel d'électricité.  

C'est juste aue cette courbe là me fait un peu peur pour mes finances. Vu que toute l'Europes est interconnectée et solidaire ... J'imagine que l'indexation sur le gaz va sauter mais j'ai quand même peur que la production d'électricité soit insuffisante.

[...]

Je ne comprends pas ta réponse. Pourquoi laisser faire les autres et surtout sur quel point?

S'agissant de panneau en autoconsommation, ton but est lequel? Si c'est économique, alors tu devrais être en revente, si c'est écologique alors ça peut se tenir, surtout si tu isoles, fait la chasse au gaspi et que tu installes le nécessaire pour la production d'eau chaude, si c'est la résilience, il te manque les batteries.

Enfin si c'est un peu de tout ça, l'équilibre est tendu à obtenir car les batteries c'est pas ouf niveau écologique, mais ça se fait, bon courage en tout cas et super démarche!

 

Concernant la deuxième partie du post, qu'on soit interconnecté n'influe pas spécialement sur nos prix et pour le fait qu'il y en ai assez, ça... On risque fortement d'avoir un réveil douloureux cet hiver. La décision de reprendre le contrôle d'EDF n'est pas neutre de ce point de vue.

Link to comment
Share on other sites

https://nationalinterest.org/article/the-dangers-of-expansive-realism-551 (1er décembre 1997)

Owen Harries :

L'une des caractéristiques de la politique internationale est que les grandes puissances ont des sphères d'influence. C'est l'une de leurs caractéristiques fondamentales, l'un des traits qui les qualifient de "grandes", que leur puissance rayonne sur les régions immédiatement adjacentes sous la forme d'une influence significative, et qu'elles portent un intérêt particulier à ces régions. Ceci est aussi bien caractéristique des grandes puissances démocratiques que des autocratiques ou des totalitaires : l'un des premiers actes importants de la politique étrangère des États-Unis, engagé avant même qu'ils ne soient une authentique grande puissance, a été de revendiquer pour eux-mêmes une immense sphère d'influence avec la doctrine Monroe.

S'engager dans une politique dont le but délibéré est de refuser l'influence de la Russie en Europe centrale et orientale, de corseter la Russie dans ses propres frontières, est donc une politique lourde de dangers. Elle conserve le peu de plausibilité qu'elle a pour deux raisons : premièrement, à cause du dégoût que suscite le fait que, pendant la période communiste, l'Union soviétique a traduit impitoyablement et grossièrement le concept traditionnel de sphère d'influence en un concept totalitaire de sphère de domination, impliquant des régimes fantoches, des armées d'occupation, la terreur, l'exploitation économique et la régimentation idéologique ; deuxièmement, parce que, pour le moment, la Russie est exceptionnellement faible. Mais au fur et à mesure que la Russie se rétablira, et même si elle devient une démocratie fonctionnelle, l'expansion de l'OTAN deviendra une politique déstabilisatrice et à risque - non pas parce que des nationalistes ou des néocommunistes russes extrémistes ne manqueront pas de se manifester, mais parce que, dans la nature des choses, la Russie affirmera à nouveau ses prérogatives normales de grande puissance.

En effet, si certains des arguments actuellement avancés avec force devaient prévaloir, l'image globale qui en résulterait pourrait être encore pire. En effet, au moment même où les États-Unis semblent déterminés à s'engager à refuser à la Russie une sphère d'influence, de nombreuses voix puissantes insistent pour qu'ils fassent de même à l'égard de la Chine. Ce pays devrait lui aussi être strictement contenu à l'intérieur de ses frontières, et toute tentative de sa part d'étendre son influence au-delà de celles-ci devrait être considérée comme illégitime. Pendant ce temps, alors que ces deux énormes pays seraient ainsi contraints, les États-Unis eux-mêmes, armés de vertu, devraient se sentir libres de traiter le globe entier comme leur sphère d'influence, étendant leur présence et imposant leur volonté comme bon leur semble. Loin de promouvoir la stabilité, une telle politique créerait de nouvelles et dangereuses tensions dans les affaires mondiales.

Une dernière remarque : au cours des derniers mois, les partisans de l'expansion ont eu de plus en plus recours à un argument de dernier recours - un argument de procédure, pas de fond. Il s'agit du fait que les États-Unis sont maintenant tellement engagés qu'il est trop tard pour faire marche arrière. Cet argument n'est pas sans mérite, car le prestige compte, et il ne fait aucun doute que le prestige serait perdu par un retour en arrière à ce stade. Mais cela étant, le prestige n'est pas tout. Lorsque l'alternative est de persister dans une erreur grave, il peut être nécessaire de sacrifier un peu de prestige tôt, plutôt que beaucoup plus tard. S'engager résolument sur une mauvaise voie - surtout si elle est glissante - n'est pas faire preuve de sens politique. Après tout, la dernière fois que l'argument selon lequel il est trop tard pour faire marche arrière a prévalu, c'était il y a exactement trente ans, alors que, sans but précis, nous nous enfoncions de plus en plus dans le Vietnam.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, herciv a dit :

Moi laisser faire les autres ... on peut toujours espérer. Je préfère agir à mon niveau. Je viens de faie l'achat de cellules solaires pour faire de l'autoconsommation. Je vous dirais ce que j'arrive à effacer de mon appel d'électricité.  

 

Ayant franchi le cap en décembre 2021 (6Kw), que du bonheur pour les finances actuelles et à venir, l'investissement sera vite amorti !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Elemorej a dit :

Les cryptomonnaies sont effectivement un énorme non sens et gâchis, mais oui de manière générale il y a beaucoup à économiser.

S'agissant des cryptos, il faut distinguer entre celles qui sont basées sur la preuve d'enjeu, procédé peu gourmand en calcul donc en énergie, et celles qui sont basées sur la preuve de travail - en premier lieu le Bitcoin - avec grande consommation d'énergie. La rentabilité du minage de ces dernières dépend avant tout du coût de l'électricité.

En pratique... aucun minage n'a lieu en UE.

Donc une éventuelle interdiction du minage en UE n'aurait aucune conséquence pratique.

S'agissant des autres pays, il faut noter qu'au printemps 2021 la Chine a lancé une grande opération de répression du minage, si bien que sa part dans la puissance de calcul du bitcoin a chuté précipitamment. Cependant cela n'a eu aucun effet au niveau mondial, le minage s'est tout simplement déplacé vers d'autres cieux - sans que le fonctionnement du système mondial Bitcoin en soit affecté le moins du monde.

Donc la consommation d'énergie liée à la preuve de travail Bitcoin restera avec nous. Du moins jusqu'à ce que tous les Etats du Monde s'entendent pour l'interdire en même temps. Et au passage pour se priver des impôts sur les profits associés... alors que la prime à l'Etat qui romprait l'entente serait d'autant plus grande que les autres ne le suivent pas.

En pratique, il est permis de douter que cela arrive jamais

==>Il va falloir économiser sur autre chose que sur la preuve de travail

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Alexis a dit :

S'agissant des cryptos, il faut distinguer entre celles qui sont basées sur la preuve d'enjeu, procédé peu gourmand en calcul donc en énergie, et celles qui sont basées sur la preuve de travail - en premier lieu le Bitcoin - avec grande consommation d'énergie. La rentabilité du minage de ces dernières dépend avant tout du coût de l'électricité.

En pratique... aucun minage n'a lieu en UE.

Donc une éventuelle interdiction du minage en UE n'aurait aucune conséquence pratique.

S'agissant des autres pays, il faut noter qu'au printemps 2021 la Chine a lancé une grande opération de répression du minage, si bien que sa part dans la puissance de calcul du bitcoin a chuté précipitamment. Cependant cela n'a eu aucun effet au niveau mondial, le minage s'est tout simplement déplacé vers d'autres cieux - sans que le fonctionnement du système mondial Bitcoin en soit affecté le moins du monde.

Donc la consommation d'énergie liée à la preuve de travail Bitcoin restera avec nous. Du moins jusqu'à ce que tous les Etats du Monde s'entendent pour l'interdire en même temps. Et au passage pour se priver des impôts sur les profits associés... alors que la prime à l'Etat qui romprait l'entente serait d'autant plus grande que les autres ne le suivent pas.

En pratique, il est permis de douter que cela arrive jamais

==>Il va falloir économiser sur autre chose que sur la preuve de travail

Et à la faveur de cette interdiction, les Etats Unis sont redevenus une terre de minage - de bitcoin. D'ailleurs la Russie en est une autre.

Dans l'absolu il y a un malentendu : le minage du bitcoin utilise essentiellement des surplus d'électricité qui n'aurait pas été consommé autrement, comme celle issue du torchage du gaz naturel qui devient de plus en plus populaire, de régions et centrales en surplus/non ou mal connecté et qui par conséquent n'ont pas de débouchés...ecetera.

On ne peut vraiment parler de gaspillage - et de pollution- que quand c'est des hydrocarbures - hors torchage- qui sont utilisés ; soit quelque chose comme la moitié de l'énergie fournie si je me souviens bien.

Et quand il y a concurrence avec la demande domestique, pécuniairement et pour d'évidente raisons de stabilité, les autorités n'hésitent pas à interdire/restreindre cette activité comme l'a fait la chine pour alimenter le redémarrage de son économie et aussi le Kazakhstan. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, herciv a dit :

Voilà ce graphe c'est chez nous. x9 pas mal non. Accroché vos ceintures l'hivers va être compliqué. 

Oui, c'est l'Allemagne surtout qui en train de massacrer son économie...

Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, Saladin a dit :

Oui, c'est l'Allemagne surtout qui en train de massacrer son économie...

Ben je croyais que n'était que l'Allemagne mais là les prix de l'électricité pour la France sont encore pire.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Voici Vladimir Poutine qui s'est entretenu aujourd'hui avec les chefs de groupes parlementaires de la Douma.

Et il a prononcé quelques fortes paroles, rapport au fait que la Russie s'échauffe à peine en Ukraine, si vous croyez qu'on a vraiment commencé la guerre vous vous trompez lourdement. Et aussi, que plus le temps passe plus la Russie imposera des conditions dures à un accord de paix.

V.V.Poutine : (...) Aujourd'hui, nous entendons dire qu'ils veulent nous vaincre sur le champ de bataille. Bien, que puis-je dire ? Laissez-les essayer. Nous avons déjà beaucoup entendu que l'Occident veut nous combattre "jusqu'au dernier ukrainien". C'est une tragédie pour le peuple ukrainien, mais il semble que tout va dans ce sens. Mais tout le monde doit savoir que, dans l'ensemble, nous n'avons encore rien commencé de sérieux.

En même temps, nous ne rejetons pas non plus les pourparlers de paix, mais ceux qui refusent doivent savoir que plus loin vont les choses, plus il leur sera difficile de négocier avec nous.

 

Ah, noter aussi le chef du Parti Communiste de l'Union Sov... pardon de Russie qui cite et approuve Emmanuel Macron. Si.

G. Zyuganov : (...) J'ai remarqué tout à l'heure, lorsque vous avez parlé au Club Valdai, que vous avez dit : oui, le capitalisme est dans une impasse. Macron a dit encore plus durement qu'il était devenu fou. Aujourd'hui, nous pouvons voir comment il est devenu fou dans la citadelle du capitalisme, le même Royaume-Uni, et nous devons tout faire pour que ces gens, qui ne sont pas seulement fous mais ont décidé de continuer à dicter leurs conditions, ne déclenchent pas une guerre majeure.

Révélation

15665468_303.jpg

Lénine est toujours vivant, et Emmanuel Macron est des nôtres !

 

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Alexis a dit :

V.V.Poutine : (...) Aujourd'hui, nous entendons dire qu'ils veulent nous vaincre sur le champ de bataille. Bien, que puis-je dire ? Laissez-les essayer. Nous avons déjà beaucoup entendu que l'Occident veut nous combattre "jusqu'au dernier ukrainien". C'est une tragédie pour le peuple ukrainien, mais il semble que tout va dans ce sens. Mais tout le monde doit savoir que, dans l'ensemble, nous n'avons encore rien commencé de sérieux.

En même temps, nous ne rejetons pas non plus les pourparlers de paix, mais ceux qui refusent doivent savoir que plus loin vont les choses, plus il leur sera difficile de négocier avec nous.

Moi je retiens qu'il n'est pas contre un nouveau round de négociation.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, herciv a dit :

Moi je retiens qu'il n'est pas contre un nouveau round de négociation.

Moi je retiens qu'il a éprouvé le besoin de rappeler qu'il a des options pour le cas échéant escalader : "dans l'ensemble, nous n'avons encore rien commencé de sérieux"

C'est effectivement la différence entre l'optimiste et le pessimiste.

Disons qu'en termes de QRN sur Bretzelburg, je suis Helmut et toi c'est Nitro :happy:

Révélation

tumblr_njesbjvees1tfp7lao2_1280.jpg

"Helmout, c'est oun inquiet"

(en version originale francophone, mais j'ai pas trouvé)

 

Et ne t'asseois pas :unsure: :ohmy: !

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Shorr kan a dit :

Petite rétrospective sur la tentative manqué de guerre éclair par la Russie, raconté par Stevius. Chaîne d'un youtubeur spécialisé dans l'histoire militaire très calé dans son domaine ( ben oui, c'est son métier...) et que j'apprécie particulièrement.

Rien de nouveau pour ceux qui sont collés à ce fil depuis le 24 février et même avant, mais c'est une synthèse appréciable à caractère strictement technico-militaire.

Il y a une suite que je n'ai pas encore visionné.  

c'est une bonne chaine, je suivais ses compte-rendu durant la bataile de Mosul

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Alexis a dit :

Mais tout le monde doit savoir que, dans l'ensemble, nous n'avons encore rien commencé de sérieux.

D'accord. J'en déduis que le sérieux commencera quand ils ressortiront les Polikarpov et les T-28.

  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Alexis a dit :

En même temps, nous ne rejetons pas non plus les pourparlers de paix, mais ceux qui refusent doivent savoir que plus loin vont les choses, plus il leur sera difficile de négocier avec nous.

Est-ce à mettre en parallèle avec la pose opérationnelle observée par l'ISW dans les "gains territoriaux" russes de ces derniers jours et le constat fait par M Goya que la conurbation autour de Kramatorsk va être un gros morceau à prendre ?

Un improbable appel du pied ?

https://lavoiedelepee.blogspot.com/2022/07/point-de-situation-des-operations-en.html?m=1

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

  • Skw changed the title to Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques
  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,965
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...