Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques


Recommended Posts

Il y a 15 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Cet accord, âprement négocié depuis avril sous l'impulsion de l'ONU, va soulager les pays dépendants des marchés russe et ukrainien, qui représentent 30% du commerce mondial du blé à eux deux. 

Accord négocié par l'ONU. Pour moi c'est une très bonne nouvelle. L'ONU n'est pas hors-jeux.

Ce faisant l'ONU montre qu'elle a toujours une place centrale dans le bien être de la planête. On ne peut que vérifier ce que l'ambassadrice Linda Thomas-Greenfield annoçait juste au-dessus. Les US ne sont plus en mesure d'intervenir diplomatiquement entre deux belligérants. Ils sont trop partie-prenante.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

A propos de l'ONU des US, de l'Ukraine et du nazisme, je ne savais pas çà :

https://consortiumnews.com/2021/12/23/us-ukraine-refuse-to-condemn-nazism-at-un/

 

This is verbatim from the official report of the U.N. General Assembly plenary of Dec. 16:

“The Assembly next took up the report on ‘Elimination of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance,’ containing two draft resolutions.

“By a recorded vote of 130 in favour to 2 against (Ukraine, United States), with 49 abstentions, the Assembly then adopted draft resolution I, ‘Combating glorification of Nazism, neo-Nazism and other practices that contribute to fuelling contemporary forms of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance’.” It goes on:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, herciv a dit :

Accord négocié par l'ONU. Pour moi c'est une très bonne nouvelle. L'ONU n'est pas hors-jeux.

Ce faisant l'ONU montre qu'elle a toujours une place centrale dans le bien être de la planête. On ne peut que vérifier ce que l'ambassadrice Linda Thomas-Greenfield annoçait juste au-dessus. Les US ne sont plus en mesure d'intervenir diplomatiquement entre deux belligérants. Ils sont trop partie-prenante.

Pas du tout la même lecture : l'accord a surtout été négocié par la Turquie. Et il faut encore voir s'il est appliqué ou pas...

Quant à la place centrale de l'ONU, encore pire. L'ONU ne sert plus à rien dès qu'il y a deux belligérants qui veulent se battre ou un qui est de mauvaise foi.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, herciv a dit :

A propos de l'ONU des US, de l'Ukraine et du nazisme, je ne savais pas çà :

https://consortiumnews.com/2021/12/23/us-ukraine-refuse-to-condemn-nazism-at-un/

 

This is verbatim from the official report of the U.N. General Assembly plenary of Dec. 16:

“The Assembly next took up the report on ‘Elimination of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance,’ containing two draft resolutions.

“By a recorded vote of 130 in favour to 2 against (Ukraine, United States), with 49 abstentions, the Assembly then adopted draft resolution I, ‘Combating glorification of Nazism, neo-Nazism and other practices that contribute to fuelling contemporary forms of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance’.” It goes on:

C'est marrant que tu ne cites que le début. Va lire le rapport /A_75_476-FR.pdf qui a lui même un lien avec le draft.

Et soit dit en passant que tu ailles encore chercher dans un site qui traine ses carreroles avec ses "The war in Ukraine is the culmination of a 30-year project of the American neoconservative movement" "the western empire will be expanding NATO again in response to a war that was predominantly caused by NATO expansion"

 

Il y a 2 heures, herciv a dit :

Les US ne sont plus en mesure d'intervenir diplomatiquement entre deux belligérants. Ils sont trop partie-prenante.

Affirmation sans preuve. Qu'est ce que les US iraient faire dans ce truc? Tu veux dire que le pouvoir des US est plus faible donc tu prends un truc qui n'a rien à voir pour alimenter ton postulat

Il y a 13 heures, g4lly a dit :

La Lithuanie aurait rétabli le traffic entre Kaliningrad et le reste de la Russie.

Il n'a jamais été arrêté... Les biens non santionnés passent. Pas les autres.

Edited by cracou
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, herciv a dit :

A propos de l'ONU des US, de l'Ukraine et du nazisme, je ne savais pas çà :

https://consortiumnews.com/2021/12/23/us-ukraine-refuse-to-condemn-nazism-at-un/

 

This is verbatim from the official report of the U.N. General Assembly plenary of Dec. 16:

“The Assembly next took up the report on ‘Elimination of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance,’ containing two draft resolutions.

“By a recorded vote of 130 in favour to 2 against (Ukraine, United States), with 49 abstentions, the Assembly then adopted draft resolution I, ‘Combating glorification of Nazism, neo-Nazism and other practices that contribute to fuelling contemporary forms of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance’.” It goes on:

 

il y a une heure, herciv a dit :

A propos de l'ONU des US, de l'Ukraine et du nazisme, je ne savais pas çà :

https://consortiumnews.com/2021/12/23/us-ukraine-refuse-to-condemn-nazism-at-un/

 

This is verbatim from the official report of the U.N. General Assembly plenary of Dec. 16:

“The Assembly next took up the report on ‘Elimination of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance,’ containing two draft resolutions.

“By a recorded vote of 130 in favour to 2 against (Ukraine, United States), with 49 abstentions, the Assembly then adopted draft resolution I, ‘Combating glorification of Nazism, neo-Nazism and other practices that contribute to fuelling contemporary forms of racism, racial discrimination, xenophobia and related intolerance’.” It goes on:

Résolution rejetée pour laquelle Ukraine et US ont voté contre, parce que proposée par la Russie ? Interessant l'amendement proposé en réponse par les US. 

Lien vers la page ONU : https://press.un.org/en/2017/gashc4221.doc.htm

 

Edited by jisse
erreur
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, herciv a dit :

Pourquoi les US et l'Ukraine ont vôté pour ce texte finalement ou pas ? Qui me ment ? L'ONU ?

Et là on voit encore une fois ta méthode de fonctionnement: au lieu de t'informer et de lire les sources, tu partages une poubelle ou deux en disant "ahhh mais il faut équilibrer le débat, mais je dis rien, je me contente de montrer". C'est exactement le même fonctionnement que les anti-vax qui pointent vers n'importe quelle désinformation en disant aux gens de faire leurs propres recherches et que eux sont neutres. Non, tu partages depuis des mois n'importe quelle poubelle du moment que cela soutien la position russe, même si c'est totalement farfelu. De très nombreux posteurs ont fait la remarque. 

Donc tu vas lire les 30 pages du rapport de séance puis les 40 pages du brouillon de résolution puis les messages et motions des différents états. C'est disponible en ligne et en français. Et ensuite tu reviens. 

Link to comment
Share on other sites

J'essaie de comprendre le site d'où vient cette source, j'ai un doute. Est-ce que vous pourriez aller voir de votre côté, notamment la rubrique "about" et l'accueil avec les articles présentés ?

J'aimerai beaucoup s'il vous plaît avoir un avis sur ce site.

Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, Ciders a dit :

J'essaie de comprendre le site d'où vient cette source, j'ai un doute. Est-ce que vous pourriez aller voir de votre côté, notamment la rubrique "about" et l'accueil avec les articles présentés ?

J'aimerai beaucoup s'il vous plaît avoir un avis sur ce site.

Sinon il y a directement le site de l'ONU :rolleyes:

https://digitallibrary.un.org/record/820132?ln=fr

Alors maintenant parlons du fond ? Pourquoi seulement Ukraine et US; Pourquoi 50 autre pays s'abstiennent dont la France ?

Vrai question, et surtout l'abstention de la France.

il y a 45 minutes, cracou a dit :

"ahhh mais il faut équilibrer le débat, mais je dis rien, je me contente de montrer"

Non. Je me contente de montrer quand je n'ai pas d'éléments d'analyse particuliers et je commente quand j'en ai.

Mais là la résolution a 8 ans. Absolument tout le monde a le recul pour donner un avis.

 

Moi je remarque que quand un fait te gène tu préfère taper sur le messager. Evidemment rentrer dans le pourquoi US et Ukraine vote non sur ce texte te fait peur.  

il y a une heure, cracou a dit :

Et soit dit en passant que tu ailles encore chercher dans un site qui traine ses carreroles avec ses "The war in Ukraine is the culmination of a 30-year project of the American neoconservative movement" "the western empire will be expanding NATO again in response to a war that was predominantly caused by NATO expansion"

C'est pas toi qui m'a conseillé de faire du facts checking ?

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

https://www.euractiv.fr/section/l-europe-dans-le-monde/news/kaliningrad-pour-eviter-une- victoire -de-la-russie-la-lituanie-ne-contestera-pas-bruxelles/

La Lituanie a déclaré jeudi (14 juillet) qu’elle ne tenterait pas de contester la clarification de la Commission européenne autorisant le transit ferroviaire à travers son territoire pour les marchandises à usage civil visées par des sanctions vers l’enclave russe de Kaliningrad.

Moscou sera autorisé à faire transiter par voie ferroviaire à travers la Lituanie, qui est un État membre de l’UE, des biens à usage civil figurant sur la liste des sanctions, et ce dans des quantités comparables aux livraisons d’avant l’invasion.

La Russie a déclaré qu’elle se félicitait de cette clarification.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, herciv a dit :

Alors maintenant parlons du fond ? Pourquoi seulement Ukraine et US; Pourquoi 50 autre pays s'abstiennent dont la France ?

Si tu avais seulement lu les sources, c'est marqué. Voilà voilà. Explication circonstanciée de l'Allemagne au nom de tous les pays de l'UE et de la Suisse au nom d'un groupe non aligné (Canada etc...). 

Pourquoi partages truc des truc partiaux sans lire les sources? Tu fais genre "ohhh mais je ne fais que poser des questions". Ben poste aussi la réponse donnée par les pays.

il y a 17 minutes, herciv a dit :

Non. Je me contente de montrer quand je n'ai pas d'éléments d'analyse particuliers et je commente quand j'en ai.

Reformulation: tu montres pas mal de sites qui déforment la réalité quand ce n'est pas du mensonge outrancier (certains comptes tweet sont dans le fond de poubelle question crédibilité). Ensuite tu brodes sur ce qui n'est pas vrai. 

 

Edited by cracou
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, jisse a dit :

Résolution rejetée pour laquelle Ukraine et US ont voté contre, parce que proposée par la Russie ? Interessant l'amendement proposé en réponse par les US. 

Mais ce qui est encore plus intéressant c'est qu'au lieu de s'abstenir US et Ukraine votent contre et tous les autres s'abstiennent ou vote pour ... Les faits toujours les faits. ALors quoi un amendement n'est pas pris en compte et çà serait la cause du refus mais alors pourquoi les autres s'abstiennent ?

il y a 7 minutes, cracou a dit :

Pourquoi partages truc des truc partiaux

Partial ? Depuis quand partager des résolution de l'ONU est partial ?

Moi je tombe sur un truc que je vérifie en allant voir sur le site de l'ONU et ... Il s'avère que cette résolution et sa répartition de votes est bien là. J'en fait profiter tout le monde parce que justement çà appel une analyse. Analyse qui te sembles casse gueule probablement donc tu préfère critiquer le messager comme à chaque fois qu'un fait un peu trop têtu t'embête. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, herciv a dit :

Mais ce qui est encore plus intéressant c'est qu'au lieu de s'abstenir US et Ukraine votent contre et tous les autres s'abstiennent ou vote pour ... Les faits toujours les faits. ALors quoi un amendement n'est pas pris en compte et çà serait la cause du refus mais alors pourquoi les autres s'abstiennent ?

Oui, les faits. Juste qu'il faut les remettre un peu dans leur contexte.

"The draft was a response to pro-Nazi demonstrations and a marked increase in xenophobic rhetoric around the world, he stressed". Donc la resolution proposée par la Russie fait suite au manif pro-Nazie à Kiev. C'est de bonne guerre, et ca sert juste leur narratif. 

Que les US et Ukraine votent contre, je vois juste une position dogmatique anti-russe. Et aucunement une position pro Nazie. C'est MON point de vue. C'est tout.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, jisse a dit :

Que les US et Ukraine votent contre, je vois juste une position dogmatique anti-russe. Et aucunement une position pro Nazie. C'est MON point de vue. C'est tout.

C'est une position qui se défend. Je pense que le texte est très politique et permet de mettre en délicatesse les Ukrainiens et les US sur certains points. 

Le compte rendu de scéances quelques orateurs prennent parole dont l'europe de l'est et l'europe occidentale qui se félicitent de l'adoption quasi général du texte ...

https://digitallibrary.un.org/record/791297/files/A_69_PV.82-FR.pdf?ln=fr

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, herciv a dit :

C'est une position qui se défend. Je pense que le texte est très politique et permet de mettre en délicatesse les Ukrainiens et les US sur certains points. 

Le compte rendu de scéances quelques orateurs prennent parole dont l'europe de l'est et l'europe occidentale qui se félicitent de l'adoption quasi général du texte ...

https://digitallibrary.un.org/record/791297/files/A_69_PV.82-FR.pdf?ln=fr

Oui il l'est et cela explique en partie le positionnement de l'Ukraine et des US sur le sujet. C'est habile de la part des Russes car cela met leur position en porte-à-faux. Mais personne n'est dupe, je pense.

 

il y a 29 minutes, Ciders a dit :

 

Ironiquement, le fait qu'il y ait un nombre significatif de néonazis en Russie même n'est pas évoqué, de même que l'antisémitisme.

Tu parles de l'article ? Je le trouve très à charge ou plutôt sans nuance. 

Link to comment
Share on other sites

Alors un petit résumé des arguments de chacun :

https://digitallibrary.un.org/record/787942/files/A_C.3_69_SR.50-FR.pdf?ln=fr

- US : au nom de la liberté d'expression les US ne veulent pas de condamnation du nazime

- quelques pays européens s'abstiennent parce que le texte ne va pas assez loin notamment en évoquant la formation absente du texte

 

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, jisse a dit :

Tu parles de l'article ? Je le trouve très à charge ou plutôt sans nuance. 

Non, de façon générale. Les Russes n'apprécient pas qu'on signale ces deux aspects chez eux. Alors que c'est de notoriété publique : il faut voir l'immense gêne des autorités soviétiques quand il s'agissait d'évoquer la Shoah.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

C'est officiel la Russie considère la France plus neutre que la Suisse (pour l'instant) :

pardon mal lu, la France est dans le drapeau européen

 

La Grèce et le Danemark sont traités de manière particulière (je parle pas russe donc si quelqu'un peut traduire) 

Départ pour l'Ukraine ??

 

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

On peut pas dire que des lances roquettes soient discrets ni russe ni US. De ce seul point de vue on comprend l'intérêt de lancer des roquettes / missiles depuis le plus loin possible du front. 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, herciv a dit :

Mais ce qui est encore plus intéressant c'est qu'au lieu de s'abstenir US et Ukraine votent contre et tous les autres s'abstiennent ou vote pour ... Les faits toujours les faits. ALors quoi un amendement n'est pas pris en compte et çà serait la cause du refus mais alors pourquoi les autres s'abstiennent ?

Partial ? Depuis quand partager des résolution de l'ONU est partial ?

Au hasard, car tu prends les lecteurs ici pour des abrutis.

Tu partages un demi paragraphe en insistant sur UNE phrase, pas la résolution.

La source en comprend près de 120 pages. Rapport de séance. Rapport de vote. Compte rendu des explications détaillées données par plusieurs pays. Tout est là. Mais non, on préfère poser des questions genre "ohh, mais vous vouyez comment ils sont méchant". Au lieu copier coller une prase et poser des questions dans le vide, lit le rapport.

Un quart de seconde de recherches montre que non seulement c'est vieux, mais encore déjà laaaaaaaaargement débunké. Mais non, c'est pas possible de chercher.

https://www.liberation.fr/checknews/est-il-vrai-que-les-etats-unis-et-lukraine-ont-refuse-de-voter-une-resolution-de-lonu-condamnant-le-nazisme-20220317_TGV5IWQPNZF65GROFUWQ27U4LA/

«Cette résolution présentée à l’ONU est un mélange de rhétorique antiraciste standard et de certaines formules qui promeuvent le “culte” russe de la Seconde Guerre mondiale, qui fonctionne actuellement comme l’idéologie officielle de la Russie – et qui est utilisé pour justifier l’agression de Poutine contre l’Ukraine», explique Nikolay Koposov, professeur à l’école d’histoire et de sociologie de l’Institut de technologie de Géorgie. «Une majorité écrasante de pays ne comprend pas la signification de ces formules et leurs liens avec la propagande du Kremlin, c’est pourquoi ils ont voté en faveur de la résolution.»

Il y a 4 heures, jisse a dit :

Et aucunement une position pro Nazie. C'est MON point de vue. C'est tout.

"Depuis 2012, la Russie soumet un texte dénonçant la « glorification du nazisme ». Les pays occidentaux accusent le Kremlin de manipuler l’histoire pour justifier son expansionnisme."

"C’est par solidarité avec ses Etats membres et alliés limitrophes de la Russie que l’Union européenne s’abstient chaque année. En 2020, le ministre de l’Europe et des affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, justifiait cette position diplomatique en dénonçant la résolution russe à l’ONU comme « un discours réducteur et destiné à diviser les Européens, en assimilant au régime nazi l’ensemble des opposants aux forces soviétiques, [qui] réduit la lutte contre le racisme aux questions mémorielles liées à la seconde guerre mondiale, dont il présente une vision déformée »."

Si les membres de l’Union européenne ou de l’OTAN se sont abstenus lors du vote du texte à l’ONU en décembre 2021, les Etats-Unis et l’Ukraine se sont prononcés frontalement contre, pour des raisons un peu différentes. Pour Washington, il s’agit de défendre la Constitution américaine, et plus précisément son premier amendement, qui autorise l’expression de toutes les opinions, même les plus haineuses.

Du côté de l’Ukraine, qui s’était abstenue en 2012 et 2013, la bascule vers le non s’est faite en 2014, année de la « révolution orange », de l’annexion de la Crimée et du début de la guerre du Donbass. En 2019, la délégation ukrainienne aux Nations unies justifiait son opposition par le double-jeu russe, qui se présente en héros de la lutte antinazie, mais passe sous silence le pacte germano-soviétique de 1939, ou les millions de morts dus à la famine en Ukraine de 1932-1933 provoquée par le régime stalinien.

Surtout, elle dénonce à l’époque contemporaine les « connexions que Moscou essaie d’établir avec des forces politiques d’extrême droite à travers le continent et au-delà », et la « répression de la démocratie en Russie même et son agression en cours contre l’Ukraine ».

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/03/17/pourquoi-ukraine-et-etats-unis-n-ont-pas-vote-la-resolution-de-l-onu-condamnant-le-nazisme_6117956_4355770.html 

voilà voilà

 

Edited by cracou
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, cracou a dit :

Au hasard, car tu prends les lecteurs ici pour des abrutis.

Tu partages un demi paragraphe en insistant sur UNE phrase, pas la résolution.

Et afin que les lecteurs se fassent leur opinions le demi-paragraphe partagé reprend le nom du rapport de l'ONU ainsi que le nom de la résolution et le résultat du vote. Rien que du factuel.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je sais vraiment pas si c'est une bonne idée ou une connerie sans nom, mais tant pis je n'aurais cas m'en prendre à moi même... Même si je crois beaucoup sur votre sagesse collective car je m'apprête à partager du lourd sur un sujet encore si peu abordé....

LA LOGISTIQUE (du blé) ! Le grand retour, 50 pages de débat en perspective !! 

J'accepte volontiers une censure de la modération pour trouble causé à l'ordre public (mais plus sérieusement, l'article est bien documenté et on y apprend une foultitude de choses, du démontage sous les bombes des grues de Mykolaiv au bordel monstrueux causé par le bombardement du pont ferroviaire de Zatoka). 

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/07/23/en-bessarabie-dans-l-enfer-des-nouvelles-routes-du-ble-ukrainien_6135843_3210.html

Citation

54233df_1658559310165-cei-rei-ales-ukrai

En Ukraine, le blé se trace de nouvelles routes

Par Olivier Truc (Odessa, Reni, Izmaïl (Ukraine), envoyé spécial)Publié aujourd’hui à 06h21, mis à jour à 15h58

Réservé à nos abonnés

REPORTAGE - Dans cette région du sud-ouest de l’Ukraine, les petits ports du Danube sont devenus les portes de sortie des céréales ukrainiennes. Exportateurs, logisticiens, tradeurs, transporteurs… Chacun s’affaire pour pallier le blocage des grands ports de la mer Noire.

En Bessarabie, dans l’extrême sud-ouest de l’Ukraine, il y a une histoire qui circule en ce moment le long des petits ports du Danube. Un roi, un homme d’affaires et un logisticien arrivent en enfer. Le diable leur dit qu’ils ont droit à un unique coup de téléphone payant. Le roi appelle sa reine pour choisir son dauphin. Coût de l’appel : un million de dollars. L’homme d’affaires appelle son adjoint et nomme son successeur. Coût de l’appel : un million de dollars. « Qui veux-tu appeler ? », demande enfin le diable au logisticien. « Le port », répond l’autre. Il appelle. « Est-ce qu’on a les wagons ? Et le navire, il est à l’heure ? Et les certificats ? Et le pilote de barge ? » Et ainsi de suite, avant de raccrocher. Le diable lui tend la note : un dollar. Le roi et l’homme d’affaires s’insurgent. Le diable répond : « Vous avez composé des numéros à l’international. Lui, il a passé un appel local, de l’enfer vers l’enfer. »

Bienvenue en Bessarabie, « l’enfer » des logisticiens et négociants ukrainiens qui tentent par tous les moyens de sortir les millions de tonnes de céréales de l’Ukraine en guerre pour sauver des pays entiers de la famine. Et, accessoirement, éviter la banqueroute à des milliers de fermiers ukrainiens.

L’enfer paraît bien loin pourtant lorsque l’on est sur la plage d’Izmaïl, sur la rive nord de ce bras du Danube. Si la plage est encombrée de « ïjak », des « hérissons » en acier destinés à empêcher le débarquement de chars russes, des habitants d’Izmaïl s’y prélassent au soleil, se baignent même pour certains, à quelques mètres de navires de 7 000 tonnes ou de trains de barges qui se croisent, vers le port, pour y charger des céréales, ou vers Sulina pour gagner la mer Noire avec leur chargement. Une nonchalance apparente qui tient en partie au fait que, sur la rive d’en face, c’est la Roumanie, pays membre de l’OTAN. Or, personne ici ne croit que la Russie prendrait le risque de bombarder si près d’un Etat membre de l’Alliance.

340dbec_1658557670635-cei-rei-ales-ukrai

Un cargo céréalier sur le Danube à Izmaïl, le 17 juillet 2022. ADRIEN VAUTIER / LE PICTORIUM POUR « LE MONDE »

A Izmaïl pourtant, comme ailleurs le long du Danube, la transformation de ce bout de Bessarabie en point de fixation du commerce mondial des céréales inquiète les villageois moldaves, bulgares, russes, albanais ou ukrainiens qui vendent leur production sur le marché local. « J’ai peur que les Russes bombardent ici, le marché n’est pas loin du port », redoute Praskovia Uzunova, une vendeuse d’épices bulgare du village voisin de Krynychne.

Dans des hôtels ou des maisons louées le long du fleuve, des tradeurs s’affairent au téléphone. Faute de capacité de stockage dans ces petits villages qui n’étaient pas prévus pour ça, il faut gérer au plus près le flux entre navires, camions et barges. « Mais, avec cent quarante navires qui attendent au large de Sulina, comment être sûr que votre navire arrivera à Izmaïl à l’heure voulue, avec la lourdeur des certificats à obtenir, sachant que les camions sont dispersés partout et qu’il faut décharger, explique un tradeur. Je suis actif sur quarante-cinq groupes Viber, Telegram ou WhatsApp pour gérer les contrats et les flux, j’explose ! »

Les coûts logistiques s’envolent

Sur les étroites routes qui mènent aux petits ports ukrainiens du Danube, des dizaines de milliers de camions bâchés roulent en flux ininterrompu. L’image est saisissante. Dans de nombreux endroits perdus, ils sont garés à la queue leu leu sur des kilomètres, de chaque côté de la route. Entre ces barricades infinies où s’entassent des centaines de milliers de tonnes de céréales s’écoule un flux d’autres camions qui semblent savoir où ils vont. Les dizaines de milliers de camions de 25 tonnes passés par là ont déjà déformé la chaussée et les bas-côtés.

929fe5e_1658523788881-cei-rei-ales-ukrai

Non loin de la Roumanie, des milliers de camions attendent de pouvoir passer la frontière, dans l’oblast d’Odessa, le 16 juillet 2022. ADRIEN VAUTIER / LE PICTORIUM POUR « LE MONDE »

Le moindre terrain vague aux abords des villes d’Izmaïl, Reni ou Kiliia est transformé en parking géant où des hommes en tee-shirt, short et claquettes errent en attendant un coup de téléphone qui les fera remonter dans leur camion chargé de grain vers l’un des trois ports. Après trois jours ou trois semaines d’attente, en fonction du savoir-faire ou de la chance d’une armée de négociants et de logisticiens suspendus aux arrivées de navires, aux disponibilités des barges et des pilotes ; en fonction aussi des prix et du bénéfice escompté par le fermier, compte tenu des coûts logistiques qui s’envolent. Le diable a vu juste.

Pour la plupart des Ukrainiens rencontrés le long de ces routes qui mènent au Danube, la signature, ce vendredi 22 juillet, à Istanbul, d’un accord entre la Russie et l’Ukraine sous l’égide de la Turquie et de l’ONU, pour débloquer les exportations de céréales n’y change rien : « On ne peut pas faire confiance à Poutine. Les corridors du blé par la mer Noire ne seront sécurisés que lorsque la Russie sera vaincue », affirme Ivan Niyakiy, responsable de Craneship, une compagnie de logistique d’Odessa. La voie du Danube ne risque pas de se tarir à court terme.

32d4d60_1658523866830-cei-rei-ales-ukrai

Transfert de céréales d’un camion à un autre grâce à un élévateur, dans l’oblast d’Odessa, le 16 juillet 2022. ADRIEN VAUTIER / LE PICTORIUM POUR « LE MONDE »

En juin, 44 % des deux millions de tonnes de céréales exportées l’ont été par ces petits ports endormis qui sont devenus le cœur de ce gigantesque bouleversement logistique. Avant la guerre, la quasi-totalité des céréales ukrainiennes quittaient le pays par les grands ports de la mer Noire, aujourd’hui bloqués.

Pont ferroviaire bombardé

Lorsque les premières exportations démarrent vers le Danube, fin mars, Izmaïl bénéficie encore d’une connexion essentielle par le rail, la seule pour la région. Mais les Russes, déterminés à empêcher le départ des céréales, finissent par réussir à détruire le pont de Zatoka, artère de ce flux vital près d’Odessa, il y a deux mois, coupant le seul accès ferroviaire aux ports du Danube. Dès lors, le moyen le plus rapide pour rejoindre le fleuve est de passer en camion par un couloir qui traverse la Moldavie sur douze kilomètres avant de rejoindre la partie ukrainienne de la Bessarabie, le long de la route M15, jusqu’à Izmaïl et Reni, les deux ports les plus utilisés à ce jour.

Beaucoup d’entreprises d’Odessa, Mykolaïv ou Kherson tentent d’y transférer leurs affaires. Croisé sur un des ports du Danube, requérant l’anonymat pour raisons de sécurité, un des patrons d’un gros acteur de ce secteur est encore secoué quand il raconte son départ de Mykolaïv, la veille. Il a échappé de peu à un missile, tombé à quelques dizaines de mètres de sa voiture. Ses équipes s’activent maintenant pour construire de toutes pièces un nouveau terminal céréalier sur le Danube, qui devrait être terminé cet automne.

31b897e_1658523467789-cei-rei-ales-ukrai

Un trou dans un champ de blé, causé par un tir de roquette russe dans la région de Tchernihiv, en Ukraine, le 12 juillet 2022. ADRIEN VAUTIER / LE PICTORIUM POUR « LE MONDE »

D’autres s’improvisent logisticiens, s’épanouissant dans le chaos qu’est devenue la Bessarabie. Le long de cette route M15 se succèdent des villages marqués par l’exode ancien de populations des Balkans. Nozatze, village moldave, Monashi, village ukrainien, Mykolaïvka, village russe, Sarata, village dit allemand mais peuplé de Bulgares.

A Sarata, Radoslav Zlatov, géant au crâne rasé et à l’œil chaleureux, règne en maître sur son clan et sur un empire agricole de 25 000 hectares, essentiellement du blé et de l’orge. Il y a deux siècles, des villages entiers d’exilés des Balkans, fuyant la nouvelle domination ottomane, ont rejoint ces terres, refuge de l’empire russe, avec comme seule exigence de les faire prospérer. Les Zlatov, originaires de Bulgarie, racontent cette histoire. 100 000 tonnes exportées, en temps normal, dont les trois quarts en graines, le reste en oléagineux. Avec leur beau-frère, Dmytro, ils incarnent aussi l’actuel défi ukrainien.

Avant l’invasion de février, le clan s’appuyait exclusivement sur des tradeurs internationaux pour exporter sa production. Louis-Dreyfus, ADM, Cofco Agri Resources, etc. Tout ça a volé en éclats. Alors que faire ? Le clan Zlatov va ramasser les morceaux et se lancer dans l’inconnu.

f44b99c_1658523402017-cei-rei-ales-ukrai

Un engin agricole détruit par des bombardements russes dans la région de Tchernihiv, en Ukraine, le 12 juillet 2022. ADRIEN VAUTIER / LE PICTORIUM POUR « LE MONDE »

« Au début de l’invasion, on ne savait pas quoi faire », raconte Radoslav. Tous les ports de la mer Noire étaient bloqués. Les premiers temps, une partie du clan se retrouve à construire une barricade sur la M15, à la sortie de Sarata, et à la tenir, kalachnikov en main. Et puis, mi-mars, le clan sort de sa torpeur. Comme le reste de l’Ukraine, on comprend à Sarata que le pays n’est pas tombé comme un château de cartes, qu’il faut durer et que vendre du grain va être aussi important que tenir les tranchées.

Radoslav commence à parcourir l’Europe pour trouver des acheteurs. Feder est chargé d’aller démonter rapidement un élévateur déniché dans le port de Mykolaïv, sous les bombes russes, avec cinq autres employés. Un gars avait été tué trois jours avant. « Normalement, il aurait fallu une semaine, là, on l’a fait en deux jours et demi ! Les bombardements, ça motive ! » Et il éclate de rire, suivi par Radoslav.

Le beau-frère, tradeur logisticien autoproclamé, Dmytro Golubev, a donné un coup de main pour le démontage de Mykolaïv – « La peur qu’on avait », se souvient-il en rigolant. Le clan Zlatov, à la mi-mars, voyant que l’Ukraine ne s’écroulait pas et s’éveillait de ce cauchemar, envoie Dmytro à Izmaïl. Il ne s’y passe presque plus rien depuis des décennies. Dmytro, bonne bouille, débarque à la capitainerie. Il a en tête qu’il faut exporter ces fichues cargaisons, mais comment fait-on ? Le capitaine du port le prend pour un rigolo et l’envoie paître. « Je n’avais aucune idée des questions que je devais lui poser ! »

Les yeux rivés au site Marine Traffic

Le clan Zlatov ne se décourage pas. Dmytro finit par tomber sur un vieil entrepôt à fruits qui n’a pas servi depuis vingt ans. Il l’achète et le transforme entièrement en deux mois, y installant un élévateur pour transborder les céréales et un laboratoire d’analyse. Les camions s’y succèdent maintenant, chargés de leurs céréales ou de celles de fermiers voisins. Ils peuvent aussi stocker des milliers de tonnes dans leur entrepôt, un facteur concurrentiel décisif quand les chargements se font au compte-goutte sur les barges. « Nous sommes devenus les rois d’Izmaïl », s’exclame Dmytro.

d052023_1658523737415-cei-rei-ales-ukrai

Dmytro Golubev, Feder Zlatov, Radoslav Zlatov et Mykola Zlatov, la fratrie à la tête de la compagnie Balkany Agro, à Sarata, dans l’oblast d’Odessa, le 15 juillet 2022. ADRIEN VAUTIER / LE PICTORIUM POUR « LE MONDE »

Le jour où on les rencontre, ils viennent de charger le Baron, un navire qui doit transporter 7 000 tonnes de blé à destination, le 24 juillet, de Beyrouth, capitale d’un Liban presque entièrement dépendant des céréales ukrainiennes. « Comme nous avons pu investir dans des infrastructures sur le Danube, nous avons aussi appris, en un mois, tout le métier de négociant et cherché des acheteurs en Turquie, en Bulgarie et au Liban », raconte Dmytro.

Comme tous les autres intermédiaires rencontrés, il a les yeux rivés sur le site Internet MarineTraffic qui montre, en temps réel, la position des bateaux. On y voit notamment les cent quarante navires actuellement au large de Sulina, porte d’entrée en mer Noire de ce bras du Danube permettant de rejoindre Izmaïl et Reni. Il y a un mois d’attente. Aujourd’hui, le clan Zlatov continue à apprendre jour après jour à guetter les barges, à pester contre les Roumains qui ne permettent pas de faire travailler d’autres pilotes de barges que des Roumains sur le bras de Sulina, limitant d’autant les exportations.

« L’ennemi numéro un, c’est Poutine, mais tout de suite après, ce sont les tradeurs [en céréales]. » Serhiy Parovyk, un fermier

Pendant ce temps, les coûts continuent à augmenter. De 20 dollars la tonne au temps béni d’avant-guerre quand on déchargeait les wagons directement sur les navires géants d’Odessa, à 200 dollars la tonne ces jours-ci. Les bénéfices des fermiers ont fondu, voire disparu. « L’ennemi numéro un, c’est Poutine, mais tout de suite après, ce sont les tradeurs, se lamente Serhiy Parovyk, un fermier rencontré à Lioubachivka. Quand on en aura fini avec Poutine, on s’occupera d’eux ! »

Halit Gozen, un tradeur turc installé en Ukraine depuis longtemps, et désormais basé à Izmaïl, n’est pas surpris, mais regrette que le fermier ne réalise pas le défi logistique actuel. Lui-même s’adapte en permanence. Il a renoncé à transporter ses céréales par train, le temps d’attente est trop long, et se fie uniquement aux camions, plus rapides, ce qui assure une meilleure qualité des cargaisons.

A quelques centaines de mètres de là, devant un portail gardé qui mène au port d’Izmaïl, Valentin, tête de boxeur renfrogné, visage lourd, yeux bleus et froids, attend au pied de son camion, le deuxième de la ligne. Ce sera bientôt son tour après trois jours d’attente. Mortadelle, cornichons et pain sur le bloc-moteur, il guette l’ouverture du portail, lorsque les six prochains camions, dont le sien, pourront accéder au nirvana, une barge tant espérée.

On lui dit que, au-delà de ces frontières, les gens seront reconnaissants de ce que lui et les milliers d’autres routiers font, de la sueur et de l’inconfort, du temps infini passé sur ces routes chaudes et poussiéreuses, de cet incroyable miracle logistique que ces fourmis en short et claquettes réalisent. Son regard de boxeur s’embue. Il ne dira plus un mot. Là-bas, le portail s’ouvre, pour laisser passer 25 tonnes de plus.

2af8ff6_1658523715963-cei-rei-ales-ukrai

Serhiy Parovyk dans une de ses réserves à céréales, à Lioubachivka, en Ukraine, le 14 juillet 2022. ADRIEN VAUTIER / LE PICTORIUM POUR « LE MONDE »

e223e93_1658523695143-cei-rei-ales-ukrai

Une moissonneuse-batteuse à Lioubachivka, en Ukraine, le 14 juillet 2022. ADRIEN VAUTIER / LE PICTORIUM POUR « LE MONDE »

 

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, olivier lsb a dit :

Les dizaines de milliers de camions de 25 tonnes passés par là ont déjà déformé la chaussée et les bas-côtés.

L'article est très intéressant mais c'est des camions de 44Tonnes PTRA pas de 25 (poid à vide). Chargés comme ils doivent l'être je pense qu'on est plus prêt des 46 Tonnes.

 

il y a 16 minutes, olivier lsb a dit :

Lui-même s’adapte en permanence. Il a renoncé à transporter ses céréales par train, le temps d’attente est trop long, et se fie uniquement aux camions, plus rapides, ce qui assure une meilleure qualité des cargaisons.

J'avais mis un lien montrant aussi que le réseau de chemin de fer roumain était sérieusement insuffisant pour supporter les trains de grain. 

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

  • Skw changed the title to Guerre Russie-Ukraine 2022+ : considérations géopolitiques et économiques
  • Akhilleus locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,806
    Total Members
    1,550
    Most Online
    De Mersuay
    Newest Member
    De Mersuay
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...